« La conspiration des soucoupes » Le MOD publie discrètement ses derniers dossiers X.

23/06/2017

La police du Lancashire a enquêté 8 fois au cours des 2 dernières années sur les observations d’OVNI .
Crédit illustration-thesun.co.uk

Article source: thesun.co.uk

Partagé par Nick Pope traduit par ERA 

Merci à Monsieur Pope

Les X-Files de la Grande-Bretagne sont publiés discrètement par le ministère de la Défense … mais ils les rendent très difficile d’accès

Un rapport officiel gouvernemental relatif aux O.V.N.I.S  nommé les  « X-Files britanniques » a finalement été publié. Les archives nationales ont ouvert un cache de 15 fichiers du ministère de la Défense qui divulguent des détails sur des incidents mystérieux qui ont eu lieu dans le ciel britannique.

Ils comportent des éléments relatifs à une rencontre non résolue qui a été comparée à l’incident de Roswell   en Amérique. L’incident a eu lieu en décembre 1980, lorsque trois militaires ont prétendu voir des lumières lumineuses clignotantes et un objet en forme triangulaire près d’une base de la  RAF dans la forêt de Rendlesham ,dans le  Suffolk. Une enquête a été ouverte, mais le mystère reste non résolu.

L’incident de la forêt Rendlesham: l’une des observations d’OVNI les plus célèbres de Grande-Bretagne.


L’incident de la forêt de qui a eu lieu en décembre 1980 et a été baptisé le : Roswell britannique.
Crédit photo: thesun.co.uk

L’incident de la forêt de Rendlesham a eu lieu en décembre 1980 pendant plusieurs nuits. Le 26 décembre 1980, le personnel militaire affecté  aux bases jumelles de la RAF  de Bentwaters et   de Woodbridge à Suffolk a vu une lumière étrange dans la forêt de Rendlesham, située entre les deux bases. Trois hommes ont été envoyés pour enquêter et deux d’entre eux ont rencontré un petit engin en forme de triangle. Un homme, Jim Penniston, s’est approché pour toucher le côté de l’objet.

Lui et un autre des aviateurs présents, John Burroughs, ont fait des croquis de l’appareil pour les déclarations de témoins. Deux semaines plus tard, le sous-commandant de la base, le lieutenant-colonel Charles Halt et son équipe ont rencontré l’OVNI. Il a dit plus tard:

Il a dit plus tard: «Je suis ici, un haut fonctionnaire qui nie systématiquement ce genre de chose et travaille avec diligence pour  désinformer, et je suis impliqué dans quelque chose que je ne peux pas expliquer».

Malgré une enquête  du MOD, l’incident de la forêt Rendlesham reste inexpliqué.

Mais les ufologues étrangers devront attendre un peu plus longtemps pour découvrir la vérité, grâce au processus mis en place pour lire ces nouveaux fichiers. Ils n’ont pas été numérisés, de sorte que les amateurs doivent se joindre à une file d’attente pour inspecter les enregistrements papier dans la salle de lecture des Archives nationales à Kew, à l’ouest de Londres. De plus, il existe trois autres fichiers qui n’ont toujours pas été diffusés, selon Nick Pope, un ancien fonctionnaire qui a travaillé pour le ministère de la Défense. Monsieur Pope, qui a dirigé le projet OVNI du ministère de la Défense de 1991 à 1994, a déclaré: « Le manque de preuves tangibles et le fait que ces fichiers semblent avoir été glissés sans une annonce formelle des médias contribuent à alimenter certaines théories du complot, et je sais que de nombreuses personnes croient que les «bonnes informations » sont mises de côté.

Une copie du rapport de la Force aérienne des États-Unis sur l’observation d’un OVNI près des bases de la RAF Woodbridge et de Bentwaters au Suffolk au Royaume-uni.
Crédit image:
thesun.co.uk

 

 

Les croquis de John Burrough de l’objet qu’ils ont vu dans la forêt de Rendlesham en 1980.
Crédit illustration: .thesun.co.uk

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« En outre, le fait que certains fichiers n’aient pas été numérisés , ne puissent pas être téléchargés et ne peuvent être visualisés en personne que dans les Archives nationales,  générera sans doute également les théories du complot. « Après cela, il n’y a plus que trois autres fichiers OVNI encore à publier, et ils devraient être rendus publics plus tard cette année, donc il en reste  encore plus à venir. « C’est une bonne journée pour un gouvernement ouvert et  la liberté  de l’information ».

L’année dernière, un aviateur américain impliqué dans l’incident a remporté son procès contre les instances de santé militaires qui ont été contraints à prendre en charge les frais pour le traitement des blessures qu’il prétendait avoir subies à  la forêt de Rendlesham.

Vidéo The Sun via youtube

Bandes son  il y a 30 ans relatives à l’incident d’O.V.N.I de la forêt de Rendlesham au royaume-uni . Vidéo mise sur  Youtube le: 02 novembre 2010 par le SUN.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Traduction Era pour Area 51 blog le: 23-06-2017 


Dossier UFO: « United States Space Ships ».

26/05/2017


(Histoire censurée des serveurs au Daily Mail du Royaume-Uni)
Image crédit:
theidylwildgroup.wordpress.com

Le dossier OVNI est complexe nous le savons. Ce qui rend celui-ci difficile à traiter dans une juste mesure ce sont les différentes informations. Parmi ces informations nous avons de l’intox ( désinformation du fait des sources officielles), il y a  parfois des montages réalistes issus de personnes peu scrupuleuses qui veulent tellement alerter qu’elles fabriquent des faux , pendant que d’autres personnes veulent s’amuser de nous car elles nous dupent plus ou moins facilement et ceci décrédibilise toute la filière ufologique auprès des lecteurs. Après tout ça, il reste le manque de détails précis dans l’information à traiter, et ce dernier point est souvent le cas des affaires qui resteront du coup non classées, donc inexpliquées.

Comment dans ce cas valider certains dires ?  Prenons Gary Mc kinnnon par exemple.

Ce hacker anglais s’est introduit dans les systèmes de l’armée, de la NASA, de la Navy, du ministère de la défense et de l’Air Force. Nous savons qu’il se bat pour éviter une extradition vers les Etats-Unis, il encourt 70 ans de prison.

Les lanceurs d’alerte sont ainsi des traîtres pour ces agences gouvernementales et la peine prononcée est maximale. Les hackers  de cet acabit ou les lanceurs d’alerte ayant travaillé pour une organisation liée à un gouvernement prennent cher ,beaucoup plus cher  parfois qu’un violeur et tueur d’enfants  ou des terroristes qui tuent,dans certains pays, je pense à la France ( et sa soit disant justice!) par exemple. La raison est simple, les élites n’aiment que l’on mette le nez dans leurs petits secrets surtout si derrière se cache une véritable question éthique pour le droit du citoyen face à certaines institutions sous couvert de sécurité. Ce qui nous intéresse ici , sont surtout des « révélations » faites par un certain  Gary Mckinnon  concernant le sujet trop brûlant des O.V.N.I.s.

D’après le site web OVNI-USA, monsieur Mc Kinnon prétend avoir eu connaissance d’une flotte non terrestre dans les dossiers qu’il  aurait piraté  et qu’il a révélé  au quotidien  anglais The Guardian.

Des photos de l’espace étaient retouchées sur le site du Johnson Space Center, on y supprimait les ovnis.

il dit « avoir trouvé la photo en haute définition d’un objet en forme de cigare au dessus de l’hémisphère nord. »

Crédit photo NASA via
mens-den.com

Il affirme avoir trouvé une liste de noms d’agents non-terrestres.
Il pensera plus tard et à tord que cette information lui servira d’atout et lui permettra de négocier avec le gouvernement US. Il ne croit pas que ces agents non-terrestres soient des aliens mais pense que c’est une preuve que l’armée américaine dispose d’un bataillon secret dans l’espace. Les listes mentionnent des transferts de vaisseau à vaisseau mais McKinnon ajoute qu’il fumait de l’herbe à l’époque lorsqu’il piratait, si bien qu’il ne se souvient pas du nom des vaisseaux.

Des rumeurs circulent selon lesquelles il aurait mentionné les noms de deux vaisseaux, aperçus sur les journaux de transfert. Les noms étant : Le USSS LeMay et le USSS Hillenkoetter. Habituellement les vaisseaux de la Navy ne comprennent que deux « S » pour signifier « United States Ship », cependant nous avons trois « S », ce qui signifierait « United States Space Ships ».

General Curtis LeMay (credit: USAF)

Les noms choisis sont également significatifs. Le Général Curtis LeMay était un ami du Major Général de l’Air Force à la retraite, Barry Goldwater, également ancien sénateur de l’Arizona.

Des rumeurs circulaient selon lesquelles des preuves d’ovnis étaient entreposées dans une chambre secrète sur la base Air Force de Wright-Patterson.

Admiral Hillenkoetter (credit: USN)

L’homonyme du second vaisseau, l’Amiral Roscoe Hillenkoetter fut le premier directeur de la CIA. Il était aussi membre d’une organisation de recherches ufologiques, le NICAP (Comité National d’Investigations des Phénomènes Aériens). Rappelons pour ceux qui connaissent certaines déclarations qu’en 1960, le New York Times publie qu’Hillenkoetter a envoyé une lettre au Congrès qui cite cette déclaration : « En coulisses de hauts gradés de l’Air Force sont concernés au sujet des ovnis. Mais à cause du secret officiel et du ridicule, de nombreux citoyens sont conduits à penser que les objets volants non identifiés sont une absurdité. »

Important à tenir en compte:

Le site web ovnis -usa précise:

Hillenkoetter se battait pour la fin du secret mais il cessa éventuellement d’en parler. De soi-disant documents secrets parvenus aux chercheurs ufologues font état de l’appartenance de Hillenkoetter au célèbre Majestic 12 créé par le président Truman pour gérer la question des ovnis.
Toutefois nous devons tenir compte que le fait que Gary McKinnon ait mentionné ces deux noms de vaisseaux reste une rumeur à ce jour puisque la source n’est pas identifiée lors de la publication dans le quotidien britannique The Guardian. Il se peut que tout ce qu’avait Gary n’étaient que la photo de l’ovni et les journaux de bord, malheureusement pour lui bien insuffisants pour inciter le gouvernement à adoucir la peine. source

Voici la raison qui m’incite à la prudence depuis que je me suis impliqué dans cette recherche.

Les OVNIS et dans un autre contexte les O.A.N.I.S sont liés à l’ufologie. Pour l’heure je maintiens que des faits concernent les milieux marins et aériens ce qui n’est cependant pas obligatoire, lorsque l’on aborde des bases sous marines potentielles et les bases secrètes . Les corps d’armées fonctionnent indépendamment les uns par rapport  aux autres, mais communiquent lorsque ceci est nécessaire, alors de cette manière ils sont liés.

Second point, la recherche et les interprétations.

Nos sensibilités ne sont pas les mêmes lorsque l’on aborde une énigme, nos connaissances non plus.

A cela s’ajoute les expériences réellement vécues par tant de témoins, leur histoire est unique.

La tromperie n’est pas la seule « oeuvre » d’une institution orchestrée par des manœuvres gouvernementales ou bien au-delà  d’un autre pouvoir. Les gens en manque de sensations ou de vente sont aussi pour certains d’entre eux des tricheurs, qui manipulent des photos, des vidéos et encore lorsque ceux-ci n’arrangent pas à leur façon un article en retirant un détail qui ferait défaut à leur dire.

Les raccourcis sont tout autant de pièges qu’il convient de ne pas tomber dedans comme je l’ai mentionné dans mon livre OANI/OVNI, enquête, méthode, réflexion publié en Janvier 2016 par les éditions Saint Martin.

La question de savoir sur ce qui gravite au-dessus de nos têtes par moments, ou  ce qui navigue dans nos profondeurs maritimes n’est pas forcément de nature extraterrestre ou d’origine humaine car les cas inexpliqués sont en surnombre, tout ceci est loin d’avoir trouvé une réponse prompte et sans bémols . Il y a certainement un condensé de tout cela, et lorsque j’ai dit ceci sur un réseau social très populaire à une personne  assez connue du monde de l’ufologie d’ailleurs,  qui m’a répondu ironiquement avec un certain humour  » oui c’est cela, c’est la samaritaine ». Ma réponse a été directe, « et bien oui en quelque sorte! Car jusqu’à nouvelle preuve du contraire, ni vous ni moi n’avons de preuves que j’ai raison ou tord « . Rassurez vous, il ne m’a pas répondu.  La raison est simple,  nous sommes en fait toutes et tous coincés entre ce qui existe et ce qui est caché ou pas assez étudié,  et puis aussi  l’illusion pure et simple.

Citation de Gary Mc Kinnon

« J’ai trouvé une liste des noms des officiers … sous le titre » Officiers non terrestres « . Cela ne signifie pas de petits hommes verts. Ce que je pense que cela signifie n’est pas basé sur la Terre. J’ai trouvé une liste des «transferts de flotte-à-flotte» et une liste de noms de navires. Je les ai recherchés. Ils n’étaient pas des navires de la Marine américaine. Ce que j’ai vu m’a fait croire qu’ils ont une sorte de vaisseau spatial, hors-planète « 

Références :

USN

Diouf, pour Ovnis-USA

openminds.tv

Article de Sylvain Matisse pour Area 51 avec les supports (  photos, sites et références mentionnées).© 26 /05 /2017


L’agenda ufologique de la semaine

28/03/2017

Jean-Pierre D’Hondt Conférence Hem 28-3-2017
Crédit Photo : Area51blog/Era
© mars2017

 

Hier mardi 28 mars Jean-Pierre D’Hondt donnait une conférence à Hem (dépt 59) devant une salle pleine, durant laquelle nous étions présents. Jean-Pierre présentait son ouvrage OVNIS 1 siècle d’observations dans le nord de la France éditions le temps présent collection enigma. Il a brillamment exposé le phénomène ovni en présentant certains cas de la région.

 

 

Nous vous rappelons que Sylvain Matisse tiendra une séance de dédicace de son livre Oani/Ovni Enquête Méthode Réflexion (Editions Saint Martin) le vendredi 31 mars 2017 de 14 heures à 19 heures :

Au Bois des Eldars

44 rue Leon Gambetta, 59000 Lille
Le week-end s’achèvera à Bruxelles voir en-tête du blog (repas Ufologique)

Mise à jour Area 51 blog, le : 29/03/2017 à : 00h05


Observation d’ovni corroborée par radar militaire à Tokishi Shima Island (Japon)

08/03/2017
Tokishi Shima Island (Japan) crédit phot: nyufo.com

Tokishi Shima Island (Japan)
crédit photo:
nyufo.com

Source : nuforc.org

National UFO Reporting Center

Traduction ERA POUR AREA 51 blog

Rapport d’observation

Survenu: le 01/06/1966 à 12:00

Signalé: 16/01/2017 à 13:03:32 Publié le: 19/01/2017

Localisation: Tokishi Shima Island (Japon).

Forme de l’objet observé: Cercle , disque. Durée de l’observation: 30 minutes

Récit du témoin:

« J’ai 23 ans je suis dans l’armée, le dimanche est mon jour de congé. Je scrute le ciel avec un radar. Dans le Nord il y a une île à environ 25 miles (40 ,23 km) de là . Je repère 5 disques qui vont et viennent causant le déclenchement du radar. J’ appelle  l’officier de jour (O.D.),  il sort et  observe  puis est retourne au centre de contrôle afin d’appeler l’armée de l’air. Ils envoient 3 avions de chasse pour enquêter. Les avions se trouvent à une courte distance d’eux et   disparaissent . Les avions se  retournent. Les disques réapparaissent. Les avions tournent autour et comme avant quand les avions se rapprochent, les disques disparaissent. Les avions se retournent et reviennent à leur point de départ. Les disques réapparaissent. Je retourne à ma caserne. Les témoins sont moi-même, l’officier de jour, 3 membres en service et 3 pilotes. Je n’ai jamais oublié cela et je pensais que  je ne les reverrai jamais. Puis en   janvier 2017 j’en vois un de près.

Remarque du NUFORC :  La source du rapport indique que la date de l’incident est approximative.

 

gif

Mise à jour  Area 51 blog le : 08 Mars 2017 à 16h30

area2


Petit guide de conversation avec les extraterrestres

02/03/2017
 Robert Gigi. – « Extraterrestres géants en forme de robots », 1974 Robert Gigi - Agence martienne


Robert Gigi. – « Extraterrestres géants en forme de robots », 1974
Robert Gigi – Agence martienne

La NASA a annoncé la découverte de sept exoplanètes — des planètes en orbite autour d’une autre étoile que le Soleil, en l’occurrence Trappist-1. Trois d’entre-elles pourraient abriter de l’eau sous forme liquide, et donc de la vie. En août dernier, Finn Brunton revenait sur l’un des rêves de l’espèce humaine… communiquer avec les extraterrestres.

 Lire la suite sur   Le Monde Diplomatique

 

 


Sphère magazine numéro 3

01/03/2017

Sphère Magazine numéro 3 est sorti ce matin. Un grand Bravo à Alex pour ce nouveau numéro qui réunit les différentes tendances de la scène ufologique. Je rappelle qu’il s’agit d’une revue totalement gratuite. Pour lire le contenu cliquez sur l’image ou sur le lien en bas de la page.

 

16991624_1350097855050051_2483598326735927954_o

IMPORTANT A LIRE >> le temps de chargement des pages est un petit peu long, donc avant de commencer a essayer de faire tourner les pages , attendre que le chargement soit fini sinon les pages vont apparaître blanches, en cas de soucis d’affichage il suffit d’actualiser la page. Voila le lien et bonne lecture ! https://madmagz.com/fr/magazine/918664


Hommage : Jimmy Guieu interviewé par Jérôme Bonaldi (1990)

03/01/2017

area51blog

 

era

Hier c’était le 17ème anniversaire de la mort de Jimmy Guieu. Je n’ai jamais caché l’admiration que je porte à ce grand monsieur de l’Ufologie. Hier J’ai reçu en mail  une vidéo inédite de Jimmy Guieu de la part de Shamballah Treize qui me précise qu’ « Inédit » n’est pas un vain mot concernant cette séquence, car outre le fait qu’elle a environ 26 à 27 ans d’ancienneté, il faut ajouter que même l’Institut National de l’Audiovisuel n’en a pas conservé la moindre trace (ayant été diffusée sur Canal +, chaîne privée, et l’INA ne conservant à cette époque que le contenu des chaînes publiques). » Un grand merci Shamballah Treize pour le partage !

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez  ici
Source Youtube Shamballah Treize
Texte qui accompagne la vidéo :

Dans l’émission de la mi-journée de Canal + « Demain », du mardi 15 mai 1990, Jérôme Bonaldi a reçu et interviewé l’ufologue Jimmy Guieu, à l’occasion de la sortie de son roman-vérité « EBE 1 : Alerte rouge ».

Jimmy Guieu parle des OVNI et des E.B.E. (Entités Biologiques Extraterrestres), de la conspiration du silence officielle internationale pour dissimuler leur existence dans notre environnement immédiat et de leurs divers agissements, représentant une menace pour l’Humanité.

Ainsi, les différents gouvernements du monde, qu’ils soient américain ou russe par exemple, ont conclu dans le plus grand secret un accord de dupes avec ces extraterrestres malveillants, les « Petits-Gris », en leur accordant des bases souterraines et le droit de pratiquer leurs expériences sur les humains et les animaux, en échange d’avancées technologiques.

Il met au passage en cause le rôle de la famille Bush dans le trafic de drogue.

Preuve de sa lucidité et de sa perspicacité : vers 05:25, Jimmy Guieu montre qu’il avait anticipé avec justesse plusieurs mois, voire plusieurs années à l’avance, le scandale sanitaire de la « vache folle » (l’encéphalopathie spongiforme bovine) qui n’éclatera principalement que 5 à 6 ans plus tard (vers 1995/1996), et Jérôme Bonaldi, quoiqu’extrêmement critique par rapport à lui, se voit contraint de lui donner raison.

A ce propos, le journal « Le meilleur » du samedi 9 juin 1990 relève lui aussi ce fait dans un article consacré à la maladie de la vache folle, publié en page 5, dans un encart titré « Ce fléau était-il prévisible ? ».
(Document directement disponible à ce lien : http://hpics.li/d8c91a4 )

gif

 Mise à jour Area 51 blog, le  : 03/01/2017 à : 12h55

area51


%d blogueurs aiment cette page :