Atterrissage d’OVNI et occupants étranges signalés à Normanton, West Yorkshire, Angleterre

29/10/2016

 

 

Normanton 1979 couleur 7 x 5 haute résolution: Impression d'artiste par David Sankey du cas d'atterrissage d'OVNI 1979. Copyright David Sankey (www.davidsankey.com) Source image : Open Minds TV

Normanton 1979 couleur 7 x 5 haute résolution: Impression d’artiste par David Sankey du cas d’atterrissage d’OVNI 1979. Copyright David Sankey (www.davidsankey.com)
Source image : Open Minds TV

Source de l’article : Open Minds TV

Publié par: Philip Mantle le 26 Octobre 2016

Traduction Era pour Area51blog

Quand je regarde en arrière maintenant, je suis étonné de constater que je suis impliqué dans la recherche  sur les OVNIS et l’investigation depuis trente ans.- Au cours de ces années, je suis devenu membre de six groupes d’ufologie, dont quatre au Royaume-Uni et deux à l’étranger. J’ai toujours eu un intérêt pour toutes les formes de paranormal , mais pour certaines raisons les OVNIS ont gagné mon attention dans la fin des années 1970.

On m’a demandé plusieurs fois quel cas d’OVNI m’ impressionne le plus. Est-ce le crash d’OVNI de Roswell, ou les événements de la forêt de Rendlesham en l980? Ma réponse à cette question est aucun de ceux-ci. Sans aucun doute, le cas d’OVNI qui m’a le plus impressionné est celui que j’étudié avec Mark Birdsall quand nous faisions tous les deux partie de la  Yorkshire UFO Society.

Mark possède et édite le magazine  « SPY EYE  » qui a beaucoup de  succès et pendant de nombreuses années il a fait partie avec son défunt frère Graham Birdsall du  UFO MAGAZINE qui a eu un énorme succès. Je doute que vous ayez jamais entendu parler du cas suivant sur lequel Mark et moi avons enquêté, mais je me souviens d’avoir interrogé les témoins comme si c’était hier.

Le récit qui suit  a d’abord été publié dans le numéro de juillet / août du magazine QUEST, à l’époque publication imprimée à la main de la Yorkshire UFO Society (YUFOS).

Le vendredi 13 octobre 1986, j’avais été présenté dans le journal

Quest Magazine en 1986. La publication originale faite à la main qui détaille l'atterrissage d'OVNI à Normanton. Source : Open Minds TV

Quest Magazine en 1986. La publication originale faite à la main qui détaille l’atterrissage d’OVNI à Normanton.
Source : Open Minds TV

régional, le Wakefield Express. L’article en question parlait de ma participation à la  YUFOS et il  encourageait ses lecteurs à nous signaler toute observation d’OVNI.  On nous a rapporté  un certain nombre d’observations, mais une s’est distinguée parmi les autres. J’ai reçu le coup de fil d’une dame du nom de Mme Westerman. Elle a commencé par déclarer que «je ne la croirais pas.»   Elle a répété ceci plusieurs fois avant qu’elle finisse par me dire qu’elle-même et un certain nombre de ses enfants avaient été les témoins de l’atterrissage d’un OVNI près de sa maison à Normanton, dans l’ouest du Yorkshire, quelques années auparavant avec ses occupants humanoïdes qui se tenaient à l’extérieur dans un champ voisin. J’ai rapidement pris ses coordonnées et avec Mark Birdsall avons arrangé un rendez-vous pour la rencontrer et l’interroger.

Peu de temps après, Mark Birdsall et moi l’avons interrogée chez elle à Normanton. Il y avait sept témoins des événements en question,  six d’entre eux étaient les enfants de Mme Westerman. En l986, Normanton possédait une vaste communauté minière, dont la totalité a disparu. Elle est située  à quelques miles à l’extérieur de la ville de Wakefield et les autoroutes M62 et M1 sont à proximité.

Mme Westerman a déclaré que  l ‘incident s’est déroulé l’ été de l979. Elle ne pouvait pas se rappeler la date exacte, mais a spéculé que cela aurait pu être Mai ou Juin. Mme Westerman nous a informés que le jour en question, elle était à la maison pour faire la lessive. C’était un après-midi ensoleillé et une journée parfaite pour faire la lessive. Ses enfants jouaient au ballon dehors et profitaient du soleil. Ils n’étaient pas en vacances scolaires, donc ça devait être un week-end.

C’est vers le milieu de l’après-midi que sa fille de huit ans a soudainement couru dans la maison en pleurant et en criant et en disant à sa mère de « venir vite, un avion venait de débarquer dans le champ. »  La maison des Westerman était une propriété élevée et se trouvait au fond d’un cul-de-sac, Au-delà, il y avait quelques champs qui contenaient des pylônes électriques. Mme Westerman éteignit son lave-linge et sortit en courant. Juste à quelques centaines de mètres, dans les champs adjacents à sa maison, elle vit un objet au sol. Il était d’une couleur gris terne et avait l’apparence d’un «chapeau mexicain». Autour de l’objet se trouvaient trois «hommes» très grands, semblaient tous habillés en costumes d’argent. Ces hommes semblaient pointer un instrument sombre sur le sol. Les enfants et Mme Westerman traversèrent  le terrain vers cet objet et s’arrêtèrent à une clôture. Les hommes se dirigèrent vers l’arrière de l’objet et il s’éleva verticalement, s’arrêta dans les airs, puis décolla en angle  à une vitesse élevée. Inutile de dire qu’ils étaient sans voix.

Impression d'artiste : cette esquisse originale des entités est présentée par Mark Birdsall dans la publication de 1986 Source image Open Minds TV

Impression d’artiste : cette esquisse originale des entités est présentée par Mark Birdsall dans la publication de 1986
Source image Open Minds TV

 C’était une brève description donnée par Mme Westerman, mais nous avons également profité pour parler à certains des enfants aussi. Contrairement à Mme Westerman, ils avaient effectivement vu l’objet atterrir ainsi. Les enfants furent interviewés séparément et leur histoire était très cohérente. Voici  ce qu’ils avaient à dire:

Les enfants avaient joué au ballon derrière la maison où habitait Mme Westerman. Sandra, huit ans, nous raconta comment le ballon avec lequel ils jouaient avait été jeté en l’air pendant du match. Comme elle allait attraper le ballon, elle observa un étrange objet dans le ciel. Sandra cria au reste des enfants de regarder et pointa le doigt vers le ciel. Ils observèrent tous  un objet de couleur argent, en forme de disque, avec une bordure autour du périmètre. L’objet volait bas et on le voyait juste au-dessus des pylônes électriques. Il s’arrêta soudainement en plein air à quelques centaines de mètre de haut, pendant quelques secondes, avant d’atterrir lentement sur le terrain. A ce moment Sandra partit aussitôt  pour aller chercher sa mère.

Pendant que Sandra allait chercher sa mère, les autres enfants coururent  vers l’objet débarqué mais s’arrêtèrent quand ils atteignirent une clôture qui enfermait le champ. L’objet lui-même n’était pas très grand, peut-être la même taille qu’une grande voiture Volvo. Cependant, les «hommes» autour de l’objet semblaient tous très grands et l’objet qu’ils tenaient à la main ressemblait à une torche. Ils avaient vu émerger ces trois humanoïdes très grand  de l’arrière de l’objet atterri.  Leurs visages et leurs têtes étaient recouverts d’une sorte de «visière». Leurs costumes d’argent n’avaient ni fermetures à glissière, ni boutons, ni quoi que ce soit qui y ressemble, ils avaient des gants ou des mitaines qui leur couvraient les mains et portaient des bottes a semelles compensées. Aucun de ces hommes ne semblait communiquer entre eux et leurs actions étaient lentes et précises.

 C’est à ce moment-là que Mme Westerman et sa fille Sandra rejoignirent les autres enfants. Ils continuèrent d’observer une minute ou deux. Soudain, l’une des figures humanoïdes leva les yeux et remarqua Mme Westerman et les enfants tous debout derrière la clôture. Maintenant ces trois hommes très grands s’écartèrent rapidement derrière l’objet et ne furent plus jamais revus. Quelques secondes plus tard, l’objet se leva silencieusement du sol, s’arrêta dans les  airs, avant de se déplacer en angle à grande vitesse. Les sept personnes furent stupéfiées par ce qu’ils venaient de voir et Mme Westerman, la seule adulte là-bas, dut calmer les enfants. Tous les sept témoins parlèrent à peine de cet incident au cours des années et ne dirent   jamais rien à personne en dehors de la famille à ce sujet jusqu’à ce que ce fut  à moi et Mark Birdsall.

 

Normanton 1979 couleur 7 x 5 haute résolution: Impression d'artiste par David Sankey du cas d'atterrissage d'OVNI 1979. Copyright David Sankey (www.davidsankey.com) Source image : Open Minds TV

Normanton 1979 couleur 7 x 5 haute résolution: Impression d’artiste par David Sankey du cas d’atterrissage d’OVNI 1979. Copyright David Sankey (www.davidsankey.com)
Source image : Open Minds TV

Les six enfants nous firent des récits similaires. Il y avait des divergences mineures, mais nous nous y attendions venant de  différentes personnes, et plusieurs années après les faits. Tous les enfants étaient d’avis que l’objet sombre que les hommes avaient dans leurs mains et se déplaçaient ressemblait à une torche, mais il n’avait aucune lumière et ne faisait aucun bruit. Les «uniformes» que les hommes portaient étaient de couleur argent métallisé et il pliaient quand les hommes bougeaient. Tous les témoins déclarèrent très clairement que, lors de l’atterrissage et du départ, cet objet n’avait fait aucun bruit.

L’emplacement de cet événement est intéressant. Le terrain se trouve à l’extrémité des maisons, qui à leur tour font partie d’un grand lotissement. Il y a beaucoup de pylônes électriques  dans le champ rendant très difficile l’atterrissage pour des choses telles que les hélicoptères. Lors de notre entrevue, un jeune homme du nom d’Andrew Lewis fut invité par Mme Westerman. Il était un ami des enfants à l’époque et bien qu’il n’ait rien observé d’inhabituel lui-même, il était arrivé peu de temps après et confirma combien ils étaient tous excités. Danny Shore était un autre ami. C’était l’un des sept témoins originaux et avait treize ans à l’époque. Il estima que l’incident n’avait pas  duré plus de cinq à dix minutes.

Mark et moi-même avons visité l’endroit et avons été impressionnés par la crédibilité des témoins. À aucun moment, ils n’appelaient l’objet un «vaisseau spatial» ou une «soucoupe volante» et Mme Westerman ne voulait absolument aucune publicité, elle ne voulait même pas nous permettre de prendre sa photo. C’étaient des gens honnêtes, travailleurs et terre-à-terre. Les récits des enfants étaient cohérents et les sept témoins n’avaient aucun doute qu’ils avaient observé quelque chose d’inhabituel. Mark et moi ne pouvions trouver aucune raison pour laquelle ils auraient concocté une telle histoire. Mme Westerman déclara qu’elle était étonnée que personne d’autre n’avait vu l’objet. C’était une journée ensoleillée et il avait volé  bas sur le lotissement.

Donc voilà . C’est le cas  d’OVNI qui m’impressionne  par dessus tout. Pourquoi? Eh bien, ce n’est pas seulement parce que j’y ai participé, et ce n’est pas nécessairement ce que les témoins nous ont raconté. Ce sont plutôt les témoins eux-mêmes. Normanton avait une grande communauté de mineurs. En fait, le mari de Mme Waterman travaillait dans une houillère locale. Mon père a travaillé dans les mines toute sa vie, et j’ai grandi avec des gens comme Mme Westerman. Ajouté à cela, et malgré nos meilleurs efforts, ni Mark Birdsall ni moi n’avons trouvé aucune explication rationnelle pour cet événement. Soit ça s’est passé comme ils nous l’ont signalé ou ils ont menti, et nous n’avons trouvé aucune preuve de la deuxième option.

Cet incident m’a conduit maintenant à commencer une étude à long terme des rapports d’atterrissage d’OVNI allégués au Royaume-Uni. Je voudrais donc entendre quiconque qu’il soit témoin, ou ufologue, ayant des informations sur les atterrissages  d’OVNIS au Royaume-Uni.

Je peux être contacté par  courriel à :

philip.mantle@gmail.com

et aussi via notre blog à :

http://flyingdiskpress.blogspot.co.uk.

Source 

gif

Mise  à jour Area 51 blog, le : 29/10/2016 à 10h15

area2

 


Dossier UFO : Réouverture du débat sur l’incident de la forêt de Rendelsham

14/07/2015

Un article de l’express. co.uk traduit par Era pour Area51blog

Un commandant américain de base aérienne à la retraite au centre de la plus controversée des  observations collective d’OVNI du Royaume-Uni insiste sur le fait «que nous ne sommes pas seuls », mais que les dirigeants du monde «dissimulent» la vérité.

Charles-Halt-590814

Le colonel retraité Charles Halt, doyen des anciens militaires Américain  à avoir  rendu publiques les observations extraterrestres, a également dit qu’il a obtenu une « nouvelle preuve à l’appui » de l’atterrissage d’un OVNI à Rendlesham, Suffolk, à côté d’une base de la RAF en 1980.

Revenant 35 ans en arrière, les déclaration de M. Halt incluent :

• à l’époque la forêt de Rendlesham a été assaillie par du  personnel militaire américain « chasseur d’ovnis » .

• Un « OVNI a explosé » devant ses yeux et un autre « a tiré un faisceau laser » depuis 3000 pieds au-dessus

• Le ministère de la Défense britannique (MoD) a plus tard caché des documents relatifs à Rendlesham

•  Le Personnel Américain qui «a eu un missing time de 40 minutes » pendant l’observation s’est vu   refuser l’accès aux dossiers médicaux.

Lors d’une conférence OVNI à Woodbridge, Suffolk, il a dit: « Il n’y a aucun doute dans mon esprit que nous ne sommes pas seuls et il y a des gens (au pouvoir) qui savent cela, mais même M. (Barack) Obama est impuissant face à eux. « 

Maintenant, vous pouvez écouter l’enregistrement de la bande qu’il a faite sur un dictaphone au moment des observations ici :

Si la vidéo ne fonctionne pas correctement cliquez ici

 

 

Charles Halt à la conférence  Crédit : http://www.express.co.uk

Charles Halt à la conférence
Crédit : http://www.express.co.uk

 

 

 

une observation d'ovni plus récente dans les bois de  Rendlesham prise par un chercheur local Crédit photo : express.co.uk

une observation d’ovni plus récente dans les bois de Rendlesham prise par un chercheur local
Crédit photo : express.co.uk

Remarque de Nick Pope : La conférence du  Colonel Charles Halt à propos de l’incident de la forêt de Rendlesham a ré-ouvert le débat sur ce que le MOD (ministère de la défense) et la RAF (Royal Air Force) savaient et ont déclaré à propos des données radar. Voici les documents clé  qui proviennent du dossier principal du MOD sur cet incident, rendu public pour la première fois en 2001, suivant le Code de pratique sur l’accès à la demande d’information auprès  du gouvernement, effectuée à l’époque par Georgina Bruni.

Pour les documents cliquez ici

gif

Mise à jour Area51blog, le: 14/07/2015 à : 14h55

area51blog

 

 


Mystère autour de l’ « ovni du Président Bush « 

15/02/2015
crédit image  Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

crédit image Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Gigantesque ovni près de la résidence du Président Bush

Un article de Ken Pfeifer
Traduction Era pour Area51blog
8 Janvier 2006….Crawford Texas
Une observation connue dans l’entourage du président George W. Bush a eu lieu au Texas le 8 Janvier 2006. Les gens de Stephenville et Dublin Texas ont vu passer dans leur région des touristes stupéfiants. Près d’une douzaine de personnes incluant un pilote, un agent de police et de nombreux  chefs d’entreprise déclarent avoir vu un objet volant de 300 mètres de long, silencieux tout illuminé et se déplaçant rapidement près du sol. Pas la peine de vous dire que cela a terriblement secoué la petite communauté. Certains témoins  ont également déclaré avoir vu des jets de l’US Air Force poursuivre l’OVNI.
Les rapports de radar qui furent publiés, montrèrent que les témoins de la région de Stephenville avaient raison ; quelque chose a été vu sur le radar passant au dessus d’eux.
L’objet a été vu sur le radar alors qu’il survolait et dépassait  Stephenville, il est allé directement vers le Ranch Crawford du président Bush, à 16 km du ranch l’OVNI a dépassé des limites de l’écran radar, selon les rapports des organismes gouvernementaux.
Ce qui nous laisse avec cette question sans réponse, comment un engin d’une telle taille a t il pu s’approcher si près du ranch présidentiel sans être inquiété par la défense aérienne ? Sauf bien sûr, s’il s’agissait d’un engin militaire.  Le rapport du contrôle aérien  de Stephenville, transmis au MUFON, un document de 77 pages indique, « Cet objet se déplaçait vers le sud tout droit en direction du ranch Crawford, aussi connu en tant que « la Maison Blanche dans l’ouest » du président Bush. La dernière fois que l’objet a été vu sur le radar à 20h00, il suivait une trajectoire directe vers le ranch Crawford et était à seulement à 16 km « .
Bien qu’ayant le sens de l’humour, George W. Bush devait se rendre en Cisjordanie, en Israël, au Koweït, au Bahreïn, aux Émirats arabes unis, en Arabie saoudite et en Egypte du 8 au 16 Janvier 2008. Ce qui rend hautement improbable que ce dernier soit allé faire un voyage d’agrément à bord d’un immense vaisseau extraterrestre. Mais l’Amérique a de nombreuses bases là-bas, ce qui pourrait en fait permettre à l’US Air Force d’expérimenter avec des vaisseaux extraterrestres, sans que  les Américains ne s’en aperçoivent. Donc, l’engin a-t-il survolé le ranch Crawford ? Cette information radar n’a pas été donnée au public, mais si il allait dans cette direction sur le dernier rapport de radar, la réponse est très probablement oui; il a survolé le Ranch présidentiel.
Donc, si ce ne était pas une coïncidence, peut-être cherchaient-ils ou travaillaient ils avec le président? A moins qu’ une espèce exotique ne contrôle  la politique américaine pour son propre profit?
crédit image Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

crédit image Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Le président Bush étant un ancien pilote de chasse militaire, il a peut-être été tentant pour lui de piloter un tel engin vu survolant son propre ranch. Peut-être une coïncidence, ou de la curiosité envers les extraterrestres, seul le temps nous le dira. Réfléchissez y, l’ancien président George W. Bush a décidé de faire du parachutisme le jour de son 80e et 85e anniversaire. Son 85e anniversaire n’était pas la deuxième, mais en réalité la 7ème fois qu’il sautait en parachute! Ce gars est un preneur de risque. Si les Bush sont intrépides  même dans la vieillesse, alors pouvez-vous imaginer ce qu’un  pilote de chasse ferait s’il voyait un vaisseau extraterrestre de 300 mètres entre les mains de l’USAF ? Il est très possible que le président Bush ait utilisé son autorité pour prendre les commandes de ce vaisseau à partir d’une base secrète et piloté à mi-chemin dans le monde entier en quelques minutes pour jeter un oeil à son propre ranch depuis les airs. S’il vous plaît notez, qu’il l’a déjà fait dans le passé comme preuve. Le 2 mai 2003, le président Bush a usé de son autorité pour co-piloter un hover jet S-3B Viking de la Marine et a survolé le  porte-avions USS Abraham Lincoln.

 Bush a déclaré avoir piloté l’engin seul pendant un moment en précisant: «Oui, je l’ai piloté. Oui, bien sûr, j’ai aimé. « Grace à son expérience passée en tant que pilote de chasse de F-102 dans la garde nationale aérienne du Texas, Il serait tout à fait naturel pour Bush de prendre les commandes d’un vaisseau de technologie extraterrestre tombé aux mains de l’USAF et de survoler l’endroit qu’il aime le plus, au Texas. D’où le ranch, facile de rentrer à la maison et impressionner les siens, à savoir George HW Bush avec sa nouvelle acquisition.
REMARQUE: L’image de l’ovni ci-dessus est une illustration
KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS
WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG
WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG
REMERCIEMENTS SPECIAUX A WWW.UFOSIGHTINGSDAILY.COM
gif

Mise à jour  Area51blog, le : 15/02/2015 à 14:10

area51blog


Le mystère des enlèvements par des extraterrestres enfin résolu ?

14/11/2014

era

Note de Era Admin

Vendredi 14 novembre 2014 à 12 h 55

Le courrier international (Le Monde.fr) a publié  hier un article qui tente d’expliquer les enlèvements extraterrestres, mais leur explication n’est-elle pas un peu facile ? C’est faire fi des marques laissées sur les témoins, et des implants qui après analyse révèlent des alliages inconnus sur Terre et on peut à ce propos souligner les travaux du Dr Roger Leir, qui avec son équipe ont effectué seize interventions chirurgicales sur des personnes qui disent avoir été enlevées par des extraterrestres, au cours desquelles dix-sept objets soupçonnés d’être des implants extraterrestres ont été retirés. Ces objets ont été étudiés scientifiquement par certains des laboratoires les plus prestigieux du monde.

Voir les articles ci dessous :

Dossier: Corps étrangers ou implants ? Enlèvements et implants par Gildas Bourdais

Document Secret Ovni

gif

 Le mystère des enlèvements par des extraterrestres enfin résolu ?

Les récits de rencontres du quatrième type, ces enlèvements par de petits hommes verts entrevus sous hypnose, s’expliqueraient par un réveil accidentel au cours d’une anesthésie générale.

Image extraite du film Rencontres du troisième type / Steven Spielberg (1977)

Image extraite du film Rencontres du troisième type / Steven Spielberg (1977)

« Ils m’ont retourné sur le dos et jai vu que la personne qui m’examinait tenait à la main une très longue aiguille. J’ai bien regardé cette aiguille. Elle était plus grosse que toutes celles que j’avais vues auparavant. » Tel est le récit fait par Betty et Barney Hill de leur expérience à bord d’une soucoupe volante, après avoir été enlevés près de Franconia Notch, dans le New Hampshire, en 1961. Un récit qui fut à l’origine du best-seller The Interrupted Journey (Le voyage interrompu : deux heures à bord d’un ovni, publié aux éd. du Rocher et chez France Loisirs).

Des milliers de témoignages similaires ont été recueillis dans les années 1960, plus particulièrement aux Etats-Unis. Et cette histoire est devenue le scénario type des téléfilms de science-fiction des cinquante dernières années. Mais, pour Anne Skomorowsky, psychiatre au New York Presbyterian Hospital et collaboratrice régulière du Scientific American,Barney Hill n’a sans doute jamais rencontré un ovni sur les routes mal éclairées et isolées du New Hampshire. Il s’est très probablement réveillé accidentellement lors d’une opération d’ablation des amygdales sous anesthésie générale.

Lire la suite de l’article

gif

Mise à Jour Area51blog le 14-11-2014 à 12 h 55

Bannière


Dossier: Corps étrangers ou implants ? Enlèvements et implants par Gildas Bourdais

21/10/2014

Un phénomène qui a pris de l’ampleur dans les années 80 est celui des récits de

image source: mysteresdumonde.f

image source:
mysteresdumonde.f

supposés enlèvements à bord d’ovnis. Jusqu’à la fin des années 70, il n’y avait
encore que quelques cas connus d’enlèvements (connus mais sans preuve décisive
de leur réalité), et l’on ne pensait pas qu’il puisse y en avoir beaucoup d’autres. L’un
des touts premiers cas, celui d’Antonio Villas Boas, avait eu lieu au Brésil en 1957,
les autres apparaissant surtout aux Etats-Unis. Rappelons les principaux : Betty et
Barney Hill en 1961, divulgué seulement en 1966, le policier Schirmer en 1967,
Hickson et Parker en 1973, Carl Higdon en 1974, le jeune bûcheron Travis Walton en
1975, et enfin la remarquable histoire de Betty Andreasson, s’étalant sur de
nombreuses années, avec premier livre en 1979.

Mais voilà que les choses changent au tournant des années 80. Un premier livre de
Budd Hopkins, Missing Time (« le temps manquant ») paraît en 1981, sur des cas
d’enlèvements supposés, révélés en grande partie sous hypnose, alors que le
témoin se rappelait seulement d’un trou inexpliqué dans son emploi du temps.
Hopkins est un artiste New Yorkais d’excellent niveau (et non pas un artiste  »
commercial  » comme l’a raconté Jacques Vallée !) qui s’est intéressé aux ovnis après
en avoir observé un lui-même. Ce premier livre était suivi d’un autre en 1987,
Intruders, encore plus impressionnant, qui paraissait presque en même temps que le
premier livre de l’écrivain à succès Whitley Strieber sur le même sujet, Communion,
un best seller immédiat avec plus d’un million d’exemplaires vendus. Sa couverture
popularisait la figure de l’extraterrestre à grands yeux noirs, à la peau grise et au
menton pointu, qui est devenu célèbre sous l’appellation de  » Gris «  ou  » Petit Gris « .

Mise en évidence de la taille d'un implant   L'analyse en général ne révèle rien d'extraordinaire, la coque extérieure est composée de keratine, matière naturelle, se formant habituellement autour de tout corps étranger invasif se trouvant dans le corps humain. Des moyens d'analyse poussés mis en action (microscope électronique, spectroscope, rayons X, chimie), permettent d'étudier la composition, la densité et propriétés électromagnétiques des implants. image source: mysteresdumonde.fr

Mise en évidence de la taille d’un implant
L’analyse en général ne révèle rien d’extraordinaire, la coque extérieure est composée de keratine, matière naturelle, se formant habituellement autour de tout corps étranger invasif se trouvant dans le corps humain. Des moyens d’analyse poussés mis en action (microscope électronique, spectroscope, rayons X, chimie), permettent d’étudier la composition, la densité et propriétés électromagnétiques des implants.
image source:
mysteresdumonde.fr

Les Français ne se sont pas rendus compte tout de suite de ce choc culturel
américain car, sur la version française du livre, publiée à la sauvette comme roman
de gare, cette tête inquiétante, ressemblant à un diable, avait été remplacée par un
dessin insignifiant. Le livre de Strieber est passé tout à fait inaperçu dans notre pays,
de même que le premier livre de Budd Hopkins, traduit quatorze ans après l’édition
originale, sous le titre ronflant Enlèvements extraterrestres. Les témoins parlent
(Editions du Rocher, 1995), qui fut passé quasiment sous silence dans les médias.

Le deuxième livre de Hopkins, Intruders, non traduit en français, est très important
car il osait parler pour la première fois de manipulations génétiques et de  » fabrication
 » d’enfants hybrides. Un thème inquiétant au possible qui n’a pas manqué de susciter
une violente et durable controverse aux Etats-Unis. De nombreux autres cas ont fait
surface depuis, au point que le phénomène a commencé à ressembler à une
épidémie au cours des années 90. Ces récits, souvent révélés sous hypnose, ont
suscité des critiques de toutes sortes, certains accusant notamment les
hypnothérapeutes d’influencer malhonnêtement les témoins, et même ces derniers
d’être des déséquilibrés avides de publicité.

Pourtant, un examen objectif du dossier, tel que l’ont fait des chercheurs compétents,
nous oblige à prendre très au sérieux cet aspect inquiétant du  » phénomène ovni « .
Inquiétant, certes, mais aussi fascinant car il a ouvert ces dernières années des
perspectives qui rapprochent singulièrement ces récits des expériences de  » sortie
du corps «  et  » proches de la mort « , les fameuses  » NDE  » ( Near Death Experiences)
dont on parle de plus en plus aujourd’hui. Le Figaro Magazine du 15 avril 2000 leur
consacrait un dossier intitulé  » l’explosion du paranormal « , qui posait la question  »  Et
si c’était vrai ? « . Peut-être les journalistes français vont-ils commencer à se poser la
même question au sujet des ovnis et de ce phénomène des enlèvements ?

Il faut bien reconnaître que les preuves concrètes et irréfutables du phénomène des
enlèvements n’ont pas encore pu être réunies. Cependant, il y a de nombreux indice
de cette réalité, tels que des traces au sol, des marques sur le corps, et surtout, à
présent des implants qui ont été extraits du corps des enlevés. C’est le Dr Roger
Leir, qui est devenu depuis 1995 le spécialiste de ce type d’opérations aux Etats-
Unis.

Photographie d'un implant Source image du Dr leir

Photographie d’un implant
Source image du Dr leir

Que penser de cette affaire d’implants ?
par Simone Brunie, coordinatrice d’UFOCOM

Le Docteur Jacques Costagliola, d’une part  et Gildas Bourdais, d’autre part, nous proposent
chacun  un article que nous publions, bien que la relation entre « implants » et ovnis n’ait pas
encore été établie jusqu’ici. Dans les deux cas, il s’agit d’une note de lecture du livre du Dr
Leir: « The Aliens and the Scalpel », publié par le « NIDS » (National Institute for Discovery
Science). Alors que J. Costagliola rapporte les résultats d’un point de vue médical, G.
Bourdais, avec son talent reconnu d’écrivain ufologue, fait le point sur la question des
implants.

NIDS rappelle toutefois que ce n’est pas parce qu’il publie un tel livre qu’il assume la
responsabilité du contenu, qui reste à la charge de son auteur.  UFOCOM s’associe à cette
mise en garde. Cependant, l’ensemble des faits relatés par le Dr Leir sont hautement
intrigants et c’est à chacun de se forger sa propre opinion en fonction de ses propres
convictions.

image source: http://ufocom.eu/

image source:
ufocom.eu/

Afin que la publication des diagrammes de rayons-X soit plus claire que celle présentée dans
le livre, nous avons demandé au Dr Leir de nous fournir une copie grandeur nature des
diagrammes. Le Dr Leir a répondu rapidement à notre demande, ce qui plaide en sa faveur.
Vous pouvez ainsi prendre connaissance du rapport du laboratoire « New Mexico Tech » qui a
effectué des analyses d’échantillons d’implants.  Les techniques rapportées sont celles
habituellement utilisées dans de tels laboratoires, que l’on peut difficilement soupçonner de
tricherie. Les diagrammes justifiant les conditions expérimentales et les résultats sont
reproduits.

source image: ufocom.eu/

source image:
ufocom.eu/

Voici la traduction en français du sommaire du rapport.

Résumé du rapport, publié par le NIDS, des analyses métallurgiques des échantillons

L’échantillon T1,2 a une forme d’aiguille, avec un un cœur de fer prédominant, enrobé d’une
couche non conductrice, gris-noir foncé. Cette couche superficielle est composée de Fe, Ca,
P, Cl et très probablement d’éléments plus légers comme du carbone ou de l’oxygène.
L’analyse de phases par diffraction des rayons-X n’a pas été absolument concluante du fait
de la très petite taille de l’échantillon. Cependant le diagramme obtenu suggère la présence
probable de quatre phases : apatite (phosphate de calcium Ca2Fe(PO4)2H2O), gœthite
(hydroxyde de fer FeO(OH)), phosphure de fer FeP4 et oxyde phosphorique P2O5. La
structure microscopique du cœur, observé au microscope optique après décapage et
polissage, semble être un alliage riche en fer avec d’importantes quantités de carbone,
probablement sous forme de carbure de fer. Le fer est probablement sous la forme alpha
avec un empilement cubique faces centrées, puisque les échantillons sont magnétiques. La
dureté de ce cœur est très élevée, au voisinage de celle d’aciers à haute teneur en carbone.

Implant en forme de "pépin de cantaloup" (Tim Cullen) Source: Dr leir

Implant en forme de « pépin de cantaloup » (Tim Cullen)
Source:
Dr leir

Implant en forme de " T " (Patricia) source photo Dr leir

Implant en forme de  » T  » (Patricia)
source photo Dr leir

L’échantillon T3-A est un mélange très complexe de matériaux. Alors que le cœur interne est
supposé semblable à celui de T1,2, la partie externe est constituée d’une combinaison de
nombreux éléments et phases différents, selon l’emplacement, dans l’échantillon, du
prélèvement. En majorité, le revêtement est le même que celui de T1,2. Cependant, on
observe parfois une substance qui a l’apparence d’écailles et qui est composée de Fe, Cu,
Ni, Al, & Sn. L’alliage constituant le revêtement pourrait donc avoir été oxydé du fait de
l’absence de peinture protectrice. L’échantillon T3-B était apparemment une sorte de tronçon
du matériau constituant le revêtement amorphe/minéral avec un cœur non métallique,
comme en témoigne sa très faible densité et l’absence de magnétisme.

Radio de l’implant en T Source photo: Dr Leir

Radio de l’implant en T
Source photo:
Dr Leir

Rappelons les symboles chimiques:

Al= aluminium, Ca=calcium, Cl= chlore, Cu= cuivre, Fe= Fer, O=oxygène, P= phosphore,
Sn= étain

Lorsque vous aurez pris connaissance des articles de J. Costagliola et G. Bourdais, n’hésitez
pas à nous faire part de votre opinion. A condition qu’elle soit écrite dans un français correct,
et avec votre autorisation, nous publierons votre réponse (en conservant votre anonymat si
vous le souhaitez). Nous envisageons d’ouvrir une rubrique « Débats » pour permettre de
conserver une trace des discussions constructives. C’est grâce à cette diversité d’opinions
que nous progresserons dans nos recherches.
Cependant, avant de formuler des critiques, je ne peux que vous encourager à lire le livre
« The Aliens and the Scalpel », afin de vous forger par vous-mêmes une opinion objective.

Source: touraine-insolite.clicforum.fr/article de Gildas Bourdais

barre2

area51blog

Sylvain Matisse Enquêteur Crédit Photo : Investigation Océanographique et Oanis

Sylvain Matisse Enquêteur
Crédit Photo : Investigation Océanographique et Oanis

« Les images ont été ajoutés ( vraies photos ) afin d’agrémenter l’article proposé par Area 51 blog.

Voici les principaux articles qu’on peut trouver facilement dans la littérature sur les ovnis.

Dans le Mufon UFO Journal : http://www.mufon.com)

  • Avril 1996 (No 336)  » In search of hard evidence  » par le Dr Roger Leir
  • Juin 1998 (No 362) :  » Alien implants. A 1998 update  » par le Dr Leir
  • Novembre 1998 (No 367) :  » The effects of  » implant  » removal discussed by five individuals « , par Eve Frances Lorgen
  • Décembre 1998 (No368) :  » NBC films  » implant  » removal « , par le Dr Leir
  • Novembre 2002 (No 415) :  » Implant anomalies continue « , par le Dr Leir

Actes du symposium du Mufon de juillet 2001 :  » Alien abduction – Alien implants. Why ?  » par le Dr Leir

Dans UFO magazine (EU), janvier 1999 :  » NBC Special to air surgical removal of purported implant « , par Jack Carlson

Dans UFO Magazine (GB), mai 2002 :  » dans le compte-rendu du congrès international de Laughlin, par Graham Birdsall.

Quelques vidéos sont également disponibles, sur les opérations et les conférences du Dr Leir.

La rédaction Area 51 blog vous propose ce reportage en complément d’informations: »

Vidéo  Spectral News TV via youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour  sylv1 pour Area 51 blogle: 21/10/2014 à : 14h40.

area51blog


L’impact des difficultés économiques sur le signalement d’ovnis au pays

24/03/2014
Publié le 24 mars 2014 dans Sujets de société

Par Gilles Guénette. Article initialement publié sur Le Québécois Libre.

Récemment, sur le site de Radio-Canada, on apprenait que les signalements d’ovnis dans les espaces aériens canadiens ont presque atteint un record en 2013. Selon l’Ufology Research, un groupe de recherche sur les objets volants non identifiés qui recueille des données sur le sujet, les Canadiens auraient observé 1 180 ovnis l’an dernier, soit trois objets par jour.

C’est un peu moins qu’en 2012, mais c’est tout de même plus qu’à l’habitude, si on se fie aux rapports annuels produits par l’organisme depuis une vingtaine d’années. Selon le directeur de l’Ufology Research, Chris Rutkowski, le fait que des gens aient cru en la fin du monde telle qu’annoncée par le calendrier maya aurait sans doute eu un impact sur le nombre élevé de signalements.

Parmi les raisons évoquées pour expliquer ces signalements, l’organisme basé à Winnipeg mentionne les vols militaires d’entraînement secrets parcourant les régions plus peuplées, l’accès aux technologies nouvelles, telles que les téléphones intelligents permettant de prendre davantage de photos ou de vidéos, et les difficultés économiques.

Hein ?! Les difficultés économiques ?! « Quel est le rapport ? », que vous vous dites. Eh bien les difficultés économiques joueraient un rôle dans le nombre élevé de signalements, « car les personnes ayant du mal à combler leurs fins de mois auraient tendance à regarder le ciel en aide », de dire Chris Rutowski. Ça ne s’invente pas.

Drapeau-QuébecDonc, plus la pauvreté d’une province serait grande, plus les chances d’y voir des ovnis seraient élevées ? Hmm… Si tel était le cas, le Québec ‒ bon dernier dans bien des secteurs de l’économie, traînant une dette des plus importantes au pays et, aux dires de plusieurs, vivant au crochet du Canada grâce à la péréquation ‒ devrait être parmi les provinces où l’on voit le plus de ces objets volants.

Eh bien non ! Selon le rapport de l’Ufology Research, il n’y aurait eu que 86 signalements en sol québécois l’an dernier. Peut-être est-ce comme pour les dons à des organismes de charité, qui ne seraient pas déclarés dans la Belle Province, et que les Québécois ne déclarent pas leurs observations célestes… Toujours est-il qu’avec 86 signalements, le Québec se retrouve en 4e position ‒ après l’Ontario, à 480, la Colombie-Britannique, à 298, et l’Alberta, à 129.

Peut-être pourrions-nous tenter d’améliorer notre position en 2014? Viser la première position ! Mais peut-être ne sommes-nous pas suffisamment sensibilisés collectivement à ce qui se passe au-dessus de nos têtes ? Je vois déjà la pub signée « Québec »: Avez-vous pris le temps de regarder les étoiles cette semaine avec votre ado ? Profitez-en pour lui parler…

Il faut dire que l’état de crises permanent que vit le Québec depuis maintenant des décennies n’aide en rien notre positionnement dans ce palmarès de l’inexpliqué. Les Québécois n’ont tout simplement plus le temps de regarder vers le ciel. En 2013, ils étaient trop occupés à regarder les reprises des audiences de la commission Charbonneau à la télé, à débattre de la Charte des valeurs péquistes dans les chaumières et à se demander si le Canadien de Montréal allait faire les éliminatoires.

Une chose est sûre, le fait que les personnes qui ont du mal à combler leurs fins de mois aient tendance à regarder le ciel en aide n’a visiblement pas d’incidence sur le taux de signalements au Québec. Parce que des Québécois qui éprouvent des difficultés financières, à voir la popularité toujours grandissante des banques alimentaires, ce n’est pas ça qui manque !

À moins que ce soit parce qu’ils ne se tournent plus vers le ciel pour de l’aide… C’est vrai que depuis qu’ils ont remplacé Dieu par l’État, les Québécois ont tendance à se tourner bien plus vers la « Capitale nationale » pour de l’aide. Et ce, pas seulement pour arrondir leurs fins de mois.

Source 

bleue séparation

Mise à jour Area51blog le 24-3-2014 à 20 heures

Bannière


Emission 4ème entretien avec Marc Gray

08/03/2014

odhtv

L’émission 4ème entretiens avec Marc Gray vous est présentée par Martine et Gilles Thomas.

« Nous recevons pour la 4ème fois, Marc Gray qui vous parle de ses recherches, son constat sur l’ufologie actuelle en France, ses diners Ovni, de sa collaboration avec Olivier de Sedona sur UFO Conscience et son site internet « Liberté UFO« . »

Liens:

http://freedomufos.wordpress.com/


%d blogueurs aiment cette page :