Enlèvements inexpliqués

15/09/2020

illustration crédit:
© Andriano_cz – Getty

OVNI : les enlèvements extraterrestres existent-ils ?

Article source : rtbf.be

Merci à notre correspondant en Belgique P Rousseau de nous avoir transmis cet article.

Les enlèvements d’humains par des objets volants non identifiés vont devenir des témoignages de plus en plus importants en ufologie à partir des années 60. Dans le langage ufologique, un enlèvement s’appelle une  » abduction  » et la personne enlevée est désignée sous le terme d’abductée. Dans son livre  » OVNI, l’armée parle « , Jean-Claude Bourret, ancien journaliste à France Inter et ex-présentateur du JT de TF1 relate l’enlèvement du caporal Valdès, qui a disparu sous les yeux de ses hommes, au Chili en 1977.

 » Il y a des cas incompréhensibles. Pour cette affaire, j’avais fait appel à un correspondant de l’agence France Presse. Valdès patrouillait avec 8 soldats à la frontière chilienne. Un soir, lui et ses hommes ont vu arriver deux étranges lumières qui descendaient de la montagne et qui volaient à quelques mètres du sol. Valdès s’est approché de ces  » ovnis « . C’est alors que ses soldats l’ont vu disparaître peu à peu en pénétrant dans une sorte de brume… Ils étaient stupéfaits, ils n’ont pas du tout compris ce qui venait de se passer. Ensuite les boules lumineuses sont reparties sans bruit.

Et un quart d’heure après, le caporal Valdès réapparaît ! Avec une barbe de plusieurs jours, alors que juste avant il était parfaitement rasé. Et sa montre s’était arrêtée deux jours après ! Bref, ce sont là des constatations invraisemblables. On n’a toujours pas d’explication aujourd’hui. Valdès a été tellement bouleversé par cet événement qu’il a quitté l’armée « .

Ce cas d’enlèvement, comporte les caractéristiques classiques d’une abduction.

Marie-Thérèse Debrosse, a quitté son poste de grand reporter à Paris-Match pour pouvoir étudier pendant plusieurs années, sérieusement, ces histoires de rapt extraterrestre. Elle a minutieusement retranscrit le fruit de ses recherches dans son livre  » Enquête sur les enlèvements extraterrestres

 » Quel est si vous voulez le schéma de base de ce qu’on appelle un enlèvement ? Un enlèvement, rappelons que c’est un kidnapping : on vous enlève à votre réalité habituelle. Par exemple, on va prendre un cas très classique. Vous avez un sujet qui est dans sa voiture. Il roule, puis d’un seul coup, sa voiture s’arrête.

Il ne comprend pas trop, il est toujours dans sa voiture… Mais ! Sa voiture n’est plus à l’endroit où elle s’était arrêtée quand le moteur s’est coupé. Et quand il regarde sa montre, il s’aperçoit que deux ou trois heures de son temps ont disparu. C’est ce qu’on appelle le  » Missing time  » : le temps manquant en français. C’est-à-dire, que le sujet n’a aucun souvenir, il a un épisode amnésique. Qu’est-ce qu’il a fait pendant ce temps-là ? Pourquoi ces heures disparues ? Des cas comme celui-là, à un moment donné, ont submergé les associations ufologiques.

Vous avez rencontré combien d’abductés pour votre enquête ?

J’ai dû rencontrer 600  » enlevés  » entre guillemets « .

Pourquoi certains de ceux qui s’intéressent aux ovnis pensent que ce temps manquant, ce missing time s’explique par un enlèvement extraterrestre ? Pour le comprendre il faut s’intéresser au premier cas largement médiatisé d’abdcution : l’enlèvement de Betty et Barney Hill. C’est le cas d’enlèvement fondateur, le cas le plus connu.

Nous sommes dans le New Hampshire, la nuit du 19 septembre 1961. Après avoir passé des vacances au Canada, Betty et Barney rentrent chez eux à Portsmouth. Vers 22 heures ils aperçoivent une lumière qui se déplace bizarrement dans le ciel. Ils arrêtent la voiture et Barney observe la lumière avec des jumelles. Surprise ! Ce qu’il pensait être une lumière s’avère être une sorte d’objet, en forme de disque des ailes de chaque côté. Il pense distinguer des hublots et même… Des personnages derrière… C’est la panique ! D’autant plus que l’objet semble se diriger vers le couple. Barney remonte dans la voiture, démarre et puis, le couple entend une sorte de  » bip  » qui se répète…

Tout de suite après, ils se rendent compte qu’ils viennent de parcourir 55 km sans s’en rendre compte. Et leur montre s’est arrêtée. Quand ils arrivent chez eux, ils constatent qu’ils ont deux heures de retard.

Dans les jours suivants, ils se sentent très mal, ils sont nerveux et dépressifs. Barney constate l’apparition de verrues sur son ventre, Betty elle commence à faire des cauchemars… Ils finissent par consulter leur médecin, qui les enverra chez différents spécialistes.

Ces spécialistes diagnostiquent chez Betty et Barney, un stress post-traumatique. Mais causé par quoi ? La clef du mystère doit certainement être enfouie dans leurs souvenirs oubliés de cette étrange de soirée…

Mais les Hill sont confrontés à un voile blanc, c’est l’amnésie. Pour déchirer ce voile et guérir de ce stress, ils consultent le docteur Benjamin Simon, un psychiatre réputé et spécialisé en hypnothérapie.

A partir du 14 décembre 1963, Betty et Barney, vont commencer des séances d’hypnose, pour tenter de ramener à un niveau conscient, leurs souvenirs du traumatisme.

Et là, incroyable ! Les Hill racontent séparément que lors de leur retour de vacances 2 ans plus tôt, ils ont dû s’arrêter car des  » hommes  » leur barraient le chemin. Ils les ont forcés à descendre de leur véhicule, les ont amenés dans une clairière et les ont fait monter dans leur vaisseau qui était posé là. A l’intérieur, Betty et Barney devront subir un examen médical angoissant. On rentre une longue aiguille dans le nombril de Betty, on fait des prélèvements de sperme sur Barney, on leur coupe quelques cheveux et quelques petits morceaux de peau.

Betty échangera même quelques mots avec celui qu’elle désigne comme étant le chef des ravisseurs. Puis les  » entités  » les ramènent à leur voiture et partent. Betty et Barney Hill décrivent leurs ravisseurs comme étant petits, avec de grands yeux et chauves.

Le récit des Hill sous hypnose fait froid dans le dos, mais reflète-t-il la réalité ? Car toute la question est là : selon le psychiatre qui les soigne, Betty et Barney sont sincères, mais racontent-ils un événement réel sous hypnose ou fabriquent-ils une sorte de fantasme qu’ils croient être véritablement arrivés ?

Tout dépend de ce que l’on souhaite croire : pour les partisans des enlèvements extraterrestres, il s’agit d’une preuve. Pour les sceptiques, rien ne prouve la matérialité du phénomène. Ce couple a fait ressurgir sous hypnose un récit qui symbolise leur névrose.

Un journaliste écrira un livre sur l’histoire des Hill, intitulé  » Le voyage interrompu « . Le succès sera considérable : il s’en vendra des millions d’exemplaires, un film relatant cette histoire sera réalisé en 1975, il s’intitule  » La nuit des extraterrestres « .

L’affaire des Hill entre dans l’imaginaire collectif et il faut bien constater qu’après eux, les cas d’abductions vont se multiplier en suivant le même scénario : temps manquant, régression sous hypnose, enlèvement à bord d’un ovni, examen médical, retour sur terre. Et parfois, les abductés n’ont même pas conscience qu’ils ont été enlevés. Leurs souvenirs peuvent rester bloquer très longtemps, pendant de longues années, puis refaire surface grâce à un stimulus inattendu.

illustration crédit:
© David Wall – Getty Images

Comment prouver la réalité d’événements aussi incroyables que des enlèvements extraterrestres ?

C’est impossible, puisque dans la plupart des cas, on doit se contenter de régressions hypnotiques. Mais ces régressions ne constitueront jamais une preuve. Même si le témoin est sincère, on ne peut pas être sûr qu’il raconte une expérience vécue. Certainement pas sous hypnose.

Il faut noter qu’à partir des années 80, les cas d’abductions, surtout aux Etats-Unis vont se multiplier de manière exponentielle. On assiste si on en croit les spécialistes à une véritable épidémie d’enlèvements extraterrestres. Les cas d’abduction se compteraient par milliers…

La grande majorité des scientifiques n’accordent aucun crédit à ces histoires d’enlèvements. Selon certains psychiatres, on assiste plutôt à une forme contemporaine d’hystérie. Ou alors, nous sommes face à des symptômes aiguës de paralysie du sommeil ou encore de faux souvenirs.

Quoi qu’il en soit les abductions sont devenues une section à part en ufologie. Etrange et complexe… Phénomène réel ? Problèmes psychiatriques en masse ? Ou plutôt résurgence de contes anciens dans un monde moderne sans magie ? Toutes les théories sont ouvertes et aucune n’est satisfaisante à 100%, comme à chaque fois dans le phénomène OVNI…

Bande son radio rtbf-pod.fl

SOURCE


OVNIS : Titre et article d’un média: OVNIS: existent-ils vraiment?

10/07/2020

illustration :
© Lena_graphics – Getty

crédit illustration © KTSDESIGN/SCIENCE PHOTO LIBRARY

OVNIS: existent-ils vraiment?

Christian Rousseau pour 

Les autres sites de la RTBF

 » Je pense qu’il faut maintenant regarder vers le futur, pour se fixer de nouveaux objectifs. Napoléon a dit : ‘ Ne regardez pas vers le passé, vous n’y trouverez pas d’avenir ‘.

Maintenant notre plus grand objectif est bien entendu de trouver la solution à l’énigme du phénomène OVNI. Mais vous le savez, nous devons faire face à de grandes difficultés, que nous n’arrivons toujours pas à surmonter.

La méthode scientifique est efficace quand vous contrôlez ce que vous étudiez. Mais si on a affaire à un phénomène qui se joue de nous comme les ovnis, alors peut-être que le jeu est plus approprié que la science pour l’étudier. Mais j’ai foi en la science et j’ai foi dans l’esprit humain. Nous ne devons pas abandonner l’approche scientifique. « 

Voilà comment en 1977, le professeur Josef Allen Hynek a clôturé le congrès international consacré au futur de l’étude des ovnis. Hynek est une figure marquante de l’ufologie américaine et mondiale. Il est présent dès les débuts de l’histoire des soucoupes volantes : comme astronome, il est engagé par l’US Air Force fin des années 40 pour  » débunker  » les témoignages concernant des ovnis. Sceptique envers les soucoupes volantes dans un premier temps, il deviendra petit-à-petit convaincu de la réalité du phénomène OVNI. Comme scientifique, il est également convaincu que la science pourra permettre une étude sérieuse des objets volants non identifiés.

« Mais l’ufologie malgré son logos ne sera jamais une science, et elle ne pourra sans doute jamais l’être… »

Suite


L’astronaute Britannique , le Dr Helen Sharman déclare  » Les aliens existent et pourraient même être sur Terre avec nous »

08/01/2020

le Dr Helen Sharman,astronaute britannique.
Crédit photo : dailymail.co.uk

« Les aliens existent et pourraient même être sur Terre avec nous »

07/01/2020 -crédit : metrotime.be/

Non seulement les extraterrestres existent, mais ils pourraient être parmi nous sur Terre. Simplement, nous ne les voyons pas. C’est ce qu’a déclaré le Dr Helen Sharman, la première astronaute britannique à être allée dans l’espace.

Dans une interview accordée à l’Observer Magazine, le docteur Helen Sharman, qui est la première astronaute britannique à être allée dans l’espace en 1991, s’est dite convaincue qu’il existe forcément une vie extraterrestre quelque part dans l’univers.

« Les aliens existent, il n’y a pas de doute là-dessus », affirme-t-elle. « Il y a tellement de milliards d’étoiles dans l’univers qu’il doit contenir toutes sortes de formes de vie », ajoute-t-elle.

À 56 ans, le Dr Sharman enseigne aujourd’hui à l’Imperial College de Londres. Elle va même plus loin dans son raisonnement, en expliquant que ces aliens ne sont peut-être pas faits de carbone et d’azote comme les êtres humains. Conséquence : « il est possible qu’ils soient ici en ce moment même et qu’on ne les voit tout simplement pas ».

Source


Un vaisseau spatial a-t-il été filmé par les caméras de la Station Spatiale Internationale ?

13/12/2019

Source: NASA live ISS cam via etdatabase.com

 

Nouveau buzz sur la toile après une publication en ligne controversée sur Express.co.uk. Alors que beaucoup de gens prétendent qu’il ne s’agit que d’une autre théorie du complot, d’autres sont vraiment intrigués par cette affaire. Des OVNIS auraient été repérés près de l’ISS lors d’une diffusion en direct de la NASA et l’un des cosmonautes aurait reconnu ce qui se passait. Tout cela est révélé par l’ufologue  Scott Waring sur son site https://www.ufosightingsdaily.com/

Un trio présumé d’ovnis surgit près de l’ISS

La publication en ligne mentionnée ci-dessus remarque que l’expert autoproclamé de la vie extraterrestre, Scott Waring, est certain d’avoir capturé le moment où un cosmonaute russe de l’ISS a remarqué qu’un trio d’OVNIS apparaissait sur un flux en direct de la NASA.

Il s’est rendu sur son blog etdatabase.com pour donner des détails sur la conversation avec l’emblématique station spatiale en orbite.

Il a également publié la vidéo dont il parle, vous devriez donc la consulter ci-dessous.

«Cette conversation enregistrée à partir de la caméra en direct de la NASA est la preuve à 100% que la NASA connaît les engins extraterrestres qui bourdonnent devant et autour de la station spatiale. Lorsque l’astronaute russe à bord de l’ISS a dit: « un vaisseau … » Le contrôle au sol de la NASA l’a interrompu et a dit: « Bien noté », avant qu’il ne puisse terminer sa phrase « , remarque Sott Waring sur son blog.

Il poursuit et écrit: «Elle l’a déjà vu sur une caméra en direct au contrôle au sol. Elle a réagi rapidement, avant qu’il ne puisse trop en dire … mais il a déjà dit la chose la plus importante qu’il pouvait … « un vaisseau! » Vous voyez,  il savait même que c’était un vaisseau extraterrestre à l’avant de l’ISS. Pour finalement aller sur un écran rouge sans caméra. »

L’Express.co.uk note que cette séquence a été tournée le 20 novembre.

 

 

Sources :


Hybridation : théorie d’un professeur d’Oxford.

01/05/2019

Crédit image:
ulyces.co

Ce professeur d’Ox­ford affirme que les extraterrestres vont nous sauver du réchauffement climatique.

Article traduit  et repris par : ulyces.co

par  Laura Boudoux  | 30 avril 2019

Les hybrides alien-humains pourraient sauver l’hu­ma­nité du réchauffement clima­tique, d’après Dr Young-hae Chi. Ce profes­seur, qui enseigne le coréen à l’uni­ver­sité d’Ox­ford, au Royaume-Uni, est en effet persuadé que les extra­ter­restres sont déjà parmi nous, inco­gnito, et qu’ils se repro­duisent avec les humains dans le but de créer une nouvelle espèce durable. Et ces hybrides seraient d’après lui armés pour survivre au réchauf­fe­ment clima­tique. Il a commencé à expo­ser sa théo­rie fumeuse dès 2012 lors d’une confé­rence, rappor­tait The Oxford Student le 26 avril dernier.

À en croire le Dr Chi, qui a mûre­ment réflé­chi à la ques­tion, les extra­ter­restres et les humains partagent la même biosphère. Cela signi­fie que les extra­ter­restres sont autant impac­tés par les chan­ge­ments clima­tiques que les Terriens, ce qui explique­rait leur inté­rêt pour les humains et leur volonté de créer un hybride plus résis­tant.

« L’une des possi­bi­li­tés est qu’ils trouvent notre ADN précieux pour créer une espèce qui sera capable de survivre aux condi­tions clima­tiques futu­res… Certaines personnes enle­vées [par les extra­ter­restres] affirment que ces hybrides possèdent une intel­li­gence supé­rieure. Les extra­ter­restres produi­raient donc ces hybrides afin de résoudre des problèmes globaux, et pour qu’ils deviennent nos futurs leaders », théo­rise le profes­seur.

Il pense qu’il existe quatre types d’aliens : les petits, les grands, ceux qui possèdent des écailles et des yeux de serpent, et enfin ceux qui ressemblent à des insectes. Tous parti­ci­pe­raient à la créa­tion de cet hybride supé­rieur, « non pas pour assu­rer notre survie, mais pour la leur et celle de la biosphère ». Le Dr Chi assure qu’il travaille encore sur cette théo­rie, et tente actuel­le­ment de trou­ver de nouvelles preuves pour l’étayer. Pas sûr qu’Ox­ford lui accorde une bourse pour mener ses recherches.

Source

Crédits : Express.uk / The Oxford Student

Mise à jour et traduction Era le 01-05-2019 à 10h30.


Une enquête top secrète du gouvernement examine les effets sur la santé des rencontres rapprochées avec des ovnis

10/04/2019

Source : METRO

Jasper Hamill – Lundi 8 avril 2019

Traduction Era pour Area51blog

Un programme de recherche top secret du gouvernement américain aurait enquêté sur les effets sur la santé de rencontres rapprochées avec des ovnis.

L’étude classée s’appelait le Programme d’Identification  des menaces aérospatiales avancées (AATIP) et portait sur des aéronefs mystérieux ou d’autres phénomènes inexpliqués. Des documents officiels révèlent que les enquêteurs ont étudié les «technologies exotiques», notamment les trous de ver, l’antigravité, la dissimulation par invisibilité, les lecteurs de chaîne et les armes à laser à haute énergie. On prétend maintenant que l’AATIP a exploré les «conséquences» pour la santé des personnes qui ont été témoins d’incidents OVNIS.

Rencontre en 2004 entre un   Super Hornet F / A-18 de la Navy et un objet inconnu  publié par le programme d’identification avancée des menaces aérospatiales du ministère de la Défense. Avec l’aimable autorisation du département américain de la défense. Publié – 16 décembre 2017

Les détails de 38 articles publiés au cours de l’enquête de l’AATIP ont été publiés l’année dernière, bien que seuls quelques documents aient été rendus publics. L’une des études était intitulée «Effets de champ sur les tissus biologiques». Nick Pope, qui était à la tête du bureau d’enquête sur les OVNIS du ministère de la Défense, a déclaré que c’était probablement le document qui explorait les effets sur la santé des rencontres rapprochées. Pope nous a signalé un article publié sur Las Vegas Now dans lequel le Dr Hal Puthoff, scientifique travaillant sur l’AATIP, a déclaré: «Dans le cadre de ce programme, nous avons examiné certains cas vraiment intéressants du Brésil.

«En 1977, 78, c’était comme Rencontres rapprochées du troisième type, mille pages de documents, toutes réalisées par l’équipe d’enquête brésilienne, 500 photographies, 15 heures de film cinématographique, beaucoup de blessures médicales quand les gens rencontraient ces engins de près. »

Nick Pope a annoncé à Metro que cette déclaration était « la confirmation que le programme AATIP du Pentagone ne s’intéressait pas seulement aux OVNIS mais également aux rencontres rapprochées et aux enlèvements extraterrestres ». Il a déclaré: «Je ne peux pas le prouver, mais de sources proches de cela, je suis presque certain qu’une partie de ce travail a consisté à prélever des échantillons de sang et d’ADN auprès de témoins proches – dont au moins un et peut-être deux témoins du célèbre  Incident de la forêt de Rendlesham au Royaume-Uni.

« Je pense que cela a été fait de manière à dissimuler le fait que c’était pour un programme de renseignement américain, en disant aux témoins qu’ils participaient à une étude scientifique ou universitaire. » Le monde a entendu parler de l’AATIP pour la première fois après la diffusion de séquences montrant une rencontre entre un avion de chasse F / A-18 Super Hornet et un OVNI de forme ovale voyageant à une vitesse étonnante. Plus tôt cette année, la US Defense Intelligence Agency a publié des documents qui exposent une partie du travail effectué lors du projet de recherche top secret sur les OVNIS. Dans une lettre adressée à un comité du Congrès présidé par le regretté sénateur John McCain en 2018, la DIA écrivait: « L’objectif de l’AATIP était d’enquêter sur les menaces armées étrangères  aérospatiales avancées de nos jours aux 40 prochaines années », explique la lettre.

Un document déclassifié donnant des détails sur les documents de recherche produits par les chercheurs de l’AATIP

Et l’année dernière, Luis Elizondo, responsable du programme AATIP, a déclaré qu’il estimait qu’il existe «des preuves irréfutables que nous ne sommes pas seuls». Il a aussi récemment suggéré que de mystérieux «métamatériaux» provenant d’engins spatiaux extraterrestres s’étant écrasés étaient stockés par le gouvernement américain dans des entrepôts spécialement modifiés à Las Vegas. Le programme AATIP a été fermé en 2012, bien que les reporters du New York Times qui ont exposé son travail estiment qu’il est toujours opérationnel dans une certaine mesure.

 

Source : METRO UK

Mise à jour et traduction Era le 10-04-2019 à 10h00.


Enlèvement par des extraterrestres à Arlington au Texas en 1992 : récit d’un témoin.

15/11/2018

illustration : crédit WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

ENLÈVEMENT D’ALIEN À ARLINGTON TEXAS

22 NOVEMBRE 1992 ……… ARLINGTON TEXAS

  • Article  LON STRICKLER ET HTTP://WWW.PHANTOMSANDMONSTERS.COM .
  • Merci à notre ami  ken Pfeifer.

– ERA.

                                                                    Traduction Era pour 

J’ai 38 ans et j’ai été enlevé 3 fois (dont je me souviens au moins). Cela a commencé quand j’avais 12 ans. Le 22 novembre 1992, vers 23 h 15, j’étais dans ma chambre, à Arlington, au Texas, à regarder les étoiles de ma fenêtre. J’ai vu une lumière se mouvoir dans le ciel nocturne qui se dirigeait lentement vers le sud. Elle ne clignotait pas et ressemblait à une boule de lumière blanche. Elle s’arrêtait et se déplaçait dans une direction puis disparaissait et réapparaissait dans une autre direction . Elle allait  et venait fréquemment . J’ai remarqué que cela devenait de plus en plus clair, comme si cela se rapprochait de moi. Tout à coup, cela s’arrête et un faisceau de lumière me frappe droit. Je me retire de la table sur laquelle j’étais assis et je ne vois rien d’autre que du blanc. Mes yeux étaient brouillés et je ne pouvais rien voir sauf la lumière. J’ai eu froid et j’avais l’impression de flotter.

Puis je suis tout à coup en présence de 3 êtres et je suis allongé sur une table métallique. Les êtres étaient courts et maigres avec de longs bras. Leur tête était allongée et leur corps ressemblait à un être humain (un humanoïde)  dont la peau était grise et teintée. La créature présentait une texture d’écailles sur le corps et des rides sur le visage, en particulier près des yeux. Leurs yeux étaient bridés ,ils étaient grands et noirs et ils étaient brillants. Quand ils ont cligné des yeux, leurs paupières étaient transparentes comme un reptile, presque claires. Ils avaient une petite bouche et presque comme un froncement de sourcils. Je me sentais bizarre, comme si j’étais dans un état de transe. Je pouvais bouger mais j’avais trop peur, alors je me suis allongé et j’ai regardé les sangles qui retenaient mes bras et mes jambes. Cela ressemblait à un type de métal flexible, mais souple. Ils m’ont piqué avec une aiguille qui est descendue du plafond et un moniteur flottait autour de moi et je pouvais me voir sur le moniteur. Un peu comme une télévision flottante qui passe tout autour de mon corps. J’ai commencé à crier et le plus âgé m’a regardé et m’a parlé à travers mon esprit d’une voix humaine de type robotique et m’a dit que je n’avais rien à craindre. Tout à coup, je l’ai regardé et je me suis demandé :  » qu’est ce que ce que vous voulez ?  » Il a répondu :  » nous sommes là pour vous aider« ,  nous sommes nombreux et nous sommes identiques »

J’ai demandé: 

-« Qu’est-ce que tu veux dire par nous sommes pareils? »

Il a regardé les deux autres êtres, l’un d’eux plus petit, avait une voix féminine, comme un robot.

« Nous protégeons votre race des autres qui veulent vous faire du mal »

J’ai ensuite continué à poser des questions et ils ont commencé à m’ignorer. Ils ont mis une pellicule de soie douce et claire sur mon visage et je ne me souviens plus de rien par la suite. Je me suis réveillé dans ma chambre à coucher étendu sur le sol et j’ai vacillé jusqu’à la fenêtre, ils étaient partis. J’ai regardé mon horloge et il était alors 23h34.

Au fil des années, j’ai subi plusieurs enlèvements et ce n’est simplement pas quelque chose que l’on va raconter  aux gens sans  que ceux -ci  est un regard bizarre à votre égard . De retour en 2012, j’ai mis un blog en ligne et  j’ai expliqué beaucoup de mes expériences. Mon ordinateur tombait constamment en panne. Mon PC  a même pris feu au cours d’une conversation en direct avec une autre personne alors que nous parlions  en ligne de nos expériences. Cela a commencé à me rendre nerveux chercher en ligne des choses comme celle-là. J’ai l’impression d’être surveillé par notre gouvernement. Grâce à beaucoup de mes enlèvements, j’ai appris que le gouvernement travaillait main dans la main avec eux et que c’était plus gros que ce que je réalise. Je pense qu’il se passe quelque chose qui constitue une nouvelle forme de transformation génétique de la race humaine. –

JJ REMARQUE: L’image ci-dessus est une image CGI.

KEN PFEIFER WORLD PHOTOS ET NOUVELLES D’OVNIS

HTTP://WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

HTTP://WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

HTTP://WWW.KENPFEIFERDISCOVERIES.COM

MERCI À LON STRICKLER ET HTTP://WWW.PHANTOMSANDMONSTERS.COM

Mise à jour Area 51  blog le – 15-11-2018 à 18h35.


Un ancien membre des forces armées chinoises signale des accidents subis lors d’une collision avec une soucoupe en 1997

07/11/2018

Défilé militaire en Chine, le 30 juillet 2017.
© Xinhua Xinhua Source: Reuters

Gilles Thomas nous envoie ce témoignage. Nous le remercions bien sûr, il est un plus qu’un partenaire de sites web il est notre ami.

 

Une soucoupe volante s’écrase dans la cour …

Article source :  ufocasebook.com/ _ Publié:  à 16h07 le 12/10/2018

Traduction 

Datong (installation militaire) (province du Shanxi), 30/06/1997

 Un incident inattendu d’un crash d’OVNI en Chine. Au cours des dernières années, le gouvernement chinois a adopté une approche plus libérale en ce qui concerne la divulgation d’incidents d’OVNIS  et d’entités extraterrestres  ( ET) en Chine.

L’un des cas OVNIS / ET a été rapporté par un soldat chinois maintenant à la retraite . Il a assisté à un crash d’OVNI sur le sol de son complexe militaire dans la province du Shanxi en 1997.

Cette affaire a attiré beaucoup l’attention du public en raison de la zone sensible où eu lieu  l’accident,  un complexe militaire où deux extraterrestres blessés ont été retrouvés vivants au moment de l’accident.

Un soir d’été en 1997, alors qu’il était soldat de la 28 e Armée à Datong, dans la province du Shanxi, il a été témoin d’un crash de soucoupe volante dans la cour du camp militaire.

Il a rapidement couru vers la scène et a découvert de manière surprenante qu’une soucoupe non identifiée s’était écrasée dans les arbres. L’OVNI avait l’air d’avoir la même taille qu’une antenne parabolique, de couleur blanc argenté.

Il a estimé que l’OVNI avait environ deux mètres de haut et six mètres de large. «Il n’y a eu aucun dégât évident à la surface de l’OVNI, a-t-il déclaré. Cela peut suggérer qu’il est peu probable que l’OVNI ait été abattu par l’armée chinoise.

Il pense que l’OVNI accidenté a peut-être connu un dysfonctionnement dû aux conditions météorologiques, car la nuit a été pluvieuse avec des orages. Il est possible que l’ovni ait été frappé par la foudre.

La porte de l’OVNI était ouverte quand il est arrivé sur les lieux. Près de la porte se trouvaient deux extraterrestres maigres, l’un semblait mort ou inconscient et l’autre gravement blessé. Il a rappelé que les deux extraterrestres étaient minces et courts et mesuraient un mètre de haut, leur peau du visage et du corps recouverte de fourrure.

Les extraterrestres semblaient avoir des traits faciaux semblables à ceux d’une souris, ou plus précisément décrits comme des êtres semblables à des opossums. ( Opossum est un nom vernaculaire donné en français à certains petits marsupiaux définition « ajout AREA 51 » ) Il sentit fortement que les extraterrestres avaient des sexes, tous deux  étaient inconscients il y avait  un mâle et l’autre blessé  était une femelle .

Alors qu’il essayait d’approcher de près l’OVNI écrasé pour voir ce qui se passait, l’individu (étranger  ou alien)  blessé le regarda et prononça des mots qu’il ne comprit pas. Il pensait que l’étranger blessé appelait à l’aide, mais il était trop effrayé pour s’approcher des étrangers suffisamment pour les entendre.

Il a révélé que quelques personnes avaient été témoins de cet incident peu de temps après son arrivée. Certains d’entre eux ont été choqués par ce qu’ils ont vu, mais ont décidé de ne pas le divulguer car ils ne voulaient pas perdre leur emploi si cela devenait public.

Plus tard dans la nuit, l’OVNI et deux extraterrestres ont été récupérés par la police militaire après l’accident. L’ensemble du camp militaire a été mis en quarantaine le lendemain, suivi d’une notification indiquant que personne n’était autorisé à sortir ou à pénétrer dans le complexe.

Tous les membres du personnel impliqués dans cet incident ont reçu l’ordre de ne pas révéler d’informations au public, y compris à leurs familles.

Ce qui est arrivé aux extraterrestres blessés et à l’OVNI qui s’est écrasé est toujours inconnu. L’armée chinoise a-t-elle libéré les étrangers après un traitement médical ? Une chose est presque certaine. À l’instar des gouvernements d’autres pays, le gouvernement chinois étudie  l’ingénierie des technologies extraterrestres  et réalisent de la rétro-ingénierie afin de mieux équiper ses systèmes de défense militaire et de créer d’autres technologies.

Le gouvernement chinois n’a pas commenté cet incident présumé de crash d’OVNI à ce jour.

Note NUFORC : Nous exprimons notre gratitude à M. Shao Ma, directeur de l’Association internationale des ovnis chinois, pour avoir partagé ce cas intéressant avec le  NUFORC. Nous sommes impatients de poursuivre la collaboration avec cette organisation. PD

lien permanent: http://www.ufocasebook.com/2018/1997-ufo-crash-in-china-revealed.htmlsource et références:

http://www.nuforc.org

édité par UFO Casebook ©

Mise  à jour Area 51 blog – le 07-11-2018 à 13h30.


La visionneuse à distance la plus réussie de Stanford révèle l’emplacement de 4 bases extraterrestres sur terre.

27/09/2018

Crédit image :
elishean.fr

La visionneuse à distance la plus réussie de Stanford révèle l’emplacement de 4 bases extraterrestres sur terre.

Publié le  : 13 août 2018 par  Arjun Walia pour collective-evolution.com

Traduction ERA pour 

Attention je reprend ici mots pour mots ce qui est mentionné dans l’article que j’ai pris la peine de traduire pour vous et le partager. Chacun aura son opinion .

Ce qui est mentionné engage l’auteur, moi je le partage en étant neutre et en vous laissant apprécier ou non cet article.


La visionneuse à distance la plus réussie de Stanford révèle l’emplacement de 4 bases extraterrestres sur terre.

EN BREF

  • Les faits:Les États-Unis avaient un programme appelé STARGATE. Il a fonctionné pendant 25 ans, où la visualisation à distance était très réussie.Beaucoup de « téléspectateurs » ont depuis parlé de leurs rencontres ET. L’un d’entre eux a identifié l’emplacement des bases  ET sur Terre au nombre de 4.
  • Réfléchir sur : Pourquoi tant de personnes de ce programme partagent-elles ces informations? La visualisation à distance est-elle utilisée par l’armée depuis quelque temps? C’était une pratique extrêmement réussie et crédible, mais pourquoi ne faisait-elle pas partie de la déclassification?

Qu’est-ce que la visualisation à distance? C’est une capacité qui permet au «spectateur» de décrire un lieu géographique éloigné de plusieurs centaines de milliers de kilomètres (voire plus) de son emplacement physique – un site qu’il n’a jamais visité.

Cette compétence a été enseignée aux soldats dans plusieurs pays du monde, et d’après ce que je comprends, c’est toujours le cas. Aux États-Unis, le programme d’observation à distance a duré 25 ans à l’Institut de recherche de Stanford avant que 70% de celui-ci ne soit déclassifié, en collaboration avec la CIA et d’autres services de renseignement.

En 1976, une présentation a été faite à l’Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens (IEEE) sur un article publié par l’Institut au nom de Hal Puthoff et Russell Targ, acteurs clés de ce qui est devenu le projet STARGATE. Le document était intitulé « Un canal perceptuel pour le transfert d’informations sur des distances kilométriques: perspectives historiques et recherches récentes» . Après sa publication, c’est alors que tout est devenu obscur, dans le monde des programmes d’accès spécial (SAP) . Rapport au Congrès.

Après sa déclassification en 1995, ou du moins une déclassification partielle, le Département de la défense et les personnes impliquées ont enregistré un taux de réussite exceptionnellement élevé.

En résumé, au fil des ans, les critiques des protocoles, le raffinement des méthodes et la reproduction réussie de ce type de visualisation à distance dans des laboratoires indépendants ont fourni des preuves scientifiques considérables de la réalité du phénomène de la visualisation à distance. La force de ces résultats a été la découverte d’un nombre croissant d’individus capables de démontrer une visualisation à distance de haute qualité, souvent à leur propre surprise. . . . Le développement de cette capacité au SRI a évolué à un point tel que le personnel en visite de la CIA sans exposition préalable à de tels concepts s’est bien comporté dans des conditions de laboratoire contrôlées. »  ( Source )

Plusieurs exemples ont été utilisés, depuis la localisation d’un avion espion perdu en Afrique , en passant par des événements futurs et des événements passés. La visualisation à distance n’est pas limitée au temps, c’est un phénomène quantique, comme la plupart des phénomènes parapsychologiques. Dans la littérature déclassifiée, il existe de nombreux exemples choquants où la visualisation à distance a été utilisée avec succès à des fins de renseignement, ce qui est logique étant donné que le gouvernement a décidé de le financer pendant 25 ans.

Il a également été utilisé pour découvrir les Anneaux autour de Jupiter, un homme du nom de Ingo Swann , un des programmes les plus efficaces que les téléspectateurs lointains ont pu décrire et visionner un anneau autour de Jupiter. Cela s’est produit avant que la sonde spatiale Pioneer 10 de la NASA  sur vole la planète, confirmant que l’anneau existait réellement.

C’est étonnant car à l’époque il n’y avait même pas moyen de percevoir les anneaux existant autour des planètes…

Pour déterminer s’il était nécessaire d’avoir un individu «phare» sur le site cible, Swann a suggéré de réaliser une expérience pour visualiser à distance la planète Jupiter avant le prochain survol de la NASA Pioneer 10. Dans ce cas, à sa grande déception (et à la nôtre), il trouva un anneau autour de Jupiter et se demanda s’il avait peut-être vu Saturne à distance par erreur. Nos collègues en astronomie étaient également peu impressionnés, jusqu’à ce que le survol révèle qu’un anneau imprévu existait ( source )

Voici une brève chronologie de la consultation à distance par le gouvernement.

                            Le thème commun aux vues isolées est : Extraterrestre.

Depuis la déclassification du programme, de nombreuses personnes, des téléspectateurs, des militaires et des universitaires se sont exprimés sur le programme. Le lecteur le plus populaire au sein du programme, Ingo Swann , comme mentionné ci-dessus, a écrit un livre intitulé «penetration» dans lequel il a fourni plus de détails sur le programme que nous n’avions pas reçu des fichiers gouvernementaux. Il a décrit des corps humanoïdes sur la lune, travaillant sur quelque chose (verso de la lune), ainsi que de grandes structures, des bâtiments et plus encore. Il était très franc au sujet de la présence extraterrestre qui était apparemment connue dans ces programmes.

Joseph Mcmoneagle était un autre, qui avait également vécu des expériences de visionnage à distance d’une présence extraterrestre, cette fois venant de Mars. Beaucoup d’entre eux ont parlé ouvertement de la présence extraterrestre.

Sur une note parallèle, tout en mentionnant Mars et les visionnements à distance, il convient de souligner que six anciens téléspectateurs de l’armée américaine ont été mandatés par des responsables du programme spatial russe pour étudier la cause de la disparition de Phobos II. Les téléspectateurs ont publié un rapport final intitulé «Pénétration Enigma: Anomalie soviétique des images de vaisseaux spatiaux Phobos II».

Comme le souligne Jim Marrs, dans son roman  Notre histoire occultée.

Le rapport indiquait qu’un objet en forme de disque montait de la surface martienne vers Phobos II tandis qu’un deuxième objet se rapprochait encore plus et scannait la sonde avec un dispositif à faisceau de particules pénétrant, qui perturbait les équipements de communication et de guidage. L’engin soviétique hors de contrôle a ensuite été frappé par une «micrométéorite» . Les téléspectateurs ont dit que cela n’était peut-être pas un hasard, car il semble que toute la technologie mise en place depuis la Terre soit examinée de près par des non-humains… Après avoir été frappé, Phobos II s’est faufilé sur la surface martienne.

Les 4 bases exotiques.

Ensuite, il y a Pat Price, qui, avec Ingo Swann, est décrit comme l’un des téléspectateurs les plus performants du SRI, ses sessions étaient extrêmement précises. Au sein de la communauté des téléspectateurs, parmi la littérature déclassifiée, il est surtout connu pour ses croquis de portiques et de grues qui correspondaient aux photos de renseignement de la CIA qu’il n’avait jamais vues, c’était pendant la guerre froide.

Russel Targ, le co-fondateur du programme de RSI, a récemment donné des conférences sur «tout», il «sait sur ESP».

Selon Atwater , Pricer avait réussi à voir à distance 4 «bases» extraterrestres stationnées sur Terre. L’un était situé sous le mont Ziel, l’autre sous le mont Perdido en Espagne, ainsi que le mont Inyangani au Zimbabwe et en Alaska, sous le mont Hayes.

Cela vient d’une pléthore de sources, y compris l’un des principaux chercheurs dans le domaine, Timothy Good, de son livre,  Unearthly Disclosure.

Ce qui est également intéressant à noter, c’est la tradition associée à ces montagnes, prenons par exemple Inaynagi. Il n’y a pas de pénurie d’étranges disparitions de ceux qui errent dans cette région, elle est connue dans la région et la montagne a été longtemps entourée de mystérieuses traditions.

Credo Mutwa .

Cred Mutwa
Crédit photo : collective-evolution.com/

Une histoire intéressante vient de Credo Mutwa, né en 1921, Zulu Sangoma, un guérisseur traditionnel d’Afrique australe. Il a accompli un travail humanitaire formidable en Afrique et connaît très bien la tradition et les traditions zouloues.

Maintenant, il y a d’innombrables quantités d’histoires relatives au contact extraterrestre, si même l’une d’elles est vraie, c’est fascinant. Beaucoup de ces histoires se corroborent et, couplées à la preuve de l’ hypothèse extraterrestre concernant les OVNIS, et à tous les témoignages de personnes ayant une crédibilité, il n’est pas du tout ridicule d’envisager.

Dans les buissons de la montagne, alors que Mutwa était un apprenti Sangoma, il cherchait une herbe qu’il comptait utiliser comme médicament. Quelque chose qu’il a fait assez souvent pour ramener la santé à son peuple, en particulier en ce qui concerne la pandémie du VIH en Afrique, une maladie qui, selon lui, a été créée pour détruire la population africaine.

Pendant qu’il le faisait, il était couvert d’une brume bleu vif qui, dit-il, «tournait autour de moi, entre moi et le paysage oriental». Plus tard, il s’est retrouvé dans ce qu’il a décrit comme souterrain, sous la montagne. . C’est intéressant parce que c’est exactement ce que décrit le téléspectateur Pat Price.

La prochaine chose qu’il savait, il était couché sur une table de quelque sorte. Ses bottes et son pantalon étaient manquants. Il a été approché par un groupe de créatures humanoïdes à la peau grise, avec de très grosses têtes, des bras très durs et des pattes très puissantes. ( source )

Beaucoup de ces informations proviennent également de plusieurs entretiens que Mutwa a réalisés avec David Icke.

Price a décrit les occupants de ces bases comme «ressemblant à Homo Sapiens, sauf pour les poumons, le cœur, le sang et les yeux».

Mutawa voulait fuir, mais ne pouvait pas bouger et était paralysé,

Je viens de rester allongé comme une chèvre sur un autel sacrificiel .

Mutwa a ensuite été soumis à une opération sur sa cuisse gauche, ce qui l’a poussé à crier à l’agonie. Une abondance de sang coulait de la plaie. Ensuite, une des créatures a collé un objet argenté en forme de stylo sur son passage nasal droit; puis tiré dessus. « La douleur », dit-il, « était hors de ce monde ». La douleur disparut cependant quand une des créatures – plus grande et plus grande que les autres – et qui possédait un air d’autorité – mit la main sur Le front de Mutwa. Mutwa pouvait «sentir» que la créature était une femme, malgré le fait qu’elle manquait de seins et d’autres caractéristiques féminines. En regardant attentivement Mutwa, il projetait des visions de destruction dans son esprit. Il a vu des villes être détruites par les inondations, les incendies et autres catastrophes naturelles. ( source )

Il parle longuement de ces expériences dans ses interviews avec David Icke.

Il continue en décrivant un instrument inséré dans son pénis, et aussitôt qu’il a été sorti, sa vessie s’est ouverte et il a uriné fort. Une autre créature est entrée et avait une peau rose, des yeux bleus, des pommettes hautes et avait l’air presque humaine. La créature a alors « monté Mutwa comme une fille zoulou folle » et a commencé à avoir des relations sexuelles avec lui.

C’est un autre thème commun parmi beaucoup de contactés extraterrestres supposés. Il a dit que lors de cette rencontre, un appareil avait été utilisé pour rendre l’éjaculation mutuelle «trop», et après l’épreuve, il souffrait énormément.

Il est important de mentionner que de nombreuses rencontres extraterrestres ont été décrites, à la fois ce que nous percevons comme un contact «amical» et «hostile», ainsi que des «procédures hostiles» exécutées, et parfois pas…

C’est pour le moins étrange, mais pour les bases étrangères, c’est une possibilité.

Une rencontre de mine intéressante.

J’avais l’habitude d’enseigner dans une réserve des Premières nations, dans un endroit appelé North Spirit Lake. Je suis rentré à la maison pour les vacances et quand je suis arrivé à Toronto, j’attendais le train et à côté de moi se trouvait un homme en uniforme. Chaque fois que je vois ce qui semble être un officier supérieur en uniforme, je pose toujours des questions… Celui-ci était un ancien combattant, ayant servi outre-mer au Moyen-Orient pendant cinq ans et était maintenant avec la Garde côtière. Instantanément, j’ai pensé à l’océan et aux bases militaires sous-marines, les ayant étudiées en profondeur. Je savais qu’il aimerait beaucoup être au courant de leur existence avec la Garde côtière. C’était toujours il y a 10 ans, quand il était tabou de parler de choses «étranges», qui ne semblent plus aussi taboues…

Je lui ai demandé à propos de HAARP, ses yeux brillants, il était choqué et surpris et m’a dit qu’il ne pouvait pas en parler. Je lui ai posé des questions sur les bases militaires sous-marines et sous-marines , la même chose s’est produite… Je lui ai posé des questions sur les extraterrestres et ce qui se passait. Il m’a dit de «venir travailler avec nous».

Si vous voulez en savoir plus sur les phénomènes ET / OVNIS et toutes les preuves qui les sous-tendent, vous pouvez parcourir nos articles dans la section divulgation de notre site Web . Vous trouverez une variété d’articles pour vous désintéresser !

Source 

Articles complémentaires afin que vous possédiez une base de données et forger votre avis. 

Projets américains d’espionnage psychique et de visualisation à distance.

Vision à distance.

L’être Humain: un émetteur récepteur qui s’ignore

 

Mise à jour Area 51 blog-le 27-09-2018 à 15h20.


Technologie et extraterrestres présumés font débattre.

12/01/2018


OVNIS au-dessus de Salem, Massachusett . Quatre objets brillants et non identifiés sont apparus dans le ciel à 9h35 le 15 juillet 1952 sur un parking.
Crédit: Shell R. Alpert Getty Images et petit texte

Les civilisations extraterrestres sont-elles technologiquement avancées ?

Article source : scientificamerican.com  traduit et relayé par sciencepost.f

Plus nous découvrons de planètes habitables autour d’autres étoiles de la Voie lactée, moins l’on peut s’empêcher de se demander pourquoi nous n’avons pas encore détecté de preuves d’une civilisation extraterrestre. S’il est vrai que leur technologie pourrait être trop subtile ou sophistiquée, le silence décevant du ciel peut également indiquer que certaines civilisations durables n’utilisent tout simplement pas de technologies qui les rendraient visibles à nos télescopes.

Sur la base de notre propre expérience – comment nous en vouloir ? – nous nous attendons en effet à ce que des civilisations beaucoup plus anciennes que la nôtre soient plus savantes et donc technologiquement avancées. Mais il pourrait également être possible qu’un mode de vie plus simple que la prospérité scientifique ait dominé le paysage politique sur d’autres planètes, conduisant à des civilisations anciennes certes, mais technologiquement primitives. Après tout, l’histoire humaine nous permet d’imaginer la possibilité que sous un scénario politique différent, notre planète aurait pu rester dominée par les mentalités anti-scientifiques du moyen âge. Un tel scénario est imaginable sur des échelles de temps de plusieurs milliers d’années. Si nous avons eu de la chance de voir surgir la technologie, les catastrophes environnementales ou politiques auraient pu facilement remettre à zéro l’horloge de l’évolution.

Peut-être que la durée de vie ultime de la civilisation humaine se révélera plus courte qu’elle ne l’aurait été si nous étions restés technologiquement primitifs. La technologie pose en effet des risques à long terme pour notre avenir sous la forme de changements climatiques et de guerres non conventionnelles (nucléaires, biologiques ou chimiques). Dans ce cas, les surfaces d’autres planètes pourraient nous révéler des reliques de civilisations technologiquement avancées auto-détruites. Le problème n’est pas d’imaginer cette hypothèse, mais encore faut-il pouvoir l’observer. Si nous ne détectons rien à travers nos télescopes, la seule façon de savoir si une civilisation est savante ou technologiquement primitive est de se rendre directement sur place. Compliqué. Mais si c’est un jour le cas, l’astrosociologie pourrait alors devenir un domaine d’exploration particulièrement excitant une fois l’Homme aventuré dans l’espace.

Si nous savons qu’il est beaucoup moins coûteux d’observer à distance des planètes éloignées que de lancer une sonde, l’observation à distance ne peut détecter que les civilisations transmettant des signaux électromagnétiques, ou modifiant l’atmosphère de leur planète par pollution industrielle. Si les extraterrestres ne modifient pas radicalement leur habitat naturel ou ne transmettent pas de signaux artificiels, nous serons alors amenés à visiter leurs planètes domestiques afin de découvrir leur existence.

Une civilisation ancienne mais primitive pourrait en effet s’imbriquer parfaitement dans son environnement naturel pour toute une variété de raisons. Le camouflage, par exemple, est une tactique de survie naturelle, de sorte qu’une civilisation pourrait préférer paraître indiscernable des autres formes de vie, telles que la végétation. On pourrait aussi imaginer une civilisation si intelligente qu’elle déciderait de maintenir délibérément un profil technologique discret pour soutenir sa biosphère.

Un premier projet financé de manière significative pour visiter un autre système planétaire, Breakthrough Starshot, a été inauguré en 2016. Starshot vise à atteindre les étoiles les plus proches en quelques décennies. Puisque Proxima Centauri n’est qu’à 4,24 années-lumière, cela nécessite une technologie capable d’accélérer un vaisseau spatial à au moins un cinquième de la vitesse de la lumière. Le seul concept approprié implique une voile légère (à laquelle la charge utile est attachée) poussée par un puissant faisceau de lumière. L’inconvénient d’atteindre une telle vitesse avec cette conception est que le freinage près de la planète cible reste à ce jour très compliqué, même sur le papier.

Alors, civilisation technologiquement avancée ou primitive ? Spoiler Alert : nous ne le saurons probablement jamais, du moins certainement pas de notre vivant. Science-Post

Source

Mise à jour Area 51 Blog le – 12/01/2018  à 11h45.


%d blogueurs aiment cette page :