Observation d’ovni corroborée par radar militaire à Tokishi Shima Island (Japon)

08/03/2017
Tokishi Shima Island (Japan) crédit phot: nyufo.com

Tokishi Shima Island (Japan)
crédit photo:
nyufo.com

Source : nuforc.org

National UFO Reporting Center

Traduction ERA POUR AREA 51 blog

Rapport d’observation

Survenu: le 01/06/1966 à 12:00

Signalé: 16/01/2017 à 13:03:32 Publié le: 19/01/2017

Localisation: Tokishi Shima Island (Japon).

Forme de l’objet observé: Cercle , disque. Durée de l’observation: 30 minutes

Récit du témoin:

« J’ai 23 ans je suis dans l’armée, le dimanche est mon jour de congé. Je scrute le ciel avec un radar. Dans le Nord il y a une île à environ 25 miles (40 ,23 km) de là . Je repère 5 disques qui vont et viennent causant le déclenchement du radar. J’ appelle  l’officier de jour (O.D.),  il sort et  observe  puis est retourne au centre de contrôle afin d’appeler l’armée de l’air. Ils envoient 3 avions de chasse pour enquêter. Les avions se trouvent à une courte distance d’eux et   disparaissent . Les avions se  retournent. Les disques réapparaissent. Les avions tournent autour et comme avant quand les avions se rapprochent, les disques disparaissent. Les avions se retournent et reviennent à leur point de départ. Les disques réapparaissent. Je retourne à ma caserne. Les témoins sont moi-même, l’officier de jour, 3 membres en service et 3 pilotes. Je n’ai jamais oublié cela et je pensais que  je ne les reverrai jamais. Puis en   janvier 2017 j’en vois un de près.

Remarque du NUFORC :  La source du rapport indique que la date de l’incident est approximative.

 

gif

Mise à jour  Area 51 blog le : 08 Mars 2017 à 16h30

area2


Vidéo d’OVNI tout juste rendue publique par la marine chilienne.

06/01/2017

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

EVOGOL AT ENGLISH WIKIPEDIA à Mejillones, au Chili. hélicoptère Cougar AS 532SC de la marine Chilienne Credit photo / EVOGOL AT ENGLISH WIKIPEDIA
à Mejillones, au Chili.
hélicoptère Cougar AS 532SC de la marine Chilienne

Article source:huffingtonpost.com/

01/05/2017 11:19 am.

Traduction Sylvain pour cropped-capture2.jpg: ( avec l’aide des traducteurs en ligne)

Une vidéo exceptionnelle de neuf minutes de la Marine à propos d’un OVNI affichant un comportement très inhabituel, étudié par les autorités chiliennes depuis deux ans, est maintenant diffusée au public. Le CEFAA – l’agence gouvernementale chilienne qui enquête sur les ovnis, ou UAP (phénomènes aériens non identifiés), a été chargé de l’enquête. Situé au sein de la DGAC, l’équivalent de notre FAA mais sous la juridiction de l’armée de l’air chilienne, CEFAA dispose de comités d’experts militaires, de techniciens et d’universitaires dans de nombreuses disciplines. Aucun d’entre eux n’a pu expliquer l’étrange objet volé capturé par deux officiers expérimentés de la Marine à partir d’un hélicoptère.

L’agence gouvernementale chilienne rend toujours ses cas publics lorsque…

View original post 1 122 mots de plus


« Nous avons perdu beaucoup d’hommes et d’avions en essayant d’intercepter les OVNIS »

07/11/2016

Source Georges Filer -NUFORC
Traduction Era pour Area51blog

General Ben Chidlaw

General Ben Chidlaw

Timothy Good écrit , « La destruction ou la disparition d’avions militaires pendant les interceptions d’OVNIS s’est poursuivie rapidement. » Comme l’a déclaré le Général Benjamin Chidlaw, ancien commandant en chef du Commandement de la Défense Aérienne (plus tard Aérospatiale) à Robert C. Gardener (ex USAF) en 1953 : « Nous avons des tas de rapports de soucoupes volantes. Nous les prenons au sérieux, quand vous considérez que nous avons perdu beaucoup d’hommes et d’avions essayant de les intercepter. Robert C. Gardener , l’ancien officier de renseignement de l’Armée de l’Air a été informé par une source fiable dans les années 1950 que la «Force aérienne perdait environ un avion par jour à cause des des OVNI.

Springfield a été informé de façon fiable. Selon les chiffres du département américain de la Défense, de 1952 à la fin d’octobre 1956, il y a eu  18 662 accidents majeurs d’aéronefs militaires, répartis comme suit:

Année – Pertes de l’armée de l’air – Pertes dans la marine

1952           –          2,274                         –       2,086

1953          –          2,075                          –       2,325

1954          –        1,873                             –       1,911

1955          –         1,664                            –       1,566

1956            –       1,530                              –     1,358

Dans ce total étonnant, les jets rapides sont les plus impliqués (tels que ceux envoyés dans les interceptions d’OVNI), parmi lesquels pour 56.2 % on a trouvé que la cause était une erreur du pilote ; pour  8.1 % une erreur de l’équipage au sol ou d’autres défaillances du personnel; pour  23.4 %   la défaillance de pièces et de matériel dans l’aéronef ; pour 2.8 % par diverses «conditions dangereuses» , et  –9.5 % (1,773) étaient dues à des « facteurs inconnus ». Merci au livre de  Timothy Good “Need to Know” P.172

Commentaires: Quand j’ai pris en chasse un OVNI, nous avons dépassé de 20 nœuds ( 37,04)km/h, la limite en vitesse que mon appareil peut atteindre ( j’étais dans le rouge sur le cadran de mon tableau de bord ). Dans l’excitation de la poursuite il est facile de dépasser les capacités de l’appareil et souvent des pièces de l’avion tombent en panne. On raconte beaucoup de récits de tirs de missiles et de frappes directes sur des ovnis qui restaient indemnes et les retournaient pour détruire l’intercepteur. 

 Le Lt. Chidlaw est entré à l’école d’ingénieur de l’armée de l’air à Wright Field, Ohio, Et a dirigé plus tard le développement du moteur à réaction original des États-Unis et de l’avion à réaction. Il a passé la majeure partie de sa carrière à  Wright Field ce qui établit Chidlaw en tant qu’expert sur le matériel, particulièrement les avions.  Il est devenu chef de la branche de génie expérimental, où il a surveillé le développement du réacteur. En mars 1945, il prit le commandement des forces aériennes tactiques de la Méditerranée et fut promu major général le mois suivant.

Chidlaw est retourné à Wright Field en juillet 1945 en tant que commandant général adjoint des opérations de ce qui est devenu le commandement du matériel aérien (amc). On l’envoya à  Roswell, Nouveau Mexique  au moment ou l’on annonça le crash d’OVNI en juillet 1947. En octobre 1947, il devint commandant général adjoint de l’amc, avec le grade  de lieutenant général et commandant  le 1er septembre 1949. Le Général Chidlaw fut chargé d’évaluer les observations d’OVNIs et son groupe convint que le phénomène était réel et approuva le Conseil de recherche et développement.  Il est probable que son équipe ait tenté de faire de la rétro ingénierie et de développer leurs propres disques volants.

Le projet Silverbug – de rétro ingénierie credit/ NUFORC

Le projet Silverbug – de rétro ingénierie
credit/ NUFORC

 

Le 29 juillet 1951, il reçoit sa quatrième étoile et le  Commandement de la défense aérienne à la base aérienne Ent, au Colorado. La plupart des chasseurs intercepteurs étaient sous son commandement et chaque base aérienne avait in officier en charge des OVNIS qui pouvait lancer les chasseurs si des OVNIs se trouvaient dans les parages.

Source : Georges Filers Ufo Files

gif

Mise à jour Area 51 blog,le: 07/11/2016 à 12h30. 

area2


document ( format PDF) le SM1-O1

26/10/2016

Investigations UFO et Science

Le Manuel d'Opération SOM1-01. image source actualitedelhistoire.over-blog.com/Le Manuel d’Opération SOM1-01.
image source
actualitedelhistoire.over-blog.com/

Cliquez sur l’image PDF pour lire en anglais ce document (VO)

pdf

Lire lien interne en cliquant sur la bannière ci-dessous pour les explications.

https://ufoetscience.wordpress.com/2011/11/17/les-documents-majestic-12/

ufo1jpg

View original post


confidences d’ un ex-agent de la CIA .

01/10/2016
crédit image: hearthstone-decks.com/

crédit image:
hearthstone-decks.com/

Note adm :

area2

 

 

Samedi 01octobre 2016 à 18h50:

En Mars 2013 aux états-unis un homme est interviewé. Il est présenté comme un ancien agent du renseignement américain ( C.I.A) . Cette vidéo est à visionner avant qu’elle ne disparaisse de la toile.

Si l’intervenant est sincère et digne de foi concernant les postes qu’il prétend avoir occupé ainsi que son récit et que les faits exposés soient authentiques, alors son expérience professionnelle nous amène à considérer ou  à reconsidérer, c’est selon, des faits établis.

Dans cette vidéo il met en avant la mythique zone 51 et le fameux secteur nommé S4.

L’activité adjacente de cette base est  une nouvelle fois pointée du doigt .

En supposant que les propos de cet ex-agent soient réalistes alors ce témoignage apporte un certain crédit à un autre homme qui a déjà ciblé l’endroit. Cet homme n’est autre que Bob Lazar un prétendu employé du hangar S4 prétendant avoir occupé un poste de  physicien mais dont les preuves manquent .

Dans un autre registre le célèbre hacker Gary Mc Kinnon aurait lui aussi du grain à moudre lorsqu’il dévoila au sujet des O.V.N.I une flotte « extraterrestre ». Comprenons par flotte extraterrestre une équipe militaire dotée de vaisseaux non conventionnels et cachée au public.

Cette vidéo est très particulière, elle incite à une recherche plus poussée afin de décrypter ce qui est et ce qui n’est pas.

Chacun se fera sa propre analyse et aura son opinion.

Ce qui est certain, c’est l’existence de complexes abritant certains  programmes dans des lieux stratégiques faisant de ces endroits des zones militaires  sensibles ( ZMS) hautement surveillées .

Reste à définir avec exactitude les activités  et la nature de celles- ci menées dans ce genre d’endroit.

Existe-t-il des lieux secrets et bien cachés qui se livrent à des conceptions, des tests, des expériences à des fins militaires dont certaines de ces activités dépasseraient de loin notre imagination?

 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 01/10/2016 à18h50.

area2


Affaire du plateau d’ Albion

28/08/2016

Note adm:cropped-area51png-e1472377848932.png

Dimanche 28 Août 2016 à 12h30:

Un visiteur de mon site web a connu le plateau d’Albion en tant que militaire et a vécu des faits là bas .

Seulement, d’après lui l’affaire concernant ce site stratégique a été dénaturée.

Nous laissons Michel Forest s’exprimer à travers ce document réalisé par ses soins et nous autorisant à le publier ici afin que la lumière soit faite concernant cette histoire. Nous le remercions pour ce partage de l’information ( mise au point). 

Vous aurez aussi remarqué le changement de design, après huit ans d’existence , Area51 blog s’offre un petit lifting grâce à Alex Esco que j’en profite pour remercier. 🙂  Je remercie également les internautes, vous êtes plus de huit millions à avoir visité ce site, dont la ligne directrice que je me suis fixée est de rassembler toutes les tendances qui sont aux antipodes les unes par rapports aux autres dans le courant de pensée. Je suis attachée aux valeurs humaines et c’est ainsi qu’Area51blog a vu le jour, continue et continuera. N’oublions pas le point commun qui nous unit : l’épineuse énigme OVNI/OANI.

Cordialement,

Era

Cliquez sur l’image PDF pour lire le document

fichier-pdf (1)

©Affaire Albion 

gif

Mise à jour Area 51 blog, 28/08/2016 à 12h00.

cropped-unnamed-e14723770331251.png


30/01/2016

EraAvec un peu de retard, je relaie l’article de Science et vie repris par le site Zone-Ufo ce qui nous permettra de l’avoir en archive ici.

 

 

zone ufo

crédit image : zone-ufo.com

Depuis lundi 19 janvier, 129 491 pages de documents secrets de l’U.S Air Force couvrant la période 1947 à 1969, et relatifs aux Objets volants non identifiés – les OVNI –, ont été déclassifiés. Ils sont désormais accessibles en ligne sur le site d’un célèbre « chasseur d’extraterrestres », John Greenwald, qui a obtenu leur déclassification par voie juridique.

Les Ufologues, ainsi qu’on nomme ceux qui s’intéressent au phénomène Ovni (de UFO ouunidintified flying object), seront particulièrement intéressés par les documents sur le projet Blue Book, mené par une commission de l’U.S.A.F qui, de 1952 à 1969, était chargée d’étudier ce phénomène. On y découvre que 12 618 cas d’OVNI ont été répertoriés, dont 3 201 ont fait l’objet d’une analyse plus poussée : parmi ceux-ci, 706 sont restés inexpliqués. Les autres ont pu être clarifiés et attribués à plusieurs types de causes : phénomènes atmosphériques, essais aéronautiques secrets, hallucinations, etc.

L’existence d’un objet volant non identifié, un OVNI, n’est pas synonyme de l’existence d’un extraterrestre

Le directeur du projet, le major Quantanilla, avait déclaré en conclusion de ces recherches que la nature non identifiée des 706 observations – rapportées (voire filmées) par des militaires ou des civils – résultait du manque d’informations sur le phénomène permettant de trancher, mais leur ressemblance avec les cas élucidés écartait la possibilité de phénomènes liés à des technologies extraterrestres.

Rien n’est dit en revanche dans les pages déclassifiées sur le supposé E.T accidenté en 1947 près de la ville de Roswell au Nouveau Mexique, devenue depuis un lieu de pèlerinages des ufologues, ni sur les Ovnis qui ont semblé pulluler dans cette zone durant plusieurs années. Mais d’autres documents et rapports rendus publics préalablement – par l’U.S.A.F et par la CIA – avaient déjà éventé le mystère : il s’agissait d’une part de l’écrasement d’un ballon-sonde d’espionnage (visant les Soviétiques) testé dans ce coin de désert, d’autre part d’essais avec les nouveaux avions furtifs U-2, le tout orchestré depuis la base ultra-secrète, la « Zone 51 », de l’armée américaine et de la CIA.

RIEN QUI PUISSE DÉMONTER LES ADEPTES DES THÉORIES DU COMPLOT

Néanmoins, il y a très peu de chances que cette prolifération de documents déclassifiés démonte d’un poil les croyances des adeptes des théories du complot et autres ufologues, qui suivent inébranlablement le principe « on nous cache tout, on ne nous dit rien » – après tout, cela pourrait être encore une « manipulation » de la part des « puissants ». Finalement, la question relève de la croyance personnelle, voire de la psychologie, au-delà de toute preuve matérielle.

Román Ikonicoff

Source: science-et-vie.com via Zone-ufo.com

gif

Mise à jour Area51blog, le : 30/01/2016 à : 18h40

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :