Ovni sur Lausanne 7 mai 2009

« Madame, Monsieur, Bonjour,

Suite à mon passage sur votre site, je vous transmets une photo d’ovni prise le 07 mai à 13h06 au-dessus de Lausanne, avec mon téléphone Nokia 6600 slide 3 millions de pixels. J’ai pris en tout quatre clichés, mais l’objet ne figure que sur un seul, il n’y avait aucun bruit et ce qui est intéressant est que sur le moment je ne savais pas ce que c’était et que j’ai failli supprimer ce cliché, car je ne m’intéressais qu’à photographier la trainée d’avion partielle que dans ce ciel bleu, je trouvais jolie.

En fait par rapport aux trois autres photos non zoomées où apparaîssent bâtiment et végétation, je ne voulais que ciel bleu et traînée.

Ainsi donc par la suite j’ai ramené la photo zoomée où l’on voit l’objet, aux dimensions de la traînée sur les photos non zoomées. La traînée ce situait quasiment à la verticale au-dessus de moi, car pour obtenir le même angle par rapport au bâtiment, il faut tenir l’appareil à plat (horizontal), puis quelques jours plutôt, j’avais pris une photo non zoomée d’une photo où l’on voyait une montagne très connue de la région, « La Dent de Jaman » dont l’on trouve facilement sur internet les coordonnées de grandeur, soit 363m entre le col et le sommet.

Ensuite, la photo de cette montagne, je l’ai prise à un endroit très précis, au bord du lac Léman, à coté d’un musée qui se nomme l’alimentarium. J’ai donc pris une carte au 1: 200’000 et j’ai pu mesurer entre 49 et 50 millimètres, séparant le point en ligne droite entre la prise de la photo et la montagne, soit environ 10’000 mètres.

Il se trouve que sur internet j’ai également trouvé que les traînées d’altitude laissé par les gros porteurs, apparaissent par condensation des gaz chaud à la sortie des réacteurs, lorsqu’ils entrent en contact avec les goutelettes d’eau en suspension dans l’air, se qui crée de la vapeur,
d’où les trainées. Le plus fort est que ces traînées ne se produisent qu’à partir de 8’000m et plus largement au alentour de 10’000 mètres.

Sur la photo, l’on voit nettement et malgré que l’appareil est de loin pas un véritable appareil photo, par exemple j’avais un appareil photo de marque Lumix à ce moment et il avait un zoom de focale de 28- 420mm, pour presque 11 millions de pixel, dont l’objectif est Leitz, cela aurait été beaucoup mieux pour prendre ce type de photo, mais là je n’ai pas vraiment eu le choix, et comme dit précédement, je n’ai ni entendu, ni vu cet objet, je ne l’ai découvert qu’une fois le cliché pris.

Donc sur le cliché, l’on voit nettement, ce que je considère comme étant l’arrière de l’engin non identifié, un halo indéterminé de lumière orangée qui se reflète nettement sur la traînée de condensation, et à l’agrandissement, l’on voit également nettement sous l’engin, une sorte de triangle violet.

Maintenant le plus incroyable, en comparant les deux clichés, celui de l’engin volant en rapport aux dimensions de la montagne, j’obtiens, pour autant que l’on place l’engin à une distance de 10’000 mètres de mon objectif, une longeur d’environ 360 mètres pour un diamètre de 161m et une envergure d’ailes de 443 mètres environ.

A partir de là un autre constat, lorsque j’ai pris avec le même appareil téléphonique Nokia, des avions devant se trouver à pareil altitude, je vois à peine un grain de riz informel et pour voir à peu près un avion, il faut que celui-ci se trouve nettement en dessous des traînées d’altitude, et lorsque j’en prends un que j’estime à vu de nez entre 5 et 6’000 mètres et que par triagulation je le compare à ma photo de la montagne, j’arrive à des dimensions approximatives pour les gros porteurs, entre 60 et 80 mètres, tout en sachant que nos plus gros avions font environ 75 mètres de longueur.

Ainsi la netteté de mon cliché de cet engin, est supérieur à la netteté de détails d’un gros porteur, et si l’on me disait que mon engin se trouvait non pas à 10’000 mètres mais 5’000 mètres, eh bien celui-ci aurait encore environ 180 mètres de long pour un diamètre d’environ 80 m et une envergure d’ailes de plus de 200mètres !!!

Tout en restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires, je vous prie d’agréer; Madame, Monsieur; mes
cordiales salutations. »

Thierry P

9 commentaires pour Ovni sur Lausanne 7 mai 2009

  1. Jean-Paul dit :

    De fabrication Américaine et Suisse c’est un engin complétement télécommandé depuis le sol, exactement comme celui-ci contrôlé par un pilote de l’armée Suisse à Payerne. Isarël est aussi équipé de ce nouvel engin qui a un grand champ d’action et ce n’est pas la première fois qu’il survol Lausanne de jour pour des essais. J-P.

    • GEORGES dit :

      je n’y croit pas, un engin telecommande de plus de 200 mètres d’envergure et que l’on promène sur une ville comme LAUSANE c’est de la folie,de jas les avions doivent éviter les villes,c’est un magnifique ovni. bien amicalement georges.

  2. Seb dit :

    Franchement je suis du même avi que GEORGES !

  3. Lt-Col. Payerne dit :

    A l’oeil, on peut distingué la forme caractéristique d’un FA18, qui assure la police aérienne. Vol avec post combustion non super sonic, ce qui peut créer par réflexion avec un soleil de début d’après-midi un point lumineux orange visible uniquement depuis un certain angle.
    Malheureusement, fausse joie pour cette fois.

  4. Ulysse dit :

    J’ai vu aussi un engin stationnaire ce jour là…nous étions deux à le voir très nettement.
    Au dessus du lac Léman, ce phénomène à duré presque 20 minutes. L’engin était d’une taille au delà des possibilités techniques actuelles et de surcroît en vol stationnaire. L’armée est surement intervenue, ce qui expliquerai vos photos. Je souhaite que vous m’indiquiez l’endroit exact de votre prise de vue avec le poteaux afin d’effectuer une triangulation précise avec mes photos.

  5. JC dit :

    La photo avec le photo, il doit s’agir du dépôt des bus vers Malley

    • Da Silva dit :

      Je suis vraiment désolée de vous le dire,de cette façon, concernant la photo, cela n’a rien d’un ovni, ,c’est un Drone de l’armée suisse, il arrive parfois que des gens de la région de Payerne l’observent sur le tarmac de l’aéroport militaire au moment du décollage.

  6. Ulysse dit :

    Puisque vous souhaitez des éclaircissements, Le 07 mai 2009 au dessus du lac Léman, c’est déroulé un événement inhabituel.
    En effet, un engin de couleur clair cylindrique est resté stationnaire à environ 30 000 mètres d’altitude, et ce durant au moins 40 mm.
    Ensuite sont intervenus des appareils d’interception de l’armée Suisse, sans résultats.
    Nous avons observé et photographié cet objet avec du matériel astronomique. La longueur approximative de ce cylindre est de 400-700 mètres. Sa couleur est clair. Depuis cette date, nous avons pu observer à 6 reprises l' »engin », au dessus de Paris, et de Genève. Le plus surprenant, c’était en août 2012, au centre de Paris, 2 objets de 11 mètres de diamètre en forme de soucoupe, rejoignant à vive allure un cylindre situé aussi à 30 000 mètres. Les 2 soucoupes ont coupés la route d’un avion de ligne. Le cylindre est resté deux jours au dessus de Paris !

    Sans autres commentaires, il s’agit bien de technologies d’un autre temps. L’intervention de ces objets, semble cohérente et « pacifique ». Elles sont souvent perçu au dessus des installations sensibles. Ces apparitions sont furtives et sans aucun bruits.

  7. Brandt dit :

    Vos articles sont tres interessants vraiment, un domaine que j adore assuremment Brandt Thierry Dinant Belgique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :