Et si les extraterrestres existaient ?

04/04/2015

Un article de Kevin Leconte – blastingnews.com – 3/4/2015

La galaxie spirale barrée "NGC 1300"

La galaxie spirale barrée « NGC 1300″

Des scientifiques ont révélé avoir capté des signaux radio venus de l’espace.

C’est une nouvelle qui fait du bruit dans le monde scientifique et plus particulièrement chez ceux en quête de vies extraterrestres. C’est le rapport d’une étude réalisée par des astronomes américains et allemands, publié le 30 mars dernier, qui révèle que des signaux radios pourraient avoir été émis d’une autre galaxie.

Sursaut radio rapide
Ces signaux sont appelés « sursaut radio rapide » (ou « FRB ») et sont très difficiles à intercepter car il sont extrêmement rapides, de l’ordre de quelques millisecondes. La plupart du temps, ces signaux sont repérés après avoir étudié un enregistrement. C’est le 14 mai 2014 que des scientifiques australiens ont pu capter pour la première fois ces signaux en temps réel.

Ils proviennent certainement d’une autre galaxie que la notre, mais difficile à dire pour l’heure l’origine exacte de ces transmissions. Malgré tout, les scientifiques qui les ont étudiées, estiment que la régularité des émissions de ces signaux permettent de conclure qu’il n’y a que 5 chances sur 10 000 pour que ce soit une coïncidence.

Des signaux d’origine artificielle
Les astrologues ayant travaillé sur cette étude déclarent que la source du signal pourrait provenir du « Petit Nuage de Magellan », une petite galaxie tournant autour de la notre. Même si pour le moment, tout ceci n’est qu’une hypothèse, l’étude « Discrete Steps in Dispersion Measures of Fast Radio Bursts » déclare que « seule une source artificielle peut être considérée ».

Certes, aucune preuve n’est apportée quant à l’existence de vies extraterrestres mais cette étude permet de commencer à croire sérieusement que d’autres formes de vies peuvent évoluer loin de nous. Des études plus poussées devront être réalisées pour vérifier cette théorie. Malgré tout, l’astronome Jill Tarter y croit. « Depuis le premier sursaut Lorimer (l’autre nom des FRB), j’ai pensé cela pourrait être des signaux artificiels. Plus de données nous dirons quelle est la bonne interprétation » a-t-il déclaré.

Alors, avons-nous de lointains voisins qui cherchent à communiquer avec nous ? La question aura peut-être bientôt une réponse.

Source 

gif

Mise à jour Area51blog, le : 04/04/2015 à 14 h00

area51blog


60 ans plus tard, le cas de l’OVNI aperçu en Georgie demeure inexpliqué.

07/03/2015

Par Jim Thompson, d’après le journal Athens Banner-Herald.
Lundi 2 Février 2015 4:05 du matin, EST

Taduction Era pour Area51blog

9RaUP2B_5hE.showposter_hq

ATHENS, Géorgie-USA. (AP) — Ce soir là, Il y en avait entre 15 et 20 survolant le ciel d’Athens,  volant à près de 2000 m d’altitude, en formation de « V ». Apparemment de la taille et de la couleur d’une grappe de raisins, leur trajectoire était stable/linéaire, et sans le moindre bruit. Depuis le Sud vers le Nord, passant d’un horizon à l’autre en à peine 10 secondes.

Pourtant plus de soixante ans plus tard, cela reste la description la plus intéressante rapportée dans le dossier Projet US Air Force 10073  à propos de ce qui s’est produit ce 26 Avril 1954 à 20:35 à Athens ; en majuscule et en un seul mot : UNIDENTIFIED  (non identifié)

Georgia-DUI-Map_full

Cette distinction est partagée par 701 des 12,618 rapports d’observation d’objets volants non-identifés du Projet Blue Book de l’ Air Force, en activité depuis 1947 jusqu’à 1969.

En 1985, l’U.S. Air Force faisait état de sa décision, notant que l’abandon de ce projet était basé sur une étude de l’Université du Colorado sur le phénomène OVNI, et sa propre expérience des investigations et rapports menées par l’Air Force elle-même.

Cette décision compte, en partie, certaines conclusions du projet ‘BLUE BOOK’ :

(1) Aucun rapport au sujet des OVNIS, aucune enquête, ni aucune évaluation de l’Air Force n’a pu donner d’indication précise sur les mesures à prendre au niveau de notre sécurité nationale.

(2) Aucune des preuves confiées où découvertes parmi les observations de l’Air Force ne furent classées comme « non-identifiées », représentant une avancée technologique ou principale au jour d’aujourd’hui, aux yeux de la science.

(3) Il n’y a aucune preuve indiquant que les observations classées comme « non-identifiées » seraient « forcément » des engins extra-terrestres.

Toujours est-il que le phénomène d’objet volants non-identifiés continue de fasciner le public, au vues des nombreux rapports d’observation qui continuent d’affluer au sein de groupes tel que le Mutual UFO Network.

La semaine dernière, John Greenewald Jr., un homme originaire de Los Angeles et fondateur du site Blackvault.com, publiait les résultats de son travail sur un recueil de milliers de documents du gouvernement fédéral furent obtenus grâce à la loi sur la Liberté d’Information, des documents du Projet Blue Book – Répertoriés depuis des années, mais disponibles depuis peu sur la toile – sont devenus beaucoup plus simple d’accès depuis qu’il les a postés sur son site dans un meilleur format de recherche.
Le travail de Greenewald a suscité une vague de couverture médiatique tandis que les agences de presse du pays ont cherché à infiltrer la base de données pour tenter d’avoir un accès local au Projet Blue Book.

L’élément à retenir au sujet de cette observation de 1954 à Athens est l’insistance du témoin sur le fait d’avoir bel et bien assisté à un  phénomène véritable et inexplicable :

“Ce n’était pas un mirage,” raconte le rapport écrit du témoin, dont le nom a été rayé hativement de la feuille, mais qui plus tard dans le rapport sera identifié comme “Mr. Cartey.”

“J’ai réellement vu cette formation arriver depuis le Sud et se diriger vers le Nord, voyageant à une vitesse si prodigieuse que je ne saurai l’estimer,” Ecrit-il. “La stabilité et le silence [de ces engins] étaient remarquables.”

Il y eu un total de quatre témoins de ce phénomène, dont l’un d’entre eux – peut-être Cartey – est identifié comme un simple postier, fonctionnaire de 37 ans. Les autres témoins étaient deux adultes et un adolescent de 16 ans, selon le dossier  Projet 10073.

Ajoutant probablement un peu plus de poids dans ce rapport, une lettre d’un colonel, L.G. Duggar, officier de l’Air Force qui servait alors en tant que professeur des sciences de l’air et tactiques dans le détachement du corps d’entrainement des officiers de réserve de  l’Air Force de l’Université de Geogie.

Duggar, qui pilotait un avion de transport de l’armée de l’air à quelques lieues d’Athens au moment de l’observation, a néanmoins déposé un rapport avec le projet Blue Book en conformité avec un règlement de 1953 de l’Air Force exigeant des commandants de toutes les activités de la Force aérienne de signaler «toutes les informations et preuves pouvant  venir à leur attention » concernant des observations d’OVNI.

Ce même règlement, selon une version de 1954, souligne que «l’intérêt de l’armée de l’air pour les objets volants non identifiés est double: d’abord comme une menace possible à la sécurité des États-Unis et de ses forces, et d’autre part, de déterminer les aspects techniques impliqués. »

Duggar, qui a noté dans son rapport qu’il avait enregistré près de 4000 heures de vol militaire, a écrit: «C’ est ma conviction que vu les lumières observées en dessous du niveau des nuages dans la nuit de cette observation, n’importe quel jet aurait été facilement entendu. La région d’Athens est normalement calme et les jets peuvent être facilement entendu jusqu’à 9 000 à 12 000 mètres d’altitude. « 

De l’avis de Greenewald, le projet Blue Book et les rapports publics volumineux sur les ovnis au cours de l’exécution du programme doivent être considérés dans le contexte de la guerre froide, quand les Américains ne savaient pas si, ou quand, ou comment, l’Union soviétique pourrait lancer une attaque contre les États-Unis.

«À l’époque, » dit  Greenewald, « les ovnis n’étaient pas une fascination, mais une peur. »

«Je pense que les gens avaient peur », a ajouté Greenewald. Et donc, dit-il, à l’égard de l’attention du public envers les lumières dans le ciel, ou les mystérieux aéronef vus au loin, « vous pourriez attribuer cela à une peur absolue. »

Quant à la question de savoir si les OVNIS sont une réalité, Greenewald soutient que « vous ne pouvez pas discréditer » les 701 observations inexpliquées. Et, dit-il, il y a aussi la possibilité que certaines des observations pour lesquelles des explications sont proposées ne sont pas, vraiment expliquées du tout.

«Je ne crois pas qu’ils (l’Armée de l’Air) savaient que ces rapports verraient jamais  la lumière du jour », a déclaré Greenewald.

gif

Mise à jour Area51blog, le : 07/03/2015 à : 16h40

area51blog


Découvrez 8 vidéos étranges d’ovnis qui font réfléchir:

22/02/2015
Source image : Le journal de Montréal REPORTERS / SPL

Source image : Le journal de Montréal
REPORTERS / SPL

Source : JEAN-MAXIME BOURGOIN- Le Journal de Montréal

Vendredi, 20 février 2015 15:27

Les gens de ces vidéos ont tous un point en commun. Ils jurent avoir vu un objet volant non identifié dans le ciel.

Selon l’astronome J. Allen Hynek, des dizaines de milliers de témoignages ont été relevés à travers le monde.

Découvrez 8 vidéos étranges d’ovnis qui font réfléchir.

1. Les mystérieux phénomènes lumineux célestes à Phoenix en 1997…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

2. Ils aperçoivent une lumière dans le ciel de la Californie !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

3. De mystérieux objets volants au-dessus du Capitole en 1952…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

4. Il aperçoit une lumière bleue du hublot de l’avion…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

5. Des images étranges dévoilées par la NASA !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

6. Un Chinois revoit le même ovni des années plus tard !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

7. Images des Forces aériennes mexicaines…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

8. Images mystérieuses de la BBC…

 Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 22/02/2015 à 15:12

area51blog


Un bien étrange phénomène a été observé dans le ciel de Fransèches (Creuse)

24/09/2013
  • © SAMY LOUSSIF Fransèches (Creuse)

    © SAMY LOUSSIF Fransèches (Creuse)

  • Source: france3.fr
  • fr3
  • Par Christian Bélingard France3 Limousin 

  • Publié le 24/09/2013 | 11:33, mis à jour le 24/09/2013 | 17:07

  • Une « très grosse étoile » qui faisait des étincelles colorées dans le ciel a été vue notamment par une habitante d’un hameau de cette petite commune lundi soir.

Plusieurs autres personnes ont également assisté à cette étrange apparition nocturne, qui se serait également produite la veille. Le phénomène non identifié a été repéré entre 20h30 et 21h.. Le maire de Fransèches, Daniel Delprato, qui s’est rendu sur place ce matin pour vérifier les témoignages, nous l’a également confirmé, même s’il n’a rien vu lui-même. Pour certains, ce pourrait être Vénus qui est visible à la même heure. Mais cette hypothèse est contestée par un astronome du Puy-de-Dôme que nous avons joint. Ecoutez tout d’abord le témoignage de l’habitante de Fransèches:

écoutez interview

gif

Mise à jour Area 51Blog, le: 24/09/2013 à : 18h35.

area51blog


L’avenir de l’Humanité parmi les milliards de Terre(s) présentes dans notre galaxie

01/08/2012

Vue d’artiste représentant un coucher de Soleil vu depuis la super-Terre Gliese 667Cc
Credit:ESO/L. Calçada – http://www.eso.org/public/france/im…

L’avenir de l’Humanité parmi les milliards de Terre(s) présentes dans notre galaxie.


La Terre en timelapse vue de l’ISS

04/12/2011

« Ce que Superman aurait pu voir, ce sont des “Supermen” qui l’ont vu (Around the World in 90 Minutes ) »

Belles images à découvrir en vidéo sur un blogue Sympa 


Objets volants identifiés ou non, avez-vous donc une âme ?

24/09/2011

Info envoyée par Denis Boily – Source: http://www.lasavoie.fr

Phénomènes inexpliqués, apparitions, boules de feu, tâches dans le ciel… Et la fiction qui alimente nos fantasmes. Les questions fascinent tandis que notre ignorance en la matière sème le doute.


Il est temps de mettre fin aux rumeurs.

Non, Bruce Willis ne sauvera pas le monde en faisant exploser une charge nucléaire sur un astéroïde grand comme le Texas. Et il n’est pas acté que les extra-terrestres s’intéressent à notre planète au point de la visiter aussi fréquemment que l’on voit d’apparitions dans le ciel étoilé. « En astronomie, il n’y a pas de place à l’abstraction. Tout s’explique de façon rationnelle », commence Stéphane Clément, président du Club Astronomique Savoie Lactée. « Tous les phénomènes auxquels nous avons assisté ont fini par être explicités ». Voici qui met fin à toute spéculation sur ces brouettes volantes aperçues ça et là, ou à ces boules lumineuses clignotantes. Ou quand notre esprit d’illuminé tardif se heurte à la logique et la raison. L’astronome n’a donc pas la tête dans les étoiles ? « Il est là pour comprendre où l’on vit » explique Gilbert Collombet, ex président dudit club. « Ce qui se passe sur Terre est aussi important que ce qu’il y a là-haut. La météorologie, la géologie ou l’étude des particules élémentaires sont autant de sujets qui nous concernent ». Les mouvements des nuages, la tectonique des plaques ou encore l’étude du fond des océans sontparmi les matières nourricières de l’astronome. « Les gens viennent nous voir par passion, toujours, mais aussi parce qu’ils s’interrogent. En astronomie, l’amateur peut venir en aide au professionnel » .

Eau = vie ? Un raccourci…
Des questions, le plus souvent sur des événements étranges, survenant dans un ciel dégagé. En Savoie, les apparitions d’ovnis ont régulièrement défrayé la chronique : les blogs s’amoncellent, les rumeurs faisant état d’un « point lumineux qui glissait ou flottait » (août 2010) du côté d’Aigueblanche ou d’une boule de feu au-dessus de Bourg-Saint-Maurice, en novembre 1998 mènent le commun des mortels à fantasmer tous azimuts autour de la vie extra-terrestre. « Aujourd’hui, certains scientifiques sont convaincus qu’il y a eu de l’eau sur Mars, ce qui n’est pas admis par tous, et qui ne signifie pas nécessairement présence de vie. Eau = vie, c’est un raccourci rapide » tranche Stéphane. « Ensuite, ces points, ces boules, ces mouvements ont une explication », constate Gilbert Collombet. « Une fois, nous étions plusieurs à assister au même phénomène, une trace derrière un point lumineux. Nous étions perplexes et nous avons appris par la suite que ce n’était que la station ISS qui dégageait son excédent d’eau, ce qui a produit ce panache que nous n’expliquions pas ». Autre exemple, les iridiums, ces instants de luminosité intense, comme des flashs, dûs en réalité à un satellite en rotation dont les panneaux réverbèrent la lumière du soleil. « Cette histoire de la tête aperçue sur Mars », reprend Stéphane, « n’était qu’un effet de lumière, et pourtant, elle avait fait parler d’elle, dans les années 80 » ! Voilà de quoi renvoyer les apprentis-enquêteurs aux affaires paranormales à leurs études.

À quand la prochaine extinction ?

Le mythe le plus prégnant reste toutefois celui de l’astéroïde, qui viendra un jour éteindre la vie sur Terre. « C’est la question qui revient le plus souvent, plus que les petits hommes verts. Il en tombe en permanence et on les voit très bien, ce sont les étoiles filantes.
Lorsqu’elles frappent le sol, ce sont des météores », explique Gilbert. « Quoi qu’il arrive, la vie dominante sera éradiquée une 6e fois ». Sixième car les dinosaures furent la 5e espèce de vie régnante sur Terre détruite par ce fameux caillou tombé sur le Golfe du Mexique. « Il y a, entre Jupiter et Mars une grosse ceinture d’astéroïdes… Le prochain viendra probablement de là » On vous laisse imaginer qu’il ne s’agit pas du B612, lieu de villégiature du Petit Prince. « Pas besoin d’un morceau grand comme la Guadeloupe… Juste un petit caillou de 20 km suffirait à tout anéantir », tout comme le feraient un volcan terrestre, sous-marin ou un nuage de poussière bloquant la lumière solaire. Quant au soleil, il viendra, lui aussi, à faire des siennes : « dans 4, 5 milliards d’années, lorsqu’il aura bouffé tout son hydrogène… » Bref, on en apprend de belles. « 90 % des découvertes ont été réfléchies en amont », confie Gilbert. « Mais tout est en mouvement. Tous les 50 ans, les coordonnées spatiales évoluent, on change de calendrier. Aujourd’hui, on fonctionne selon le calendrier 2000, dans 50 ans, il sera différent. Même notre matériel est prototype. Il y tant de choses à voir, hormis les étoiles… Des nébuleuses, des galaxies, des amas d’étoiles… » De choses à savoir, aussi, comme le fait qu’une journée sur Vénus est plus longue qu’une année (243 jours terrestres contre 242), que celle-ci tourne d’Est en Ouest, et non d’Ouest en Est comme les autres planètes, qu’il y a 500 millions d’années, les jours duraient 21 heures, ou encore qu’il nous faudrait 80 ans pour aller sur Saturne…
Un désintérêt du public pour l’étude des astres
Malgré tout, il semble que la tendance penche pour un désintérêt général pour l’astronomie. « Qui a pu assister au dernier lancement d’une navette vers la station internationale » ? s’interrogent nos deux compères. « Qui sait qu’ils ont été nombreux outre le trio d’Apollo XI, à avoir posé le pied sur la Lune ? Aujourd’hui, seuls les Chinois ou les Indiens paraissent vouloir poursuivre la conquête spatiale… » Ajoutons que sur 42 missions d’exploration de Mars, 24 ont échoué… « L’astronomie, ce ne sont ni les grosses têtes ni les gros calculs. Ce côté scientifique rebute les gens. Elle se pratique comme on joue au foot, chaque personne a quelque chose à nous apporter. Si on pouvait avoir un observatoire, à l’abri des lumières, avec un télescope pro ». Cette lumière, ennemie de l’observation, comme le dénonce Gilbert : « A Albertville, en levant la tête, vous verrez, disons, 20 étoiles. Depuis Tamié, 400 et à 2500m, vous en verrez 1800 à 2000 » . Comment donc donner aux gens l’envie d’avoir envie ? « Qu’ils viennent se faire plaisir avec ce qu’ils ont. Il y aura toujours quelque chose à voir… »
JÉRÔME BOIS

Club d’Astronomie Savoie Lactée, 45 place Montmain, Ugine.

Journal La Savoie


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 218 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :