Dossiers secrets ovnis américains et Armée spatiale de Donald Trump

04/12/2018

Donald Trump pourrait avoir créé sa force spatiale après avoir découvert les secrets de l’Amérique à propos des ovnis, selon Nick Pope.


Donald Trump doit connaître les secrets des OVNI en Amérique, selon Nick Pope.
Crédit : the sun.co.uk

Article source 

Par Emma Parry, correspondante numérique américaine  le 4 décembre 2018,à  14h18.

                                        Traduction Era pour 

Un expert,  ancien membre du ministère de la Défense, Nick Pope, affirme que Donald Trump pourrait avoir lancé la création de son armée spatiale après avoir découvert les secrets  américains sur les ovnis. Nick Pope, qui dirigeait le projet OVNI du ministère de la Défense, a déclaré qu’il serait «absurde» de suggérer que le président soit tenu dans l’ignorance au sujet des menaces potentielles que représentent les ovnis comme le pensent certains théoriciens du complot.

Monsieur Pope  souvent surnommé Fox Mulder dans la vie réelle en raison de ses recherches officielles sur les ovnis – dit que D. Trump doit connaître le projet de recherche secret sur les ovnis du Pentagone – AATIP (programme avancé d’identification des menaces aérospatiales), découvert plus tôt cette année. Il serait au courant du fait que l’influent Comité des services armés des États-Unis a enquêté et a dépensé  de l’argent pour le ténébreux projet AATIP, selon Pope.

Trump sait également qu’un comité sénatorial enquête sur un incident survenu en 2004, au cours duquel des pilotes de l’ US Navy ont poursuivi et filmé un objet blanc en forme de « tic-tac » non identifiable qui s’est déplacé à  la »vitesse d’un missile balistique » au large des côtes du Mexique, a déclaré Pope.

Il estime que ces connaissances ont peut-être contribué aux projets du président de créer une force spatiale, une nouvelle branche militaire dédiée à la guerre dans l’espace. La Force spatiale devrait être créée d’ici à 2020 et a été défendue par Trump, qui a tweeté en août: « Vive La Force spatiale ! »

Nick-Pope-1230222

Nick Pope  dirigeait le programme OVNI du MoD qui a été arrêté en 2009 -Crédit photos https://www.thesun.co.uk

 

Pope a confié à Sun Online:

«Certaines théories du complot suggèrent que les projets du président Trump en vue d’une force spatiale reflètent la nécessité de protéger la Terre contre des extraterrestres hostiles. Il y avait des théories du complot similaires sur le plan Star Wars du président Reagan.

Bien qu’il n’y ait peut-être aucun lien avec des extraterrestres, le président Trump connaît sûrement tous les dossiers secrets OVNIS en Amérique – dont certains ont été révélés plus tôt cette année dans le cadre du projet AATIP – et cela peut avoir contribué à son désir de développer une force spatiale militaire. Et bien sûr, il sait que les deux espaces de combat clés de tout conflit futur vont être le cyberespace et l’espace extra-atmosphérique. Il est donc extrêmement important que les États-Unis dominent ces champs de bataille. »


Des pilotes de la marine américaine ont poursuivi et filmé un objet en forme de «tic-tac» blanc non identifiable en 2004.
Crédit : thesun.co.uk

«Lors de la campagne présidentielle de 2016, Hillary Clinton et son président de campagne, John Podesta, ont fait des déclarations assez fortes sur le thème » pro-OVNI « , mais nous ne savons pas ce que le président Trump sait ou pense à propos de cette question.

« Il saura que le Comité des services armés de la Chambre s’intéresse au projet AATIP du Pentagone, qui a examiné le phénomène des OVNIS, et il saura que le Comité des services armés du Sénat se penche sur l’incident de 2004 où des pilotes de la marine américaine ont pourchassé et a filmé un ovni autour du porte-avions USS Nimitz.

« Mais nous ne savons pas – par exemple – s’il soutient la décision d’organiser des audiences formelles du Congrès à ce sujet. »


Donald Trump signant sa directive de politique spatiale invitant le Pentagone et le ministère de la Défense à entamer le projet de création d’une force spatiale.
Crédit : thesun.co.uk

Pope dit que malgré les théories du complot, il serait incroyable de penser que Trump ne connaisse aucun secret sur les OVNIS que les Etats-Unis pourraient cacher au public.

Et il a même suggéré que ces théoriciens du complot attendent actuellement la divulgation complète de la  connaissance du gouvernement américain concernant  la présence des extra-terrestres .

« De nombreux membres de la communauté ufologique croient en un complot si vaste, si sombre et si profond que même le président n’est pas au courant », a-t-il déclaré.

«Ils utilisent des expressions telles que« besoin de savoir »et« déni plausible »pour suggérer que le président des Etats Unis est hors du coup. « Ça n’a pas de sens. Si les États-Unis avaient la preuve que des extraterrestres ont visité la Terre, le Président devrait le savoir, car, dans son rôle de commandant en chef, il pourrait être amené à prendre des décisions stratégiques immédiates au plus haut niveau, si la situation devenait soudainement hostile.

«Le président a besoin de connaître toutes les choses importantes , dans le cadre d’une culture du  » pas de surprises ». Si quelqu’un dans le complexe militaro-industriel cache les secrets sur les OVNIS au président Trump, ou suggère de garder le silence sur certaines choses, ils risquent un réveil brutal.

«Il est un président particulièrement énergique et volontaire, et il ne voudra pas rester dans le noir ni qu’on lui dise comment traiter le problème des OVNIS.

« La communauté UFOlogique fantasme sur la » divulgation « – peut-être que le président Trump s’en tiendra à un tweet un soir. »

illustration d’un extraterrestre d’après des témoignages ufologiques 
Crédit : thesun.co.uk

Nick Pope, qui a dirigé le projet OVNI du Royaume-Uni entre 1991 et 1994 , aujourd’hui dissous , a déclaré qu’il espérait que le président s’intéresserait à la question – et serait heureux d’utiliser son expertise pour l’aider.

« J’espère que le président Trump s’intéresse personnellement à cela et je serais heureux de participer », a-t-il déclaré.

«Le gouvernement britannique a arrêté son projet ovni en 2009, il n’y a donc aucun expert en la matière, mais après avoir effectué ce travail dans les années 90, je suis ravi de pouvoir vous aider lors de briefings présidentiels et d’audiences du Congrès pour expliquer ce que certains d’entre nous au ministère de la Défense ont conclu sur les menaces et les opportunités qui découlent du phénomène OVNI, quelle que soit sa vraie nature. « 

Mise à jour Area 51 blog -le 04-12-2018 à  22  h   15

Publicités

La base aérienne du MONTANA (USA) perd son autonomie lorsqu’un OVNI plane au-dessus d’elle !

24/10/2018

Base aérienne de Malmstrom, Montana. Crédit: Wikimedia Commons

Publié le : 23/10/2018

                                Par  Roger Marsh 

 

Traduction Area 51

Un témoin du Montana près de Great Falls a rapporté qu’un contact sur la base aérienne de Malmstrom,il a décrit une panne de courant de 10 minutes après la projection d’un objet de forme circulaire «d’une taille de plus d’un demi-acre» au-dessus de la base. Un témoignage tiré de de la base de données de rapports de témoins du Mutual UFO Network (MUFON). Ce dossier est numéroté  89785.

L’événement s’est produit le 24 janvier 2018.

«Le contact de ma base a décrit l’objet uniquement en noir», a déclaré le témoin. «Si contacté, Malmstrom AFB confirmera la coupure de courant mais rien de plus. Les enquêteurs sont en route. La dernière observation a eu lieu en mai 2017. Cette source est fiable et confirmée comme je le suis. »
Le témoin se décrit comme un détective de la police à la retraite « non exposé aux exagérations ».

Le rapport classé indique que l’objet était de couleur noire sans caractéristiques structurelles. La taille de l’objet était supérieure à 300 pieds ( 91,44 m) . Aucune lumière extérieure. Pas d’émissions. L’objet planait à moins de 500 pieds ( 152,4 m ) d’altitude. L’objet était à plus d’un kilomètre du témoin. Aucun atterrissage n’a été observé.

Marie Cisneros, enquêtrice  du CAC du MUFON, et John Gagnon, directeur de l’État du Montana, ont classé l’affaire sous le numéro Information Only.

Les enquêteurs ont contacté le service des relations avec les médias de Malmstrom et n’ont pas reçu de réponse.

«Éliminés pour des anomalies astronomiques ou météorologiques», ont déclaré Cisneros et Gagnon dans leur rapport. “A exclu pour une activité bolide ou boule de feu. Éliminé pour canular évident.

«Notre conclusion: objet non identifié. La taille, la forme, le modèle de vol et la trajectoire ne correspondent pas aux aéronefs conventionnels connus. Parce que cela a été rapporté par quelqu’un d’ autre que le témoin, cette affaire doit être déposée à titre indicatif seulement  à moins que d’ autres informations soient données par le témoin. »

Malmstrom Air Force Base est dans le comté de Cascade, Montana, à côté de Great Falls. C’est là que se situe la  341e escadre de missiles  (341 MW) du  commandement de la frappe et de la Force aérienne  (AFGSC). En tant que lieu désigné de recensement, il a une population de 3 472.

Source

Mise à jour Area 51 blog-le 24-10-2018 à 13h25.

 


The guardian : Le congrès continue de prêter attention aux OVNIS.

16/10/2018

Les termes « OVNI » et « soucoupes volantes » sont tous deux à tort considérés comme des synonymes de « vaisseaux spatiaux extraterrestres ».
©Photographie: Jim West / Rex / Shutterstock

Article source : theguardian.com traduction  Era & Sylvain pour 

Le regain d’intérêt des États-Unis pourrait donner lieu à des auditions fascinantes, mais l’accent devrait être mis sur la qualité et pas seulement sur le nombre d’observations rapportées.

Nick Pope : 

« – Voici un nouvel article dans les médias sur l’intérêt que porte  actuellement le  Congrès américain aux OVNIS et la possibilité d’une audition formelle sur le sujet :

Le phénomène OVNI suscite un regain d’intérêt et il provient d’une source inattendue : le Congrès des États-Unis.

Le Comité des forces armées du Sénat étudie un incident survenu en 2004 au cours duquel des pilotes de la marine américaine volant avec le groupe de frappe USS Nimitz ont rencontré, poursuivi et filmé des objets non identifiés en mouvement rapide. Selon des sources fiables, au moins deux des pilotes de chasse impliqués ont déjà été interrogés et un opérateur radar a par la suite été invité à prendre contact.

En parallèle, le Comité des services armés de la Chambre s’y intéresse. Les archives d’avril montrent que le comité a reçu un briefing de la Defense Intelligence Agency (DIA) sur le projet OVNI du Pentagone, appelé AATIP. Nous savons si peu de choses sur AATIP qu’il existe même un différent quant à savoir si l’acronyme signifie Programme avancé d’identification de la menace aérospatiale ou Programme avancé d’identification de la menace aéronautique. L’existence même du projet a fait sensation, car jusqu’à ce que le New York Times dévoile son histoire en décembre 2017, le gouvernement américain a déclaré qu’il n’avait pas enquêté sur les ovnis depuis les années 1960, année durant  laquelle il avait été examiné dans une étude intitulée Project Blue Book .

Il serait préférable que le phénomène soit évalué et jugé non pas uniquement en chiffres, mais en mettant l’accent sur les cas dans lesquels nous disposons de preuves irréfutables : rapports soumis de manière indépendante par des pilotes effectuant différents vols ; observations visuelles corroborées par radar ; des photos et des vidéos considérées comme véritablement intrigantes par les analystes d’images de la communauté du renseignement. Indépendamment de la méthodologie que nous utilisons pour évaluer le phénomène, comment pouvons-nous le faire de manière impartiale alors que le sujet a tant de bagage de la culture pop ?

Une première étape dans le recadrage du débat pourrait être de changer le langage. Le terme «OVNI» est devenu aussi obsolète et chargé de bagages que la «soucoupe volante», aujourd’hui largement disparue. Les deux sont largement, mais à tort, considérés comme étant synonymes de «vaisseau spatial extraterrestre», alors que toute expression devrait évidemment signifier quelque chose dans le ciel que l’observateur ne peut pas identifier. Lorsque la question « Croyez-vous aux OVNIS ? » Est interprétée à tort comme « pensez-vous que des extraterrestres nous visitent? », Alors nous avons clairement un problème.

Nous avons abordé cette question au sein du  ministère de la Défense au cours des  années 1990 en remplaçant «UFO» par «UAP» pour Phénomènes aériens non identifiés . Cela nous a permis d’obtenir un financement accru et de forcer quelques hauts fonctionnaires à prendre la question plus au sérieux, car ils pensaient que nous examinions un problème scientifique, et non un mystère de science-fiction.

Des années plus tard, en 2011, j’étais l’un des animateurs d’une réunion privée à Washington DC, présidée par l’ancien chef de cabinet de Bill Clinton, John Podesta, qui s’intéresse depuis longtemps à la question. Cela rappelait un épisode de The X-Files et il y avait même un ancien directeur de la CIA assis à l’arrière qui ne participait pas à la discussion, mais prenait des notes en silence. J’ai informé les participants de l’utilisation par le ministère de la Défense du terme «UAP» et le message a clairement pris tout son sens.

Au cours de la campagne présidentielle d’Hillary Clinton, pour laquelle M. Podesta était le président, elle a parfois discuté des PAN et lors d’ une interview dans l’émission de Jimmy Kimmel, elle a corrigé l’hôte pour avoir utilisé le terme «OVNI». Nous n’avons pas encore appris ce que Donald Trump pense des PAN, mais son enthousiasme pour une force spatiale a certainement créé quelques théories du complot.

En ce qui concerne les PAN, la vérité est bien plus étrange que la fiction. Il s’avère que l’AATIP était en grande partie l’invention du chef de la majorité au Sénat de l’époque, Harry Reid, et qu’une grande partie du travail avait été confié à Bigelow Aerospace , dirigé par l’ancien magnat des hôtels économiques (et convaincu des visites extraterrestres), Robert Bigelow. Une lettre de 2009 de Harry Reid à propos de l’AATIP semble être de la science fiction par endroits.

À présent, certaines  personnes impliquées précédemment dans le projet – y compris le responsable de la DIA qui l’a dirigé, Luis Elizondo – ont rejoint une société à but non lucratif appelée Académie des arts et des sciences To The Stars , dirigée par Tom DeLonge, l’ancien chanteur / guitariste et fondateur du groupe pop punk Blink-182. Leur déclaration de mission parle de la création d’un consortium «pour explorer les sciences et technologies exotiques… qui peuvent changer le monde».

Si l’intérêt actuel du Congrès américain évolue vers des audiences formelles, soit spécifiquement sur l’AATIP, ou sur les PANs en général, j’espère qu’ils pourront surmonter les débats sur la terminologie et éviter de s’enliser dans les analyses statistiques. J’ai clairement indiqué ma volonté de témoigner, mon expérience avec le ministère de la Défense pouvant être pertinente.

Se concentrer sur la qualité des rapports et pas seulement sur la quantité devrait permettre une évaluation beaucoup plus significative du phénomène. Indépendamment du résultat, ces audiences pourraient s’avérer les plus fascinantes de l’histoire du Congrès.

• Nick Pope a travaillé pendant 21 ans au ministère de la Défense. De 1991 à 1994, il a été affecté à une division dans laquelle il avait notamment pour tâche d’enquêter sur les observations de PAN qui avaient pour but de déterminer si elles avaient un intérêt pour la défense.

Puisque vous êtes là…

… Nous avons un petit service à demander. Les gens lisent  plus que jamais le Guardian mais les revenus publicitaires dans les médias baissent rapidement. Et contrairement à de nombreuses agences de presse, nous n’avons pas mis de mur payant : nous voulons garder notre journalisme aussi ouvert que possible. Vous pouvez donc voir pourquoi nous avons besoin de demander votre aide.

Le Guardian est indépendant du point de vue éditorial, ce qui signifie que nous définissons notre propre agenda. Notre journalisme est exempt de tout préjugé commercial et n’est pas influencé par des propriétaires de milliardaires, des politiciens ou des actionnaires. Personne n’édite notre éditeur. Personne ne dirige notre opinion. Ceci est important car il nous permet de donner la parole aux sans-voix, de défier les puissants et de leur demander des comptes. C’est ce qui nous distingue des autres médias, à un moment où les reportages factuels et honnêtes sont essentiels.

Si tous ceux qui lisent nos reportages et qui les aiment nous aident à le soutenir, notre avenir sera beaucoup plus sûr. Pour seulement 1 €, vous pouvez soutenir le Guardian – et cela ne prend qu’une minute. Je vous remercie.

Source


Références:

 The Guardian

Nick Pope


Mise à jour Area 51 blog-le 16-10-2018 à 13h35.


1989 : Un Ovni plane sur la base militaire russe près du site d’essais nucléaires de Kapoustine Yar

18/09/2018

Crédit image :
ufosightingsdaily.com

Article source : ufosightingsdaily.com

                                                                        Traduction ERA pour 

Date  de publication le : 28 juillet 1989.

Lieu de l’incident :  Kapustin Yar, Fédération de Russie

En 1989, dans une base militaire près du site d’essais nucléaires de Kapustin Yar, des membres de deux unités de l’armée ont remarqué un OVNI qui planait pendant des heures sur l’arsenal de la base. Les fichiers du KGB contenaient les rapports manuscrits de l’observation. L’ OVNI  a survolé les magasins de l’unité et s’est dirigé vers l’arsenal de missiles. En survolant l’arsenal, un rayon lumineux apparut sur son dessous. Source: Michael Hesemann, 1998.

[cette affaire] a eu lieu le 28 juillet 1989, à une base militaire près du site d’essais nucléaires de Kapoustine Yar dans la région d’Astrakhan (basses terres de la mer Caspienne).

Crédit dessin :
ufosightingsdaily.com

Il était environ minuit lorsque les membres de deux unités de l’armée ont remarqué un OVNI qui planait pendant des heures au-dessus de l’arsenal de la base. Les dossiers du KGB contenaient les rapports manuscrits de l’observation, que 4 des témoins ont écrits après avoir été interrogés par des agents du KGB. Le rapport ne dit pas quel type de missiles étaient dans l’arsenal, ni s’il y avait eu des ogives nucléaires.

« J’ai grimpé jusqu’à la tour de guet et j’ai regardé l’objet à une hauteur de 18 pieds ( 5,40 m). Je pouvais clairement distinguer un clignotement flagrant, brillant comme un flash de caméra.

L’objet a survolé les magasins de l’unité et s’est dirigé vers l’arsenal de missiles, à environ 1 km, il flottait à une hauteur de seulement 60 pieds ( 18,28 m ) au – dessus du dépôt. L’OVNI brillait dans une sorte de vert phosphorescent. C ‘était un disque de 12 pieds ( 3,60 m ) à 15 pieds ( 4,57 m )de diamètre avec un dôme semi-sphérique.

 

Crédit photo document KGB via ufosightingsdaily.com

Alors que l’objet planait au-dessus de l’arsenal, un rayon lumineux apparut sur sa face inférieure, là où la lumière avait clignoté auparavant, et dessina 2 ou 3 cercles. Ensuite, l’objet s’est déplacé vers la gare, clignotant toujours. Bientôt, cependant, il est revenu au dépôt de missiles et a plané à 180-200 pieds au-dessus de lui. Deux heures après le début de l’observation, l’objet a volé en direction de la ville d’Akhtoubinsk et a disparu de notre champ de vision,  » a écrit le responsable des communications, V. Voloshin.

Et le soldat G. Kulik a ajouté:

« Près de l’objet dans le ciel, j’ai vu une boule de feu qui s’est levée de la terre et l’a approchée. Lorsque l’ovni s’est dirigé vers moi, j’ai pu sentir son approche. Puis il a tiré dans le ciel.

J’ai vu un avion qui essayait de s’approcher de l’objet, mais l’objet accélérait si vite qu’il a rapidement semé l’avion « .


Era site web Area 51 blog
©

Pour vous situer je rajoute ce lien ci-dessous.

maps


Mise à jour Area 51 blog-le 18-09-2018 à 13h35.


Révélations fracassantes du MoD sur la réalité des OVNIS

13/07/2018

Ce cliché, pris en 2005, montre un OVNI tout près de rentrer en collision avec un avion de ligne .
Crédit : thesun.co.uk

Article  et images de The Sun

traduit par Era pour Area51blog, le : 13/07/2018 à : 21h55

 

Les aliens, les ovnis et les rayons de la mort ressemblent plus à de la science-fiction qu’aux sujets de briefings top-secrets du gouvernement … mais je sais grâce à 21 ans passés au ministère de la Défense que nos dirigeants prennent ces menaces plus au sérieux qu’ils ne laissent paraître. J’ai aussi appris de mon temps là-bas que les OVNIS sont réels. Et je devrais le savoir, car mon travail pendant les années 90 était d’enquêter  là dessus.

 

La Journée Mondiale des OVNIS est tombée la semaine dernière, et il était très clair que le scepticisme et le ridicule habituels avaient été remplacés par un ton beaucoup plus sérieux.

Cela peut être aidé par le fait que des détails ont récemment émergé des documents du MoD montrant l’intérêt et l’implication du gouvernement britannique dans les ovnis – et suggérant que nous avions passé 50 ans à étudier les possibilités de développer une technologie extraterrestre. J’ai travaillé sur ces dossiers et je suis sorti de ma retraite pour contribuer au projet de publication du MoD – la déclassification des documents top secrets qui a duré une décennie – qui s’est achevé en janvier. Et tandis que la Loi sur les secrets officiels me lie à vie, maintenant que le gouvernement lui-même publie plus de détails sur mon ancien travail au MoD, je peux donner aux gens une perspective d’initié sur ce que nous avons vraiment fait.

 

Nick Pope, un ancien enquêteur de l’OVNI, a déclaré que les observations de soucoupes volantes étaient «sous-déclarées»
Crédit : express.co.uk/

Des OVNIS à deux doigts de percuter  les avions aux enlèvements extraterrestres

L’essentiel était que nous savions que les ovnis étaient réels, mais nous ne savions pas ce qu’ils étaient. La majorité des observations d’OVNI pourrait être expliquée, mais environ cinq pour cent restent mystérieuses. Les cas qui me préoccupaient le plus étaient les collisions évitées de justesse entre les OVNIS et les avions commerciaux – il y a plusieurs cas de ce type dans les fichiers OVNIS du MoD.

Deux «ovnis» ont été filmés en train de survoler un hélicoptère avant de survoler un site d’accident dans le sud de la France, en 2014.
Crédit photo:
Jason Gleave /The Sun

 

Ce qui était bien plus amusant, ce sont les autres trucs bizarres qui nous sont parvenus simplement parce qu’il n’y avait pas d’autre service gouvernemental à qui les envoyer : des crop circles, des gens qui avaient été enlevés par des extraterrestres, des fantômes et des gens qui  disaient avoir des facultés psychiques extrasensorielles et qui souhaitaient coopérer avec les renseignements britanniques. Mais est-il avéré comme le suggèrent les derniers fichiers déclassifiés, que nous étions en train de faire la course contre les Russes et les Chinois pour acquérir une technologie extraterrestre et développer une sorte de super-arme? Pas tout à fait, mais la réalité est presque aussi bizarre.


Les vrais fichiers X du gouvernement ont été déclassifiés et ils contiennent beaucoup de révélations incroyables.
Source : The Sun

Garder les secrets de l’emploi

 

Les employés du ministère de la Défense sont autorisés à dire où ils travaillent, donc je n’ai pas eu à mentir à qui que ce soit à ce sujet. Cependant, nous devions garder les choses insipides, et laisser entendre que nos emplois étaient ennuyeux et routiniers – ce qui est difficile quand on passe sa journée à faire ce genre de chose. Le fait que le MOD soit l’entreprise   familiale a aidé. Je l’ai rejoint parce que mon père, conseiller scientifique en chef adjoint du ministère de la Défense, a suggéré que je pourrais trouver le travail intéressant. Cela s’est avéré être un euphémisme énorme, mais ce n’est qu’une fois que j’avais été formellement recruté et subi une vérification rigoureuse de la sécurité que j’ai eu une idée réelle de ce que tout cela impliquait. Ceux d’entre nous impliqués dans la recherche sur les OVNI ont minimisé l’étendue réelle de notre intérêt, et n’ont jamais laissé entendre que des fonctionnaires comme moi essayaient de comprendre ce à quoi nous avions affaire. Nous n’avons jamais parlé trop ouvertement de la possibilité que les OVNIS venaient d’un endroit autre que la Terre, mais nous sommes restés ouverts d’esprit et n’avons certainement rien exclu.

Les rayons de la mort et les communistes :

 

Comme toujours au ministère de la Défense, nous étions intéressés par ce que les Russes et les Chinois faisaient. Nous savions, en particulier, que les Russes avaient consacré beaucoup d’efforts à la recherche et à l’étude non seulement des OVNIS, mais de la parapsychologie – télékinésie (objets en mouvement avec l’esprit), des phénomènes psychiques et des choses similaires. Nous avons vu tout cela en termes de menaces et d’opportunités, et une opportunité était la possibilité que de « nouvelles applications militaires » pourraient résulter d’une meilleure compréhension des OVNIS.

 

on suppose qu’ il y a eu un certain nombre d’accidents évités de justesse mettant en cause des OVNIS et des avions de ligne comme le représente notre maquette d’illustration.
Crédit: The Sun

 

 

Cela a été lié à l’idée que les OVNIS pourraient ne pas être des objets mais plutôt le résultat de changements d’énergie dans l’atmosphère. Cela a soulevé la possibilité intrigante de canaliser l’énergie et de développer un rayon de la mort. Si c’était l’occasion, la menace était que les Russes et les Chinois pourraient nous battre.

Pilotes vs Extraterrestres

Pendant tout ce temps, les Américains menaient leurs propres recherches. L’année dernière, après des années de déni de l’intérêt du gouvernement américain pour les OVNIS, le Pentagone a admis qu’ils enquêtaient sur des observations après tout. Le projet UFO du Pentagone était connu sous le nom AATIP – Advanced Aerospace Threat Identification Program( Programme avancé d’identification des menaces aérospatiales)

 


Cette observation d’OVNI est également
un témoignage supposé provenir d’un pilote de l’US Air Force
Crédit The Sun.

 

Lorsque vous ne pouvez même pas être sûr du nom d’un projet gouvernemental, vous savez que vous avez affaire à des choses plutôt secrètes. Le fait est qu’ils ont fait une chose très intelligente en ne mentionnant « OVNI » nulle part dans le titre, et par conséquent, le Congrès, les médias et le peuple américain étaient complètement dans le noir jusqu’à ce que l’histoire n’éclate, et quelques vidéos déclassifiées ont fait surface de jets de la marine américaine chassant des OVNIS.

Cet objet blanc était l’un des ovnis enregistrés par les pilotes de l’US NAVY.
Source crédit : The Sun

Nous ne savons toujours pas grand-chose sur l’AATIP, et il faudra peut-être des audiences du Congrès pour résoudre le problème. De toute façon, si certains se moquaient des ovnis auparavant, ils ne rient plus maintenant.

Ceux d’entre nous qui ont examiné ce sujet au sein du gouvernement n’ont  jamais ri. Nous savions mieux de par nos propres expériences, qui correspondent aux dernières révélations qui ont fait l’effet d’une bombe.

Nous savions que les pilotes de la RAF voyaient des OVNIS, et parfois les prenaient en chasse. Nous avions des images provenant des caméras fixées surles armes qui ressemblaient assez aux vidéos déclassifiées de l’US Navy.

Source 

Mise à jour Area 51 blog-le 13-07-2018 à 21:55

 

Le projet ovni du Pentagone détiendrait des informations TOP SECRET résolvant le ROSWELL britannique

24/04/2018

L’ancien enquêteur Nick Pope a travaillé sur le projet OVNI du ministère de la Défense
Source image  : Getty/ Dailystar

 

Source : Dailystar.co.uk

Par Paul Harper / 

Traduction Era pour Area51blog

Un projet top-secret du PENTAGONE qui enquête sur les rapports d’OVNI pourrait détenir des informations révolutionnaires qui résoudraient l’énigme  du  » Roswell Britannique ».

C’est ce que déclare Nick Pope qui a enquêté sur le phénomène étrange pour le ministère de la Défense.

L’énorme programme d’identification avancée des menaces aérospatiales (AATIP) a également exploré les rapports de soucoupes volantes.

Depuis qu’elles ont été diffusées  l’année dernière, trois vidéos ont montré des rencontres étranges entre des pilotes et des aéronefs inexplicablement rapides.

Et M. Pope croit que l’AATIP pourrait résoudre le fameux incident de la forêt de Rendlesham  les nuits du 27 et du 28 décembre 1980 à Suffolk.

Deux membres de l’US Air Force (USAF), John Burroughs et Jim Penniston des bases voisines de Bentwaters et de Woodbridge, sont allés enquêter sur un accident présumé d’avion civil .

Ils sont tombés sur un engin inconnu affichant d’étranges « symboles hiéroglyphiques », qui s’est dérobé à grande vitesse après qu’ils l’aient touché.

L’OVNI a été brièvement suivi sur le radar et serait revenu deux jours plus tard et a tiré des faisceaux sur l’équipage de l’armée de l’air et une «zone sensible» de la base de Woodbridge, selon M. Pope.

 L’ancien expert MOD a déclaré: « Lorsque l’histoire du projet secret d’OVNI du Pentagone a éclaté, il y avait une référence intrigante à AATIP ayant un dossier détaillant les meilleurs cas d’OVNI du monde entier.

« En dehors de Roswell, l’incident de Rendlesham Forest est le cas ovni le plus connu au monde, donc c’est logique qu’il soit dans le dossier de l’AATIP, d’autant plus que les témoins de Rendlesham étaient des militaires américains. »

 

Source GETTY

M. Pope a déclaré que toutes les demandes d’accès à l’information sur les travaux de l’AATIP ont été rejetées pour des raisons de sécurité nationale.

« La relation spéciale entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni reste forte, mais il y a eu très peu de partage d’informations sur les OVNIS », a déclaré M. Pope.

M. Pope a affirmé qu’une évaluation du MOD a parlé de quel type de « nouvelles applications militaires » pourrait provenir des ovnis.

« Les gouvernements – même les alliés – sont en concurrence les uns avec les autres et ne veulent pas abandonner leur jeu », a-t-il déclaré.

Il croit que les enquêtes de type X-Files sur le projet du Pentagone pourraient avoir des réponses au sujet des radiations  mystérieuses associées aux soucoupes volantes.

Il a déclaré: « Dans une évaluation ultérieure du renseignement sur le phénomène OVNI, mes collègues ont étudiéde nouveau Rendlesham, et leur rapport final contenait la phrase bombe » l’événement bien documenté de Rendlesham Forest / Bentwaters est un exemple où il pourrait être postulé que plusieurs observateurs ont probablement été exposés aux radiations d’un  [Phénomène Aérien Non Identifié] pendant des périodes d’observation  plus longues que la normale « .

« Je serais intrigué de savoir quelles informations l’AATIP détient à ce sujet, et ce qu’ils ont conclu.

« Parallèlement à l’analyse de vidéos de jets militaires chassant les OVNI – comme les trois qui ont déjà été publiées – l’AATIP semble  avoir examiné les effets physiologiques des OVNIS sur les personnes qui ont eu des rencontres extrêmement proches, comme ce fut le cas à Rendlesham. »

Certains ont suggéré que le rayonnement pourrait provenir d’une «source d’énergie exotique et / ou d’un système de propulsion»

Un ancien officier du renseignement militaire, Luis Elizondo, qui dirigeait l’AATIP, a récemment fait une déclaration étonnante sur la technologie derrière les ovnis.

Il a révélé que les scientifiques ont conclu que l’engin pouvait créer sa propre bulle spatio-temporelle, ce qui lui permettait de voler à des vitesses incroyables.

Alors que le gouvernement américain a déclaré que l’AATIP avait été fermé en 2012, Elizondo a affirmé avoir travaillé sur le projet hautement sensible jusqu’en octobre de l’année dernière.

Il a dit qu’il avait démissionné pour « excès de secret et opposition interne ».

Avec le projet potentiellement toujours en cours, M. Pope espère que les réponses à l’affaire de Rendlesham pourraient finalement émerger 40 ans plus tard.

Il a déclaré: «Nous ne sommes pas loin du 40e anniversaire de ce qu’on a appelé le Roswell britannique, et j’espère que les témoins de Rendlesham – Charles Halt, John Burroughs, Jim Penniston et d’autres – vont enfin découvrir ce qui leur est arrivé.

« Ce serait ironique si la réponse au mystère ovni le plus célèbre de Grande-Bretagne se trouvait dans un dossier gouvernemental quelque part, pas au ministère de la Défense, mais au Pentagone. »

M. Pope a écrit le livre Encounter Rendlesham Forest basé sur des entrevues avec les deux témoins Burroughs et Penniston.

Source 

Mise à jour Area 51 blog-le 24-04-2018 à 01:30

 

Le Pentagone détient «des images claires d’OVNIS poursuivis par des militaires»

02/02/2018

Le Gouvernement Américain  cache au  public des images « cristallines » d' »OVNIS réels » pris en chasse par les pilotes militaires , voilà ce qui a été sensationnellement revendiqué aujourd’hui.

Un article de  JON AUSTIN
Texte et images source L’express.co.uk
Traduction Era pour Area 51 Blog


Crédit image :*Getty

Nick Pope, un ancien enquêteur sur le  phénomène OVNI pour le ministère britannique de la Défense, a réagi aux affirmations des experts selon lesquelles les récentes vidéos d’ « OVNIS » diffusées par le gouvernement américain ne montraient probablement qu’un avion.

Hier, l’Express.co.uk a révélé que dans un podcast radiophonique du Big Picture Science Skeptic Check, produit à l’Institut de Recherche pour l’Intelligence Extraterrestre (SETI), un panel d’experts a regardé les images vidéo radar choquantes et le consensus était que l’objet montré n’était rien de plus que  la chaleur infrarouge des moteurs d’avion mal identifiés par les pilotes de la marine américaine.

 

L’Institut SETI basé aux États-Unis est un collectif de scientifiques à la recherche de preuves de la vie extraterrestre dans le cosmos.

Cependant, M. Pope a soutenu que le film ne devrait pas être rejeté par SETI si facilement.

Il a dit: « J’ai vu les commentaires sceptiques de l’Institut SETI sur les vidéos sur les OVNIS du Pentagone et je pensais que je m’éclairerais, car je pense qu’ils ont mal compris ou n’ont pas tenu compte de quelque chose d’assez important à ce sujet.

« Même si je suis d’accord sur le fait que les vidéos elles-mêmes ne prouvent rien, je pense que leur critique est basée sur un malentendu.Ce que beaucoup de gens ne semblent pas apprécier, c’est que ces vidéos n’ont pas été divulguées illégalement – ils ont été déclassifié et légitimement placé dans le domaine public.

« De toute évidence, par conséquent, il n’y a rien là-dedans que le gouvernement américain, l’armée ou le milieu du renseignement considère comme particulièrement sensible.

Le gouvernement américain a-t-il des images d’ovnis limpides comme ce faux numérique?

« Les résultats détaillés de ces analyses, qui comprennent peut-être des images améliorées et limpides de ce que les pilotes ont rencontré, n’ont pas encore été rendus publics et pourraient ne jamais voir le jour ». Nick Pope

« Oui, c’est une grosse affaire que les avions militaires poursuivaient ces objets, mais bien qu’ils n’aient pas été capables de les attraper ou de les identifier, les vidéos ne prouvent pas que les pilotes ont rencontré des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

« Le vrai problème ne se rapporte pas à l’imagerie granuleuse qui a été publiée dans le monde, mais aux analyses classifiées qui auront été entreprises par le personnel du renseignement.

«Quand j’ai travaillé sur le projet OVNI du MoD, nous recevions régulièrement des photos et des films du public, et de temps en temps, au fil des ans, les pilotes de la RAF rencontraient des OVNIS et parfois réussissaient à obtenir des images de caméra.

«Nous enverrions ce matériel au personnel du renseignement de la Défense et à une unité appelée le Joint Air Reconnaissance Intelligence Centre (maintenant intégrée au Centre de fusion des renseignements géospatiaux de la Défense à la RAF Wyton).

«Ces analystes en imagerie sont des gens très intelligents et disposent d’outils extrêmement sophistiqués pour améliorer et analyser les photos et les vidéos.

« C’est exactement ce que l’AATIP et d’autres membres du personnel des services de renseignement américains auront fait avec ces vidéos d’OVNIS, en utilisant leurs propres spécialistes IMINT (intelligence d’imagerie).

Les résultats détaillés de ces analyses, qui comprennent peut-être des images améliorées et limpides de ce que les pilotes ont rencontré, n’ont pas encore été rendus publics et pourraient ne jamais voir le jour.

« En résumé, les sceptiques ne sont peut-être pas impressionnés par les vidéos floues qui ont été rendues publiques – et je comprends leur point de vue – mais quelque part dans la communauté du renseignement américain, il y aura beaucoup plus de matériel impressionnant.

« Cependant, si tout cela peut être déclassifié et rendu public reste à voir. »

La vidéo a fait les gros titres en décembre, lorsqu’un article du New York Times a révélé l’existence d’un département top secret du département de la Défense américain qui a enquêté sur le phénomène OVNI pendant cinq ans, de 2007 à 2012.

Le programme Advanced Aerial Threat Identification (AATIP) disposait d’un budget de 16 millions de livres pour enquêter sur toute menace posée par des objets non identifiés observés par les militaires.

Il a été dirigé par Luis Elizondo, qui a démissionné du DoD en octobre dernier pour aider à mettre en place l’Académie To The Stars avec l’ancien chanteur de Blink 182, Tom DeLonge, pour poursuivre la recherche sur les ovnis en privé.

L’article a également révélé les images de la caméra radar d’un avion de l’US Navy volant au large de la côte de San Diego en novembre 2004, qui aurait montré un OVNI « défiant la physique ».

Ces images faisaient partie du soi-disant incident de l’OVNI de Nimitz, dans lequel plusieurs membres du personnel de la marine américaine ont rapporté avoir vu plusieurs OVNIS en forme de tic-tac au-dessus de la mer, une affaire qui a été étudiée par l’AATIP.

M. Elizondo a ensuite déclaré publiquement que l’affaire, et d’autres examinées par l’AATIP, ont  montré «qu’il y avait des preuves très convaincantes que nous ne sommes pas seuls».

D’autres débunkers ont convenu qu’il pourrait bien s’agir un avion.

Ceux qui croient aux OVNIS discutant de la diffusion de SETI sur le site Web de débat Reddit.com n’ont pas été amusés par les déclarations.

L’un d’entre eux a publié aujourd’hui: «Nos pilotes navals ne sont donc pas suffisamment formés ou expérimentés pour ne pas être surpris et choqués par des échappements de tuyères presque certainement lointains?

Il a aussi déclaré : « le mouvement étrange apparent de l’objet était du à la caméra elle-même en mouvement, et la position de l’avion dans la poursuite. « 

Histoire probable, les gars! Nos pilotes militaires ne seraient que des ignares  sans entraînement dans ces cockpits?  Nous leur faisons juste confiance pour piloter l’avion le plus avancé et le plus cher connu de l’homme, mais c’est idiot là-haut apparemment, selon ce type. Laissez-moi tranquille. »

 

Source : L’Express.co.uk

 

Mise à jour Area 51 blog, le 02-02-2018 à 21h25.


%d blogueurs aiment cette page :