Ce que l’on sait de Kepler-186f, la sœur (presque) jumelle de la Terre

18/04/2014

investigations ufoetsciencearea51blog

Adm investigations ufoetscience/Area51 Blog

Vendredi 18 Avril 2014:

"Cette annonce confirme l’avancée des recherches scientifiques, c’est plutôt une bonne nouvelle. Nous en saurons plus dans quelques mois sur ce corps céleste, sans doute.

La suite de l’article est à lire à la source . Nous avons cette habitude de renvoyer à la source originale les information là où nous les trouvons, normal, de ce point de vue, nous sommes clean depuis longtemps déjà.

Pour vous remercier de votre fidélité sur nos sites web voici une vidéo youtube:"

Ce que l’on sait de Kepler-186f, la sœur (presque) jumelle de la Terre.

 


Suricate Stratos en HD

04/02/2014

strasusu

La vidéo  suricate de Stratos .

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Merci au staff pour ce travail,désormais en route pour d’autres aventures.

badge-suricate-71-2-1

 

 

Suricate Stratos en HD.


Les extraterrestres ont-ils débarqué en Angleterre?

21/09/2013

ius6

avatarera

Note Era Admin :

Je vous partage ici avec quelques heures de décalage  cette info publiée par un de mes contacts (la révolution pacifique) sur ma page facebook et qui de par son contenu colle à la perfection au thème de ce site, dédié à la recherche de la vie extraterrestre par le biais de la science.  Si cette information est avérée, nos théories sur l’évolution seront à revoir…

gif drapeau anglais

Source LogoKlein

ALIENS  — Des scientifiques affirment avoir découvert à Wakefield en Angleterre des organismes provenant de l’espace. Il s’agirait de la première preuve de vie extraterrestre sur terre.

Des scientifiques de l'Université de Sheffield affirment trouvé à Wakefield (West Yorkshire) des preuves de vie extraterrestre. Image: Keystone

Des scientifiques de l’Université de Sheffield affirment trouvé à Wakefield (West Yorkshire) des preuves de vie extraterrestre.
 crédit Image: Keystone

Cette découverte va-t-elle changer le cours de l’histoire? Des scientifiques de l’Université de Sheffield affirment avoir trouvé à Wakefield (West Yorkshire) des preuves de vie extraterrestre, informe The Telegraph.

Au mois d’août, ils ont lancé un ballon spécialement conçu à 27 km au-dessus de la surface de la terre lors d’une pluie d’étoiles filantes dite des Perséides. Objectif: prélever des échantillons via des capteurs déclenchés uniquement entre 22 et 27 km. A son retour, le ballon a atterri à Wakefield. Surprise: l’équipe découvre dessus des organismes microscopiques mais d’une taille bien trop grande selon eux pour faire partie de notre système.

L'équipe a trouvé sur un ballon envoyé dans l'espace des organismes microscopiques.  Image: Keystone

L’équipe a trouvé sur un ballon envoyé dans l’espace des organismes microscopiques.
Image: Keystone

Théorie de l’évolution à revoir

Pour le professeur Milton Wainwright, il s’agit d’une découverte révolutionnaire. «Des particules de cette taille ne peuvent être transportées dans la stratosphère en dehors d’un mécanisme exceptionnel comme par exemple une violente éruption, qui n’a pas eu lieu», explique-t-il. «Ces entités biologiques ne peuvent donc provenir que de l’espace. Notre conclusion est que la vie n’est pas limitée à cette planète. Si des organismes arrivent sur terre depuis là-haut, cela change notre vision de la biologie et de l’évolution.»

L’équipe fera un nouveau test le mois prochain lors d’une pluie de météorites.(Newsnet)

Le Matin.ch

ius6

avatar i love japan

Ajout sylv1 adm:

21/09/2013, 10h10:

"Merci Era pour cette news qui m’intéresse grandement et donc tu as pensé à moi, je m’explique:

C’est pour celà que l ‘appellation donnée par le CNES par la voie du GEIPAN de phénomènes aériens/aérospatiaux non-identifiés aurait son sens si d’aventure nous aurions affaire à un autre style de vie mais surtout à des observations qui seraient organiques et non pas des structures ( entendez par là des vaisseaux ou des robots).En tout cas j’ai dit dès le départ que je m’occupe du sujet OVNI que c’est avec la science et par la science que l’on arrivera à prouver une existence "de nature exotique." Il faut avoir une démarche scientifique pour appréhender rationnellement le problème O.V.N.I et ce qui peut concerner de près ou de loin l’ufologie, la vie ailleurs…..

Barre cora

Mise à jour Investigation Ufo et Science le 21-9-2013 à 7 heures

ius6

Les extraterrestres ont-ils débarqué en Angleterre?.

 


Un nouvel élément pourrait compléter le tableau de Mendeleïev

03/09/2013
Photo: RIA Novosti

Photo: RIA Novosti

Article source : french.ruvr.ru

PAR LA VOIX DE LA RUSSIE | UN NOUVEL ÉLÉMENT POURRAIT PROCHAINEMENT COMPLÉTER LE TABLEAU DE MENDELEÏEV. IL S’AGIT D’UN ÉLÉMENT RADIOACTIF SUPER-LOURD PORTANT LE NOM PROVISOIRE D’« UNUNPENTIUM ». IL A ÉTÉ SYNTHÉTISÉ POUR LA PREMIÈRE FOIS PAR LES CHERCHEURS RUSSES DE L’INSTITUT UNIFIÉ DE RECHERCHES NUCLÉAIRES. UNE EXPÉRIENCE QU’ON RÉUSSI À REPRODUIRE LEURS COLLÈGUES SUÉDOIS ET ALLEMANDS.

L’UNUNPENTIUM SIGNIFIE LE CENT-QUINZIÈME. C’EST SOUS CE NUMÉRO QU’IL FIGURERA DANS LE TABLEAU DE MENDELEÏEV, S’IL EST RECONNU PAR L’UNION INTERNATIONALE DE CHIMIE PURE ET APPLIQUÉE (UICPA). ET IL SEMBLE QUE CE SOIT UNE CHOSE QUASIMENT FAITE PARCE QUE LES CHERCHEURS SUÉDOIS ET ALLEMANDS VIENNENT DE CONFIRMER CE DONT LES CHERCHEURS RUSSES AVAIENT LA CERTITUDE DEPUIS CES DIX DERNIÈRES ANNÉES : L’UNUNPENTIUM EXISTE BEL ET BIEN. LES CHERCHEURS DE L’UNIVERSITÉ DE LUND EN SUÈDE ONT BOMBARDÉ L’AMÉRICIUM, UN ÉLÉMENT SYNTHÉTISÉ POUR LA PREMIÈRE FOIS EN 1944, AVEC DU CALCIUM, OBTENANT AINSI L’ÉLÉMENT 115. C’EST CE QUI AVAIT ÉTÉ DÉJÀ RÉALISÉ EN 2003 À DOUBNA, DANS LA BANLIEUE DE MOSCOU, PAR LES CHERCHEURS RUSSES, EXPLIQUE LE RESPONSABLE DU LABORATOIRE DES RECTIONS NUCLÉAIRES DE L’INSTITUT UNIFIÉ DE RECHERCHES NUCLÉAIRES, IOURI OGANESSIAN :

Un nouvel élément pourrait compléter le tableau de Mendeleïev.

 


Des téléportations quantiques de photons réussies

19/08/2013
Source: maxisciences.com/

Source: maxisciences.com/

 

 

Article source: .maxisciences.com/

societe-civile-maxisciences_medium

Publié par Lionel Huot, le 19 août 2013 .

Des chercheurs ont réussi à téléporter quantiquement plusieurs photons, avec une précision inégalée. La téléportation quantique est bientôt là. On est encore loin des téléporteurs de Star Trek, mais des chercheurs allemands et japonais viennent de téléporter avec une précision inégalée des photons. Une avancée capitale pour un secteur de recherche qui balbutie encore après 15 ans d’expérimentationsGrâce à un simple bouton "De l’information quantique optique peut maintenant être transférée grâce à un simple bouton, si j’ose dire" explique le professeur Peter van Loock de l’université Johannes Gutenberg, à Mayence en Allemagne. En tant que physicien théorique, il a conseillé l’équipe d’expérimentateurs Japonais de l’université de Tokyo pour leur expérience, publiée dans la revue Nature. La téléportation quantique implique le transfert d’états quantiques aléatoires d’un émetteur à un receveur. Ici, la machine émettrice a été surnommée Alice, et la machine réceptrice Bob. Cette expérience requiert qu’Alice et Bob partagent un état quantique d’intrication, et ce à travers l’espace qui les sépare. L’intrication est un concept quantique qui définit que deux objets sont intimement liés, leur état formant un tout différent de la simple addition des deux éléments. Ainsi, même séparés par une distance immense, les deux objets évoluent simultanément de la même façon. Dans cette expérience, il s’agit de photons. La téléportation est pleine de promesses pour l’avenir de l’informatique. En effet, des ordinateurs quantiques auraient une puissance de calcul et de mémoire extrêmement grande, ainsi que des composants autrement plus miniaturisés qu’actuellement. Les photons sont les candidats idéals pour le transfert d’information, chaque photon étant utilisé comme un bit d’information (on parle de qubit). Une précision de 80% Les premières expériences de téléportation quantique sont l’oeuvre du physicien Autrichien Anton Zeilinger, à la fin des années 90. Bien que nombre d’expérimentations aient eu lieu, elles ont toutes eu une réussite limitée, due aux différences entre la théorie et la pratique. La particularité de cette nouvelle expérience repose sur un principe hybride, de deux méthodes auparavant incompatibles qui ont pu être assemblées grâce à l’ingéniosité des chercheurs. Résultat, une précision de transfert de l’ordre de 80%. Les chercheurs de Tokyo ont choisi d’utiliser plusieurs photons intriqués les uns avec les autres, plutôt que seuls deux photons comme dans les précédentes expériences. Une idée payante puisque cette technique est en fait beaucoup moins compliquée. "Grâce à l’intrication continue, il a été possible de transmettre des qubits de photons de manière déterministe vers Bob", raconte le professeur van Loock. Une expérience importante qui devrait conduire au perfectionnement des techniques de téléportation, et mener un jour vers l’informatique quantique. Et pourquoi pas, un jour pouvoir dire "Téléportez moi Monsieur Scott". Crédit photo : université de Tokyo Source: 
Copyright © Gentside Découvertes

gif

Mise à jour Area 51 Blog, le : 19/08/2013 à : 16h20.

area51blog


Le champ magnétique du soleil est sur le point de s’inverser

09/08/2013
6206059-le-champ-magnetique-du-soleil-est-sur-le-point-de-s-inverser

Le champ magnétique solaire est sur le point de s’inverser HO / NASA SDO / AFP

L’activité solaire va bientôt atteindre son maximum, ce qui risque de causer pas mal de perturbations électromagnétiques sur Terre.

« Le champ magnétique de notre étoile est sur le point de s’inverser… » annoncent les physiciens du « Wilcox Solar observatory », un des seuls observatoires au monde qui enregistre l’activité magnétique du Soleil. L’évènement qui surviendra d’ici quelques mois marquera le maximum d’activité de notre étoile pour le présent cycle. Sur Terre on peut s’attendre à des orages magnétiques, qui pourraient perturber le fonctionnement des réseaux électriques et griller l’électronique des satellites en orbite.

Cet évènement pourrait survenir dans seulement 3 ou 4 mois explique la Nasa dans cette vidéo (en anglais):

L’activité solaire suit un cycle de onze ans, au cours duquel le champ magnétique de l’étoile se reconfigure. Et les conséquences de cet évènement s’étendent à toute l’héliosphère, c’est à dire à des milliards de kilomètres, englobant tout notre système solaire.

Durant l’inversion de polarité, le champ magnétique du soleil va se déformer et offrir une meilleure barrière contre les particules chargées qui proviennent de l’espace lointain" explique la Nasa dans la vidéo. Mais sur Terre nous sommes avant tout exposés aux particules chargées en provenance du Soleil.

De ce fait ce phénomène se traduit aussi par l’apparition, sur le disque solaire, d’un nombre croissant de taches sombres, autant de terminaisons magnétiques qui éjectent dans l’espace un flot de particules chargées électriquement.

Certaines parviennent à pénétrer la magnétosphère terrestre et provoquent des aurores boréales, drapant de rouges et de vert le ciel des hautes latitudes. Mais ces charges électriques constituent aussi autant de mini décharges qui pourraient endommager les composants électroniques. Puis, l’activité solaire diminuera progressivement.. jusqu’au cycle d’après.

La prévision de l’activité magnétique de notre étoile représente aujourd’hui un enjeu économique : nous avons quelques semaines pour protéger les systèmes électriques… et éviter la grosse panne, comme celle qui a plongé tout le Québec dans l’obscurité lors du maximum solaire de 1989 !

Source : Sciences et Avenir  via Ufo et Paranormal

gif

Mise à jour Area51blog le 9-8-2013 à 19 h 00

Bannière


La vie est peut-être née dans la serpentinite des fumeurs blancs

09/08/2013

La vie est peut-être née dans la serpentinite des fumeurs blancs.


Des sondes spatiales lancées par des civilisations extraterrestres à des millions d’années de nous

22/07/2013
Photo : RIA Novosti

Photo : RIA Novosti

 

 

Des sondes spatiales, examinant le système solaire, auraient été lancées par des civilisations extraterrestres high-tech il y a des millions d’années, selon les déclarations de scientifiques écossais.

Cette conclusion a été faite après avoir calculé la probabilité mathématique de la construction d’une flotte d’appareils automatiques, qui peuvent effectuer des voyages interstellaires.

Les  scientifiques d’Edimbourg croient l’énorme différence dans les niveaux de développement technologique de terriens et des extraterrestres. Elle est, selon les experts, est tellement grande que les habitants de la Terre ne peuvent pas observer la présence des objets étrangers dans le système solaire.

Source  :   RU FACTS

via   la voix de la russie

gif

Mise à jour Area51blog le 22 juillet 2013 à 14 h 15

Bannière


Une tempête de protons aurait menacé la Terre au huitième siècle

02/05/2013

eruption_Solaire_mars_2012_sdo_nasa_txdam35824_9aUne augmentation de la quantité de carbone 14 dans l’atmosphère de la Terre, de l’an 774 à 775, a été interprétée comme la trace laissée par un sursaut gamma ayant épargné notre biosphère. Un groupe de physiciens a réintroduit dans le débat une autre hypothèse qui avait été écartée : une forte éruption solaire provoquant sur notre planète une tempête de protons.

En 2012, un groupe de chercheurs japonais avait annoncé, dans une publication du journal Nature, la découverte dans les cernes de croissance de cèdres du Japon d’une augmentation spectaculaire du taux de carbone 14 de 774 à 775 après J.-C. Cet isotope du carbone provenant du bombardement des rayons cosmiques sur les noyaux atomiques à la frontière de l’atmosphère, diverses explications astrophysiques avaient été avancées.

La première faisait logiquement intervenir une éruption solaire de forte intensité. Mais les estimations de l’énergie nécessaire pour produire un tel effet impliquaient une colère du Soleil si exceptionnelle que son occurrence semblait peu crédible.

La seconde faisait intervenir une supernova proche. Mais il restait alors à expliquer pourquoi aucune trace de cette explosion stellaire n’avait été observée sur la voûte céleste par les astronomes chinois et japonais, alors qu’ils avaient scrupuleusement noté dans leurs archives celle de 1054 à l’origine du pulsar du Crabe.

Des photons gamma ou des protons ?

Début 2013, deux chercheurs de l’Institut d’astrophysique de l’université allemande d’Iéna ont proposé un scénario séduisant, mais qui, rétrospectivement, fait froid dans le dos. Les rayons cosmiques qui ont frappé la Terre au VIIIe siècle auraient été des photons émis par un sursaut gamma court survenu au sein de la Voie lactée. En effet, ce phénomène ne dure que quelques secondes et n’est pas associé à une explosion d’étoile : il est donc invisible sur la voûte céleste.

Un groupe d’astrophysiciens américains n’a pas tardé à publier un article sur arxiv, dans lequel il s’oppose à cette hypothèse du sursaut gamma. Le premier argument étant qu’un tel événement ne devrait se produire que tous les 10 millions d’années dans notre galaxie. Surtout, les chercheurs ont refait les calculs concernant l’impact d’une éruption solaire de très forte intensité avec une tempête de protons (Solar Proton Events ou SPE en anglais).

Un événement Charlemagne tous les 1.000 ans ?

Ces scientifiques se sont basés sur d’autres modèles d’analyse et, selon eux, pour expliquer une telle augmentation du carbone 14, il n’est pas nécessaire de recourir à un spectre d’énergie des protons d’un SPE qui impliquerait une colère du Soleil des milliers de fois plus forte que toutes celles que l’on connaît. En fait, une éruption solaire sept fois plus forte que celle, record, survenue en octobre 1989, ferait l’affaire. De plus, elle n’entamerait pas le bouclier d’ozone protecteur de la Terre de façon critique, ce qui expliquerait l’absence de traces d’extinctions d’espèces vivantes.

En revanche, si une telle éruption devait se produire de nos jours, elle ne conduirait certes pas à un niveau dommageable de rayons ultraviolets, mais elle affecterait certainement de façon grave notre civilisation technologique, via les satellites par exemple. Selon les chercheurs, il y aurait tout de même un risque que l’on se trouve bientôt confrontés à un nouvel accident de ce genre. Appelé par certains « événement Charlemagne », ce phénomène surviendrait en effet tous les mille ans environ.

Source: Futura-Sciences575FuturaSciences

gif

Mise à jour Aréa 51Blog , le : 02 /05/2013 à : 18h55.

area51blog


Des smartphones lancés en orbite autour de la Terre dans le but de servir de satellites low cost

28/04/2013

Information envoyée par Didier M  -  Article  Publié par Emmanuel Perrin, le 27 avril 2013 sur Maxisciences.com

la-nasa-vient-d-envoyer-dans-l-espace-trois-smartphones-dans-le-but-de-devenir-des-satellites_59262_w250

Dans le cadre d’une expérience lancée récemment pas la NASA, des smartphones ont été envoyés par celle-ci en orbite autour de la Terre afin de servir de satellites low cost. Une véritable première qui n’a visiblement rien à envier aux satellites les plus perfectionnés.

 

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

En savoir plus: http://www.maxisciences.com
Copyright © Gentside Découvertes

 

gif

 

 

Mise à jour par Era pour Area51blog le 28-4-2013 à 10 heures

area51blog

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  080 followers

%d bloggers like this: