Le projet ovni du Pentagone détiendrait des informations TOP SECRET résolvant le ROSWELL britannique

24/04/2018

L’ancien enquêteur Nick Pope a travaillé sur le projet OVNI du ministère de la Défense
Source image  : Getty/ Dailystar

 

Source : Dailystar.co.uk

Par Paul Harper / 

Traduction Era pour Area51blog

Un projet top-secret du PENTAGONE qui enquête sur les rapports d’OVNI pourrait détenir des informations révolutionnaires qui résoudraient l’énigme  du  » Roswell Britannique ».

C’est ce que déclare Nick Pope qui a enquêté sur le phénomène étrange pour le ministère de la Défense.

L’énorme programme d’identification avancée des menaces aérospatiales (AATIP) a également exploré les rapports de soucoupes volantes.

Depuis qu’elles ont été diffusées  l’année dernière, trois vidéos ont montré des rencontres étranges entre des pilotes et des aéronefs inexplicablement rapides.

Et M. Pope croit que l’AATIP pourrait résoudre le fameux incident de la forêt de Rendlesham  les nuits du 27 et du 28 décembre 1980 en décembre 1980 à Suffolk.

Deux membres de l’US Air Force (USAF), John Burroughs et Jim Penniston des bases voisines de Bentwaters et de Woodbridge, sont allés enquêter sur un accident présumé d’avion civil .

Ils sont tombés sur un engin inconnu affichant d’étranges « symboles hiéroglyphiques », qui s’est dérobé à grande vitesse après qu’ils l’aient touché.

L’OVNI a été brièvement suivi sur le radar et serait revenu deux jours plus tard et a tiré des faisceaux sur l’équipage de l’armée de l’air et une «zone sensible» de la base de Woodbridge, selon M. Pope.

 L’ancien expert MOD a déclaré: « Lorsque l’histoire du projet secret d’OVNI du Pentagone a éclaté, il y avait une référence intrigante à AATIP ayant un dossier détaillant les meilleurs cas d’OVNI du monde entier.

« En dehors de Roswell, l’incident de Rendlesham Forest est le cas ovni le plus connu au monde, donc c’est logique qu’il soit dans le dossier de l’AATIP, d’autant plus que les témoins de Rendlesham étaient des militaires américains. »

 

Source GETTY

M. Pope a déclaré que toutes les demandes d’accès à l’information sur les travaux de l’AATIP ont été rejetées pour des raisons de sécurité nationale.

« La relation spéciale entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni reste forte, mais il y a eu très peu de partage d’informations sur les OVNIS », a déclaré M. Pope.

M. Pope a affirmé qu’une évaluation du MOD a parlé de quel type de « nouvelles applications militaires » pourrait provenir des ovnis.

« Les gouvernements – même les alliés – sont en concurrence les uns avec les autres et ne veulent pas abandonner leur jeu », a-t-il déclaré.

Il croit que les enquêtes de type X-Files sur le projet du Pentagone pourraient avoir des réponses au sujet des radiations  mystérieuses associées aux soucoupes volantes.

Il a déclaré: « Dans une évaluation ultérieure du renseignement sur le phénomène OVNI, mes collègues ont étudiéde nouveau Rendlesham, et leur rapport final contenait la phrase bombe » l’événement bien documenté de Rendlesham Forest / Bentwaters est un exemple où il pourrait être postulé que plusieurs observateurs ont probablement été exposés aux radiations d’un  [Phénomène Aérien Non Identifié] pendant des périodes d’observation  plus longues que la normale « .

« Je serais intrigué de savoir quelles informations l’AATIP détient à ce sujet, et ce qu’ils ont conclu.

« Parallèlement à l’analyse de vidéos de jets militaires chassant les OVNI – comme les trois qui ont déjà été publiées – l’AATIP semble  avoir examiné les effets physiologiques des OVNIS sur les personnes qui ont eu des rencontres extrêmement proches, comme ce fut le cas à Rendlesham. »

Certains ont suggéré que le rayonnement pourrait provenir d’une «source d’énergie exotique et / ou d’un système de propulsion»

Un ancien officier du renseignement militaire, Luis Elizondo, qui dirigeait l’AATIP, a récemment fait une déclaration étonnante sur la technologie derrière les ovnis.

Il a révélé que les scientifiques ont conclu que l’engin pouvait créer sa propre bulle spatio-temporelle, ce qui lui permettait de voler à des vitesses incroyables.

Alors que le gouvernement américain a déclaré que l’AATIP avait été fermé en 2012, Elizondo a affirmé avoir travaillé sur le projet hautement sensible jusqu’en octobre de l’année dernière.

Il a dit qu’il avait démissionné pour « excès de secret et opposition interne ».

Avec le projet potentiellement toujours en cours, M. Pope espère que les réponses à l’affaire de Rendlesham pourraient finalement émerger 40 ans plus tard.

Il a déclaré: «Nous ne sommes pas loin du 40e anniversaire de ce qu’on a appelé le Roswell britannique, et j’espère que les témoins de Rendlesham – Charles Halt, John Burroughs, Jim Penniston et d’autres – vont enfin découvrir ce qui leur est arrivé.

« Ce serait ironique si la réponse au mystère ovni le plus célèbre de Grande-Bretagne se trouvait dans un dossier gouvernemental quelque part, pas au ministère de la Défense, mais au Pentagone. »

M. Pope a écrit le livre Encounter Rendlesham Forest basé sur des entrevues avec les deux témoins Burroughs et Penniston.

Source 

Mise à jour Area 51 blog-le 24-04-2018 à 01:30

 

Publicités

Victime d’un OVNI, le gouvernement paye

07/03/2015

Source : DAVID RAMASSEUL – Darkzone  – Paris Match

La reconstitution de l'OVNI de Rendlesham dans l'un des nombreux documentaires consacré à ce cas. © DR

La reconstitution de l’OVNI de Rendlesham dans l’un des nombreux documentaires consacré à ce cas.
© DR

C’est une décision sans précédent: John Burroughs, un ancien militaire américain en poste en 1980 sur la base de l’OTAN de Bentwaters, dans le sud de l’Angleterre, vient d’obtenir le remboursement de ses frais médicaux pour une liaison cardiaque en lien avec le célèbre OVNI de Rendlesham.

Pendant des années, l’armée US a prétendu que le première-classe John Burroughs n’était pas en service actif en 1980. Au terme d’une longue procédure et avec le soutien du sénateur républicain, John McCain, le vétéran a enfin obtenu que la hiérarchie militaire reconnaisse le lien direct entre sa maladie et ses activités au sein de l’armée. Plus précisément, à une surdose de radioactivité à laquelle il a été exposé dans la nuit du 25 au 26 décembre 1980, quand, avec d’autres soldats il aurait été confronté à un objet d’origine inconnue sur la base anglo-américaine de Bentwaters, dans la forêt de Rendlesham dans le Suffolk.

Lire la suite 

gif

Mise à jour Area51blog, le : 07/03/2015 à : 12h00.

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :