La vie s’adapte et mute de la Terre vers l’espace et certainement dans l’autre sens aussi.

27/05/2017

Investigations UFO et Science

Capsule Dragon à traver le hublot d’ISS
Crédits Photo : Space X via begeek.fr

Une forme inconnue de vie bactérienne découverte à bord de la Station Spatiale Internationale

Article source:begeek.fr

Publié le 25 mai 2017 à 16h30
Begeek.fr
Des chercheurs de la Nasa ont découvert une nouvelle forme de bactérie inconnue jusqu’alors. Cette dernière a survécu plusieurs mois avec les astronautes de la station spatiale internationale.

Quel est cet organisme qui a squatté ISS pendant plusieurs mois ? La Nasa vient en effet de découvrir qu’une forme de vie bactérienne inconnue jusqu’alors avait été découverte l’an dernier à bord de la station spatiale internationale.

Une bactérie nommée Solibacillus kalamii en l’honneur de l’ancien président indien, Abdul Kalam qui a permis à l’Inde de se doter de la bombe atomique en 1998.

Incrusté dans le système de filtration

Cette découverte a été relayée par le quotidien indien Time of India. Le Solibacillus kalamii a été retrouvé…

View original post 636 mots de plus


Dossier UFO: « United States Space Ships ».

26/05/2017


(Histoire censurée des serveurs au Daily Mail du Royaume-Uni)
Image crédit:
theidylwildgroup.wordpress.com

Le dossier OVNI est complexe nous le savons. Ce qui rend celui-ci difficile à traiter dans une juste mesure ce sont les différentes informations. Parmi ces informations nous avons de l’intox ( désinformation du fait des sources officielles), il y a  parfois des montages réalistes issus de personnes peu scrupuleuses qui veulent tellement alerter qu’elles fabriquent des faux , pendant que d’autres personnes veulent s’amuser de nous car elles nous dupent plus ou moins facilement et ceci décrédibilise toute la filière ufologique auprès des lecteurs. Après tout ça, il reste le manque de détails précis dans l’information à traiter, et ce dernier point est souvent le cas des affaires qui resteront du coup non classées, donc inexpliquées.

Comment dans ce cas valider certains dires ?  Prenons Gary Mc kinnnon par exemple.

Ce hacker anglais s’est introduit dans les systèmes de l’armée, de la NASA, de la Navy, du ministère de la défense et de l’Air Force. Nous savons qu’il se bat pour éviter une extradition vers les Etats-Unis, il encourt 70 ans de prison.

Les lanceurs d’alerte sont ainsi des traîtres pour ces agences gouvernementales et la peine prononcée est maximale. Les hackers  de cet acabit ou les lanceurs d’alerte ayant travaillé pour une organisation liée à un gouvernement prennent cher ,beaucoup plus cher  parfois qu’un violeur et tueur d’enfants  ou des terroristes qui tuent,dans certains pays, je pense à la France ( et sa soit disant justice!) par exemple. La raison est simple, les élites n’aiment que l’on mette le nez dans leurs petits secrets surtout si derrière se cache une véritable question éthique pour le droit du citoyen face à certaines institutions sous couvert de sécurité. Ce qui nous intéresse ici , sont surtout des « révélations » faites par un certain  Gary Mckinnon  concernant le sujet trop brûlant des O.V.N.I.s.

D’après le site web OVNI-USA, monsieur Mc Kinnon prétend avoir eu connaissance d’une flotte non terrestre dans les dossiers qu’il  aurait piraté  et qu’il a révélé  au quotidien  anglais The Guardian.

Des photos de l’espace étaient retouchées sur le site du Johnson Space Center, on y supprimait les ovnis.

il dit « avoir trouvé la photo en haute définition d’un objet en forme de cigare au dessus de l’hémisphère nord. »

Crédit photo NASA via
mens-den.com

Il affirme avoir trouvé une liste de noms d’agents non-terrestres.
Il pensera plus tard et à tord que cette information lui servira d’atout et lui permettra de négocier avec le gouvernement US. Il ne croit pas que ces agents non-terrestres soient des aliens mais pense que c’est une preuve que l’armée américaine dispose d’un bataillon secret dans l’espace. Les listes mentionnent des transferts de vaisseau à vaisseau mais McKinnon ajoute qu’il fumait de l’herbe à l’époque lorsqu’il piratait, si bien qu’il ne se souvient pas du nom des vaisseaux.

Des rumeurs circulent selon lesquelles il aurait mentionné les noms de deux vaisseaux, aperçus sur les journaux de transfert. Les noms étant : Le USSS LeMay et le USSS Hillenkoetter. Habituellement les vaisseaux de la Navy ne comprennent que deux « S » pour signifier « United States Ship », cependant nous avons trois « S », ce qui signifierait « United States Space Ships ».

General Curtis LeMay (credit: USAF)

Les noms choisis sont également significatifs. Le Général Curtis LeMay était un ami du Major Général de l’Air Force à la retraite, Barry Goldwater, également ancien sénateur de l’Arizona.

Des rumeurs circulaient selon lesquelles des preuves d’ovnis étaient entreposées dans une chambre secrète sur la base Air Force de Wright-Patterson.

Admiral Hillenkoetter (credit: USN)

L’homonyme du second vaisseau, l’Amiral Roscoe Hillenkoetter fut le premier directeur de la CIA. Il était aussi membre d’une organisation de recherches ufologiques, le NICAP (Comité National d’Investigations des Phénomènes Aériens). Rappelons pour ceux qui connaissent certaines déclarations qu’en 1960, le New York Times publie qu’Hillenkoetter a envoyé une lettre au Congrès qui cite cette déclaration : « En coulisses de hauts gradés de l’Air Force sont concernés au sujet des ovnis. Mais à cause du secret officiel et du ridicule, de nombreux citoyens sont conduits à penser que les objets volants non identifiés sont une absurdité. »

Important à tenir en compte:

Le site web ovnis -usa précise:

Hillenkoetter se battait pour la fin du secret mais il cessa éventuellement d’en parler. De soi-disant documents secrets parvenus aux chercheurs ufologues font état de l’appartenance de Hillenkoetter au célèbre Majestic 12 créé par le président Truman pour gérer la question des ovnis.
Toutefois nous devons tenir compte que le fait que Gary McKinnon ait mentionné ces deux noms de vaisseaux reste une rumeur à ce jour puisque la source n’est pas identifiée lors de la publication dans le quotidien britannique The Guardian. Il se peut que tout ce qu’avait Gary n’étaient que la photo de l’ovni et les journaux de bord, malheureusement pour lui bien insuffisants pour inciter le gouvernement à adoucir la peine. source

Voici la raison qui m’incite à la prudence depuis que je me suis impliqué dans cette recherche.

Les OVNIS et dans un autre contexte les O.A.N.I.S sont liés à l’ufologie. Pour l’heure je maintiens que des faits concernent les milieux marins et aériens ce qui n’est cependant pas obligatoire, lorsque l’on aborde des bases sous marines potentielles et les bases secrètes . Les corps d’armées fonctionnent indépendamment les uns par rapport  aux autres, mais communiquent lorsque ceci est nécessaire, alors de cette manière ils sont liés.

Second point, la recherche et les interprétations.

Nos sensibilités ne sont pas les mêmes lorsque l’on aborde une énigme, nos connaissances non plus.

A cela s’ajoute les expériences réellement vécues par tant de témoins, leur histoire est unique.

La tromperie n’est pas la seule « oeuvre » d’une institution orchestrée par des manœuvres gouvernementales ou bien au-delà  d’un autre pouvoir. Les gens en manque de sensations ou de vente sont aussi pour certains d’entre eux des tricheurs, qui manipulent des photos, des vidéos et encore lorsque ceux-ci n’arrangent pas à leur façon un article en retirant un détail qui ferait défaut à leur dire.

Les raccourcis sont tout autant de pièges qu’il convient de ne pas tomber dedans comme je l’ai mentionné dans mon livre OANI/OVNI, enquête, méthode, réflexion publié en Janvier 2016 par les éditions Saint Martin.

La question de savoir sur ce qui gravite au-dessus de nos têtes par moments, ou  ce qui navigue dans nos profondeurs maritimes n’est pas forcément de nature extraterrestre ou d’origine humaine car les cas inexpliqués sont en surnombre, tout ceci est loin d’avoir trouvé une réponse prompte et sans bémols . Il y a certainement un condensé de tout cela, et lorsque j’ai dit ceci sur un réseau social très populaire à une personne  assez connue du monde de l’ufologie d’ailleurs,  qui m’a répondu ironiquement avec un certain humour  » oui c’est cela, c’est la samaritaine ». Ma réponse a été directe, « et bien oui en quelque sorte! Car jusqu’à nouvelle preuve du contraire, ni vous ni moi n’avons de preuves que j’ai raison ou tord « . Rassurez vous, il ne m’a pas répondu.  La raison est simple,  nous sommes en fait toutes et tous coincés entre ce qui existe et ce qui est caché ou pas assez étudié,  et puis aussi  l’illusion pure et simple.

Citation de Gary Mc Kinnon

« J’ai trouvé une liste des noms des officiers … sous le titre » Officiers non terrestres « . Cela ne signifie pas de petits hommes verts. Ce que je pense que cela signifie n’est pas basé sur la Terre. J’ai trouvé une liste des «transferts de flotte-à-flotte» et une liste de noms de navires. Je les ai recherchés. Ils n’étaient pas des navires de la Marine américaine. Ce que j’ai vu m’a fait croire qu’ils ont une sorte de vaisseau spatial, hors-planète « 

Références :

USN

Diouf, pour Ovnis-USA

openminds.tv

Article de Sylvain Matisse pour Area 51 avec les supports (  photos, sites et références mentionnées).© 26 /05 /2017


Observations aériennes et maritimes inexpliquées en Normandie.

19/05/2017

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

Le Havre – Baie de Seine – Cap d’Antifer
crédit carte:
data.gouv.fr

Article source: paris-normadie.fr via activite-paranormale.blogspot.fr

Ces dernières années, de surprenants OVNI ont été observés un peu partout en Normandie, au Nord-Ouest de la France. Le site Internet « paris-normadie.fr » est revenu sur quelques-unes des plus étonnantes affaires.
Dans les années 1980, Christophe Diologent, un retraité qui vit à Montivilliers, a raconté avoir vu un objet mystérieux au-dessus de la ville du Havre. Il se livre :
« On était un groupe de dix ou douze, on se baladait en bord de mer, vers la digue. On a vu une étoile filante. Et hop ! Elle s’arrête et repart à angle droit… Ce n’était pas une étoile filante, c’était un ovni. J’en ai vu plusieurs fois. Après une sortie au casino d’Etretat, on était dans une voiture, vers 4 heures du matin, et on attendait qu’une…

View original post 280 mots de plus


JT Ovni en France – Mai 2017

17/05/2017
Ajoutée le 16 mai 2017

JT Ovni en France, vous partage les dernières observations d’ovni/oani, les conférences et événements ufologiques mais également un dossier sur les ovnis dans l’histoire d’un département ou d’une région.

L’édition est présentée par Rémy Fauchereau et Gilles.T
– Ovni Appel à témoin dans les Alpes-Maritimes (Mai 2017)
– Agenda Ovni: Conférence du 26 mai et 06 juin 2017 à Ovni Paris
– Théories en ufologie avec Luc Chastan
– Sortie de LDLN et Sphère Magazine
– Interview du mois: Recherches autour d’Ovni et Conscience avec Eric Zürcher
– Astuce du veilleur – Expériences avec Jack Obin et Bertrand
– Actu ovni avec Stéphane
– Dossier: Ovni dans l’Yonne 6 avec Rémy Fauchereau

Sources des cas:
http://baseovnifrance.free.fr/listgen…
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?i…
http://www.ovni-france.fr/index.php?o…
http://aepa89asso.blogspot.fr/
http://www.lyonne.fr/auxerre/insolite…
http://www.francebleu.fr/infos/insoli…

Vidéo ODHTV via youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici


Il y a des observations d’ovnis partout, et ce livre le prouve

13/05/2017

Publié le 24 4 2017 par le  New York Times

Traduction Era

 

Une manifestation à Washington, D.C., en 1995 devant les bureaux du  General Accounting Office. Credit Joshua Roberts/Agence France-Presse — Getty Images

 

SYRAKUSE – Pourquoi les observations d’objets volants non identifiés dans le pays ont-elles plus que triplé depuis 2001 ? Pourquoi signale-t-on plus  observations d’O.V.N.I.s  en juillet ?   Pourquoi relève-t-on un pic au Texas en 2008, ou au Nouveau-Mexique en septembre 2015 ?

Et comment, dans le monde, ou à partir de là, Manhattan a-t-elle accumulé le deuxième record d’observations d’ovnis du siècle  pour l’État de New York ?

Ces questions et beaucoup d’autres émergent du premier résumé statistique complet des rencontres dites «rapprochées»: 121 036 comptes-rendus de témoins, organisés par comté dans chaque État et District de Columbia, de 2001 à 2015.

Le compendium improbable, « U.F.O. Sightings Desk Reference » est le travail d’un couple de Syracuse qui a recoupé  des données désordonnées des rapports d’ovnis recueillis par  deux organisations bénévoles : le Mutual U.F.O. Network, ou Mufon, et le National U.F.O. Reporting Center, ou Nuforc.

« C’est la référence en matière d’OVNIS que les ufologues rêvaient d’avoir »  a déclaré Gordon G. Spear, professeur émérite de physique et d’astronomie à L’université d’Etat de Sonoma  en Californie.

Le livre ne contient pas de récits narratifs ou anecdotiques, seulement 371 pages de diagrammes et de graphiques qui coupent et découpent la géographie et le calendrier des incidents et les différentes formes que les témoins ont signalés: cercles volants, sphères, triangles, disques, ovales, cigares.

Beaucoup d’observations se révèlent explicables, disent les auteurs, mais un petit pourcentage défie la raison.

Les auteurs sont Cheryl Costa, 65 ans, ancienne technicienne militaire et analyste aérospatiale, et son épouse, Linda Miller Costa, 62 ans, bibliothécaire au Collège Le Moyne et ancienne bibliothécaire à l’Académie nationale des sciences, à la NASA et à l’agence de protection environnementale.

Travaillant sur les ordinateurs au milieu des tables à coudre dans le salon de l’étage – la salle la plus chaude dans leur maison centenaire, – les deux week-ends passés pour les 16 derniers mois extrapolant les chiffres des rapports d’observations et la présentation des graphiques.

 Cheryl Costa rédigeait  New York Skies, un blog ufologique pour le  The Syracuse New Times, lorsque les  Costas ont décidé d’étendre leurs rapports d’ Observations d’ovnis à tout le pays. « Nous voulions faire notre part pour la divulgation », a-t-elle dit. « C’est quelque chose que le gouvernement aurait dû faire ».

Les  Costas savent que certains trouveraient que c’est une manière étrange de passer ses week ends. Mais elles disent toutes les deux avoir elles mêmes observé des ovnis et veulent   détoxifier le sujet.

“nous faisons de la recherche scientifique ,” déclare Cheryl Costa . “Ce qui est fou n’est pas prêt à intéresser la recherche.”

Elle s’est jointe à la collaboration, ayant servi en tant que poseur de câbles (technicienne) pour l’armée au Vietnam, et ensuite à bord d’un sous marin dans la Marine, en tant qu’homme avant de subir une chirurgie pour changer de sexe dans les années 1980. Ordonnée nonne Bouddhiste, elle dirigeait un groupe de théâtre au Maryland lorsqu’elle rencontra Linda. Elles  se sont mariées en 2011.

Les chasseurs d’ovnis se sont félicités de leur publication.

“Avec ce compendium, Cheryl et Linda Costa ont rappelé au public et aux médias que le phénomène extraterrestre continue sans relâche,” déclare Stephen Bassett, fondateur et Directeur exécutif du  Paradigm Research Group, qui fait pression pour la divulgation  officielle des rapports sur les ovnis.

Cheryl Costa, à gauche, et Linda Miller Costa, les auteurs de  “U.F.O. Sightings Desk Reference.” Credit Heather Ainsworth for The New York Times

Réfutant une perception commune selon laquelle les observations d’ovnis  sont en déclin, le livre des Costas montre que les observations ont augmenté par vagues, à 11 868 à l’échelle nationale en 2015 par rapport à 3 479 en 2001. Seule une petite fraction des observations est réellement signalée au Mufon ou au  Nuforc.

Leur travail d’amour concerne les chiffres, juste les chiffres, et les Costas s’abstiennent de spéculer sur ce qui se passe exactement. « Nous ne savons vraiment pas », a déclaré Linda Costa. « Mais tous ces gens voient ces choses. »

Le gouvernement a officiellement abandonné les affaires d’ovnis en 1968, avec la découverte du rapport Condon de l’Université du Colorado selon lequel  il n’y avait rien d’important à enquêter, même si quelque 30 pour cent des incidents étaient inexpliqués.

 Les 500 enquêteurs bénévoles du Mufon, cependant, continuent de consulter beaucoup des observations signalées au groupe. Roger Marsh, un porte-parole du Mufon, a déclaré que sur les 270 cas sur lesquels son groupe a enquêté à Manhattan de 2002 à 2016, 44 ont échappé à toute explication rationnelle  et sont restés «inconnus».

L’un des plus intrigants a eu lieu l’après-midi du 17 septembre 2011, quand un homme, depuis la terrasse sur le toit du New Museum (Nouveau musée d’art contemporain) sur la Bowery, a photographié un objet qui se déplaçait rapidement, en forme de diamant  avec des hublots et des lumières bleues et rouges clignotantes contre l’horizon du TriBeCa 

Selon le Mufon, ça ressemblait à un objet volant inconnu photographié à Round Rock, Texas, deux semaines plus tôt.

Les Costas ont répertorié 426 observations dans le comté de New York de 2001 à 2015, deuxième dans les chiffres de l’état, derrière le comté de Suffolk, sur la pointe de Long Island, avec 554 observations. Comment de nombreuses observations dans le noyau le plus dense de la nation et autour de ses stations balnéaires les plus toniques ont-elle Échappé à une notoriété plus large n’est qu’une partie du mystère.

 Pour les passionnés d’Ufologie les pages de graphiques et de statistiques représentent un trésor de détails difficiles à trouver.

 Le district de Columbia, avec 9 856 personnes au km2, avait le moins d’observations: 154. (Un coup politique  de l’espace ?) Le Wyoming, avec 5,8 personnes au km2, avait plus du double de ce chiffre : 337.

 Les boules de feu représentaient près de 8 pour cent des observations en Indiana (230) et moins de 5 pour cent au Colorado (157).

 La Californie, l’État le plus peuplé, est en tête des rapports d’observations d’ovnis du pays  (15 836, plus que les deux prochains états, la Floride et le Texas, réunis). Le comté de Los Angeles a eu plus d’observations que 40 états, suivi du comté de Maricopa, Arizona, qui comprend Phoenix.

 La population ne parvient pas à expliquer les chiffres de manière définitive, a déclaré Costas. L’État de Washington, avec 6,7 millions de personnes selon le recensement de 2010, se classe n ° 4 dans les observations, devant la Pennsylvanie, avec 12,7 millions de personnes et New York State, avec 19 millions.

Les Costas   proposent plutôt des théories, les chiffres peuvent refléter le beau temps de la côte Ouest,  qui attire plus de personnes à l’extérieur où elles peuvent repérer des ovnis. Les observations à l’échelle nationale ont atteint leur sommet en juillet, selon eux et ont été enregistrées  entre décembre et février.

 Pourtant, dans le Mississippi, . Les rapports d ‘O.V.N.I.S ont augmenté en janvier et novembre; Au Nouveau-Mexique, en septembre.

 La rupture difficile par plus de 3000 comtés du pays a été remarquable pour la révélation de vagues d’observations dans des régions éloignées, des endroits où on ne mentionne presque jamais les OVNIs. Mais chaque comté aux États-Unis semble avoir vu au moins un OVNI.

 En fin de compte, remarquent les Costas,  les pics d’observations peuvent s’expliquer  par la couverture médiatique.


CR opération suricate du 6 mai 2017

08/05/2017

Investigations UFO et Science

Livres présentés à Auxerre pour la veillée suricate Yonne
©2017 cercle suricate Saône & Loire

Samedi 06 mai de 20h45 à 01h00 du matin environ, le cercle suricate de Saône &Loire (71) était invité par Rémy Fauchereau enquêteur ufologique et responsable du cercle suricate pour le département de l’Yonne ( 89 ) en Bourgogne.

La météo n’était pas favorable, pluie et couverture nuageuse très basse ce qui a limité une observation du ciel  dans des conditions optimales . Pour autant cela n’ a pas entravé la soirée entre les personnes présentes, puisque nous étions à l’abri à l’aérodrome de Auxerre-Branches.

Rémy Fauchereau responsable du cercle suricate pour le département de l’ Yonne (89)
© 6 mai 2017 cercle suricate Saône &Loire

Une dizaine de personnes présentes. Nous avions prévu de la documentation et des livres pour cette occasion. Nous avons pu échanger sur le sujet entourant l’ufologie. Une belle soirée qui…

View original post 92 mots de plus


L’alphabet extraterrestre

05/05/2017

Lettres extraterrestres
crédit / futurama-france.fr

Thierry Rhodan que nous saluons, propose sa vison de choses concernant une partie de l’ufologie.

L’écriture, les symboles sont analysés par Thierry à travers cet entretien. Chacun se fera son opinion.

Thierry Rhodan & Era à Bruxelles le 01 avril 2017- blog Area 51
©2017 Area 51 blog

Les Sentiers du Réel – Thierry Rhodan – Ecritures extraterrestres
Ajoutée  sur YouTube -le 4 mai 2017 par les sentiers du réel

Thierry Rhodan revient sur les Sentiers du Réel pour nous parler cette fois-ci d’un pan de l’ufologie trop peu exposé : L’alphabet extraterrestre!
En effet l’affaire Roswell révélera des traces d’une écriture inconnue à ce jour! Le cas Adamski et sa rencontre avec un vénusien laissera des traces d’un lettrage céleste alors indéchiffrable!
Cette vidéo nous mènera sur une piste intéressante qui pourrait dévoiler que nos alphabets seraient peut-être dès lors d’une autre origine…
Bon visionnage à tous!

Alexis

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Mise à jour Area 51 blog-le 05-05-2017 à 14h00.


%d blogueurs aiment cette page :