Dossier : les « Dogus du Pérou « suite des investigations

25/04/2017

Credit photo via
sciences-fictions-histoires.com

La découverte péruvienne, un dévoilement planétaire au mois de mai ?

Nous suivons de près ce dossier, pas à pas, grâce notamment à Michel Ribardière et Ghislain Sanchez qui partagent les informations lorsqu’ils en ont à leur tour.

Les articles sont rédigés par Michel Ribardière mis en ligne par lui-même sur son site web: FEDERATION EUROPEENNE  A.I.R.P.L.A.N.E

Le premier article était celui-ci  (VOIR)

 

Voici la suite:

08 avril 2017

Les momies péruviennes de plus près (Mise a jour du 8 avril 2017)

Mise à jour du 8 avril 2017
Les entités biologiques et leurs radiographies ont été analysées par 3 spécialistes de Cusco :
– Dr. Ramiro Hermoza Rosell, Chirurgie Générale,
– Dr. Renan Ramírez Vargas, Chirurgien en Médecine Interne,
– Dr. Julio Espejo Torres, Spécialiste des Os et Responsable de la « Sécurité Sociale » à Cusco.
Selon eux, il s’agit d’un véritable corps biologique. Les médecins sont catégoriques: La momie n’est pas une fraude. Elle n’est pas humaine, bien que quelques éléments d’anatomie soient semblables. Cet être était atteint d’une maladie osseuse et les thérapeutes de son époque ont tenté de l’aider par l’insertion d’un morceau de métal dans le bassin [ Note de la F.E.A, on procède à notre époque d’une façon identique -> prothèse au niveau du bassin].

 

16/03/2017 – Analyse des reliques par 3 spécialistes

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

La découverte péruvienne, un dévoilement planétaire au mois de mai ?

La découverte d’un site archéologique péruvien stupéfiant en octobre 2015, par quatre pilleurs de tombes (huaceros), mobilise un intérêt croissant d’internautes, de chercheurs, de médias et des représentants de puissantes nations.

Quelques mots d’actualité sur cette étrange affaire aux répercussions internationales:
Thierry Jamin, chercheurs, explorateur, archéologue français exerçant au Pérou dans le cadre de l’association Inkari est entré en contact avec plusieurs artefacts et matériaux biologiques tirés de ce site mystérieux. Recevant l’aide d’un millier d’internautes dont une majorité est d’origine française, il met en place un projet d’analyses génétiques et carbone 14 passant par des laboratoires étrangers. Ci-dessous, une vidéo montrant les prélèvements tels qu’ils furent réalisés le 3 avril 2017 à la clinique de la Guadalupe de Cuzco par trois chirurgiens :

Vidéo( 1 ) du :03/04/2017 Prélèvement d’échantillons pour les analyses ADN et C14

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Près de deux semaines après leur envoi, deux des trois prélèvements envoyés vers trois laboratoires différents ne sont pas encore parvenus à destination, .
D’autre part, les analyses des implants métalliques seront prochainement terminés. Une prothèse métallique d’apparence argentée, opaline, a été récupérée sur l’un des corps ayant eu un bassin fracturé, qui était atteint d’une forme d’ostéoporose.
D’ici quelques jours, deux chaînes américaines dont le National Géographic seront sur place pour procéder à un enregistrement. Il semble que la diffusion de leurs images se fera dans la période prévue par Thierry Jamin pour une présentation officielle aux médias péruviens à la fin du mois de mai ou début juin 2017.
Plusieurs disques en métal argenté, découverts dans les murs du site mystérieux, font actuellement l’objet de propositions d’achat de la part de l’ambassadeur russe auprès de « Mario » le chef des Huaceros. Toutefois les résultats des analyses financés sur l’initiative de Thierry Jamin seront décisifs pour la réalisation de la proposition estimée à 1 000 000$. Des industriels ont, eux aussi, fait leur apparition avec une proposition d’achat de 500 000$ pour une feuille de métal à mémoire de forme, une telle feuille ayant déjà été vendue l’an dernier à un touriste japonais.
L’information sur ce dossier est de plus en plus répandue sur internet. L’intérêt de collectifs au niveau international inquiète suffisamment Mario pour qu’il soit dorénavant accompagné d’un garde du corps et qu’il confie la majorité de ses trouvailles à l’institut Inkari. Cette organisation, présidée par Thierry Jamin, aurait déjà récupéré des organes momifiés tels que des mains de grandes tailles à trois doigts et des cerveaux extraits de leur boîte crânienne que l’on soupçonne d’une origine non humaine.

 vidéo (2) du: 04/04/2017 Présentation, radiographies et analyse de 3 mains momifiées

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Parmi les découvertes, une momie exceptionnelle récupérée en janvier 2017, sera révélée aux médias dès le mois de mai. D’une taille importante et dotée d’un crane allongé, elle permettrait de supposer que des hybridations entre une espèce extérieure et l’espèce humaine aurait été conduite dans le passé. Thierry Jamin suppose qu’à l’époque ou il vivait, cet être aurait pu avoir une importante influence sur les cultures humaines. Le site pourrait représenter une colonie car le nombre de momies est impressionnant. Il est estimé a plusieurs milliers de corps.
Bien que Thierry n’ait pas encore pu accéder au site, la possibilité d’une telle exploration pourrait avoir lieu au cours du mois de mai 2017. Rappelons que le site passe pour être demeuré « actif », c’est à dire toujours fréquenté par des êtres de nature non humaine.

SOURCE

M.R 

Nous remercions Michel R et Ghislain S pour ce suivi et le partage.


Dossier : les « Dogus du Pérou « investigations.

23/03/2017

radio de la main
crédit photo:
manipradio.com/

Fake ou réalité?

Nous vous proposons un dossier non classé à l’heure actuelle.

Une  découverte a été faite par Thierry Jamin, un explorateur français  , dans le désert du sud du Pérou en janvier 2016.

Ci-dessous vous aurez un ensemble de cette histoire avec des articles et des vidéos.

Pour notre part, Nous nous interrogeons sur le chercheur et sa sincérité mais aussi sur ses compétences et celles de son équipe.

Avec quels moyens et quels laboratoires travaillent-ils ?

Nous attendons donc les pièces à conviction , les examens réalisés et  les  résultats . Ceci  doit être détaillé et expliqué.

Ces trouvailles sont -elles de nature biologiques?

Des analyses d’ ADN auront-elles lieu ?

Nous pouvons aussi prendre en compte quelques notions simples:

Comment des experts peuvent ils estimer la taille d’un individu dont l’espèce n’a même pas encore été identifiée?

Est-ce que ceci peut appartenir à un animal pas encore connu ou simplement découvert?

Est-ce qu’une anomalie comme une déformation biologique,  une grave malformation type  » maladie de l’homme arbre  » ou syndrome de portée peut être envisageable?

Cette main est elle fausse? A- t-elle été fabriquée par des chamans par exemple?

L’équipe de monsieur Jamin a-t-elle pu être victime d’imposteurs?

Quelles garanties seront apportées sur les résultats à venir?

Il faut tout explorer avant d’affirmer une chose plus qu’une autre pour l’instant.

En attendant,cette histoire est intéressante, en espérant que nous ne serons pas abusés une fois de plus.

Nous vous laissons à votre appréciation lorsque vous aurez visionné tous les supports partagés ici.

Era & Sylain.

Les Dogus du Pérou : article source feairplane

Depuis le mois d’octobre 2016, de nombreuses photos et vidéos enregistrées au Pérou par l’équipe INKARI de l’explorateur Thierry Jamin, n’ont cessé de nous parvenir et de nous alerter de la découverte de matériaux assez extraordinaires: des organes et des corps momifiés d’espèces inconnues, comportant des métaux implantés sous-cutanés, des objets sculptés, gravés, ou modelés ayant des caractéristiques exotiques inattendues.

Crane encore recouvert de la substance poudreuse employée par l’embaumement
Crédit photo FEA

Crane, dont la poudre d’embaumement a été retirée et qui révèle un épiderme de couleur grise

En observant les yeux de ces momies, nous n’avons pu nous empêcher de faire un rapprochement avec le visage étrange des « Dogu », statuettes japonaises qui auraient été réalisées durant la période Jomon (de -15 000 ans à -300 ans avant notre ère).

Crane, dont la poudre d’embaumement a été retirée et qui révèle un épiderme de couleur grise
crédit photo: FEA

En observant les yeux de ces momies, nous n’avons pu nous empêcher de faire un rapprochement avec le visage étrange des « Dogu », statuettes japonnaises qui auraient été réalisées durant la période Jomon (de -15 000 ans à -300 ans avant notre ère).

crédit photo:
FEA

 

 

 

credit FEA

 

 

 

 

 

 

 

De nos jours, les « Dogu » ont parfois été perçues, comme les représentations d’êtres non-humains équipés d’un scaphandre.
Il est intéressant de remarquer que les Dogus ont souvent été retrouvés dans des tombeaux de la période Jomon. Les corps étaient alors majoritairement placés en position fœtale à l’instar des momies péruviennes.

Michel Ribardière

Source

Voir profil de Thierry Jamin

Vidéos de Nuréa TV aynat invité Thierry Jamin.

Via youtube

« Les Mystérieuses Reliques du Pérou » avec Thierry Jamin

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici 

Dogū

 

Liens externes

Pérou : découverte d’un étrange crâne ressemblant à celui d’un Alien ou supercherie ? – 17 novembre 2016

Les petites momies du Pérou – 08 décembre 2016 – 08 décembre 2016

Une main géante momifiée, la découverte fabuleuse de Thierry Jamin au Pérou relance la théorie archéologique Alien

Mise à jour Area 51 blog, le : 23/03/2017 à : 14h30.


DES CHERCHEURS AFFIRMENT QUE LA LAME DE LA DAGUE DE TOUTANKHAMON EST FAITE À PARTIR DE MÉTÉORITE !

01/06/2016
image crédit: hitek.fr/

image crédit: hitek.fr/

area51blog

Envoyé par Romain  (fils de Sylvain Matisse) que nous remercions.

Article sources: gizmodo.com/ , onlinelibrary.wiley.com/                     via hitek.fr/

En 1922, l’archéologue Howard Carter découvre la tombe de Toutankhamon dans la vallée des rois en Égypte. Le trésor qui accompagne le défunt est colossal : des vases, des bijoux, des objets précieusement sculptés, mais également une dague très précieuse qui était enterrée avec lui. Elle se trouvait dans un fourreau en or, sa poignée se terminait par un cristal de roche et sa lame était en fer. Du moins c’est ce qu’on pensait jusqu’à ce qu’une récente étude italo-égyptienne montre que la dague aurait en réalité été forgée… à partir d’une météorite !

suite

serpent gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 01/06/2016 à : 14h40.

area51blog


Polémique autour du site Khéops?

22/08/2015
Crédit illustration: board.tr.metin2.gameforge.com/

Crédit illustration:
board.tr.metin2.gameforge.com/

serpent gif

Chronique Sylv1&Era:

Le Samedi 22/08/2015:

area51blog

« Peut-on associer l’ufologie et l’archéologie, du Sylvain Matisse Enquêteur Crédit Photo : Investigation Océanographique et Oanis
moins en matière de recherches en ce qui concerne les anciennes eracivilisations et les édifices qui en auraient découlé ?

C’est un débat, un parmi tant d’autres.

Alors en ce qui concerne cet article que nous rédigeons, et dont l’information donnée par le figaro n’aura certainement pas échappé aux magazines spécialisés dans l’archéologie ainsi que les presses spécialisées en sensation et d’autres sites web également.

La problématique en archéologie est bien dans la datation, car en effet une marge de plus de 15 000 ans c’est passer du coq à l’âne en savoir faire et en moyens logistiques . Entre ces écarts très éloignés à  l’échelle du temps terrestre, les affirmations données seraient alors toutes à revoir, ce qui n’est pas une affaire arrangeante pour la pensée contemporaine voire officielle.

Le tout est de ne pas sombrer non plus dans la thèse conspirationniste qui ne va pas manquer d’alimenter la rumeur si cette nouvelle en est une.

Toujours est-il, que nous avons toujours deux versions différentes et que cela divisera les tendances.

Il y a donc deux possibilités pour appréhender cet article (voir ci-dessous lire le  figaro).

Soit, les deux chercheurs Allemands sont des amateurs ou de piètres archéologues soit, ils disent la vérité.

Si c’est la deuxième option qui est vraie, alors, les autorités sont bien dérangées et de ce fait nous pouvons comprendre leur réaction, au même titre que nous comprendrons aussi leur réaction d’avoir refoulé ces deux Indiana-Jones des temps modernes, s’ils ont saccagé un patrimoine tel que ce site chargé d’histoire.

Lire le Figaro

gif

Mise à jour Area 51 blog, le 22/08/2015 à :15h30.

area51blog


La révélation des pyramides de Patrice Pooyard et Jacques Grimault

24/12/2014
crédit image V.B Dinosoria.com

crédit image V.B Dinosoria.com

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

serpent gif

 Mise à jour Area 51 blog, le: 24/12/2014 à : 20h05.

area51blog

 


Une super-civilisation existait sur la Terre avant l’humanité (scientifiques)

25/11/2014

Article source: french.ruvr.ru/

Par La Voix de la Russie | Des scientifiques russes ont fait une déclaration sensationnelle : une civilisation surdéveloppée existait sur la Terre avant l’humanité. Cette conclusion a été faite par des chercheurs des régions de Rostov et de Krasnodar après qu’un habitant de Labinsk ait fait une découverte unique.

Pendant la pêche, Viktor Morozov a découvert une pierre inconnue, à l’intérieur de laquelle se trouvait une «puce», a déclaré l’édition Mir Novosteï (Monde de nouvelles). Après une analyse de l’«artefact» trouvé, les experts ont conclu qu’elle appartenait à une civilisation plus avancée que l’humanité, celle qui a vécu sur la Terre avant nous. La découverte unique a été conservée depuis les temps anciens grâce à l’«immersion» dans la pierre, expliquent les chercheurs.

La veille, le laboratoire du Département de géologie de l’Institut polytechnique de Novotcherkassk dans la région de Rostov a établi l’âge de la découverte. Il s’est avéré que la pierre inhabituelle avait environ 250 millions d’années. Ce fait est la preuve de l’existence sur la Terre d’une civilisation surdéveloppée longtemps avant l’apparition de l’homme antique. Probablement, nous pourrons atteindre leur niveau de technologie seulement dans un avenir lointain.
Source

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 25/11/2014 à 18h00.

area51blog


L’alphabet maya mystérieuse – Documentaire Français

06/11/2014
image source: mayas.net

image source:
mayas.net

Sylvain Matisse Enquêteur Crédit Photo : Investigation Océanographique et Oanis

jeudi 06 Novembre 201 à 16h50.

« Reportage intéressant sur l’ une des plus anciennes civilisations  d’ Amérique .Occupant  à l’époque précolombienne les territoires correspondant actuellement à une partie du sud du Mexique, au Belize, au Guatemala, au Honduras et au Salvador. Des mystères entourant ce peuple. » (Ci -dessous un résumé youtube lié au reportage supposé.« )

serpent gif

Video Arte via Youtube

« L’écriture maya est un système d’écriture qui servait à retranscrire les langues mayas (cet art appartenait aux scribes, qui faisaient partie de la haute société). Cette écriture ne possédait pas d’alphabet. L’écriture maya utilisait soit un glyphe correspondant au mot que l’on voulait écrire, soit, pour représenter le même mot, des glyphes symbolisant une syllabe (une syllabe avait une multitude de façons d’être dessinée : pour un même son, plusieurs choix de dessins étaient donc possibles, laissant aux scribes une grande liberté de composition); enfin, ce même mot pouvait être composé à la fois du glyphe « idéographique » et de glyphes syllabiques, pour plus de précision dans la lecture du mot écrit. »

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour sylv1 pour Area 51 blog, le : 06/11/2014 à 16h45.

area51blog

 


%d blogueurs aiment cette page :