2021 Une année en or pour les ovnis ?

25/01/2021

RETOUR VERS LE FUTUR – Pourquoi 2021 pourrait être «l’année en or» pour les révélations d’OVNIS – de la publication de fichiers cachés au lancement d’armes secrètes de 10 milliards de dollars

Un article de Dan Hall pour The Sun – 25 Jan 2021, 16:46

Traduction Era pour Area 51 blog et le CIPO

Que nous soyons seuls ou non dans l’univers est l’un des plus grands mystères de la science – mais le meilleur astronome de Harvard dit maintenant que nous avons enfin une réponse.

Le professeur Avi Loeb prétend de manière explosive que l’objet interstellaire inhabituel connu sous le nom d’Oumuamua qui a dépassé la Terre est vraiment une technologie extraterrestre – mais même cela pourrait ne pas être la révélation la plus choquante sur la vie extraterrestre à émerger cette année.

Un objet nommé Oumuamua a traversé notre système solaire il y a quatre ans – maintenant un physicien de haut niveau dit que c’est la preuve d’une technologie extraterrestre
Crédit: GETTY – CONTRIBUTEUR

Les suggestions selon lesquelles Oumuamua, qui est un mot hawaïen signifiant à peu près «éclaireur», était une technologie extraterrestre ont été annulées par la communauté scientifique après la détection de cet étrange objet en 2017.

Le professeur Avi Loeb de Harvard publie sa théorie dans un nouveau livre intitulé Extraterrestrial
Crédit: GETTY IMAGES – GETTY

Mais maintenant, le professeur Loeb a fait la déclaration étonnante dans un nouveau livre de cette semaine, Extraterrestrial : le premier signe de la vie intelligente au-delà de la Terre, que le phénomène mystérieux doit provenir d’une civilisation extraterrestre.

Le scientifique de Harvard est parmi les personnes les plus crédibles à prétendre avoir des preuves de l’existence d’extraterrestres.

Mais son livre révolutionnaire n’est pas la seule raison pour laquelle les ufologues pensent que nous pourrions être au bord d’une révélation historique sur les visiteurs de l’espace.

La CIA a récemment déclassifié d’énormes trésors de ses propres fichiers OVNIS, le ministère britannique de la Défense (MoD) devant lui emboîter le pas cette année.

Et puisque les chefs de la défense américains ont confirmé que les pilotes de la Marine avaient réellement filmé des «phénomènes aériens non identifiés», ceux qui y prêtent attention pensent que davantage de révélations hors de ce monde pourraient être en cours dans les mois à venir.

«Ce sont les années dorées – c’est un moment comme aucun autre moment pour ce sujet», dit Nick Pope, qui a enquêté sur les rapports d’OVNIS au nom du gouvernement britannique dans les années 1990.

Nick Pope a enquêté sur les rapports d’OVNIS pour le ministère de la Défense dans les années 1990 et a continué à parler de la recherche d’une vie extraterrestre depuis. Crédit photo : http://www.ufointernationalproject.com/
Nick pense que des preuves comme les vidéos déclassifiées des pilotes de la Marine, illustrées, montrent que nous vivons des «  années dorées  » à la recherche d’une vie extraterrestre Crédit : thesun.co.uk

« Vivre à cette époque, peut-être au seuil de la plus grande révélation ou découverte de l’histoire de l’humanité est extraordinaire. »

Voici pourquoi ceux qui recherchent des réponses sur les extraterrestres sont si enthousiastes à propos de 2021 – d’une nouvelle arme de 10 milliards de dollars à la recherche à un rapport de renseignement sans précédent prévu pour cet été.

Se rapprocher de la vérité
Les sceptiques rejettent généralement les affirmations sur les extraterrestres comme des fantasmes de farfelus – mais certaines des dernières informations explosives proviennent de sources exceptionnellement bien reconnues.

En plus de l’affirmation du professeur Loeb à propos d’Oumuamua, qui, selon lui, pourrait être un « morceau de technologie extraterrestre » appelée voile solaire, d’autres personnes de haut niveau ont fait des déclarations extraordinaires à propos des extraterrestres récemment.

Oumuamua n’est qu’un des nombreux cas mystérieux survenus ces dernières années Crédit: AFP

Haim Eshed, l’ancien chef de la sécurité spatiale d’Israël, a affirmé l’année dernière que Donald Trump savait que les extraterrestres existaient et était « sur le point » de le dire à tout le monde, mais il a été empêché de le faire pour éviter une hystérie de masse.

Puis l’ancien directeur de la CIA, John Brennan, a fait le commentaire à couper le souffle que ce qui était vu dans les vidéos déclassifiées d’OVNI de la Marine pourrait impliquer « une forme de vie différente ».

« Astronome de Harvard, scientifique spatial israélien, ancien directeur de la CIA … Quand ils commencent tous à peu près en même temps à donner des indices, à faire des déclarations, tous pointant vers des extraterrestres, cela vous fait réfléchir », dit Nick.

Mais ce qui est bien plus excitant, c’est ce qui reste potentiellement à venir cette année.

John Brennan, l’ancien directeur de la CIA, était ouvert à la possibilité de l’existence d’une technologie extraterrestre

Et l’un des plus grands événements de l’année pourrait survenir aux États-Unis cet été, lorsque le directeur du renseignement national remettra un rapport aux sénateurs sur les ovnis.

Le Comité du renseignement du Sénat a commandé le rapport l’année dernière, exigeant de savoir ce que les diverses agences de renseignement secrètes savaient déjà sur les OVNIS, mais avaient gardé secret.

Et, alors que la nouvelle vice-présidente Kamala Harris siégeait au comité, certains se demandent si elle influencera l’approche de Joe Biden sur la question de la vie extraterrestre.

Les sénateurs ont déjà eu un briefing confidentiel sur le sujet, mais ont refusé de divulguer quoi que ce soit sur ce qu’ils avaient appris, rapporte Politico.

On ne sait pas encore comment Joe Biden et Kamala Harris traiteront la question des ovnis
Crédit: AFP

« Kamala Harris aura certainement eu ce briefing – elle fait partie du comité qui a demandé ce rapport », dit Nick.

Bien que le public puisse finir par n’obtenir qu’un résumé non classifié du rapport, même celui-ci peut contenir de la poussière d’or.

Les médias ont déjà suggéré qu’un groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés (UAP) existe au sein du Bureau du renseignement naval.

« Les fuites suggèrent qu’ils n’ont pas exclu l’hypothèse extraterrestre », dit Nick à propos de la position du groupe de travail sur les vidéos de la Marine.

Plus de preuves comme les observations des pilotes de la marine pourraient sortir dans le rapport du Comité sénatorial du renseignement

Mais il ajoute que des preuves plus substantielles seront nécessaires avant que la vie extraterrestre ne soit confirmée comme réelle. «Aussi impressionnantes que soient les vidéos de la Marine, ce ne sont que des films», dit Nick. « Il faudra plus que des films, des photos, des documents, des témoignages de dénonciateurs. » «  Les preuves les plus convaincantes que j’ai vues  » Dans son propre travail d’enquête sur les ovnis pour le gouvernement britannique, Nick a vu des cas fascinants – comme l’incident de la forêt de Rendlesham en 1980, ou les mystérieuses images de Calvine prises en Écosse. À Rendlesham, souvent appelé l’incident britannique de Roswell, les membres de l’US Air Force stationnés au Royaume-Uni ont affirmé avoir vu des lumières d’OVNI dans le ciel. Mais malgré les preuves intrigantes, Nick dit qu’il n’y avait pas de véritable preuve irréfutable de la réalité des extraterrestres – mais tout cela pourrait être sur le point de changer.

Une piste d’OVNI se trouve maintenant sur le site de l’incident de la forêt de Rendlesham en 1980 – mais Nick estime qu’il n’y a pas de moment plus excitant pour les OVNIS que maintenant

«Je suis ces développements de très près et je pense que tout ce qui se passe actuellement aux États-Unis est la preuve la plus convaincante que j’ai vue», dit-il.

«Même si ce n’est pas définitif, les vidéos de la marine, la demande du Comité sénatorial du renseignement pour un rapport, les indices de Trump … c’est comme s’il y avait une accélération du rythme.

«Prise individuellement, aucune de ces choses ne va nécessairement prouver quoi que ce soit.

« Mais prises collectivement, cela nous rapproche de façon tentante de la ligne. »

Les secrets du gouvernement britannique se dévoilent
Des preuves qui pourraient nous rapprocher encore davantage pourraient provenir d’une tranche très attendue de documents devant être descellés par le gouvernement britannique plus tard cette année.

Le ministère de la Défense a déclassifié et publié la plupart de ses archives il y a des années – y compris de nombreux fichiers écrits par Nick.

Mais plus de fichiers ont été découverts récemment et ont été réservés pour publication.

Ils devaient être publiés en mars 2020, mais la date de publication a été continuellement retardée en raison de la pandémie.

« La chose la plus récente que j’ai entendue est: » Nous espérons le faire sous peu «  », déclare Nick.

« Ce sera presque certainement cette année. Le ministère de la Défense essaie de minimiser l’importance de cela et de dire: » Ce n’est que de la correspondance publique « .

«Il devrait y avoir un mélange de demandes de la loi sur la liberté de l’information mais aussi de rapports d’observation, et qui sait?

«C’est le problème des observations – on ne sait jamais quand, au milieu d’un chargement de lanternes chinoises et de lumières d’avions et autres choses du genre, vous allez soudainement avoir une pépite, un cas extrêmement important.

«Quelque part là-bas, il pourrait y avoir un nouveau Roswell ou une nouvelle forêt de Rendlesham.

« Cela pourrait être dans ces fichiers. »

Réponses de l’inconnu
Les documents déclassifiés et les séances d’information sur le renseignement ne sont pas les seules frontières dans notre recherche de révélations extraterrestres – les réponses pourraient venir du cosmos lui-même.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les scientifiques ne peuvent pas attendre le lancement du télescope spatial James Webb (JWST) de 10 milliards de dollars (7,3 milliards de livres sterling) en octobre de cette année.

Le télescope spatial James Webb doit être lancé cette année, ce qui pourrait apporter des découvertes sans précédent dans d’autres mondes
Credit: AP:ASSOCIATED PRESS

Le successeur sous tension du télescope Hubble parcourra les cieux à la recherche de la lumière des premières étoiles à se former après le Big Bang.

Et la recherche pourrait ouvrir des perspectives intéressantes quant à la question de la vie intelligente dans l’espace.

« Il n’est pas conçu spécifiquement pour rechercher la vie extraterrestre, mais cela aidera dans cette recherche – il trouvera, par exemple, plus d’exoplanètes [planètes autour des étoiles en dehors de notre système solaire] », dit Nick.

Si les exoplanètes ont des océans, par exemple, cela pourrait rendre plus probable la vie là-bas.

Mais tout comme l’apparition des vidéos des pilotes de la Marine, Nick soupçonne que si une percée majeure survient en 2021, cela pourrait se produire sans aucun avertissement.

«Nous savons certaines des choses à venir», dit Nick. «Ce que nous ne savons pas, c’est ce que seront les informations explosives inattendues – et ce sont très souvent les plus grosses de toutes.

« Si jamais il y a un temps pour une véritable bombe, c’est probablement maintenant. »

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Source


Japon 1975: L’incident d’OVNI de Kofu

20/01/2021
Source image : historydisclosure

Le cas de Kofu est considéré comme l’une des rencontres japonaises du 3ème type classiques avec des extraterrestres. Nous avons décidé de partager le cas car nos amis de la Japan Space Phenomena Society (JSPS) qui ont enquêté de manière approfondie sur le cas ont récemment réexaminé les données de radioactivité collectées sur le site d’atterrissage (les jours qui ont suivi l’atterrissage de l’OVNI) et dans un rapport de 2020 a conclu que les niveaux de radioactivité au dessus de la normale sur le site d’atterrissage n’auraient pas pu être produits naturellement ou par une intervention humaine. Une sorte d’aéronef a vraiment atterri. Alors que s’est-il passé à Kofu?

Le soir du 23 février 1975, juste avant 19 heures, deux enfants de 7 ans, Masato Kono et Katsuhiro Yamahata, faisaient du patin à roulettes près du lotissement Hinode à Kofu, Yamanashi. Ils ont remarqué deux lumières orange brillantes. La plus grande lumière planait vers les montagnes (mont Atago). La plus petite est descendue et a atterri sur un vignoble derrière le domaine. Les garçons n’ont pas pu résister ; ils voulaient regarder de plus près et coururent vers le site d’atterrissage. L’objet produisait une sorte de grésillement. Lorsqu’ils approchaient de l’aéronef maintenant atterri, ils pouvaient mieux regarder les détails. L’OVNI était en forme de disque, argenté avec un dôme sur le dessus. Il mesurait environ 5 mètres de diamètre et se situait à une hauteur d’environ 2 mètres. Il se tenait au sol soutenu par trois boules et présentait une écriture inconnue sur sa surface métallique. Pendant que les garçons l’inspectaient, une trappe s’ouvrit sur le côté de l’engin et un humanoïde brun descendit d’un petit escalier. En même temps, ils pouvaient également voir un humanoïde similaire à l’intérieur de l’engin. L’humanoïde au sol mesurait environ 1,2 mètre, portait un costume argenté, des oreilles de lapin et trois crocs d’aspect métallique (5-8 cm de longueur). Son visage était fortement ridé et donnait l’impression qu’il n’avait ni yeux, ni nez, ni cheveux.

A la vue des êtres, les garçons ne se sont pas enfuis. L’humanoïde au sol a agi comme s’il n’ avait pas conscience des garçons et a commencé à explorer la zone autour de l’engin. Soudain, l’humanoïde s’est retourné s’est approché de Katsuhiro et lui a tapoté l’épaule deux fois tout en parlant dans une langue inconnue qui ressemblait à un enregistrement vocal joué à l’envers. Katsuhiro n’a pas pu supporté l’expérience et il s’est effondré. Masato l’a immédiatement emporté hors du site sur ses épaules aussi vite qu’il le pouvait. Les garçons ont atteint leurs maisons et ont immédiatement informé leurs mères de leur rencontre étroite avec l’OVNI et ses occupants. Leurs mères les ont suivies sur le site de l’incident où elles ont confirmé avoir vu une lumière orange pulser dans le vignoble. Après 5 minutes et avant qu’ils ne puissent atteindre l’objet à une distance plus proche, l’OVNI a décollé dans un éclat de lumière. Le lendemain, les garçons ont partagé leur histoire avec leurs camarades de classe et leurs professeurs. L’histoire a été couverte par la presse locale. Un des enseignants connu sous le nom de Mr. M qui avait une qualification de manipulateur en radioactivité a échantillonné le sol sur le site d’atterrissage d’OVNI et l’a mesuré en utilisant un compteur Geiger. Ses mesures ont indiqué que les niveaux de radioactivité n’étaient pas des niveaux normaux qui peuvent exister dans la nature. Comme indiqué au début de l’article, les membres de la Japan Space Phenomena Society (JSPS) ont récemment examiné les mesures et sont parvenus aux mêmes conclusions. Bien que les humanoïdes n’aient été vus que par Masato et Katsuhiro, plusieurs autres personnes ont vu l’OVNI; les témoins comprenaient leurs mères; Le frère cadet de Katsuhiro, un camarade de classe (qui a vu l’OVNI environ une demi-heure avant les garçons); un concierge et une femme qui conduisaient dans le secteur au moment de l’incident. Les autorités n’ont pas fourni d’explication convaincante concernant l’incident. Ils ont affirmé que l’OVNI n’était que les lumières d’un avion à hélice qui était connu pour voler à basse altitude.

Source : https://www.historydisclosure.com/

Traduction : Era pour Area 51 blog


L’affaire McCallister : une rencontre rapprochée avec des extraterrestres et un artefact volé

20/01/2021
Source image : historydisclosure

Source : History disclosure

Traduction : Era pour Area 51 Blog

L’affaire Robert McCallister a tout, un OVNI, une rencontre rapprochée avec son occupant, un artefact extraterrestre et une visite de quelqu’un qui vole l’artefact.

Le cas a été découvert par Gray Barker, un enquêteur sur les ovnis, écrivain et président de Saucerian Publications, une société d’édition dédiée aux livres liés aux phénomènes OVNIS. L’incident s’est probablement produit dans les années 60. Robert McCallister était enfant à l’époque et ce jour-là, pendant les vacances de Noël, il se trouvait dans une forêt près de Salt Lake City (USA) en train d’installer des pièges pour attraper les coyotes. Alors qu’il se promenait pour vérifier s’il avait attrapé quelque chose, il a soudainement rencontré un engin en forme de disque, planant à environ 2 mètres au-dessus du sol. Sa première pensée fut que l’objet était un aéroglisseur, quelque chose qu’il avait lu récemment dans un magazine et n’avait donc pas peur. L’objet a plané silencieusement, il avait un diamètre d’environ 4,5 mètres et des orifices triangulaires distants d’environ un mètre. Derrière des rochers, un groupe d’individus étranges émergea. Ils étaient grands et portaient des casques similaires à ceux portés par les plongeurs à l’ancienne. Les casques étaient attachés à un câble.

Le même câble était également attaché à un type de chaise (aucun détail n’existe sur l’apparence de cette chaise) qui flottait dans les airs à une hauteur d’environ 3 mètres. Sur la chaise était assis un vieil homme aux cheveux blancs et au large sourire. Cet homme n’avait pas de casque et ne portait pas d’uniforme semblable aux autres individus. Au lieu de cela, il portait une tunique bleue et des sandales. Après quelques instants, le vieil homme sur la chaise et les trois individus flottèrent vers le disque. L’une des portes s’est ouverte et ils sont tous entrés à l’intérieur, y compris la chaise. Après la fermeture de la porte, quelque chose d’inattendu s’est produit. La porte s’ouvrit de nouveau et le vieil homme apparut; il regarda Robert pendant quelques instants puis s’approcha de lui. L’homme a pris Robert par la main et a commencé à lui montrer l’extérieur des disques. Bien que l’homme parlait une langue inconnue, des gestes indiquaient qu’il expliquait certaines choses concernant l’engin. L’homme a remarqué le stylo à bille dans la poche de Robert. Robert le lui a donné et l’homme a pris un morceau de papier de sa poche et griffonné dessus. Quand l’homme a rendu le stylo, Robert a insisté pour qu’il le garde en cadeau. L’homme a accepté le cadeau avec un sourire et lui a offert un de leurs propres stylos, il a tendu la main à sa poche et l’a donné à Robert. Après cet échange de stylos, l’homme est retourné à l’intérieur de l’engin. Depuis la porte de l’engin, l’homme a fait signe à Robert de s’éloigner de l’engin, probablement pour s’assurer de maintenir une distance de sécurité pendant le décollage. Mais au bout de quelques instants, la porte rouvrit et le même homme lui fit signe de s’éloigner encore plus. Lorsqu’il fut à environ 100 mètres, Robert se tourna pour regarder l’engin qui montait lentement et sans aucun son. Soudainement, il a bondi à une vitesse incroyable et a disparu. De retour à la maison, il a partagé son histoire avec ses parents et son frère aîné. Ils se moquaient de lui et ne le croyaient pas malgré qu’il leur ait montré le stylo. Le stylo était constitué d’un tube en plastique noir avec une pointe en verre ou en plastique à partir de laquelle l’encre coulait sur le papier. À son retour à l’école après les vacances de Noël et du nouvel an, Robert a partagé son histoire et «l’artefact extraterrestre» avec son professeur et ses camarades de classe. Bien qu’ils ne le prennent pas au sérieux, il a été autorisé à faire circuler le stylo pour l’observation de ses camarades de classe. Quelques jours plus tard, Robert était seul à la maison pour faire ses devoirs; les parents et les frères et sœurs plus jeunes étaient allés faire du shopping et son frère aîné était à l’entraînement de basket-ball. Il entendit un coup à la porte. Il y avait un petit homme souriant essayant de communiquer par des gestes. L’homme a présenté une carte sourd / muet (article vendu décrivant l’alphabet en langue des signes). Pensant que l’homme cherchait une contribution, Robert a offert des pièces de monnaie. L’homme a refusé et a continué à faire des gestes; il montra la carte puis le «stylo extraterrestre» placé sur la poche de la chemise du garçon comme s’il lui demandait de noter quelque chose sur la carte. Robert n’a pas hésité et a donné le stylo en pensant que l’homme écrirait quelque chose qui faciliterait leur communication. Au moment où il attrapa le «stylo extraterrestre», le petit homme courut vers l’arrière de la maison. Robert a entendu une voiture accélérer puis le crissement des pneus alors que la voiture quittait les lieux.

Ce petit homme faisait-il partie d’une agence gouvernementale dédiée à la récupération d’artefacts extraterrestres et à la réduction au silence des témoins ?


Une unité des forces spéciales a été formée pour répondre à une invasion extraterrestre de la Terre

11/01/2021

Source : Daily Star – Isobel Dickinson le 9/01/2021

Traduction Era pour Area51blog

Merci à Claude pour l’information

EXCLUSIF : une unité d’élite d’environ 20 soldats SAS (Forces spéciales) est en cours de formation pour faire face à une gamme de «  menaces alternatives  » – y compris la possibilité de contact avec des extraterrestres

Une invasion extraterrestre prochaine ? Source Image : Daily Star

Le Daily Star Sunday nous révèle que les SAS ont ET dans leur ligne de mire.

Une unité de projets spéciaux d’une vingtaine de soldats est prête à lutter contre les «menaces alternatives».

Les soldats d’élite sont entraînés à utiliser des armes non létales contre une variété de menaces potentielles – y compris les extraterrestres.

Une source nous a dit: «Le SAS doit être préparé à tout et à toute menace.

«Cela comprend tout, des terroristes aux armes biologiques humaines où quelqu’un a été délibérément infecté par un insecte mortel, jusqu’à une forme de vie extraterrestre.

«Je sais que cela semble dingue, mais les forces spéciales s’entrainent pour des missions d’interception pour chaque menace.

«Ils peuvent utiliser une gamme d’armes non létales, dont l’une consiste à pulvériser de la mousse qui recouvre une cible et durcit rapidement, les empêchant de bouger.»

Une unité SAS spéciale est préparée pour l’arrivée des extraterrestres sur Terre Source : Daily Star

On pense que les troupes se sont entraînées aux côtés des forces spéciales US en Amérique.

Notre source a ajouté: «La plupart des gens croient que la vie sur d’autres planètes existe. Même Einstein en 1920 a dit: «Pourquoi la Terre devrait-elle être la seule planète supportant la vie humaine?»

«Si vous croyez en cela, vous devez accepter que la vie extraterrestre puisse présenter une menace, vous devez donc vous y préparer.

«Personne ne veut en parler publiquement parce que cela semble fou, mais cela a du sens.»

Le regretté professeur Stephen Hawking a mis en garde contre le fait de contacter les petits hommes verts.

Il a dit un jour: «Si des extraterrestres nous visitaient, le résultat serait un peu comme lorsque Christophe Colomb a débarqué en Amérique, ce qui n’a pas bien marché pour les Amérindiens.»

En 2018, il est apparu que les experts britanniques de la défense avaient passé 50 ans à essayer d’attraper un OVNI afin de pouvoir utiliser la technologie pour construire de nouvelles super armes.

Des fichiers déclassifiés ont montré que le gouvernement craignait que la Chine ou l’Union soviétique n’aient récupéré un OVNI et n’ utilisent ses secrets pour développer des avions de combat ultra-rapides.


Enlèvements inexpliqués

15/09/2020

illustration crédit:
© Andriano_cz – Getty

OVNI : les enlèvements extraterrestres existent-ils ?

Article source : rtbf.be

Merci à notre correspondant en Belgique P Rousseau de nous avoir transmis cet article.

Les enlèvements d’humains par des objets volants non identifiés vont devenir des témoignages de plus en plus importants en ufologie à partir des années 60. Dans le langage ufologique, un enlèvement s’appelle une  » abduction  » et la personne enlevée est désignée sous le terme d’abductée. Dans son livre  » OVNI, l’armée parle « , Jean-Claude Bourret, ancien journaliste à France Inter et ex-présentateur du JT de TF1 relate l’enlèvement du caporal Valdès, qui a disparu sous les yeux de ses hommes, au Chili en 1977.

 » Il y a des cas incompréhensibles. Pour cette affaire, j’avais fait appel à un correspondant de l’agence France Presse. Valdès patrouillait avec 8 soldats à la frontière chilienne. Un soir, lui et ses hommes ont vu arriver deux étranges lumières qui descendaient de la montagne et qui volaient à quelques mètres du sol. Valdès s’est approché de ces  » ovnis « . C’est alors que ses soldats l’ont vu disparaître peu à peu en pénétrant dans une sorte de brume… Ils étaient stupéfaits, ils n’ont pas du tout compris ce qui venait de se passer. Ensuite les boules lumineuses sont reparties sans bruit.

Et un quart d’heure après, le caporal Valdès réapparaît ! Avec une barbe de plusieurs jours, alors que juste avant il était parfaitement rasé. Et sa montre s’était arrêtée deux jours après ! Bref, ce sont là des constatations invraisemblables. On n’a toujours pas d’explication aujourd’hui. Valdès a été tellement bouleversé par cet événement qu’il a quitté l’armée « .

Ce cas d’enlèvement, comporte les caractéristiques classiques d’une abduction.

Marie-Thérèse Debrosse, a quitté son poste de grand reporter à Paris-Match pour pouvoir étudier pendant plusieurs années, sérieusement, ces histoires de rapt extraterrestre. Elle a minutieusement retranscrit le fruit de ses recherches dans son livre  » Enquête sur les enlèvements extraterrestres

 » Quel est si vous voulez le schéma de base de ce qu’on appelle un enlèvement ? Un enlèvement, rappelons que c’est un kidnapping : on vous enlève à votre réalité habituelle. Par exemple, on va prendre un cas très classique. Vous avez un sujet qui est dans sa voiture. Il roule, puis d’un seul coup, sa voiture s’arrête.

Il ne comprend pas trop, il est toujours dans sa voiture… Mais ! Sa voiture n’est plus à l’endroit où elle s’était arrêtée quand le moteur s’est coupé. Et quand il regarde sa montre, il s’aperçoit que deux ou trois heures de son temps ont disparu. C’est ce qu’on appelle le  » Missing time  » : le temps manquant en français. C’est-à-dire, que le sujet n’a aucun souvenir, il a un épisode amnésique. Qu’est-ce qu’il a fait pendant ce temps-là ? Pourquoi ces heures disparues ? Des cas comme celui-là, à un moment donné, ont submergé les associations ufologiques.

Vous avez rencontré combien d’abductés pour votre enquête ?

J’ai dû rencontrer 600  » enlevés  » entre guillemets « .

Pourquoi certains de ceux qui s’intéressent aux ovnis pensent que ce temps manquant, ce missing time s’explique par un enlèvement extraterrestre ? Pour le comprendre il faut s’intéresser au premier cas largement médiatisé d’abdcution : l’enlèvement de Betty et Barney Hill. C’est le cas d’enlèvement fondateur, le cas le plus connu.

Nous sommes dans le New Hampshire, la nuit du 19 septembre 1961. Après avoir passé des vacances au Canada, Betty et Barney rentrent chez eux à Portsmouth. Vers 22 heures ils aperçoivent une lumière qui se déplace bizarrement dans le ciel. Ils arrêtent la voiture et Barney observe la lumière avec des jumelles. Surprise ! Ce qu’il pensait être une lumière s’avère être une sorte d’objet, en forme de disque des ailes de chaque côté. Il pense distinguer des hublots et même… Des personnages derrière… C’est la panique ! D’autant plus que l’objet semble se diriger vers le couple. Barney remonte dans la voiture, démarre et puis, le couple entend une sorte de  » bip  » qui se répète…

Tout de suite après, ils se rendent compte qu’ils viennent de parcourir 55 km sans s’en rendre compte. Et leur montre s’est arrêtée. Quand ils arrivent chez eux, ils constatent qu’ils ont deux heures de retard.

Dans les jours suivants, ils se sentent très mal, ils sont nerveux et dépressifs. Barney constate l’apparition de verrues sur son ventre, Betty elle commence à faire des cauchemars… Ils finissent par consulter leur médecin, qui les enverra chez différents spécialistes.

Ces spécialistes diagnostiquent chez Betty et Barney, un stress post-traumatique. Mais causé par quoi ? La clef du mystère doit certainement être enfouie dans leurs souvenirs oubliés de cette étrange de soirée…

Mais les Hill sont confrontés à un voile blanc, c’est l’amnésie. Pour déchirer ce voile et guérir de ce stress, ils consultent le docteur Benjamin Simon, un psychiatre réputé et spécialisé en hypnothérapie.

A partir du 14 décembre 1963, Betty et Barney, vont commencer des séances d’hypnose, pour tenter de ramener à un niveau conscient, leurs souvenirs du traumatisme.

Et là, incroyable ! Les Hill racontent séparément que lors de leur retour de vacances 2 ans plus tôt, ils ont dû s’arrêter car des  » hommes  » leur barraient le chemin. Ils les ont forcés à descendre de leur véhicule, les ont amenés dans une clairière et les ont fait monter dans leur vaisseau qui était posé là. A l’intérieur, Betty et Barney devront subir un examen médical angoissant. On rentre une longue aiguille dans le nombril de Betty, on fait des prélèvements de sperme sur Barney, on leur coupe quelques cheveux et quelques petits morceaux de peau.

Betty échangera même quelques mots avec celui qu’elle désigne comme étant le chef des ravisseurs. Puis les  » entités  » les ramènent à leur voiture et partent. Betty et Barney Hill décrivent leurs ravisseurs comme étant petits, avec de grands yeux et chauves.

Le récit des Hill sous hypnose fait froid dans le dos, mais reflète-t-il la réalité ? Car toute la question est là : selon le psychiatre qui les soigne, Betty et Barney sont sincères, mais racontent-ils un événement réel sous hypnose ou fabriquent-ils une sorte de fantasme qu’ils croient être véritablement arrivés ?

Tout dépend de ce que l’on souhaite croire : pour les partisans des enlèvements extraterrestres, il s’agit d’une preuve. Pour les sceptiques, rien ne prouve la matérialité du phénomène. Ce couple a fait ressurgir sous hypnose un récit qui symbolise leur névrose.

Un journaliste écrira un livre sur l’histoire des Hill, intitulé  » Le voyage interrompu « . Le succès sera considérable : il s’en vendra des millions d’exemplaires, un film relatant cette histoire sera réalisé en 1975, il s’intitule  » La nuit des extraterrestres « .

L’affaire des Hill entre dans l’imaginaire collectif et il faut bien constater qu’après eux, les cas d’abductions vont se multiplier en suivant le même scénario : temps manquant, régression sous hypnose, enlèvement à bord d’un ovni, examen médical, retour sur terre. Et parfois, les abductés n’ont même pas conscience qu’ils ont été enlevés. Leurs souvenirs peuvent rester bloquer très longtemps, pendant de longues années, puis refaire surface grâce à un stimulus inattendu.

illustration crédit:
© David Wall – Getty Images

Comment prouver la réalité d’événements aussi incroyables que des enlèvements extraterrestres ?

C’est impossible, puisque dans la plupart des cas, on doit se contenter de régressions hypnotiques. Mais ces régressions ne constitueront jamais une preuve. Même si le témoin est sincère, on ne peut pas être sûr qu’il raconte une expérience vécue. Certainement pas sous hypnose.

Il faut noter qu’à partir des années 80, les cas d’abductions, surtout aux Etats-Unis vont se multiplier de manière exponentielle. On assiste si on en croit les spécialistes à une véritable épidémie d’enlèvements extraterrestres. Les cas d’abduction se compteraient par milliers…

La grande majorité des scientifiques n’accordent aucun crédit à ces histoires d’enlèvements. Selon certains psychiatres, on assiste plutôt à une forme contemporaine d’hystérie. Ou alors, nous sommes face à des symptômes aiguës de paralysie du sommeil ou encore de faux souvenirs.

Quoi qu’il en soit les abductions sont devenues une section à part en ufologie. Etrange et complexe… Phénomène réel ? Problèmes psychiatriques en masse ? Ou plutôt résurgence de contes anciens dans un monde moderne sans magie ? Toutes les théories sont ouvertes et aucune n’est satisfaisante à 100%, comme à chaque fois dans le phénomène OVNI…

Bande son radio rtbf-pod.fl

SOURCE


OVNIS : Titre et article d’un média: OVNIS: existent-ils vraiment?

10/07/2020

illustration :
© Lena_graphics – Getty

crédit illustration © KTSDESIGN/SCIENCE PHOTO LIBRARY

OVNIS: existent-ils vraiment?

Christian Rousseau pour 

Les autres sites de la RTBF

 » Je pense qu’il faut maintenant regarder vers le futur, pour se fixer de nouveaux objectifs. Napoléon a dit : ‘ Ne regardez pas vers le passé, vous n’y trouverez pas d’avenir ‘.

Maintenant notre plus grand objectif est bien entendu de trouver la solution à l’énigme du phénomène OVNI. Mais vous le savez, nous devons faire face à de grandes difficultés, que nous n’arrivons toujours pas à surmonter.

La méthode scientifique est efficace quand vous contrôlez ce que vous étudiez. Mais si on a affaire à un phénomène qui se joue de nous comme les ovnis, alors peut-être que le jeu est plus approprié que la science pour l’étudier. Mais j’ai foi en la science et j’ai foi dans l’esprit humain. Nous ne devons pas abandonner l’approche scientifique. « 

Voilà comment en 1977, le professeur Josef Allen Hynek a clôturé le congrès international consacré au futur de l’étude des ovnis. Hynek est une figure marquante de l’ufologie américaine et mondiale. Il est présent dès les débuts de l’histoire des soucoupes volantes : comme astronome, il est engagé par l’US Air Force fin des années 40 pour  » débunker  » les témoignages concernant des ovnis. Sceptique envers les soucoupes volantes dans un premier temps, il deviendra petit-à-petit convaincu de la réalité du phénomène OVNI. Comme scientifique, il est également convaincu que la science pourra permettre une étude sérieuse des objets volants non identifiés.

« Mais l’ufologie malgré son logos ne sera jamais une science, et elle ne pourra sans doute jamais l’être… »

Suite


L’astronaute Britannique , le Dr Helen Sharman déclare  » Les aliens existent et pourraient même être sur Terre avec nous »

08/01/2020

le Dr Helen Sharman,astronaute britannique.
Crédit photo : dailymail.co.uk

« Les aliens existent et pourraient même être sur Terre avec nous »

07/01/2020 -crédit : metrotime.be/

Non seulement les extraterrestres existent, mais ils pourraient être parmi nous sur Terre. Simplement, nous ne les voyons pas. C’est ce qu’a déclaré le Dr Helen Sharman, la première astronaute britannique à être allée dans l’espace.

Dans une interview accordée à l’Observer Magazine, le docteur Helen Sharman, qui est la première astronaute britannique à être allée dans l’espace en 1991, s’est dite convaincue qu’il existe forcément une vie extraterrestre quelque part dans l’univers.

« Les aliens existent, il n’y a pas de doute là-dessus », affirme-t-elle. « Il y a tellement de milliards d’étoiles dans l’univers qu’il doit contenir toutes sortes de formes de vie », ajoute-t-elle.

À 56 ans, le Dr Sharman enseigne aujourd’hui à l’Imperial College de Londres. Elle va même plus loin dans son raisonnement, en expliquant que ces aliens ne sont peut-être pas faits de carbone et d’azote comme les êtres humains. Conséquence : « il est possible qu’ils soient ici en ce moment même et qu’on ne les voit tout simplement pas ».

Source


Un vaisseau spatial a-t-il été filmé par les caméras de la Station Spatiale Internationale ?

13/12/2019

Source: NASA live ISS cam via etdatabase.com

 

Nouveau buzz sur la toile après une publication en ligne controversée sur Express.co.uk. Alors que beaucoup de gens prétendent qu’il ne s’agit que d’une autre théorie du complot, d’autres sont vraiment intrigués par cette affaire. Des OVNIS auraient été repérés près de l’ISS lors d’une diffusion en direct de la NASA et l’un des cosmonautes aurait reconnu ce qui se passait. Tout cela est révélé par l’ufologue  Scott Waring sur son site https://www.ufosightingsdaily.com/

Un trio présumé d’ovnis surgit près de l’ISS

La publication en ligne mentionnée ci-dessus remarque que l’expert autoproclamé de la vie extraterrestre, Scott Waring, est certain d’avoir capturé le moment où un cosmonaute russe de l’ISS a remarqué qu’un trio d’OVNIS apparaissait sur un flux en direct de la NASA.

Il s’est rendu sur son blog etdatabase.com pour donner des détails sur la conversation avec l’emblématique station spatiale en orbite.

Il a également publié la vidéo dont il parle, vous devriez donc la consulter ci-dessous.

«Cette conversation enregistrée à partir de la caméra en direct de la NASA est la preuve à 100% que la NASA connaît les engins extraterrestres qui bourdonnent devant et autour de la station spatiale. Lorsque l’astronaute russe à bord de l’ISS a dit: « un vaisseau … » Le contrôle au sol de la NASA l’a interrompu et a dit: « Bien noté », avant qu’il ne puisse terminer sa phrase « , remarque Sott Waring sur son blog.

Il poursuit et écrit: «Elle l’a déjà vu sur une caméra en direct au contrôle au sol. Elle a réagi rapidement, avant qu’il ne puisse trop en dire … mais il a déjà dit la chose la plus importante qu’il pouvait … « un vaisseau! » Vous voyez,  il savait même que c’était un vaisseau extraterrestre à l’avant de l’ISS. Pour finalement aller sur un écran rouge sans caméra. »

L’Express.co.uk note que cette séquence a été tournée le 20 novembre.

 

 

Sources :


Hybridation : théorie d’un professeur d’Oxford.

01/05/2019

Crédit image:
ulyces.co

Ce professeur d’Ox­ford affirme que les extraterrestres vont nous sauver du réchauffement climatique.

Article traduit  et repris par : ulyces.co

par  Laura Boudoux  | 30 avril 2019

Les hybrides alien-humains pourraient sauver l’hu­ma­nité du réchauffement clima­tique, d’après Dr Young-hae Chi. Ce profes­seur, qui enseigne le coréen à l’uni­ver­sité d’Ox­ford, au Royaume-Uni, est en effet persuadé que les extra­ter­restres sont déjà parmi nous, inco­gnito, et qu’ils se repro­duisent avec les humains dans le but de créer une nouvelle espèce durable. Et ces hybrides seraient d’après lui armés pour survivre au réchauf­fe­ment clima­tique. Il a commencé à expo­ser sa théo­rie fumeuse dès 2012 lors d’une confé­rence, rappor­tait The Oxford Student le 26 avril dernier.

À en croire le Dr Chi, qui a mûre­ment réflé­chi à la ques­tion, les extra­ter­restres et les humains partagent la même biosphère. Cela signi­fie que les extra­ter­restres sont autant impac­tés par les chan­ge­ments clima­tiques que les Terriens, ce qui explique­rait leur inté­rêt pour les humains et leur volonté de créer un hybride plus résis­tant.

« L’une des possi­bi­li­tés est qu’ils trouvent notre ADN précieux pour créer une espèce qui sera capable de survivre aux condi­tions clima­tiques futu­res… Certaines personnes enle­vées [par les extra­ter­restres] affirment que ces hybrides possèdent une intel­li­gence supé­rieure. Les extra­ter­restres produi­raient donc ces hybrides afin de résoudre des problèmes globaux, et pour qu’ils deviennent nos futurs leaders », théo­rise le profes­seur.

Il pense qu’il existe quatre types d’aliens : les petits, les grands, ceux qui possèdent des écailles et des yeux de serpent, et enfin ceux qui ressemblent à des insectes. Tous parti­ci­pe­raient à la créa­tion de cet hybride supé­rieur, « non pas pour assu­rer notre survie, mais pour la leur et celle de la biosphère ». Le Dr Chi assure qu’il travaille encore sur cette théo­rie, et tente actuel­le­ment de trou­ver de nouvelles preuves pour l’étayer. Pas sûr qu’Ox­ford lui accorde une bourse pour mener ses recherches.

Source

Crédits : Express.uk / The Oxford Student

Mise à jour et traduction Era le 01-05-2019 à 10h30.


Une enquête top secrète du gouvernement examine les effets sur la santé des rencontres rapprochées avec des ovnis

10/04/2019

Source : METRO

Jasper Hamill – Lundi 8 avril 2019

Traduction Era pour Area51blog

Un programme de recherche top secret du gouvernement américain aurait enquêté sur les effets sur la santé de rencontres rapprochées avec des ovnis.

L’étude classée s’appelait le Programme d’Identification  des menaces aérospatiales avancées (AATIP) et portait sur des aéronefs mystérieux ou d’autres phénomènes inexpliqués. Des documents officiels révèlent que les enquêteurs ont étudié les «technologies exotiques», notamment les trous de ver, l’antigravité, la dissimulation par invisibilité, les lecteurs de chaîne et les armes à laser à haute énergie. On prétend maintenant que l’AATIP a exploré les «conséquences» pour la santé des personnes qui ont été témoins d’incidents OVNIS.

Rencontre en 2004 entre un   Super Hornet F / A-18 de la Navy et un objet inconnu  publié par le programme d’identification avancée des menaces aérospatiales du ministère de la Défense. Avec l’aimable autorisation du département américain de la défense. Publié – 16 décembre 2017

Les détails de 38 articles publiés au cours de l’enquête de l’AATIP ont été publiés l’année dernière, bien que seuls quelques documents aient été rendus publics. L’une des études était intitulée «Effets de champ sur les tissus biologiques». Nick Pope, qui était à la tête du bureau d’enquête sur les OVNIS du ministère de la Défense, a déclaré que c’était probablement le document qui explorait les effets sur la santé des rencontres rapprochées. Pope nous a signalé un article publié sur Las Vegas Now dans lequel le Dr Hal Puthoff, scientifique travaillant sur l’AATIP, a déclaré: «Dans le cadre de ce programme, nous avons examiné certains cas vraiment intéressants du Brésil.

«En 1977, 78, c’était comme Rencontres rapprochées du troisième type, mille pages de documents, toutes réalisées par l’équipe d’enquête brésilienne, 500 photographies, 15 heures de film cinématographique, beaucoup de blessures médicales quand les gens rencontraient ces engins de près. »

Nick Pope a annoncé à Metro que cette déclaration était « la confirmation que le programme AATIP du Pentagone ne s’intéressait pas seulement aux OVNIS mais également aux rencontres rapprochées et aux enlèvements extraterrestres ». Il a déclaré: «Je ne peux pas le prouver, mais de sources proches de cela, je suis presque certain qu’une partie de ce travail a consisté à prélever des échantillons de sang et d’ADN auprès de témoins proches – dont au moins un et peut-être deux témoins du célèbre  Incident de la forêt de Rendlesham au Royaume-Uni.

« Je pense que cela a été fait de manière à dissimuler le fait que c’était pour un programme de renseignement américain, en disant aux témoins qu’ils participaient à une étude scientifique ou universitaire. » Le monde a entendu parler de l’AATIP pour la première fois après la diffusion de séquences montrant une rencontre entre un avion de chasse F / A-18 Super Hornet et un OVNI de forme ovale voyageant à une vitesse étonnante. Plus tôt cette année, la US Defense Intelligence Agency a publié des documents qui exposent une partie du travail effectué lors du projet de recherche top secret sur les OVNIS. Dans une lettre adressée à un comité du Congrès présidé par le regretté sénateur John McCain en 2018, la DIA écrivait: « L’objectif de l’AATIP était d’enquêter sur les menaces armées étrangères  aérospatiales avancées de nos jours aux 40 prochaines années », explique la lettre.

Un document déclassifié donnant des détails sur les documents de recherche produits par les chercheurs de l’AATIP

Et l’année dernière, Luis Elizondo, responsable du programme AATIP, a déclaré qu’il estimait qu’il existe «des preuves irréfutables que nous ne sommes pas seuls». Il a aussi récemment suggéré que de mystérieux «métamatériaux» provenant d’engins spatiaux extraterrestres s’étant écrasés étaient stockés par le gouvernement américain dans des entrepôts spécialement modifiés à Las Vegas. Le programme AATIP a été fermé en 2012, bien que les reporters du New York Times qui ont exposé son travail estiment qu’il est toujours opérationnel dans une certaine mesure.

 

Source : METRO UK

Mise à jour et traduction Era le 10-04-2019 à 10h00.


<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :