Interview d’Edgar Mitchell, le 6ème homme à avoir marché sur la Lune

04/03/2015

Voici une interview traduite et proposée par Cat et Domi du site  partenaire « Les Emanants »

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

L’astronaute Edgar Mitchell explique en moins de 5 minutes, la dissimulation au sujet des Ufos.

Edgar Dean Mitchell, Sc. D. est un pilote américain, et un Capitaine à la retraite de la Marine Américaine, ainsi qu’un astronaute de la NASA.
En tant que pilote du module lunaire d’Apollo 14, il a passé 9 heures à travailler sur la surface lunaire , dans la région de Fra Mauro Highlands, faisant de lui la sixième personne à marcher sur la Lune.
Le Dr Mitchell a exprimé publiquement son opinion qu’il est « à 90 pour cent certain que beaucoup des milliers d’objets volants non-identifiés, ou « Ufos », enregistrés depuis les années 1940, appartiennent à des visiteurs provenant d’autres planètes. » – Les émanants

les emanants

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 04/03/2015 à 13:00

area51blog


ALTO AL CRIMEN: LE TOURNAGE INTERROMPU PAR UN OVNI

28/02/2015

o-PERUUFOCOMPOSITE-570

En date du 23 février 2015

Lima, Pérou.

Une équipe de production télévisuelle à Lima, au Pérou, a filmé un OVNI en forme de disque de couleur pourpre planant dans le ciel au loin près d’un chantier de construction.

Jusqu’à présent, il n’y a aucune explication officielle pour l’objet. Selon le Peru This Week, l’émission de télévision Alto al Crimen tournait un épisode dans le quartier du district de Miraflores à Lima le 10 février dernier. L’animateur de l’émission, le député Renzo Reggiardo, a arrêté une interview pour permettre au cameraman de se concentrer sur l’objet violet à l’aspect étrange dans le ciel péruvien.

Les deux points de vue éloignés et zoomés de l’OVNI révèlent un objet en forme de soucoupe, avec une grande partie centrale de couleur pourpre. Le coin extrême droit apparaît presque noir, tandis que l’extrémité opposée semble être d’une nuance pourpre sombre comme la partie centrale de l’objet. La vidéo révèle aussi que, parfois, les deux extrémités sombres semblent devenir de plus en plus grandes.

Des témoins ont rapporté avoir vu l’objet aérien pendant plus de deux heures, et pourtant, pour l’instant, aucune autre vidéo n’a émergé montrant l’OVNI.

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Source Huffington post via TVQC.com  via Paranormalqc.com/

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 27/02/2015 à 09:45

area51blog

 

 


L’HYPOTHÈSE OVNI PLANE SUR LES CENTRALES

26/02/2015
Image d'illustration © Jocelyn Ramasseul

Image d’illustration
© Jocelyn Ramasseul

Des drones ont survolé Paris deux nuits consécutives, planant au-dessus de zones sensibles ou touristiques dont la Tour Eiffel, les Invalides et l’ambassade américaine. Le 20 janvier dernier, un autre engin avait été aperçu au dessus de l’Elysée. Cette mini vague de drones sur la capitale survient après celle plus inquiétante de survols du parc nucléaire français par des appareils non identifiés. Alors qu’aucun responsable de ces intrusions n’a été interpellé, certains témoignages concernant le survol des centrales nucléaires de ces derniers mois laissent entrevoir une toute autre histoire : et si ces drones avaient une origine beaucoup plus énigmatique ?

En quatre mois, les deux tiers des 19 centrales nucléaires françaises ont été survolés à une ou à plusieurs reprises. Et les centrales ne sont pas les seules visées par ces inquiétantes tournées d’inspection aériennes: dans la nuit du 26 et 27 janvier, le site militaire de l’île Longue, dans la rade de Brest, où sont abrités les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins français a aussi été visité.
Dans la seule soirée du 31 octobre 2014, pas moins de six sites ont été visités entre 18 heures et 22 heures : les centrales de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher), Dampierre en Burly (Loiret), Belleville-sur-Loire (Cher), Fessenheim (Haut-Rhin), Flamanville (Manche) et Penly (Seine-Maritime).

Lire la suite chez DAVID RAMASSEUL

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 26/02/2015 à 22:00.

area51blog


Sondage « les émanants »

26/02/2015

les emanants

Les émanants site partenaire de Area 51 , propose un sondage ( nous essayons aussi de présenter des autres sites que le nôtre).

concernant les ovnis et les impressions , dont voici le lien : cliquez sur la bannière
les emanants

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 26/02/2015 à 21:20.

area51blog


Photo d’une créature liée à l’incident O.V.N.I de Roswell ?

25/02/2015
"créature Roswell" credit: ANA LUISA CID

« créature Roswell »
credit: ANA LUISA CID

Source: Ana Luisa Cid

Traduction  de la V.O , ERA (Area 51 blog)  à l’aide de traducteur 

Deuxième image de Roswell, envoyée par le  chercheur Marco Inzunza,  de Vigilance UFO Tijuana. Il dit qu’elle appartient à la même série que  la première diapositive et ces deux images se trouvaient dans un pack de Kodachrome, qui serait liée à la date et au lieu de l’incident d’O.V.N.I de Roswell. La première est  celle que j’ai joint dans le post précédent.

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 25/02/2015 à 19:15

area51blog


Trois employés forestiers témoins de l’abduction d’un wapiti

23/02/2015
Crédit Image – Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Crédit Image – Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Un article de Ken Pfeifer – Traduction Era pour Area51blog

25 février 1999   ………    Forêt de l’Etat de Washington

Le lundi 1er Mars 1999, le National UFO Reporting Center (NUFORC) a reçu un appel sur son service d’assistance téléphonique (206-722-3000) d’une personne qui s’ est identifiée comme étant employé dans l’industrie forestière dans l’État de Washington.

L’individu a laissé un message, dans lequel il a indiqué qu’une équipe de travailleurs forestiers a prétendument  été témoin d’un incident, le jeudi 25 Février 1999, au cours duquel un wapiti a été soulevé du sol et emporté par un objet très particulier, en forme de disque. Peter Davenport, directeur du NUFORC, a contacté plusieurs des personnes dont les noms et numéros de téléphone avaient été fournis par le premier contact. Sur la base de ces conversations téléphoniques, il a choisi d’ouvrir une enquête préliminaire à propos de l’incident.  Parce que traditionnellement le  NUFORC ne sert pas d’organisme d’enquête, M. Davenport a contacté M. Robert A. Fairfax, directeur des enquêtes au Mutual UFO Network pour l’État de Washington , qui dirige les  enquêtes à propos des observations d’OVNI. Messieurs Davenport et Fairfax ont voyagé à l’endroit de l’incident allégué, et ont  conjointement mené une enquête sur ce cas d’enlèvement de wapitis depuis  le vendredi 5 mars. Leur enquête à ce jour a inclus un voyage sur le site de l’incident, une interview de trois des quatorze témoins présumés de l’enlèvement réel et plusieurs conversations avec des personnes qui travaillent avec les témoins oculaires. En outre, les enquêteurs ont inspecté la carcasse d’un wapiti adulte, une femelle enceinte, qui a été retrouvée morte à côté d’une route forestière le 01 Mars par d’autres employés de la foresterie à quelques km de l’événement principal. L’enquête et la collecte des faits entourant l’affaire se poursuivront. Ce résumé préliminaire de leurs résultats à ce jour est présentée conjointement par MM. Davenport et Fairfax.

Résumé de l’incident :

Le jeudi 25 Février 1999,  seulement quelques minutes avant midi, trois travailleurs forestiers, qui plantaient des arbres et des semis dans les montagnes de l’État de Washington, ont observé un  petit objet en forme de disque dériver lentement sur une crête proche au  sud de leur position, et descendre dans la vallée vers le nord. L’objet est descendu en silence d’une manière  qui a semblé ciblée aux témoins , présentant une légère oscillation. Les trois ouvriers ont d’abord pensé que l’objet était une sorte de parachute qui dérivait et descendait,mais ils ont vite réalisé que leur impression initiale n’était pas correcte. Par conséquent, ils ont hélé leurs onze collègues à proximité, qui travaillaient sur la colline faisant face au nord, et les quatorze membres de l’équipe de travail ont observé l’objet pendant environ 3-5 minutes. En quelques secondes de leur première observation de l’objet, les témoins ont pris conscience que l’objet se déplaçait généralement dans la direction d’un troupeau de wapitis qu’ils avaient regardé toute la matinée.  Ils ont continué à regarder tandis que l’objet se  dirigeait vers le troupeau jusqu’à ce qu’il réussisse à être assez proche des animaux. Ces derniers n’étaient apparemment pas au courant de la présence de l’objet jusqu’à ce qu’il soit à très courte distance du troupeau. Soudain les animaux se sont sauvés pour la plupart en gravissant la pente qui se trouvait à l’est de leur position. Les témoins rapportent qu’à ce moment un des animaux adulte s’est séparé du troupeau et a couru ou trotté vers le nord, peut être le long d’un chemin d’exploitation Les témoins rapportent que, à ce stade, l’objet s’est rapidement déplacé directement au-dessus du wapiti isolé et a semblé  le soulever du sol, mais rien ne semblait soutenir  l’animal pour les observateurs.

unnamed (3)

 

Les témoins ont ajouté qu’après avoir soulevé le wapiti du sol, l’objet a semblé osciller à un niveau plus fort qu’il n’avait montré plus tôt.  En outre, alors que l’objet a semblé augmenter son altitude, le wapiti , qui était suspendu à la verticale au-dessous du disque, tournait lentement en dessous et semblait se rapprocher de la surface ventrale du disque. Ils ont également fait remarquer que la taille de l’objet semblait augmenter légèrement après avoir ramassé l’animal.

Avec l’élan en suspension au-dessous, l’objet a commencé à monter lentement une pente dégagée à l’est. Cependant, les témoins l’ont vu apparemment frôler la cime des  arbres voisins à l’est, )à ce moment il a inversé sa trajectoire et a continué à l’ouest. Il a exécuté un virage à 360 degrés vers la gauche et a peut-être gagné une légère altitude dans le processus,ont pensé les témoins. Après que l’objet ait terminé son tour et ait une fois de plus de poursuivi sa  direction généralement vers l’est, il a commencé à monter très rapidement dans un angle  qui semblait assez raide aux témoins. Il a continué à monter, et a simplement disparu de la vue des témoins. Ces derniers ont déclaré qu’une fois que l’objet ait commencé à monter et avait grimpé à une altitude hors de leur vue, ils ne pouvaient voir l’animal suspendu sous l’engin. Leur présomption est que l’animal ait en quelque sorte été emmené dans l’engin, bien que les témoins ne pouvaient discerner  de«porte», ou tout type d’ouverture à travers laquelle l’animal aurait pu avoir été transporté dans l’appareil. Les témoins ont également déclaré qu’à la suite de l’incident, le troupeau de wapitis est resté dans la même zone, bien que resté plus étroitement blottis les uns aux autres que ce qui avait été le cas plus tôt dans la matinée. Les travailleurs ont ajouté que, eux aussi, étaient restés les uns près des autres jusqu’à leur départ de la région à la fin de la journée de travail.

Remarque :  L’image ci-dessus est une illustration

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

Ce cas fait l’objet d’une enquête du WWW.MUFON.COM

Remerciements spéciaux au  WWW.NUFORC.ORG

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 23/02/2015 à 22:25

area51blog


Créatures extraterrestres en antarctique et leurs vaisseaux

22/02/2015

Originally posted on INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS:

crédit image Ken Pfeifer World Ufo Photos and Newscrédit image: Ken Pfeifer World Ufo Photos and News

Un article de Ken Pfeifer – TraductionEra pour Investigation Océanographique et Oanis

oanis 

Un mécanicien de bord, sergent  retraité de la marine américaine qui m’a demandé de l’appeler seulement « Brian. » Il a vécu des expériences de la plus haute étrangeté alors qu’il participait à des opérations de fret et de sauvetage en Antarctique durant la période  de 1983 à 1997, incluant plusieurs observations de disques volants argentés étincelants au dessus des  montagnes Transantarctiques.  Lui et son équipage ont vu aussi un grand trou dans la glace à environ cinq à dix miles seulement du pôle Sud géographique (cercle rose sur la carte) qui était censé être une zone d’exclusion aérienne. Mais lors d’une situation d’évacuation sanitaire d’urgence, ils sont entrés dans la zone d’exclusion aérienne et ont vu ce qu’ils n’ étaient pas censés voir: l’entrée présumée d’une base de recherche scientifique humaine et extraterrestre créée sous la glace.  Puis, dans un…

Voir l'original 1 072 mots de plus


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 189 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :