Les chiffres du MUFON POUR 2017

18/10/2017

The Mutual UFO Network (MUFON)
logo du MUFON via Wikipédia

information  transmise par notre contact dans les caraïbes Hugues Noel que nous remercions

Rapport mensuel  et statistiques sur les observations  – pour septembre 2017 :

 (source MUFON)

Le cms continue d’accumuler des rapports d’observation du monde entier. En septembre 2017, 622 observations ont été signalées par le biais de la cms dans les pays suivants .

Pays nombre de rapports
États-Unis 430
Canada 63
Royaume-Uni 29
Argentine 9
Allemagne 8
Mexique 8
France 8
Inde 8
Arménie 6
Australie 6
Pays-bas 6
Brésil 4
Colombie 3
Italie 3
Fédération de Russie 3
Nouvelle-Zélande 3
Espagne 3
Iran 3
Porto Rico 2
Portugal 2
Israël 1
Sainte-Lucie 1
Autriche 1
Maroc 1
Costa Rica 1
République tchèque 1
Thaïlande 1
Maurice 1
Kenya 1
Macédoine 1
Danemark 1
Corée (Sud) 1
Pérou 1
Vierges américaines, États-Unis 1
Suède 1
Total : 622

Publicités

Phénomènes spatiaux non identifiés et technologie : Quelque chose d’extraordinaire est sur le point d’être révélé

10/10/2017

Tom DeLonge après une longue réunion en septembre 2017.
Crédit photo : huffingtonpost.com

Un article de Leslie Kean pour  huffingtonpost.com

 Traduction Era pour 

Des connaissances internes sur les phénomènes aériens non identifiés pourraient mener à une technologie qui change le monde

10/10/2017 09:05 

Quelque chose d’extraordinaire est sur le point d’être révélé. D’anciens hauts fonctionnaires et des scientifiques ayant une profonde expérience de l’opacité, qui sont toujours restés dans l’ombre, entrent maintenant dans la lumière. Ces initiés ont des liens de longue date avec des organismes gouvernementaux qui peuvent avoir des programmes d’enquête sur des phénomènes aériens non identifiés. Ils ont l’intention de s’orienter vers le secteur privé et de rendre disponibles toutes les informations déclassifiées et toutes les connaissances futures.

L’équipe comprend un vétéran qui a travaillé pendant 25 ans pour la Direction des Opérations de la CIA; un directeur du programme Lockheed Martin pour les Systèmes Avancés chez « Skunk Works »; un ancien sous-secrétaire adjoint à la Défense pour le renseignement; un officier supérieur de renseignement du Département de la Défense (DoD)  qui, entre autres responsabilités sensibles, dirigeait un programme d’identification des menaces du Pentagone axé sur les technologies aériennes non identifiées. Et des professionnels bien placés et expérimentés, issus de l’Intelligence et de hautes positions académiques, en font également partie – Voyez s’il vous plaît   les informations sur l’équipe pour référence .

Qu’est-ce qui se passe ici? Est-ce le début d’une tendance vers une nouvelle ouverture de la part du gouvernement des États-Unis? Ces personnes en savent plus que n’importe qui d’entre nous, donc la question de leur motivation est fondamentale.

Tout a commencé avec Tom DeLonge, un artiste et producteur récompensé par des disques platine dont les groupes Blink182 et Angels & Airwaves ont vendu plus de 25 millions de disques dans les années 1990. Tom a passé de nombreuses années à étudier les ovnis et a quitté sa carrière lucrative pour se consacrer à cette quête, en utilisant son propre revenu personnel et ses ressources pour créer une société de divertissement appelée To The Stars (TTS). Il avait pour but de diffuser des informations sur les OVNIS, la conscience, le paranormal et d’autres mystères inexpliqués à travers des activités artistiques telles que des livres de fiction et de non-fiction, des longs métrages et des productions télévisées.

Le plus important, Tom a graduellement pu établir des relations avec des officiers du drapeau et d’autres initiés de haut rang de l’industrie aérospatiale, du renseignement, du ministère de la Défense et de la NASA. Ces sources indépendantes lui ont fourni des informations sur le phénomène OVNI et ont travaillé avec lui pour élaborer un plan pour la diffusion progressive de cette information à travers TTS, qui serait particulièrement orientée vers les jeunes publics.

Comme beaucoup d’autres, j’ai été étonnée de la capacité de Tom à gagner la confiance de ces conseillers impressionnants, qui voulaient d’abord rester anonymes, mais qui croyaient que cette information nous appartient à tous. J’ai parlé à Tom et je l’ai trouvé sérieux, passionné, très vif, articulé et très motivé pour trouver la vérité. J’ai compris comment il a pu engager ce groupe – il a fait ses devoirs, a travaillé très dur, était sincère et savait comment se comporter lorsqu’il rencontrait de telles personnes. Dès le début, Tom m’a permis de parler à un de ses conseillers, ce qui m’a aidé à mieux comprendre ses efforts.

Puis, à la fin de 2016, Wikileaks a publié un certain nombre d’e-mails de Tom à John Podesta, qui ont révélé le nom de certaines de ces sources. Parmi ses conseillers figuraient deux généraux: l’un était commandant du laboratoire de recherche de la Force aérienne américaine à la base aérienne Wright-Patterson et responsable de la gestion du programme de science et de technologie de 2,2 milliards de dollars de la Force aérienne; l’autre était l’adjoint spécial du commandant du Commandement spatial de la Force aérienne à la base aérienne Peterson. Aussi dévastateur que cela a été pour certains, il a établi pour ceux qui doutaient de lui que Tom était en train de dire la vérité sur ses contacts de haut niveau.

Les plans de Tom pour TTS ont été retardés à ce stade, mais il a persévéré. Les retards ultérieurs ont été hors de son contrôle, mais toutes les personnes impliquées sont d’accord avec la nécessité d’une libération progressive de l’information. « Je pense qu’ils veulent vraiment que nous le sachions. Je pense vraiment qu’ils le font. À ce stade, je pense que ce sera difficile à avaler pour les gens et je pense qu’il y a des éléments auxquels les gens ne sont pas préparés », a déclaré Delonge à George Knapp, le journaliste d’investigation en chef de KLAS TV à Las Vegas et hôte du week-end de Coast to Coast AM.

Avance rapide au présent. Désormais, ces premiers conseillers ont pour la plupart reculé à l’arrière-plan et Tom est passé à quelque chose d’encore plus grand. Il a réuni une nouvelle équipe de collaborateurs et créé l’Académie des arts et des sciences To The Stars (TTS / AAS), dont il est le président et le directeur général par intérim. L’Académie comprend trois divisions synergiques: Science, Aérospatiale, et divertissement.  La Public Benefit Corporation (Société d’intérêt public) cherche à servir le bien de tous en explorant «les limites extérieures de la science et la compréhension des phénomènes» et en rendant tout cela public.

 Le mercredi 11 octobre, à 9h00 PT (heure du pacifique) et à 12h00 EST (heure de la côte est), l’équipe lancera la nouvelle initiative lors d’un événement en direct de Seattle. Tom présentera ses collègues et expliquera les intentions et le but de la nouvelle compagnie, ainsi que son besoin de soutien public. Pour écouter ou regarder plus tard, cliquez ici.
Selon une déclaration de TTS / AAS, ce sont les membres de l’équipe qui «opèrent dans l’ombre du haut secret depuis des décennies» croient qu’ «il existe suffisamment de preuves crédibles de phénomènes spatiaux non identifiés qui prouvent qu’il existe des technologies exotiques qui pourraient révolutionner l’expérience humaine».  La division des sciences effectuera la recherche, qui inclura également la conscience, l’ingénierie de l’espace-temps, l’interface cerveau-ordinateur, la génomique et la création d’une base de données d’expériences supranormales. La section Aerospaciale appliquera la science pour créer «des concepts d’énergie et de propulsion de prochaine génération pour le transport et les vols spatiaux qui pourraient changer à jamais les déplacements à travers la terre, l’eau et l’air» et La section divertissement offrira une «narration informative qui donne un aperçu du voyage et suscite la curiosité envers les mystères profonds mais non résolus du monde « .

Le 4 octobre, j’ai eu le privilège d’assister à une réunion de quatre heures avec Jim Semivan (vice-président aux opérations, TTS / AAS), Christopher Mellon (conseiller aux affaires de sécurité nationale) et Luis Elizondo (chef de la sécurité et des programmes spéciaux) pour une réunion de quatre heures à Washingon DC. (Je connais Hal Puthoff depuis de nombreuses années et j’ai déjà travaillé avec Chris Mellon pour une autre histoire de HuffPost.)

 

Hal Puthoff, qui a passé plus de cinq décennies à publier des articles et à conseiller les organismes gouvernementaux sur les technologies de pointe, a expliqué que «de nos jours, les faits scientifiques dépassent la science-fiction. Nous commençons à prendre au sérieux des idées telles que le vol spatial Warp, la grande probabilité de l’intelligence extraterrestre et la prise de conscience que la majeure partie de ce qui constituera la science du futur va bien au-delà de notre compréhension actuelle. Étant donné que l’observation de phénomènes aérospatiaux anormaux dans notre ciel pourrait, en principe, incorporer des éléments des trois, c’est un défi irrésistible qui appelle à être abordé.

ACADEMIE DETT
(de gauche à droite) Luis Elizondo, Jim Semivan, Stephen Justice, Hal Puthoff et Christopher Mellon lors d’une récente réunion à Seattle – crédit huffingtonpost.com

 Lors de la réunion, on m’a donné des informations sur le contexte et j’ai montré certains documents et données révélateurs, dont certains seront éventuellement rendus publics. J’ai été particulièrement curieux de rencontrer Luis Eiizondo parce qu’il a dirigé un programme au DOD impliquant l’étude de menaces aériennes anormales. Luis avait démissionné littéralement de cette position la veille de notre rencontre. J’ai pu vérifier qui il était et quelles étaient ses tâches au Pentagone. Il a reçu les plus hautes félicitations de ses supérieurs. J’ai appris que des données et des documents non classifiés importants devraient être publiés dans le cadre de la communauté d’intérêt en ligne de l’Académie, en collaboration avec le gouvernement des États-Unis, qui sera bientôt mis en place.

Luis m’a dit que parmi plusieurs portefeuilles qu’il a gérés, il a trouvé la question des menaces aériennes inexpliquées et des phénomènes connexes particulièrement intéressante et perplexe. « Contrairement aux autres efforts que de nombreuses personnes au Pentagone connaissaient, le sujet des menaces aériennes était un public beaucoup plus restreint dont  peu d’entre eux avaient   idée que je faisais partie, à l’exception de quelques individus », a-t-il dit .

Je lui ai demandé si ces objets non identifiés étaient considérés comme des menaces. « Ils n’ont pas fait preuve d’hostilité manifeste », a-t-il dit. « Mais quelque chose d’inexpliqué est toujours supposé être une menace potentielle jusqu’à ce que nous en soyons certains. » Je trouve très significatif que Luis Elizondo passe de ce programme enterré au sein du DOD  (département de la défense) dans le secteur privé. « De nos observations, mon opinion et celle des autres est que le phénomène est très réel. Du côté positif, je crois que nous sommes plus proches que jamais dans notre compréhension de son fonctionnement », m’a-t-il dit.

À la suite de la réunion, j’ai parlé à Stephen Justice (directeur de la division aérospatiale), qui a récemment pris sa retraite en tant que directeur des programmes de systèmes avancés chez Lockheed Martin après une carrière de trente et un ans dans la Skunk Works. « Comment osons-nous penser que la physique que nous avons aujourd’hui est tout ce qu’il y a », a-t-il dit, faisant référence à cela comme un message important qu’il a appris de son père. « Choisissons ces limites et découvrons ce que nous ne savons pas. Supprimons les contraintes artificielles, les hypothèses que nous avons appliquées aux choses et cherchons l’opportunité. »L’opportunité ici, comme il le voit, est de« se tenir debout dans le futur et regarder en arrière ».

En ce qui concerne les phénomènes spatiaux non identifiés, il m’a dit que depuis que tant de gens intelligents et crédibles les ont vus, il a conclu qu’ils doivent être réels. « Cela signifie que cela peut être fait – ces caractéristiques de vol inhabituelles peuvent être faites. Alors, comment faites-vous? Je veux creuser dans la façon dont vous le faites. Ça peut être fait! »

Par exemple, un objectif est de récolter la technologie pour construire un véhicule qui permettra des déplacements quasi instantanés à travers la terre, l’air, les océans et l’espace, en construisant le tissu de l’espace-temps. Un tel véhicule pourrait aussi flotter, comme quelque chose de la science-fiction. Steve dit que nous avons eu un aperçu de la science qui pourrait rendre cela possible. Ce n’est pas hors du domaine de la possibilité, si les ressources nécessaires sont en place.

59dc13db200000c007085ed0

© 2017 STEPHEN JUSTICE Un concept TTS Academy pour un véhicule dessiné par Stephen Justice, incarnant la technologie qu’ils cherchent à comprendre et à développer – un concept visionnaire pour un véhicule électromagnétique révolutionnaire basé sur la technologie observée dans des phénomènes aériens non identifiés

 

Tous ceux à qui j’ai parlé ont une sorte de relation unique ou un intérêt profond pour le «phénomène» (UAP), et leur propre sens de la voie à suivre. Jim Semivan a rejoint la CIA en 1983 et a pris sa retraite après vingt-cinq ans. «Je suis venu à réaliser que le phénomène est curieusement multidimensionnel, exaspérant complexe et semble exister à la fois dans notre réalité consensuelle et dans un autre espace inconnu », écrit-il dans un courriel à moi après notre rencontre. « Peut-être, si nous sommes très chanceux, un jour nous pourrons comprendre son but ultime. »

Jim déclare que la planète semble manquer d’une organisation qui dispose des fonds nécessaires pour explorer le phénomène en détail et pour une période de temps soutenue. «La TTS / AAS espère lever suffisamment d’argent grâce à son offre publique et grâce aux bénéfices attendus de ses divisions du divertissement et de l’aérospatiale pour financer la recherche sur le phénomène et les technologies exotiques connexes pour la consommation mondiale. Imaginez une organisation de recherche globale et transparente qui s’attaque à des idées que la plupart des scientifiques d’aujourd’hui ne comprendront pas, par crainte du ridicule, impliquant de jeunes scientifiques du monde entier.

Je comprends maintenant l’argument fort qui milite en faveur de la suppression de ce travail du gouvernement, où les priorités sont différentes, où le financement n’est pas disponible et où ce sujet est tellement populaire que personne ne veut le toucher. L’idéologie personnelle et même le fondamentalisme religieux mènent au ridicule et des efforts pour supprimer ces enquêtes. Nous connaissons tous les limites du système actuel, même si certains à l’intérieur ont travaillé dur pour changer cela.

Chris Mellon a servi en tant que sous-secrétaire adjoint à la Défense pour les services de renseignement pour deux administrations et, au début de sa carrière, a rédigé la loi qui a établi le Commandement des opérations spéciales des États-Unis à une époque où le terrorisme n’était pas encore à l’ordre du jour. Il voit des similitudes entre cela et la situation actuelle en termes de manque de conscience d’un problème majeur et d’un besoin de changement.

« C’est un autre cas dans lequel le système ne se réparera pas lui-même et les gens à l’extérieur du gouvernement doivent prendre des mesures pour que des percées se produisent. Cette équipe a les compétences nécessaires pour traiter les informations dont d’autres détournent les yeux et les mettent à profit pour la nation et le monde « .

Pour beaucoup d’Américains, le gouvernement américain est la seule entité capable de parler avec autorité sur ces questions. Cela devra se faire éventuellement si l’impasse actuelle doit être rompue. Mais le mouvement de ce groupe bien informé et bien connecté du monde officiel dans une société publique signifie-t-il que le gouvernement commence à se relâcher? Qui d’autre pourrait attendre dans les coulisses pour participer? Cet effort pourrait-il être un catalyseur pour une plus grande ouverture du gouvernement?

L’inspiration, la vision et l’enthousiasme suscités par les percées possibles de cette nouvelle entreprise sont contagieux; les intentions sont du plus haut niveau. Accomplir la tâche est un mammouth – mais cela peut être fait. La TTS Academy a l’intention de publier des informations qui changent le jeu du type que les personnes intéressées recherchent depuis longtemps. « Le fait est que nous ne serions pas nécessairement seuls », déclare Luis Elizondo. «Il est maintenant temps d’aller de l’avant et d’essayer de répondre à certains des mystères les plus profonds de la vie». Cela ne se produira pas si nous maintenons le statu quo.

Restez à l’écoute

Huffington Post

 

 


«ça ne m a pas quitté depuis»: l’expert en ufologie révèle que les X Files l’ont convaincu que les extraterrestres sont réels.

21/08/2017


Le commandant de l’armée de l’air Alan Turner MBE a décrit avoir vu des objets grimper à des vitesses supersoniques de 3 000 à 60 000 pieds – au-delà des capacités de tout avion à l’époque.
Source

 -Philip Mantle / dailymail.co.uk
CASCADE NEWS

Traduction sylv1  pour à l’aide de traducteurs en ligne, le 21/08/2017 à 15h30.

Nous vous présentons deux  des cas proposé par l’ufologue britannique Philip Mantle au média dailymail.co.uk le 19 août 2017.

Le premier cas:

Le commandant de l’armée de l’air  de la  RAF est resté ahuri quand il a découvert l’objet au-dessus du Hampshire.

Son premier cas inexpliqué a impliqué le Commandant de l’armée de l’air Alan Turner MBE, qui était le superviseur au sein de l’armée (pour les  militaires) devoir (droit). Alan Turner, parle de l’affaire concernant  le Hampshire en 1971.

Il décrit l’observation d’objets s’élevant aux vitesses supersoniques de 3,000ft à 60,000ft – au-delà des capacités de n’importe quel avion à l’époque.

M. Turner a dit : ‘ je suis embarrassé d’expliquer ce que moi, et beaucoup d’autres personnes, ont vu.

‘ Pour s’élever à une telle hauteur à seulement quarante miles( 64373,8 m) étaient au-delà de la capacité de n’importe quel avion de chasse à l’époque ‘ À cette époque l’avion ne pouvait pas s’élever à une telle altitude.  Ceci a été repéré  par trois radars différents au sol , plus le radar aéroporté à Canberra, ceci reste aussi un mystère. ‘

Seconde affaire:

Traces physique sur le corps de cette hongroise la nuit après avoir été visitée par des »entités »
Crédit

– Philip Mantle/ dailymail.co.uk/ CASCADE NEWS

Le mystère des marques bizarres laissées sur le ventre d’une femme hongroise après avoir été visité par un «être»  la nuit.

Le cas le plus étrange  selon l’expert d’OVNI est lorsqu’il a rencontré  les docteurs  qui n’ont pas su expliquer des blessures subies par une femme hongroise en 1991.

M. Mantle a affirmé que la femme était à la maison avec son mari, quand un objet silencieux en forme d’œuf noir a tiré à travers la cuisine. La femme a déclaré que l’objet faisait un mouvement de «rippling»  c’est à dire d’ondulation, et un «bruit de reniflement» alors qu’il volait. Une «femme merveilleuse» apparut tout à coup, regardant directement le témoin, qui la fit entrer dans une autre pièce. Elle a respecté et suivi l’entité mystérieuse, seulement pour que l’être disparaisse quand elle est entrée dans l’autre chambre. Un certain nombre de jours plus tard, la femme s’est réveillée au lit au son de la voix de l’être, qui lui a demandé de lever le bras et elle sentit soudainement une douleur intense dans son coude. Elle s’est retrouvée seule  dans un «objet semblable à la cabane » dans son jardin. La femme s’est endormie et s’est réveillée au lit avec une douleur intense dans son abdomen et des marques étranges sur le ventre.

 

*M. Mantle, de Pontefract, Yorkshire, se prononcera lors d’une importante conférence OVNI organisée par Outer Limits Magazine à Hull le 9 septembre 2017.

SOURCE


Plusieurs OVNIS au meeting aérien à la base militaire de Fairchild

15/08/2017

image capture d’écran youtube

traduction Era pour Area 51

LOGO- AE CREATION-Alex Esco

Vidéo ajoutée et texte  sur youtube le 30 juil. 2017 par le témoin John Whichelow
Au cours du show aérien des Thunderbirds à la base aérienne de Fairchild, deux OVNIS apparaissent à :
05 sec  et à nouveau à : 38sec (sur la vidéo) se déplaçant à une vitesse incroyable du bas à droite vers le haut à gauche à proximité des jets effectuant leur démonstration à grande vitesse. la vidéo au ralenti montre les jets se déplaçant à près de 804.67 Kilomètres / heure mais qui semble lents comparés aux OVNIS qui se déplacent beaucoup plus rapidement. Le premier OVNI est blanc, et passe devant le jet qui approche. Le second est noir, et plus petit, derrière le jet Thunderbird qui monte.
 Vidéo John Whichelow you tube
Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Cette base se situe dans l’état de Washington, comté de Spokane, aux états-unis abritant actuellement le  92nd Air Refueling Wing (92 ARW) , qui est responsable du ravitaillement en vol, mais aussi du transport rapide et fiable de passagers et de fret, des évacuations sanitaires aériennes pour les opérations des États-Unis ou de coalition et des missions de dissuasion stratégique du United States Strategic Command ( Le United States Strategic Command (STRATCOM) est l’un des dix Unified Combatant Command dépendant du Département de la Défense des États-Unis (DoD).

Fairchild Air Force Base
Vue de la base en août 1970.
Crédit USAF — Mueller, Robert (1989). Volume 1: Active Air Force Bases Within the United States of America on 17 September 1982.


Des militaires censurés sur le dossier d’un OVNI en sustentation pendant 7 heures au-dessus d’un estuaire britannique

26/06/2017

Les militaires de la Royal Air Force ont été «censurés au plus haut niveau» et on  leur a dit d’ignorer les lumières étranges – qui clignotaient rouge, bleu et blanc – malgré le fait que plusieurs témoins les aient également repérées  (image d’archive)

Article source: dailymail.co.uk

Un article de  Phoebe Weston pour Mailonline

Partage de Nick Pope

Traduction Era pour

Les X-Files britaniques révèlent qu’un OVNI a été repéré flottant au-dessus de Skegness pendant sept heures, mais les responsables de la RAF ont été invités à l’IGNORER

  • Les militaires de la Royal Air Force ont été «censurés au plus haut niveau» et on  leur a dit d’ignorer les lumières étranges
  • Le ministère de la Défense a été critiqué pour une réaction mal gérée
  • Un haut fonctionnaire  a écrit au ministère de la Défense en exprimant ses inquiétudes
  • Le cache de 15 fichiers contient des détails sur les observations d’OVNI durant les 50 dernières années
  • Curieusement, les fichiers n’ont pas encore été numérisés, provoquant des théories de conspiration
  • Les ufologues espèrent que les fichiers éclairent l’incident de la forêt de Rendlesham

Un OVNI a été visible sur le radar militaire pendant sept heures au-dessus de Wash à Skegness en 1996 (The WASH est un des plus grands estuaires du Royaume-Uni . Il est alimenté par les rivières Witham , Welland , Nene et Great Ouse), mais les militaires ont été invités à ne rien  faire, selon un document choquant parmi les dossiers britanniques classés x.

Les militaires de la Royal Air Force ont été «censurés au plus haut niveau» et on leur a dit d’ignorer les lumières étranges – qui clignotaient rouge, bleu et blanc – malgré le fait que plusieurs témoins les aient également repérées.

Le ministère de la Défense a été critiqué pour une réaction mal gérée qui, selon certains, aurait pu mettre la nation en danger sérieux lors d’une des observations d’OVNI les plus mystérieuses du pays.

Les dossiers OVNIS classés X ont révélé que le matin du 5 octobre 1996 des lumières vives ont été signalées par plusieurs civils. Mais le secrétaire à la Défense de l’époque, Michael Portillo, n’a rien fait, selon un rapport du journal The Sun.

Un haut fonctionnaire anonyme a écrit au ministère de la Défense en exprimant ses inquiétudes..

 «La RAF est censée, du moins je le croyais, surveiller attentivement les activités au Royaume-Uni, mais ne semble  avoir aucune idée de ce qui se passe», a écrit le ministre.

‘Ont-ils une procédure standard pour ces incidents? Ils avaient assez de temps pour y réfléchir, car l’objet était sur notre radar pendant plus de sept heures !  » a t il dit.

«Bien que je souhaite découvrir ce qui a été vu, ma principale préoccupation provient de la pagaille absolue que de tels événements semblent causer».

Les signalements des lumières étranges ont fait la une des journaux et ont été médiatisées dans diverses émissions de télévision à l’époque.

Je me souviens bien. C’était un cas bizarre », a déclaré  à MailOnline Nick Pope, qui a fait partie du projet OVNI du ministère de la Défense britannique de 1991 à 1994.

 «Le verdict officiel était que le retour anormal du radar aurait pu être causé par une flèche d’église voisine (un effet qui peut se produire dans certaines conditions météorologiques), mais, parallèlement, il y avait des observations visuelles de témoins, y compris des policiers, et plus difficiles à expliquer ».

 « En outre, les événements se sont déroulés au milieu d’une« vague d’ OVNIS» durant laquelle il y a eu de nombreuses observations des habitants. »

Le défunt Martin Redmond – un député qui a pris un intérêt proche et personnel dans le phénomène OVNI – a soulevé la question avec le ministère de la Défense. explique M. Pope.

«Il craignait que, quelle que soit la cause du retour  radar, il semble que la RAF n’a rien fait, peut-être à cause de la  réputation défensive du ministère de la Défense quand il s’agissait d’OVNIS.

 « Il a estimé que, du moins, des enquêtes supplémentaires auraient dû être faites et peut-être qu’un chasseur aurait du décoller – ce qui aurait permis de clarifier le mystère en quelques minutes.
«En fin de compte, Martin Redmond a estimé que ces événements ont mis en évidence une faiblesse fondamentale du système de défense aérienne du Royaume-Uni», a-t-il déclaré.
La lettre suggère également qu’une vidéo de la police sur ces lumières a disparu mystérieusement.

Le cache de 15 fichiers, qui ont été publiés par les Archives nationales, contient des détails sur les observations des OVNIS vus dans tout le pays (image dailymail.co.uk)

«Cela ressemble à un incident d’ OVNI important, car il est relativement rare de se trouver face à des observations visuelles et radar simultanées», a déclaré à MailOnline Nigel Watson, auteur du Manuel d’enquête sur les OVNIs.
«À la lumière froide du jour, la nation n’était pas menacée, mais cela montre que lorsque les gens cherchent des OVNIS, une étoile ou une planète innocente comblera leur imagination», a-t-il déclaré.
Ce document n’est que l’un des nombreux qui a été présenté la semaine dernière dans le cadre d’une série de fichiers qui ont été publiés  par le gouvernement, et qui ont été gardés secrets pendant près de 50 ans.
Le cache de 15 fichiers, qui ont été publiés par les Archives nationales, contient des détails sur les observations d’OVNIS dans tout le pays.

 

Vidéo Youtube (témoignages en VO)

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

 

Un OVNI a été visible sur le radar militaire pendant sept heures au-dessus de Wash à Skegness en 1996 mais les militaires ont été invités à ne rien en faire, selon un document choquant des  dossiers britanniques classés x

 

QUE SONT LES « X-FILES  BRITANNIQUES »?

Le cache de 15 fichiers, publié par les Archives nationales, contient des détails sur les observations d’ OVNIS durant près de cinq décennies.

Ils contiennent des informations sur un certain nombre d’incidents de haut niveau qui sont censés être liés à des extra-terrestres, y compris dans l’incident de la forêt de Rendlesham  en 1980, surnommé le «Roswell britannique».

Les journaux étaient initialement destinés à être diffusés en 2013 avec des milliers d’autres qui ont vu le jour, mais 18 documents spécifiques ont été retenus. Personne ne sait exactement pourquoi.

Quinze ont été publiés et les trois autres sont encore  en attente.

Le communiqué marque les dernières étapes de ce projet de neuf ans pour déclassifier et diffuser les archives entières du fichier ovni du  MoD (Ministère de la défense).

De façon mystérieuse, les fichiers n’ont pas encore été numérisés, de sorte que les passionnés doivent se rendre aux archives nationales de Kew, à l’ouest de Londres, s’ils veulent y accéder.

Source

Voir aussi 

Traduction Era pour Area 51 blog le: 26-06-2017 

 


Interview de Gary McKinnon sur l’existence des OVNIS

26/09/2015

era

Remarque Era Admin :

Pour bien débuter le Week-end, je vous partage cette interview de Gary Mc Kinnon trouvée sur le site ufosecret.com. L’information n’est pas nouvelle puisque c’est en 2006 que Kerry Cassidy (lanceuse d’Alerte, Contactée, Sociologue et Journaliste, fondatrice du Projet Camelot) a interrogé le hacker britannique accusé par les États-Unis d’avoir réussi le « plus grand piratage informatique militaire de tous les temps ».  Je pense néanmoins qu’elle est intéressante à voir ou à revoir, en plus elle est sous titrée en Français.  La première vidéo dure 15 mn environ et contient des extraits, tandis que la deuxième contient l’intégralité de l’interview et dure 50 mn.

Bon visionnage et bonne fin de semaine à tous 🙂

Amicalement

Era

gif

En 2001 et 2002, Gary McKinnon a réussi à pénétrer dans des ordinateurs appartenant à la NASA, à la Navy et au Pentagone. Cherchant à prouver l’existence des OVNIS et de l’énergie libre, il a finit par découvrir que la NASA cache systématiquement des preuves au public et que les Américains auraient un programme spatial secret (officiers non-terrestres) avec de la technologie antigravité…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Ci dessous l’intégralité de l’interview faite par Kerry Cassidy en 2006 (Durée : 50 min)

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Project Camelot / Project Avalon :

Source Youtube

gif

Mise à jour Area51blog, le: 26/09/2015 à : 14h30.

area51blog


Des extraterrestres pacifistes ont essayé de sauver l’Amérique de la guerre nucléaire déclare l’astronaute Edgar Mitchell

12/08/2015
crédit illustration: mirror.co.uk

crédit illustration:
mirror.co.uk

Article et images source: mirror.co.uk –

Traduction ERA pour Area51blog area51blog

Le sixième homme à marcher sur la surface de la lune a fait la déclaration étonnante que les extraterrestres sont venus sur Terre pour arrêter une guerre nucléaire entre l’Amérique et la Russie.

Edgar Mitchell, un vétéran de la mission Apollo 14 en 1971, a  dit au Mirror Online que des sources militaires de haut rang  ont repéré des ovnis au cours des essais d’armes.

L’astronaute a été franc au sujet de sa croyance aux extraterrestres depuis qu’il a atterri sur la surface de la lune, devenant l’une des figures les plus en vue dans la communauté ufologique dans le monde entier.

Il nous a dit que des  militaires initiés avaient vu des engins étranges survoler des  bases de missiles et la célèbre base de White Sands, où la première bombe nucléaire jamais testée a explosé en 1945.

Mitchell a grandi au Nouveau-Mexique à la fois près de la zone d’essai de la bombe et de Roswell, où les believers pensent qu’a eu lieu l’une des plus célèbres rencontres OVNI du monde.

Edgar Mitchell: Le sixième homme à marcher sur la lune

Edgar Mitchell: Le sixième homme à marcher sur la lune

 

«Vous ne connaissez pas la région comme moi», a-t-il dit dans une interview pour le  Mirror Online.

« White Sands était un terrain d’essai pour les armes atomiques – et c’est ce qui intéressait les extraterrestres.

« Ils voulaient connaître nos capacités militaires.

« Avec ma propre expérience de parler aux gens, il est clair que  les extraterrestres ont tenté de nous empêcher d’aller à la guerre et ont aidé à créer la paix sur la Terre. »

 

Apollo 14: Captain Alan Bartlett, coéquipier d'Edgar Mitchell's, marche sur la lune

Apollo 14: Le Capitaine Alan Bartlett, coéquipier d’Edgar Mitchell’s, marche sur la lune

Mitchell a également suggéré qu’il avait entendu des histoires similaires venant de personnes qui tenaient des bases de missiles pendant les parties les plus tendues du 20ème siècle.

«J’ai parlé à de nombreux officiers de la Force aérienne qui ont travaillé dans ces silos pendant la Guerre froide, » a-t-il poursuivi.

«Ils m’ont dit qu’on observait fréquemment des OVNIS et qu’ils ont  souvent désactivé leurs missiles.

« D’autres officiers de bases sur la côte du Pacifique m’ont dit que  leurs missiles [Test]  ont été fréquemment abattus par des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

« Il y avait beaucoup d’activité à cette époque là. »

Edgar Mitchell marche sur la Lune en 1971

Edgar Mitchell marche sur la Lune en 1971

Nous avons demandé à Nick Pope, qui travaillait pour le département de recherche sur les ovnis au ministère de la Défense Britannique s’il croyait les allégations de Mitchell.

« Edgar Mitchell est un homme honorable et sincère, que j’ai eu le privilège de rencontrer,» dit-il.

« Mais pour autant que je sache, la plupart de ses informations sur cette question ne proviennent pas de ses propres expériences, mais de ce qu’il a été dit par d’autres.

«Il est clair, qu’à cause de sa renommée, il a eu accès à du personnel gouvernemental, militaire et du renseignement au plus haut niveau, mais parce que – et c’est bien compréhensible – il ne nommera pas  ses sources, nous ne pouvons pas être certains que ces personnes étaient directement avec lui, ou même qu’ils étaient au courant de toutes les informations classifiées sur les ovnis « .

White Sands National Monument in New Mexico

White Sands National Monument au Nouveau Mexique

Pope  a déclaré  « l’idée que des extraterrestres épris de paix sont ici pour avertir l’humanité sur nos façons destructrices » est populaire auprès de ceux qui ont une vision New Age du phénomène OVNI.

« C’est une pensée agréable, mais si je suis sceptique, je voudrais souligner que c’ est presque exactement le scénario du   film classique  de science-fiction de 1951 The Day the Earth Stood Still (Le Jour où la Terre s’arrêta) « , a-t-il poursuivi.

« Il y a certainement eu quelques observations d’OVNI intrigantes autour des installations nucléaires, et autour des bases militaires, plus généralement, mais une autre explication est que certaines de ces observations sont attribuables à des activités d’espionnage impliquant des avions espions secrets ou des drones.

«Étant donné que l’Univers est âgé d’environ 14 milliards d’années, si nous sommes visités, il est peu probable que nous ayons affaire à une civilisation qui n’ait que  quelques centaines d’années d’avance sur nous, donc les  histoires d’extraterrestres venant perturber nos essais militaires sont farfelues.

« Il y a des chances qu’ils aient  des millions d’années d’avance sur nous et pourraient faire tout ce qu’ils voudraient. »

Alors qu’ en pensez vous ?

 

 

 Source

gif

Mise à jour Area51blog, le: 12/08/2015 à :12h55.

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :