Black Knight, Satellite et transmission…

10/07/2013

L’histoire de cette bien étrange affaire commence en 1954, cette année là plusieurs documents racontent que se trouveraient en orbite un satellite artificiel dont l’origine reste inconnue. Les sources de ces informations sont assez confuses, mais le gouvernement américain semble avoir été au courant de cette information. Il semble que des transmissions sonores ont été émis de l’objet et ont été reçu un peu partout dans le monde, la langue utilisée est totalement incompréhensible. C’est à ce moment qu’on a donné son nom a cet objet, le Black Knight… – 

black-knight-2

C’est en février 1960 que la présence de ce satellite semble se confirmé, en effet, l’US Navy détecte ce qui est décrit comme un satellite artificiel d’origine inconnue de couleur sombre se trouvant très proche de l’atmosphère terrestre. Après vérification la Navy aurait conclu que cette objet n’était ni américain ni soviétique.

 

C’est en 1998 que des photos de l’objet ont été prises à bord de la station internationale :

 

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=65

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=66

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=68

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=69

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=70

 

Cette histoire a été recoupé avec un fait plus ancien, en effet en 1899 Nicolas Tesla aurait capté un signal qui semblait ne pas provenir de la terre, en suivant les informations du scientifique dans les années vingt des opérateurs radio auraient eux aussi détecté ce fameux signal…

 

Les photos prises par la NASA ont été étudiées et l’organisme américain a indiqué que l’objet en question n’est qu’un simple débris spatial. Fait étrange depuis plus aucune transmission n’a été reçue provenant d’un objet en orbite proche.

 black-knight

L’objet sur les photos est-il simplement un débris ? A-t-il un rapport avec les étranges messages reçu en 1899, 1920 et 1954 ? Difficile de savoir, il reste que cette affaire continue à faire parler d’elle… 

Source de l’article : Dark Ride

 

Si cette vidéo ne fonctionne  pas cliquez ici

gif

 Mise à Jour Area51blog le 10 juillet 2013 à 06 heures 30

Bannière

 

Publicités

Le Soleil et ses étranges visiteurs

10/01/2013

D étranges objets orbitant autour du soleil chaque jour ….

Un article de  KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS

Traduction  area51blog

Sol-uf-jpg

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Plusieurs entités ressemblant à des Archontes  ont été observées  autour du soleil le 18 décembre 2012  selon un rapport du site
UFO Sightings Daily,qui est coordonné par  Scott C. Waring. Il était  affilié  à l’armée de l’air américaine à la base SAC  (ligne de vol de l’ USAF). Il possède actuellement une école ESL à Taiwan. Dans ce rapport, Scott Waring a publié des images des ovnis, avec une vidéo postée sur YouTube. M. Waring nous parle de la nature de ces images et comment elles ont été obtenues. «Il s’agit d’une mise à jour du site de la NASA / SOHO des ovnis enregistrés en orbite autour du Soleil hier. »

Il parle aussi de qui a découvert ces OVNI pour la première fois, et la réaction de la NASA à la découverte.  « Ces ovnis ont été signalés par des scientifiques russes il y a plusieurs années, mais la NASA d’autre part a beaucoup à cacher. » M. Waring explique pourquoi la NASA cache ces informations au  public. « Tout ce qui a trait aux extraterrestres est immédiatement classé car cela  pourrait se rapporter à la sécurité nationale. »

Il cite également  un exemple récent de la façon dont la NASA avait caché l’information au public. «Rappelez-vous l’annonce historique d’un scientifique de la NASA  sur ​​le point de se produire, mais n’a jamais eu lieu. La NASA ment. « Scott Waring nous raconte encore comment la NASA essaie d’éviter de mentir au public. « Et ils essaient de ne pas mentir au public en… n’abordant pas  le sujet du tout SCW”. Nous aimerions rappeler à nos lecteurs que dans le passé récent, il y a eu  une augmentation des observations d’ovnis. Auparavant, quelques chercheurs avaient supposé que l’apparition de ces entités pourrait être liée avec la fin du long calendrier Maya le 21 décembre 2012.  Cependant, comme le jour est déjà passé , nous ne pouvons pas être sûrs de l’intention de ces objets, et ce qu’ils font autour de notre soleil.

REMARQUE DE KEN : J’exploite cette information depuis des années. J’ai une page spéciale pour les OVNI du soleil sur mon site web. Je crois que ces objets puisent leur énergie du soleil.

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS

Traduit de l’anglais par Era pour Area51blog le 10-1-2013 à 22h15

area51blog

Remerciements spéciaux à  www.agoracosmopolitan.com  et www.ufocasebook.com

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG


la Nasa poursuit l’astronaute Edgar Mitchell en justice pour : VOL DE CAMERA !

17/10/2011

article source:http://www.cieletespace.fr/node/7949

    

Un astronaute d’Apollo 14 devant la justice

Mitchell_360.jpg

L’ancien astronaute d’Apollo 14, Edgar Mitchell, inquiété par la Nasa pour une caméra « volée ». Crédit : NASA/GSFC

A 81 ans, Edgar Mitchell, qui a marché sur la Lune en février 1971, comparaitra devant un tribunal pour avoir volé une caméra au cours de la mission. En juin dernier, le 6ème homme à avoir posé le pied sur la Lune, avait tenté de vendre la dite caméra aux enchères, entre 60000 et 80000 dollars. Problème : selon les procédures de la Nasa, il n’aurait jamais dû la ramener de la Lune. L’appareil de prises de vues en 16 mm devait être abandonné dans le module lunaire Antarès et détruit lors de son écrasement à la surface de notre satellite.

Lire la suite


Base et tours Lunaires – Volet 2

29/09/2011

  Exploitation minière sur notre Lune?

Faisant suite au premier volet sur les hypothétiques bases lunaires posté par Sylv1, j’ai trouvé cet article que je vous ai traduit, dans les dossiers de Georges Filer….Comme pour le premier article, nous n’affirmons rien, il ne s’agit que d’hypothèses, mais le sujet est passionnant et attendons vos commentaires…

Bonne journée à tous, le soleil est de la partie, il faut en profiter 🙂

Amicalement, 

Era

La sonde  Graal-A de la NASA avec la Terre bleue comme une toile de fond après que la sonde de gravité lunaire se soit séparée de sa fusée Delta 2. Cette vue a été prise par une caméra sur la fusée Delta 2   peu après le lancement de la mission  Graal depuis la Floride le 10 Septembre, 2011. (Photo: NASA TV)

/

Cherchons des preuves

Les explosions sur la lune pourraient indiquer une exploitation minière.

Les scientifiques de la NASA ont observé une explosion sur la lune. L’explosion, l’égale en matière d’énergie à environ 70 kg de TNT, s’est produite près du bord de Mare Imbrium (Mer des Pluies) le 7 Novembre, 2005. Plusieurs astronautes ont affirmé avoir vu des constructions et les ovnis sur la Lune et  une explosion pourrait indiquer une exploitation minière ou peut-être un accident.

« Quelle surprise », dit Rob Suggs  un chercheur du Marshall Space Flight Center (MSFC) , qui a enregistré le flash de l’impact. Lui et son collègue Wes Swift testaient  une nouvelle caméra du télescope et la vidéo qu’ils ont réuni pour surveiller les chutes de  météores sur la lune. La première nuit, « nous en avons attrapé une,» dit Suggs.

Des lumières sont fréquemment enregistrées sur la Lune en remontant jusqu’ à 1540. Souvent, les lumières sont remarquées au sein ou à proximité des cratères durant de longues périodes de temps ce qui exclut les frappes de météores. Aristarque est un grand cratère sur le bord d’un plateau dans le nord d’ Oceanus Procellarum et a eu 448 évènements lunaires transitoires enregistrés bien avant que les lumières électriques n’existent sur ​​la Terre. C’est sur ​​le côté supérieur gauche à 10 heures juste à gauche de la tache rouge. Les Astronomes de la NASA observent des flashs de lumière sur la lune une quarantaine de fois par an. La NASA affirme: «Ils sont causés par des explosions de météorites frappant la Lune», explique Bill Cooke, chef du Bureau de l’environnement météoritique  de la NASA  au Centre de vol spatial Marshall (MSFC). « Une explosion typique est à peu près aussi puissante que quelques centaines de kilos de TNT et peut être photographiée facilement en utilisant un télescope amateur. »

  


Les USA imposent une zone d’exclusion aérienne sur la Lune – Comment ?

25/09/2011

 

Un article de KEN PFEIFER du Mufon du New Jersey

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.MUFONNJNEWS.COM

 

Il est tout à fait incroyable pour moi de comprendre comment les Etats Unis, avec absolument aucune flotte spatiale puissent imposer une zone d’exclusion aérienne sur la Lune. Supposons un instant qu’ils puissent imposer leur volonté – Pourquoi le feraient ils ? Essaient ils de maintenir quelque chose secret ? Le gouvernement américain déclare : Les « recommandations » de la NASA de Zones d’exclusion aériennes sont pour la préservation et la protection des artéfacts et sites historiques des missions Apollo. « Les sites des missions Apollo 11 et 17 resteront hors-limites, avec des zone tampons pour les voyages au sol, de 75 mètres et 225 mètres de chaque zone d’alunissage respective,  » déclarent en juillet 20 directives de la NASA. Le journal de la Science avait obtenu les lignes directives.

Lire la suite

 


Traduction Aréa 51 ,ufoetscience

diffusion  autorisée pour nos sites par 

 KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS


L’Italie se prépare à recevoir le satellite UARS sur la tête

23/09/2011
Créé le 23/09/2011 à 18h26 — Mis à jour le 23/09/2011 à 18h26

ESPACE – L’engin qui doit s’écraser dans les prochaines heures pourrait bien le faire chez nos voisins transalpins…

Le satellite UARS, gros comme un bus, va s’écraser sur Terre, c’est une certitude. La Nasa, qui avait initialement annoncé le crash pour ce vendredi, revoit ses prévisions et estime qu’il pourrait avoir lieu entre 20h et 10h samedi matin.L’agence spatiale américaine se veut rassurante: «Il y a une faible probabilité que des débris persistants après l’entrée dans l’atmosphère touchent les Etats-Unis». Bien aimable, mais le reste du monde s’inquiète.

Un risque sur 3.000 ou sur 300.000?

«Des morceaux pourraient tomber sur l’Italie», indique le site du journal italienCorriere Della Serra. Franco Gabrielli, de la Protection civile, a même convoqué une réunion avec l’agence spatiale italienne. Les experts locaux, toutefois, se veulent rassurants, à l’image du mathématicien Andrea Milani qui estime qu’il y a «une chance sur 300.000 que ça touche quelqu’un».

Un optimisme que ne partage pas la Nasa, qui annonce de son côté que le risque que quelqu’un soit touché par un débris est d’un sur 3.200. L’incertitude la plus totale règne donc au sujet du satellite UARS, tant sur la localisation de l’impact que sur l’heure à laquelle il aura lieu. Les calculs devraient s’affiner au fur et à mesure, et on aura une idée précise une vingtaine de minutes avant la collision. Juste le temps de se mettre à l’abri.

 J. M.


La Nasa dévoile son lanceur du futur, pour la (re)conquête spatiale

14/09/2011

Créé le 14/09/2011 à 16h55 — Mis à jour le 14/09/2011 à 18h43

Le Space Launch System, ou SLS, le futur lanceur lourd de la Nasa, qui devrait effectuer son premier vol en 2017.NASA

ESPACE – Il devrait permettre, d’envoyer des missions habitées jusqu’à un astéroïde puis Mars…

A la conquête de l’espace intersidéral. Le patron de la Nasa, Charles Bolden, a dévoilé mercredi le concept du nouveau lanceur lourd américain destiné à l’exploration spatiale habitée lointaine, qui devrait effectuer son premier vol en 2017, et dont l’objectif ultime est Mars.

«Ce nouveau système de lancement créera des emplois américains bien rémunérés, assurera le maintien du leadership américain dans l’espace et inspirera des millions de personnes à travers le monde», a-t-il déclaré lors d’une présentation dans l’enceinte du Congrès, entouré de plusieurs sénateurs démocrates et républicains.

Ce lanceur, baptisé «Space Launch System», permettra de transporter des astronautes au-delà de l’orbite terrestre basse, dans une capsule appelée «Orion Multi-Purpose Crew Vehicle», dont la forme rappelle celle du programme Apollo de conquête de la Lune.

Lire la suite et voir la vidéo


%d blogueurs aiment cette page :