Hommage : Jimmy Guieu interviewé par Jérôme Bonaldi (1990)

03/01/2017

area51blog

 

era

Hier c’était le 17ème anniversaire de la mort de Jimmy Guieu. Je n’ai jamais caché l’admiration que je porte à ce grand monsieur de l’Ufologie. Hier J’ai reçu en mail  une vidéo inédite de Jimmy Guieu de la part de Shamballah Treize qui me précise qu’ « Inédit » n’est pas un vain mot concernant cette séquence, car outre le fait qu’elle a environ 26 à 27 ans d’ancienneté, il faut ajouter que même l’Institut National de l’Audiovisuel n’en a pas conservé la moindre trace (ayant été diffusée sur Canal +, chaîne privée, et l’INA ne conservant à cette époque que le contenu des chaînes publiques). » Un grand merci Shamballah Treize pour le partage !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez  ici
Source Youtube Shamballah Treize
Texte qui accompagne la vidéo :

Dans l’émission de la mi-journée de Canal + « Demain », du mardi 15 mai 1990, Jérôme Bonaldi a reçu et interviewé l’ufologue Jimmy Guieu, à l’occasion de la sortie de son roman-vérité « EBE 1 : Alerte rouge ».

Jimmy Guieu parle des OVNI et des E.B.E. (Entités Biologiques Extraterrestres), de la conspiration du silence officielle internationale pour dissimuler leur existence dans notre environnement immédiat et de leurs divers agissements, représentant une menace pour l’Humanité.

Ainsi, les différents gouvernements du monde, qu’ils soient américain ou russe par exemple, ont conclu dans le plus grand secret un accord de dupes avec ces extraterrestres malveillants, les « Petits-Gris », en leur accordant des bases souterraines et le droit de pratiquer leurs expériences sur les humains et les animaux, en échange d’avancées technologiques.

Il met au passage en cause le rôle de la famille Bush dans le trafic de drogue.

Preuve de sa lucidité et de sa perspicacité : vers 05:25, Jimmy Guieu montre qu’il avait anticipé avec justesse plusieurs mois, voire plusieurs années à l’avance, le scandale sanitaire de la « vache folle » (l’encéphalopathie spongiforme bovine) qui n’éclatera principalement que 5 à 6 ans plus tard (vers 1995/1996), et Jérôme Bonaldi, quoiqu’extrêmement critique par rapport à lui, se voit contraint de lui donner raison.

A ce propos, le journal « Le meilleur » du samedi 9 juin 1990 relève lui aussi ce fait dans un article consacré à la maladie de la vache folle, publié en page 5, dans un encart titré « Ce fléau était-il prévisible ? ».
(Document directement disponible à ce lien : http://hpics.li/d8c91a4 )

gif

 Mise à jour Area 51 blog, le  : 03/01/2017 à : 12h55

area51


Appel à témoins : Ovni à Vence

14/11/2016

eraPatrick D. que je remercie, nous fait parvenir cette information qu’il tient d’une astronome de Provence. Des enfants de l’école de Vence (06- Alpes-Maritimes région PACA) auraient vu cet ovni le 21 octobre 2016 à 14 heures. En attendant plus de détails sur cette affaire, si vous aussi avez été témoins de la même chose contactez moi sur la boite mail du blog. Vous trouverez ci dessous le dessin du témoin.

 

Croquis du témoin

Croquis du témoin

gif

Mise à jour Area 51 blogle: 14/11/2016 à 23h20

area2


Mort suspecte d’un ufologue britannique

19/10/2016

era

Je vous propose ici la traduction d’un article de Fox news,  concernant le décès suspect en juin dernier d’un ufologue britanique. L’information me vient de Nick Pope qui déclare suivre l’affaire avec intérêt mais aussi une saine dose de scepticisme. Autre information de Nick Pope : Alors que la communauté ufologique espère qu’une question sur les OVNIS sera posée dans le débat présidentiel final de ce soir, le gouvernement britannique a repoussé la publication de ses derniers fichiers ovni jusqu’en 2017.

gif

Source : Foxnews – un article de Daniel Kay

Traduction Era pour Area51blog

Photo d'un crop circle qui a fait les gros titres à Sleman, Indonesie en 2011. (AP Photo)

Photo d’un crop circle qui a fait les gros titres à Sleman, Indonesie en 2011. (AP Photo)

Quelques jours avant sa mort cet été,  Max Spiers, 39 ans envoyait à sa mère un texto : «Si quelque chose m’arrive, mène l’enquête. » Le Britannique  qui vient de décéder est une figure bien connue dans le monde de l’Ufologie et  les théories du complot vont bon train.

Les autorités de la Pologne où Spiers est décédé parlent de causes naturelles et le gouvernement britannique a refusé d ‘enquêter  rapporte l’Independent. Ses pairs dans la communauté OVNI, cependant, sont plus que sceptiques.

Kerry Cassidy au Projet Camelot déclare   « toutes les circonstances sont suspectes et je vous exhorte tous à encourager la publication de détails sur ce qui est vraiment arrivé et  à réclamer une autopsie. »

Un autre ufologue et blogueur dit, sur  SFGate: « Les personnes en bonne santé ne tombent pas malades et ne meurent pas comme ça, sauf s’ils sont empoisonnés. » Selon le Telegraph, Spiers avait été invité en Pologne pour parler de ses théories à une conférence.

 Max Spiers était en Pologne pour exposer ses théories lors d'une conférence.

Max Spiers était en Pologne pour exposer ses théories lors d’une conférence. Sa mère craint qu’il ne se soit fait des ennemis après avoir mis son nez là où il ne fallait pas ».

Ses amis disent qu’il était avec une femme à Varsovie avant la conférence et vomissait un liquide noir et souffrait de migraines avant d’être retrouvé mort sur un canapé.

La mère de Spiers, Vanessa Bates, le décrit comme un «homme très en forme qui était en bonne santé», et elle craint que son fils ne se soit fait des ennemis après avoir  «fouiné  dans des affaires sombres. » Mais l’expert en ovnis Nick Pope a tweeté dimanche que l’idée que  Spiers ait été réduit au silence est un peu excessive. « Après avoir dirigé le projet OVNI du gouvernement britannique, je promet que nous ne nous amusons pas à tuer les ufologues. » (Il n’y a qu’à Roswell où la police avait pu enquêter sur la disparition d’une soucoupe volante.)

 

gif

Mise à jour Area 51 blog, le: 19/10/2016 à 20h55


confidences d’ un ex-agent de la CIA .

01/10/2016
crédit image: hearthstone-decks.com/

crédit image:
hearthstone-decks.com/

Note adm :

area2

 

 

Samedi 01octobre 2016 à 18h50:

En Mars 2013 aux états-unis un homme est interviewé. Il est présenté comme un ancien agent du renseignement américain ( C.I.A) . Cette vidéo est à visionner avant qu’elle ne disparaisse de la toile.

Si l’intervenant est sincère et digne de foi concernant les postes qu’il prétend avoir occupé ainsi que son récit et que les faits exposés soient authentiques, alors son expérience professionnelle nous amène à considérer ou  à reconsidérer, c’est selon, des faits établis.

Dans cette vidéo il met en avant la mythique zone 51 et le fameux secteur nommé S4.

L’activité adjacente de cette base est  une nouvelle fois pointée du doigt .

En supposant que les propos de cet ex-agent soient réalistes alors ce témoignage apporte un certain crédit à un autre homme qui a déjà ciblé l’endroit. Cet homme n’est autre que Bob Lazar un prétendu employé du hangar S4 prétendant avoir occupé un poste de  physicien mais dont les preuves manquent .

Dans un autre registre le célèbre hacker Gary Mc Kinnon aurait lui aussi du grain à moudre lorsqu’il dévoila au sujet des O.V.N.I une flotte « extraterrestre ». Comprenons par flotte extraterrestre une équipe militaire dotée de vaisseaux non conventionnels et cachée au public.

Cette vidéo est très particulière, elle incite à une recherche plus poussée afin de décrypter ce qui est et ce qui n’est pas.

Chacun se fera sa propre analyse et aura son opinion.

Ce qui est certain, c’est l’existence de complexes abritant certains  programmes dans des lieux stratégiques faisant de ces endroits des zones militaires  sensibles ( ZMS) hautement surveillées .

Reste à définir avec exactitude les activités  et la nature de celles- ci menées dans ce genre d’endroit.

Existe-t-il des lieux secrets et bien cachés qui se livrent à des conceptions, des tests, des expériences à des fins militaires dont certaines de ces activités dépasseraient de loin notre imagination?

 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 01/10/2016 à18h50.

area2


Présidents Américains et UFO 3ème partie

26/09/2016

area2Nous partageons la suite de l’article  intitulé Initiative Rockefeller 1993-1996 de Michel Ribardière.

gif

Article source AIRPLANE

Article publié avec l’aimable autorisation de l’Association 3AG (Association des Anciens Agents du Centre Spatial Guyanais)

Article rédigé par Michel Ribardière

Retour à « Présidents Américains et UFO 1ère partie » ==> Cliquez ici
Retour à « Présidents Américains et UFO 2ème partie » ==> Cliquez ici

George W. Bush (2001-2009)
A l’instar de son père, Georges W.Bush s’est assez peu exprimé sur le dossier ovni. Avant les élections présidentielles, contrairement aux autres candidats à la succession du Président Clinton, il n’a pas réponduaux trois interrogations du chercheur Peter Robbin:
1) Accepteriez-vous d’accorder l’immunité face aux poursuites judiciaires qu’encourent les officiers militaires et des renseignements qui témoigneraient des informations détenues par le gouvernement sur le dossier OVNI ?

2) Ordonnerez-vous la divulgation des documents classifiés du gouvernement liés à la question OVNI?

3) Quelle position prendrez-vous en ce qui concerne le droit du public à accéder à l’information sur les ovnis, détenue par le gouvernement ?

Après son élection, le Président Georges Bush fait botter en touche toutes les demandes portant sur le dossier ovni avec des remerciements et en déclarant que le gouvernement s’occupait de cette question.
Au début de la prise de fonction de l’administration Bush, Dick Chesney, son vice-Président, reçoit un courrier d’un électeur qu’il avait eu l’occasion de croiser durant la campagne, en présence de George Bush: Mr Huffer. Ce dernier lui rappelle une réponse verbale prononcée par Georges Bush portant sur la divulgation des informations gouvernementales sur le dossier ovni. Mr Huffer se présente comme ayant une habilitation Top Secret et propose de procéder à la divulgation par étapes. Voir le détail cliquez ici

En mai 2001, le Projet Révélation (Disclosure Project) du Dr Steven Greer est lancé sous la forme d’une conférence à Washington, au National Press Club (lieu généralement employé pour les déclarations officielles de la Maison Blanche). Cette présentation implique plus d’une vingtaine de témoins ayant eu de hautes fonctions qui déclarent leur rôle officiel et secret dans le cadre des opérations gouvernementales de cover-up portant sur le dossier ovni.
Les médias sont au rendez-vous et les chercheurs espèrent une réaction positive de l’administration Bush sur la possibilité de divulguer des informations gouvernementales. La Maison Blanche reçoit alors une quantité très importante de demandes par courrier (quantité équivalente à celle reçue par l’administration Carter en son temps) afin d’obtenir une transparence du dossier ovni. Devant l’importance du nombre des demandes, plusieurs agences gouvernementales telles que la NASA ou la CIA sont mises à contribution pour répondre aux citoyens. Malheureusement, les agences ne sont pas à la hauteur. Elles démontrent non seulement un manque total d’intérêt et de connaissance du dossier mais très souvent une incohérence complète avec les demandes.

Après les attentats du 11 septembre 2001, le dossier OVNI comme de nombreux autres dossiers tels que ceux de la santé publique, de la voirie ou de l’urbanisme subissent un net recul dans la liste des priorités. La plupart des chercheurs ufologues stoppent leurs interventions publiques car le sujet est non seulement devenu secondaire, mais il leur fait prendre le risque d’être taxé de contre-patriotes. A cette époque et jusqu’à ce que la guerre contre l’Irak soit effective, le risque d’être catalogué parmi les adversaires des États-Unis est réel. Le dossier des ovnis est classé dans les sujets distrayants, loufoques et inutiles qui éloignent l’attention des affaires politiques fondamentales et sont responsables de situations comme celle du 11 septembre.

Lire la suite

gif

Mise à jour Area51 blog, 26/09/2016 à 12h00

area2


Les ovnis de retour dans le ciel wallon: voici les preuves !

10/05/2016

Source : http://www.dhnet.be/

BRUNO DEHENEFFE ET J. C.

Publié le vendredi 06 mai 2016 à 06h21

Depuis la vague belge de 1990, le Cobeps continue à recueillir des témoignages interpellants.

Si le phénomène OVNI demeure inexplicable pour la science, d’étranges observations continuent à être rapportées quotidiennement aux quatre coins du globe. Depuis la fameuse vague belge de 1990 durant laquelle plusieurs milliers de personnes – parmi lesquelles des gendarmes, des militaires et des ingénieurs ont aperçu dans le ciel des objets triangulaires atteignant parfois la taille d’un terrain de football – plus rien de comparable ne s’est reproduit au-dessus de nos têtes !

Cela ne signifie pas que les ovnis ont totalement déserté notre espace aérien. Les statistiques du Comité belge d’étude des phénomènes spatiaux (Cobeps) en attestent. Le Cobeps dispose d’une quinzaine d’enquêteurs de terrain issus pour la plupart de la défunte Sobeps dont la mission est de collecter, d’analyser et d’effectuer des recherches rigoureuses sur base des témoignages qui leur parviennent. « Sur Bruxelles et en Région wallonne, on nous signale ainsi entre 80 et 100 observations par an. Nous les filtrons et les identifions quand c’est possible. Après vérification, il subsiste environ 5 % de cas non élucidés qui focalisent notre attention », indique Patrick Ferryn, président du Cobeps.

Pour la première fois , un bilan de l’activité ufologique belge a été réalisé en 2015. Le Cobeps et le Belgisch Ufo-meldpunt ont rassemblé leurs informations pour fournir un aperçu général sur l’ensemble du territoire. « S’il y a eu une augmentation des signalements dans les trois régions avec un total de 319 observations, le nombre de cas inexpliqués a plutôt tendance à stagner », M. Patrick Ferryn.

Aucune des observations récentes n’a cependant l’étrangeté de celle du 12 février 2011 à Engis (Charleroi) où une jeune automobiliste de 27 ans a visualisé un gigantesque engin lumineux et triangulaire parfaitement immobile au-dessus d’un zoning industriel. « Cette chose se trouvait à une altitude si basse que j’ai pensé qu’un avion allait s’écraser ! », rapportera à la police ce témoin émotionné.

Réalisateur retraité, Patrick Ferryn ne tire aucun plan sur la comète quant à l’origine des ovnis, contrairement à d’autres qui prennent leurs fantasmes pour des réalités. « À l’heure actuelle, personne sur terre n’a la preuve matérielle de l’existence d’une incursion extraterrestre. Pour autant, on ne peut en exclure l’hypothèse. Grâce aux outils qu’offre Internet pour calculer l’altitude et la trajectoire d’un avion, il est désormais plus facile de distinguer les vrais témoignages des nombreux canulars, ce qui n’était pas le cas lors de la vague belge. »

D’ici quelques mois, le Cobeps rendra publiques ses conclusions sur la journée historique du 29 novembre 1989 où pas moins de 150 apparitions très interpellantes furent recensées en quelques heures dans un rayon géographique limité du sud de la Belgique.

572c1cae35708ea2d5398f97

L’AREPS dévoile des documents exclusifs

La société ufologique présentera ce samedi, à Tournai, des photos et vidéos d’ovnis jamais montrées

Si vous vous intéressez aux ovnis, ne ratez pas le rendez-vous programmé par l’Areps ce samedi 7 mai à Tournai. Présidée par Daniel Recolet, cette société ufologique belge profitera de ses 20 ans d’existence pour dévoiler des documents exclusifs (photos et vidéos) provenant des archives de ses membres. Le fondateur de l’Association de recherche et d’étude des phénomènes spatiaux n’avait que 9 ans lorsqu’il a aperçu pour la première fois un ovni au-dessus du barrage de la Gileppe.

« J’ai remarqué un premier point lumineux bien plus gros qu’une étoile. Celui-ci a été rejoint par un autre, avant que les deux sphères ne se séparent », raconte Daniel Recolet. Depuis lors, ce passionné de radiocommunication âgé de 69 ans a accroché à son tableau de chasse ufologique bien d’autres observations qui ont bouleversé sa vision de la réalité qui nous entoure. Il prépare à ce sujet un ouvrage dont 158 pages sont déjà écrites.

En dépit de l’incapacité de la communauté scientifique à percer le mystère des ovnis, notre interlocuteur est convaincu à 200 % que ne nous ne sommes pas seuls dans l’univers et qu’il existe une 4e dimension, un univers parallèle auquel l’éminent Albert Einsten croyait lui aussi dur comme fer !

« J’en suis arrivé à la conclusion que les ovnis sont l’œuvre d’une intelligence extraterrestre bien supérieure à la nôtre et que celle-ci, après nous avoir précédé sur terre, a trouvé le moyen de raccourcir l’espace-temps tout en générant l’énergie pour se matérialiser », commente Daniel Recolet.

Ce dernier s’est également beaucoup intéressé aux crop-circles, ces dessins circulaires apparaissant dans les champs et qui, là encore, sont souvent interprétés comme des signes d’une civilisation venue d’ailleurs.

De tout cela, il sera question demain, de 14 h à 17 h, à la brasserie l’Impératrice (rue des Maux n°12B). Sachez encore que l’AREPS organise régulièrement des soirées d’observation à la belle étoile autour d’un barbecue.

Une équation prouve que E.T. existe ou a existé

Selon les calculs de deux chercheurs, Adam Frank et Woodruff Sullivan, de l’Université de Washington, les chances que l’humanité soit la première et seule espèce intelligente de l’univers sont d’une sur 10 milliards de billions. Soit un 1 et 22 zéros. « Pour moi, cela implique que d’autres espèces intelligentes et technologiques ont très certainement évolué avant nous », explique Adam Frank, professeur de physique et d’astronomie à l’université de Rochester, coauteur de l’étude. Depuis le lancement de la sonde Keplper, en 2009, plus de 1.000 planètes vivables ont été découvertes. Pourtant, aucune espèce en vue, en astronomie c’est ce qu’on appelle le paradoxe de Fermi.Ce n’est pas la première tentative de prouver l’existence d’E.T. par les mathématiques, Frank Drake avait déjà établi une équation il y a 55 ans. Mais celle-ci comportait trop d’inconnues pour obtenir des résultats fiables. « Nos résultats montrent que notre évolution n’est, semble-t-il, pas unique et a eu lieu de nombreuses fois dans le passé », concluent les chercheurs publiés dans la revue Astrobiology.

Source 

gif

Mise à jour Area51blog, le : 10/05/2016 à : 12h50

area51blog


Il a probablement existé des milliards de civilisations extraterrestres

10/05/2016
orion-nasa_0_0_1

Orion / NASA/JPL-Caltech/T. Megeath (Université de Toledo, Ohio).

Une nouvelle étude veut remettre la civilisation humaine à sa place.

En 1961, l’équation de Drake, du nom de l’astronome qui l’a suggéré Frank Drake, donnait une estimation du nombre de civilisations dans l’univers. À l’époque, il avait deux hypothèses: soit la race humaine était la seule à s’être développée, soit il y en a des centaines ou plusieurs milliers. Le débat consistait alors à savoir quels facteurs il fallait prendre en considération pour faire ces calculs.

Aujourd’hui, des chercheurs de l’université de Rochester à New York ont mis à jour cette équation pour en proposer une version «archéologique». Ils ont découvert que l’estimation de Drake pourrait s’élever à plusieurs milliards de civilisations si l’on remonte bien avant le développement de la vie sur Terre. «Ils ont repris la fameuse équation de Drake pour en faire une “version archéologique” qui ne prend pas en compte le temps de présence des civilisations extraterrestres», explique le site LiveScience. Les chercheurs ont aussi incorporé les observations du télescope de la Nasa Kepler et d’autres instruments qui indiquent que 20% des planètes pourraient héberger de l’eau, et donc de la vie.

Remise en perspective

«La probabilité pour que l’humanité soit la première espèce technologiquement avancée que le cosmos n’ait jamais connue devrait être de 1/1022», écrit LiveScience, qui relaie l’étude. En clair, la probabilité pour que l’Homme soit la première espèce intelligente et développée est infime, ce qui laisse la porte ouverte à des hypothèses fascinantes. «Pour moi, explique Adam Frank, auteur principal de l’étude, cela implique que des espèces intelligentes et technologiquement avancées ont évolué avant nous.» Son équipe et lui en ont déduit que ce qui est arrivé sur Terre avec l’Homme a pu arriver ailleurs environ dix milliards de fois durant l’histoire cosmique.

Mais cela ne veut évidemment pas dire que des milliards d’extraterrestres ne demandent qu’à être découverts. «L’univers est vieux de plus de 13 milliards d’années, explique Woodruff Sullivan, autre auteur de l’étude. Cela veut dire que s’il y a eu 1.000 civilisations dans notre propre galaxie, et qu’elles ont vécu aussi longtemps que nous, alors elles sont probablement toutes éteintes. Et les autres n’évolueront pas d’ici notre propre disparition. Pour avoir une chance de trouver une 

autre civilisation technologique active et contemporaine, il faut qu’elle survive bien plus longtemps que notre propre durée de vie actuelle.»

Cette nouvelle recherche relève de l’hypothèse, mais elle a un grand avantage: elle permet de replacer l’Homme dans une histoire qui le dépasse et dans laquelle il n’est que de passage.

gif

Mise à jour Area51blog, le : 10/05/2016 à : 12h44

area51blog

%d blogueurs aiment cette page :