Le Collectif d’intervenants sur le phénomène OVNI (CIPO) continue de trouver des appuis

05/08/2021

Source : Montceau News

Des intervenants qui s’intéressent aux phénomènes spatiaux

Le 16 juillet dernier, nous vous évoquions l’appel du Collectif d’intervenants sur le phénomène OVNI à destination du Président Emmanuel Macron.

Pour rappel, voir l’article ici :

https://montceau-news.com/saone_et_loire/650704-le-phenomene-ovni-bientot-pris-au-serieux-par-les-autorites.html

Ce collectif dont les membres sont très impliqués continuent de rencontrer des professionnels de l’aérospatial notamment.

Jack Krine, ex pilote de la patrouille de France instructeur sur mirage a rejoint le CIPO. Luc Dini, actuel président de la commission savante 3 AF (association aéronautique et astronautique de France) a pris note du courrier du CIPO envoyé au Président de la République, à la Ministre des armées et à la Ministre de la culture. Alain Juillet (ancien patron du Renseignement à la DGSE, services du renseignement extérieur français, Président de l’Académie de l’Intelligence Économique) soutient le CIPO et en fera allusion lors de futures interviews publiques (reportages, médias) lorsque l’occasion se présentera.

Jack Krine soutient d’autant plus le collectif qu’il a lui-même été le témoin de phénomènes.

Pour retrouver son témoignage, voici la vidéo où Jack Krine raconte son observation sur France télévision

Témoignage sur France 3 de Jack Krine, pilote de l’Armée de l’air française

Sylvain Matisse au festival Summer space à Lille début juillet

Pour sa part, Sylvain Matisse, notre spécialiste local s’est rendu au festival Summer Space à Lille début juillet. Il y a assisté à des conférences très instructives au niveau du futur spatial en règle générale et de l’ESA (Agence Spatiale Européenne) : les projets, le rôle des start-up etc.

Les conférences présentées s’adressaient particulièrement aux étudiants. Les intervenants donnaient des indices pour de futurs recrutements dans la filière aéronautique et aérospatiale.

Les thématiques abordées concernaient les exoplanètes, la manière dont celles-ci ont été découvertes, les astéroïdes, le degré de dangerosité, les débris spatiaux en nombre exponentiel qui constituent un vrai problème.

Le nouveau télescope spatial, le James Webb Telescope (JWST) successeur de Hubble, a aussi été présenté.

Des sujets très techniques ont été abordés au cours de ce festival. Il a été aussi question par exemple de ce qu’on appelle les Trous noirs. L’intervenant a fait allusion à des éléments présentés dans le film Interstellar, avec des faits assez réalistes décrits dans le film.

Au cours du festival, Sylvain Matisse a rencontré Jean-Jacques Dordain, directeur général de l’Agence spatiale européenne de 2003 à 2015. L’astronaute Michel Tognini était également présent à la commission 3AF.

Prendre des contacts avec des spécialistes pour le CIPO

Sylvain Matisse a profité de la présence de ces spécialistes afin de leur exposer la démarche du CIPO, aussi voir leur avis sur le sujet.

Comme nous l’avions mentionné dans notre précédent article, le Congrès a présenté un rapport préliminaire sur le sujet des phénomènes OVNIS. Les américains reconnaissent être confrontés à des choses, des événements de nature inconnue parfois. Harry Reid, sénateur du Nevada, reconnaît sur le sujet la méconnaissance des objets observés. En outre, l’élément marin est pris en compte.

Lors de théâtres militaires en mer, il y a eu des incursions aériennes et militaires. Les appareils de détection et de communication ont été rendus obsolètes par le passage de ces phénomènes.

« On est face à des choses qui font face à toutes sortes d’éléments : eau, air. A notre stade, on ne peut pas dire qu’on sait » explique Sylvain Matisse. Et d’ajouter : « Cela défie les lois de la physique telles qu’on les connaît. »

Par ailleurs, ces observations de l’armée américaine concordent avec d’autres réalisées par le MUFON. S’agit-il d’engins de pays alliés ? Venant de la Chine ou d’ailleurs ?

Les enjeux de protection des territoires sont tels que quelles que soient les origines de ces phénomènes, le CIPO souhaite absolument que le sujet OVNI soit pris au sérieux par le gouvernement français, avec les études que cela mérite… et sans forcément rejeter d’autres pistes… si celles-ci sont explorées sérieusement.

EM


EUROPE 1 -Enfin la vérité sur les ovnis

29/06/2021

Deux heures d’actualité avec toute la rédaction d’Europe 1 autour d’Isabelle Millet. Des invités mais aussi des débats d’actualité, notamment à 18h30 avec les Grandes voix d’Europe 1 et à 19h15 autour d’Isabelle Millet et d’un invité.

Invités :

– Thierry Saussez, conseiller en communication et ancien directeur du Service d’Information du Gouvernement.

– Philippe Baumard, professeur au CNAM et directeur du laboratoire Sécurité, défense et renseignement.

– Franck Maurin, ufologue, historien des phénomènes OVNI et des faits recensés. Il est membre du collectif CIPO (Collectif d’intervenants sur le phénomène OVNI) qui prépare un rapport à paraître le 28 juin et auteur des ouvrages Les mystères du phénomène OVNI de la préhistoire à nos jours (Ed. La Vallée Heureuse) et Énigmes spatiales (Ed. De Vinci).

– Luc Dini, ingénieur de constructions aéronautiques et président de la Commission Sigma 2 au sein de l’Association aéronautique et astronautique de France (3AF), qui étudie tous les cas d’OVNI inexpliqués dans le monde et prévoit de sortir un rapport cet été.


MUFON FRANCE : Quid du rapport américain de l’UAPTF et du rapport français Sigma 2 ?

27/06/2021
Crédit illustration Getty

Suite à la sortie du rapport préliminaire du Pentagone sur les Ovnis, je vous partage cet entretien entre Sylvain Matisse et JFO tous deux enquêteurs certifiés MUFON France. C’est une très bonne analyse que je partage également. Selon moi c est une avancée car le Pentagone admet quand même à la face du monde leur impuissance face à ces choses et je ne pense pas qu’ils l’auraient admis aussi ouvertement s’ils avaient été certains que ce soit Chinois ou Russe. Depuis quand les Etats font-ils leurs aveu de faiblesse devant la presse pour avertir leurs rivaux ?

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici


Le rapport d’avancement SIGMA2 2021

26/06/2021

Le rapport d’avancement SIGMA2 2021 ainsi que l’annexe concernant l’étude du cas Aguadilla sont désormais accessibles sur le site 3AF SIGMA2.

L’accès est gratuit pour les membres de 3AF.

Compte tenu de l’intérêt manifesté pour les travaux de la CT SIGMA2 , 3AF a pris la décision de mettre dès maintenant le rapport complet, ainsi que l’annexe sur l’étude du vas Aguadilla, en accès direct aux lecteurs non membres cotisants, moyennant une contribution aux frais de gestion.

Nous remercions les lecteurs intéressés pour leur soutien à la 3AF. En effet, notre association permet non seulement de réunir des experts (bénévoles) de divers domaines, mais aussi de bénéficier d’une image reconnue et crédible, comme l’AIAA américaine, et donc de préparer d’éventuelles rencontres à venir sur le sujet, si cela peut être envisagé.

Lire la suite


Ovni : les experts français de « Sigma2 » dévoilent leur rapport après 8 ans de recherches

26/06/2021

Source : Maxisciences

Crédit illustration : GETTY

Alors que le renseignement américain s’apprête à rendre public un rapport très attendu sur les OVNI, en France, la commission technique « Sigma2 » vient d’émettre un long rapport, fruit de huit ans de recherches sur la question.

Va-t-on enfin pouvoir lever les mystères qui gravitent autour des OVNI ? C’est en tous cas l’ambition du travail de « Sigma2 », une commission technique qui rassemble chercheurs, ingénieurs, militaires et astronaute français. Elle vient de communiquer un rapport de 377 pages que s’est procuré Le Parisien. L’objectif ? Dresser un état des lieux de la question des Ovnis en France en analysant les recherches et les études de cas répertoriées.

Les Ovnis, un sujet peu documenté en France

Les chercheurs les appellent timidement les PAN : Phénomène Aérospatiaux Non-identifiés. Aux Etats-Unis, le sujet est étudié très sérieusement, notamment depuis l’existence rendue publique d’un programme d’identification des menaces aérospatiales avancées (AATIP) en 2017 et la déclassification de vidéos troublantes de l’armée. Le renseignement américain s’apprête d’ailleurs à rendre un rapport très attendu sur la question.

En France, peu de scientifiques semblent s’être saisis de la question. Peut-être par peur de passer pour fou. Quoi de pire en effet pour un scientifique, que d’être taxé d’irrationnel ? Pour pallier à ce vide, l’Association aéronautique et astronautique de France (3AF) dont est issue, la commission technique Sigma2, a dévoilé un long rapport sur la question. Parmi ses membres, on compte des chercheurs, ingénieurs, militaires et même l’astronaute Jean-François Clervoy, avec qui Gentside a d’ailleurs eu la chance d’échanger en 2020.

Des émissions électromagnétiques en cause ?

« L’objectif est d’apporter un point de vue technique et scientifique sur un certain nombre de constats, explique son président Luc Dini, ingénieur de constructions aéronautiques, qui avertit : « Je dis bien : point de vue. Il y a beaucoup de points d’interrogation. » Si dans le « cas Cougar » (NDLR : un PAN observé par l’hélicoptère Cougar de la marine chilienne en novembre 2014), l’analyse des données radars et infrarouges de la commission a mis en lumière qu’il s’agissait d’un Airbus A340, dans d’autres cas, le doute reste permis.

Par exemple, les chercheurs n’expliquent toujours pas les accélérations fulgurantes, les rebroussements ou les changements brutaux de trajectoire souvent décrits par les témoins d’ovnis. Ayant écartés l’hypothèse des engins les plus rapides connus, la commission ne se risque pas non à désigner la responsabilité de l’Etat, ou affirmer qu’il pourrait s’agir d’extraterrestres.

En revanche, ces spécialistes relèvent notamment des constatations récurrentes et pour le moins mystérieuses, qui pourraient s’expliquer par des émissions électromagnétiques : l’absence de bruit souvent évoquée, les interférences avec les équipements électroniques, les pertes de mémoire chez certains témoins aussi, ou encore plus étonnant le vieillissement de la végétation sur les lieux.

Un appel à l’intérêt scientifique et au partage des données

« Les hypothèses sur les causes restent ouvertes et nous devons être prudents au vu du faible nombre d’échantillons disponibles« , préviennent les auteurs. « Les progrès viendront de la collecte et du partage de données comme de l’intérêt des scientifiques pour s’attaquer à l’étude de ces phénomènes en les confrontant aux lois et aux théories en étude », conclut le rapport.

« Une partie des réponses se trouvent dans les données du passé« , estime Luc Dini, évoquant le cas jugé « très intéressant » du RB-47, l’avion de l’US Air Force qui a été suivi sur 1300 km par une « grande lumière brillante » émettant des ondes radio en juillet 1957.

« Est-ce qu’ils ont quelque part les archives qui décrivent précisément les signaux qui ont été enregistrés ? Qu’est-ce qui empêche de mettre noir sur blanc les informations sur le signal et son analyse ? » lance Luc Dini au sujet des informations détenues par l’armée ou le renseignement américain. Car Sigma2 attend beaucoup (comme nous tous) du rapport de l’UAP Task Force sur les Ovnis. Reste à savoir s’ils vont vraiment partager leurs données, estime le scientifique.


Sortie du rapport de la commission Sigma2

01/06/2021

A l’approche des très attendues révélations du pentagone aux USA, en France la commission savante Sigma2 sort la Synthèse de son rapport d’avancement;

Le rapport de synthèse du rapport d’avancement SIGMA2 2021, retrace les travaux menés depuis 2016 tant dans le suivi des travaux étrangers (travaux britanniques, russes également) et de l’actualité US, que dans l’exploration de cas récents ou du passé, sous l’angle de la physique et de l’observation. Le rapport d’avancement sortira bientôt et rendra compte d’une progression dans l’étude de certaines observations faites dans différents lieux et à différentes époques, tout comme dans l’analyse approfondie de cas récents. Nos analyses de cas récents, accompagnés de données, ne révèlent pas d’évènements extraordinaires, mais mettent en oeuvre des techniques d’analyse qui seront utiles par la suite.

Les études de cas passés sont révélatrices de certains invariants remarquables qui semblent ressortir des comparaisons entre observables physiques.
Le rapport de synthèse est une invitation à la lecture du futur rapport à sortir qui sera mis à disposition des membres de 3AF dans un premier temps. Nous remercions les membres de la commission SIGMA2 ainsi que les organismes qui leur ont apporté leur concours.

Source


La commission Sigma2 se penche sur le film OVNIs : affaire d’Etats

19/05/2020

                Source https://www.3af.fr/

 

Oui, mais affaire de sciences aussi !

Le film OVNIs Affaire d’Etats réalisé par Dominique Filhol a suscité beaucoup de questions et d’intérêt tant sur les fameuses vidéos Infrarouge que sur le programme de recherche AATIP, dont l’existence a été reconnue par le Pentagone. Ce programme supporté par la DIA (Defense Intelligence Agency) a soulevé des questions, sur son existence, son contenu éventuellement en lien avec les UFOs ou pas, ainsi que la communication qui l’a accompagné depuis fin 2017…Nombreux épisodes dignes d’une série télévisée (voir Unidentified : Inside America’s UFO Investigation), pilotée par la firme TTSA qui a également publié les vidéos et dévoilé le programme AATIP auquel elle participait. Ils se concluent par  la reconnaissance par le Pentagone de l’existence de ce programme dont les thèmes exotiques, sur les meta matériaux, la propulsion dans le vide par warpdrive ,etc…suggèrent une recherche qui dépasse largement l’altitude et la portée des menaces aérospatiales classiques, celles des drones d’aujourd’hui ou de demain, pour côtoyer la science futuriste, pour ne pas dire la science-fiction.

Lire la suite sur Le site de la 3AF

 

Petit Rappel sur la SIGMA2

La Commission Technique de 3AF, initialement intitulée PAN, puis SIGMA, a été créée en 2008 et devient SIGMA2 en avril 2013. C’est une société savante dans les domaines aéronautique, spatial et de défense, dont le rôle est l’analyse scientifique et technique des cas “D” inexpliqués (selon la terminologie GEIPAN). Son travail est parallèle et coordonné avec celui du GEIPAN en France et d’organismes institutionnels ou pas, à l’étranger (ex CEFAA chilien). L’analyse technique de cas non expliqués fait suite aux enquêtes de terrain menées par les services institutionnels dans un périmètre circonscrit à l’environnement terrestre proche et atmosphérique jusqu’à l’ionosphère, jusqu’à à l’espace pour les corps en orbite captés ou soumis à l’attraction terrestre. Pour mener à bien ses travaux, SIGMA2 réunit un large faisceau d’expertises (ingénieurs de l’industrie ou du secteur étatique, spécialistes de Défense Aérienne, radar, Electromagnétisme, spécialistes retraités de la DGA, du CNES, astronaute, officiers en retraite, pilote, analyste,…astrophysicien, médecin…). 


%d blogueurs aiment cette page :