Le projet ovni du Pentagone détiendrait des informations TOP SECRET résolvant le ROSWELL britannique

24/04/2018

L’ancien enquêteur Nick Pope a travaillé sur le projet OVNI du ministère de la Défense
Source image  : Getty/ Dailystar

 

Source : Dailystar.co.uk

Par Paul Harper / 

Traduction Era pour Area51blog

Un projet top-secret du PENTAGONE qui enquête sur les rapports d’OVNI pourrait détenir des informations révolutionnaires qui résoudraient l’énigme  du  » Roswell Britannique ».

C’est ce que déclare Nick Pope qui a enquêté sur le phénomène étrange pour le ministère de la Défense.

L’énorme programme d’identification avancée des menaces aérospatiales (AATIP) a également exploré les rapports de soucoupes volantes.

Depuis qu’elles ont été diffusées  l’année dernière, trois vidéos ont montré des rencontres étranges entre des pilotes et des aéronefs inexplicablement rapides.

Et M. Pope croit que l’AATIP pourrait résoudre le fameux incident de la forêt de Rendlesham  les nuits du 27 et du 28 décembre 1980 à Suffolk.

Deux membres de l’US Air Force (USAF), John Burroughs et Jim Penniston des bases voisines de Bentwaters et de Woodbridge, sont allés enquêter sur un accident présumé d’avion civil .

Ils sont tombés sur un engin inconnu affichant d’étranges « symboles hiéroglyphiques », qui s’est dérobé à grande vitesse après qu’ils l’aient touché.

L’OVNI a été brièvement suivi sur le radar et serait revenu deux jours plus tard et a tiré des faisceaux sur l’équipage de l’armée de l’air et une «zone sensible» de la base de Woodbridge, selon M. Pope.

 L’ancien expert MOD a déclaré: « Lorsque l’histoire du projet secret d’OVNI du Pentagone a éclaté, il y avait une référence intrigante à AATIP ayant un dossier détaillant les meilleurs cas d’OVNI du monde entier.

« En dehors de Roswell, l’incident de Rendlesham Forest est le cas ovni le plus connu au monde, donc c’est logique qu’il soit dans le dossier de l’AATIP, d’autant plus que les témoins de Rendlesham étaient des militaires américains. »

 

Source GETTY

M. Pope a déclaré que toutes les demandes d’accès à l’information sur les travaux de l’AATIP ont été rejetées pour des raisons de sécurité nationale.

« La relation spéciale entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni reste forte, mais il y a eu très peu de partage d’informations sur les OVNIS », a déclaré M. Pope.

M. Pope a affirmé qu’une évaluation du MOD a parlé de quel type de « nouvelles applications militaires » pourrait provenir des ovnis.

« Les gouvernements – même les alliés – sont en concurrence les uns avec les autres et ne veulent pas abandonner leur jeu », a-t-il déclaré.

Il croit que les enquêtes de type X-Files sur le projet du Pentagone pourraient avoir des réponses au sujet des radiations  mystérieuses associées aux soucoupes volantes.

Il a déclaré: « Dans une évaluation ultérieure du renseignement sur le phénomène OVNI, mes collègues ont étudiéde nouveau Rendlesham, et leur rapport final contenait la phrase bombe » l’événement bien documenté de Rendlesham Forest / Bentwaters est un exemple où il pourrait être postulé que plusieurs observateurs ont probablement été exposés aux radiations d’un  [Phénomène Aérien Non Identifié] pendant des périodes d’observation  plus longues que la normale « .

« Je serais intrigué de savoir quelles informations l’AATIP détient à ce sujet, et ce qu’ils ont conclu.

« Parallèlement à l’analyse de vidéos de jets militaires chassant les OVNI – comme les trois qui ont déjà été publiées – l’AATIP semble  avoir examiné les effets physiologiques des OVNIS sur les personnes qui ont eu des rencontres extrêmement proches, comme ce fut le cas à Rendlesham. »

Certains ont suggéré que le rayonnement pourrait provenir d’une «source d’énergie exotique et / ou d’un système de propulsion»

Un ancien officier du renseignement militaire, Luis Elizondo, qui dirigeait l’AATIP, a récemment fait une déclaration étonnante sur la technologie derrière les ovnis.

Il a révélé que les scientifiques ont conclu que l’engin pouvait créer sa propre bulle spatio-temporelle, ce qui lui permettait de voler à des vitesses incroyables.

Alors que le gouvernement américain a déclaré que l’AATIP avait été fermé en 2012, Elizondo a affirmé avoir travaillé sur le projet hautement sensible jusqu’en octobre de l’année dernière.

Il a dit qu’il avait démissionné pour « excès de secret et opposition interne ».

Avec le projet potentiellement toujours en cours, M. Pope espère que les réponses à l’affaire de Rendlesham pourraient finalement émerger 40 ans plus tard.

Il a déclaré: «Nous ne sommes pas loin du 40e anniversaire de ce qu’on a appelé le Roswell britannique, et j’espère que les témoins de Rendlesham – Charles Halt, John Burroughs, Jim Penniston et d’autres – vont enfin découvrir ce qui leur est arrivé.

« Ce serait ironique si la réponse au mystère ovni le plus célèbre de Grande-Bretagne se trouvait dans un dossier gouvernemental quelque part, pas au ministère de la Défense, mais au Pentagone. »

M. Pope a écrit le livre Encounter Rendlesham Forest basé sur des entrevues avec les deux témoins Burroughs et Penniston.

Source 

Mise à jour Area 51 blog-le 24-04-2018 à 01:30

 
Publicités

Le Pentagone détient «des images claires d’OVNIS poursuivis par des militaires»

02/02/2018

Le Gouvernement Américain  cache au  public des images « cristallines » d' »OVNIS réels » pris en chasse par les pilotes militaires , voilà ce qui a été sensationnellement revendiqué aujourd’hui.

Un article de  JON AUSTIN
Texte et images source L’express.co.uk
Traduction Era pour Area 51 Blog


Crédit image :*Getty

Nick Pope, un ancien enquêteur sur le  phénomène OVNI pour le ministère britannique de la Défense, a réagi aux affirmations des experts selon lesquelles les récentes vidéos d’ « OVNIS » diffusées par le gouvernement américain ne montraient probablement qu’un avion.

Hier, l’Express.co.uk a révélé que dans un podcast radiophonique du Big Picture Science Skeptic Check, produit à l’Institut de Recherche pour l’Intelligence Extraterrestre (SETI), un panel d’experts a regardé les images vidéo radar choquantes et le consensus était que l’objet montré n’était rien de plus que  la chaleur infrarouge des moteurs d’avion mal identifiés par les pilotes de la marine américaine.

 

L’Institut SETI basé aux États-Unis est un collectif de scientifiques à la recherche de preuves de la vie extraterrestre dans le cosmos.

Cependant, M. Pope a soutenu que le film ne devrait pas être rejeté par SETI si facilement.

Il a dit: « J’ai vu les commentaires sceptiques de l’Institut SETI sur les vidéos sur les OVNIS du Pentagone et je pensais que je m’éclairerais, car je pense qu’ils ont mal compris ou n’ont pas tenu compte de quelque chose d’assez important à ce sujet.

« Même si je suis d’accord sur le fait que les vidéos elles-mêmes ne prouvent rien, je pense que leur critique est basée sur un malentendu.Ce que beaucoup de gens ne semblent pas apprécier, c’est que ces vidéos n’ont pas été divulguées illégalement – ils ont été déclassifié et légitimement placé dans le domaine public.

« De toute évidence, par conséquent, il n’y a rien là-dedans que le gouvernement américain, l’armée ou le milieu du renseignement considère comme particulièrement sensible.

Le gouvernement américain a-t-il des images d’ovnis limpides comme ce faux numérique?

« Les résultats détaillés de ces analyses, qui comprennent peut-être des images améliorées et limpides de ce que les pilotes ont rencontré, n’ont pas encore été rendus publics et pourraient ne jamais voir le jour ». Nick Pope

« Oui, c’est une grosse affaire que les avions militaires poursuivaient ces objets, mais bien qu’ils n’aient pas été capables de les attraper ou de les identifier, les vidéos ne prouvent pas que les pilotes ont rencontré des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

« Le vrai problème ne se rapporte pas à l’imagerie granuleuse qui a été publiée dans le monde, mais aux analyses classifiées qui auront été entreprises par le personnel du renseignement.

«Quand j’ai travaillé sur le projet OVNI du MoD, nous recevions régulièrement des photos et des films du public, et de temps en temps, au fil des ans, les pilotes de la RAF rencontraient des OVNIS et parfois réussissaient à obtenir des images de caméra.

«Nous enverrions ce matériel au personnel du renseignement de la Défense et à une unité appelée le Joint Air Reconnaissance Intelligence Centre (maintenant intégrée au Centre de fusion des renseignements géospatiaux de la Défense à la RAF Wyton).

«Ces analystes en imagerie sont des gens très intelligents et disposent d’outils extrêmement sophistiqués pour améliorer et analyser les photos et les vidéos.

« C’est exactement ce que l’AATIP et d’autres membres du personnel des services de renseignement américains auront fait avec ces vidéos d’OVNIS, en utilisant leurs propres spécialistes IMINT (intelligence d’imagerie).

Les résultats détaillés de ces analyses, qui comprennent peut-être des images améliorées et limpides de ce que les pilotes ont rencontré, n’ont pas encore été rendus publics et pourraient ne jamais voir le jour.

« En résumé, les sceptiques ne sont peut-être pas impressionnés par les vidéos floues qui ont été rendues publiques – et je comprends leur point de vue – mais quelque part dans la communauté du renseignement américain, il y aura beaucoup plus de matériel impressionnant.

« Cependant, si tout cela peut être déclassifié et rendu public reste à voir. »

La vidéo a fait les gros titres en décembre, lorsqu’un article du New York Times a révélé l’existence d’un département top secret du département de la Défense américain qui a enquêté sur le phénomène OVNI pendant cinq ans, de 2007 à 2012.

Le programme Advanced Aerial Threat Identification (AATIP) disposait d’un budget de 16 millions de livres pour enquêter sur toute menace posée par des objets non identifiés observés par les militaires.

Il a été dirigé par Luis Elizondo, qui a démissionné du DoD en octobre dernier pour aider à mettre en place l’Académie To The Stars avec l’ancien chanteur de Blink 182, Tom DeLonge, pour poursuivre la recherche sur les ovnis en privé.

L’article a également révélé les images de la caméra radar d’un avion de l’US Navy volant au large de la côte de San Diego en novembre 2004, qui aurait montré un OVNI « défiant la physique ».

Ces images faisaient partie du soi-disant incident de l’OVNI de Nimitz, dans lequel plusieurs membres du personnel de la marine américaine ont rapporté avoir vu plusieurs OVNIS en forme de tic-tac au-dessus de la mer, une affaire qui a été étudiée par l’AATIP.

M. Elizondo a ensuite déclaré publiquement que l’affaire, et d’autres examinées par l’AATIP, ont  montré «qu’il y avait des preuves très convaincantes que nous ne sommes pas seuls».

D’autres débunkers ont convenu qu’il pourrait bien s’agir un avion.

Ceux qui croient aux OVNIS discutant de la diffusion de SETI sur le site Web de débat Reddit.com n’ont pas été amusés par les déclarations.

L’un d’entre eux a publié aujourd’hui: «Nos pilotes navals ne sont donc pas suffisamment formés ou expérimentés pour ne pas être surpris et choqués par des échappements de tuyères presque certainement lointains?

Il a aussi déclaré : « le mouvement étrange apparent de l’objet était du à la caméra elle-même en mouvement, et la position de l’avion dans la poursuite. « 

Histoire probable, les gars! Nos pilotes militaires ne seraient que des ignares  sans entraînement dans ces cockpits?  Nous leur faisons juste confiance pour piloter l’avion le plus avancé et le plus cher connu de l’homme, mais c’est idiot là-haut apparemment, selon ce type. Laissez-moi tranquille. »

 

Source : L’Express.co.uk

 

Mise à jour Area 51 blog, le 02-02-2018 à 21h25.


Des rapports d’OVNIS révélés en Iran

16/01/2018

Photo: via Babak Taghvaee

Article source : airforcesmonthly.com/

Traduction Era pour 

 

L’AFM a obtenu des copies d’un rapport iranien sur des survols allégués d’OVNI survenus il y a une dizaine d’années. En 2004 et 2005, les pilotes de quatre F-4E Phantom II de la Force aérienne iranienne (IRIAF) et d’un seul Tomcat F-14A auraient confronté des OVNI luminescents au dessus d’installations stratégiques à Khondab et à Bushehr. Dans le processus, au moins deux «combats de chiens» (combat tournoyant) ont eu lieu, mais sans succès pour les pilotes de chasse. Les analyses originales des pages ainsi que leur transcription en anglais ont d’abord été publiées sur Twitter par le journaliste aéronautique iranien Babak Taghvaee le 17 décembre.

 L’incident impliquant le F-14A s’est produit le 28 octobre 2004, alors que l’intercepteur effectuait une patrouille aérienne de combat  au-dessus du réacteur à eau lourde d’Arank près de Khondab. On a vu l’OVNI lumineux la nuit et on a jugé qu’il «collectait les données du réacteur», selon le rapport. Les détails de la rencontre, y compris un combat aérien, ainsi qu’une interview avec le pilote duTomcat et RIO sont mentionnés sur quatre pages du rapport de l’IRIAF sur les survols d’ovnis:

Contexte ufologique

 

Les ovnis sont une partie inséparable de l’histoire de l’armée de l’air iranienne. Depuis la fin des années 1960, lorsque l’armée de l’air a commencé à étendre rapidement sa flotte d’avions de combat, des objets volants non identifiés et lumineux ont commencé à apparaître à des endroits stratégiques à travers le pays. Ces observations ont augmenté avec l’expansion de l’armée de l’air et ont culminé les 18 et 19 septembre 1976, alors que des exemplaires auraient été interceptés par les F-4Es de l’armée impériale iranienne (IIAF) sur la capitale, Téhéran.

Les survols d’OVNIS ont repris après la Révolution Islamique de 1979 et il y aurait eu des observations sur l’Ambassade Américaine pendant son occupation par des étudiants pro-Khomeiny. Des observations d’OVNIS de masse ont eu lieu deux semaines avant l’éclatement officiel de la guerre Iran-Irak en 1980. Au cours de la guerre des pétroliers, des OVNIS sont apparemment apparus sur les plates-formes pétrolières iraniennes quelques heures avant les frappes de la marine américaine.

Des agents secrets du commandement iranien du Renseignement et de la Reconnaissance ont rapporté des observations d’OVNIS sur des emplacements stratégiques en Irak avant les frappes aériennes de la coalition pendant l’opération Tempête du désert en 1991. Des rapports similaires d’observations d’OVNIS sur l’Afghanistan et l’Irak sont survenus quelques jours avant le lancement de l’opération Liberté en 2002 et Liberté irakienne en 2003.

 

 

Programme Nucléaire

Les observations d’OVNI dans l’espace aérien iranien ont repris après que le gouvernement de Téhéran ait secrètement lancé son programme nucléaire au début des années 2000. Les OVNIS ont commencé à être signalés au-dessus des sites nucléaires, et l’IRIAF a blâmé les opérations de collecte de renseignement des États-Unis. D’autres OVNIS ont commencé à apparaître sur la base de tests de de Semnan. À partir de 2009, l’IRIAF a utilisé des mesures spéciales de défense aérienne lors des essais de missiles balistiques à Semnan.

 

En 2009, les recherches et études stratégiques de l’armée de l’air iranienne ont lancé un projet de recherche pour étudier la nature des OVNIS repérés en Iran au cours des cinq dernières décennies. Les chercheurs de l’IRIAF travaillant sur le projet comprenaient des pilotes instructeurs de F-4E et des ingénieurs aérospatiaux assistés par des scientifiques.

L’étude conclut que les OVNIS en question étaient d’origine humaine et qu’au cours des deux dernières décennies, les objets sont apparus principalement à proximité de sites liés aux programmes de missiles balistiques et nucléaires de l’Iran.

 Par coïncidence, les révélations iraniennes arrivent à un moment d’intérêt accru pour les OVNIS aux États-Unis. Luis Elizondo, un officier de renseignement du département de la Défense des États-Unis, a récemment obtenu la sortie de trois vidéos montrant des rencontres entre des chasseurs et des «véhicules aériens anormaux», le terme militaire pour les ovnis. L’une de ces vidéos, tirée d’un US F-A-18F, est affichée ci-dessous.

Babak Taghvaee.

 

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

Source

Mise à jour Area 51 Blog le – 16/01/2018  à 21h10


Dossier: 1942-La bataille de Los Angeles des éléments complémentaires ?

22/11/2017

La photo que vous voyez ci-dessus est d’un objet qui planait sur Los Angeles dans les premières heures du matin du 25 février 1942. Les petits points blancs autour de l’objet sont des éclats d’artillerie. Cet incident s’est produit seulement trois mois après Pearl Harbor. À l’époque, on accordait beaucoup d’attention aux États-Unis et ils étaient en état d’alerte.
Crédit- anguillesousroche.com

Qui dans l’ufologie ne connait pas l’histoire de Los Angeles baptisée  » bataille de Los Angeles » ?

Ici Era a bien entendu posté concernant cette affaire. ( Cliquez sur les deux titres ci-dessous » liés aux articles »)

Des fuites de documents apportent un nouvel éclairage à l’incident de la « Bataille de Los Angeles » en 1942.

La bataille de Los Angeles – ovni 1940

Un complément d’informations a été publié sur le site web nommé anguille sous roche.

Chacun se fera son idée, mais les deux articles que nous reprenons ici méritent réflexion et  ceci posera encore autant de questions concernant la véracité de ce qui s’ est réellement produit dans la nuit du 24 au 25 Février 1942 en Californie. Il est important de reconstituer les faits. Certaines allégations sont à caution certes, mais où est la vérité? Qui dit vrai dans l’histoire ? Nous sommes bien placés pour parler de ce bémol celui qui hante les affaires ufologiques depuis que celles-ci ont  été remontées au public.

Ensemble voyons ce que propose Anguille sous roche.


 

photo reprise sur le site web Anguille sous roche

Premier article intitulé : 

 publié le : 31 janvier 2017

La photo authentique d’un gigantesque ovni surplombant Los Angeles observé par un million de témoins.

Crédit – anguillesousroche.com

“Tout est en cours d’enquête tant aux États-Unis qu’en Espagne, ainsi que dans le reste du monde. Les nations du monde travaillent actuellement ensemble dans l’investigation du phénomène ovni. Il y a un échange international de données.” – Général Carlos Castro Cavero (1979). De “UFOs and the National Security State, Volume 2”, écrit par Richard Dolan.

Bien que la citation ci-dessus date de 1976, elle s’applique également à des décennies avant. Aujourd’hui nous avons maintenant des milliers et des milliers de documents déclassifiés (même si des millions sont toujours classés chaque année par les États-Unis) qui prouvent qu’il y avait et qu’il reste un grand intérêt dans le phénomène ovni de la part des gouvernements et d’agences militaires du monde entier. Les documents indiquent que ces objets sont souvent détectés et suivis sur les radar air/sol, parfois simultanément, ainsi que visuellement confirmés par les pilotes. Ces objets effectuent des manœuvres qui défient nos lois de la physique et voyagent à des vitesses qu’aucun avion connu sur notre planète ne peut atteindre, du moins certains d’entre eux.

Voici un excellent exemple d’un document déclassifié détaillant ce qui se passe lorsque les militaires ont une rencontre avec un ovni.


“Quand le F-4 s’est approché à 25 miles nautiques, il a perdu toute ses commandes et ses communications. Lorsque le F-4 s’est détourné de l’objet et qu’il n’était apparemment plus une menace pour lui, l’avion a regagné toutes ses commandes et communications. Un autre objet lumineux est sorti de l’objet original. Le second objet se dirigeait droit vers le F-4.” (Source NSA)


Pour compléter ces documents, nous avons également des centaines de déclarations de hauts fonctionnaires de partout dans le monde, comme celle-ci :

“Il y a une possibilité sérieuse que nous soyons visités et aient été visités pendant de nombreuses années par des personnes de l’espace extra-atmosphérique, par d’autres civilisations. Qui ils sont, d’où ils viennent, et ce qu’ils veulent devraient faire l’objet d’une enquête scientifique rigoureuse et ne pas être le sujet “sensation” des journaux tabloïd.” (Source) Lord Admiral Hill-Norton, ancien chef d’état-major de la Défense, amiral 5 étoiles de la Royal Navy, président du Comité militaire de l’OTAN.


Vous trouverez Ici une vidéo d’un pilote de l’armée de l’air partageant son expérience particulière.

Qu’est-il arrivé en 1942 ?

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les rapports d’ovnis ont monté en flèche, surtout après la chute de la bombe atomique. Cela est intéressant compte tenu du fait qu’un certain nombre de documents déclassifiés indiquent des incursions d’ovnis dans plusieurs installations militaires de missiles nucléaires dans le monde entier. Le meilleur exemple et le plus connu est peut-être celui de 1967 à Malmstrom Air Force Base dans le Montana. La base contrôle un réseau géant de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), où un certain nombre de militaires hautement qualifiés ont vu un ovni rouge, rayonnant, planer à l’extérieur de la base. À ce moment-là, tous les ICBM ont eu leur alimentation coupée, y compris les générateurs de secours. Pour être clair, cela ne se produit jamais. Une conférence a eu lieu il y a sept ans au National Press Club sur ce sujet, vous pouvez le voir ici.

Voici un câble Wikileaks qui traite d’un incident en Algérie où des “machines” volantes qui “camouflent” leur forme ont été repérées près des installations militaires. Il y a trop d’exemples à citer ici.

Mais avant la Seconde Guerre mondiale, la question des ovnis était déjà importante. Nous avons même des documents historiques et des œuvres d’art d’ovnis dans l’antiquité qui sont bien documentées, vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici. Cet article particulier se concentrera sur ce qui s’est passé au-dessus de Los Angeles en 1942.

Voici les faits :

  • Plusieurs radars ont détecté un objet à environ 190 kilomètres à l’ouest de Los Angeles.
  • En quelques minutes, les batteries antiaériennes étaient en alerte.
  • Vers 2 h 20, l’objet a été traqué sur le radar à quelques kilomètres de la côte et une coupure générale de la ville a été ordonnée.
  • Peu de temps après 3 heures du matin, l’objet est apparu juste au-dessus de la ville et les batteries antiaériennes ont ouvert le feu.
  • Environ 1500 balles ont été tirées dans le ciel, pas au-dessus de l’océan, mais directement au-dessus de la ville.
  • Trois citoyens sont morts du bombardement et trois autres de crises cardiaques attribuées au bombardement.
  • Beaucoup de dégâts matériels ont été infligés.
  • Dr Bruce Maccabee, un expert en analyse photographique, a estimé que les objets faisaient environ 30 mètres de diamètre ou plus.
  • 1 million de personnes environ ont assisté à l’événement.

Audition d’une personne ayant fait partie du million de témoins

Voici un témoignage de l’événement, il s’appelait Scott Littleton, professeur d’anthropologie, Emeritus, Occidental College, Los Angeles, CA.


“Nous étions tous les deux côte à côte devant la maison, agenouillés dans l’air froid de la nuit en regardant fixement dans le ciel. Les avions que nous avions entendus n’étaient pas en vue, mais ce qui a attiré notre attention était une «chose» en forme de losange argenté, comme ma mère l’a décrit plus tard, qui était clairement visible dans les faisceaux du projecteur qui le localisaient. Bien qu’il s’agissait d’une nuit claire, au clair de Lune, aucun autre détail ne pouvait être discerné, en dépit du fait que, quand nous l’avons vu pour la première fois, l’objet était suspendu, immobile presque directement au-dessus. Son altitude est difficile à estimer, surtout après toutes ces années, mais j’imagine que c’était entre 1 et 2 kilomètres. Cela peut expliquer pourquoi nous n’avons pas vu l’éclat orange signalé par plusieurs témoins oculaires à Santa Monica et Culver City, où l’objet était apparemment beaucoup plus faible. (Un témoin suggère que cette lueur peut simplement avoir été le reflet des éclats de coquille contre le corps “argenté” de l’objet.)”


Scott Littleton Ph.D. (03-16-10) The Battle of Los Angeles

Vidéo  via Youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

L’explication officielle de l’événement allait de «rien ne s’est passé» à «des ballons», mais tous ceux qui ont étudié ce phénomène en profondeur savent qu’il a été enveloppé dans le secret depuis très longtemps et le voile commence à se lever. Le seul problème, c’est que tous les témoins ont décrit quelque chose de très différent de l’explication officielle.


“Dans les coulisses, les officiers de l’armée de l’air de haut rang sont sobrement préoccupés par les ovnis. Mais par le secret officiel et le ridicule, beaucoup de citoyens sont amenés à croire que les objets volants non identifiés sont des sottises.” Ancien chef de la CIA, Roscoe Hillenkoetter, 1960 (source).

TruthTheory


Crédit:
anguillesousroche.com

Second article publié le : 11 novembre 2017 par anguillesousroche.com

S’agit-il de la vidéo originale de 1942 au sujet de la célèbre “bataille de Los Angeles” ?

La bataille de Los Angeles, également connue sous le nom de The Great Los Angeles Air Raid, est le nom donné par des sources contemporaines à un incident survenu à Los Angeles, en Californie, au cours duquel, après le déclenchement d’alarmes à l’échelle de la ville en raison d’une attaque ennemie présumée, les défenses antiaériennes américaines ont déclenché un barrage massif de tir antiaérien, avec quelque 1400 obus tirés dans le ciel au-dessus de Los Angeles pendant la soirée effrénée.

L’incident s’est produit moins de trois mois après que les États-Unis se sont joints à la Seconde Guerre mondiale à la suite de l’attaque contre Pearl Harbor par la marine impériale japonaise, et un jour après l’attentat à la bombe d’Ellwood, le 23 février.

Au début, on croyait que le tir antiaérien avait été déclenché en réponse à une attaque des forces aériennes japonaises, mais lors d’une conférence de presse peu après, le secrétaire d’État à la Marine américaine Frank Knox a qualifié l’incident de “fausse alerte.

Les journaux de l’époque ont publié une série de reportages et spéculé sur les dissimulations.

Certains ufologues ont même prétendu qu’un énorme barrage de tirs antiaériens ne visait pas les bombardiers japonais, mais des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

Mais, comme il semble que toutes les “bonnes observations d’OVNI” ne sont que des ballons météorologiques, en 1983, le United States Air Force History Office a attribué l’événement à un cas de “nerfs de guerre” probablement déclenché par un ballon météorologique perdu et exacerbé par des fusées éclairantes et des éclats d’obus provenant de batteries voisines.


Le représentant Leland Ford de Santa Monica a appelé à une enquête du Congrès, disant :”… aucune des explications données jusqu’à présent n’a écarté l’épisode de la catégorie de ‘mystification complète’… il s’agissait soit d’un raid d’entraînement, soit d’un raid pour semer la panique chez 2.000.000 de personnes, ou un raid d’identité erroné, ou encore une incursion pour établir les bases politiques nécessaires à l’élimination des industries de guerre du sud de la Californie.”


Is this the Original footage of the Battle of LA UFO incident?

Est-ce la séquence originale de l’incident de la bataille avec un OVNI?

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Cependant, en se basant principalement sur une imagepubliée dans le Los Angeles Times du 26 février 1942, les ufologues du monde entier pensent que l’armée américaine n’a pas tiré sur un ballon météorologique ou des bombardiers japonais à la fin du 24 février jusqu’au début du 25 février, mais sur un véritable OVNI en forme de soucoupe.

Les ufologues affirment que la photo montre clairement des projecteurs focalisés sur un vaisseau spatial extraterrestre.

Source : Ancient Code

Source reprise

 


LOGO- AE CREATION-Alex Esco

A notre petit niveau nous essayons de suivre les affaires.  Certains dossiers ressurgissent lorsque des informations ou des allégations supplémentaires nous parviennent d’une manière ou d’une autre. Notre rôle est de regarder, mais aussi de partager si ceci peut aider pour  une éventuelle reconstitution. Bien sûr si certains d’entre vous possèdent la confirmation de ce qui est présenté ou une contradiction, nous sommes preneurs tant que ceci soit sérieux dans le respect d’autrui et si possible prouvé. Ainsi puissions nous faire évoluer les recherches . Chacun apportant sa toute petite contribution est une bonne chose.

Merci à vous ici de nous suivre et de nous encourager. Cordialement ERA & Sylvain.

 


Références:

Ancient Code

anguillesousroche.com

NSA

truththeory.com

Collective Evolution

Search All NYTimes.com
Mise à jour Area 51 blog, le : 22/11/2017 à : 12h55.
 

 


Des militaires censurés sur le dossier d’un OVNI en sustentation pendant 7 heures au-dessus d’un estuaire britannique

26/06/2017

Les militaires de la Royal Air Force ont été «censurés au plus haut niveau» et on  leur a dit d’ignorer les lumières étranges – qui clignotaient rouge, bleu et blanc – malgré le fait que plusieurs témoins les aient également repérées  (image d’archive)

Article source: dailymail.co.uk

Un article de  Phoebe Weston pour Mailonline

Partage de Nick Pope

Traduction Era pour

Les X-Files britaniques révèlent qu’un OVNI a été repéré flottant au-dessus de Skegness pendant sept heures, mais les responsables de la RAF ont été invités à l’IGNORER

  • Les militaires de la Royal Air Force ont été «censurés au plus haut niveau» et on  leur a dit d’ignorer les lumières étranges
  • Le ministère de la Défense a été critiqué pour une réaction mal gérée
  • Un haut fonctionnaire  a écrit au ministère de la Défense en exprimant ses inquiétudes
  • Le cache de 15 fichiers contient des détails sur les observations d’OVNI durant les 50 dernières années
  • Curieusement, les fichiers n’ont pas encore été numérisés, provoquant des théories de conspiration
  • Les ufologues espèrent que les fichiers éclairent l’incident de la forêt de Rendlesham

Un OVNI a été visible sur le radar militaire pendant sept heures au-dessus de Wash à Skegness en 1996 (The WASH est un des plus grands estuaires du Royaume-Uni . Il est alimenté par les rivières Witham , Welland , Nene et Great Ouse), mais les militaires ont été invités à ne rien  faire, selon un document choquant parmi les dossiers britanniques classés x.

Les militaires de la Royal Air Force ont été «censurés au plus haut niveau» et on leur a dit d’ignorer les lumières étranges – qui clignotaient rouge, bleu et blanc – malgré le fait que plusieurs témoins les aient également repérées.

Le ministère de la Défense a été critiqué pour une réaction mal gérée qui, selon certains, aurait pu mettre la nation en danger sérieux lors d’une des observations d’OVNI les plus mystérieuses du pays.

Les dossiers OVNIS classés X ont révélé que le matin du 5 octobre 1996 des lumières vives ont été signalées par plusieurs civils. Mais le secrétaire à la Défense de l’époque, Michael Portillo, n’a rien fait, selon un rapport du journal The Sun.

Un haut fonctionnaire anonyme a écrit au ministère de la Défense en exprimant ses inquiétudes..

 «La RAF est censée, du moins je le croyais, surveiller attentivement les activités au Royaume-Uni, mais ne semble  avoir aucune idée de ce qui se passe», a écrit le ministre.

‘Ont-ils une procédure standard pour ces incidents? Ils avaient assez de temps pour y réfléchir, car l’objet était sur notre radar pendant plus de sept heures !  » a t il dit.

«Bien que je souhaite découvrir ce qui a été vu, ma principale préoccupation provient de la pagaille absolue que de tels événements semblent causer».

Les signalements des lumières étranges ont fait la une des journaux et ont été médiatisées dans diverses émissions de télévision à l’époque.

Je me souviens bien. C’était un cas bizarre », a déclaré  à MailOnline Nick Pope, qui a fait partie du projet OVNI du ministère de la Défense britannique de 1991 à 1994.

 «Le verdict officiel était que le retour anormal du radar aurait pu être causé par une flèche d’église voisine (un effet qui peut se produire dans certaines conditions météorologiques), mais, parallèlement, il y avait des observations visuelles de témoins, y compris des policiers, et plus difficiles à expliquer ».

 « En outre, les événements se sont déroulés au milieu d’une« vague d’ OVNIS» durant laquelle il y a eu de nombreuses observations des habitants. »

Le défunt Martin Redmond – un député qui a pris un intérêt proche et personnel dans le phénomène OVNI – a soulevé la question avec le ministère de la Défense. explique M. Pope.

«Il craignait que, quelle que soit la cause du retour  radar, il semble que la RAF n’a rien fait, peut-être à cause de la  réputation défensive du ministère de la Défense quand il s’agissait d’OVNIS.

 « Il a estimé que, du moins, des enquêtes supplémentaires auraient dû être faites et peut-être qu’un chasseur aurait du décoller – ce qui aurait permis de clarifier le mystère en quelques minutes.
«En fin de compte, Martin Redmond a estimé que ces événements ont mis en évidence une faiblesse fondamentale du système de défense aérienne du Royaume-Uni», a-t-il déclaré.
La lettre suggère également qu’une vidéo de la police sur ces lumières a disparu mystérieusement.

Le cache de 15 fichiers, qui ont été publiés par les Archives nationales, contient des détails sur les observations des OVNIS vus dans tout le pays (image dailymail.co.uk)

«Cela ressemble à un incident d’ OVNI important, car il est relativement rare de se trouver face à des observations visuelles et radar simultanées», a déclaré à MailOnline Nigel Watson, auteur du Manuel d’enquête sur les OVNIs.
«À la lumière froide du jour, la nation n’était pas menacée, mais cela montre que lorsque les gens cherchent des OVNIS, une étoile ou une planète innocente comblera leur imagination», a-t-il déclaré.
Ce document n’est que l’un des nombreux qui a été présenté la semaine dernière dans le cadre d’une série de fichiers qui ont été publiés  par le gouvernement, et qui ont été gardés secrets pendant près de 50 ans.
Le cache de 15 fichiers, qui ont été publiés par les Archives nationales, contient des détails sur les observations d’OVNIS dans tout le pays.

 

Vidéo Youtube (témoignages en VO)

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

 

Un OVNI a été visible sur le radar militaire pendant sept heures au-dessus de Wash à Skegness en 1996 mais les militaires ont été invités à ne rien en faire, selon un document choquant des  dossiers britanniques classés x

 

QUE SONT LES « X-FILES  BRITANNIQUES »?

Le cache de 15 fichiers, publié par les Archives nationales, contient des détails sur les observations d’ OVNIS durant près de cinq décennies.

Ils contiennent des informations sur un certain nombre d’incidents de haut niveau qui sont censés être liés à des extra-terrestres, y compris dans l’incident de la forêt de Rendlesham  en 1980, surnommé le «Roswell britannique».

Les journaux étaient initialement destinés à être diffusés en 2013 avec des milliers d’autres qui ont vu le jour, mais 18 documents spécifiques ont été retenus. Personne ne sait exactement pourquoi.

Quinze ont été publiés et les trois autres sont encore  en attente.

Le communiqué marque les dernières étapes de ce projet de neuf ans pour déclassifier et diffuser les archives entières du fichier ovni du  MoD (Ministère de la défense).

De façon mystérieuse, les fichiers n’ont pas encore été numérisés, de sorte que les passionnés doivent se rendre aux archives nationales de Kew, à l’ouest de Londres, s’ils veulent y accéder.

Source

Voir aussi 

Traduction Era pour Area 51 blog le: 26-06-2017 

 


« La conspiration des soucoupes » Le MOD publie discrètement ses derniers dossiers X.

23/06/2017

La police du Lancashire a enquêté 8 fois au cours des 2 dernières années sur les observations d’OVNI .
Crédit illustration-thesun.co.uk

Article source: thesun.co.uk

Partagé par Nick Pope traduit par ERA 

Merci à Monsieur Pope

Les X-Files de la Grande-Bretagne sont publiés discrètement par le ministère de la Défense … mais ils les rendent très difficile d’accès

Un rapport officiel gouvernemental relatif aux O.V.N.I.S  nommé les  « X-Files britanniques » a finalement été publié. Les archives nationales ont ouvert un cache de 15 fichiers du ministère de la Défense qui divulguent des détails sur des incidents mystérieux qui ont eu lieu dans le ciel britannique.

Ils comportent des éléments relatifs à une rencontre non résolue qui a été comparée à l’incident de Roswell   en Amérique. L’incident a eu lieu en décembre 1980, lorsque trois militaires ont prétendu voir des lumières lumineuses clignotantes et un objet en forme triangulaire près d’une base de la  RAF dans la forêt de Rendlesham ,dans le  Suffolk. Une enquête a été ouverte, mais le mystère reste non résolu.

L’incident de la forêt Rendlesham: l’une des observations d’OVNI les plus célèbres de Grande-Bretagne.


L’incident de la forêt de qui a eu lieu en décembre 1980 et a été baptisé le : Roswell britannique.
Crédit photo: thesun.co.uk

L’incident de la forêt de Rendlesham a eu lieu en décembre 1980 pendant plusieurs nuits. Le 26 décembre 1980, le personnel militaire affecté  aux bases jumelles de la RAF  de Bentwaters et   de Woodbridge à Suffolk a vu une lumière étrange dans la forêt de Rendlesham, située entre les deux bases. Trois hommes ont été envoyés pour enquêter et deux d’entre eux ont rencontré un petit engin en forme de triangle. Un homme, Jim Penniston, s’est approché pour toucher le côté de l’objet.

Lui et un autre des aviateurs présents, John Burroughs, ont fait des croquis de l’appareil pour les déclarations de témoins. Deux semaines plus tard, le sous-commandant de la base, le lieutenant-colonel Charles Halt et son équipe ont rencontré l’OVNI. 

Il a dit plus tard: «Je suis ici, un haut fonctionnaire qui nie systématiquement ce genre de chose et travaille avec diligence pour  désinformer, et je suis impliqué dans quelque chose que je ne peux pas expliquer».

Malgré une enquête  du MOD, l’incident de la forêt Rendlesham reste inexpliqué.

Mais les ufologues étrangers devront attendre un peu plus longtemps pour découvrir la vérité, grâce au processus mis en place pour lire ces nouveaux fichiers. Ils n’ont pas été numérisés, de sorte que les amateurs doivent se joindre à une file d’attente pour inspecter les enregistrements papier dans la salle de lecture des Archives nationales à Kew, à l’ouest de Londres. De plus, il existe trois autres fichiers qui n’ont toujours pas été diffusés, selon Nick Pope, un ancien fonctionnaire qui a travaillé pour le ministère de la Défense. Monsieur Pope, qui a dirigé le projet OVNI du ministère de la Défense de 1991 à 1994, a déclaré: « Le manque de preuves tangibles et le fait que ces fichiers semblent avoir été glissés sans une annonce formelle des médias contribuent à alimenter certaines théories du complot, et je sais que de nombreuses personnes croient que les «bonnes informations » sont mises de côté.

Une copie du rapport de la Force aérienne des États-Unis sur l’observation d’un OVNI près des bases de la RAF Woodbridge et de Bentwaters au Suffolk au Royaume-uni.
Crédit image:
thesun.co.uk

 

 

Les croquis de John Burrough de l’objet qu’ils ont vu dans la forêt de Rendlesham en 1980.
Crédit illustration: .thesun.co.uk

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« En outre, le fait que certains fichiers n’aient pas été numérisés , ne puissent pas être téléchargés et ne peuvent être visualisés en personne que dans les Archives nationales,  générera sans doute également les théories du complot. « Après cela, il n’y a plus que trois autres fichiers OVNI encore à publier, et ils devraient être rendus publics plus tard cette année, donc il en reste  encore plus à venir. « C’est une bonne journée pour un gouvernement ouvert et  la liberté  de l’information ».

L’année dernière, un aviateur américain impliqué dans l’incident a remporté son procès contre les instances de santé militaires qui ont été contraints à prendre en charge les frais pour le traitement des blessures qu’il prétendait avoir subies à  la forêt de Rendlesham.

Vidéo The Sun via youtube

Bandes son  il y a 30 ans relatives à l’incident d’O.V.N.I de la forêt de Rendlesham au royaume-uni . Vidéo mise sur  Youtube le: 02 novembre 2010 par le SUN.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Traduction Era pour Area 51 blog le: 23-06-2017 


Observation d’ovni corroborée par radar militaire à Tokishi Shima Island (Japon)

08/03/2017
Tokishi Shima Island (Japan) crédit phot: nyufo.com

Tokishi Shima Island (Japan)
crédit photo:
nyufo.com

Source : nuforc.org

National UFO Reporting Center

Traduction ERA POUR AREA 51 blog

Rapport d’observation

Survenu: le 01/06/1966 à 12:00

Signalé: 16/01/2017 à 13:03:32 Publié le: 19/01/2017

Localisation: Tokishi Shima Island (Japon).

Forme de l’objet observé: Cercle , disque. Durée de l’observation: 30 minutes

Récit du témoin:

« J’ai 23 ans je suis dans l’armée, le dimanche est mon jour de congé. Je scrute le ciel avec un radar. Dans le Nord il y a une île à environ 25 miles (40 ,23 km) de là . Je repère 5 disques qui vont et viennent causant le déclenchement du radar. J’ appelle  l’officier de jour (O.D.),  il sort et  observe  puis est retourne au centre de contrôle afin d’appeler l’armée de l’air. Ils envoient 3 avions de chasse pour enquêter. Les avions se trouvent à une courte distance d’eux et   disparaissent . Les avions se  retournent. Les disques réapparaissent. Les avions tournent autour et comme avant quand les avions se rapprochent, les disques disparaissent. Les avions se retournent et reviennent à leur point de départ. Les disques réapparaissent. Je retourne à ma caserne. Les témoins sont moi-même, l’officier de jour, 3 membres en service et 3 pilotes. Je n’ai jamais oublié cela et je pensais que  je ne les reverrai jamais. Puis en   janvier 2017 j’en vois un de près.

Remarque du NUFORC :  La source du rapport indique que la date de l’incident est approximative.

 

gif

Mise à jour  Area 51 blog le : 08 Mars 2017 à 16h30

area2


%d blogueurs aiment cette page :