OANIS et OVNIS en Argentine

01/12/2017

OANIS en Argentine
Crédit illustration-
Luis Burgos – « Ovnis Siglo XXI » © 2017

Gilles Thomas nous a déniché cet article que nous avons traduit au mieux. Nous remercions gilles pour son entière coopération. Ceci apporte de l’eau ( jeu de mots ) à notre moulin et c’est peu de le dire, concernant d’une part notre orientation et d’autre part  nos investigations.


Article source: inexplicata.blogspot.fr/

Par Luis Burgos-« OVNIS Siglo

Jeudi 30 novembre 2017 -THURSDAY, NOVEMBER 30, 2017

À la suite des événements tragiques impliquant le sous-marin Ara San Juan le 15 novembre 2017, beaucoup de gens nous ont contactés en  demandant si [la tragédie] pouvait être liée à un aspect de notre recherche. inutile  de vous dire qu’ insinuer une telle chose est extrêmement dangereux. Le temps nous dira ce qui s’est réellement passé après la fin des opérations de recherche et de récupération. Tout ce que nous pouvons faire, c’est théoriser et offrir des opinions. Voilà donc notre contribution.
Causes de l’explosion
En interne, la raison d’une panne de batterie , « officiellement » ceci est accepté.
Les causes:  4 possibilités qui ont pu conduire à l’incident.
A :panne de batterie
B. en raison de la descente à des profondeurs critiques à la suite de l’insuffisance de l’équipement.
C. collision avec un «objet inconnu»
D. attaque par un «objet inconnu»
Sans aucun doute, c’est le point le plus inquiétant. L’ARA San Juan était sur le trajet  de retour ayant partcipé à l’opération Cormorant dans les mers du Sud avec les forces internationales. Sa destination, ostensiblement Mar del Plata, l’a rapprochée de la zone d’exclusion imposée par les forces britanniques [pendant la  guerre des Malouines en 1982  ] et en dépit du fait que nous sommes en paix et non en guerre, » l’ hypothèse de conflit » peut être écartée.
La période de confusion généralisée est maintenant derrière nous (sept appels [du sous-marin], des bruits biologiques, des anomalies hydroacoustiques, des radeaux flottants et des bouées, etc.) et la nature de l’incident étant une certitude, le sujet a deux aspects fondamentaux: la nature de l’explosion et des opérations de récupération.
Suite
Publicités

MUFON : statistiques du mois de novembre concernant les observations d’ovnis à travers le monde.

01/12/2017

Investigations UFO et Science

Informations transmises par Hugues Noel notre partenaire des caraïbes.

« Bonjour à Toutes et à tous,
Voici les statistiques du mois de novembre concernant les observations d’ovnis à travers le monde.
CountrCMS continue d’amasser des rapports d’observations partout dans le monde. En novembre 2017, il y avait 697 observations signalées au MUFON par l’intermédiaire des CMS, des pays suivants voici le nombre de rapports par nations. »


UNITED STATES   ( USA) 474
UNITED KINGDOM ( Royaune-Uni) 55
CANADA 48
AUSTRALIA ( Australie) 15
GERMANY  ( Allemagne ) 10
ARGENTINA (Argentine) 8
RUSSIAN FEDERATION ( Russie) 8
BRAZIL ( Brésil) 8
SPAIN ( Espagne) 8
FRANCE 5
MEXICO  ( Mexique)4
PHILIPPINES 3
IRAN 3
PUERTO RICO ( Porto-Rico) 3
TURKEY ( Turquie)3
INDIA ( Inde) 3
DOMINICAN REPUBLIC ( Dominique Républicaine)3
SERBIA AND MONTENEGRO  ( Serbie & Monténégro)  2
JAPAN  ( Japon) 2
ISRAEL 2
SWEDEN  ( Suède)2
ANGOLA 2
COLOMBIA ( Colombie)…

View original post 92 mots de plus


Dossier: 1942-La bataille de Los Angeles des éléments complémentaires ?

22/11/2017

La photo que vous voyez ci-dessus est d’un objet qui planait sur Los Angeles dans les premières heures du matin du 25 février 1942. Les petits points blancs autour de l’objet sont des éclats d’artillerie. Cet incident s’est produit seulement trois mois après Pearl Harbor. À l’époque, on accordait beaucoup d’attention aux États-Unis et ils étaient en état d’alerte.
Crédit- anguillesousroche.com

Qui dans l’ufologie ne connait pas l’histoire de Los Angeles baptisée  » bataille de Los Angeles » ?

Ici Era a bien entendu posté concernant cette affaire. ( Cliquez sur les deux titres ci-dessous » liés aux articles »)

Des fuites de documents apportent un nouvel éclairage à l’incident de la « Bataille de Los Angeles » en 1942.

La bataille de Los Angeles – ovni 1940

Un complément d’informations a été publié sur le site web nommé anguille sous roche.

Chacun se fera son idée, mais les deux articles que nous reprenons ici méritent réflexion et  ceci posera encore autant de questions concernant la véracité de ce qui s’ est réellement produit dans la nuit du 24 au 25 Février 1942 en Californie. Il est important de reconstituer les faits. Certaines allégations sont à caution certes, mais où est la vérité? Qui dit vrai dans l’histoire ? Nous sommes bien placés pour parler de ce bémol celui qui hante les affaires ufologiques depuis que celles-ci ont  été remontées au public.

Ensemble voyons ce que propose Anguille sous roche.


 

photo reprise sur le site web Anguille sous roche

Premier article intitulé : 

 publié le : 31 janvier 2017

La photo authentique d’un gigantesque ovni surplombant Los Angeles observé par un million de témoins.

Crédit – anguillesousroche.com

“Tout est en cours d’enquête tant aux États-Unis qu’en Espagne, ainsi que dans le reste du monde. Les nations du monde travaillent actuellement ensemble dans l’investigation du phénomène ovni. Il y a un échange international de données.” – Général Carlos Castro Cavero (1979). De “UFOs and the National Security State, Volume 2”, écrit par Richard Dolan.

Bien que la citation ci-dessus date de 1976, elle s’applique également à des décennies avant. Aujourd’hui nous avons maintenant des milliers et des milliers de documents déclassifiés (même si des millions sont toujours classés chaque année par les États-Unis) qui prouvent qu’il y avait et qu’il reste un grand intérêt dans le phénomène ovni de la part des gouvernements et d’agences militaires du monde entier. Les documents indiquent que ces objets sont souvent détectés et suivis sur les radar air/sol, parfois simultanément, ainsi que visuellement confirmés par les pilotes. Ces objets effectuent des manœuvres qui défient nos lois de la physique et voyagent à des vitesses qu’aucun avion connu sur notre planète ne peut atteindre, du moins certains d’entre eux.

Voici un excellent exemple d’un document déclassifié détaillant ce qui se passe lorsque les militaires ont une rencontre avec un ovni.


“Quand le F-4 s’est approché à 25 miles nautiques, il a perdu toute ses commandes et ses communications. Lorsque le F-4 s’est détourné de l’objet et qu’il n’était apparemment plus une menace pour lui, l’avion a regagné toutes ses commandes et communications. Un autre objet lumineux est sorti de l’objet original. Le second objet se dirigeait droit vers le F-4.” (Source NSA)


Pour compléter ces documents, nous avons également des centaines de déclarations de hauts fonctionnaires de partout dans le monde, comme celle-ci :

“Il y a une possibilité sérieuse que nous soyons visités et aient été visités pendant de nombreuses années par des personnes de l’espace extra-atmosphérique, par d’autres civilisations. Qui ils sont, d’où ils viennent, et ce qu’ils veulent devraient faire l’objet d’une enquête scientifique rigoureuse et ne pas être le sujet “sensation” des journaux tabloïd.” (Source) Lord Admiral Hill-Norton, ancien chef d’état-major de la Défense, amiral 5 étoiles de la Royal Navy, président du Comité militaire de l’OTAN.


Vous trouverez Ici une vidéo d’un pilote de l’armée de l’air partageant son expérience particulière.

Qu’est-il arrivé en 1942 ?

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les rapports d’ovnis ont monté en flèche, surtout après la chute de la bombe atomique. Cela est intéressant compte tenu du fait qu’un certain nombre de documents déclassifiés indiquent des incursions d’ovnis dans plusieurs installations militaires de missiles nucléaires dans le monde entier. Le meilleur exemple et le plus connu est peut-être celui de 1967 à Malmstrom Air Force Base dans le Montana. La base contrôle un réseau géant de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), où un certain nombre de militaires hautement qualifiés ont vu un ovni rouge, rayonnant, planer à l’extérieur de la base. À ce moment-là, tous les ICBM ont eu leur alimentation coupée, y compris les générateurs de secours. Pour être clair, cela ne se produit jamais. Une conférence a eu lieu il y a sept ans au National Press Club sur ce sujet, vous pouvez le voir ici.

Voici un câble Wikileaks qui traite d’un incident en Algérie où des “machines” volantes qui “camouflent” leur forme ont été repérées près des installations militaires. Il y a trop d’exemples à citer ici.

Mais avant la Seconde Guerre mondiale, la question des ovnis était déjà importante. Nous avons même des documents historiques et des œuvres d’art d’ovnis dans l’antiquité qui sont bien documentées, vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici. Cet article particulier se concentrera sur ce qui s’est passé au-dessus de Los Angeles en 1942.

Voici les faits :

  • Plusieurs radars ont détecté un objet à environ 190 kilomètres à l’ouest de Los Angeles.
  • En quelques minutes, les batteries antiaériennes étaient en alerte.
  • Vers 2 h 20, l’objet a été traqué sur le radar à quelques kilomètres de la côte et une coupure générale de la ville a été ordonnée.
  • Peu de temps après 3 heures du matin, l’objet est apparu juste au-dessus de la ville et les batteries antiaériennes ont ouvert le feu.
  • Environ 1500 balles ont été tirées dans le ciel, pas au-dessus de l’océan, mais directement au-dessus de la ville.
  • Trois citoyens sont morts du bombardement et trois autres de crises cardiaques attribuées au bombardement.
  • Beaucoup de dégâts matériels ont été infligés.
  • Dr Bruce Maccabee, un expert en analyse photographique, a estimé que les objets faisaient environ 30 mètres de diamètre ou plus.
  • 1 million de personnes environ ont assisté à l’événement.

Audition d’une personne ayant fait partie du million de témoins

Voici un témoignage de l’événement, il s’appelait Scott Littleton, professeur d’anthropologie, Emeritus, Occidental College, Los Angeles, CA.


“Nous étions tous les deux côte à côte devant la maison, agenouillés dans l’air froid de la nuit en regardant fixement dans le ciel. Les avions que nous avions entendus n’étaient pas en vue, mais ce qui a attiré notre attention était une «chose» en forme de losange argenté, comme ma mère l’a décrit plus tard, qui était clairement visible dans les faisceaux du projecteur qui le localisaient. Bien qu’il s’agissait d’une nuit claire, au clair de Lune, aucun autre détail ne pouvait être discerné, en dépit du fait que, quand nous l’avons vu pour la première fois, l’objet était suspendu, immobile presque directement au-dessus. Son altitude est difficile à estimer, surtout après toutes ces années, mais j’imagine que c’était entre 1 et 2 kilomètres. Cela peut expliquer pourquoi nous n’avons pas vu l’éclat orange signalé par plusieurs témoins oculaires à Santa Monica et Culver City, où l’objet était apparemment beaucoup plus faible. (Un témoin suggère que cette lueur peut simplement avoir été le reflet des éclats de coquille contre le corps “argenté” de l’objet.)”


Scott Littleton Ph.D. (03-16-10) The Battle of Los Angeles

Vidéo  via Youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

L’explication officielle de l’événement allait de «rien ne s’est passé» à «des ballons», mais tous ceux qui ont étudié ce phénomène en profondeur savent qu’il a été enveloppé dans le secret depuis très longtemps et le voile commence à se lever. Le seul problème, c’est que tous les témoins ont décrit quelque chose de très différent de l’explication officielle.


“Dans les coulisses, les officiers de l’armée de l’air de haut rang sont sobrement préoccupés par les ovnis. Mais par le secret officiel et le ridicule, beaucoup de citoyens sont amenés à croire que les objets volants non identifiés sont des sottises.” Ancien chef de la CIA, Roscoe Hillenkoetter, 1960 (source).

TruthTheory


Crédit:
anguillesousroche.com

Second article publié le : 11 novembre 2017 par anguillesousroche.com

S’agit-il de la vidéo originale de 1942 au sujet de la célèbre “bataille de Los Angeles” ?

La bataille de Los Angeles, également connue sous le nom de The Great Los Angeles Air Raid, est le nom donné par des sources contemporaines à un incident survenu à Los Angeles, en Californie, au cours duquel, après le déclenchement d’alarmes à l’échelle de la ville en raison d’une attaque ennemie présumée, les défenses antiaériennes américaines ont déclenché un barrage massif de tir antiaérien, avec quelque 1400 obus tirés dans le ciel au-dessus de Los Angeles pendant la soirée effrénée.

L’incident s’est produit moins de trois mois après que les États-Unis se sont joints à la Seconde Guerre mondiale à la suite de l’attaque contre Pearl Harbor par la marine impériale japonaise, et un jour après l’attentat à la bombe d’Ellwood, le 23 février.

Au début, on croyait que le tir antiaérien avait été déclenché en réponse à une attaque des forces aériennes japonaises, mais lors d’une conférence de presse peu après, le secrétaire d’État à la Marine américaine Frank Knox a qualifié l’incident de “fausse alerte.

Les journaux de l’époque ont publié une série de reportages et spéculé sur les dissimulations.

Certains ufologues ont même prétendu qu’un énorme barrage de tirs antiaériens ne visait pas les bombardiers japonais, mais des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

Mais, comme il semble que toutes les “bonnes observations d’OVNI” ne sont que des ballons météorologiques, en 1983, le United States Air Force History Office a attribué l’événement à un cas de “nerfs de guerre” probablement déclenché par un ballon météorologique perdu et exacerbé par des fusées éclairantes et des éclats d’obus provenant de batteries voisines.


Le représentant Leland Ford de Santa Monica a appelé à une enquête du Congrès, disant :”… aucune des explications données jusqu’à présent n’a écarté l’épisode de la catégorie de ‘mystification complète’… il s’agissait soit d’un raid d’entraînement, soit d’un raid pour semer la panique chez 2.000.000 de personnes, ou un raid d’identité erroné, ou encore une incursion pour établir les bases politiques nécessaires à l’élimination des industries de guerre du sud de la Californie.”


Is this the Original footage of the Battle of LA UFO incident?

Est-ce la séquence originale de l’incident de la bataille avec un OVNI?

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Cependant, en se basant principalement sur une imagepubliée dans le Los Angeles Times du 26 février 1942, les ufologues du monde entier pensent que l’armée américaine n’a pas tiré sur un ballon météorologique ou des bombardiers japonais à la fin du 24 février jusqu’au début du 25 février, mais sur un véritable OVNI en forme de soucoupe.

Les ufologues affirment que la photo montre clairement des projecteurs focalisés sur un vaisseau spatial extraterrestre.

Source : Ancient Code

Source reprise

 


LOGO- AE CREATION-Alex Esco

A notre petit niveau nous essayons de suivre les affaires.  Certains dossiers ressurgissent lorsque des informations ou des allégations supplémentaires nous parviennent d’une manière ou d’une autre. Notre rôle est de regarder, mais aussi de partager si ceci peut aider pour  une éventuelle reconstitution. Bien sûr si certains d’entre vous possèdent la confirmation de ce qui est présenté ou une contradiction, nous sommes preneurs tant que ceci soit sérieux dans le respect d’autrui et si possible prouvé. Ainsi puissions nous faire évoluer les recherches . Chacun apportant sa toute petite contribution est une bonne chose.

Merci à vous ici de nous suivre et de nous encourager. Cordialement ERA & Sylvain.

 


Références:

Ancient Code

anguillesousroche.com

NSA

truththeory.com

Collective Evolution

Search All NYTimes.com
Mise à jour Area 51 blog, le : 22/11/2017 à : 12h55.
 

 


Phénomènes spatiaux non identifiés et technologie : Quelque chose d’extraordinaire est sur le point d’être révélé

10/10/2017

Tom DeLonge après une longue réunion en septembre 2017.
Crédit photo : huffingtonpost.com

Un article de Leslie Kean pour  huffingtonpost.com

 Traduction Era pour 

Des connaissances internes sur les phénomènes aériens non identifiés pourraient mener à une technologie qui change le monde

10/10/2017 09:05 

Quelque chose d’extraordinaire est sur le point d’être révélé. D’anciens hauts fonctionnaires et des scientifiques ayant une profonde expérience de l’opacité, qui sont toujours restés dans l’ombre, entrent maintenant dans la lumière. Ces initiés ont des liens de longue date avec des organismes gouvernementaux qui peuvent avoir des programmes d’enquête sur des phénomènes aériens non identifiés. Ils ont l’intention de s’orienter vers le secteur privé et de rendre disponibles toutes les informations déclassifiées et toutes les connaissances futures.

L’équipe comprend un vétéran qui a travaillé pendant 25 ans pour la Direction des Opérations de la CIA; un directeur du programme Lockheed Martin pour les Systèmes Avancés chez « Skunk Works »; un ancien sous-secrétaire adjoint à la Défense pour le renseignement; un officier supérieur de renseignement du Département de la Défense (DoD)  qui, entre autres responsabilités sensibles, dirigeait un programme d’identification des menaces du Pentagone axé sur les technologies aériennes non identifiées. Et des professionnels bien placés et expérimentés, issus de l’Intelligence et de hautes positions académiques, en font également partie – Voyez s’il vous plaît   les informations sur l’équipe pour référence .

Qu’est-ce qui se passe ici? Est-ce le début d’une tendance vers une nouvelle ouverture de la part du gouvernement des États-Unis? Ces personnes en savent plus que n’importe qui d’entre nous, donc la question de leur motivation est fondamentale.

Tout a commencé avec Tom DeLonge, un artiste et producteur récompensé par des disques platine dont les groupes Blink182 et Angels & Airwaves ont vendu plus de 25 millions de disques dans les années 1990. Tom a passé de nombreuses années à étudier les ovnis et a quitté sa carrière lucrative pour se consacrer à cette quête, en utilisant son propre revenu personnel et ses ressources pour créer une société de divertissement appelée To The Stars (TTS). Il avait pour but de diffuser des informations sur les OVNIS, la conscience, le paranormal et d’autres mystères inexpliqués à travers des activités artistiques telles que des livres de fiction et de non-fiction, des longs métrages et des productions télévisées.

Le plus important, Tom a graduellement pu établir des relations avec des officiers du drapeau et d’autres initiés de haut rang de l’industrie aérospatiale, du renseignement, du ministère de la Défense et de la NASA. Ces sources indépendantes lui ont fourni des informations sur le phénomène OVNI et ont travaillé avec lui pour élaborer un plan pour la diffusion progressive de cette information à travers TTS, qui serait particulièrement orientée vers les jeunes publics.

Comme beaucoup d’autres, j’ai été étonnée de la capacité de Tom à gagner la confiance de ces conseillers impressionnants, qui voulaient d’abord rester anonymes, mais qui croyaient que cette information nous appartient à tous. J’ai parlé à Tom et je l’ai trouvé sérieux, passionné, très vif, articulé et très motivé pour trouver la vérité. J’ai compris comment il a pu engager ce groupe – il a fait ses devoirs, a travaillé très dur, était sincère et savait comment se comporter lorsqu’il rencontrait de telles personnes. Dès le début, Tom m’a permis de parler à un de ses conseillers, ce qui m’a aidé à mieux comprendre ses efforts.

Puis, à la fin de 2016, Wikileaks a publié un certain nombre d’e-mails de Tom à John Podesta, qui ont révélé le nom de certaines de ces sources. Parmi ses conseillers figuraient deux généraux: l’un était commandant du laboratoire de recherche de la Force aérienne américaine à la base aérienne Wright-Patterson et responsable de la gestion du programme de science et de technologie de 2,2 milliards de dollars de la Force aérienne; l’autre était l’adjoint spécial du commandant du Commandement spatial de la Force aérienne à la base aérienne Peterson. Aussi dévastateur que cela a été pour certains, il a établi pour ceux qui doutaient de lui que Tom était en train de dire la vérité sur ses contacts de haut niveau.

Les plans de Tom pour TTS ont été retardés à ce stade, mais il a persévéré. Les retards ultérieurs ont été hors de son contrôle, mais toutes les personnes impliquées sont d’accord avec la nécessité d’une libération progressive de l’information. « Je pense qu’ils veulent vraiment que nous le sachions. Je pense vraiment qu’ils le font. À ce stade, je pense que ce sera difficile à avaler pour les gens et je pense qu’il y a des éléments auxquels les gens ne sont pas préparés », a déclaré Delonge à George Knapp, le journaliste d’investigation en chef de KLAS TV à Las Vegas et hôte du week-end de Coast to Coast AM.

Avance rapide au présent. Désormais, ces premiers conseillers ont pour la plupart reculé à l’arrière-plan et Tom est passé à quelque chose d’encore plus grand. Il a réuni une nouvelle équipe de collaborateurs et créé l’Académie des arts et des sciences To The Stars (TTS / AAS), dont il est le président et le directeur général par intérim. L’Académie comprend trois divisions synergiques: Science, Aérospatiale, et divertissement.  La Public Benefit Corporation (Société d’intérêt public) cherche à servir le bien de tous en explorant «les limites extérieures de la science et la compréhension des phénomènes» et en rendant tout cela public.

 Le mercredi 11 octobre, à 9h00 PT (heure du pacifique) et à 12h00 EST (heure de la côte est), l’équipe lancera la nouvelle initiative lors d’un événement en direct de Seattle. Tom présentera ses collègues et expliquera les intentions et le but de la nouvelle compagnie, ainsi que son besoin de soutien public. Pour écouter ou regarder plus tard, cliquez ici.
Selon une déclaration de TTS / AAS, ce sont les membres de l’équipe qui «opèrent dans l’ombre du haut secret depuis des décennies» croient qu’ «il existe suffisamment de preuves crédibles de phénomènes spatiaux non identifiés qui prouvent qu’il existe des technologies exotiques qui pourraient révolutionner l’expérience humaine».  La division des sciences effectuera la recherche, qui inclura également la conscience, l’ingénierie de l’espace-temps, l’interface cerveau-ordinateur, la génomique et la création d’une base de données d’expériences supranormales. La section Aerospaciale appliquera la science pour créer «des concepts d’énergie et de propulsion de prochaine génération pour le transport et les vols spatiaux qui pourraient changer à jamais les déplacements à travers la terre, l’eau et l’air» et La section divertissement offrira une «narration informative qui donne un aperçu du voyage et suscite la curiosité envers les mystères profonds mais non résolus du monde « .

Le 4 octobre, j’ai eu le privilège d’assister à une réunion de quatre heures avec Jim Semivan (vice-président aux opérations, TTS / AAS), Christopher Mellon (conseiller aux affaires de sécurité nationale) et Luis Elizondo (chef de la sécurité et des programmes spéciaux) pour une réunion de quatre heures à Washingon DC. (Je connais Hal Puthoff depuis de nombreuses années et j’ai déjà travaillé avec Chris Mellon pour une autre histoire de HuffPost.)

 

Hal Puthoff, qui a passé plus de cinq décennies à publier des articles et à conseiller les organismes gouvernementaux sur les technologies de pointe, a expliqué que «de nos jours, les faits scientifiques dépassent la science-fiction. Nous commençons à prendre au sérieux des idées telles que le vol spatial Warp, la grande probabilité de l’intelligence extraterrestre et la prise de conscience que la majeure partie de ce qui constituera la science du futur va bien au-delà de notre compréhension actuelle. Étant donné que l’observation de phénomènes aérospatiaux anormaux dans notre ciel pourrait, en principe, incorporer des éléments des trois, c’est un défi irrésistible qui appelle à être abordé.

ACADEMIE DETT
(de gauche à droite) Luis Elizondo, Jim Semivan, Stephen Justice, Hal Puthoff et Christopher Mellon lors d’une récente réunion à Seattle – crédit huffingtonpost.com

 Lors de la réunion, on m’a donné des informations sur le contexte et j’ai montré certains documents et données révélateurs, dont certains seront éventuellement rendus publics. J’ai été particulièrement curieux de rencontrer Luis Eiizondo parce qu’il a dirigé un programme au DOD impliquant l’étude de menaces aériennes anormales. Luis avait démissionné littéralement de cette position la veille de notre rencontre. J’ai pu vérifier qui il était et quelles étaient ses tâches au Pentagone. Il a reçu les plus hautes félicitations de ses supérieurs. J’ai appris que des données et des documents non classifiés importants devraient être publiés dans le cadre de la communauté d’intérêt en ligne de l’Académie, en collaboration avec le gouvernement des États-Unis, qui sera bientôt mis en place.

Luis m’a dit que parmi plusieurs portefeuilles qu’il a gérés, il a trouvé la question des menaces aériennes inexpliquées et des phénomènes connexes particulièrement intéressante et perplexe. « Contrairement aux autres efforts que de nombreuses personnes au Pentagone connaissaient, le sujet des menaces aériennes était un public beaucoup plus restreint dont  peu d’entre eux avaient   idée que je faisais partie, à l’exception de quelques individus », a-t-il dit .

Je lui ai demandé si ces objets non identifiés étaient considérés comme des menaces. « Ils n’ont pas fait preuve d’hostilité manifeste », a-t-il dit. « Mais quelque chose d’inexpliqué est toujours supposé être une menace potentielle jusqu’à ce que nous en soyons certains. » Je trouve très significatif que Luis Elizondo passe de ce programme enterré au sein du DOD  (département de la défense) dans le secteur privé. « De nos observations, mon opinion et celle des autres est que le phénomène est très réel. Du côté positif, je crois que nous sommes plus proches que jamais dans notre compréhension de son fonctionnement », m’a-t-il dit.

À la suite de la réunion, j’ai parlé à Stephen Justice (directeur de la division aérospatiale), qui a récemment pris sa retraite en tant que directeur des programmes de systèmes avancés chez Lockheed Martin après une carrière de trente et un ans dans la Skunk Works. « Comment osons-nous penser que la physique que nous avons aujourd’hui est tout ce qu’il y a », a-t-il dit, faisant référence à cela comme un message important qu’il a appris de son père. « Choisissons ces limites et découvrons ce que nous ne savons pas. Supprimons les contraintes artificielles, les hypothèses que nous avons appliquées aux choses et cherchons l’opportunité. »L’opportunité ici, comme il le voit, est de« se tenir debout dans le futur et regarder en arrière ».

En ce qui concerne les phénomènes spatiaux non identifiés, il m’a dit que depuis que tant de gens intelligents et crédibles les ont vus, il a conclu qu’ils doivent être réels. « Cela signifie que cela peut être fait – ces caractéristiques de vol inhabituelles peuvent être faites. Alors, comment faites-vous? Je veux creuser dans la façon dont vous le faites. Ça peut être fait! »

Par exemple, un objectif est de récolter la technologie pour construire un véhicule qui permettra des déplacements quasi instantanés à travers la terre, l’air, les océans et l’espace, en construisant le tissu de l’espace-temps. Un tel véhicule pourrait aussi flotter, comme quelque chose de la science-fiction. Steve dit que nous avons eu un aperçu de la science qui pourrait rendre cela possible. Ce n’est pas hors du domaine de la possibilité, si les ressources nécessaires sont en place.

59dc13db200000c007085ed0

© 2017 STEPHEN JUSTICE Un concept TTS Academy pour un véhicule dessiné par Stephen Justice, incarnant la technologie qu’ils cherchent à comprendre et à développer – un concept visionnaire pour un véhicule électromagnétique révolutionnaire basé sur la technologie observée dans des phénomènes aériens non identifiés

 

Tous ceux à qui j’ai parlé ont une sorte de relation unique ou un intérêt profond pour le «phénomène» (UAP), et leur propre sens de la voie à suivre. Jim Semivan a rejoint la CIA en 1983 et a pris sa retraite après vingt-cinq ans. «Je suis venu à réaliser que le phénomène est curieusement multidimensionnel, exaspérant complexe et semble exister à la fois dans notre réalité consensuelle et dans un autre espace inconnu », écrit-il dans un courriel à moi après notre rencontre. « Peut-être, si nous sommes très chanceux, un jour nous pourrons comprendre son but ultime. »

Jim déclare que la planète semble manquer d’une organisation qui dispose des fonds nécessaires pour explorer le phénomène en détail et pour une période de temps soutenue. «La TTS / AAS espère lever suffisamment d’argent grâce à son offre publique et grâce aux bénéfices attendus de ses divisions du divertissement et de l’aérospatiale pour financer la recherche sur le phénomène et les technologies exotiques connexes pour la consommation mondiale. Imaginez une organisation de recherche globale et transparente qui s’attaque à des idées que la plupart des scientifiques d’aujourd’hui ne comprendront pas, par crainte du ridicule, impliquant de jeunes scientifiques du monde entier.

Je comprends maintenant l’argument fort qui milite en faveur de la suppression de ce travail du gouvernement, où les priorités sont différentes, où le financement n’est pas disponible et où ce sujet est tellement populaire que personne ne veut le toucher. L’idéologie personnelle et même le fondamentalisme religieux mènent au ridicule et des efforts pour supprimer ces enquêtes. Nous connaissons tous les limites du système actuel, même si certains à l’intérieur ont travaillé dur pour changer cela.

Chris Mellon a servi en tant que sous-secrétaire adjoint à la Défense pour les services de renseignement pour deux administrations et, au début de sa carrière, a rédigé la loi qui a établi le Commandement des opérations spéciales des États-Unis à une époque où le terrorisme n’était pas encore à l’ordre du jour. Il voit des similitudes entre cela et la situation actuelle en termes de manque de conscience d’un problème majeur et d’un besoin de changement.

« C’est un autre cas dans lequel le système ne se réparera pas lui-même et les gens à l’extérieur du gouvernement doivent prendre des mesures pour que des percées se produisent. Cette équipe a les compétences nécessaires pour traiter les informations dont d’autres détournent les yeux et les mettent à profit pour la nation et le monde « .

Pour beaucoup d’Américains, le gouvernement américain est la seule entité capable de parler avec autorité sur ces questions. Cela devra se faire éventuellement si l’impasse actuelle doit être rompue. Mais le mouvement de ce groupe bien informé et bien connecté du monde officiel dans une société publique signifie-t-il que le gouvernement commence à se relâcher? Qui d’autre pourrait attendre dans les coulisses pour participer? Cet effort pourrait-il être un catalyseur pour une plus grande ouverture du gouvernement?

L’inspiration, la vision et l’enthousiasme suscités par les percées possibles de cette nouvelle entreprise sont contagieux; les intentions sont du plus haut niveau. Accomplir la tâche est un mammouth – mais cela peut être fait. La TTS Academy a l’intention de publier des informations qui changent le jeu du type que les personnes intéressées recherchent depuis longtemps. « Le fait est que nous ne serions pas nécessairement seuls », déclare Luis Elizondo. «Il est maintenant temps d’aller de l’avant et d’essayer de répondre à certains des mystères les plus profonds de la vie». Cela ne se produira pas si nous maintenons le statu quo.

Restez à l’écoute

Huffington Post

 

 


Vladimir Poutine révélera-t-il que les extraterrestres sont ici? La «vraie raison» pourquoi Donald Trump ne le fera pas!

02/10/2017

DIVULGATION DE L’ANNÉE? Vladimir Poutine révélera-t-il la vérité ET?
Crédit image et question : express.co.uk/

Un article de JON AUSTIN

Article source : express.co.uk/  traduction Era pour  

EXCLUSIF: Donald Trump et ses prédécesseurs n’ont pas admis au monde que les extraterrestres existent et sont ici sur Terre, parce que cela « violerait la Constitution des États-Unis » et risquerait l’effondrement de l’économie mondiale, a-t-il été déclaré de manière choquante.

Les extraterrestres ont travaillé aux côtés des États-Unis et d’autres gouvernements mondiaux depuis au moins 1947, lorsque l’infâme accident de l’OVNIS de Roswell s’est passé au Nouveau-Mexique, selon des théoriciens du complot.

Steve Bassett, directeur général du Paradigm Research Group (PRG), est le seul lobbyiste enregistré aux États-Unis sur la question de la divulgation « extraterrestre et ovni ».

Lui et bien d’autres sont convaincus que le gouvernement américain travaille secrètement avec des visiteurs extraterrestres depuis 1947 pour développer de nouvelles technologies, mais cela a été gardé secret sous un  «embargo sur la vérité» mondial. Il croit que cela est dû aux peurs de l’impact sur la religion, l’état de droit et l’économie des combustibles fossiles.

LA PREUVE ALIEN? Steve Bassett au bureau Daily Express à Londres.
Crédit photo et texte : express.co.uk

M. Bassett estime qu’aucun responsable américain ne reconnaîtra jamais l’embargo sur la vérité en place parce qu’il « exposera une violation constitutionnelle » qui dure depuis des années. Il a pris sa mission en Russie dans l’espoir que Vladimir Poutine va briser l’embargo et enfin admettre que « les extraterrestres sont ici ». M. Bassett a reçu un grand temps d’antenne sur Ren TV, l’un des réseaux les plus regardés en Russie avec un audimat de 120 millions, après avoir été largement interviewé à Moscou en mai. L’interview, qui vient d’être diffusée par Ren TV, a été menée par la journaliste Natalia Pryguina.

Des extraits de l’interview, doublés en russe, ont été diffusés sur le programme Les hypothèses les plus choquantes (самые шокирующие), une série documentaire paranormale et alternative organisée par la célébrité russe Igor Prokopenko.

Un porte-parole de PRG a déclaré que le groupe espérait que l’entretien et les travaux futurs que M. Bassett mène avec des militants russes pourraient inciter le Président Poutine à faire la une des informations internationales en annonçant la vérité sur les extraterrestres.

Le porte-parole a déclaré: «Bassett a abordé un large éventail de sujets, y compris diverses considérations qui pourraient amener le président russe Vladimir Poutine à faire la première reconnaissance formelle par un chef d’Etat concernant une présence extraterrestre engageant la race humaine.

« PRG croit que c’est la première fois que quelqu’un a fait cet argument sur les médias russes à l’intérieur ou à l’extérieur de la Russie ».

Tandis qu’à Moscou, M. Bassett a participé à des réunions avec un certain nombre de groupes qui abordent les problèmes des phénomènes extraterrestres en Russie.

Le porte-parole a ajouté: « Ces groupes comprenaient un certain nombre d’anciens responsables militaires et d’agences soviétiques et russes. « 

Il y a toujours eu un engagement considérable et ouvert envers les phénomènes liés aux extraterrestres en Russie et en Union Soviétique de la part du public et du gouvernement ».

Dans un entretien exclusif avec Express.co.uk au début de cette année, M. Bassett a déclaré que lui et beaucoup d’autres pensent que les extraterrestres ont partagé la technologie anti-gravité des OVNI avec le gouvernement des États-Unis et, si cela devenait public, cela signifierait la fin de l’économie des combustibles fossiles.

Source


Des militaires censurés sur le dossier d’un OVNI en sustentation pendant 7 heures au-dessus d’un estuaire britannique

26/06/2017

Les militaires de la Royal Air Force ont été «censurés au plus haut niveau» et on  leur a dit d’ignorer les lumières étranges – qui clignotaient rouge, bleu et blanc – malgré le fait que plusieurs témoins les aient également repérées  (image d’archive)

Article source: dailymail.co.uk

Un article de  Phoebe Weston pour Mailonline

Partage de Nick Pope

Traduction Era pour

Les X-Files britaniques révèlent qu’un OVNI a été repéré flottant au-dessus de Skegness pendant sept heures, mais les responsables de la RAF ont été invités à l’IGNORER

  • Les militaires de la Royal Air Force ont été «censurés au plus haut niveau» et on  leur a dit d’ignorer les lumières étranges
  • Le ministère de la Défense a été critiqué pour une réaction mal gérée
  • Un haut fonctionnaire  a écrit au ministère de la Défense en exprimant ses inquiétudes
  • Le cache de 15 fichiers contient des détails sur les observations d’OVNI durant les 50 dernières années
  • Curieusement, les fichiers n’ont pas encore été numérisés, provoquant des théories de conspiration
  • Les ufologues espèrent que les fichiers éclairent l’incident de la forêt de Rendlesham

Un OVNI a été visible sur le radar militaire pendant sept heures au-dessus de Wash à Skegness en 1996 (The WASH est un des plus grands estuaires du Royaume-Uni . Il est alimenté par les rivières Witham , Welland , Nene et Great Ouse), mais les militaires ont été invités à ne rien  faire, selon un document choquant parmi les dossiers britanniques classés x.

Les militaires de la Royal Air Force ont été «censurés au plus haut niveau» et on leur a dit d’ignorer les lumières étranges – qui clignotaient rouge, bleu et blanc – malgré le fait que plusieurs témoins les aient également repérées.

Le ministère de la Défense a été critiqué pour une réaction mal gérée qui, selon certains, aurait pu mettre la nation en danger sérieux lors d’une des observations d’OVNI les plus mystérieuses du pays.

Les dossiers OVNIS classés X ont révélé que le matin du 5 octobre 1996 des lumières vives ont été signalées par plusieurs civils. Mais le secrétaire à la Défense de l’époque, Michael Portillo, n’a rien fait, selon un rapport du journal The Sun.

Un haut fonctionnaire anonyme a écrit au ministère de la Défense en exprimant ses inquiétudes..

 «La RAF est censée, du moins je le croyais, surveiller attentivement les activités au Royaume-Uni, mais ne semble  avoir aucune idée de ce qui se passe», a écrit le ministre.

‘Ont-ils une procédure standard pour ces incidents? Ils avaient assez de temps pour y réfléchir, car l’objet était sur notre radar pendant plus de sept heures !  » a t il dit.

«Bien que je souhaite découvrir ce qui a été vu, ma principale préoccupation provient de la pagaille absolue que de tels événements semblent causer».

Les signalements des lumières étranges ont fait la une des journaux et ont été médiatisées dans diverses émissions de télévision à l’époque.

Je me souviens bien. C’était un cas bizarre », a déclaré  à MailOnline Nick Pope, qui a fait partie du projet OVNI du ministère de la Défense britannique de 1991 à 1994.

 «Le verdict officiel était que le retour anormal du radar aurait pu être causé par une flèche d’église voisine (un effet qui peut se produire dans certaines conditions météorologiques), mais, parallèlement, il y avait des observations visuelles de témoins, y compris des policiers, et plus difficiles à expliquer ».

 « En outre, les événements se sont déroulés au milieu d’une« vague d’ OVNIS» durant laquelle il y a eu de nombreuses observations des habitants. »

Le défunt Martin Redmond – un député qui a pris un intérêt proche et personnel dans le phénomène OVNI – a soulevé la question avec le ministère de la Défense. explique M. Pope.

«Il craignait que, quelle que soit la cause du retour  radar, il semble que la RAF n’a rien fait, peut-être à cause de la  réputation défensive du ministère de la Défense quand il s’agissait d’OVNIS.

 « Il a estimé que, du moins, des enquêtes supplémentaires auraient dû être faites et peut-être qu’un chasseur aurait du décoller – ce qui aurait permis de clarifier le mystère en quelques minutes.
«En fin de compte, Martin Redmond a estimé que ces événements ont mis en évidence une faiblesse fondamentale du système de défense aérienne du Royaume-Uni», a-t-il déclaré.
La lettre suggère également qu’une vidéo de la police sur ces lumières a disparu mystérieusement.

Le cache de 15 fichiers, qui ont été publiés par les Archives nationales, contient des détails sur les observations des OVNIS vus dans tout le pays (image dailymail.co.uk)

«Cela ressemble à un incident d’ OVNI important, car il est relativement rare de se trouver face à des observations visuelles et radar simultanées», a déclaré à MailOnline Nigel Watson, auteur du Manuel d’enquête sur les OVNIs.
«À la lumière froide du jour, la nation n’était pas menacée, mais cela montre que lorsque les gens cherchent des OVNIS, une étoile ou une planète innocente comblera leur imagination», a-t-il déclaré.
Ce document n’est que l’un des nombreux qui a été présenté la semaine dernière dans le cadre d’une série de fichiers qui ont été publiés  par le gouvernement, et qui ont été gardés secrets pendant près de 50 ans.
Le cache de 15 fichiers, qui ont été publiés par les Archives nationales, contient des détails sur les observations d’OVNIS dans tout le pays.

 

Vidéo Youtube (témoignages en VO)

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

 

Un OVNI a été visible sur le radar militaire pendant sept heures au-dessus de Wash à Skegness en 1996 mais les militaires ont été invités à ne rien en faire, selon un document choquant des  dossiers britanniques classés x

 

QUE SONT LES « X-FILES  BRITANNIQUES »?

Le cache de 15 fichiers, publié par les Archives nationales, contient des détails sur les observations d’ OVNIS durant près de cinq décennies.

Ils contiennent des informations sur un certain nombre d’incidents de haut niveau qui sont censés être liés à des extra-terrestres, y compris dans l’incident de la forêt de Rendlesham  en 1980, surnommé le «Roswell britannique».

Les journaux étaient initialement destinés à être diffusés en 2013 avec des milliers d’autres qui ont vu le jour, mais 18 documents spécifiques ont été retenus. Personne ne sait exactement pourquoi.

Quinze ont été publiés et les trois autres sont encore  en attente.

Le communiqué marque les dernières étapes de ce projet de neuf ans pour déclassifier et diffuser les archives entières du fichier ovni du  MoD (Ministère de la défense).

De façon mystérieuse, les fichiers n’ont pas encore été numérisés, de sorte que les passionnés doivent se rendre aux archives nationales de Kew, à l’ouest de Londres, s’ils veulent y accéder.

Source

Voir aussi 

Traduction Era pour Area 51 blog le: 26-06-2017 

 


Depuis 70 ans, les témoignages d’ovnis pleuvent partout dans le monde. L’occasion pour « 20 Minutes » de faire un point sur ce phénomène avec Jean-Paul Aguttes, responsable du Geipan…

26/06/2017

Investigations UFO et Science

70 ans après le premier témoignage d’ovnis, le sujet fascine autant qu’il reste inexpliqué. — MARY EVANS/SIPA
via 20minutes.fr

Ovnis: Soixante-dix ans après le premier témoignage, «nous ne pouvons pas écarter cette hypothèse»

Article source: 20minutes.fr

INTERVIEW-Depuis 70 ans, les témoignages d’ovnis pleuvent partout dans le monde. L’occasion pour « 20 Minutes » de faire un point sur ce phénomène avec Jean-Paul Aguttes, responsable du Geipan…

Soixante-dix ans de flou. Le mardi 24 juin 1947, Kenneth Arnold, un aviateur américain, rapporte avoir vu neuf objets volants inhabituels, se déplaçant à plus de deux fois la vitesse du son. Il devient le témoin de la première grande observation d’ovnis. Le mot « soucoupes volantes » apparaît alors dans les médias, renommé par la suite « ovnis » (Objets volants non identifiés). Soixante-dix ans après, 20 Minutes s’est entretenu avec Jean-Paul Aguttes, le responsable du Geipan (Groupe d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux…

View original post 832 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :