Observations d’ovnis : crainte des pilotes

18/03/2015
 Un article de Ken Pfeifer - world ufo photos and news
Traduction Era  pour Area51blog
Source image : Ken Pfeifer - WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

Source image : Ken Pfeifer – WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

Les pilotes de ligne craignent toujours de signaler leurs observations d’ovnis dans le ciel

WASHINGTON— Les pilotes de ligne voient des objets volants non identifiés mais très peu les signalent à cause du ridicule. Selon le NARCAP (Centre national d’information sur les phénomènes anormaux de l’aviation) Il y a eu plus de 3 500 observations de « Phénomènes Aériens Non identifiés » par des pilotes militaires, commerciaux et civils. Mais selon le Capitaine Jim Courant, pilote commercial depuis plus de 31 ans,  il y a beaucoup plus d’observations qui ne sont tout simplement pas signalées.  « Le nombre de personnes qui sont au courant du sujet est presque incroyable » a-t-il dit, s’exprimant devant l’audience  citoyenne sur la divulgation au National Press Club à Washington, DC le 3 mai. Courant fait des recherches et étudie le phénomène ovni depuis des années. Il a amassé plus de 3000 livres sur les ovnis et les extraterrestres et a accueilli une série télévisée sur la question intitulée «Nouvelles perspectives » qui a duré trois ans. Il vole toujours pour une compagnie aérienne commerciale et en raison de son exposition à la télévision, il est reconnu comme une autorité en matière d’OVNIS et de rencontres. Il a été contacté et l’est toujours, par de nombreux pilotes de compagnies aériennes commerciales et militaires qui sont heureux de discuter en privé de leurs rencontres avec des OVNIs, mais ne veulent pas parler publiquement, craignant le ridicule et dans certains cas des représailles. «Ils ont peur, » non pas tant pour leur statut ou leurs prestations de retraite, mais « ils ont plus peur pour leurs familles », a-t-il dit.
Il a décrit l’expérience d’un pilote qui était  aux commandes d’un 747 au dessus du Pacifique en 1980, quand il est tombé nez à nez avec un OVNI en face de lui. « Vous ne croirez pas  ce que nous avons vu, »avait dit le pilote, selon Courant. « Cette chose était plus grande qu’un 747. » Courant déclare que le pilote  arrivé à sa destination au Japon, fit un compte rendu et on lui dit de ne jamais en reparler. »
Courant a raconté à l’audition sa propre rencontre avec un ovni. En 1995, il volait près d’Albuquerque, Nouveau Mexique, lorsque avec son co-pilote, ils ont vu une forme ovale bleu vert s’approcher en provenance de la gauche. « Dans un flash de lumière blanche aveuglante, l’objet a soudainement monté à un angle de 45 degrés » a-t-il déclaré à l’audition. Quatre autres pilotes on signalé à la tour de contrôle qu’ils avaient aussi vu l’objet. « Un pilote a dit que cela devait être un météore, » s’est souvenu Courant, ajoutant, « je suis rentré dans la conversation et j’ai dit « depuis quand les météores remontent-ils ? » Quand on l’a questionné sur  la réaction de son co-pilote dans une conversation téléphonique après  l’audition, Courant a déclaré « Il a refusé d’en discuter et n’a plus jamais volé avec moi ».
Courant dit que les pilotes ont rapporté avoir vu une variété d’engins qui apparaissent soudainement et se déplacent à des vitesses impossibles pour la technologie actuelle. Les signalements incluent des engins en forme de cigare, des engins triangulaires,  et d’autres qui sont de la taille d’un porte-avions ou plus. Il dit que les pilotes de ligne sont « très sérieux dans leur profession » et non susceptibles de faire des exagérations.
Le site web NAPCAR, co-fondé en 1999 par le  Dr Richard F. Haines, un spécialiste reconnu en matière d’ovnis et un ancien responsable scientifique au centre de recherche de la NASA de Ames a été efficace pour apporter des preuves des observations, mais Courant dit que plus doit être fait.
Les observations d’ovnis ne sont que « la pointe de l’iceberg » en terme de ce qui a été vécu et de ce qui est connu à propos des extraterrestres selon lui. « 
 » Je suis au courant de certaines choses, mais je ne peux pas rentrer dans le sujet ici, » a-t-il déclaré à l’audition. Courant a dit qu’il était temps pour le gouvernement américain d’être honnête avec les preuves fournies et acquises par  ses agences à travers des décennies de  rencontres extraterrestres. Les pilotes de ligne savent ce qu’ils ont vu, dit-il et devraient être en mesure d’en parler sans crainte du ridicule.
REMARQUE : L’image ci-dessus est une illustration.
KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS
WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG
WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG
Remerciements à
http://www.educatinghumanity.com

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 18/03/2015 à 8h00

area51blog


Ovnis, ils en ont tous vus !

18/03/2015
Cat et Domi,  admins du site partenaire   Les émanants nous présentent une nouvelle vidéo sur les ovnis, avec des témoignages très diversifiés de militaires, pilotes, cosmonautes ou politiques de plusieurs nations. 
Témoignages de cosmonautes, astronautes, pilotes, militaires gradés, ils ont tous vus des ovnis… « Il y avait quelque chose là-haut qui était assez près pour être observé, et , heu, qu’est-ce que ça pourrait être ? »… »je peux raisonnablement vous dire qu’en 1989, nous avons répertorié 57 races différentes … »…« Je pense que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers, Je crois que quelqu’un ou quelque chose d’origine extra-terrestre a visité notre planète »

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

les emanants

gif

Mise à jour Area 51 blog, le: 18/03/2015 à : 06 h 15.

area51blog


Ovni survolant une centrale nucleaire

12/03/2015

 

OVNI à  KIEV en Ukraine

OVNI à KIEV en Ukraine

 

Vidéo et texte  ci-dessous via Dailymotion

Rush d’un reportage sur les centrales nucléaires filmé par un journaliste de France Télévision en 2012

Reportage du Journaliste David Galley

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour Area 51 blog, le: 12/03/2015 à 16h30.

area51blog


60 ans plus tard, le cas de l’OVNI aperçu en Georgie demeure inexpliqué.

07/03/2015

Par Jim Thompson, d’après le journal Athens Banner-Herald.
Lundi 2 Février 2015 4:05 du matin, EST

Taduction Era pour Area51blog

9RaUP2B_5hE.showposter_hq

ATHENS, Géorgie-USA. (AP) — Ce soir là, Il y en avait entre 15 et 20 survolant le ciel d’Athens,  volant à près de 2000 m d’altitude, en formation de « V ». Apparemment de la taille et de la couleur d’une grappe de raisins, leur trajectoire était stable/linéaire, et sans le moindre bruit. Depuis le Sud vers le Nord, passant d’un horizon à l’autre en à peine 10 secondes.

Pourtant plus de soixante ans plus tard, cela reste la description la plus intéressante rapportée dans le dossier Projet US Air Force 10073  à propos de ce qui s’est produit ce 26 Avril 1954 à 20:35 à Athens ; en majuscule et en un seul mot : UNIDENTIFIED  (non identifié)

Georgia-DUI-Map_full

Cette distinction est partagée par 701 des 12,618 rapports d’observation d’objets volants non-identifés du Projet Blue Book de l’ Air Force, en activité depuis 1947 jusqu’à 1969.

En 1985, l’U.S. Air Force faisait état de sa décision, notant que l’abandon de ce projet était basé sur une étude de l’Université du Colorado sur le phénomène OVNI, et sa propre expérience des investigations et rapports menées par l’Air Force elle-même.

Cette décision compte, en partie, certaines conclusions du projet ‘BLUE BOOK’ :

(1) Aucun rapport au sujet des OVNIS, aucune enquête, ni aucune évaluation de l’Air Force n’a pu donner d’indication précise sur les mesures à prendre au niveau de notre sécurité nationale.

(2) Aucune des preuves confiées où découvertes parmi les observations de l’Air Force ne furent classées comme « non-identifiées », représentant une avancée technologique ou principale au jour d’aujourd’hui, aux yeux de la science.

(3) Il n’y a aucune preuve indiquant que les observations classées comme « non-identifiées » seraient « forcément » des engins extra-terrestres.

Toujours est-il que le phénomène d’objet volants non-identifiés continue de fasciner le public, au vues des nombreux rapports d’observation qui continuent d’affluer au sein de groupes tel que le Mutual UFO Network.

La semaine dernière, John Greenewald Jr., un homme originaire de Los Angeles et fondateur du site Blackvault.com, publiait les résultats de son travail sur un recueil de milliers de documents du gouvernement fédéral furent obtenus grâce à la loi sur la Liberté d’Information, des documents du Projet Blue Book – Répertoriés depuis des années, mais disponibles depuis peu sur la toile – sont devenus beaucoup plus simple d’accès depuis qu’il les a postés sur son site dans un meilleur format de recherche.
Le travail de Greenewald a suscité une vague de couverture médiatique tandis que les agences de presse du pays ont cherché à infiltrer la base de données pour tenter d’avoir un accès local au Projet Blue Book.

L’élément à retenir au sujet de cette observation de 1954 à Athens est l’insistance du témoin sur le fait d’avoir bel et bien assisté à un  phénomène véritable et inexplicable :

“Ce n’était pas un mirage,” raconte le rapport écrit du témoin, dont le nom a été rayé hativement de la feuille, mais qui plus tard dans le rapport sera identifié comme “Mr. Cartey.”

“J’ai réellement vu cette formation arriver depuis le Sud et se diriger vers le Nord, voyageant à une vitesse si prodigieuse que je ne saurai l’estimer,” Ecrit-il. “La stabilité et le silence [de ces engins] étaient remarquables.”

Il y eu un total de quatre témoins de ce phénomène, dont l’un d’entre eux – peut-être Cartey – est identifié comme un simple postier, fonctionnaire de 37 ans. Les autres témoins étaient deux adultes et un adolescent de 16 ans, selon le dossier  Projet 10073.

Ajoutant probablement un peu plus de poids dans ce rapport, une lettre d’un colonel, L.G. Duggar, officier de l’Air Force qui servait alors en tant que professeur des sciences de l’air et tactiques dans le détachement du corps d’entrainement des officiers de réserve de  l’Air Force de l’Université de Geogie.

Duggar, qui pilotait un avion de transport de l’armée de l’air à quelques lieues d’Athens au moment de l’observation, a néanmoins déposé un rapport avec le projet Blue Book en conformité avec un règlement de 1953 de l’Air Force exigeant des commandants de toutes les activités de la Force aérienne de signaler «toutes les informations et preuves pouvant  venir à leur attention » concernant des observations d’OVNI.

Ce même règlement, selon une version de 1954, souligne que «l’intérêt de l’armée de l’air pour les objets volants non identifiés est double: d’abord comme une menace possible à la sécurité des États-Unis et de ses forces, et d’autre part, de déterminer les aspects techniques impliqués. »

Duggar, qui a noté dans son rapport qu’il avait enregistré près de 4000 heures de vol militaire, a écrit: «C’ est ma conviction que vu les lumières observées en dessous du niveau des nuages dans la nuit de cette observation, n’importe quel jet aurait été facilement entendu. La région d’Athens est normalement calme et les jets peuvent être facilement entendu jusqu’à 9 000 à 12 000 mètres d’altitude. « 

De l’avis de Greenewald, le projet Blue Book et les rapports publics volumineux sur les ovnis au cours de l’exécution du programme doivent être considérés dans le contexte de la guerre froide, quand les Américains ne savaient pas si, ou quand, ou comment, l’Union soviétique pourrait lancer une attaque contre les États-Unis.

«À l’époque, » dit  Greenewald, « les ovnis n’étaient pas une fascination, mais une peur. »

«Je pense que les gens avaient peur », a ajouté Greenewald. Et donc, dit-il, à l’égard de l’attention du public envers les lumières dans le ciel, ou les mystérieux aéronef vus au loin, « vous pourriez attribuer cela à une peur absolue. »

Quant à la question de savoir si les OVNIS sont une réalité, Greenewald soutient que « vous ne pouvez pas discréditer » les 701 observations inexpliquées. Et, dit-il, il y a aussi la possibilité que certaines des observations pour lesquelles des explications sont proposées ne sont pas, vraiment expliquées du tout.

«Je ne crois pas qu’ils (l’Armée de l’Air) savaient que ces rapports verraient jamais  la lumière du jour », a déclaré Greenewald.

gif

Mise à jour Area51blog, le : 07/03/2015 à : 16h40

area51blog


Interview d’Edgar Mitchell, le 6ème homme à avoir marché sur la Lune

04/03/2015

Voici une interview traduite et proposée par Cat et Domi du site  partenaire « Les Emanants »

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

L’astronaute Edgar Mitchell explique en moins de 5 minutes, la dissimulation au sujet des Ufos.

Edgar Dean Mitchell, Sc. D. est un pilote américain, et un Capitaine à la retraite de la Marine Américaine, ainsi qu’un astronaute de la NASA.
En tant que pilote du module lunaire d’Apollo 14, il a passé 9 heures à travailler sur la surface lunaire , dans la région de Fra Mauro Highlands, faisant de lui la sixième personne à marcher sur la Lune.
Le Dr Mitchell a exprimé publiquement son opinion qu’il est « à 90 pour cent certain que beaucoup des milliers d’objets volants non-identifiés, ou « Ufos », enregistrés depuis les années 1940, appartiennent à des visiteurs provenant d’autres planètes. » – Les émanants

les emanants

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 04/03/2015 à 13:00

area51blog


Trois employés forestiers témoins de l’abduction d’un wapiti

23/02/2015
Crédit Image – Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Crédit Image – Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Un article de Ken Pfeifer – Traduction Era pour Area51blog

25 février 1999   ………    Forêt de l’Etat de Washington

Le lundi 1er Mars 1999, le National UFO Reporting Center (NUFORC) a reçu un appel sur son service d’assistance téléphonique (206-722-3000) d’une personne qui s’ est identifiée comme étant employé dans l’industrie forestière dans l’État de Washington.

L’individu a laissé un message, dans lequel il a indiqué qu’une équipe de travailleurs forestiers a prétendument  été témoin d’un incident, le jeudi 25 Février 1999, au cours duquel un wapiti a été soulevé du sol et emporté par un objet très particulier, en forme de disque. Peter Davenport, directeur du NUFORC, a contacté plusieurs des personnes dont les noms et numéros de téléphone avaient été fournis par le premier contact. Sur la base de ces conversations téléphoniques, il a choisi d’ouvrir une enquête préliminaire à propos de l’incident.  Parce que traditionnellement le  NUFORC ne sert pas d’organisme d’enquête, M. Davenport a contacté M. Robert A. Fairfax, directeur des enquêtes au Mutual UFO Network pour l’État de Washington , qui dirige les  enquêtes à propos des observations d’OVNI. Messieurs Davenport et Fairfax ont voyagé à l’endroit de l’incident allégué, et ont  conjointement mené une enquête sur ce cas d’enlèvement de wapitis depuis  le vendredi 5 mars. Leur enquête à ce jour a inclus un voyage sur le site de l’incident, une interview de trois des quatorze témoins présumés de l’enlèvement réel et plusieurs conversations avec des personnes qui travaillent avec les témoins oculaires. En outre, les enquêteurs ont inspecté la carcasse d’un wapiti adulte, une femelle enceinte, qui a été retrouvée morte à côté d’une route forestière le 01 Mars par d’autres employés de la foresterie à quelques km de l’événement principal. L’enquête et la collecte des faits entourant l’affaire se poursuivront. Ce résumé préliminaire de leurs résultats à ce jour est présentée conjointement par MM. Davenport et Fairfax.

Résumé de l’incident :

Le jeudi 25 Février 1999,  seulement quelques minutes avant midi, trois travailleurs forestiers, qui plantaient des arbres et des semis dans les montagnes de l’État de Washington, ont observé un  petit objet en forme de disque dériver lentement sur une crête proche au  sud de leur position, et descendre dans la vallée vers le nord. L’objet est descendu en silence d’une manière  qui a semblé ciblée aux témoins , présentant une légère oscillation. Les trois ouvriers ont d’abord pensé que l’objet était une sorte de parachute qui dérivait et descendait,mais ils ont vite réalisé que leur impression initiale n’était pas correcte. Par conséquent, ils ont hélé leurs onze collègues à proximité, qui travaillaient sur la colline faisant face au nord, et les quatorze membres de l’équipe de travail ont observé l’objet pendant environ 3-5 minutes. En quelques secondes de leur première observation de l’objet, les témoins ont pris conscience que l’objet se déplaçait généralement dans la direction d’un troupeau de wapitis qu’ils avaient regardé toute la matinée.  Ils ont continué à regarder tandis que l’objet se  dirigeait vers le troupeau jusqu’à ce qu’il réussisse à être assez proche des animaux. Ces derniers n’étaient apparemment pas au courant de la présence de l’objet jusqu’à ce qu’il soit à très courte distance du troupeau. Soudain les animaux se sont sauvés pour la plupart en gravissant la pente qui se trouvait à l’est de leur position. Les témoins rapportent qu’à ce moment un des animaux adulte s’est séparé du troupeau et a couru ou trotté vers le nord, peut être le long d’un chemin d’exploitation Les témoins rapportent que, à ce stade, l’objet s’est rapidement déplacé directement au-dessus du wapiti isolé et a semblé  le soulever du sol, mais rien ne semblait soutenir  l’animal pour les observateurs.

unnamed (3)

 

Les témoins ont ajouté qu’après avoir soulevé le wapiti du sol, l’objet a semblé osciller à un niveau plus fort qu’il n’avait montré plus tôt.  En outre, alors que l’objet a semblé augmenter son altitude, le wapiti , qui était suspendu à la verticale au-dessous du disque, tournait lentement en dessous et semblait se rapprocher de la surface ventrale du disque. Ils ont également fait remarquer que la taille de l’objet semblait augmenter légèrement après avoir ramassé l’animal.

Avec l’élan en suspension au-dessous, l’objet a commencé à monter lentement une pente dégagée à l’est. Cependant, les témoins l’ont vu apparemment frôler la cime des  arbres voisins à l’est, )à ce moment il a inversé sa trajectoire et a continué à l’ouest. Il a exécuté un virage à 360 degrés vers la gauche et a peut-être gagné une légère altitude dans le processus,ont pensé les témoins. Après que l’objet ait terminé son tour et ait une fois de plus de poursuivi sa  direction généralement vers l’est, il a commencé à monter très rapidement dans un angle  qui semblait assez raide aux témoins. Il a continué à monter, et a simplement disparu de la vue des témoins. Ces derniers ont déclaré qu’une fois que l’objet ait commencé à monter et avait grimpé à une altitude hors de leur vue, ils ne pouvaient voir l’animal suspendu sous l’engin. Leur présomption est que l’animal ait en quelque sorte été emmené dans l’engin, bien que les témoins ne pouvaient discerner  de«porte», ou tout type d’ouverture à travers laquelle l’animal aurait pu avoir été transporté dans l’appareil. Les témoins ont également déclaré qu’à la suite de l’incident, le troupeau de wapitis est resté dans la même zone, bien que resté plus étroitement blottis les uns aux autres que ce qui avait été le cas plus tôt dans la matinée. Les travailleurs ont ajouté que, eux aussi, étaient restés les uns près des autres jusqu’à leur départ de la région à la fin de la journée de travail.

Remarque :  L’image ci-dessus est une illustration

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

Ce cas fait l’objet d’une enquête du WWW.MUFON.COM

Remerciements spéciaux au  WWW.NUFORC.ORG

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 23/02/2015 à 22:25

area51blog


Ovni triangle au New Jersey

22/02/2015
Crédit Image  -  Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Crédit Image – Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

 Rencontre rapprochée avec un Ovni triangle au New Jersey
Un article de Ken Pfeifer – Traduction Era pour Area51blog
7 Janvier 2015    ………   Canton de Monroe dans Le New Jersey
J’ai observé un grand objet volant en forme de triangle avec des lumières clignotantes très vives qui alternaient les couleurs (cette description correspond à celle de la personne qui a signalé un objet volant à Basking Ridge NJ). Je promenais le chien dans mon jardin lorsque j’ai entendu un très fort  bourdonnement sourd provenant de l’autre côté de la rue.  Je me suis retournée et j’ai vu un avion volant très bas à frôler la cime des arbres du champ de l’autre côté de la rue. Je suis restée là et l’ai regardé s’approcher de moi et me passer juste au dessus de la tête.  Mon regard était levé sur son châssis. Il y avait deux lumières extrêmement vives qui clignotaient de couleurs qui variaient du rouge au bleu, blanc et peut être vert. Je ressentais la vibration du grondement comme vous « sentiriez » un hélicoptère sourd qui passe juste au dessus. Je n’avais pas la proportion du son, c’était plus comme le son d’un vol stationnaire.Même le chien regardait en l’air pour voir ce qu’il entendait et ressentait. Il a grogné un petit peu mais n’est pas sauvé. Il volait très bas et j’étais inquiète de le voir tomber du ciel sur nos têtes. Il était grand comme un avion. Il y avait 50 mètres d’herbe entre le bord de notre maison et les bois voisins. L’avion en passant au dessus de ma tête couvrait toute cette distance voire plus. Il était peut être entre 15 à 30 mètres au dessus de la cime des arbres et du toit(deux étages). Il a continué à travers mon jardin et ceux des deux voisins suivants (pas d’arbres, quelques acres) ; puis lorsqu’il atteignit la rangée d’arbres suivante, il a tourné au sud. Je ne l’ai jamais quitté des yeux. Cela prit plusieurs minutes avant qu’il ne soit hors de vue. Je ne me suis à aucun moment senti menacée par l’engin, juste curieuse de savoir comment quelque chose pouvait voler si bas et si lentement sans tomber. J’ai immédiatement demandé à mon mari s’il l’avait entendu mais il avait les écouteurs de son i-pad dans les oreilles. Le matin suivant j’ai appelé ma voisine pour demander s’ils l’avaient vu (il avait traversé tout droit leur jardin). Elle m’a répondu qu’elle n’avait rien vu mais qu’elle et ses fils l’avaient entendu juste après 21:00 et ils avaient commenté que ça volait très bas. Elle a ajouté que ses deux fils l’avaient vu le mois précédent alors qu’ils étaient dehors dans leur jacuzzi (à la même heure de la nuit et aussi une nuit sans nuages). Ils étaient rentrés et lui en avaient parlé en disant que ce n’était pas comme un avion conventionnel (leur père est pilote et ils observent et identifient tout le temps les avions. Je l’avais aussi entendu le mois précédent mais au moment où je suis sortie derrière la maison il était déjà au dessus du terrain des voisins mais il volait bas et il avait les clignotants colorés. Les avions militaires passent fréquemment par ici.
Remarque : L’image ci-dessus est une illustration
Cette affaire fait l’objet d’une investigation  de Ken Pfeifer , enquêteur en chef  du MUFON New Jersey.
KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS
WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG
WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG
Merci au  WWW.MUFON.COM

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 22/02/2015 à 18:15

area51blog


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 191 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :