Le Pentagone CONFIRME l’authenticité des récentes fuites PAN / OVNI

13/04/2021

Source image et texte : The Black Vault

Traduction Era pour Area51blog

Cette semaine, plusieurs photographies et une vidéo ont été «divulguées» au grand public par George Knapp à MysteryWire.com et Jeremy Corbell de ExtraordinaryBeliefs.com. Le Pentagone a maintenant confirmé à The Black Vault par e-mail, que les photos et les vidéos ont été divulguées cette semaine, toutes ont été prises par le personnel de la Marine.

«La Sphere» – L’une des photographies de l’US Navy qui ont fui, maintenant confirmée comme authentique.

«Je peux confirmer que les photos et vidéos référencées ont été prises par le personnel de la Marine. L’UAPTF (Le Groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés) a inclus ces incidents dans ses examens en cours », a déclaré Susan Gough, porte-parole du Pentagone. Comme nous l’avons déjà dit, pour maintenir la sécurité des opérations et éviter de divulguer des informations qui pourraient être utiles à des adversaires potentiels, le DOD ne discute pas publiquement des détails des observations ou des examens des incursions signalées dans nos champs d’entraînement ou dans l’espace aérien désigné, y compris ces incursions initialement désignées comme UAP (PAN). »

Cependant, Gough a refusé de confirmer si elles restent «non identifiées», ou sont utilisées comme matériel de formation pour des objets identifiables, ou restent inconnues. «Je n’ai rien de plus pour vous au-delà de ce que j’ai fourni», a déclaré Gough.

Aucune information supplémentaire n’a été fournie.


La fascination du prince Philip pour les ovnis

12/04/2021

Source : https://metro.co.uk/

James Hockaday Lundi 12 Avril 2021

Traduction Era pour Area 51 blog

Le duc d’Édimbourg a constitué une importante collection de livres sur les ovnis (Photo: Getty Images)


Observer des oiseaux, la peinture, l’histoire navale et le polo ne sont que quelques-uns des centres d’intérêts et des loisirs éclectiques du duc d’Édimbourg. Le prince Philip aimait certainement se tenir occupé, mais s’intéresser aux ovnis n’est peut-être pas la première chose à laquelle vous vous attendiez.

Il s’avère que le duc était fasciné par les rencontres rapprochées et avait amassé une importante collection de livres sur le sujet.

Il était un abonné régulier de Flying Saucer Review et avait donné à son ancien assistant Sir Peter Horsley «carte blanche» pour recueillir des histoires sur les OVNIS de la Royal Air Force.

Dans son autobiographie, Sounds from Another Room, Sir Peter, qui a servi comme «écuyer» du duc de 1949 à 1956, dit qu’on lui a demandé d’amener des témoins au palais de Buckingham pour des discussions privées.

Philip a passé l’été 2019 à lire The Halt Perspective, qui raconte l’histoire de l’incident de la forêt de Rendlesham, surnommé «le Roswell britannique».


Les 26 et 28 décembre, le personnel de l’US Air Force à RAF Woodbridge, Suffolk, a rapporté avoir vu d’étranges lumières dans les bois environnants.

Alors qu’ils sont sortis pour enquêter, un militaire affirme qu’ils se sont trouvés à portée de main d’un «engin d’origine inconnue».

Le duc avait un certain nombre d’autres livres sur les extraterrestres dans sa collection, y compris Haunted Skies : The Encyclopedia of British UFOs.

L’auteur du titre, un détective à la retraite des West Midlands, dit que le duc avait 12 de ses livres.

Il a dit à Inews «J’ai reçu environ 12 lettres du secrétaire particulier du duc qui disent que le prince a trouvé le sujet intéressant.

«Je suis assez fier du prince Philip, pourquoi n’aurait-il pas dû s’intéresser aux ovnis, car pour l’amour de Dieu, c’est quelque chose que nous devrions traiter sérieusement plutôt que de manière désinvolte. C’est un phénomène qui déroute l’humanité depuis des millénaires.

«  Même le prince Charles s’y intéresse ainsi que le prince William.  »

On pensait que la fascination du duc pour les ovnis provenait de son oncle Lord Mountbatten, qui a écrit un rapport sur un vaisseau spatial atterrissant sur son domaine (Photo: PA)

Selon le Sun, l’intérêt du duc pour les ovnis a été suscité pour la première fois par son oncle Lord Mountbatten, qui a écrit un rapport officiel sur un vaisseau spatial argenté qui aurait atterri sur son domaine de Broadlands à Romsey Hampshire en 1955.

Le rapport, qui a été gardé secret jusqu’à la mort de Lord Mountbatten en 1979, raconte comment le maçon Fred Briggs a repéré l’engin planant au-dessus du sol.

Une silhouette vêtue d’une combinaison et d’un casque aurait alors émergé du bas du véhicule, avant que Briggs ne soit renversé de son vélo et cloué au sol par «une force invisible».

En 2016, Nick Pope, qui dirigeait le projet OVNI du ministère de la Défense, a déclaré au Daily Star que Philip à un moment donné était «absolument fasciné» par les activités extraterrestres.

Il a déclaré : «Cet intérêt royal pour les ovnis était extrêmement difficile pour nous au ministère de la Défense parce que notre politique était de minimiser la véritable étendue de notre intérêt et de notre implication dans les ovnis.

«Nous avons régulièrement dit au Parlement, aux médias et au public que le sujet n’avait qu’un intérêt très limité et «n’avait aucune importance pour la défense. »

«L’ironie était que nous étions tous des serviteurs de la Couronne – et que nos patrons ultimes étaient fascinés par un sujet que nous essayions activement de démystifier.»


Dans son livre, Sir Peter, qui est devenu commandant de la RAF, affirme qu’en novembre 1954, il a eu une rencontre avec un extraterrestre appelé «M. Janus», qui était capable de lire dans ses pensées.

L’auteur a déclaré: «Il n’a pas dit qu’il était un visiteur d’une autre planète – mais j’ai eu cette impression.

«Je crois qu’il était là pour nous observer. Je ne l’ai jamais revu.

Je n’ai aucun scrupule à réagir à mon expérience avec M. Janus.

«Je me fiche de ce que les gens pensent – c’est ce qui s’est passé.»

Sir Peter dit que M. Janus voulait rencontrer le prince Philip, qu’il a décrit comme «un grand visionnaire».

Contactez notre équipe de nouvelles en nous envoyant un e-mail à webnews@metro.co.uk.


OVNIS EN FORME DE PYRAMIDE FILMÉS PAR LA MARINE AMÉRICAINE

11/04/2021
Capture d’écran vidéo source Extraordinary beliefs.com «Je peux confirmer que les photos et vidéos référencées ont été prises par le personnel de la Marine. L’UAPTF a inclus ces incidents dans ses examens en cours », a déclaré Susan Gough, porte-parole du Pentagone.

Merci à Claude pour cette information

Source : https://www.extraordinarybeliefs.com/

Un article de JEREMY KENYON LOCKYER CORBELL 8 avril 2021

Traduction Era pour Area51blog

Remarque de Era

Info ou Intox ?

Les informations données dans l’article ci-dessous n’engagent que la source et l’auteur. A vous de vous faire votre propre opinion au vu des vidéos et photos. Véritables ovnis et pan ou simple tests de missiles sidewinder ou flares (fusées éclairantes) ?

En 2019, la marine américaine a photographié et filmé des OVNI en forme de «PYRAMIDE» et des véhicules transmédiums* (amphibie air-eau-terre) avancés; voici ces images. Ce n’est qu’une partie de l’histoire et des preuves visuelles relatives aux incursions d’OVNIS / PAN par des véhicules volants transmediums avancés inconnus (UATV) – engageant nos navires de guerre de l’US Navy.

Le 1er mai 2020, un briefing classifié a été généré sur la présence des OVNI / PAN (phénomènes aérospatiaux non identifiés) via le Bureau du renseignement naval. Ceux qui sont familiers avec le briefing m’ont dit que l’objectif était de déstigmatiser le problème des PAN et de promouvoir une plus grande collecte de renseignements concernant les incursions des PAN et les rencontres avec des déploiements militaires actifs. Ce briefing sur les PAN faisait suite à un briefing précédent du Bureau du renseignement naval , généré le 18 octobre 2019. Tous deux ont été distribués sur un large éventail de plates-formes de réseau de renseignement (telles que SIPRNet, JWICS et divers systèmes Intelink).

J’ai pu obtenir des informations concernant ces séances d’information et d’autres séances d’information liées aux PAN – ainsi que – deux diapositives non classées et certaines des images de PAN capturées par l’armée les plus intrigantes que j’aie jamais vues.

Le contexte entourant ce contenu est important à comprendre – car sa valeur probante est mieux démontrée à travers le prisme de la provenance. Je veux que vous compreniez pourquoi cette nouvelle preuve mérite toute votre attention – si elle n’est pas intrinsèquement évidente pour vous.

CONTEXTE

En tant que cinéaste d’investigation et journaliste travaillant dans le domaine de la recherche sur les ovnis, je reçois quotidiennement des communications anonymes et des données. C’est quelque chose que j’ai demandé publiquement, il y a longtemps. J’ai fourni mes informations de contact et j’ai invité les gens à communiquer avec des cas et des pistes concernant le phénomène OVNI. J’ai répété cette demande à la radio, à la télévision et dans les podcasts populaires.

Cette tactique a fonctionné – vraiment, vraiment bien.

Au fil des ans, l’afflux d’informations qui me parvient est devenu presque ingérable. Je reçois maintenant pas moins de 900 communications exploitables par mois – souvent avec de grandes pièces jointes audio, photos et vidéo. Je fais de mon mieux pour examiner et classer ces pistes en catégories prioritaires – la priorité absolue est donnée aux meilleures preuves physiques avec la plus grande possibilité d’être corroborées par plusieurs témoins fiables. Les rapports militaires occupent généralement la première place dans ma hiérarchie de tri – en raison de la documentation complète et de qualité souvent exécutée de manière obligatoire en raison de la bureaucratie inhérente aux opérations gouvernementales.

La vérification de l’authenticité des matériaux obtenus est la prochaine étape. Cela s’avère généralement être un processus exhaustif et long. J’utilise un réseau de confiance que j’ai construit au fil des ans lors de la vérification des informations potentiellement sensibles. Le journaliste d’investigation George Knapp est toujours mon premier appel, car il a navigué dans ces eaux troubles pendant des décennies avant mes propres efforts. En combinant nos forces, nous sommes capables de toucher des contacts dans presque tous les secteurs, y compris l’armée et le renseignement.

Un exemple de cet obstacle dans le reportage – c’est que je pourrais avoir de superbes images et vidéos d’ovnis provenant de sources militaires – mais si je ne peux pas vérifier l’origine et la garde des preuves… j’ai une politique de ne pas poursuivre ou de ne pas publier.

Les informations relatives à cette affaire n’étaient pas différentes. J’ai obtenu les documents il y a un certain temps parmi des données anonyme. Un contexte écrit détaillé accompagnait chaque élément. Mon défi consistait à activer mon réseau dans le but de valider ou de réfuter certaines des affirmations et des détails fournis. Cela se fait à la fois en exploitant les matériaux eux-mêmes pour révéler les métadonnées – ainsi qu’en trouvant ceux qui auraient connaissance des événements décrits ou qui sont confirmés être en mesure d’avoir une conscience directe des éléments que j’ai obtenus. Cela a pris du temps – m’a semblé des siècles- mais cela a payé. George Knapp et moi avons pu vérifier les matériaux que vous vous apprêtez à considérer. Je peux confirmer leur authenticité – ainsi que – le récit qui m’a été fourni lors de leur présentation.

Ce sont des photos et des vidéos authentiques de véritables rencontres militaires avec des OVNIS – générées pour éduquer les officiers du renseignement de haut niveau au sein de notre armée sur la nature et la présentation du phénomène PAN / OVNI.

Voici ce que je sais de ces images et du briefing des renseignements qui les contenait.

BRIEFING / APERÇU

  • Ce briefing du renseignement a été généré pour éduquer le personnel sur la question des OVNIS / UAP.
  • Ce briefing du renseignement a été généré pour déstigmatiser et promouvoir plus de collecte d’informations, concernant la question des PAN.
  • Ce briefing du renseignement contient de nombreux cas récents de PAN avec des preuves photographiques et vidéo pour illustrer des éléments de la question des PAN.
  • Ce briefing du renseignement contient environ 10 vidéos (FLIR et HUD) et environ 10 à 12 photos documentant certains de ces PAN.

BRIEFING / SÉRIE D’ÉVÉNEMENTS # 1

  • Une série d’événements décrite implique l’USS Russell.
  • Cette série d’événements PAN a eu lieu en juillet 2019 – impliquant le Strike Group 9 (groupe de frappe) dans les zones d’alerte au large de San Diego.
  • L’USS Russell a observé et enregistré plusieurs engins en forme de «pyramide» (voir l’image et la vidéo ci-dessous).
  • Les observations de cette série de rencontres ont été notées en détail.

BRIEFING / SÉRIE D’ÉVÉNEMENTS # 2

  • Une série d’événements décrite implique l’USS Omaha.
  • L’USS Omaha a observé et enregistré un engin de forme «sphérique» (voir l’image ci-dessous). Il est à noter que l’engin «sphérique» a été soupçonné d’être un véhicule transmédium et a été observé en train de descendre dans l’eau sans destruction.
  • Il est à noter que l’engin «sphérique» n’a pas pu être trouvé à son entrée dans l’eau – et qu’un sous-marin a été utilisé pour la recherche. Les observations de cette série de rencontres ont été notées en détail.

BRIEFING / SÉRIE D’ÉVÉNEMENTS # 3

  • Une série d’événements décrite implique un pilote de FA-18 et un officier en charge des systèmes d’armement le 4 mars 2019
  • Une série d’événements a eu lieu dans la zone d’alerte W-72 (espace aérien en haute mer) au large d’Oceana.
  • Cette série impliquait l’officier en charge des systèmes d’armement prenant des photos du PAN sur son téléphone portable personnel depuis le cockpit.
  • Le briefing du renseignement précise que l’officier a capturé TROIS vaisseaux différents sur le même sorti avec le même téléphone portable.
  1. Le PAN «en forme de gland» (rendu public pour la première fois sur Twitter / 11 mai 2020)
  2. Le PAN «dirigeable en métal w/charge utile » (rendu public pour la première fois via Mystery Wire / 6 avril 2021)
  3. Le PAN «SPHERE» (rendu public pour la première fois via Mystery Wire / 6 avril 2021)

juillet 2019 / USS Russell / Zone d’alerte au large de San Diego / Strike Group 9 / UAS = Système aérien sans pilote
USS Omaha / UAS = Système aérien sans pilote

REMARQUE: Il est important de mentionner que veiller à ce que les sources puissent parler librement et de manière anonyme aux journalistes et aux reporters est une protection clé fournie par la loi Shield. Ces protections du privilège des journalistes – sont établies par le premier amendement et appliquées par la Cour suprême des États-Unis. Dans une société démocratique et libre, la loi Shield est une contre-mesure visant à empêcher l’influence du pouvoir de nier la transparence.


Des formations d’ovnis survolent Budapest à grande vitesse

28/03/2021

Cet article est sous copyright et l’auteur n’autorise pas sa reprise sans contrepartie financière. Pour le traduire j’ai donc un accord avec lui. Toute reproduction interdite.

Traduction Era pour area51blog

Posté le 22 mars 2021 par Chet Dembeck

Source Unknown boundaries.com

Image Source Unknown Boundaries.com

Les documents de la CIA confirment que des formations d’OVNIS ont survolé Budapest à grande vitesse en toute impunité

Un dépôt récent de documents par la CIA concernant d’anciens rapports sur les ovnis conservés de longue date montrent que des formations d’ovnis à grande vitesse ont terrorisé les citoyens de Budapest en Hongrie en 1956 et 1957.

Les deux rapports de différents témoins corroborant font état de formations volant à des vitesses estimées à 20 000 KM/H, fréquemment en toute impunité. Les témoins dont les noms et les informations sons expurgés disent que les autorités du pays étaient dans le déni et ont tenté de se moquer des informations.

Cela vous semble familier ?

Dans un premier document daté du 17 avril 1956, le témoin fournit un diagramme des « formations d’ovnis » vues par des personnes sur le terrain et qui les maintiennent dans un état « nerveux »

Document 1

Voici une copie du document original de la CIA

Le deuxième témoin des survols d’ovnis les a vu alors qu’il était patient dans un hôpital militaire. Dans un document de la CIA datant du 2 août 1956, le témoin dont le nom est expurgé raconte avoir vu avec d’autres patients un ovni prendre de l’altitude, il déclare que sa vitesse était extrêmement élevée estimée à 20 000 KM/H

Autorités très concernées

Grace à ses contacts il a découvert que les responsables militaires à Budapest avaient suivi les fréquentes vagues d’ovnis sur leur radar, à leur grande consternation car ils ne pouvaient absolument rien faire pour les défier. Mais comme le font tous les gouvernements, les gros bonnets Hongrois se sont moqués des incidents en déclarant publiquement que toute la peur des soucoupes volantes n’était rien d’autre qu’un mythe.

Document 2


Un document de la CIA révèle qu’un pilote russe serait tombé malade et un autre serait mort suite à une rencontre avec un ovni.

25/03/2021

Cet article est sous copyright et l’auteur n’autorise pas sa reprise sans contrepartie financière. Pour le traduire j’ai donc un accord avec lui. Toute reproduction interdite.

Traduction Era pour area51blog

Posté le 1er mars 2021 par Chet Dembeck

Source Unknown boundaries.com

Un document récemment publié par la CIA révèle que la mort d’un pilote russe et la maladie débilitante d’un autre étaient le résultat d’une rencontre rapprochée avec un ovni.

Des avions soviétiques ont rapporté avoir vu un grand disque volant à proximité avec cinq faisceaux de lumière émanant : trois faisceaux étaient dirigés vers le sol et deux étaient projetés vers le haut lorsque l’objet a été aperçu pour la première fois. Le contrôleur au sol a ordonné à l’un des avions de modifier sa trajectoire et de s’approcher de l’objet, point duquel le disque a volé au même niveau et a dirigé l’un de ses faisceaux vers l’avion soviétique qui s’approchait, éclairant le cockpit. Listratov a cité le journal du pilote comme indiquant : A ce moment le copilote était aux commandes. Il a observé la manoeuvre que l’objet venait d’effectuer et a pu lever la main pour se protéger de la lumière insupportable. Le commandant de l’avion se reposait sur le siège voisin et un rayon de lumière brillant projetant une tache d’un diamètre de 20 centimètres passa sur son corps. Les deux pilotes ont ressenti de la chaleur.

Selon Listratov le commandant de l’avion et son copilote sont tous les deux devenus « invalides » peu de temps après l’incident. Le copilote a été contraint de quitter son emploi suite à une détérioration soudaine de son état de santé, notamment l’apparition de périodes soudaines et prolongées de « pertes de conscience ». Le commandant de l’avion est décédé en quelques mois. Selon Listratov la cause du décès a été répertoriée comme « cancer » et « les blessures causées à l’organisme à la suite des rayonnements d’un objet volant non identifié » ont été répertoriées comme un facteur contributif sur le dossier médical de l’hôpital où le commandant est décédé.

On sous estime les actes d’hostilité des ovnis mais ils existent, ce qui amène à se demander pourquoi ce phénomène est considéré par beaucoup comme n’étant pas au moins une menace potentielle.

  • Les documents de mon article incluent des informations sensibles obtenues par un service de coupures de la CIA qu’ils utilisaient à l’époque pour garder un oeil attentif sur ce qui se passait à l’intérieur de pays comme la Russie. Le service de coupures a envoyé les histoires qui intéresseraient l’agence à la CIA et les pouvoirs en place à la CIA les ont ensuite consultées et distribuées sous forme de documents internes . Beaucoup d’histoires provenaient de petites publications en Union Soviétique, comme celle-ci. Souvenez vous : c’étaient les années avant internet et avant que de telles publications puissent être vues par le monde. J’espère que cela répond à toutes vos questions sur l’authenticité de mes sources de recherche. Encore une fois, j’ai ajouté un lien vers le PDF original vers l’article. Le numéro de document officiel de la CIA du PDF est c0551622.

Lien vers le PDF original

Remarque Era :

Je remercie Claude C. qui a retrouvé l’intervention de l’Ufologue Russe Boris Chourinov en 1996 dans l’émission de Christophe Dechavanne » en 1996 et qui évoque ce cas. Vidéo ci-dessous :

Source : Shamballah treize

Le lundi 5 février 1996, le talk show « Comme un lundi ! », animé par Christophe Dechavanne, consacre son émission aux OVNI et aux extraterrestres, sur le thème « Les ET existent-ils ? ». Il oppose : – le camp des « Pour » (en jaune), composé notamment de Jean-Pierre PETIT, Gildas BOURDAIS, Jimmy GUIEU, Hugo NHART, Pierre BEAKE et le contacté Pierre MONNET. – au camp des « Contre » (en bleu), composé notamment de Pierre LAGRANGE, Paul-Eric BLANRUE, Catherine LEMAIRE, Michel MEURGER, Sheryll MULHERN, et Michel CHEVALET. Aux dires de Nicolas Maillard (à l’époque), le débunker Pierre Lagrange a activement participé au montage final de lémission. Jimmy Guieu, invité sur le plateau, explique pour sa part, dans son ouvrage « OVNI. ET : la vérité cachée », que cette émission fût truquée dans un but de désinformation, en étant orientée d’avance en faveur des « Contre », pour piéger et discréditer les ufologues (Chap. 6, P. 144 à 153)


Ovnis Des révélations fracassantes pour Juin ?

25/03/2021

Des observations plus inexplicables d’objets volants non identifiés (OVNI) seront publiées pour examen public en juin – y compris un OVNI qui a franchi le mur du son sans produire de bang sonique.

S’exprimant sur Fox News, l’ancien directeur du renseignement national, John Ratcliffe, a déclaré samedi 20 mars que les observations étaient « difficiles à expliquer ». Ratcliffe, qui a servi dans l’administration Trump, a déclaré qu’il espérait déclassifier les rapports au cours de son mandat, mais qu’ils seraient publiés par le Pentagone d’ici le 1er juin.

Lire la suite


Soirée Ovnis Paris – Le point sur les OANIS et le dossier du porte-avions Foch.

05/03/2021

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

affiche réalisée par Alex Esco.

Viso conférence .

D’abord la conférence de Sylvain Matisse avec le concours de Thierry Larquet « Le point sur les Oanis. Ensuite la vidéo des débats, avec la présence de Jean-Claude Bourret.

1ère partie la conférence

2ème partie Les débats

Voir l’article original


L’OVNI d’American Airlines

27/02/2021

La compagnie aérienne American Airlines et la FAA ont confirmé l’information d’un pilote ayant croisé au-dessus du Nouveau-Mexique la route d’un « long objet cylindrique » – qui pourrait n’être qu’un missile de croisière.

Le vol AA2292 du 21 février 2021 avait quitté Cincinnati pour l’aéroport de Phoenix, et l’Airbus A320 de la compagnie américaine survolait à 37.000 pieds le nord-ouest du Nouveau-Mexique quand l’équipage à contacté le centre de contrôle aérien d’Albuquerque pour signaler un incident.

Selon l’enregistrement audio publié par The Warzone, un pilote demande : « avez-vous des cibles ici? Nous avons juste eu quelque chose au-dessus de nous – je déteste dire cela mais cela ressemblait à un long objet cylindrique qui ressemblait presque à un type de missile de croisière – se déplaçant très vite juste au-dessus de nous ». Pas de réponse selon le site, un autre centre de contrôle ayant apparemment pris le relais. Le reste du vol s’est déroulé sans problème.

American Airlines a confirmé l’enregistrement audio mais redirigé toutes les questions vers le FBI. La FAA en a fait de même, précisant que selon ses propres contrôleurs « aucun objet dans la zone » n’a été vu sur leurs radars. L’auteur de l’enregistrement, un certain Steve Douglass connu pour avoir déjà rendu publics des incidents similaires, explique de son côté n’avoir entendu aucune communication aérienne militaire. Le nom de Roswell n’a pas été prononcé.

Le Pentagone avait l’année dernière commencé à déclassifier des vidéos de « rencontres d’OVNI » par des avions militaires, avec l’espoir de « dissiper toute idée fausse du public quant à savoir si les séquences qui ont circulé étaient réelles ou non »…

Quand American Airlines croise un OVNI 1 Air Journal

Source : Air Journal


La Terre sur écoute ?

25/02/2021

Surveillance extraterrestre ? Un physicien dit que des formes de vie extraterrestres peuvent observer la Terre à l’aide d’objets spatiaux sur écoute.

Un article Ufonews

Par Michael Alexander 27/01/2021
Traduction Era pour Area51blog

Selon un physicien, les extraterrestres espionnent peut-être déjà la Terre en utilisant des roches spatiales sur écoute.

James Benford, physicien et chercheur indépendant en recherche sur l’intelligence extraterrestre (SETI), a proposé l’idée dans un article publié dans l’Astronomical Journal. Dans son rapport, il a déclaré que l’homme devrait au moins jeter un coup d’œil aux co-orbitales de la Terre, juste pour voir si l’intelligence extraterrestre (ETI) a implanté une technologie de pointe sur les roches spatiales pour surveiller la Terre. Les co-orbitales sont des objets spatiaux qui gravitent autour du soleil à peu près à la même distance que la Terre.

«Ils tournent essentiellement autour du soleil à la même vitesse que la Terre, et ils sont très proches», a déclaré Benford, ajoutant que les co-orbitales pourraient être un moyen de détecter une activité extraterrestre qui s’est produite avant même que les humains n’évoluent.

Parce que des co-orbitales telles que le compagnon le plus proche de la Terre – un astéroïde environ 38 fois plus éloigné de la Terre que la lune – restent près de notre planète pendant des siècles, cela en fait l’endroit idéal pour les dispositifs de surveillance extraterrestres.

«Ces objets proches de la Terre constituent un moyen idéal de regarder notre monde à partir d’un objet naturel sécurisé. Cela fournit les ressources dont une intelligence extraterrestre pourrait avoir besoin: des matériaux, un ancrage solide, une dissimulation. Celles-ci ont été peu étudiées par l’astronomie et pas du tout par le SETI ou les observations de radar planétaire », a déclaré Benford dans son article.

Des sondes robotiques ou «lurkers» auraient pu être envoyées pour observer la Terre depuis longtemps. Benford a noté que de tels rôdeurs, s’ils avaient existé, auraient pu rester cachés, attendant le moment où leurs sujets – notre civilisation – ont développé une technologie qui pourrait les trouver et, espérons-le, converser avec eux en temps réel. Parce que de telles sondes et cachettes seraient probablement restées à leur emplacement longtemps après que leur approvisionnement en énergie soit épuisé, rechercher la preuve de leur existence serait plus proche de l’archéologie extraterrestre qu’autre chose.

La proposition de Benford est basée sur une idée présentée pour la première fois par le radiophysicien de Stanford Ronald Bracewell qui, en 1960, suggéra que des «communautés galactiques supérieures» auraient pu disperser des sondes autonomes en tant que «palpeurs hypothétiques» à travers l’espace afin d’observer, de surveiller et peut-être même de communiquer avec d’autres formes de vie – y compris celles sur Terre.

Dans son article, Benford a déclaré que les scientifiques peuvent commencer par observer les co-orbitales de la Terre avec des télescopes optiques et radio, ainsi qu’en envoyer un signal par radar à toutes les civilisations extraterrestres qui pourraient encore garder un œil sur notre planète.

En outre, la Terre peut également envoyer de petits vaisseaux spatiaux pour vérifier ses co-orbitales, notant que ce serait relativement bon marché et facile à faire.

D’autres physiciens, cependant, pensent que si l’objectif de Benford est intéressant, il est encore hautement improbable que l’homme trouve des signes de vie extraterrestre intelligente sur ces mystérieuses co-orbitales.

«Quelle est la probabilité qu’une sonde extraterrestre se trouve sur l’une de ces co-orbitales? De toute évidence, extrêmement improbable », a déclaré Paul Davies, physicien théoricien et astrobiologiste de l’Arizona State University.

Davies, qui n’était pas impliqué dans les recherches de Benford, a toutefois noté que, comme il est relativement bon marché d’envoyer de petits vaisseaux spatiaux, il pourrait être toujours gratifiant d’en envoyer un dans le cosmos.

«Mais si ça coûte très peu d’aller jeter un œil, pourquoi pas? Même si nous ne trouvons pas E.T., nous pourrions trouver quelque chose d’intéressant », a noté Davies.

Pour des histoires plus intéressantes sur la vie extraterrestre, rendez-vous sur UFOs.news.

Source Ufonews

Les sources comprennent:

LiveScience.com

EarthSky.org

ScienceAlert.com


Le Pentagone admet avoir testé des épaves de crashs d’OVNIS

22/02/2021
IMAGE SOURCE WIKISTRIKE

L’info était parue en 2017 et je l’avais posté sur ce blog (et Sylvain Matisse en parle dans son deuxième ouvrage OANI compléments d’investigation), l’auteur sur les OVNI, Anthony Bragalia, essayait de découvrir la vérité sur la récupération du métal des OVNIS par le gouvernement américain et son stockage dans les locaux d’un milliardaire de l’aérospatiale à Las Vegas. M. Bragalia a demandé des documents en vertu de la Freedom of Information Act (FOIA) des États-Unis après que l’Express ait soulevé des questions au sujet des allées et venues du métal. Il aurait reçu la réponse trois ans plus tard , voir l’article de Wikistrike ci dessous :

(Natural News) Le Pentagone a admis qu’il avait conservé et testé à plusieurs reprises des épaves d’objets volants non identifiés (OVNI) qui s’étaient écrasés.

Une lettre du Freedom of Information Act (FOIA) obtenue par The Sun révèle que le chercheur Anthony Bragalia a écrit à la Defense Intelligence Agency (DIA) pour demander des détails sur le matériel OVNI, à qui il a été révélé que le Pentagone est en possession de nombreux types différents.

« Cela pourrait inclure des débris physiques récupérés par le personnel du Département de la Défense sous forme de résidus, de débris de vol, de matériel de tir ou de matériel écrasé provenant de l’UAPS (phénomène aérien non identifié) ou d’objets volants non identifiés », écrit Bragalia.

La DIA a publié quelque 154 pages de résultats de tests montrant que le gouvernement fédéral a identifié des matériaux uniques dotés de « capacités extraordinaires », notamment la capacité de rendre des choses invisibles ou même de ralentir la vitesse de la lumière.

Le Pentagone détient actuellement un mystérieux métal « à mémoire » appelé Nitinol, par exemple, qui se souvient de sa forme originale une fois plié. Ce n’est là qu’un des nombreux matériaux dont le Pentagone a révélé l’existence dans un « aveu stupéfiant ».

« Le Pentagone a admis détenir et tester des débris anormaux d’OVNI », a déclaré Bragalia au Sun. « Ils ont pu apprendre certaines choses sur les matériaux de construction qui sont extrêmement prometteurs en tant que matériaux futuristes qui changeront nos vies pour toujours. »

Quels sont les autres secrets du Pentagone sur la vie extraterrestre ?

Bragalia a déposé sa première demande en 2017, et il a fallu trois ans à la DIA pour y répondre et la satisfaire. Auparavant, le Pentagone a admis qu’il étudiait les OVNI dans le cadre du programme AATIP (Advanced Aerospace Threat Identification Program).

« L’article mentionnait que des débris anormaux d’OVNI (maintenant appelés UAP) étaient analysés par un entrepreneur privé de la défense », note Bragalia. « Les preuves matérielles telles que les débris d’OVNI ont été au centre de mes recherches. »

« Ma demande au titre de la loi sur la liberté de l’information (FOIA) était très spécifique, visant à obtenir les résultats de tests sur des débris d’OVNI/UAP, et non des matériaux déjà connus de la science », ajoute-t-il.

Selon Bragalia, certains des débris testés par le Pentagone pourraient provenir du tristement célèbre incident de Roswell en 1947, au cours duquel un OVNI s’est écrasé au Nouveau-Mexique.

« L’inclusion de rapports techniques avancés sur le Nitinol est curieuse », dit-il. Le nitinol est un alliage à mémoire de forme qui « se souvient » de sa forme originale lorsqu’il est plié ou écrasé, et qui se reforme sans problème et instantanément.

« Cette caractéristique du métal à mémoire a été rapportée par de nombreux témoins à Roswell. »

Le Pentagone n’a cependant pas indiqué d’où venait le Nitinol. Il a également suggéré dans la lettre que le Nitinol pouvait ou non provenir d’une source « étrangère ».

« Ils omettent des informations sur la composition chimique et élémentaire du matériau ainsi que sur son origine », dit Bragalia.

« Ils ont également omis les noms des scientifiques impliqués, mais j’ai depuis appris certains de leurs noms et je vais les contacter. »

Les tests, selon la lettre postée sur le blog de Bragalia, ont été effectués par Bigelow Aerospace, un entrepreneur privé du ministère de la défense basé à Las Vegas. En mars dernier, l’entreprise a licencié tout son personnel en raison de la crise du coronavirus de Wuhan (COVID-19).

On ignore actuellement où est conservé le matériel OVNI que Bigelow avait en sa possession.

« Tous les anciens membres du personnel m’ont refusé tout véritable commentaire », a déclaré, mystérieusement, Bragalia sur la façon dont les employés licenciés l’ont traité. « Je soupçonne que le matériel a été renvoyé au Pentagone. »

En commentant l’histoire, un lecteur du Sun a spéculé qu’avec la vaste taille de l’univers, il y a sûrement d’autres endroits où la « vie intelligente » existe au-delà de la seule Terre.

« La logique et les probabilités concluent que nous ne sommes pas seuls », a ajouté ce même commentateur.

D’autres informations sont disponibles sur UFOs.news.

Les sources de cet article sont notamment les suivantes :

The-Sun.com

NaturalNews.com

Fr24news.com

Source : Dcclothesline.com

Source


<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :