Ovni et MIG-29 dans une vidéo Russe

18/01/2016

eraBonjour à tous,  j’ai reçu un courriel de la part d’un lecteur d’Area51blog qui souhaite attirer notre attention sur une vidéo publiée par le site Sputnik, dans un article déclarant que des MiG29 syriens ont pour la première fois assuré la protection d’avions russes d’attaque au sol lors d’une sortie de combat. A 1 minute 46 on voit un point qui se déplace, s’agit il d’un ovni ? Je vous laisse juges…

 

gif

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Sputnik

gif

Mise à jour Area51blog , le : 18/01/2016 à 15:10

area51blog


Les OVNIs envahissent L’Europe – Rencontres suspectes

17/01/2016

Les-ovnis-envahissent-l-Europe-etranges-phenomenes (1)

Alors, qu’un pilote portugais manque de perdre le contrôle de son avion après s’être retrouvé nez-à-nez avec un objet volant mystérieux, les habitants d’un petit village de Norvège sont les témoins d’étranges phénomènes lumineux. Un scientifique intrigué mène l’enquête et fait d’intéressantes découvertes… Enfin, un écossai blessé affirme avoir aperçu un OVNI dans les bois. La première enquête criminelle concernant un OVNI est lancée par la police locale !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour Area51blog , le : 17/01/2016 à 10:15

area51blog


Un musée japonais consacré aux OVNIS préoccupe le FBI

27/09/2015
Crédit image http://journaltelegraph.com/

                Crédit image http://journaltelegraph.com/

Le FBI aurait été inquiet suite à l’ouverture d’un musée japonais consacré aux ovnis. Il faut savoir que seuls 1950 documents du FBI ont été rendus publics en 1970.  En janvier 1994, il a été annoncé que le centre serait construit dans la ville côtière de Hakui, située à environ 310 miles à l’ouest de Tokyo.

Le fait que le Japon ait prévu de construire un centre international de recherche dans le seul but d’étudier les ovnis a probablement mis Hakui sur le radar du FBI.

L’objectif du Centre est de mettre à disposition une bibliothèque où les spécialistes et le grand public puisse accéder à plus de 10.000 documents officiels relatifs au phénomène OVNI. Des informations sont fournies en japonais et en anglais.

Le fonctionnaire, Toru Wada, a déclaré :

« Dans l’avenir, nous espérons que le centre sera au cœur de l’attention internationale en termes de collecte et de diffusion des informations sur les OVNIS. La ville a minutieusement acquis les documents sur une période de 10 ans à partir de sources telles que la Central Intelligence Agency des États-Unis (CIA). »

Une note de service sur un crash, compromettante pour le FBI

Ce qui aurait pu intéresser le FBI était l’affirmation selon laquelle le centre Hakui avait obtenu une note de service en date de 1950, de la part d’un agent spécial du FBI de haut rang.  Cette note évoquerait la récupération de trois objets en forme de soucoupes métalliques, contenant des occupants « humanoïdes » mesurant trois pieds
L’agent spécial Guy Hottel  était en charge du « Washington Field Office » au FBI.

Le 22 mars 1950, Hottel a envoyé un mémo au directeur du FBI J. Edgar Hoover. Il s’agirait du document le plus lu dans la base de données du FBI. On peut y lire :

« Un enquêteur des Forces aériennes indique que trois soi-disant soucoupes volantes ont été récupérées au Nouveau-Mexique. Les engins ont été décrits comme étant de forme circulaire et mesurant 50 pieds de diamètre. Chacun d’eux était occupé par trois corps de forme humaine, mesurant 3 pieds de haut. Selon M. [nom censuré], l’informateur, les soucoupes ont été découvertes dans le Nouveau-Mexique du fait que le gouvernement possède un radar de très haute puissance dans ce secteur. On pense que le radar interfère avec le mécanisme de contrôle des soucoupes. »

Nigel Watson, auteur anglais, explique que :

« Le FBI, à la demande de l’US Air Force, a envoyé ses agents pour enquêter sur la validité de rapports d’OVNIS de 1947 à juillet 1950. Ils étaient tellement débordés par les observations d’ovnis que de nombreux bureaux du FBI détruisaient régulièrement leurs archives, car ils ne disposaient pas de suffisamment de ressources ou de pièces pour enregistrer et stocker ces fichiers. »

Il a ajouté :

« Le FBI a mis en ligne plusieurs de ses rapports, y compris un document 128 pages au sujet d’une étude sur les cas d’ovnis et de mutilations de bétails ayant eu lieu aux États-Unis pendant les années 1970. »

Source : La vérité est ailleurs et  http://journaltelegraph.com

gif

Mise à jour Area51blog, le: 27/09/2015 à : 15h00.

area51blog


Interview de Gary McKinnon sur l’existence des OVNIS

26/09/2015

era

Remarque Era Admin :

Pour bien débuter le Week-end, je vous partage cette interview de Gary Mc Kinnon trouvée sur le site ufosecret.com. L’information n’est pas nouvelle puisque c’est en 2006 que Kerry Cassidy (lanceuse d’Alerte, Contactée, Sociologue et Journaliste, fondatrice du Projet Camelot) a interrogé le hacker britannique accusé par les États-Unis d’avoir réussi le « plus grand piratage informatique militaire de tous les temps ».  Je pense néanmoins qu’elle est intéressante à voir ou à revoir, en plus elle est sous titrée en Français.  La première vidéo dure 15 mn environ et contient des extraits, tandis que la deuxième contient l’intégralité de l’interview et dure 50 mn.

Bon visionnage et bonne fin de semaine à tous :)

Amicalement

Era

gif

En 2001 et 2002, Gary McKinnon a réussi à pénétrer dans des ordinateurs appartenant à la NASA, à la Navy et au Pentagone. Cherchant à prouver l’existence des OVNIS et de l’énergie libre, il a finit par découvrir que la NASA cache systématiquement des preuves au public et que les Américains auraient un programme spatial secret (officiers non-terrestres) avec de la technologie antigravité…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Ci dessous l’intégralité de l’interview faite par Kerry Cassidy en 2006 (Durée : 50 min)

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Project Camelot / Project Avalon :

Source Youtube

gif

Mise à jour Area51blog, le: 26/09/2015 à : 14h30.

area51blog


Il est grand temps de chercher aussi des «signes de morts extraterrestres»

04/09/2015

Source : Slate.fr  Vincent Manilève – 03.09.2015

Vue d’artiste (Lynette R. Cook) de la collision entre deux planètes à proximité d’une étoile double. Crédit UCLA

Vue d’artiste (Lynette R. Cook) de la collision entre deux planètes à proximité d’une étoile double. Crédit UCLA

Une étude assez particulière recommande aux scientifiques de chercher aussi des traces de mort dans l’espace.

Depuis que l’Homme a pris conscience qu’il n’était qu’un grand de sable perdu dans l’espace, une question l’obsède: existe-t-il des traces de vie ailleurs? Chaque photo de Mars, découverte de planète ou vibration recueillie par un satellite entraîne de nouvelles vagues d’espoirs (ou de craintes, c’est selon). Mais qui a pensé à se poser une autre question, tout aussi importante: a-t-il existé des traces de vie ailleurs que sur Terre un jour? Nous sommes si obsédés par notre propre fin que nous oublions de chercher l’extinction ailleurs dans l’espace.

C’est pour cela qu’une équipe de chercheurs anglo-saxons a décidé de publier une étude pour aider les astronomes à trouver des «apocalypses extraterrestres», c’est-à-dire des traces de morts ailleurs dans l’espace. Car, en trouvant des signes de la mort, on trouve la vie. 

«D’une certaine façon, la preuve d’une trace de vie ou de mort n’est pas très importante, explique le co-auteur de l’étude dans une interview reprise par le site io9. Trouver la preuve qu’il y a eu une civilisation qui s’est détruite nous donne la preuve qu’il y a eu de la vie ailleurs. De plus, chercher ce genre d’événements destructeurs qui ne pourrait être causé que par une forme de vie intelligente nous dira quelque chose de l’existence d’une vie intelligente ailleurs.»

De quoi mettre affiner l’équation de Drake, une formule mathématique censée estimer le nombre de civilisations existantes dans la voie lactée.

Guerre biologique, nucléaire, gelée grise…

Baptisée Seeti, pour Search for Extinct Extraterrestrial Intelligence, cette nouvelle étude vise à créer des technologies capables d’analyser les«nécrosignatures», ces signes indiquant l’éradication de la vie à grande échelle. Le site Gurumed, qui relaie aussi l’étude, explique qu’il s’agit de découvrir «la signature chimique d’un monde rempli de cadavres en décomposition, les conséquences radioactives d’une guerre nucléaire, ou les débris laissés par une planète totalement détruite». Et comme l’expliquent les scientifiques responsables de l’étude, il s’agit-là de signes plus facilement détectables par la future génération de télescopes.

Les scientifiques prennet alors l’exemple d’une guerre biologique ayant anéanti la population d’une autre planète. Des composés chimiques comme le méthane et l’éthane envahiraient alors l’atmosphère, permettant aux astronomes de les détecter pendant un certain lapse de temps. Autre hypothèse: une guerre nucléaire a anéanti toute trace de vie. Là encore, la lueur atmosphérique produite par la planète pourrait être détectable. Plus farfelu, le scénario d’une «gelée grise» est également pris en compte. En imaginant que la nanotechnologie se soit développée sur cette planète, qu’une horde de robots capables de se répliquer eux-mêmes aient pris le contrôle pour détruire toute trace de vie, la poussière entraînée par l’extinction aurait créé des dunes en se déposant sur la surface de la planète, rendant le drame détectable pendant des milliers d’années.

Enfin, dernière hypothèse envisagée, beaucoup moins cocasse: la destruction de la vie causée par une trop grande pollution de la planète. Quand on sait à quel rythme celle-ci progresse sur Terre, ce nouvel axe d’étude pourrait être très vite pris au sérieux…

Lire l’article à la source 

gif

Mise à jour Area51blog, le: 04/09/2015 à : 12 h 50

area51blog


Ovnis : Intervention de Paul Hellyer en mai 2013

20/08/2015

Voici une nouvelle intervention de Paul Hellyer  traduite et proposée par Cat et Domi du site  partenaire « Les Emanants »

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Texte qui accompagne la vidéo : 

Mr Paul Hellyer, Ancien Ministre de la Défense du Canada, fait part de ses informations sur la présence d’au moins 4 races d’êtres non-terrestres, visitant la Terre depuis des milliers d’années, lors du « Symposium Citizen Hearing on Disclosure » ( Audition citoyenne pour la divulgation) qui s’est tenu à Washington D .C du 29 avril au 3 mai 2013. D’après ses sources, certains collaborent et travaillent en collaboration avec l’U.S. Air Force au Nevada pour des échanges de technologie. Il milite pour une divulgation générale à tous les citoyens du monde. Les témoignages hautement crédibles de près de 40 personnalités présentes, aussi bien politiques, que militaires ou du renseignement, prouvent leur existence, et que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers.

Les émanants – http://messagesdelanature.ek.la

les emanants

gif

Mise à jour Area51blog, le: 20/08/2015 à : 12 h 30

area51blog


Des extraterrestres pacifistes ont essayé de sauver l’Amérique de la guerre nucléaire déclare l’astronaute Edgar Mitchell

12/08/2015
crédit illustration: mirror.co.uk

crédit illustration:
mirror.co.uk

Article et images source: mirror.co.uk –

Traduction ERA pour Area51blog area51blog

Le sixième homme à marcher sur la surface de la lune a fait la déclaration étonnante que les extraterrestres sont venus sur Terre pour arrêter une guerre nucléaire entre l’Amérique et la Russie.

Edgar Mitchell, un vétéran de la mission Apollo 14 en 1971, a  dit au Mirror Online que des sources militaires de haut rang  ont repéré des ovnis au cours des essais d’armes.

L’astronaute a été franc au sujet de sa croyance aux extraterrestres depuis qu’il a atterri sur la surface de la lune, devenant l’une des figures les plus en vue dans la communauté ufologique dans le monde entier.

Il nous a dit que des  militaires initiés avaient vu des engins étranges survoler des  bases de missiles et la célèbre base de White Sands, où la première bombe nucléaire jamais testée a explosé en 1945.

Mitchell a grandi au Nouveau-Mexique à la fois près de la zone d’essai de la bombe et de Roswell, où les believers pensent qu’a eu lieu l’une des plus célèbres rencontres OVNI du monde.

Edgar Mitchell: Le sixième homme à marcher sur la lune

Edgar Mitchell: Le sixième homme à marcher sur la lune

 

«Vous ne connaissez pas la région comme moi», a-t-il dit dans une interview pour le  Mirror Online.

« White Sands était un terrain d’essai pour les armes atomiques – et c’est ce qui intéressait les extraterrestres.

« Ils voulaient connaître nos capacités militaires.

« Avec ma propre expérience de parler aux gens, il est clair que  les extraterrestres ont tenté de nous empêcher d’aller à la guerre et ont aidé à créer la paix sur la Terre. »

 

Apollo 14: Captain Alan Bartlett, coéquipier d'Edgar Mitchell's, marche sur la lune

Apollo 14: Le Capitaine Alan Bartlett, coéquipier d’Edgar Mitchell’s, marche sur la lune

Mitchell a également suggéré qu’il avait entendu des histoires similaires venant de personnes qui tenaient des bases de missiles pendant les parties les plus tendues du 20ème siècle.

«J’ai parlé à de nombreux officiers de la Force aérienne qui ont travaillé dans ces silos pendant la Guerre froide, » a-t-il poursuivi.

«Ils m’ont dit qu’on observait fréquemment des OVNIS et qu’ils ont  souvent désactivé leurs missiles.

« D’autres officiers de bases sur la côte du Pacifique m’ont dit que  leurs missiles [Test]  ont été fréquemment abattus par des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

« Il y avait beaucoup d’activité à cette époque là. »

Edgar Mitchell marche sur la Lune en 1971

Edgar Mitchell marche sur la Lune en 1971

Nous avons demandé à Nick Pope, qui travaillait pour le département de recherche sur les ovnis au ministère de la Défense Britannique s’il croyait les allégations de Mitchell.

« Edgar Mitchell est un homme honorable et sincère, que j’ai eu le privilège de rencontrer,» dit-il.

« Mais pour autant que je sache, la plupart de ses informations sur cette question ne proviennent pas de ses propres expériences, mais de ce qu’il a été dit par d’autres.

«Il est clair, qu’à cause de sa renommée, il a eu accès à du personnel gouvernemental, militaire et du renseignement au plus haut niveau, mais parce que – et c’est bien compréhensible – il ne nommera pas  ses sources, nous ne pouvons pas être certains que ces personnes étaient directement avec lui, ou même qu’ils étaient au courant de toutes les informations classifiées sur les ovnis « .

White Sands National Monument in New Mexico

White Sands National Monument au Nouveau Mexique

Pope  a déclaré  « l’idée que des extraterrestres épris de paix sont ici pour avertir l’humanité sur nos façons destructrices » est populaire auprès de ceux qui ont une vision New Age du phénomène OVNI.

« C’est une pensée agréable, mais si je suis sceptique, je voudrais souligner que c’ est presque exactement le scénario du   film classique  de science-fiction de 1951 The Day the Earth Stood Still (Le Jour où la Terre s’arrêta) « , a-t-il poursuivi.

« Il y a certainement eu quelques observations d’OVNI intrigantes autour des installations nucléaires, et autour des bases militaires, plus généralement, mais une autre explication est que certaines de ces observations sont attribuables à des activités d’espionnage impliquant des avions espions secrets ou des drones.

«Étant donné que l’Univers est âgé d’environ 14 milliards d’années, si nous sommes visités, il est peu probable que nous ayons affaire à une civilisation qui n’ait que  quelques centaines d’années d’avance sur nous, donc les  histoires d’extraterrestres venant perturber nos essais militaires sont farfelues.

« Il y a des chances qu’ils aient  des millions d’années d’avance sur nous et pourraient faire tout ce qu’ils voudraient. »

Alors qu’ en pensez vous ?

 

 

 Source

gif

Mise à jour Area51blog, le: 12/08/2015 à :12h55.

area51blog


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 254 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :