RTL présente: secret defense : les OVNIS

06/09/2015

Dimanche 06 Septembre 2015 à : 19h25.

« Voici une émission animée par Jacques Pradel sur RTL dont l’invité est Didier van Cauwelaert. »

Cliquez ici

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 06/09/2015 à : 19h25.

area51blog


60 ans plus tard, le cas de l’OVNI aperçu en Georgie demeure inexpliqué.

07/03/2015

Par Jim Thompson, d’après le journal Athens Banner-Herald.
Lundi 2 Février 2015 4:05 du matin, EST

Taduction Era pour Area51blog

9RaUP2B_5hE.showposter_hq

ATHENS, Géorgie-USA. (AP) — Ce soir là, Il y en avait entre 15 et 20 survolant le ciel d’Athens,  volant à près de 2000 m d’altitude, en formation de « V ». Apparemment de la taille et de la couleur d’une grappe de raisins, leur trajectoire était stable/linéaire, et sans le moindre bruit. Depuis le Sud vers le Nord, passant d’un horizon à l’autre en à peine 10 secondes.

Pourtant plus de soixante ans plus tard, cela reste la description la plus intéressante rapportée dans le dossier Projet US Air Force 10073  à propos de ce qui s’est produit ce 26 Avril 1954 à 20:35 à Athens ; en majuscule et en un seul mot : UNIDENTIFIED  (non identifié)

Georgia-DUI-Map_full

Cette distinction est partagée par 701 des 12,618 rapports d’observation d’objets volants non-identifés du Projet Blue Book de l’ Air Force, en activité depuis 1947 jusqu’à 1969.

En 1985, l’U.S. Air Force faisait état de sa décision, notant que l’abandon de ce projet était basé sur une étude de l’Université du Colorado sur le phénomène OVNI, et sa propre expérience des investigations et rapports menées par l’Air Force elle-même.

Cette décision compte, en partie, certaines conclusions du projet ‘BLUE BOOK’ :

(1) Aucun rapport au sujet des OVNIS, aucune enquête, ni aucune évaluation de l’Air Force n’a pu donner d’indication précise sur les mesures à prendre au niveau de notre sécurité nationale.

(2) Aucune des preuves confiées où découvertes parmi les observations de l’Air Force ne furent classées comme « non-identifiées », représentant une avancée technologique ou principale au jour d’aujourd’hui, aux yeux de la science.

(3) Il n’y a aucune preuve indiquant que les observations classées comme « non-identifiées » seraient « forcément » des engins extra-terrestres.

Toujours est-il que le phénomène d’objet volants non-identifiés continue de fasciner le public, au vues des nombreux rapports d’observation qui continuent d’affluer au sein de groupes tel que le Mutual UFO Network.

La semaine dernière, John Greenewald Jr., un homme originaire de Los Angeles et fondateur du site Blackvault.com, publiait les résultats de son travail sur un recueil de milliers de documents du gouvernement fédéral furent obtenus grâce à la loi sur la Liberté d’Information, des documents du Projet Blue Book – Répertoriés depuis des années, mais disponibles depuis peu sur la toile – sont devenus beaucoup plus simple d’accès depuis qu’il les a postés sur son site dans un meilleur format de recherche.
Le travail de Greenewald a suscité une vague de couverture médiatique tandis que les agences de presse du pays ont cherché à infiltrer la base de données pour tenter d’avoir un accès local au Projet Blue Book.

L’élément à retenir au sujet de cette observation de 1954 à Athens est l’insistance du témoin sur le fait d’avoir bel et bien assisté à un  phénomène véritable et inexplicable :

“Ce n’était pas un mirage,” raconte le rapport écrit du témoin, dont le nom a été rayé hativement de la feuille, mais qui plus tard dans le rapport sera identifié comme “Mr. Cartey.”

“J’ai réellement vu cette formation arriver depuis le Sud et se diriger vers le Nord, voyageant à une vitesse si prodigieuse que je ne saurai l’estimer,” Ecrit-il. “La stabilité et le silence [de ces engins] étaient remarquables.”

Il y eu un total de quatre témoins de ce phénomène, dont l’un d’entre eux – peut-être Cartey – est identifié comme un simple postier, fonctionnaire de 37 ans. Les autres témoins étaient deux adultes et un adolescent de 16 ans, selon le dossier  Projet 10073.

Ajoutant probablement un peu plus de poids dans ce rapport, une lettre d’un colonel, L.G. Duggar, officier de l’Air Force qui servait alors en tant que professeur des sciences de l’air et tactiques dans le détachement du corps d’entrainement des officiers de réserve de  l’Air Force de l’Université de Geogie.

Duggar, qui pilotait un avion de transport de l’armée de l’air à quelques lieues d’Athens au moment de l’observation, a néanmoins déposé un rapport avec le projet Blue Book en conformité avec un règlement de 1953 de l’Air Force exigeant des commandants de toutes les activités de la Force aérienne de signaler «toutes les informations et preuves pouvant  venir à leur attention » concernant des observations d’OVNI.

Ce même règlement, selon une version de 1954, souligne que «l’intérêt de l’armée de l’air pour les objets volants non identifiés est double: d’abord comme une menace possible à la sécurité des États-Unis et de ses forces, et d’autre part, de déterminer les aspects techniques impliqués. »

Duggar, qui a noté dans son rapport qu’il avait enregistré près de 4000 heures de vol militaire, a écrit: «C’ est ma conviction que vu les lumières observées en dessous du niveau des nuages dans la nuit de cette observation, n’importe quel jet aurait été facilement entendu. La région d’Athens est normalement calme et les jets peuvent être facilement entendu jusqu’à 9 000 à 12 000 mètres d’altitude. « 

De l’avis de Greenewald, le projet Blue Book et les rapports publics volumineux sur les ovnis au cours de l’exécution du programme doivent être considérés dans le contexte de la guerre froide, quand les Américains ne savaient pas si, ou quand, ou comment, l’Union soviétique pourrait lancer une attaque contre les États-Unis.

«À l’époque, » dit  Greenewald, « les ovnis n’étaient pas une fascination, mais une peur. »

«Je pense que les gens avaient peur », a ajouté Greenewald. Et donc, dit-il, à l’égard de l’attention du public envers les lumières dans le ciel, ou les mystérieux aéronef vus au loin, « vous pourriez attribuer cela à une peur absolue. »

Quant à la question de savoir si les OVNIS sont une réalité, Greenewald soutient que « vous ne pouvez pas discréditer » les 701 observations inexpliquées. Et, dit-il, il y a aussi la possibilité que certaines des observations pour lesquelles des explications sont proposées ne sont pas, vraiment expliquées du tout.

«Je ne crois pas qu’ils (l’Armée de l’Air) savaient que ces rapports verraient jamais  la lumière du jour », a déclaré Greenewald.

gif

Mise à jour Area51blog, le : 07/03/2015 à : 16h40

area51blog


Découvrez 8 vidéos étranges d’ovnis qui font réfléchir:

22/02/2015
Source image : Le journal de Montréal REPORTERS / SPL

Source image : Le journal de Montréal
REPORTERS / SPL

Source : JEAN-MAXIME BOURGOIN- Le Journal de Montréal

Vendredi, 20 février 2015 15:27

Les gens de ces vidéos ont tous un point en commun. Ils jurent avoir vu un objet volant non identifié dans le ciel.

Selon l’astronome J. Allen Hynek, des dizaines de milliers de témoignages ont été relevés à travers le monde.

Découvrez 8 vidéos étranges d’ovnis qui font réfléchir.

1. Les mystérieux phénomènes lumineux célestes à Phoenix en 1997…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

2. Ils aperçoivent une lumière dans le ciel de la Californie !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

3. De mystérieux objets volants au-dessus du Capitole en 1952…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

4. Il aperçoit une lumière bleue du hublot de l’avion…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

5. Des images étranges dévoilées par la NASA !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

6. Un Chinois revoit le même ovni des années plus tard !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

7. Images des Forces aériennes mexicaines…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

8. Images mystérieuses de la BBC…

 Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 22/02/2015 à 15:12

area51blog


L’Espace aérien australien pullule d’engins extraterrestres

18/02/2015
Crédit Image : Ken Pfeifer WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

Crédit Image : Ken Pfeifer
WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

Source: KEN PFEIFER  –  traduction Era pour Area 51 blog

Les demandes d’accès à l’information déposées par deux scientifiques de Melbourne ont révélé que les ovnis sont peut être plus actifs dans l’espace aérien australien que beaucoup de gens ne le pensaient. Paul Dean et Keith Basterfield étaient tellement fascinés par un rapport du Département de la Sécurité des Transports Aériens sur un incident près de Perth, le 19 Mars de l’année dernière qu’ils déposèrent une demande d’accès à la compagnie Airservices Australia, demandant des informations sur des cas récents d’objets inexpliqués dans nos cieux.

Lorsque la réponse fut retournée détaillant 13 incidents au cours des sept dernières années, ils furent stupéfaits. «À environ 3800 pieds (environ: 1,15824 kilomètre)dessus du niveau moyen de la mer, l’équipage a aperçu une lumière stroboscopique lumineuse directement en face de l’avion», déclare  un rapport sur l’incident de Perth du 19 Mars.

« La lumière a semblé se diriger vers l’avion et l’équipage a réalisé qu’elle provenait d’un objet inconnu, peut-être un véhicule aérien sans pilote (UAV). » Le pilote a indiqué que l’objet était de forme cylindrique et de couleur grise. « Le pilote a été contraint de prendre des mesures d’évitement pour éviter de percuter  l’objet.

Un autre incident  implique un objet ressemblant à un  missile qui tombe du ciel.  « Le (Vol) XKi (DH8C) a signalé  un objet étranger de taille approximative (1 mètre) à proximité (50 pieds) de l’avion les amenant à se stabiliser brièvement tandis que l’objet passait  à gauche, » déclare un pilote de Airservices Australia : Le pilote a rapporté une observation à 6800 pieds. Environ 2,07264 kilomètres »

Dans un autre incident le pilote signale avoir observé « quelque chose en vol stationnaire…qui a alors disparu ». En septembre 2012 le vol « TGW581 signale un objet cylindrique rouge dépassant l’avion dans la direction opposée en franchissant le niveau de vol 200 (FL200)  à environ 20  miles nautiques« 37.040 km environ »  au sud de Sydney.

« Le 25 Avril 2010 près de Mount Jerrabomberra dans la Nouvelle-Galle du Sud. « un objet non identifié ( en forme de pyramide inversée) dérivait près de la piste finale 35 … Il  dérivait initialement  vers l’ouest, en direction de la piste finale 35, avant de monter et de dériver vers le  nord-est. «  » Deux avions (QFA814 et VOZ259)  ont été détournés vers les zones de réduction du bruit pour éviter l’objet.»

Remarque : l’image ci-dessus est une illustration

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

THANKS TO WWW.UFOCASEBOOK.COM AND

THANKS TO RODNEY STEVENS

gif

Mise à jour Area 51 blog, le: 18/02/2015 à 16h20.

area51blog


Ovnis dans les Hautes-Alpes : les premières explications du GEIPAN

08/11/2013

Source : logo_dici

1396071_10151950675119654_368730413_nHautes-Alpes: Cela va vous paraître incroyable, mais des OVNIS ont donc été constaté dans le ciel des Hautes-Alpes. Au dessus de Ceüze et puis un peu plus bas à la frontière entre le 04 et le 05, au dessus de Curbans, au dessus de Venterol. Des formes lumineuses et géométriques dans le ciel. Certaines avec des anneaux comme la planète Saturne. Alors, vous pourriez croire au canular mais lorsque l’on vous dit que ce sont des gendarmes et Jean Boyer, technicien de la Direction Générale de l’Aviation Civile de Tallard qui ont constatés ces choses inexplicables, forcément on y croit. Alors Jean Boyer a fait jouer ses contacts pour savoir si ces objets étaient détectés au radar. Rien à signaler. L’information serait même remontée jusqu’à la Gendarmerie Nationale de Paris. Bref, les Hautes-Alpes risquent fort bien de faire encore une fois la une de l’actualité

Écoutez le témoignage de Jean Boyer ici.

Jointe par téléphone, la Gendarmerie assure « qu’une patrouille a bien observé ces phénomènes étranges ». Des témoignages devraient être recueillis. « Le sujet est pris au sérieux ». Une enquête administrative pourrait être ouverte bien que certaines autorités qui souhaitent conserver l’anonymat indiquent qu’il ne s’agirait que simplement « d’une comète trés illuminée à cette époque de l’année ».

« On en sait pas beaucoup plus ». C’est le GEIPAN qui nous le dit. Le GEIPAN, c’est le Groupe d’Etude et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés. Il est basé à Toulouse. Il est là pour répondre aux interrogations des personnes qui ont vu ces phénomènes. Évidemment, la Gendarmerie a fait remonter les informations jusqu’à Toulouse. Le GEIPAN pense savoir tout de même sans certitude qu’il pourrait s’agir d’une planète, très lumineuse à cette époque de l’année. Mais ils émettent des réserves pour la simple et bonne raison que Jean Boyer est tout de même une personne qui connaît le ciel et qui ne peut pas prendre une planète pour un ovni. Ecoutez Xavier Passot, responsable du GEIPAN.

Nous avons également appelé l’association Copernic. C’est elle qui dans les Hautes-Alpes, propose régulièrement d’observer les étoiles depuis leur observatoire Coréo. Le Président Sylvain Roux, pense que l’on va trouver une explication mais n’exclut pas, qu’il pourrait s’agir d’un signal venant de loin. De très très loin. 

Crédit Photo de la Planète Jupiter : Geipan

Crédit Photo de la Planète Jupiter : Geipan

Crédit Photo de la Planète Jupiter : Geipan

Crédit Photo de la Planète Jupiter : Geipan

Ecouter l’émission sur le site de la radio

Complément

gif

Mise à jour Area51blog le 8novembre à 21 heures 15

Bannière


Halo lumineux : le « dégazage » confirmé

09/10/2013
Les observations de ces phénomènes lumineux sont rares en raison des nombreuses conditions à réunir (photo Marc Dijoux).

Les observations de ces phénomènes lumineux sont rares en raison des nombreuses conditions à réunir (photo Marc Dijoux).

Article source:clicanoo.re/

On était resté sur une hypothèse, c’est désormais une certitude pour l’ensemble des spécialistes. Le halo lumineux observé dimanche 29 septembre dans le ciel réunionnais était dû au dégazage d’un lanceur de satellites.

Et il s’agissait bien de la fusée Falcon 9, qui avait décollé 50 minutes plus tôt de Vandenberg, en Californie. Comme nous l’indiquions dans notre édition du mardi 1er octobre, cet engin appartient à l’une des seules sociétés privée du secteur aérospatial, Space X, qui communique peu sur d’éventuels problèmes en vol.

Cependant, de nombreux amateurs avertis d’astronomie se sont penchés sur ce phénomène lumineux observé dans l’océan Indien. Des travaux dont le sérieux est d’ailleurs salué par  Xavier Passot, responsable du Groupe d’études et d’information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (Geipan), service rattaché au Centre national d’études spatiales (Cnes).

Ainsi, Thibaut Alexandre, du site Ciel des hommes, a reconstitué la trajectoire de cette fusée grâce à un logiciel spécialisé. Et cette étude démontre qu’à 16 h 49 à l’heure universelle (soit 20 h 49 à la Réunion), cette fusée était justement visible dans l’océan Indien. Est-il utile de rappeler que c’est exactement l’heure à laquelle des personnes ont commencé à voir le phénomène. « On peut noter que [cet objet] arrive par le Sud et que sa trajectoire l’amène à passer à la verticale de la côte orientale de Madagascar. Par déduction, cela signifie qu’il était visible vers l’Ouest depuis la Réunion et Maurice, exactement ce que décrivent les témoignages ! », ajoute Thibaut Alexandre. Si l’on suit cette trajectoire, on remarque que ce lanceur de satellites est resté visible depuis la zone pendant 13 minutes avant de passer dans l’ombre de la Terre. Là encore, la durée concorde parfaitement. Un dégazage n’est visible qu’en début de nuit : alors qu’elle est tombée à la surface de la Terre, des rayons du soleil subsistent en altitude et viennent donc éclairer le nuage de gaz.

« Vidange contrôlée »

« Tout s’est passé à environ 1 500 km d’altitude », précisent les spécialistes. Pour clore le sujet, notons que Space X a précisé avoir effectué « une vidange contrôlée de carburant après les opérations de lancement des satellites« . Une procédure normale car ce lanceur va désormais rester en orbite et « les cycles de gel et de dégel des ergols (carburant) peuvent entraîner leur explosion, pouvant alors engendrer des débris spatiaux extrêmement dangereux pour les autres satellites« . Il ne s’agissait donc pas d’une explosion du lanceur comme nous l’avions supposé dans notre précédent article.

En revanche, il est aussi confirmé que Space X avait prévu de rallumer le dernier étage de sa fusée Falcon 9, une opération qui s’est soldée par un échec et qui a conduit à ce dégazage : « On peut donc supposer que cette vidange a bénéficié d’une quantité de matière non négligeable, rendant l’observation du halo encore plus spectaculaire ».

Et. M.

SOURCE

gif

Mise à jour Area 51 Blog , le : 09/10/2013 à : 20h40.

area51blog


Le GEIPAN dans le 19/20 National sur France 3 le 26-06-2013

27/06/2013

geipan

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

area51blog

avatareraavatar-i-love-japan

Note sylv1 co -adm:

Jeudi 27Juin 2013 à : 12h25:

Ici nous nous abstiendrons de commentaires chacun appréciera à sa juste mesure….

Vidéo visible sur nos pages facebook et chez Gilles Thomas » ODHTV. »

gif

Mise  à jour Sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 27/06/2013 à : 12h25.

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :