Un document de la CIA révèle qu’un pilote russe serait tombé malade et un autre serait mort suite à une rencontre avec un ovni.

25/03/2021

Cet article est sous copyright et l’auteur n’autorise pas sa reprise sans contrepartie financière. Pour le traduire j’ai donc un accord avec lui. Toute reproduction interdite.

Traduction Era pour area51blog

Posté le 1er mars 2021 par Chet Dembeck

Source Unknown boundaries.com

Un document récemment publié par la CIA révèle que la mort d’un pilote russe et la maladie débilitante d’un autre étaient le résultat d’une rencontre rapprochée avec un ovni.

Des avions soviétiques ont rapporté avoir vu un grand disque volant à proximité avec cinq faisceaux de lumière émanant : trois faisceaux étaient dirigés vers le sol et deux étaient projetés vers le haut lorsque l’objet a été aperçu pour la première fois. Le contrôleur au sol a ordonné à l’un des avions de modifier sa trajectoire et de s’approcher de l’objet, point duquel le disque a volé au même niveau et a dirigé l’un de ses faisceaux vers l’avion soviétique qui s’approchait, éclairant le cockpit. Listratov a cité le journal du pilote comme indiquant : A ce moment le copilote était aux commandes. Il a observé la manoeuvre que l’objet venait d’effectuer et a pu lever la main pour se protéger de la lumière insupportable. Le commandant de l’avion se reposait sur le siège voisin et un rayon de lumière brillant projetant une tache d’un diamètre de 20 centimètres passa sur son corps. Les deux pilotes ont ressenti de la chaleur.

Selon Listratov le commandant de l’avion et son copilote sont tous les deux devenus « invalides » peu de temps après l’incident. Le copilote a été contraint de quitter son emploi suite à une détérioration soudaine de son état de santé, notamment l’apparition de périodes soudaines et prolongées de « pertes de conscience ». Le commandant de l’avion est décédé en quelques mois. Selon Listratov la cause du décès a été répertoriée comme « cancer » et « les blessures causées à l’organisme à la suite des rayonnements d’un objet volant non identifié » ont été répertoriées comme un facteur contributif sur le dossier médical de l’hôpital où le commandant est décédé.

On sous estime les actes d’hostilité des ovnis mais ils existent, ce qui amène à se demander pourquoi ce phénomène est considéré par beaucoup comme n’étant pas au moins une menace potentielle.

  • Les documents de mon article incluent des informations sensibles obtenues par un service de coupures de la CIA qu’ils utilisaient à l’époque pour garder un oeil attentif sur ce qui se passait à l’intérieur de pays comme la Russie. Le service de coupures a envoyé les histoires qui intéresseraient l’agence à la CIA et les pouvoirs en place à la CIA les ont ensuite consultées et distribuées sous forme de documents internes . Beaucoup d’histoires provenaient de petites publications en Union Soviétique, comme celle-ci. Souvenez vous : c’étaient les années avant internet et avant que de telles publications puissent être vues par le monde. J’espère que cela répond à toutes vos questions sur l’authenticité de mes sources de recherche. Encore une fois, j’ai ajouté un lien vers le PDF original vers l’article. Le numéro de document officiel de la CIA du PDF est c0551622.

Lien vers le PDF original

Remarque Era :

Je remercie Claude C. qui a retrouvé l’intervention de l’Ufologue Russe Boris Chourinov en 1996 dans l’émission de Christophe Dechavanne » en 1996 et qui évoque ce cas. Vidéo ci-dessous :

Source : Shamballah treize

Le lundi 5 février 1996, le talk show « Comme un lundi ! », animé par Christophe Dechavanne, consacre son émission aux OVNI et aux extraterrestres, sur le thème « Les ET existent-ils ? ». Il oppose : – le camp des « Pour » (en jaune), composé notamment de Jean-Pierre PETIT, Gildas BOURDAIS, Jimmy GUIEU, Hugo NHART, Pierre BEAKE et le contacté Pierre MONNET. – au camp des « Contre » (en bleu), composé notamment de Pierre LAGRANGE, Paul-Eric BLANRUE, Catherine LEMAIRE, Michel MEURGER, Sheryll MULHERN, et Michel CHEVALET. Aux dires de Nicolas Maillard (à l’époque), le débunker Pierre Lagrange a activement participé au montage final de lémission. Jimmy Guieu, invité sur le plateau, explique pour sa part, dans son ouvrage « OVNI. ET : la vérité cachée », que cette émission fût truquée dans un but de désinformation, en étant orientée d’avance en faveur des « Contre », pour piéger et discréditer les ufologues (Chap. 6, P. 144 à 153)


2021 Une année en or pour les ovnis ?

25/01/2021

RETOUR VERS LE FUTUR – Pourquoi 2021 pourrait être «l’année en or» pour les révélations d’OVNIS – de la publication de fichiers cachés au lancement d’armes secrètes de 10 milliards de dollars

Un article de Dan Hall pour The Sun – 25 Jan 2021, 16:46

Traduction Era pour Area 51 blog et le CIPO

Que nous soyons seuls ou non dans l’univers est l’un des plus grands mystères de la science – mais le meilleur astronome de Harvard dit maintenant que nous avons enfin une réponse.

Le professeur Avi Loeb prétend de manière explosive que l’objet interstellaire inhabituel connu sous le nom d’Oumuamua qui a dépassé la Terre est vraiment une technologie extraterrestre – mais même cela pourrait ne pas être la révélation la plus choquante sur la vie extraterrestre à émerger cette année.

Un objet nommé Oumuamua a traversé notre système solaire il y a quatre ans – maintenant un physicien de haut niveau dit que c’est la preuve d’une technologie extraterrestre
Crédit: GETTY – CONTRIBUTEUR

Les suggestions selon lesquelles Oumuamua, qui est un mot hawaïen signifiant à peu près «éclaireur», était une technologie extraterrestre ont été annulées par la communauté scientifique après la détection de cet étrange objet en 2017.

Le professeur Avi Loeb de Harvard publie sa théorie dans un nouveau livre intitulé Extraterrestrial
Crédit: GETTY IMAGES – GETTY

Mais maintenant, le professeur Loeb a fait la déclaration étonnante dans un nouveau livre de cette semaine, Extraterrestrial : le premier signe de la vie intelligente au-delà de la Terre, que le phénomène mystérieux doit provenir d’une civilisation extraterrestre.

Le scientifique de Harvard est parmi les personnes les plus crédibles à prétendre avoir des preuves de l’existence d’extraterrestres.

Mais son livre révolutionnaire n’est pas la seule raison pour laquelle les ufologues pensent que nous pourrions être au bord d’une révélation historique sur les visiteurs de l’espace.

La CIA a récemment déclassifié d’énormes trésors de ses propres fichiers OVNIS, le ministère britannique de la Défense (MoD) devant lui emboîter le pas cette année.

Et puisque les chefs de la défense américains ont confirmé que les pilotes de la Marine avaient réellement filmé des «phénomènes aériens non identifiés», ceux qui y prêtent attention pensent que davantage de révélations hors de ce monde pourraient être en cours dans les mois à venir.

«Ce sont les années dorées – c’est un moment comme aucun autre moment pour ce sujet», dit Nick Pope, qui a enquêté sur les rapports d’OVNIS au nom du gouvernement britannique dans les années 1990.

Nick Pope a enquêté sur les rapports d’OVNIS pour le ministère de la Défense dans les années 1990 et a continué à parler de la recherche d’une vie extraterrestre depuis. Crédit photo : http://www.ufointernationalproject.com/
Nick pense que des preuves comme les vidéos déclassifiées des pilotes de la Marine, illustrées, montrent que nous vivons des «  années dorées  » à la recherche d’une vie extraterrestre Crédit : thesun.co.uk

« Vivre à cette époque, peut-être au seuil de la plus grande révélation ou découverte de l’histoire de l’humanité est extraordinaire. »

Voici pourquoi ceux qui recherchent des réponses sur les extraterrestres sont si enthousiastes à propos de 2021 – d’une nouvelle arme de 10 milliards de dollars à la recherche à un rapport de renseignement sans précédent prévu pour cet été.

Se rapprocher de la vérité
Les sceptiques rejettent généralement les affirmations sur les extraterrestres comme des fantasmes de farfelus – mais certaines des dernières informations explosives proviennent de sources exceptionnellement bien reconnues.

En plus de l’affirmation du professeur Loeb à propos d’Oumuamua, qui, selon lui, pourrait être un « morceau de technologie extraterrestre » appelée voile solaire, d’autres personnes de haut niveau ont fait des déclarations extraordinaires à propos des extraterrestres récemment.

Oumuamua n’est qu’un des nombreux cas mystérieux survenus ces dernières années Crédit: AFP

Haim Eshed, l’ancien chef de la sécurité spatiale d’Israël, a affirmé l’année dernière que Donald Trump savait que les extraterrestres existaient et était « sur le point » de le dire à tout le monde, mais il a été empêché de le faire pour éviter une hystérie de masse.

Puis l’ancien directeur de la CIA, John Brennan, a fait le commentaire à couper le souffle que ce qui était vu dans les vidéos déclassifiées d’OVNI de la Marine pourrait impliquer « une forme de vie différente ».

« Astronome de Harvard, scientifique spatial israélien, ancien directeur de la CIA … Quand ils commencent tous à peu près en même temps à donner des indices, à faire des déclarations, tous pointant vers des extraterrestres, cela vous fait réfléchir », dit Nick.

Mais ce qui est bien plus excitant, c’est ce qui reste potentiellement à venir cette année.

John Brennan, l’ancien directeur de la CIA, était ouvert à la possibilité de l’existence d’une technologie extraterrestre

Et l’un des plus grands événements de l’année pourrait survenir aux États-Unis cet été, lorsque le directeur du renseignement national remettra un rapport aux sénateurs sur les ovnis.

Le Comité du renseignement du Sénat a commandé le rapport l’année dernière, exigeant de savoir ce que les diverses agences de renseignement secrètes savaient déjà sur les OVNIS, mais avaient gardé secret.

Et, alors que la nouvelle vice-présidente Kamala Harris siégeait au comité, certains se demandent si elle influencera l’approche de Joe Biden sur la question de la vie extraterrestre.

Les sénateurs ont déjà eu un briefing confidentiel sur le sujet, mais ont refusé de divulguer quoi que ce soit sur ce qu’ils avaient appris, rapporte Politico.

On ne sait pas encore comment Joe Biden et Kamala Harris traiteront la question des ovnis
Crédit: AFP

« Kamala Harris aura certainement eu ce briefing – elle fait partie du comité qui a demandé ce rapport », dit Nick.

Bien que le public puisse finir par n’obtenir qu’un résumé non classifié du rapport, même celui-ci peut contenir de la poussière d’or.

Les médias ont déjà suggéré qu’un groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés (UAP) existe au sein du Bureau du renseignement naval.

« Les fuites suggèrent qu’ils n’ont pas exclu l’hypothèse extraterrestre », dit Nick à propos de la position du groupe de travail sur les vidéos de la Marine.

Plus de preuves comme les observations des pilotes de la marine pourraient sortir dans le rapport du Comité sénatorial du renseignement

Mais il ajoute que des preuves plus substantielles seront nécessaires avant que la vie extraterrestre ne soit confirmée comme réelle. «Aussi impressionnantes que soient les vidéos de la Marine, ce ne sont que des films», dit Nick. « Il faudra plus que des films, des photos, des documents, des témoignages de dénonciateurs. » «  Les preuves les plus convaincantes que j’ai vues  » Dans son propre travail d’enquête sur les ovnis pour le gouvernement britannique, Nick a vu des cas fascinants – comme l’incident de la forêt de Rendlesham en 1980, ou les mystérieuses images de Calvine prises en Écosse. À Rendlesham, souvent appelé l’incident britannique de Roswell, les membres de l’US Air Force stationnés au Royaume-Uni ont affirmé avoir vu des lumières d’OVNI dans le ciel. Mais malgré les preuves intrigantes, Nick dit qu’il n’y avait pas de véritable preuve irréfutable de la réalité des extraterrestres – mais tout cela pourrait être sur le point de changer.

Une piste d’OVNI se trouve maintenant sur le site de l’incident de la forêt de Rendlesham en 1980 – mais Nick estime qu’il n’y a pas de moment plus excitant pour les OVNIS que maintenant

«Je suis ces développements de très près et je pense que tout ce qui se passe actuellement aux États-Unis est la preuve la plus convaincante que j’ai vue», dit-il.

«Même si ce n’est pas définitif, les vidéos de la marine, la demande du Comité sénatorial du renseignement pour un rapport, les indices de Trump … c’est comme s’il y avait une accélération du rythme.

«Prise individuellement, aucune de ces choses ne va nécessairement prouver quoi que ce soit.

« Mais prises collectivement, cela nous rapproche de façon tentante de la ligne. »

Les secrets du gouvernement britannique se dévoilent
Des preuves qui pourraient nous rapprocher encore davantage pourraient provenir d’une tranche très attendue de documents devant être descellés par le gouvernement britannique plus tard cette année.

Le ministère de la Défense a déclassifié et publié la plupart de ses archives il y a des années – y compris de nombreux fichiers écrits par Nick.

Mais plus de fichiers ont été découverts récemment et ont été réservés pour publication.

Ils devaient être publiés en mars 2020, mais la date de publication a été continuellement retardée en raison de la pandémie.

« La chose la plus récente que j’ai entendue est: » Nous espérons le faire sous peu «  », déclare Nick.

« Ce sera presque certainement cette année. Le ministère de la Défense essaie de minimiser l’importance de cela et de dire: » Ce n’est que de la correspondance publique « .

«Il devrait y avoir un mélange de demandes de la loi sur la liberté de l’information mais aussi de rapports d’observation, et qui sait?

«C’est le problème des observations – on ne sait jamais quand, au milieu d’un chargement de lanternes chinoises et de lumières d’avions et autres choses du genre, vous allez soudainement avoir une pépite, un cas extrêmement important.

«Quelque part là-bas, il pourrait y avoir un nouveau Roswell ou une nouvelle forêt de Rendlesham.

« Cela pourrait être dans ces fichiers. »

Réponses de l’inconnu
Les documents déclassifiés et les séances d’information sur le renseignement ne sont pas les seules frontières dans notre recherche de révélations extraterrestres – les réponses pourraient venir du cosmos lui-même.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les scientifiques ne peuvent pas attendre le lancement du télescope spatial James Webb (JWST) de 10 milliards de dollars (7,3 milliards de livres sterling) en octobre de cette année.

Le télescope spatial James Webb doit être lancé cette année, ce qui pourrait apporter des découvertes sans précédent dans d’autres mondes
Credit: AP:ASSOCIATED PRESS

Le successeur sous tension du télescope Hubble parcourra les cieux à la recherche de la lumière des premières étoiles à se former après le Big Bang.

Et la recherche pourrait ouvrir des perspectives intéressantes quant à la question de la vie intelligente dans l’espace.

« Il n’est pas conçu spécifiquement pour rechercher la vie extraterrestre, mais cela aidera dans cette recherche – il trouvera, par exemple, plus d’exoplanètes [planètes autour des étoiles en dehors de notre système solaire] », dit Nick.

Si les exoplanètes ont des océans, par exemple, cela pourrait rendre plus probable la vie là-bas.

Mais tout comme l’apparition des vidéos des pilotes de la Marine, Nick soupçonne que si une percée majeure survient en 2021, cela pourrait se produire sans aucun avertissement.

«Nous savons certaines des choses à venir», dit Nick. «Ce que nous ne savons pas, c’est ce que seront les informations explosives inattendues – et ce sont très souvent les plus grosses de toutes.

« Si jamais il y a un temps pour une véritable bombe, c’est probablement maintenant. »

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Source


L’affaire McCallister : une rencontre rapprochée avec des extraterrestres et un artefact volé

20/01/2021
Source image : historydisclosure

Source : History disclosure

Traduction : Era pour Area 51 Blog

L’affaire Robert McCallister a tout, un OVNI, une rencontre rapprochée avec son occupant, un artefact extraterrestre et une visite de quelqu’un qui vole l’artefact.

Le cas a été découvert par Gray Barker, un enquêteur sur les ovnis, écrivain et président de Saucerian Publications, une société d’édition dédiée aux livres liés aux phénomènes OVNIS. L’incident s’est probablement produit dans les années 60. Robert McCallister était enfant à l’époque et ce jour-là, pendant les vacances de Noël, il se trouvait dans une forêt près de Salt Lake City (USA) en train d’installer des pièges pour attraper les coyotes. Alors qu’il se promenait pour vérifier s’il avait attrapé quelque chose, il a soudainement rencontré un engin en forme de disque, planant à environ 2 mètres au-dessus du sol. Sa première pensée fut que l’objet était un aéroglisseur, quelque chose qu’il avait lu récemment dans un magazine et n’avait donc pas peur. L’objet a plané silencieusement, il avait un diamètre d’environ 4,5 mètres et des orifices triangulaires distants d’environ un mètre. Derrière des rochers, un groupe d’individus étranges émergea. Ils étaient grands et portaient des casques similaires à ceux portés par les plongeurs à l’ancienne. Les casques étaient attachés à un câble.

Le même câble était également attaché à un type de chaise (aucun détail n’existe sur l’apparence de cette chaise) qui flottait dans les airs à une hauteur d’environ 3 mètres. Sur la chaise était assis un vieil homme aux cheveux blancs et au large sourire. Cet homme n’avait pas de casque et ne portait pas d’uniforme semblable aux autres individus. Au lieu de cela, il portait une tunique bleue et des sandales. Après quelques instants, le vieil homme sur la chaise et les trois individus flottèrent vers le disque. L’une des portes s’est ouverte et ils sont tous entrés à l’intérieur, y compris la chaise. Après la fermeture de la porte, quelque chose d’inattendu s’est produit. La porte s’ouvrit de nouveau et le vieil homme apparut; il regarda Robert pendant quelques instants puis s’approcha de lui. L’homme a pris Robert par la main et a commencé à lui montrer l’extérieur des disques. Bien que l’homme parlait une langue inconnue, des gestes indiquaient qu’il expliquait certaines choses concernant l’engin. L’homme a remarqué le stylo à bille dans la poche de Robert. Robert le lui a donné et l’homme a pris un morceau de papier de sa poche et griffonné dessus. Quand l’homme a rendu le stylo, Robert a insisté pour qu’il le garde en cadeau. L’homme a accepté le cadeau avec un sourire et lui a offert un de leurs propres stylos, il a tendu la main à sa poche et l’a donné à Robert. Après cet échange de stylos, l’homme est retourné à l’intérieur de l’engin. Depuis la porte de l’engin, l’homme a fait signe à Robert de s’éloigner de l’engin, probablement pour s’assurer de maintenir une distance de sécurité pendant le décollage. Mais au bout de quelques instants, la porte rouvrit et le même homme lui fit signe de s’éloigner encore plus. Lorsqu’il fut à environ 100 mètres, Robert se tourna pour regarder l’engin qui montait lentement et sans aucun son. Soudainement, il a bondi à une vitesse incroyable et a disparu. De retour à la maison, il a partagé son histoire avec ses parents et son frère aîné. Ils se moquaient de lui et ne le croyaient pas malgré qu’il leur ait montré le stylo. Le stylo était constitué d’un tube en plastique noir avec une pointe en verre ou en plastique à partir de laquelle l’encre coulait sur le papier. À son retour à l’école après les vacances de Noël et du nouvel an, Robert a partagé son histoire et «l’artefact extraterrestre» avec son professeur et ses camarades de classe. Bien qu’ils ne le prennent pas au sérieux, il a été autorisé à faire circuler le stylo pour l’observation de ses camarades de classe. Quelques jours plus tard, Robert était seul à la maison pour faire ses devoirs; les parents et les frères et sœurs plus jeunes étaient allés faire du shopping et son frère aîné était à l’entraînement de basket-ball. Il entendit un coup à la porte. Il y avait un petit homme souriant essayant de communiquer par des gestes. L’homme a présenté une carte sourd / muet (article vendu décrivant l’alphabet en langue des signes). Pensant que l’homme cherchait une contribution, Robert a offert des pièces de monnaie. L’homme a refusé et a continué à faire des gestes; il montra la carte puis le «stylo extraterrestre» placé sur la poche de la chemise du garçon comme s’il lui demandait de noter quelque chose sur la carte. Robert n’a pas hésité et a donné le stylo en pensant que l’homme écrirait quelque chose qui faciliterait leur communication. Au moment où il attrapa le «stylo extraterrestre», le petit homme courut vers l’arrière de la maison. Robert a entendu une voiture accélérer puis le crissement des pneus alors que la voiture quittait les lieux.

Ce petit homme faisait-il partie d’une agence gouvernementale dédiée à la récupération d’artefacts extraterrestres et à la réduction au silence des témoins ?


RAQCHI – Rencontre avec un peuple des étoiles- Documentaire de DEIMIAN

09/04/2020

Era site web Area 51 blog
©

Chers lecteurs,
En cette période de confinement, le temps nous est propice à nous mettre au travail sur soi, à la réflexion, « posons » nous, et revoyons les priorités, prenons le temps de lire, de regarder des documentaires, etc.

Aujourd’hui, je viens jutement de visionner l’excellent RAQCHI -Rencontre avec un peuple des étoiles de DEIMIAN et je vous le conseille vivement si comme moi vous aimez le Pérou, les constructions cyclopéennes et le peuple des étoiles. Bravo à Deimian pour cette réalisation. Nous suivons avec intérêt les  travaux de ce globe trotter aventurier.

 

 


 Vous pouvez vous procurer ce reportage en cliquant ICI.

 

Voici un avant goût avec cette bande annonce :

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici


Archives finlandaises : Humanoïde d’Imjärvi en 1970.

24/08/2018

Humanoïde Extraterrestre à IMJÄRVI FINLANDE qui apparaît face à deux témoins Aarno Heinonen et Esko Viljo le 7 Janvier 1970 un après-midi à (16h45 -Crédit illustration : catalogoparanormal.blogspot.com

Article source :  suomenufotutkijat.fi/

                                                Traduction Era pour 

Le cas d’OVNI à Imjärvi.

Imjärvi est un  village situé près de la ville de Heinola (partie orientale de la Finlande).

C’ est peut-être le cas d’ovnis finlandais le plus connu à l’étranger. Nous avons eu si peu de coopération internationale concernant les enquêtes sur les ovnis (en raison de la barrière de la langue) que très peu de cas d’ovnis finlandais sont connus dans d’autres pays.

Cet hiver-là, en 1970, deux hommes skiaient dans la forêt, Aarno Heinonen, 36 ans, et Esko Viljo, 38 ans. Tous deux étaient de bons skieurs et participaient à des compétitions de ski locales. Ils ont fait une pause dans un petit espace ouvert au milieu des arbres. Il était 16h45.

Tout à coup, ils ont vu un objet longiligne et un feu de couleurs. L’objet a disparu et au lieu de cela, ils ont vu quelque chose comme un nuage léger. Ensuite, ils ont entendu des sons étranges comme un bourdonnement d’abeilles. Puis, ils ont vu un disque rond gris clair d’environ 2 mètres de large. Il planait à 3-4 mètres du sol. Au fond, il y avait 3 demi-boules, au milieu desquelles se trouvait un tuyau rond. Une fumée rouge grisâtre a commencé à sortir de l’objet. Puis une petite balle (diamètre 15 cm) est sortie et en touchant le sol, elle s’est transformée en un disque rond (diamètre 1 m). Les rayons colorés ont commencé à se répandre à partir de ce petit disque. Il est redevenu une balle et est revenu dans le plus gros objet.

Le point culminant du phénomène est venu: les deux hommes ont vu une petite créature à côté de l’OVNI. La créature était un petit homme d’environ 90 cm de haut, au corps mince et au nez recourbé. L’uniforme était vert pâle avec de longs gants blancs et un capuchon en forme de cône. Il avait sur la poitrine une boîte noire avec un bouton blanc au milieu. La boîte rayonnait de lumière, dont l’intensité changeait régulièrement. L’expérience a duré environ 15 secondes, puis un nuage de fumée a recouvert l’OVNI et l’humanoïde.

Les deux hommes se tenaient là, abasourdis et silencieux. Puis ils se sont demandé: « Quelle était cette lumière? » En comparant les expériences, ils ont réalisé que  tous les deux avaient vu le même phénomène. Très vite, Aarno Heinonen s’est rendu compte qu’il était très difficile de bouger. Ses membres étaient raides et douloureux, et il a fallu une demi-heure pour rentrer chez lui,  son domicile est situé  à une distance de seulement 500 mètres.

Après être rentrés chez eux, les hommes sont allés voir un médecin. Le docteur Kajanoja a examiné  les hommes, , mais n’a trouvé  aucune anomalie grave sur ses patients.

Ils semblaient avoir subis des effets d’une sorte de radiations,de  rayonnements. Le médecin a juste donné des somnifères et les a renvoyés à la maison. Le lendemain, quand ils sont retournés chez le médecin, ils ont reçu des analgésiques.

Les douleurs ont duré des mois, surtout pour Aarno Heinonen. Il était en congé  maladie pendant six mois. Viljo Heino était plus éloigné de l’OVNI et avait des douleurs plus faibles. Comme dans de nombreux cas d’ovnis, Aarno Heinonen est devenu un contacté et a acquis des talents parapsychologiques. Il a été un guérisseur célèbre dans la région.

Un des humanoïdes rencontrés plus tard par Heinonen était une « fille humanoïde », qui a dit que Heinonen était son meilleur ami sur cette planète. Cependant, la fille n’a pas voulu laisser de traces. C’est pourquoi elle a pris une caméra de Heinonen, qui l’avait reçu d’un ufologue.

Lorsque des livres et des magazines internationaux sur les OVNIS ont décrit des cas d’OVNIS à travers le monde, ils ont très souvent tenté de raconter quelque chose concernant la Finlande. En l’absence de nouveaux cas, ils ont répété l’affaire Imjärvi.

Malheureusement, l’histoire a beaucoup changé depuis la forme originale. Un magazine sur les OVNIS a décrit comment le ciel d’Imjärvi était rempli d’OVNI qui ont tenté d’attaquer les pauvres hommes, qui se sont échappés en raquettes … Un grand livre documentaire sur le paranormal (Parker: « Atlas of Supernatural ») a présenté le cas Imjärvi, mais a dit que l’humanoïde mesurait 9 mètres de haut (une erreur !). Ceci ne donne pas une image  crédible,très véridique ou scientifique des livres internationaux sur les ovnis ..

Mise à jour Area 51 blog-le 24-08-2018 à 14h05.


Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en « veille prolongée » ?

03/06/2017

Alien planet sci-fi background. 3D digitally rendered illustration
Crédits : iStock

Article source:sciencepost.fr/

2 juin 2017, 16 h 27 min

Si nous n’avons à ce jour aucune trace de civilisations extraterrestres avancées, c’est peut-être que ces dernières se sont volontairement mises en « veille auto-imposée prolongée » d’après trois chercheurs dans un nouveau document accepté pour publication. 

Le paradoxe de Fermi s’exprime ainsi : la Terre est nettement plus jeune que l’Univers (de plusieurs milliards d’années), si des civilisations technologiques extraterrestres existent ou ont existé dans la Galaxie, alors au moins une a développé et entrepris le voyage ou la colonisation interstellaire. Or on peut démontrer que la colonisation de la Galaxie ne nécessite que quelques millions d’années donc on devrait en voir des traces autour de nous, mais ce n’est pas le cas, donc l’hypothèse de départ est fausse et nous sommes la seule civilisation dite « avancée » ou « intelligente » dans la Galaxie. Et si, plutôt que de tabler sur le fait que cesdites civilisations avancées n’existent pas (ou plus), ces dernières s’étaient mises dans un état auto-imposé de veille prolongée ? C’est en tout cas ce que suggère un nouveau papier cosigné par trois chercheurs.

Pour le neurologiste d’Oxford et expert en intelligence artificielle Anders Sandberg et ses collègues Stuart Armstrong et Milan Ćirković, de l’Observatoire astronomique de Belgrade, notre Univers actuel serait en effet beaucoup trop « chaud » pour une civilisation numérique. Dans ce document accepté pour publication dans le Journal of the British Interplanetary Society, les trois chercheurs suggèrent en effet que pour prospérer, une telle civilisation devrait « attendre » que l’Univers se refroidisse davantage. À ce stade, avec des objets stellaires dispersés dans un univers plus élargi (rappelons que l’Univers se dilate), le traitement de l’information pourrait ainsi se produire avec une vitesse et une efficacité beaucoup plus grande que dans les conditions cosmologiques actuelles.

Civilisation numérique ? En effet, un nombre croissant d’experts futuristes et d’astrobiologistes commencent à penser qu’une intelligence avancée mènera finalement en un mode d’existence numérique. Pour vivre comme des êtres numériques au sein de superordinateurs puissants, des civilisations post-biologiques devront exiger un accès sans entrave aux moyens puissants et efficaces de traitement de l’information — un mode d’existence hypothétique connu sous le nom de « dataisme ». Mais comme Anders Sandberg, Stuart Armstrong et Milan Ćirković le font savoir dans leur nouveau document, il y a un coût pour un tel traitement de l’information : la température.

Le potentiel de traitement de l’information augmente en effet à mesure que la température diminue. Donc pour résumer, plutôt que de gaspiller de l’énergie et des ressources à l’ère actuelle, Sandberg et ses deux collègues pensent qu’il serait plus logique qu’une civilisation avancée et informatisée se mette en état de « mise en veille prolongée » en attendant que l’Univers soit beaucoup plus froid qu’aujourd’hui. Rappelons que la température de l’Univers actuel est d’environ -270,42 degrés et que la température la plus basse possible théoriquement est le zéro absolu à -273,15 °C. Cela peut sembler une quantité insignifiante de « chaleur » pour vous et pour moi, mais pour une civilisation informatique, cela pourrait faire la différence. Selon les chercheurs, en patientant pour que l’Univers se dilate suffisamment, une civilisation pourrait traiter l’information 10 30  plus rapidement qu’aujourd’hui.

Ainsi, ouvrons notre esprit et admettons que cette hypothèse soit vraie, d’anciennes civilisations extraterrestres existeraient bel et bien, certaines ayant déjà exploré une grande partie de la galaxie, mais celles-ci ne laisseraient pour le moment aucune trace pour cause de « mise en veille ». Pour Sandberg, nous ne devrions pas chercher de « traces » à proprement parler, mais plutôt l’absence suspecte de traces comme « une absence de processus qui permettraient de gaspiller les ressources utiles ». Plus précisément, une absence de processus qui empêche une variété de phénomènes astrophysiques comme l’implosion d’étoiles en trous noirs, des collisions de galaxies ou autres. Nous ne voyons aujourd’hui rien empêcher que ces processus se produisent (une grève contre cette hypothèse), mais Sandberg dit que les scientifiques devraient être à l’affût de zones inhabituelles dans lesquelles ces processus cosmologiques naturels ont considérablement diminué.

Source

Références

PDF

Mise à jour Area 51 blog,le: 03:06:2017 à 19h55.


Il n’existe pas de plan en cas de visite extraterrestre

16/03/2017

 

crédit: metro.co.uk/
Quick – steal his iPad (Picture: Getty Images)

Nick Pope précise que contrairement à ce que pensent les ufologues aucun plan n’est prévu en cas de rencontre avec des visiteurs d’un autre monde.

Pour clarifier, la politique de SETI en matière de post-détection (son document « Déclaration de principes » et le matériel associé) pourrait être considérée comme un plan, mais bien entendu elle ne s’applique qu’à la détection de signaux et non à une arrivée réelle.

Article source: metro.co.uk/

Traduction Era pour Area 51 blog

Avec la découverte de sept nouvelles exoplanètes en orbite autour de leur propre étoile, il semble un peu plus probable que des extraterrestres  visitent la Terre à un moment donné.

Du moins, c’est ce que déclare Nick Pope – qui était responsable du projet OVNI du gouvernement entre 1991 et 1994.

Nick Pope est l’un des principaux experts mondiaux sur les ovnis, les théories du complot et l’inexpliqué.

Dans le cadre d’une longue carrière au ministère de la Défense, il a passé quatre ans à diriger le département des OVNIS du gouvernement, se préparant à une éventuelle invasion – ou visite amicale – de nos voisins célestes.

 

Alors, après tout ce temps, quel est le plan du gouvernement?

– Il n’y a pas de plan.

…Oh.

Il n’y a pas de plan d’urgence pour autant que je sache, a-t-il dit à Metro.co.uk. « La réponse du gouvernement serait que, » Nous considérons cela comme une possibilité incroyablement petite « .

«Mais je dirais, pourquoi ne pas avoir un plan s’il y a même la plus petite possibilité que cela se produise.

Aucune idée de quoi faire au cas où cela se produit (Image : Getty Images)

Bien que cela puisse être alarmant pour certains, Pope déclarait qu’une visite extraterrestre ne ressemblerait pas vraiment à la «guerre des mondes» à laquelle nous nous attendons.

Au lieu de cela, selon lui cela ressemblerait davantage à Arrival (1er Contact)- qui sort en DVD le 20 mars – dans lequel chaque pays réunit une équipe de scientifiques, d’universitaires culturels et d’experts militaires pour essayer de communiquer avec la nouvelle espèce.

Surtout parce que, étant donné qu’ils ont réussi à visiter la Terre avec succès, ils auraient sans doute déjà  plusieurs milliers d’années d’avance  technologique sur nous.

Mais cela, à son tour, pourrait mener à certains conflits internationaux, du moins à court terme. Pope a déclaré: « Il y aurait une lutte pour la technologie étrangère, et les armes. Certaines des grandes nations – et aussi, à l’heure actuelle, les entreprises – se battraient pour mettre la main sur la technologie étrangère. «Le pays qui obtient cette [technologie] serait le leader mondial dans un avenir prévisible».

Bien qu’il ait poursuivi en disant que, à long terme, nous allions tous nous en approcher.

«En fin de compte, cette [visite étrangère] pourrait avoir un effet unificateur», a déclaré Pope.

«Une arrivée extraterrestre pourrait nous convaincre qu’il y a plus de choses qui nous unissent que de choses qui nous séparent.

Alors, tandis que les dirigeants mondiaux poussent en avant leurs élites, quelle est la meilleure chose à faire  pour les gens normaux comme nous ?

«D’abord, et c’est un cliché, mais ne paniquez pas», prévient Pope.

‘Ne commencez pas à courir vers les collines ou à tirer sur des vaisseaux extraterrestres. Attendez que les esprits les plus fins de la planète aient compris ce dont il s’agit.

Dans le même temps, ça ne fait jamais mal de vous procurer une assurance. David King, de Budget Insurance, a déclaré à Metro.co.uk qu’ils commencent une liste d’attente pour une police qui couvre les invasions d’extraterrestres.

«Pour être prudent, nous ouvrons une liste d’attente pour les clients qui seraient désireux de retirer une couverture de dommages anti-alien  le cas échéant», a t-il dit.

Et  «ne tirez pas sur les vaisseaux étrangers» est particulièrement important, a t-il dit, parce que nous pourrions un jour avoir besoin de quitter la planète nous-mêmes – et pourrions le faire avec quelques conseils.

« Un jour, nous devrons aller de l’avant, alors il serait bon d’avoir de l’aide des extraterrestres », a-t-il dit.

«Pour le moment, nous sommes confinés sur Terre, mais nous espérons qu’un jour nous aurons la technologie qui nous emmenera vers les étoiles.

Donc, notre meilleur plan est : se calmer, se lier d ‘amitié avec les extraterrestres, voler leur technologie quand ils ne regardent pas.

Cela nous semble bon.

 

Source

 

Mise à jour Area 51 blog, le : 16/03/2017 à : 18h25


Prendre contact avec des aliens n’est pas risqué

14/02/2015

Des astrophysiciens souhaitant envoyer des signaux pour établir un contact avec des extraterrestres ont rejeté, jeudi, les craintes selon lesquelles cette initiative pourrait menacer la Terre.

Pour le scientifique Seth Shostak, «il est trop tard pour s'inquiéter de signaler notre présence» à d'éventuels E.T. belliqueux. (photo: dr)

Pour le scientifique Seth Shostak, «il est trop tard pour s’inquiéter de signaler notre présence» à d’éventuels E.T. belliqueux. (photo: dr)

«Pendant cinquante ans, nous avons pointé des radiotélescopes vers des étoiles en quête de signaux d’autres civilisations, mais sans succès», a expliqué Douglas Vakoch, un scientifique du SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence), lors d’une présentation à la conférence annuelle de l’American Society for the Advancement of Science (AAAS) réunie cette semaine à San Jose en Californie. «Avec ce programme Active SETI, nous inversons le processus pour prendre un rôle actif en transmettant de puissants signaux riches en informations vers d’autres mondes dans l’espoir d’avoir une réponse», a-t-il ajouté.

Ces messages seraient envoyés vers des systèmes stellaires relativement proches comptant des planètes potentiellement habitables. Selon ces astrophysiciens, une telle approche est plus prometteuse que les tentatives précédentes pour établir un contact avec des extraterrestres, telles le disque embarqué à bord des deux sondes spatiales Voyager, lancées en 1977, contenant des sons et des images sélectionnés pour faire un portrait de la diversité de la vie et de la culture terrestres.

«Progrès des générations futures»

Des signaux radio ont aussi déjà été transmis à cette fin dans le cosmos. En 1999, des scientifiques russes ont envoyé leurs propres messages avec le télescope Yevpatoria en Crimée, et en 2008, la Nasa, l’agence spatiale américaine, a transmis la chanson des Beatles «Across the Universe» vers l’étoile polaire, distante de 430 années-lumière. En recourant aux radiotélescopes actuels les plus puissants, Seth Shostak, directeur de l’Institut SETI, a estimé lors de cette même présentation jeudi qu’il faudrait diffuser vers ces étoiles tout le contenu d’Internet, ce qui permettrait à une autre civilisation qui capterait ces signaux de décrypter toute l’histoire humaine et sa culture.

Ces chercheurs reconnaissent que leur projet est controversé, citant les réserves émises notamment par Stephen Hawking, pour qui de telles transmissions seraient «irresponsables». L’astrophysicien britannique a souligné le fait que l’histoire humaine fournit de nombreux exemples de rencontres tragiques pour des civilisations moins avancées, comme les Incas avec les Espagnols. Mais les promoteurs du projet Active SETI rejettent avec force ces arguments, qui selon eux relèvent de la «paranoïa».

«La paranoïa sape les progrès

Seth Shostak a fait valoir qu’«il est de toute façon trop tard pour s’inquiéter de signaler notre présence» à d’éventuels E.T. belliqueux. «Toute civilisation extraterrestre suffisamment avancée pour attaquer et vaporiser la Terre peut facilement capter nos émissions d’ondes radio, que nous diffusons depuis la Seconde Guerre mondiale», a-t-il relevé. Pour lui, si l’on voulait interdire de diffuser des signaux dans l’espace, il faudrait aussi empêcher l’utilisation des systèmes radar militaires et des aéroports, et pourquoi pas des éclairages des villes.

«De telles mesures paranoïaques saperaient toutes les activités et progrès des générations humaines futures», a-t-il jugé. Rejetant les accusations de paranoïa, David Brin, astrophysicien et auteur d’ouvrages de science-fiction, a plaidé pour un moratoire avant d’envoyer ces messages. «Nous proposons un appel au consensus par une consultation internationale et publique avant que l’humanité ne fasse un pas irréversible, à savoir signaler à grands cris notre présence dans le cosmos», a déclaré l’écrivain devant l’AAAS.

(L’essentiel/AFP)

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 14/02/2015 à 12:10

area51blog


<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :