Plusieurs OVNIS au meeting aérien à la base militaire de Fairchild

15/08/2017

image capture d’écran youtube

traduction Era pour Area 51

LOGO- AE CREATION-Alex Esco

Vidéo ajoutée et texte  sur youtube le 30 juil. 2017 par le témoin John Whichelow
Au cours du show aérien des Thunderbirds à la base aérienne de Fairchild, deux OVNIS apparaissent à :
05 sec  et à nouveau à : 38sec (sur la vidéo) se déplaçant à une vitesse incroyable du bas à droite vers le haut à gauche à proximité des jets effectuant leur démonstration à grande vitesse. la vidéo au ralenti montre les jets se déplaçant à près de 804.67 Kilomètres / heure mais qui semble lents comparés aux OVNIS qui se déplacent beaucoup plus rapidement. Le premier OVNI est blanc, et passe devant le jet qui approche. Le second est noir, et plus petit, derrière le jet Thunderbird qui monte.
 Vidéo John Whichelow you tube
Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Cette base se situe dans l’état de Washington, comté de Spokane, aux états-unis abritant actuellement le  92nd Air Refueling Wing (92 ARW) , qui est responsable du ravitaillement en vol, mais aussi du transport rapide et fiable de passagers et de fret, des évacuations sanitaires aériennes pour les opérations des États-Unis ou de coalition et des missions de dissuasion stratégique du United States Strategic Command ( Le United States Strategic Command (STRATCOM) est l’un des dix Unified Combatant Command dépendant du Département de la Défense des États-Unis (DoD).

Fairchild Air Force Base
Vue de la base en août 1970.
Crédit USAF — Mueller, Robert (1989). Volume 1: Active Air Force Bases Within the United States of America on 17 September 1982.


Hommes en noir sous le chataignier

24/10/2016

Source Phantoms and Monsters -Lon Strickler
Traduction Era pour Area51blog

Greg de Jacksonville, en Floride, a appelé pour parler de son expérience étrange avec des  Men In Black après avoir aperçu un OVNI et des extraterrestres à son bord.

«Un jour que je rentrais de l’école avec  mon frère – nous avions l’habitude  de rentrer à pied de l’école tout le temps – il s’était passé quelque chose  de deux ou trois jours avant. C’était un week-end,  j’avais un télescope dans le jardin à l’arrière et alors que je regardais à travers le télescope,  je l’ai vu … Je ne savais pas ce que c’était, mais il semblait que ces gens regardaient à travers le hublot d’un engin. Ils étaient chauves et avaient de grands yeux. Je ne savais pas ce c’ était à l’époque. Je ne connaissais pas ce genre de  choses.

Après l’école  mon frère et moi rentrions toujours ensemble à pieds. Un jour que j’étais  un peu … nous en parlions, mais sur le chemin du retour, nous avons traversé Bowery Street, où il y a un grand et vieux châtaignier. Nous avions l’habitude de nous arrêter et de ramasser les châtaignes et tout ça. Mais je me suis levé après avoir  ramassé des châtaignes, mais mon frère n’était pas là. Il y avait deux hommes en costume noir qui se tenaient là et ils me posèrent des questions … Vous savez, ça fait bizarre d’en parler. Ils parlaient un peu comme… ils parlaient bizarrement, un peu comme des robots et ils m’ont demandé ce que j’avais vu. Je leur ai dit et ils ont dit que je ne devais pas parler de cela et ils ont commencé à parler, vous savez, me menaçant. Je me suis mis à courir. Quand je me suis retourné, ils n’étaient plus là, mais c’est alors que mon frère est arrivé en courant et il m’a demandé ce qui s’était passé. Je lui ai dit que je ne savais  pas. Cela fait  un peu bizarre d’en parler maintenant aussi. C’était il y a longtemps, je ne sais pas, je devais avoir environ 7 ou 8 ans à l’époque. (George Knapp, l’hôte demande où sont passés  les MIBs) Ils avaient tout simplement disparu, puis mon frère était de nouveau  là  derrière moi. Il est arrivé en courant derrière moi. Il est réapparu et eux ont tout simplement disparu. « 

Source: Coast to Coast AM – August 21, 2016

Transcribed by JLB

Via phantomsandmonsters

Remarque de Lon : La confrontation des MIB avec les enfants est assez rare. Je ne sais pas ce qu’il a vu ou dit à d’autres … mais la réponse a été immédiate et intimidante. Toutes les  personnes qui ont vécu une expérience de MIB à qui  j’ai parlé n’oublieront jamais  leur «troisième degré» avec les MIB. Leur regard et leurs manières semblent  frapper à l’âme du témoin. Lon

gif

Mise  à jour Area 51 blog, le : 24/10/2016 à 16h20

area2


Mort suspecte d’un ufologue britannique

19/10/2016

era

Je vous propose ici la traduction d’un article de Fox news,  concernant le décès suspect en juin dernier d’un ufologue britanique. L’information me vient de Nick Pope qui déclare suivre l’affaire avec intérêt mais aussi une saine dose de scepticisme. Autre information de Nick Pope : Alors que la communauté ufologique espère qu’une question sur les OVNIS sera posée dans le débat présidentiel final de ce soir, le gouvernement britannique a repoussé la publication de ses derniers fichiers ovni jusqu’en 2017.

gif

Source : Foxnews – un article de Daniel Kay

Traduction Era pour Area51blog

Photo d'un crop circle qui a fait les gros titres à Sleman, Indonesie en 2011. (AP Photo)

Photo d’un crop circle qui a fait les gros titres à Sleman, Indonesie en 2011. (AP Photo)

Quelques jours avant sa mort cet été,  Max Spiers, 39 ans envoyait à sa mère un texto : «Si quelque chose m’arrive, mène l’enquête. » Le Britannique  qui vient de décéder est une figure bien connue dans le monde de l’Ufologie et  les théories du complot vont bon train.

Les autorités de la Pologne où Spiers est décédé parlent de causes naturelles et le gouvernement britannique a refusé d ‘enquêter  rapporte l’Independent. Ses pairs dans la communauté OVNI, cependant, sont plus que sceptiques.

Kerry Cassidy au Projet Camelot déclare   « toutes les circonstances sont suspectes et je vous exhorte tous à encourager la publication de détails sur ce qui est vraiment arrivé et  à réclamer une autopsie. »

Un autre ufologue et blogueur dit, sur  SFGate: « Les personnes en bonne santé ne tombent pas malades et ne meurent pas comme ça, sauf s’ils sont empoisonnés. » Selon le Telegraph, Spiers avait été invité en Pologne pour parler de ses théories à une conférence.

 Max Spiers était en Pologne pour exposer ses théories lors d'une conférence.

Max Spiers était en Pologne pour exposer ses théories lors d’une conférence. Sa mère craint qu’il ne se soit fait des ennemis après avoir mis son nez là où il ne fallait pas ».

Ses amis disent qu’il était avec une femme à Varsovie avant la conférence et vomissait un liquide noir et souffrait de migraines avant d’être retrouvé mort sur un canapé.

La mère de Spiers, Vanessa Bates, le décrit comme un «homme très en forme qui était en bonne santé», et elle craint que son fils ne se soit fait des ennemis après avoir  «fouiné  dans des affaires sombres. » Mais l’expert en ovnis Nick Pope a tweeté dimanche que l’idée que  Spiers ait été réduit au silence est un peu excessive. « Après avoir dirigé le projet OVNI du gouvernement britannique, je promet que nous ne nous amusons pas à tuer les ufologues. » (Il n’y a qu’à Roswell où la police avait pu enquêter sur la disparition d’une soucoupe volante.)

 

gif

Mise à jour Area 51 blog, le: 19/10/2016 à 20h55


Un musée japonais consacré aux OVNIS préoccupe le FBI

27/09/2015
Crédit image http://journaltelegraph.com/

                Crédit image http://journaltelegraph.com/

Le FBI aurait été inquiet suite à l’ouverture d’un musée japonais consacré aux ovnis. Il faut savoir que seuls 1950 documents du FBI ont été rendus publics en 1970.  En janvier 1994, il a été annoncé que le centre serait construit dans la ville côtière de Hakui, située à environ 310 miles à l’ouest de Tokyo.

Le fait que le Japon ait prévu de construire un centre international de recherche dans le seul but d’étudier les ovnis a probablement mis Hakui sur le radar du FBI.

L’objectif du Centre est de mettre à disposition une bibliothèque où les spécialistes et le grand public puisse accéder à plus de 10.000 documents officiels relatifs au phénomène OVNI. Des informations sont fournies en japonais et en anglais.

Le fonctionnaire, Toru Wada, a déclaré :

« Dans l’avenir, nous espérons que le centre sera au cœur de l’attention internationale en termes de collecte et de diffusion des informations sur les OVNIS. La ville a minutieusement acquis les documents sur une période de 10 ans à partir de sources telles que la Central Intelligence Agency des États-Unis (CIA). »

Une note de service sur un crash, compromettante pour le FBI

Ce qui aurait pu intéresser le FBI était l’affirmation selon laquelle le centre Hakui avait obtenu une note de service en date de 1950, de la part d’un agent spécial du FBI de haut rang.  Cette note évoquerait la récupération de trois objets en forme de soucoupes métalliques, contenant des occupants « humanoïdes » mesurant trois pieds
L’agent spécial Guy Hottel  était en charge du « Washington Field Office » au FBI.

Le 22 mars 1950, Hottel a envoyé un mémo au directeur du FBI J. Edgar Hoover. Il s’agirait du document le plus lu dans la base de données du FBI. On peut y lire :

« Un enquêteur des Forces aériennes indique que trois soi-disant soucoupes volantes ont été récupérées au Nouveau-Mexique. Les engins ont été décrits comme étant de forme circulaire et mesurant 50 pieds de diamètre. Chacun d’eux était occupé par trois corps de forme humaine, mesurant 3 pieds de haut. Selon M. [nom censuré], l’informateur, les soucoupes ont été découvertes dans le Nouveau-Mexique du fait que le gouvernement possède un radar de très haute puissance dans ce secteur. On pense que le radar interfère avec le mécanisme de contrôle des soucoupes. »

Nigel Watson, auteur anglais, explique que :

« Le FBI, à la demande de l’US Air Force, a envoyé ses agents pour enquêter sur la validité de rapports d’OVNIS de 1947 à juillet 1950. Ils étaient tellement débordés par les observations d’ovnis que de nombreux bureaux du FBI détruisaient régulièrement leurs archives, car ils ne disposaient pas de suffisamment de ressources ou de pièces pour enregistrer et stocker ces fichiers. »

Il a ajouté :

« Le FBI a mis en ligne plusieurs de ses rapports, y compris un document 128 pages au sujet d’une étude sur les cas d’ovnis et de mutilations de bétails ayant eu lieu aux États-Unis pendant les années 1970. »

Source : La vérité est ailleurs et  http://journaltelegraph.com

gif

Mise à jour Area51blog, le: 27/09/2015 à : 15h00.

area51blog


Interview de Gary McKinnon sur l’existence des OVNIS

26/09/2015

era

Remarque Era Admin :

Pour bien débuter le Week-end, je vous partage cette interview de Gary Mc Kinnon trouvée sur le site ufosecret.com. L’information n’est pas nouvelle puisque c’est en 2006 que Kerry Cassidy (lanceuse d’Alerte, Contactée, Sociologue et Journaliste, fondatrice du Projet Camelot) a interrogé le hacker britannique accusé par les États-Unis d’avoir réussi le « plus grand piratage informatique militaire de tous les temps ».  Je pense néanmoins qu’elle est intéressante à voir ou à revoir, en plus elle est sous titrée en Français.  La première vidéo dure 15 mn environ et contient des extraits, tandis que la deuxième contient l’intégralité de l’interview et dure 50 mn.

Bon visionnage et bonne fin de semaine à tous 🙂

Amicalement

Era

gif

En 2001 et 2002, Gary McKinnon a réussi à pénétrer dans des ordinateurs appartenant à la NASA, à la Navy et au Pentagone. Cherchant à prouver l’existence des OVNIS et de l’énergie libre, il a finit par découvrir que la NASA cache systématiquement des preuves au public et que les Américains auraient un programme spatial secret (officiers non-terrestres) avec de la technologie antigravité…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Ci dessous l’intégralité de l’interview faite par Kerry Cassidy en 2006 (Durée : 50 min)

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Project Camelot / Project Avalon :

Source Youtube

gif

Mise à jour Area51blog, le: 26/09/2015 à : 14h30.

area51blog


Des extraterrestres pacifistes ont essayé de sauver l’Amérique de la guerre nucléaire déclare l’astronaute Edgar Mitchell

12/08/2015
crédit illustration: mirror.co.uk

crédit illustration:
mirror.co.uk

Article et images source: mirror.co.uk –

Traduction ERA pour Area51blog area51blog

Le sixième homme à marcher sur la surface de la lune a fait la déclaration étonnante que les extraterrestres sont venus sur Terre pour arrêter une guerre nucléaire entre l’Amérique et la Russie.

Edgar Mitchell, un vétéran de la mission Apollo 14 en 1971, a  dit au Mirror Online que des sources militaires de haut rang  ont repéré des ovnis au cours des essais d’armes.

L’astronaute a été franc au sujet de sa croyance aux extraterrestres depuis qu’il a atterri sur la surface de la lune, devenant l’une des figures les plus en vue dans la communauté ufologique dans le monde entier.

Il nous a dit que des  militaires initiés avaient vu des engins étranges survoler des  bases de missiles et la célèbre base de White Sands, où la première bombe nucléaire jamais testée a explosé en 1945.

Mitchell a grandi au Nouveau-Mexique à la fois près de la zone d’essai de la bombe et de Roswell, où les believers pensent qu’a eu lieu l’une des plus célèbres rencontres OVNI du monde.

Edgar Mitchell: Le sixième homme à marcher sur la lune

Edgar Mitchell: Le sixième homme à marcher sur la lune

 

«Vous ne connaissez pas la région comme moi», a-t-il dit dans une interview pour le  Mirror Online.

« White Sands était un terrain d’essai pour les armes atomiques – et c’est ce qui intéressait les extraterrestres.

« Ils voulaient connaître nos capacités militaires.

« Avec ma propre expérience de parler aux gens, il est clair que  les extraterrestres ont tenté de nous empêcher d’aller à la guerre et ont aidé à créer la paix sur la Terre. »

 

Apollo 14: Captain Alan Bartlett, coéquipier d'Edgar Mitchell's, marche sur la lune

Apollo 14: Le Capitaine Alan Bartlett, coéquipier d’Edgar Mitchell’s, marche sur la lune

Mitchell a également suggéré qu’il avait entendu des histoires similaires venant de personnes qui tenaient des bases de missiles pendant les parties les plus tendues du 20ème siècle.

«J’ai parlé à de nombreux officiers de la Force aérienne qui ont travaillé dans ces silos pendant la Guerre froide, » a-t-il poursuivi.

«Ils m’ont dit qu’on observait fréquemment des OVNIS et qu’ils ont  souvent désactivé leurs missiles.

« D’autres officiers de bases sur la côte du Pacifique m’ont dit que  leurs missiles [Test]  ont été fréquemment abattus par des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

« Il y avait beaucoup d’activité à cette époque là. »

Edgar Mitchell marche sur la Lune en 1971

Edgar Mitchell marche sur la Lune en 1971

Nous avons demandé à Nick Pope, qui travaillait pour le département de recherche sur les ovnis au ministère de la Défense Britannique s’il croyait les allégations de Mitchell.

« Edgar Mitchell est un homme honorable et sincère, que j’ai eu le privilège de rencontrer,» dit-il.

« Mais pour autant que je sache, la plupart de ses informations sur cette question ne proviennent pas de ses propres expériences, mais de ce qu’il a été dit par d’autres.

«Il est clair, qu’à cause de sa renommée, il a eu accès à du personnel gouvernemental, militaire et du renseignement au plus haut niveau, mais parce que – et c’est bien compréhensible – il ne nommera pas  ses sources, nous ne pouvons pas être certains que ces personnes étaient directement avec lui, ou même qu’ils étaient au courant de toutes les informations classifiées sur les ovnis « .

White Sands National Monument in New Mexico

White Sands National Monument au Nouveau Mexique

Pope  a déclaré  « l’idée que des extraterrestres épris de paix sont ici pour avertir l’humanité sur nos façons destructrices » est populaire auprès de ceux qui ont une vision New Age du phénomène OVNI.

« C’est une pensée agréable, mais si je suis sceptique, je voudrais souligner que c’ est presque exactement le scénario du   film classique  de science-fiction de 1951 The Day the Earth Stood Still (Le Jour où la Terre s’arrêta) « , a-t-il poursuivi.

« Il y a certainement eu quelques observations d’OVNI intrigantes autour des installations nucléaires, et autour des bases militaires, plus généralement, mais une autre explication est que certaines de ces observations sont attribuables à des activités d’espionnage impliquant des avions espions secrets ou des drones.

«Étant donné que l’Univers est âgé d’environ 14 milliards d’années, si nous sommes visités, il est peu probable que nous ayons affaire à une civilisation qui n’ait que  quelques centaines d’années d’avance sur nous, donc les  histoires d’extraterrestres venant perturber nos essais militaires sont farfelues.

« Il y a des chances qu’ils aient  des millions d’années d’avance sur nous et pourraient faire tout ce qu’ils voudraient. »

Alors qu’ en pensez vous ?

 

 

 Source

gif

Mise à jour Area51blog, le: 12/08/2015 à :12h55.

area51blog


Interrogé sur d’éventuels OVNIs, le gouvernement gallois répond… en klingon

14/07/2015

Etre un geek n’empêche pas d’être politicien, et inversement. Un ministre gallois vient de le démontrer avec un certain brio et un tout peu de klingon, cette langue star de la série Star Trek.

C’est là toute la beauté de l’exercice du pouvoir. Savoir répondre sérieusement à des questions frivoles avec un petit « je ne sais quoi » qui fait dire à son interlocuteur qu’il serait temps de retourner aux affaires…

Tout a commencé quand le gouvernement gallois a repris en main l’aéroport de Cardiff et que, concomitamment, les témoignages déclarant avoir vu des OVNIs parcourir le ciel se sont multipliés.
Darren Millar, un politicien gallois, a alors interpelé le ministre de l’économie, des sciences et des transports pour savoir si ce dernier allait faire une déclaration concernant l’augmentation du nombre de rapports concernant des OVNIs. Il souhaitait également savoir si le gouvernement gallois entendait débloquer des fonds spécifiques pour la surveillance de ces activités extraterrestres.

1146546

La réponse du gouvernement gallois n’a pas été longue à venir : « jang vIDa je due luq. ‘ach ghotvam’e’ QI’yaH-devolved qaS », pouvait-il ainsi être lu. Les Trekkies auront reconnu ici du klingon, cette langue reine de Star Trek. La traduction approximative pourrait être : « Le ministre répondra en temps voulu. Quoi qu’il en soit il s’agit d’une affaire » qui dépasse notre juridiction et dépend du parlement du Royaume-Uni.

Sans doute un peu désarçonné par cette réponse, Darren Millar a eu une sortie qu’on espère ironique : « J’ai toujours soupçonné le ministre de venir d’une autre planète. Cette réponse le confirme ».

Le gouvernement gallois devrait fournir une réponse officielle et plus définitive d’ici le 15 juillet. Elle n’apportera sans doute pas davantage d’information, mais devrait être rédigée en deux langues, en anglais et en gallois, qui utilise beaucoup moins de voyelles que le klingon…

Source : 01Net.com

gif

Mise à jour Area51blog, le: 14/07/2015 à : 11h47

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :