« Disparitions Mystérieuses : Le cas Dennis Martin » avec Lionel Camy

15/02/2017
credit logo: nurea.tvDiffusé en direct le 10 févr. 2017

Entretien le vendredi 10 février à 20h30

« Disparitions Mystérieuses : Le cas Dennis Martin » avec Lionel Camy

Chaque année, plusieurs personnes disparaissent dans les parcs nationaux et forêts américaines dans des circonstances mystérieuses.

Lionel Camy, romancier et grand voyageur passionné d’énigmes, est l’auteur du livre « Disparus dans la nature », un recueil d’histoires vraies de disparitions étranges.

Il nous rejoint sur Nuréa TV pour nous narrer le récit de la disparition mystérieuse de Dennis Martin, un enfant de 6 ans qui s’est « évaporé » dans des circonstances énigmatiques en 1969 dans les Great Smoky Mountains.

Il décryptera ensuite cette affaire pour nous et passera en revue les hypothèses (quelles soient rationnelles ou relevant du paranormal) pouvant expliquer la disparition mystérieuse de Dennis Martin, afin que chacun puisse se forger sa propre opinion.

Vous souhaitez commander le livre de Lionel Camy ? Voici un lien utile :
DISPARUS DANS LA NATURE : Vingt histoires vraies et mystérieuses
https://www.amazon.fr/gp/product/B01N

Merci d’avance pour vos partages et invitations.

A très bientôt !

Guillaume

Vidéo NUREA tv via youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Nous partageons de temps en temps les interventions de personnes qui parlent sur la chaîne du web Nuréa Tv en proposant des cas, leur témoignage ou leurs recherches  tout simplement, comme j’ai pu aussi m’exprimer sur leur chaîne à propos des O.A.N.I.

Nurea Tv propose l’étrange en thème principal,  par le biais d’intervenants grâce à des directs.

Ces directs sont ensuite  mis en ligne par Nora & Guillaume  les administrateurs de cette chaîne afin que les gens qui ont manqué ces rendez-vous puissent profiter des thèmes présentés auparavant.

Nous les apprécions tous deux pour ce travail et partage de l’information sur les mystères liés ou non au paranormal. 

Le thème ci-dessus que nous vous présentons, devrait plaire à plusieurs d’entre vous ici sur AREA 51 blog.

 Nous remercions NureaTv ainsi que l’intervenant Lionel Camy.

N’ hésitez pas à vous connecter en direct sur Nurea Tv si l’étrange vous intéresse.

Pour notre part ce partage, est l’une de notre contribution afin que Nurea Tv soit davantage sollicité par vous internautes. Merci à toutes et à tous.

Voici le lien de leur site web en ligne (cliquez)

Era & Sylvain. area2

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 15/02/2017 à :15h35.

area51


60 ans plus tard, le cas de l’OVNI aperçu en Georgie demeure inexpliqué.

07/03/2015

Par Jim Thompson, d’après le journal Athens Banner-Herald.
Lundi 2 Février 2015 4:05 du matin, EST

Taduction Era pour Area51blog

9RaUP2B_5hE.showposter_hq

ATHENS, Géorgie-USA. (AP) — Ce soir là, Il y en avait entre 15 et 20 survolant le ciel d’Athens,  volant à près de 2000 m d’altitude, en formation de « V ». Apparemment de la taille et de la couleur d’une grappe de raisins, leur trajectoire était stable/linéaire, et sans le moindre bruit. Depuis le Sud vers le Nord, passant d’un horizon à l’autre en à peine 10 secondes.

Pourtant plus de soixante ans plus tard, cela reste la description la plus intéressante rapportée dans le dossier Projet US Air Force 10073  à propos de ce qui s’est produit ce 26 Avril 1954 à 20:35 à Athens ; en majuscule et en un seul mot : UNIDENTIFIED  (non identifié)

Georgia-DUI-Map_full

Cette distinction est partagée par 701 des 12,618 rapports d’observation d’objets volants non-identifés du Projet Blue Book de l’ Air Force, en activité depuis 1947 jusqu’à 1969.

En 1985, l’U.S. Air Force faisait état de sa décision, notant que l’abandon de ce projet était basé sur une étude de l’Université du Colorado sur le phénomène OVNI, et sa propre expérience des investigations et rapports menées par l’Air Force elle-même.

Cette décision compte, en partie, certaines conclusions du projet ‘BLUE BOOK’ :

(1) Aucun rapport au sujet des OVNIS, aucune enquête, ni aucune évaluation de l’Air Force n’a pu donner d’indication précise sur les mesures à prendre au niveau de notre sécurité nationale.

(2) Aucune des preuves confiées où découvertes parmi les observations de l’Air Force ne furent classées comme « non-identifiées », représentant une avancée technologique ou principale au jour d’aujourd’hui, aux yeux de la science.

(3) Il n’y a aucune preuve indiquant que les observations classées comme « non-identifiées » seraient « forcément » des engins extra-terrestres.

Toujours est-il que le phénomène d’objet volants non-identifiés continue de fasciner le public, au vues des nombreux rapports d’observation qui continuent d’affluer au sein de groupes tel que le Mutual UFO Network.

La semaine dernière, John Greenewald Jr., un homme originaire de Los Angeles et fondateur du site Blackvault.com, publiait les résultats de son travail sur un recueil de milliers de documents du gouvernement fédéral furent obtenus grâce à la loi sur la Liberté d’Information, des documents du Projet Blue Book – Répertoriés depuis des années, mais disponibles depuis peu sur la toile – sont devenus beaucoup plus simple d’accès depuis qu’il les a postés sur son site dans un meilleur format de recherche.
Le travail de Greenewald a suscité une vague de couverture médiatique tandis que les agences de presse du pays ont cherché à infiltrer la base de données pour tenter d’avoir un accès local au Projet Blue Book.

L’élément à retenir au sujet de cette observation de 1954 à Athens est l’insistance du témoin sur le fait d’avoir bel et bien assisté à un  phénomène véritable et inexplicable :

“Ce n’était pas un mirage,” raconte le rapport écrit du témoin, dont le nom a été rayé hativement de la feuille, mais qui plus tard dans le rapport sera identifié comme “Mr. Cartey.”

“J’ai réellement vu cette formation arriver depuis le Sud et se diriger vers le Nord, voyageant à une vitesse si prodigieuse que je ne saurai l’estimer,” Ecrit-il. “La stabilité et le silence [de ces engins] étaient remarquables.”

Il y eu un total de quatre témoins de ce phénomène, dont l’un d’entre eux – peut-être Cartey – est identifié comme un simple postier, fonctionnaire de 37 ans. Les autres témoins étaient deux adultes et un adolescent de 16 ans, selon le dossier  Projet 10073.

Ajoutant probablement un peu plus de poids dans ce rapport, une lettre d’un colonel, L.G. Duggar, officier de l’Air Force qui servait alors en tant que professeur des sciences de l’air et tactiques dans le détachement du corps d’entrainement des officiers de réserve de  l’Air Force de l’Université de Geogie.

Duggar, qui pilotait un avion de transport de l’armée de l’air à quelques lieues d’Athens au moment de l’observation, a néanmoins déposé un rapport avec le projet Blue Book en conformité avec un règlement de 1953 de l’Air Force exigeant des commandants de toutes les activités de la Force aérienne de signaler «toutes les informations et preuves pouvant  venir à leur attention » concernant des observations d’OVNI.

Ce même règlement, selon une version de 1954, souligne que «l’intérêt de l’armée de l’air pour les objets volants non identifiés est double: d’abord comme une menace possible à la sécurité des États-Unis et de ses forces, et d’autre part, de déterminer les aspects techniques impliqués. »

Duggar, qui a noté dans son rapport qu’il avait enregistré près de 4000 heures de vol militaire, a écrit: «C’ est ma conviction que vu les lumières observées en dessous du niveau des nuages dans la nuit de cette observation, n’importe quel jet aurait été facilement entendu. La région d’Athens est normalement calme et les jets peuvent être facilement entendu jusqu’à 9 000 à 12 000 mètres d’altitude. « 

De l’avis de Greenewald, le projet Blue Book et les rapports publics volumineux sur les ovnis au cours de l’exécution du programme doivent être considérés dans le contexte de la guerre froide, quand les Américains ne savaient pas si, ou quand, ou comment, l’Union soviétique pourrait lancer une attaque contre les États-Unis.

«À l’époque, » dit  Greenewald, « les ovnis n’étaient pas une fascination, mais une peur. »

«Je pense que les gens avaient peur », a ajouté Greenewald. Et donc, dit-il, à l’égard de l’attention du public envers les lumières dans le ciel, ou les mystérieux aéronef vus au loin, « vous pourriez attribuer cela à une peur absolue. »

Quant à la question de savoir si les OVNIS sont une réalité, Greenewald soutient que « vous ne pouvez pas discréditer » les 701 observations inexpliquées. Et, dit-il, il y a aussi la possibilité que certaines des observations pour lesquelles des explications sont proposées ne sont pas, vraiment expliquées du tout.

«Je ne crois pas qu’ils (l’Armée de l’Air) savaient que ces rapports verraient jamais  la lumière du jour », a déclaré Greenewald.

gif

Mise à jour Area51blog, le : 07/03/2015 à : 16h40

area51blog


Découvrez 8 vidéos étranges d’ovnis qui font réfléchir:

22/02/2015
Source image : Le journal de Montréal REPORTERS / SPL

Source image : Le journal de Montréal
REPORTERS / SPL

Source : JEAN-MAXIME BOURGOIN- Le Journal de Montréal

Vendredi, 20 février 2015 15:27

Les gens de ces vidéos ont tous un point en commun. Ils jurent avoir vu un objet volant non identifié dans le ciel.

Selon l’astronome J. Allen Hynek, des dizaines de milliers de témoignages ont été relevés à travers le monde.

Découvrez 8 vidéos étranges d’ovnis qui font réfléchir.

1. Les mystérieux phénomènes lumineux célestes à Phoenix en 1997…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

2. Ils aperçoivent une lumière dans le ciel de la Californie !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

3. De mystérieux objets volants au-dessus du Capitole en 1952…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

4. Il aperçoit une lumière bleue du hublot de l’avion…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

5. Des images étranges dévoilées par la NASA !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

6. Un Chinois revoit le même ovni des années plus tard !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

7. Images des Forces aériennes mexicaines…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

8. Images mystérieuses de la BBC…

 Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 22/02/2015 à 15:12

area51blog


L’Espace aérien australien pullule d’engins extraterrestres

18/02/2015
Crédit Image : Ken Pfeifer WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

Crédit Image : Ken Pfeifer
WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

Source: KEN PFEIFER  –  traduction Era pour Area 51 blog

Les demandes d’accès à l’information déposées par deux scientifiques de Melbourne ont révélé que les ovnis sont peut être plus actifs dans l’espace aérien australien que beaucoup de gens ne le pensaient. Paul Dean et Keith Basterfield étaient tellement fascinés par un rapport du Département de la Sécurité des Transports Aériens sur un incident près de Perth, le 19 Mars de l’année dernière qu’ils déposèrent une demande d’accès à la compagnie Airservices Australia, demandant des informations sur des cas récents d’objets inexpliqués dans nos cieux.

Lorsque la réponse fut retournée détaillant 13 incidents au cours des sept dernières années, ils furent stupéfaits. «À environ 3800 pieds (environ: 1,15824 kilomètre)dessus du niveau moyen de la mer, l’équipage a aperçu une lumière stroboscopique lumineuse directement en face de l’avion», déclare  un rapport sur l’incident de Perth du 19 Mars.

« La lumière a semblé se diriger vers l’avion et l’équipage a réalisé qu’elle provenait d’un objet inconnu, peut-être un véhicule aérien sans pilote (UAV). » Le pilote a indiqué que l’objet était de forme cylindrique et de couleur grise. « Le pilote a été contraint de prendre des mesures d’évitement pour éviter de percuter  l’objet.

Un autre incident  implique un objet ressemblant à un  missile qui tombe du ciel.  « Le (Vol) XKi (DH8C) a signalé  un objet étranger de taille approximative (1 mètre) à proximité (50 pieds) de l’avion les amenant à se stabiliser brièvement tandis que l’objet passait  à gauche, » déclare un pilote de Airservices Australia : Le pilote a rapporté une observation à 6800 pieds. Environ 2,07264 kilomètres »

Dans un autre incident le pilote signale avoir observé « quelque chose en vol stationnaire…qui a alors disparu ». En septembre 2012 le vol « TGW581 signale un objet cylindrique rouge dépassant l’avion dans la direction opposée en franchissant le niveau de vol 200 (FL200)  à environ 20  miles nautiques« 37.040 km environ »  au sud de Sydney.

« Le 25 Avril 2010 près de Mount Jerrabomberra dans la Nouvelle-Galle du Sud. « un objet non identifié ( en forme de pyramide inversée) dérivait près de la piste finale 35 … Il  dérivait initialement  vers l’ouest, en direction de la piste finale 35, avant de monter et de dériver vers le  nord-est. «  » Deux avions (QFA814 et VOZ259)  ont été détournés vers les zones de réduction du bruit pour éviter l’objet.»

Remarque : l’image ci-dessus est une illustration

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

THANKS TO WWW.UFOCASEBOOK.COM AND

THANKS TO RODNEY STEVENS

gif

Mise à jour Area 51 blog, le: 18/02/2015 à 16h20.

area51blog


Mystère autour de l’ « ovni du Président Bush « 

15/02/2015
crédit image  Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

crédit image Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Gigantesque ovni près de la résidence du Président Bush

Un article de Ken Pfeifer
Traduction Era pour Area51blog
8 Janvier 2006….Crawford Texas
Une observation connue dans l’entourage du président George W. Bush a eu lieu au Texas le 8 Janvier 2006. Les gens de Stephenville et Dublin Texas ont vu passer dans leur région des touristes stupéfiants. Près d’une douzaine de personnes incluant un pilote, un agent de police et de nombreux  chefs d’entreprise déclarent avoir vu un objet volant de 300 mètres de long, silencieux tout illuminé et se déplaçant rapidement près du sol. Pas la peine de vous dire que cela a terriblement secoué la petite communauté. Certains témoins  ont également déclaré avoir vu des jets de l’US Air Force poursuivre l’OVNI.
Les rapports de radar qui furent publiés, montrèrent que les témoins de la région de Stephenville avaient raison ; quelque chose a été vu sur le radar passant au dessus d’eux.
L’objet a été vu sur le radar alors qu’il survolait et dépassait  Stephenville, il est allé directement vers le Ranch Crawford du président Bush, à 16 km du ranch l’OVNI a dépassé des limites de l’écran radar, selon les rapports des organismes gouvernementaux.
Ce qui nous laisse avec cette question sans réponse, comment un engin d’une telle taille a t il pu s’approcher si près du ranch présidentiel sans être inquiété par la défense aérienne ? Sauf bien sûr, s’il s’agissait d’un engin militaire.  Le rapport du contrôle aérien  de Stephenville, transmis au MUFON, un document de 77 pages indique, « Cet objet se déplaçait vers le sud tout droit en direction du ranch Crawford, aussi connu en tant que « la Maison Blanche dans l’ouest » du président Bush. La dernière fois que l’objet a été vu sur le radar à 20h00, il suivait une trajectoire directe vers le ranch Crawford et était à seulement à 16 km « .
Bien qu’ayant le sens de l’humour, George W. Bush devait se rendre en Cisjordanie, en Israël, au Koweït, au Bahreïn, aux Émirats arabes unis, en Arabie saoudite et en Egypte du 8 au 16 Janvier 2008. Ce qui rend hautement improbable que ce dernier soit allé faire un voyage d’agrément à bord d’un immense vaisseau extraterrestre. Mais l’Amérique a de nombreuses bases là-bas, ce qui pourrait en fait permettre à l’US Air Force d’expérimenter avec des vaisseaux extraterrestres, sans que  les Américains ne s’en aperçoivent. Donc, l’engin a-t-il survolé le ranch Crawford ? Cette information radar n’a pas été donnée au public, mais si il allait dans cette direction sur le dernier rapport de radar, la réponse est très probablement oui; il a survolé le Ranch présidentiel.
Donc, si ce ne était pas une coïncidence, peut-être cherchaient-ils ou travaillaient ils avec le président? A moins qu’ une espèce exotique ne contrôle  la politique américaine pour son propre profit?
crédit image Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

crédit image Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Le président Bush étant un ancien pilote de chasse militaire, il a peut-être été tentant pour lui de piloter un tel engin vu survolant son propre ranch. Peut-être une coïncidence, ou de la curiosité envers les extraterrestres, seul le temps nous le dira. Réfléchissez y, l’ancien président George W. Bush a décidé de faire du parachutisme le jour de son 80e et 85e anniversaire. Son 85e anniversaire n’était pas la deuxième, mais en réalité la 7ème fois qu’il sautait en parachute! Ce gars est un preneur de risque. Si les Bush sont intrépides  même dans la vieillesse, alors pouvez-vous imaginer ce qu’un  pilote de chasse ferait s’il voyait un vaisseau extraterrestre de 300 mètres entre les mains de l’USAF ? Il est très possible que le président Bush ait utilisé son autorité pour prendre les commandes de ce vaisseau à partir d’une base secrète et piloté à mi-chemin dans le monde entier en quelques minutes pour jeter un oeil à son propre ranch depuis les airs. S’il vous plaît notez, qu’il l’a déjà fait dans le passé comme preuve. Le 2 mai 2003, le président Bush a usé de son autorité pour co-piloter un hover jet S-3B Viking de la Marine et a survolé le  porte-avions USS Abraham Lincoln.

 Bush a déclaré avoir piloté l’engin seul pendant un moment en précisant: «Oui, je l’ai piloté. Oui, bien sûr, j’ai aimé. « Grace à son expérience passée en tant que pilote de chasse de F-102 dans la garde nationale aérienne du Texas, Il serait tout à fait naturel pour Bush de prendre les commandes d’un vaisseau de technologie extraterrestre tombé aux mains de l’USAF et de survoler l’endroit qu’il aime le plus, au Texas. D’où le ranch, facile de rentrer à la maison et impressionner les siens, à savoir George HW Bush avec sa nouvelle acquisition.
REMARQUE: L’image de l’ovni ci-dessus est une illustration
KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS
WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG
WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG
REMERCIEMENTS SPECIAUX A WWW.UFOSIGHTINGSDAILY.COM
gif

Mise à jour  Area51blog, le : 15/02/2015 à 14:10

area51blog


Dossier: Corps étrangers ou implants ? Enlèvements et implants par Gildas Bourdais

21/10/2014

Un phénomène qui a pris de l’ampleur dans les années 80 est celui des récits de

image source: mysteresdumonde.f

image source:
mysteresdumonde.f

supposés enlèvements à bord d’ovnis. Jusqu’à la fin des années 70, il n’y avait
encore que quelques cas connus d’enlèvements (connus mais sans preuve décisive
de leur réalité), et l’on ne pensait pas qu’il puisse y en avoir beaucoup d’autres. L’un
des touts premiers cas, celui d’Antonio Villas Boas, avait eu lieu au Brésil en 1957,
les autres apparaissant surtout aux Etats-Unis. Rappelons les principaux : Betty et
Barney Hill en 1961, divulgué seulement en 1966, le policier Schirmer en 1967,
Hickson et Parker en 1973, Carl Higdon en 1974, le jeune bûcheron Travis Walton en
1975, et enfin la remarquable histoire de Betty Andreasson, s’étalant sur de
nombreuses années, avec premier livre en 1979.

Mais voilà que les choses changent au tournant des années 80. Un premier livre de
Budd Hopkins, Missing Time (« le temps manquant ») paraît en 1981, sur des cas
d’enlèvements supposés, révélés en grande partie sous hypnose, alors que le
témoin se rappelait seulement d’un trou inexpliqué dans son emploi du temps.
Hopkins est un artiste New Yorkais d’excellent niveau (et non pas un artiste  »
commercial  » comme l’a raconté Jacques Vallée !) qui s’est intéressé aux ovnis après
en avoir observé un lui-même. Ce premier livre était suivi d’un autre en 1987,
Intruders, encore plus impressionnant, qui paraissait presque en même temps que le
premier livre de l’écrivain à succès Whitley Strieber sur le même sujet, Communion,
un best seller immédiat avec plus d’un million d’exemplaires vendus. Sa couverture
popularisait la figure de l’extraterrestre à grands yeux noirs, à la peau grise et au
menton pointu, qui est devenu célèbre sous l’appellation de  » Gris «  ou  » Petit Gris « .

Mise en évidence de la taille d'un implant   L'analyse en général ne révèle rien d'extraordinaire, la coque extérieure est composée de keratine, matière naturelle, se formant habituellement autour de tout corps étranger invasif se trouvant dans le corps humain. Des moyens d'analyse poussés mis en action (microscope électronique, spectroscope, rayons X, chimie), permettent d'étudier la composition, la densité et propriétés électromagnétiques des implants. image source: mysteresdumonde.fr

Mise en évidence de la taille d’un implant
L’analyse en général ne révèle rien d’extraordinaire, la coque extérieure est composée de keratine, matière naturelle, se formant habituellement autour de tout corps étranger invasif se trouvant dans le corps humain. Des moyens d’analyse poussés mis en action (microscope électronique, spectroscope, rayons X, chimie), permettent d’étudier la composition, la densité et propriétés électromagnétiques des implants.
image source:
mysteresdumonde.fr

Les Français ne se sont pas rendus compte tout de suite de ce choc culturel
américain car, sur la version française du livre, publiée à la sauvette comme roman
de gare, cette tête inquiétante, ressemblant à un diable, avait été remplacée par un
dessin insignifiant. Le livre de Strieber est passé tout à fait inaperçu dans notre pays,
de même que le premier livre de Budd Hopkins, traduit quatorze ans après l’édition
originale, sous le titre ronflant Enlèvements extraterrestres. Les témoins parlent
(Editions du Rocher, 1995), qui fut passé quasiment sous silence dans les médias.

Le deuxième livre de Hopkins, Intruders, non traduit en français, est très important
car il osait parler pour la première fois de manipulations génétiques et de  » fabrication
 » d’enfants hybrides. Un thème inquiétant au possible qui n’a pas manqué de susciter
une violente et durable controverse aux Etats-Unis. De nombreux autres cas ont fait
surface depuis, au point que le phénomène a commencé à ressembler à une
épidémie au cours des années 90. Ces récits, souvent révélés sous hypnose, ont
suscité des critiques de toutes sortes, certains accusant notamment les
hypnothérapeutes d’influencer malhonnêtement les témoins, et même ces derniers
d’être des déséquilibrés avides de publicité.

Pourtant, un examen objectif du dossier, tel que l’ont fait des chercheurs compétents,
nous oblige à prendre très au sérieux cet aspect inquiétant du  » phénomène ovni « .
Inquiétant, certes, mais aussi fascinant car il a ouvert ces dernières années des
perspectives qui rapprochent singulièrement ces récits des expériences de  » sortie
du corps «  et  » proches de la mort « , les fameuses  » NDE  » ( Near Death Experiences)
dont on parle de plus en plus aujourd’hui. Le Figaro Magazine du 15 avril 2000 leur
consacrait un dossier intitulé  » l’explosion du paranormal « , qui posait la question  »  Et
si c’était vrai ? « . Peut-être les journalistes français vont-ils commencer à se poser la
même question au sujet des ovnis et de ce phénomène des enlèvements ?

Il faut bien reconnaître que les preuves concrètes et irréfutables du phénomène des
enlèvements n’ont pas encore pu être réunies. Cependant, il y a de nombreux indice
de cette réalité, tels que des traces au sol, des marques sur le corps, et surtout, à
présent des implants qui ont été extraits du corps des enlevés. C’est le Dr Roger
Leir, qui est devenu depuis 1995 le spécialiste de ce type d’opérations aux Etats-
Unis.

Photographie d'un implant Source image du Dr leir

Photographie d’un implant
Source image du Dr leir

Que penser de cette affaire d’implants ?
par Simone Brunie, coordinatrice d’UFOCOM

Le Docteur Jacques Costagliola, d’une part  et Gildas Bourdais, d’autre part, nous proposent
chacun  un article que nous publions, bien que la relation entre « implants » et ovnis n’ait pas
encore été établie jusqu’ici. Dans les deux cas, il s’agit d’une note de lecture du livre du Dr
Leir: « The Aliens and the Scalpel », publié par le « NIDS » (National Institute for Discovery
Science). Alors que J. Costagliola rapporte les résultats d’un point de vue médical, G.
Bourdais, avec son talent reconnu d’écrivain ufologue, fait le point sur la question des
implants.

NIDS rappelle toutefois que ce n’est pas parce qu’il publie un tel livre qu’il assume la
responsabilité du contenu, qui reste à la charge de son auteur.  UFOCOM s’associe à cette
mise en garde. Cependant, l’ensemble des faits relatés par le Dr Leir sont hautement
intrigants et c’est à chacun de se forger sa propre opinion en fonction de ses propres
convictions.

image source: http://ufocom.eu/

image source:
ufocom.eu/

Afin que la publication des diagrammes de rayons-X soit plus claire que celle présentée dans
le livre, nous avons demandé au Dr Leir de nous fournir une copie grandeur nature des
diagrammes. Le Dr Leir a répondu rapidement à notre demande, ce qui plaide en sa faveur.
Vous pouvez ainsi prendre connaissance du rapport du laboratoire « New Mexico Tech » qui a
effectué des analyses d’échantillons d’implants.  Les techniques rapportées sont celles
habituellement utilisées dans de tels laboratoires, que l’on peut difficilement soupçonner de
tricherie. Les diagrammes justifiant les conditions expérimentales et les résultats sont
reproduits.

source image: ufocom.eu/

source image:
ufocom.eu/

Voici la traduction en français du sommaire du rapport.

Résumé du rapport, publié par le NIDS, des analyses métallurgiques des échantillons

L’échantillon T1,2 a une forme d’aiguille, avec un un cœur de fer prédominant, enrobé d’une
couche non conductrice, gris-noir foncé. Cette couche superficielle est composée de Fe, Ca,
P, Cl et très probablement d’éléments plus légers comme du carbone ou de l’oxygène.
L’analyse de phases par diffraction des rayons-X n’a pas été absolument concluante du fait
de la très petite taille de l’échantillon. Cependant le diagramme obtenu suggère la présence
probable de quatre phases : apatite (phosphate de calcium Ca2Fe(PO4)2H2O), gœthite
(hydroxyde de fer FeO(OH)), phosphure de fer FeP4 et oxyde phosphorique P2O5. La
structure microscopique du cœur, observé au microscope optique après décapage et
polissage, semble être un alliage riche en fer avec d’importantes quantités de carbone,
probablement sous forme de carbure de fer. Le fer est probablement sous la forme alpha
avec un empilement cubique faces centrées, puisque les échantillons sont magnétiques. La
dureté de ce cœur est très élevée, au voisinage de celle d’aciers à haute teneur en carbone.

Implant en forme de "pépin de cantaloup" (Tim Cullen) Source: Dr leir

Implant en forme de « pépin de cantaloup » (Tim Cullen)
Source:
Dr leir

Implant en forme de " T " (Patricia) source photo Dr leir

Implant en forme de  » T  » (Patricia)
source photo Dr leir

L’échantillon T3-A est un mélange très complexe de matériaux. Alors que le cœur interne est
supposé semblable à celui de T1,2, la partie externe est constituée d’une combinaison de
nombreux éléments et phases différents, selon l’emplacement, dans l’échantillon, du
prélèvement. En majorité, le revêtement est le même que celui de T1,2. Cependant, on
observe parfois une substance qui a l’apparence d’écailles et qui est composée de Fe, Cu,
Ni, Al, & Sn. L’alliage constituant le revêtement pourrait donc avoir été oxydé du fait de
l’absence de peinture protectrice. L’échantillon T3-B était apparemment une sorte de tronçon
du matériau constituant le revêtement amorphe/minéral avec un cœur non métallique,
comme en témoigne sa très faible densité et l’absence de magnétisme.

Radio de l’implant en T Source photo: Dr Leir

Radio de l’implant en T
Source photo:
Dr Leir

Rappelons les symboles chimiques:

Al= aluminium, Ca=calcium, Cl= chlore, Cu= cuivre, Fe= Fer, O=oxygène, P= phosphore,
Sn= étain

Lorsque vous aurez pris connaissance des articles de J. Costagliola et G. Bourdais, n’hésitez
pas à nous faire part de votre opinion. A condition qu’elle soit écrite dans un français correct,
et avec votre autorisation, nous publierons votre réponse (en conservant votre anonymat si
vous le souhaitez). Nous envisageons d’ouvrir une rubrique « Débats » pour permettre de
conserver une trace des discussions constructives. C’est grâce à cette diversité d’opinions
que nous progresserons dans nos recherches.
Cependant, avant de formuler des critiques, je ne peux que vous encourager à lire le livre
« The Aliens and the Scalpel », afin de vous forger par vous-mêmes une opinion objective.

Source: touraine-insolite.clicforum.fr/article de Gildas Bourdais

barre2

area51blog

Sylvain Matisse Enquêteur Crédit Photo : Investigation Océanographique et Oanis

Sylvain Matisse Enquêteur
Crédit Photo : Investigation Océanographique et Oanis

« Les images ont été ajoutés ( vraies photos ) afin d’agrémenter l’article proposé par Area 51 blog.

Voici les principaux articles qu’on peut trouver facilement dans la littérature sur les ovnis.

Dans le Mufon UFO Journal : http://www.mufon.com)

  • Avril 1996 (No 336)  » In search of hard evidence  » par le Dr Roger Leir
  • Juin 1998 (No 362) :  » Alien implants. A 1998 update  » par le Dr Leir
  • Novembre 1998 (No 367) :  » The effects of  » implant  » removal discussed by five individuals « , par Eve Frances Lorgen
  • Décembre 1998 (No368) :  » NBC films  » implant  » removal « , par le Dr Leir
  • Novembre 2002 (No 415) :  » Implant anomalies continue « , par le Dr Leir

Actes du symposium du Mufon de juillet 2001 :  » Alien abduction – Alien implants. Why ?  » par le Dr Leir

Dans UFO magazine (EU), janvier 1999 :  » NBC Special to air surgical removal of purported implant « , par Jack Carlson

Dans UFO Magazine (GB), mai 2002 :  » dans le compte-rendu du congrès international de Laughlin, par Graham Birdsall.

Quelques vidéos sont également disponibles, sur les opérations et les conférences du Dr Leir.

La rédaction Area 51 blog vous propose ce reportage en complément d’informations: »

Vidéo  Spectral News TV via youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour  sylv1 pour Area 51 blogle: 21/10/2014 à : 14h40.

area51blog


ESA Euronews: A la poursuite d’une forme de vie sur Mars

28/06/2013
La planète rouge présente de nombreux canyons comme celui-ci appelé Candor Chasma. Il se trouve au nord des vallées Marineris. © ESA/ DLR/ FU Berlin (G. Neukum)

La planète rouge présente de nombreux canyons comme celui-ci appelé Candor Chasma. Il se trouve au nord des vallées Marineris. © ESA/ DLR/ FU Berlin (G. Neukum)

Article  et vidéo source:Euronews

esaPubliée le 21 juin 2013

Mars nous intrigue. Depuis les années 1960, des missions l’explorent et des robots l’ont survolé, arpenté et continuent de le faire. Bientôt, ils creuseront son sol en profondeur.

Mais la grande question de l’existence éventuelle d’une forme de vie – que ce soit aujourd’hui ou par le passé – n’a pas encore trouvé de réponse.

Nos connaissances sur Mars ont pourtant, progressé à pas de géant au cours des dix dernières années. Mars Express de l’Agence spatiale européenne (ESA) contribue largement à ce succès.

Le satellite vient de fêter ses dix ans de vol en orbite autour de cette planète. Grâce aux données qu’il collecte, les scientifiques peuvent élaborer des cartes animées en 3D de sa surface et déterminer les zones où l’on note certaines caractéristiques ou la présence de minéraux spécifiques. Savoir où se trouvent des argiles et des sulfates permet de mettre en évidence les zones où il y a eu de l’eau à une certaine époque. Une eau qui a pu être essentielle au développement de la vie.

Dans la droite ligne de la sonde spatiale Mariner 4 qui a fourni les premières images de Mars, des missions Viking puis des petits rovers, la Nasa a marqué un grand coup en posant Curiosity sur le sol martien l’an dernier. Ce laboratoire scientifique de 900 kilos, capable de prélever des échantillons de roche en sous-sol et de les analyser, ne recherche pas des traces de vie, mais des preuves d’habitabilité. Et ses recherches semblent porter leurs fruits : sur le site où il s’est posé, il a établi la présence à une certaine époque, d’une eau à la bonne température et avec l’acidité qui convient sur une période suffisante.

Autre élément d’information apporté cette fois par Mars Express : sous la surface de la planète, se trouvent de grandes quantités de glace, cachées sous de la poussière. La mission a aussi permis de déceler la présence de méthane. Autant d’axes d’investigation pour nos détectives de l’espace.

Ils seront bientôt rejoints par les équipes du programme européen ExoMars qui va lancer la première mission ayant pour objectif affiché, de trouver des traces de vie actuelle ou passée. En 2016, sera placé en orbite autour de Mars, un satellite conçu pour chercher la présence de méthane et d’ici 2018, un rover capable de prélever des échantillons jusqu’à deux mètres de profondeur roulera lui aussi sur le sol martien, toujours dans l’objectif de dénicher une hypothétique vie sur Mars.

Mais aujourd’hui, les scientifiques n’en sont qu’aux suppositions : une forme de vie pourrait s’être développée il y a environ quatre milliards d’années, peut-être dans d’anciennes vallées où de l’eau était présente pendant une longue période.

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

separation

area51blog

avatareraavatar-i-love-japan

Note adm:

Le Vendredi 28 Juin 2013, 22h30.

 Franck  B un assidu de blog Area51  nous fait parvenir par  e-mail cette vidéo,  un reportage instructif, nous le remercions.

voici ce mail: gif lettre (1)

« [22:31:38] Era: Bonjour,
une vidéo de l’agence spatiale européenne faisant le point sur la vie sur mars.

Elle est très probable dans un lointain passé quand l’eau liquide parcourait la planète.

Bonne lecture
et bonne continuation sur votre très bon blogue« 
MD (= F B)

gif

Mise à jour Area51 Blog, le : 28/06/2013 .

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :