19 ème réunion des Rencontres Ufologiques du Nord (R.U.N.)

17/10/2018

Bonjour à tous,

Voici enfin venue notre réunion de rentrée.

Ce samedi 20 octobre 2018, de 10 h à 12 h se tiendra, au lieu habituel, la 19 ème réunion des Rencontres Ufologiques du Nord (R.U.N.)

Vous trouverez en pièce jointe l’ordre du jour de cette réunion à laquelle vous êtes cordialement invités.

Donc à très bientôt.

Jean-Pierre D’Hondt,

R.U.N 

 

 


Réunion des Rencontres Ufologiques du Nord (R.U.N.)

Du samedi 20 octobre 2018.

Ordre du jour :

-Tour de table : Prise de parole des présents

Actualité ufologique :

-Examen d’une photo prise le 30 mars 2018 à Raismes nord

-Observation d’un objet lumineux non identifié à Maubeuge nord le 21 Avril 2018 enquête de J.M. Bigorne

-Observation le 10 août 2018 vers 22h30 d’une série de boules lumineuses en file indienne à Flers en Escrebieux nord

-Un crop Circle en Moselle le 9 juin 2018. Voir le résultat de l’enquête de notre correspondant dans cette région

-Commentaires sur le livre de Xavier Passot ancien responsable du GEIPAN, intitulé

« J’ai vu un ovni » Éditions du Cherche Midi 2018

Présentation des dernières parutions ufologiques :

-Le numéro 432 de « Lumières Dans La Nuit » Toujours plein d’articles intéressants !

-Le numéro 393 du « Monde Inconnu » avec un article de Michel Granger sur l’hypothèse Temporelle.

-Un excellent livre d’Eric Zurcher du « Centre de Recherches Ufologiques Niçois » (CRUN)

« Les apparitions mondiales d’humanoïdes » Éditions le Temps présent chez JMG 2018

-Parution prochaine d’un livre de Daniel Robin président le l’association « Ovni Investigations » de Lyon. « Les triangles de la nuit » Éditions le Temps présent JMG 2018

L’exposé du jour :

-Exposé d’après le livre de Joël Mesnard « Les apparitions d’ovnis » Éditions Le Mercure Dauphinois 2016.


Nos informationsBlog Area51

Portable : 06 62 73 90 89

Pour accéder à nos réunions : Restaurant café brasserie Le Broutteux :

Métro Ligne 2 : Arrêt « Eurotéléport » : Métro Transpole

Si vous venez en voiture, Attention, le parking en face est payant :

Parkings gratuits : Ville de Roubaix->Sur cette page cliquer sur l’onglet « Recherche » et saisir parkings en précisant après « centre »

Nos correspondants :

Publicités

The guardian : Le congrès continue de prêter attention aux OVNIS.

16/10/2018

Les termes « OVNI » et « soucoupes volantes » sont tous deux à tort considérés comme des synonymes de « vaisseaux spatiaux extraterrestres ».
©Photographie: Jim West / Rex / Shutterstock

Article source : theguardian.com traduction  Era & Sylvain pour 

Le regain d’intérêt des États-Unis pourrait donner lieu à des auditions fascinantes, mais l’accent devrait être mis sur la qualité et pas seulement sur le nombre d’observations rapportées.

Nick Pope : 

« – Voici un nouvel article dans les médias sur l’intérêt que porte  actuellement le  Congrès américain aux OVNIS et la possibilité d’une audition formelle sur le sujet :

Le phénomène OVNI suscite un regain d’intérêt et il provient d’une source inattendue : le Congrès des États-Unis.

Le Comité des forces armées du Sénat étudie un incident survenu en 2004 au cours duquel des pilotes de la marine américaine volant avec le groupe de frappe USS Nimitz ont rencontré, poursuivi et filmé des objets non identifiés en mouvement rapide. Selon des sources fiables, au moins deux des pilotes de chasse impliqués ont déjà été interrogés et un opérateur radar a par la suite été invité à prendre contact.

En parallèle, le Comité des services armés de la Chambre s’y intéresse. Les archives d’avril montrent que le comité a reçu un briefing de la Defense Intelligence Agency (DIA) sur le projet OVNI du Pentagone, appelé AATIP. Nous savons si peu de choses sur AATIP qu’il existe même un différent quant à savoir si l’acronyme signifie Programme avancé d’identification de la menace aérospatiale ou Programme avancé d’identification de la menace aéronautique. L’existence même du projet a fait sensation, car jusqu’à ce que le New York Times dévoile son histoire en décembre 2017, le gouvernement américain a déclaré qu’il n’avait pas enquêté sur les ovnis depuis les années 1960, année durant  laquelle il avait été examiné dans une étude intitulée Project Blue Book .

Il serait préférable que le phénomène soit évalué et jugé non pas uniquement en chiffres, mais en mettant l’accent sur les cas dans lesquels nous disposons de preuves irréfutables : rapports soumis de manière indépendante par des pilotes effectuant différents vols ; observations visuelles corroborées par radar ; des photos et des vidéos considérées comme véritablement intrigantes par les analystes d’images de la communauté du renseignement. Indépendamment de la méthodologie que nous utilisons pour évaluer le phénomène, comment pouvons-nous le faire de manière impartiale alors que le sujet a tant de bagage de la culture pop ?

Une première étape dans le recadrage du débat pourrait être de changer le langage. Le terme «OVNI» est devenu aussi obsolète et chargé de bagages que la «soucoupe volante», aujourd’hui largement disparue. Les deux sont largement, mais à tort, considérés comme étant synonymes de «vaisseau spatial extraterrestre», alors que toute expression devrait évidemment signifier quelque chose dans le ciel que l’observateur ne peut pas identifier. Lorsque la question « Croyez-vous aux OVNIS ? » Est interprétée à tort comme « pensez-vous que des extraterrestres nous visitent? », Alors nous avons clairement un problème.

Nous avons abordé cette question au sein du  ministère de la Défense au cours des  années 1990 en remplaçant «UFO» par «UAP» pour Phénomènes aériens non identifiés . Cela nous a permis d’obtenir un financement accru et de forcer quelques hauts fonctionnaires à prendre la question plus au sérieux, car ils pensaient que nous examinions un problème scientifique, et non un mystère de science-fiction.

Des années plus tard, en 2011, j’étais l’un des animateurs d’une réunion privée à Washington DC, présidée par l’ancien chef de cabinet de Bill Clinton, John Podesta, qui s’intéresse depuis longtemps à la question. Cela rappelait un épisode de The X-Files et il y avait même un ancien directeur de la CIA assis à l’arrière qui ne participait pas à la discussion, mais prenait des notes en silence. J’ai informé les participants de l’utilisation par le ministère de la Défense du terme «UAP» et le message a clairement pris tout son sens.

Au cours de la campagne présidentielle d’Hillary Clinton, pour laquelle M. Podesta était le président, elle a parfois discuté des PAN et lors d’ une interview dans l’émission de Jimmy Kimmel, elle a corrigé l’hôte pour avoir utilisé le terme «OVNI». Nous n’avons pas encore appris ce que Donald Trump pense des PAN, mais son enthousiasme pour une force spatiale a certainement créé quelques théories du complot.

En ce qui concerne les PAN, la vérité est bien plus étrange que la fiction. Il s’avère que l’AATIP était en grande partie l’invention du chef de la majorité au Sénat de l’époque, Harry Reid, et qu’une grande partie du travail avait été confié à Bigelow Aerospace , dirigé par l’ancien magnat des hôtels économiques (et convaincu des visites extraterrestres), Robert Bigelow. Une lettre de 2009 de Harry Reid à propos de l’AATIP semble être de la science fiction par endroits.

À présent, certaines  personnes impliquées précédemment dans le projet – y compris le responsable de la DIA qui l’a dirigé, Luis Elizondo – ont rejoint une société à but non lucratif appelée Académie des arts et des sciences To The Stars , dirigée par Tom DeLonge, l’ancien chanteur / guitariste et fondateur du groupe pop punk Blink-182. Leur déclaration de mission parle de la création d’un consortium «pour explorer les sciences et technologies exotiques… qui peuvent changer le monde».

Si l’intérêt actuel du Congrès américain évolue vers des audiences formelles, soit spécifiquement sur l’AATIP, ou sur les PANs en général, j’espère qu’ils pourront surmonter les débats sur la terminologie et éviter de s’enliser dans les analyses statistiques. J’ai clairement indiqué ma volonté de témoigner, mon expérience avec le ministère de la Défense pouvant être pertinente.

Se concentrer sur la qualité des rapports et pas seulement sur la quantité devrait permettre une évaluation beaucoup plus significative du phénomène. Indépendamment du résultat, ces audiences pourraient s’avérer les plus fascinantes de l’histoire du Congrès.

• Nick Pope a travaillé pendant 21 ans au ministère de la Défense. De 1991 à 1994, il a été affecté à une division dans laquelle il avait notamment pour tâche d’enquêter sur les observations de PAN qui avaient pour but de déterminer si elles avaient un intérêt pour la défense.

Puisque vous êtes là…

… Nous avons un petit service à demander. Les gens lisent  plus que jamais le Guardian mais les revenus publicitaires dans les médias baissent rapidement. Et contrairement à de nombreuses agences de presse, nous n’avons pas mis de mur payant : nous voulons garder notre journalisme aussi ouvert que possible. Vous pouvez donc voir pourquoi nous avons besoin de demander votre aide.

Le Guardian est indépendant du point de vue éditorial, ce qui signifie que nous définissons notre propre agenda. Notre journalisme est exempt de tout préjugé commercial et n’est pas influencé par des propriétaires de milliardaires, des politiciens ou des actionnaires. Personne n’édite notre éditeur. Personne ne dirige notre opinion. Ceci est important car il nous permet de donner la parole aux sans-voix, de défier les puissants et de leur demander des comptes. C’est ce qui nous distingue des autres médias, à un moment où les reportages factuels et honnêtes sont essentiels.

Si tous ceux qui lisent nos reportages et qui les aiment nous aident à le soutenir, notre avenir sera beaucoup plus sûr. Pour seulement 1 €, vous pouvez soutenir le Guardian – et cela ne prend qu’une minute. Je vous remercie.

Source


Références:

 The Guardian

Nick Pope


Mise à jour Area 51 blog-le 16-10-2018 à 13h35.


Appel à témoins pour les départements 71( Saône et Loir)e et 21 (cote d’or) pour l’observation de deux « anneaux dans le ciel « 

14/10/2018

Investigations UFO et Science

Crédit carte : fr.m.wikipedia

Un témoin  que je connais souhaitant rester anonyme, m’a transmis une observation inexpliquée.

Vers 23 heures samedi 06 octobre 2018 a vu sur la route alors qu’il conduisait en voiture deux anneaux plats blancs.

La météo était orageuse. Il assure que ce ne sont pas des lasers de discothèque étant entre Beaune et Chalon (vers Demigny) sur Saône.

Date de l’observation : samedi 6 octobre 2018.

Nocturne: 23 heures.

Lieu: Demigny ( route)

région : Bourgogne-Franche Comté

Département : Saône & Loire  (71)

Visuel: deux anneaux blancs

trajectoire -déplacement linéaire, les 2 objets sur une même ligne horizontale assez haut dans le ciel au-dessus de l’horizon.

bruit : impossible  à déterminer le fait d’être au volant d’une voiture et de la circulation routière.

météo: orage.

nombre de témoins : 1 (peut-être plus )

Récit du témoin:

 » En revenant de Beaune en direction de Chalon…

Voir l’article original 120 mots de plus


Un documentaire paranormal intitulé «Extraterrestres au Pentagone» dévoile une nouvelle bande-annonce

08/10/2018

Crédit image : http://irishfilmcritic.com
©2018

: « Ce travail nous rapproche beaucoup d’une explication définitive du mystère des OVNIS, mais cette explication pourrait ne pas être celle que les gens espèrent, car le T dans AATIP signifie » menace « – et il y a une raison à cela. »

 

Un article publié le 5-10-2018 par le site  

Traduction  Era pour Area 51 blog le 08/10/2018 à 21h45.

 

Nick Pope, a appartenu à un cercle très fermé réservé aux professionnels   concernant les dossiers relatifs aux ovnis. Il est  connu comme  «Le vrai Fox Mulder» de la série X-Files, et il  fournit un aperçu choquant et révélateur des dernières fuites de la CIA concernant la présence extraterrestre sur Terre et les conséquences pour notre société.

Pendant des années, le gouvernement américain a nié avoir enquêté sur les ovnis. Ainsi, lorsque l’existence d’un programme secret du Pentagone destiné à étudier le phénomène a été révélée fin 2017, la révélation a fait l’effet d’une bombe et a fait la une des journaux dans le monde entier. Le projet OVNI classifié du Pentagone était si intelligemment caché qu’il n’a même pas utilisé le terme « OVNI » dans son titre. Connu sous le nom de programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP), ce programme classifié de plusieurs millions de dollars a étudié et enquêté sur les ovnis. Même le Congrès n’a rien su de cette unité ultra-secrète.

Crédit imge : irishfilmcritic.com

Suivez Nick Pope et découvrez l’histoire secrète de l’AATIP – comment ils ont étudié des vidéos de jets militaires poursuivant des ovnis, ont examiné des «métaux mystérieux» et ont même effectué des tests sur des témoins proches. Pope met l’histoire de l’AATIP dans son contexte, révélant comment une « faction des croyants » au sein du gouvernement opère, et expliquant comment et pourquoi ils ont retiré leur travail du gouvernement pour le confier au secteur privé. Ce travail nous rapproche énormément d’une explication définitive du mystère des OVNIS, mais cette explication pourrait ne pas être celle que les gens espèrent, car le T dans AATIP signifie « menace » ( Threat) – et il y a une raison à cela.

«Aliens at the Pentagon» sera disponible en VOD le 9 octobre

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici


Appel à témoins observation inexpliquée à Bayonne.

02/10/2018

Carte capture d’écran MAPS. ©2018 AREA 51 BLOG.

Une de mes amies a repris contact avec moi et me livre son témoignage en acceptant que je le diffuse mais en voulant rester anonyme. Son témoignage m’ a été confié hier premier octobre 2018 en soirée.

Era le 02:10:2018 à 10h55.

Date : nuit du 28 au 29 septembre 2018

Observation nocturne : 00h30.

Nombre de témoins : 2 ( à la connaissance de la témoin)

Visuel : masse sombre avec deux lumières non clignotantes.

Bruit : aucun.

Déplacement : en ascension ligne droite , lumières toujours en parallèle.

Météo: pas ou peu de vent, ciel dégagé .

Altitude : Plus haut que celle des avions, située à plus de 12200 mètres.

Ville : Bayonne – ( sud -ouest de la France -pays Basque.)

Région : Nouvelle Aquitaine

Département : Pyrénées Atlantique .

Récit de la témoin

Et bien, je ne sais pas si tu te rappelles, mais l’ufologie m a toujours attiré, je scrute souvent le ciel..

Observation située à Bayonne ,il était minuit 30 passé. Le temps était clair . Pas de nuage.

Mais là je ne regardai pas vraiment et en fait ça m a même fait un peu peur. On ne s attendait pas à ça .Je travaille de nuit.

Avec ma collègue nous sommes sorties pour une pause cigarette.

On était tranquille, et ce qui a d’ abord attiré notre attention ça été le bruit (le cri) d ‘une bête ,on n’arrivait pas à déterminer ce que c’était. On s est du coup levé de notre chaise pour regarder la forêt derrière située derrière nous, et je ne sais pas pourquoi, j ai regardé le ciel, tu ne vas peut être pas me croire.

Et j ai vu deux lumières qui ressemblaient aux étoiles qui étaient côté dans le ciel , à la seule différence , elles montaient bien en parallèle l’ une et l’ autre.

C est là que ma collègue a aussi regardé. Et on est resté à ne pas comprendre, je ne peux pas t ‘expliquer l’ effet. C’ est comme si il y avait une grosse masse sombre que l’ on ne pouvait pas vraiment voir si ce n est ces deux lumières qui se déplaçaient assez lentement, et d un coup ça a disparu !

Nous sommes restées bêtes et on en avait la la chair de poule! Çà avait l ‘air tellement énorme , c’ est çà qui nous a fait un peu peur. Aucun nuage, c’ est pourquoi nous n’avons pas compris que ça disparaisse d’ un coup, alors que les autres étoiles étaient toujours là.

Il y a l’ aéroport de Biarritz, mais çà n avait rien de comparable, c était vraiment beaucoup plus haut que des avions et ceci ne clignotait pas.

J ai pensé à des satellites, mais ça allait vraiment moins vite .

Ceci c’est déroulé entre une zone rurale et urbaine de la ville, à ce niveau là, il y a un château d eau .


Des ovnis dans le Jura ?

02/10/2018

Je reprend cette information partagée par notre amie Isabelle Ferigo dans le groupe FB des Repas Ufologique d’Annecy.

Source : France3 BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

Par Franck Menestret

A Grande-Rivière dans le Jura, la famille Vienney dit avoir aperçu à cinq reprises des phénomènes lumineux étonnants, à proximité de leur maison. Des observations qui restent encore sans explication. Les gendarmes ne se sont pas déplacés et les caméras des scientifiques n’ont rien vu.


Des phénomènes étonnants envahissent parfois le ciel de Franche-Comté; ici lorsque la lune joue avec les nuages. Photo Franck Ménestret / © Franck Ménestret

Entre le 5 et le 22 août, les membres de la famille Vienney disent avoir vu des objets volants non identifiés à 5 reprises dans le ciel de Grande-Rivière (39). Les dates et horaires sont précis :

  • dimanche 5 août, 4h du matin
  • mercredi 8 août, 23h
  • dimanche août, minuit
  • mardi 21 août, 23h
  • mercredi 22 août, 23h30

Les phénomènes ont également été observés par les enfants et par Jérémy Laurencin, un ami de la famille. Avec à chaque fois la vision d’une forte lumière.

Virginie Vienney raconte :  « La lumière était bien plus importante que celle émise par une lanterne ou par un drone. Et la première fois, le 5 août le phénomène  n’a pas semblé être très haut, juste à hauteur du toit des maisons. La lumière se déplaçait lentement de haut en bas et de gauche à droite et cela a duré plusieurs heures, jusqu’à ce que la fatigue nous emporte. Quand nous sommes partis nous recoucher, la forme c’est transformée en triangle, avec trois points lumineux. »

Les jours suivants le descriptif des différentes observations relatent le même type de vision, mais les membres de toute la famille sont unanimes : « L’objet » était cette fois très haut dans le ciel et « il avait changé de place par rapport à la maison. »

 

Ovnis dans le Jura : le mystère dure !
Intervenants : Virginie et Patrice Vienney – Jérémy Laurencin et Françis Meyer, Ingénieur de recherches à l’Observatoire de Besançon. Un reportage de : Franck Ménestret, Denis Colle et Mathilde Redon.

 

Le mystère des photos et vidéos

Dès le 5 août, la famille a pensé à faire des photos. Mais avec un téléphone portable. C’était le 5 août au matin, après l’observation de la nuit. Jérémy Laurencin, un ami hébergé par la famille Vienney se rend sur place avec Patrice Vienney et les enfants. Au sol, tous auraient constaté au sol « une trace triangulaire, de 5, 4 et 3 mètres de côté ou l’herbe était couchée ». Mais lorsque Jérémy se saisit de son portable, celui-ci est brûlant… et éteint. Au moment de notre reportage, aucune trace n’a été constatée mais plus de 15 jours s’étaient écoulés.

Lors des apparitions suivantes, des vidéos ont été tentées avec un appareil photo numérique. On y aperçoit très difficilement un point clignotant, mais l’image bouge sans cesse et n’est donc pas exploitable pour une quelconque interprétation.

Des gendarmes discrets

Dans ce dossier, les époux Vienney disent avoir composé le 17, le soir de la première apparition. Mais à l’autre bout du fil le gendarme ne les aurait pas pris au sérieux.

Interrogés par nos soins, les gendarmes de Franche-Comté nous ont expliqué qu’il existe une procédure pour ce type d’événement. Tout témoignage doit être pris au sérieux et vérifié. Une enquête poussée peut être menée pour tenter d’élucider le mystère. Enquête de voisinage, auprès des armées, des observatoires, de l’aviation civile ou encore auprès de la police de l’air et des frontières.

Mais après nous avoir garanti une interview pour notre reportage, les gendarmes ont fait marche arrière ne souhaitant plus apparaître à la télé sur une thématique « sensible » et qui pourrait « nuire à l’image des gendarmes ».

Que disent les scientifiques ?

A Besançon, l’observatoire du CNES possède une caméra qui scrute le ciel en permanence. Elle fait partie du réseau « Fripon » implanté un peu partout en France et qui enregistre les images des comètes et autres étoiles filantes pour en déterminer la provenance et le point de chute. Un dispositif qui n’a pas pour vocation de découvrir les traces de passages d’ovnis. Mais lorsque les phénomènes sont suffisamment gros, suffisamment lumineux, et captés par plusieurs caméras du réseau Français, alors les images sont conservées et étudiées par les scientifiques. Dans le cas présent, rien n’a été détecté par le dispositif.

Pour les scientifiques, 90% des observations faites par les populations ont une explication rationnelle et presque à chaque fois, le doute s’installe à cause d’un problème de perception. Dans le noir, et avec un objet inconnu, les notions de taille et de distance sont totalement aléatoires.

En France, Le GEIPAN étudie les apparitions étranges.

La France est la première (et sans doute la seule) nation à s’être dotée d’un organisme officiel civil, public et indépendant, d’études des Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés (PAN). Depuis 1977, le GEPAN, puis le SEPRA et maintenant le GEIPAN a rassemblé, analysé et archivé des milliers de témoignages représentant plus de 1600 cas d’observations, dont près de la moitié ont été élucidés.

Les témoignages recueillis seront analysés à l’aide d’experts pluridisciplinaires, notamment dans les domaines aéronautiques, afin de tenter d’expliquer les phénomènes observés. Si nécessaire des auditions, voire des reconstitutions sur le terrain seront organisées par le GEIPAN. Les résultats des enquêtes menées par le GEIPAN sont rendus publics à travers le portail d’information du GEIPAN. Les témoins sont également personnellement informés du résultat de l’enquête et leur anonymat est strictement préservé.

 

Source


La visionneuse à distance la plus réussie de Stanford révèle l’emplacement de 4 bases extraterrestres sur terre.

27/09/2018

Crédit image :
elishean.fr

La visionneuse à distance la plus réussie de Stanford révèle l’emplacement de 4 bases extraterrestres sur terre.

Publié le  : 13 août 2018 par  Arjun Walia pour collective-evolution.com

Traduction ERA pour 

Attention je reprend ici mots pour mots ce qui est mentionné dans l’article que j’ai pris la peine de traduire pour vous et le partager. Chacun aura son opinion .

Ce qui est mentionné engage l’auteur, moi je le partage en étant neutre et en vous laissant apprécier ou non cet article.


La visionneuse à distance la plus réussie de Stanford révèle l’emplacement de 4 bases extraterrestres sur terre.

EN BREF

  • Les faits:Les États-Unis avaient un programme appelé STARGATE. Il a fonctionné pendant 25 ans, où la visualisation à distance était très réussie.Beaucoup de « téléspectateurs » ont depuis parlé de leurs rencontres ET. L’un d’entre eux a identifié l’emplacement des bases  ET sur Terre au nombre de 4.
  • Réfléchir sur : Pourquoi tant de personnes de ce programme partagent-elles ces informations? La visualisation à distance est-elle utilisée par l’armée depuis quelque temps? C’était une pratique extrêmement réussie et crédible, mais pourquoi ne faisait-elle pas partie de la déclassification?

Qu’est-ce que la visualisation à distance? C’est une capacité qui permet au «spectateur» de décrire un lieu géographique éloigné de plusieurs centaines de milliers de kilomètres (voire plus) de son emplacement physique – un site qu’il n’a jamais visité.

Cette compétence a été enseignée aux soldats dans plusieurs pays du monde, et d’après ce que je comprends, c’est toujours le cas. Aux États-Unis, le programme d’observation à distance a duré 25 ans à l’Institut de recherche de Stanford avant que 70% de celui-ci ne soit déclassifié, en collaboration avec la CIA et d’autres services de renseignement.

En 1976, une présentation a été faite à l’Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens (IEEE) sur un article publié par l’Institut au nom de Hal Puthoff et Russell Targ, acteurs clés de ce qui est devenu le projet STARGATE. Le document était intitulé « Un canal perceptuel pour le transfert d’informations sur des distances kilométriques: perspectives historiques et recherches récentes» . Après sa publication, c’est alors que tout est devenu obscur, dans le monde des programmes d’accès spécial (SAP) . Rapport au Congrès.

Après sa déclassification en 1995, ou du moins une déclassification partielle, le Département de la défense et les personnes impliquées ont enregistré un taux de réussite exceptionnellement élevé.

En résumé, au fil des ans, les critiques des protocoles, le raffinement des méthodes et la reproduction réussie de ce type de visualisation à distance dans des laboratoires indépendants ont fourni des preuves scientifiques considérables de la réalité du phénomène de la visualisation à distance. La force de ces résultats a été la découverte d’un nombre croissant d’individus capables de démontrer une visualisation à distance de haute qualité, souvent à leur propre surprise. . . . Le développement de cette capacité au SRI a évolué à un point tel que le personnel en visite de la CIA sans exposition préalable à de tels concepts s’est bien comporté dans des conditions de laboratoire contrôlées. »  ( Source )

Plusieurs exemples ont été utilisés, depuis la localisation d’un avion espion perdu en Afrique , en passant par des événements futurs et des événements passés. La visualisation à distance n’est pas limitée au temps, c’est un phénomène quantique, comme la plupart des phénomènes parapsychologiques. Dans la littérature déclassifiée, il existe de nombreux exemples choquants où la visualisation à distance a été utilisée avec succès à des fins de renseignement, ce qui est logique étant donné que le gouvernement a décidé de le financer pendant 25 ans.

Il a également été utilisé pour découvrir les Anneaux autour de Jupiter, un homme du nom de Ingo Swann , un des programmes les plus efficaces que les téléspectateurs lointains ont pu décrire et visionner un anneau autour de Jupiter. Cela s’est produit avant que la sonde spatiale Pioneer 10 de la NASA  sur vole la planète, confirmant que l’anneau existait réellement.

C’est étonnant car à l’époque il n’y avait même pas moyen de percevoir les anneaux existant autour des planètes…

Pour déterminer s’il était nécessaire d’avoir un individu «phare» sur le site cible, Swann a suggéré de réaliser une expérience pour visualiser à distance la planète Jupiter avant le prochain survol de la NASA Pioneer 10. Dans ce cas, à sa grande déception (et à la nôtre), il trouva un anneau autour de Jupiter et se demanda s’il avait peut-être vu Saturne à distance par erreur. Nos collègues en astronomie étaient également peu impressionnés, jusqu’à ce que le survol révèle qu’un anneau imprévu existait ( source )

Voici une brève chronologie de la consultation à distance par le gouvernement.

                            Le thème commun aux vues isolées est : Extraterrestre.

Depuis la déclassification du programme, de nombreuses personnes, des téléspectateurs, des militaires et des universitaires se sont exprimés sur le programme. Le lecteur le plus populaire au sein du programme, Ingo Swann , comme mentionné ci-dessus, a écrit un livre intitulé «penetration» dans lequel il a fourni plus de détails sur le programme que nous n’avions pas reçu des fichiers gouvernementaux. Il a décrit des corps humanoïdes sur la lune, travaillant sur quelque chose (verso de la lune), ainsi que de grandes structures, des bâtiments et plus encore. Il était très franc au sujet de la présence extraterrestre qui était apparemment connue dans ces programmes.

Joseph Mcmoneagle était un autre, qui avait également vécu des expériences de visionnage à distance d’une présence extraterrestre, cette fois venant de Mars. Beaucoup d’entre eux ont parlé ouvertement de la présence extraterrestre.

Sur une note parallèle, tout en mentionnant Mars et les visionnements à distance, il convient de souligner que six anciens téléspectateurs de l’armée américaine ont été mandatés par des responsables du programme spatial russe pour étudier la cause de la disparition de Phobos II. Les téléspectateurs ont publié un rapport final intitulé «Pénétration Enigma: Anomalie soviétique des images de vaisseaux spatiaux Phobos II».

Comme le souligne Jim Marrs, dans son roman  Notre histoire occultée.

Le rapport indiquait qu’un objet en forme de disque montait de la surface martienne vers Phobos II tandis qu’un deuxième objet se rapprochait encore plus et scannait la sonde avec un dispositif à faisceau de particules pénétrant, qui perturbait les équipements de communication et de guidage. L’engin soviétique hors de contrôle a ensuite été frappé par une «micrométéorite» . Les téléspectateurs ont dit que cela n’était peut-être pas un hasard, car il semble que toute la technologie mise en place depuis la Terre soit examinée de près par des non-humains… Après avoir été frappé, Phobos II s’est faufilé sur la surface martienne.

Les 4 bases exotiques.

Ensuite, il y a Pat Price, qui, avec Ingo Swann, est décrit comme l’un des téléspectateurs les plus performants du SRI, ses sessions étaient extrêmement précises. Au sein de la communauté des téléspectateurs, parmi la littérature déclassifiée, il est surtout connu pour ses croquis de portiques et de grues qui correspondaient aux photos de renseignement de la CIA qu’il n’avait jamais vues, c’était pendant la guerre froide.

Russel Targ, le co-fondateur du programme de RSI, a récemment donné des conférences sur «tout», il «sait sur ESP».

Selon Atwater , Pricer avait réussi à voir à distance 4 «bases» extraterrestres stationnées sur Terre. L’un était situé sous le mont Ziel, l’autre sous le mont Perdido en Espagne, ainsi que le mont Inyangani au Zimbabwe et en Alaska, sous le mont Hayes.

Cela vient d’une pléthore de sources, y compris l’un des principaux chercheurs dans le domaine, Timothy Good, de son livre,  Unearthly Disclosure.

Ce qui est également intéressant à noter, c’est la tradition associée à ces montagnes, prenons par exemple Inaynagi. Il n’y a pas de pénurie d’étranges disparitions de ceux qui errent dans cette région, elle est connue dans la région et la montagne a été longtemps entourée de mystérieuses traditions.

Credo Mutwa .

Cred Mutwa
Crédit photo : collective-evolution.com/

Une histoire intéressante vient de Credo Mutwa, né en 1921, Zulu Sangoma, un guérisseur traditionnel d’Afrique australe. Il a accompli un travail humanitaire formidable en Afrique et connaît très bien la tradition et les traditions zouloues.

Maintenant, il y a d’innombrables quantités d’histoires relatives au contact extraterrestre, si même l’une d’elles est vraie, c’est fascinant. Beaucoup de ces histoires se corroborent et, couplées à la preuve de l’ hypothèse extraterrestre concernant les OVNIS, et à tous les témoignages de personnes ayant une crédibilité, il n’est pas du tout ridicule d’envisager.

Dans les buissons de la montagne, alors que Mutwa était un apprenti Sangoma, il cherchait une herbe qu’il comptait utiliser comme médicament. Quelque chose qu’il a fait assez souvent pour ramener la santé à son peuple, en particulier en ce qui concerne la pandémie du VIH en Afrique, une maladie qui, selon lui, a été créée pour détruire la population africaine.

Pendant qu’il le faisait, il était couvert d’une brume bleu vif qui, dit-il, «tournait autour de moi, entre moi et le paysage oriental». Plus tard, il s’est retrouvé dans ce qu’il a décrit comme souterrain, sous la montagne. . C’est intéressant parce que c’est exactement ce que décrit le téléspectateur Pat Price.

La prochaine chose qu’il savait, il était couché sur une table de quelque sorte. Ses bottes et son pantalon étaient manquants. Il a été approché par un groupe de créatures humanoïdes à la peau grise, avec de très grosses têtes, des bras très durs et des pattes très puissantes. ( source )

Beaucoup de ces informations proviennent également de plusieurs entretiens que Mutwa a réalisés avec David Icke.

Price a décrit les occupants de ces bases comme «ressemblant à Homo Sapiens, sauf pour les poumons, le cœur, le sang et les yeux».

Mutawa voulait fuir, mais ne pouvait pas bouger et était paralysé,

Je viens de rester allongé comme une chèvre sur un autel sacrificiel .

Mutwa a ensuite été soumis à une opération sur sa cuisse gauche, ce qui l’a poussé à crier à l’agonie. Une abondance de sang coulait de la plaie. Ensuite, une des créatures a collé un objet argenté en forme de stylo sur son passage nasal droit; puis tiré dessus. « La douleur », dit-il, « était hors de ce monde ». La douleur disparut cependant quand une des créatures – plus grande et plus grande que les autres – et qui possédait un air d’autorité – mit la main sur Le front de Mutwa. Mutwa pouvait «sentir» que la créature était une femme, malgré le fait qu’elle manquait de seins et d’autres caractéristiques féminines. En regardant attentivement Mutwa, il projetait des visions de destruction dans son esprit. Il a vu des villes être détruites par les inondations, les incendies et autres catastrophes naturelles. ( source )

Il parle longuement de ces expériences dans ses interviews avec David Icke.

Il continue en décrivant un instrument inséré dans son pénis, et aussitôt qu’il a été sorti, sa vessie s’est ouverte et il a uriné fort. Une autre créature est entrée et avait une peau rose, des yeux bleus, des pommettes hautes et avait l’air presque humaine. La créature a alors « monté Mutwa comme une fille zoulou folle » et a commencé à avoir des relations sexuelles avec lui.

C’est un autre thème commun parmi beaucoup de contactés extraterrestres supposés. Il a dit que lors de cette rencontre, un appareil avait été utilisé pour rendre l’éjaculation mutuelle «trop», et après l’épreuve, il souffrait énormément.

Il est important de mentionner que de nombreuses rencontres extraterrestres ont été décrites, à la fois ce que nous percevons comme un contact «amical» et «hostile», ainsi que des «procédures hostiles» exécutées, et parfois pas…

C’est pour le moins étrange, mais pour les bases étrangères, c’est une possibilité.

Une rencontre de mine intéressante.

J’avais l’habitude d’enseigner dans une réserve des Premières nations, dans un endroit appelé North Spirit Lake. Je suis rentré à la maison pour les vacances et quand je suis arrivé à Toronto, j’attendais le train et à côté de moi se trouvait un homme en uniforme. Chaque fois que je vois ce qui semble être un officier supérieur en uniforme, je pose toujours des questions… Celui-ci était un ancien combattant, ayant servi outre-mer au Moyen-Orient pendant cinq ans et était maintenant avec la Garde côtière. Instantanément, j’ai pensé à l’océan et aux bases militaires sous-marines, les ayant étudiées en profondeur. Je savais qu’il aimerait beaucoup être au courant de leur existence avec la Garde côtière. C’était toujours il y a 10 ans, quand il était tabou de parler de choses «étranges», qui ne semblent plus aussi taboues…

Je lui ai demandé à propos de HAARP, ses yeux brillants, il était choqué et surpris et m’a dit qu’il ne pouvait pas en parler. Je lui ai posé des questions sur les bases militaires sous-marines et sous-marines , la même chose s’est produite… Je lui ai posé des questions sur les extraterrestres et ce qui se passait. Il m’a dit de «venir travailler avec nous».

Si vous voulez en savoir plus sur les phénomènes ET / OVNIS et toutes les preuves qui les sous-tendent, vous pouvez parcourir nos articles dans la section divulgation de notre site Web . Vous trouverez une variété d’articles pour vous désintéresser !

Source 

Articles complémentaires afin que vous possédiez une base de données et forger votre avis. 

Projets américains d’espionnage psychique et de visualisation à distance.

Vision à distance.

L’être Humain: un émetteur récepteur qui s’ignore

 

Mise à jour Area 51 blog-le 27-09-2018 à 15h20.


%d blogueurs aiment cette page :