Appel à témoins pour les départements 71( Saône et Loir)e et 21 (cote d’or) pour l’observation de deux « anneaux dans le ciel « 

14/10/2018

Investigations UFO et Science

Crédit carte : fr.m.wikipedia

Un témoin  que je connais souhaitant rester anonyme, m’a transmis une observation inexpliquée.

Vers 23 heures samedi 06 octobre 2018 a vu sur la route alors qu’il conduisait en voiture deux anneaux plats blancs.

La météo était orageuse. Il assure que ce ne sont pas des lasers de discothèque étant entre Beaune et Chalon (vers Demigny) sur Saône.

Date de l’observation : samedi 6 octobre 2018.

Nocturne: 23 heures.

Lieu: Demigny ( route)

région : Bourgogne-Franche Comté

Département : Saône & Loire  (71)

Visuel: deux anneaux blancs

trajectoire -déplacement linéaire, les 2 objets sur une même ligne horizontale assez haut dans le ciel au-dessus de l’horizon.

bruit : impossible  à déterminer le fait d’être au volant d’une voiture et de la circulation routière.

météo: orage.

nombre de témoins : 1 (peut-être plus )

Récit du témoin:

 » En revenant de Beaune en direction de Chalon…

Voir l’article original 120 mots de plus

Publicités

OVNIS dans le ciel des Bouches du Rhône (13) ?

06/10/2018

Les points représentent les objet mais ils étaient plus plat, vraiment en forme de disque…la flèche représente leur direction.
Photo avec ajout pour représenter al chose.
Crédit photo (témoin) « vers un site industriel « © 2018 – octobre

Samedi 6 octobre 2018, 17h00.

Nous venons tout juste de recevoir un témoignage qui demande d’autres témoins( observateurs)  pour être confirmé.

Nous remercions le témoin pour sa sincérité avouant qu’il n’est pas certain que ce soit des objets proprement dit.

En outre il souhaite rester anonyme.


Le 6 octobre 2018 à 16 heures.

Département des Bouches-du-Rhône.

Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Code postal 13170

canton de Gardanne.

Nombre de témoins : 3

météo ensoleillée.

Visuel : objets en forme de disque ou reflet.

Bruit : aucun.

Couleur: argent.

Trajectoire : Septeme les vallon direction St Victoret / Direction Nord-Ouest.

Récit de M témoin : 

Si vous entendez que quelqu’un a vu quelque chose de bizarre au dessus des Pennes Mirabeau, je  viens de voir un truc plus que bizarre, mais comme je l’ai vu a travers une porte fenêtre je ne  sais pas si c’était un reflet ou pas…

En tout cas j’ai vu une formation de 6 ou 7 disques argentés volants relativement vite et bas…
Je pensais à la patrouille de France ou un truc du genre vu que les villes de Salon  de Provence  et Istres ne sont pas loin et qu’elles possèdent des bases… mais y a eu 0 bruit !

On était 3, j’étais le seul face a la fenêtré et évidemment quand je me suis exclamé mes deux potes se sont moqués de moi.

Les points représentent les objet mais ils étaient plus plat, vraiment en forme de disque…la flèche représente leur direction. Direction Nord-Ouest.

La trajectoire c’est Septeme les vallon direction St Victoret. (voir

Capture d’écran carte maps
© 2018 Investigations ufoetscience


Des ovnis dans le Jura ?

02/10/2018

Je reprend cette information partagée par notre amie Isabelle Ferigo dans le groupe FB des Repas Ufologique d’Annecy.

Source : France3 BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

Par Franck Menestret

A Grande-Rivière dans le Jura, la famille Vienney dit avoir aperçu à cinq reprises des phénomènes lumineux étonnants, à proximité de leur maison. Des observations qui restent encore sans explication. Les gendarmes ne se sont pas déplacés et les caméras des scientifiques n’ont rien vu.


Des phénomènes étonnants envahissent parfois le ciel de Franche-Comté; ici lorsque la lune joue avec les nuages. Photo Franck Ménestret / © Franck Ménestret

Entre le 5 et le 22 août, les membres de la famille Vienney disent avoir vu des objets volants non identifiés à 5 reprises dans le ciel de Grande-Rivière (39). Les dates et horaires sont précis :

  • dimanche 5 août, 4h du matin
  • mercredi 8 août, 23h
  • dimanche août, minuit
  • mardi 21 août, 23h
  • mercredi 22 août, 23h30

Les phénomènes ont également été observés par les enfants et par Jérémy Laurencin, un ami de la famille. Avec à chaque fois la vision d’une forte lumière.

Virginie Vienney raconte :  « La lumière était bien plus importante que celle émise par une lanterne ou par un drone. Et la première fois, le 5 août le phénomène  n’a pas semblé être très haut, juste à hauteur du toit des maisons. La lumière se déplaçait lentement de haut en bas et de gauche à droite et cela a duré plusieurs heures, jusqu’à ce que la fatigue nous emporte. Quand nous sommes partis nous recoucher, la forme c’est transformée en triangle, avec trois points lumineux. »

Les jours suivants le descriptif des différentes observations relatent le même type de vision, mais les membres de toute la famille sont unanimes : « L’objet » était cette fois très haut dans le ciel et « il avait changé de place par rapport à la maison. »

 

Ovnis dans le Jura : le mystère dure !
Intervenants : Virginie et Patrice Vienney – Jérémy Laurencin et Françis Meyer, Ingénieur de recherches à l’Observatoire de Besançon. Un reportage de : Franck Ménestret, Denis Colle et Mathilde Redon.

 

Le mystère des photos et vidéos

Dès le 5 août, la famille a pensé à faire des photos. Mais avec un téléphone portable. C’était le 5 août au matin, après l’observation de la nuit. Jérémy Laurencin, un ami hébergé par la famille Vienney se rend sur place avec Patrice Vienney et les enfants. Au sol, tous auraient constaté au sol « une trace triangulaire, de 5, 4 et 3 mètres de côté ou l’herbe était couchée ». Mais lorsque Jérémy se saisit de son portable, celui-ci est brûlant… et éteint. Au moment de notre reportage, aucune trace n’a été constatée mais plus de 15 jours s’étaient écoulés.

Lors des apparitions suivantes, des vidéos ont été tentées avec un appareil photo numérique. On y aperçoit très difficilement un point clignotant, mais l’image bouge sans cesse et n’est donc pas exploitable pour une quelconque interprétation.

Des gendarmes discrets

Dans ce dossier, les époux Vienney disent avoir composé le 17, le soir de la première apparition. Mais à l’autre bout du fil le gendarme ne les aurait pas pris au sérieux.

Interrogés par nos soins, les gendarmes de Franche-Comté nous ont expliqué qu’il existe une procédure pour ce type d’événement. Tout témoignage doit être pris au sérieux et vérifié. Une enquête poussée peut être menée pour tenter d’élucider le mystère. Enquête de voisinage, auprès des armées, des observatoires, de l’aviation civile ou encore auprès de la police de l’air et des frontières.

Mais après nous avoir garanti une interview pour notre reportage, les gendarmes ont fait marche arrière ne souhaitant plus apparaître à la télé sur une thématique « sensible » et qui pourrait « nuire à l’image des gendarmes ».

Que disent les scientifiques ?

A Besançon, l’observatoire du CNES possède une caméra qui scrute le ciel en permanence. Elle fait partie du réseau « Fripon » implanté un peu partout en France et qui enregistre les images des comètes et autres étoiles filantes pour en déterminer la provenance et le point de chute. Un dispositif qui n’a pas pour vocation de découvrir les traces de passages d’ovnis. Mais lorsque les phénomènes sont suffisamment gros, suffisamment lumineux, et captés par plusieurs caméras du réseau Français, alors les images sont conservées et étudiées par les scientifiques. Dans le cas présent, rien n’a été détecté par le dispositif.

Pour les scientifiques, 90% des observations faites par les populations ont une explication rationnelle et presque à chaque fois, le doute s’installe à cause d’un problème de perception. Dans le noir, et avec un objet inconnu, les notions de taille et de distance sont totalement aléatoires.

En France, Le GEIPAN étudie les apparitions étranges.

La France est la première (et sans doute la seule) nation à s’être dotée d’un organisme officiel civil, public et indépendant, d’études des Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés (PAN). Depuis 1977, le GEPAN, puis le SEPRA et maintenant le GEIPAN a rassemblé, analysé et archivé des milliers de témoignages représentant plus de 1600 cas d’observations, dont près de la moitié ont été élucidés.

Les témoignages recueillis seront analysés à l’aide d’experts pluridisciplinaires, notamment dans les domaines aéronautiques, afin de tenter d’expliquer les phénomènes observés. Si nécessaire des auditions, voire des reconstitutions sur le terrain seront organisées par le GEIPAN. Les résultats des enquêtes menées par le GEIPAN sont rendus publics à travers le portail d’information du GEIPAN. Les témoins sont également personnellement informés du résultat de l’enquête et leur anonymat est strictement préservé.

 

Source


OVNI dans le ciel audois ?

16/07/2018
Deux internautes ont adressé à la rédaction de L’Indépendant un document filmé avec leur téléphone dans lequel on peut observer une boule de feu traverser le ciel sur la commune de Montredon. Un phénomène étrange qui s’expliquerait par le passage de la station spatiale ISS dans l’espace, au dessus de la région toulousaine.

L’observation remonte à ce samedi 14 juillet, avant 3 h du matin. Et c’est sur Facebook que deux habitantes de Montredon ont tenu à la partager, en contactant la rédaction de L’Indépendant à Carcasonne. Il faut dire que l’objet lumineux qu’elle ont enregistrées dans la nuit n’est pas banal.

 

Voir la vidéo :

https://player.myvideoplace.tv/?v=INDEP_OFF_140718

« [Voilà ce que nous avons] observé sur la commune de Montredon : une boule scintillante dans le ciel. Au début nous pensions à un avion mais [comme] rien ne clignotait et cela ne bougeait pas, nous avons ensuite songé à un drone, ou un satellite.  Mais il s’agissait d’une lumière très puissante, de couleur orange. Avec mon amie nous avons décidé de zoomer comme on peut le voir dans la vidéo« .

Toujours selon les deux témoins, la boule de feu aurait été visible pendant 30 à 45 minutes, Ensuite, ce qui ressemblait  « à une boule de feu ou à un cercle lumineux a littéralement disparu », indiquent encore les deux internautes qui ont contacté L’Indépendant.

L’observation inédite ne serait pourtant pas si mystérieuse qu’elle en a l’air. Car à regarder plus en détails l’activité de la nuit dernière dans le ciel audois, ou plus généralement, dans le sud de la France, on découvre que la station spatiale internationale ISS se trouvait dans les parages, au-dessus de la région toulousaine, plus précisément, comme l’indique le site de la NASA.

L’observation de l’ISS est tout à fait tangible puisqu’il n’est pas rare que des amateurs suivent la station spatiale à l’oeil nu, même si elle tourne en orbite autour de la Terre à 400 km d’altitude.

M. M. / Lindep.fr
Source

APPEL À TÉMOIN. Près de Thetford Mines, samedi 2 juin 2018, 16h15.

10/06/2018

APPEL À TÉMOIN. Près de Thetford Mines, samedi 2 juin 2018, 16h15.

« Trois vaisseaux volants près du sol, sur la route 112, à Robertsonville près de Thetford Mines. Aucun bruit, ils étaient de forme genre triangulaire et se sont déplacés très rapidement pour reculer vers les champs et après se sont envolés. — Au début mon conjoint et moi, croyions que c’était des drones, mais les 3 objets volaient en formation et très près l’un de l’autre. Ils étaient près du sol et se sont élevés rapidement en formation et en valsant de gauche a droite. Ils ont montés très haut pour disparaître rapidement dans les airs. Il y avait aucune hélice, aucun son, aucune lumière. »

Signaler un OVNIhttps://garpan.ca/signaler-un-ovni/


Lumière bleue dans le ciel Suisse

25/04/2018

Source  20 minutes suisse

Une mystérieuse lumière intrigue la Suisse

La photo a été prise jeudi dernier (19 avril 2018) à Kreuzlingen (TG) par le lecteur Robin McCutchan.
Source 20 mn

Un objet volant bleu a été aperçu la semaine passée dans le ciel de Kreuzlingen (TG). Depuis, il a été vu un peu partout à travers le pays. Skyguide ne sait pas de quoi il s’agit.

Le mystère plane sur un étrange objet volant bleu, aperçu pour la première fois jeudi passé à Kreuzlingen (TG). Après la publication d’un premier article de la part de nos collègues alémaniques de«20 Minuten», plusieurs autres lecteurs se sont manifestés. Tous ont fait des découvertes similaires.

Un habitant d’Altnau (TG) affirme ainsi avoir vu la lumière bleue dans le ciel de Herrenhof (TG). «C’était vraiment très lumineux.» Un lecteur romand de Renens (VD) explique de son côté: «Je sais que la drôle de forme est sans doute causée par mon téléphone, mais j’ai toutefois de la peine à expliquer cette lumière vive. D’autant plus que cette nuit-là, le ciel n’était pas étoilé et que la lumière se situait au sud et non pas au nord comme l’étoile polaire.»

Une explication plausible

Martin G. de Soleure assure lui aussi avoir vu l’objet mystérieux. Il n’a pas hésité et a contacté Skyguide. Mais la firme n’a pas su livrer une explication convaincante: «On m’a dit qu’on ne reconnaissait rien sur les images radar.» Joint par nos confrères, le porte-parole Vladi Barrosa précise: «Nous nous occupons du trafic aérien. Nous ne pouvons pas nous exprimer sur des choses que nous ne voyons pas sur nos radars.»

Interrogé la semaine dernière déjà, Vladi Barrosa avait expliqué: «De manière générale, nos images radars fournissent à chaque fois une explication plausible pour tous les objets volants non identifiés (ovni).»

Pour le moment, Skyguide n’est donc pas (encore) en mesure de dire de quoi il s’agit exactement. L’ovni pourra-t-il être identifié un jour? Seul l’avenir nous le dira…

Source : (ofu/20 Minuten)


Les pilotes rapportent des rencontres rapprochées avec un OVNI au dessus de l’Arizona: « Quelque chose vient de passer au-dessus de nous »

28/03/2018

Une photo d’archives non datée d’un avion.

Un article de MEGHAN KENEALLY – 28 Mars 2018 13h13

Source ABC News

Traduction Era pour Area51blog

Les observations ont eu lieu à quelques minutes l’une de l’autre l’après-midi du 24 février 2018, à environ 40 000 pieds au-dessus du sud de l’Arizona, près de la frontière du Nouveau-Mexique. ABC News a obtenu l’enregistrement audio de la conversation entre les pilotes et le Centre de contrôle du trafic aérien d’Albuquerque, publié par la FAA.

La conversation Audio Ici

 

Les nouvelles viennent au milieu d’une série de rapports de pilotes militaires entrant en contact avec ce qu’ils croyaient être des OVNIS et la divulgation d’un programme secret, mais maintenant disparu du Pentagone pour suivre de tels incidents.

Le pilote d’un Learjet 36 appartenant à Phoenix Air, avec le numéro de queue N71PG, a signalé l’observation initiale. Il demande au contrôleur: « Est-ce que quelqu’un au-dessus de nous nous a dépassé il y a 30 secondes?

« Négatif », répond le contrôleur.

« Ok. Quelque chose l’a fait », dit le pilote du Learjet.

« C’est un OVNI », dit un autre pilote.

« Ouais, » rit le pilote du Learjet.

Centre de contrôle du trafic aérien d’Albuquerque Nouveau Mexique

 

Quelques minutes plus tard, le contrôleur transmet par radio au vol 1095 d’American Airlines, un Airbus A321. Il demande au pilote: « Faites-moi savoir si vous voyez quelque chose passer au dessus de vous ici dans les 15 prochains miles. »

Le pilote semble perplexe et répond: «Si quelque chose passe au-dessus de nous? »

« Affirmatif: nous avions un avion devant vous à 37 [mille pieds] qui a rapporté quelque chose qui passait au-dessus de lui et nous n’avions pas de cibles [radar], alors faites-moi savoir si vous voyez quelque chose passer su dessus vous, » dit  le contrôleur.

« Très bien », dit le pilote.

Le pilote du Learjet se joint à la conversation en disant: «Je ne sais pas ce que c’était, ce n’était pas un avion mais c’était – sa route allait dans la direction opposée.

Un avion de l’American Airlines décolle de l’aéroport international de Miami, le 12 novembre 2013 à Miami.

Environ une minute plus tard, le pilote du vol 1095 d’American Airlines communique par radio au contrôleur pour signaler une observation bizarre dans l’espace aérien de l’Arizona.

« Ouais, quelque chose est passé juste au-dessus de nous, comme un – Je ne sais pas ce que c’était, mais il était au moins à deux ou trois mille pieds au-dessus de nous, oui, ça passait juste au-dessus de nous », dit le pilote. .

« OK, American 1095, merci », répond le contrôleur.

Le contrôleur demande plus tard, « American 1095, pouvez-vous dire si elle était en mouvement ou juste en vol stationnaire? »

«Je ne pouvais pas savoir si c’était un ballon ou autre chose, mais c’était juste une lumière rayonnante ou un  grand  reflet qui se trouvait à plusieurs milliers de mètres au-dessus de nous, dit le pilote.

« Roger », répond le contrôleur.

Le pilote d’American Airlines envoie plus tard un message  radio  au contrôleur à nouveau, demandant si l’objet non identifié était un « ballon Google ».

« J’en doute », dit le pilote du Learjet.

La voix d’un autre pilote ajoute, « OVNI ».

Selon un porte-parole de la FAA, le contrôleur n’a pas été en mesure de vérifier si un autre aéronef se trouvait dans la zone au moment des observations rapportées.

« Nous entretenons des relations de travail étroites avec un certain nombre d’autres agences et manipulons en toute sécurité des avions militaires et des avions civils de tous types dans cette zone, y compris des ballons météorologiques à haute altitude », a déclaré le porte-parole à ABC News mercredi.

L’American Airlines a renvoyé la demande de commentaires d’ABC News à la FAA.

Les porte-parole de Phoenix Air, de Google et du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires mercredi.

Anthony McMahon, Rex Sakamoto et Daniel Steinberger d’ABC News ont contribué à ce rapport.

Source : ABC News

Mise à jour Area 51 blog-le 28-03-2018 à 22h15


%d blogueurs aiment cette page :