CRASH D’OVNI AU KAZAKHSTAN ?

11/07/2018

Source Fredzone

Le Kazakhstan fait la une de nombreux médias depuis la semaine dernière et plus précisément depuis le crash d’un OVNI. D’après les autorités locales, le mystérieux appareil se serait écrasé à proximité d’un village, provoquant un incendie sur une centaine d’hectares.

L’incident se serait produit en fin de semaine dernière, à proximité d’un village situé dans le sud du territoire kazakh : Bostandyk.

Un OVNI se serait écrasé au Kazakhstan la semaine dernière

L’objet se serait ensuite précipité vers le sol et il aurait explosé à l’impact, faisant trembler les maisons des alentours et provoquant un important incendie à travers la steppe. Les flammes se seraient effectivement étendues sur un peu plus de cent hectares.

D’après les médias locaux, les autorités auraient coupé les communications mobiles dans toute la région seulement quelques minutes après le crash.

Les habitants des villages alentours se seraient pour leur part précipités sur les lieux du crash et ils auraient alors découvert au milieu des flammes un objet en métal partiellement enterré dans le sol, un objet comporté une trappe et une valve. Un autre objet plus petit se trouvait plus loin.

Selon un témoin dont l’identité n’a pas été révélée, l’objet était plutôt doux au toucher. De leur côté, les autorités ont fait allusion à une balle métallique de trois mètres de diamètre à moitié fondu.

Un satellite ou une sonde ?

Les pompiers sont rapidement intervenus sur place, mais ils ont eu du mal à maîtriser le feu en raison de la sécheresse qui s’est abattue sur la région ces dernières semaines et des vents puissants balayant la steppe. Il leur a ainsi fallu pas moins de quatre heures pour parvenir à éteindre le feu.

Pour le moment, personne n’a encore été en mesure d’identifier l’OVNI. Beaucoup pensent cependant qu’il s’agit d’un satellite ou d’une sonde, mais aucun gouvernement n’a confirmé la chose.

La Russie procède très souvent à des lancements dans la région, mais les autorités russes n’ont pas encore publié de communiqué et on ne sait donc pas si ce mystérieux objet leur appartient.

Compte tenu des filtres déployés par le Kazakhstan, l’histoire de ce crash a mis du temps à sortir du territoire. Les rapports des autorités locales n’ont pas non plus été rendus publics.

En l’état et faute d’informations supplémentaires, la prudence est donc de rigueur et tous les éléments entourant l’affaire sont bien entendu à prendre au conditionnel.

 

Source

 

Publicités

La vérité est ailleurs ! Des centaines d’observations d’ovnis et d’extraterrestres» signalés à la police au Royaume-Uni

17/02/2018

Les forces de police britanniques ont reçu 382 rapports d’OVNIS ou d’observations d’aliens depuis 2015.
Crédit image : GETTY FILE PICTURE
Crédit texte: express.co.uk/

Par TOM PARFITT
Publié le 11 février 2018

Article source :express.co.uk- Traduction Era pour 

 

Près de  400 observations d’extraterrestres et d’OVNIS ont été rapportées aux forces de police britanniques au cours des trois dernières années, selon les chiffres de choc vus par Express.co.uk.

En 2015 les agents de tout le pays ont reçu 146 appels en rapport avec des activités extraterrestres supposées de la part de résidents préoccupés.

En outre, 124 appels de ce type ont été adressés aux forces de police en 2016, le nombre d’observations d’extraterrestres et d’OVNIS ayant été ramené à 112 l’année dernière.

Le nombre total d’appels reçus par les agents au cours de la période de trois ans était de 382.

 Mais le chiffre réel est susceptible d’être beaucoup plus élevé, puisque 16 des 46 unités de police du Royaume-Uni n’ont pas répondu aux demandes de liberté d’information d’Express.co.uk.

Nick Pope, un ancien enquêteur sur les OVNIS pour le ministère de la Défense, a déclaré: « Il y a une sous-déclaration massive des OVNIS, parce que les témoins ont peur d’être ridiculisés ou de ne pas être crus.

« Même s’ils décident de se manifester, beaucoup de gens ne savent pas qui contacter.

« Certaines personnes contactent la police, certains contactent des bases militaires, des aéroports ou des observatoires, et d’autres contactent des groupes de recherche ufologiques privés ou les médias.

« Suite à la fin du projet OVNI du ministère de la Défense en 2009, il n’y a plus personne au gouvernement qui rassemble tout cela.

« C’est une grande honte, parce que nous sommes beaucoup moins susceptibles de résoudre le mystère OVNI sans  quelqu’un qui essaye de rassembler toutes les informations et de donner un sens à cela.

Nick Pope, un ancien enquêteur de l’OVNI, a déclaré que les observations de soucoupes volantes étaient «sous-déclarées»
Crédit : express.co.uk/

 

 

La police d’Avon et  de Somerset ont reçu plus d’appels sur les activités extraterrestres et OVNI que toute autre unité, avec des agents ayant reçu 124 signalements de ce genre depuis 2015.

La police du Yorkshire de l’ouest a enregistré le deuxième volume le plus élevé d’appels liés aux extraterrestres, avec 34 rapports au cours des trois dernières années.

Et la police du Nord du pays de Galles  a déclaré avoir été appelée pour 30 incidents au cours de la même période.

La polive d’Avon et de Somerset a reçu 124 appels concernant des activités extraterrestres.
Crédit : express.co.uk/GETTY FILE PICTURE

 

Le Dr Neil Dagnall, expert en parapsychologie à l’Université métropolitaine de Manchester, a déclaré que la croyance des gens envers les extraterrestres est liée au «désir d’expliquer l’inexpliqué».

Il a dit: « Les aliens sont un archétype culturel – ils font partie de notre conscience sociale.

« Ils fournissent également un récit qui permet de comprendre et de résoudre les développements technologiques et les incertitudes.

« Ceux-ci incluent des notions liées à l’idée que les aliens protègent la Terre et ont empêché les guerres.A l’intérieur de cette histoire, ces questions ont une cohérence et une signification. »

Source

Mise à jour Area51blog le 17-02-2018 à 19h00

 


Statistiques mondiales d’observations ovnis transmises par le siège du Mufon pour janvier 2018

11/02/2018

The Mutual UFO Network (MUFON)
logo du MUFON via Wikipédia

Hugues noël 

« Bonjour à toutes et à tous,
Voici les statistiques mondiales d’observations ovnis transmises par le siège du Mufon concernant le mois de janvier 2018.
Je vous souhaite une bonne lecture, juste une précision, ces observations sont en cours d’enquêtes. »

Country Number of Reports

UNITED STATES  (USA)495
UNITED KINGDOM ( Royaume-Uni)45
CANADA 44
FRANCE 31
AUSTRALIA( Australie) 6
INDIA (Inde)6
NETHERLANDS (Pays-bas)5
GERMANY ( Allemagne)4
MEXICO( Mexique) 4
BRAZIL( Brésil) 4
ARGENTINA (Argentine)4
PUERTO RICO ( Porto-Rico)3
PERU ( Pérou)3
COLOMBIA (Colombie)2
UKRAINE 2
IRELAND ( Irlande)2
SPAIN (Espagne)2
CONGO 2
POLAND(Pologne) 2
ITALY (Italie)2
ALGERIA(Algérie) 2
AUSTRIA(Autriche) 1
SLOVAKIA (Slovaquie)1
FRENCH POLYNESIA(Polynésie Française) 1
GUATEMALA (Guatemala)1
RUSSIAN FEDERATION (Russie) 1
OMAN 1
CHINA( Chine) 1
ALBANIA (Albanie)1
SWITZERLAND (Suisse)1
DOMINICAN REPUBLIC (Dominique républicaine)1
TURKEY(Turquie) 1
BAHAMAS 1
MACEDONIA(Macédoine) 1
CROATIA (Croatie)1
ANTARCTICA(Antarctique) 1
TAIWAN 1
MALAYSIA(Malaisie) 1
ROMANIA(Roumanie) 1
NEW ZEALAND(Nouvelle-Zélande) 1
CYPRUS( Chypre) 1
TOTAL: 690

LOGO- AE CREATION-Alex Esco

Nous remercions notre ami Hugues Noel correspondant des caraïbes pour ce partage de l’information .

 

 

 

 

Mise à jour Area 51 blog, le : 11/02/2018 à 17h45.


David Fravor, ancien pilote de l’US Navy exhorte les dirigeants du monde à prendre la menace extraterrestre au sérieux

05/01/2018

Credit Photo thesun.co.uk

Source : Fox News

Par Hugo Daniels et Emily Saul pour le New York Post |The Sun

Traduction Era pour 

si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Un pilote américain qui prétend avoir poursuivi un engin extraterrestre a averti les dirigeants du monde de prendre au sérieux les observations d’OVNIS.

David Fravor, ancien pilote de l’US Navy, a pris la défense de Luis Elizondo, ancien officier des renseignements du gouvernement américain, qui a révélé la semaine dernière qu’il dirigeait un véritable département de recherche sur les OVNIS au Pentagone, appelé Advanced Aviation Threat Identification Program (AATIP). de 16 millions de livres sterling (22 millions de dollars) d’argent des opérations secrètes du Congrès.

Elizondo a obtenu la publication de vidéos du Département de la Défense des États-Unis, déjà classées, sur les rencontres d’OVNIS – dont l’une montre le vaisseau que Fravor a vu partir à une vitesse incroyable.

Le commandant Fravor, 53 ans, pilotait l’un des deux chasseurs sur une mission d’entraînement de routine à environ 100 miles dans l’océan Pacifique au large de San Diego quand ils ont été détournés pour vérifier un avion repéré sur le radar de leur croiseur l’ USS Princeton.

Les opérateurs ont  déclaré qu’ils avaient repéré une douzaine d’engins mystérieux pendant deux semaines, mais qu’ils n’avaient pas déployé d’avions habités lorsqu’ils se sont présentés.

L’objet est apparu pour la première fois à 80 000 pieds, puis s’est précipité vers la mer, s’arrêtant à 20 000 pieds et planant avant de disparaitre du radar.

Lorsque le commandant Fravor est arrivé, il a vu un engin blanc planant à 50 pieds au-dessus d’une perturbation dans l’océan.

Il a dit: « il avait un déplacement erratique – cette chose de 40 pieds de long en forme de tic tac blanc, sans ailes.

« C’était une journée claire avec un fond bleu et c’était parfaitement blanc. Nous n’avons vu aucun hublot, aucune forme de propulsion, rien, juste un gros objet blanc.

« Il était arrondi aux deux extrémités et avait un corps cylindrique arrondi, identique de l’ avant à l’arrière.

« Je ne pouvais pas dire de quoi il était fait, il était blanc brillant mais il ne reflétait pas beaucoup de lumière. »

Fravor s’est dirigé vers lui et l’engin  commença à monter vers lui, le dépassant à environ 12 000 pieds. Il pense qu’il se trouvait à moins d’un demi-mille de celui-ci.

Il a dit: « J’ai littéralement poursuivi la chose et cela a commencé à nous refléter, c’était comme si nous avions pris conscience que nous étions là. J’ai coupé à travers pour voir si je pouvais me rapprocher et il a rapidement accéléré et a disparu. En l’espace d’une seconde, il était parti. « 

Interrogé sur ce qui se passait dans son esprit, il a dit: « Je pensais que c’était assez étrange. » En 16 ans de vol, je n’avais jamais rien vu de tel, rien qui puisse planer et grimper à ce rythme, accélérer et disparaître. .

« J’étais plus curieux qu’effrayé. Je voulais voir jusqu’où je pouvais m’approcher, pour voir ce que c’était. « 

Les deux avions de chasse ont reçu l’ordre de se rendre à un point de rendez-vous à 60 miles de là.

Cependant, l’opérateur radio sur le Princeton a ensuite transmis par radio et a déclaré que l’appareil mystérieux s’était présenté devant eux.

À ce moment, un autre avion a été envoyé pour enquêter et enregistrer des images radar de l’avion. La vidéo de 90 secondes montre l’objet de forme oblongue planant avant qu’il ne s’élance vers la gauche à ce qui semble être une vitesse sans précédent.

Fravor a déclaré: «Cela a bloqué le radar, vous ne pouviez pas le verrouiller avec un radar conventionnel, vous pouviez le suivre passivement et le voir, mais si vous essayiez de saisir une serrure, cela ne vous permettait pas de le faire.

« Quand il s’élance et qu’il se place sur le côté, ce qui représente une distance importante à parcourir en très peu de temps, nous parlons des miles, cette chose est là et  poof et en  une seconde environ elle est sur le côté de l’écran.

« Vous regardez la vidéo, il n’y a pas de canal d’échappement, il n’y a aucune indication de la façon dont cette chose se déplace. Pour avoir vu beaucoup d’avions différents, il y a toujours un point où l’échappement sort. J’étais assez près visuellement pour dire qu’il ‘n’y avait rien de tel. « 

Il a insisté sur le fait que l’objet était d’origine extraterrestre.

Il a dit: «Je sais ce que j’ai vu, c’était impressionnant, il avait une performance incroyable, évidemment je n’étais pas en situation de combat, si j’avais eu cette démarche j’aurais eu les mains sales car cette chose n’était pas hostile.

«Honnêtement, je ne pense pas que les humains aient la technologie pour faire ce que cette chose a fait, ni que le corps humain puisse supporter des accélérations comme ça, c’est une technologie incroyable pour aller dans l’espace, redescendre et rester en sustentation au dessus de l ‘eau.

«Je sais ce que j’ai vu et les trois autres personnes qui étaient là l’ont vu en même temps, je pense que vous auriez du mal à remettre en question ma crédibilité en matière de pilotage, je suis tout à fait sain d’esprit, je ne prend pas drogues.

« Nous l’avons vu et chassé physiquement et nous sommes les seuls à avoir approché l’une de ces choses. »

Fravor appelle maintenant l’expert de l’espace britannique Stephen Hawking à visionner la vidéo et à donner son avis.

 

 

(Photo du dossier: Le physicien Stephen Hawking quitte la scène lors d’une annonce de l’initiative Breakthrough Starshot avec l’investisseur Yuri Milner à New York le 12 avril 2016. (REUTERS / Lucas Jackson))

Il a dit: « Ils devraient parler à Stephen Hawking. C’est un homme brillant, j’aimerais entendre ce qu’il pense à ce sujet. Ils ont dit qu’ils parlaient à d’autres physiciens théoriciens comme lui des possibilités. « 

Et dans un sévère avertissement aux gouvernements du monde entier, il a ajouté: « Nous devons tous prendre ces espèces au sérieux, car nous ne connaissons pas l’intention de ces choses, si elles sont comme ET c’est génial, si elles sont comme la guerre des mondes pas tant que ça.

« Vous pouvez les ignorer et espérer qu’ils vont juste observer, ou vous pouvez faire quelque chose à ce sujet et essayer de comprendre ce qu’ils font et développer la technologie, au cas où ils ont une mauvaise intention. »

Dans une autre vidéo publiée par le gouvernement américain sur l’existence de la vie extraterrestre, onpeut entendre un pilote marmonner : « C’est un p****n de drone, mon frère, » a rapporté le New York Post.

Les images montrent un autre pilote disant: « Il y en a toute une flotte », avant de s’exclamer: « Ça tourne! ».

Le film capture un ovale blanchâtre brillant et un orbe plus sombre alors que les jets, envoyés par le porte-avions Nimitz, poursuivent l’engin.

Le film a été diffusé par le Programme avancé d’identification des menaces aérospatiales du ministère de la Défense, qui a dépensé 22 millions de dollars entre 2008 et 2012 pour enquêter sur des rapports de pilotes militaires et commerciaux d’objets volants non identifiés.

 

eraRemarque de Era   :

Nous suivons cette affaire depuis le début en ajoutant les informations diverses qu’elles soient liées directement ou indirectement à toutes ces allégations mentionnées ça et la dans les médias. Nous avions déjà parlé de cet incident sur notre site Investigation Océanographique et OANIS le 16/10/2017 dans l’article que j’ai traduit : L’US NAVY et le porte avions Nimitz aux prises avec un OVNI en mer.. Voir aussi l’article de Sylvain La Navy confrontée à un OVNI au large de San Diego en 2004 Ce qui est intéressant c’est l’ampleur que prennent ces informations dans les médias britanniques et américains dans le cadre de ce qui semble bien être une divulgation. A suivre…

 

 

Mise à jour Area 51 Blog le – 05/01/2018  à 14h15


Divulgation OVNI – Récupération d’un métal gardée top secret

30/12/2017

Source : L’express.co.uk

Traduction ERA pour

UFO-Pentagon-897506

Source : L’express.co.uk

L’auteur sur les OVNI, Anthony Bragalia, essaie de découvrir la vérité sur les récentes affirmations selon lesquelles le métal des OVNIS a été récupéré lors d’une enquête top-secrète du gouvernement américain sur les OVNIS et stocké dans les locaux d’un milliardaire de l’aérospatiale à Las Vegas.

M. Bragalia a demandé des documents en vertu de la Freedom of Information Act (FOIA) des États-Unis après que l’Express ait soulevé des questions au sujet des allées et venues du métal. Lire le reste de cette entrée »


Le signal, destiné à une hypothétique civilisation extraterrestre, est basé sur une « grammaire cosmique » qui se veut universelle.

21/11/2017

DANIELLE FUTSELAAR / METI.
Une vue d’artiste de l’exoplanète GJ 273b, où le Meti a envoyé un signal radio composé de 0 et de 1.

Des scientifiques ont envoyé un message dans l’espace (et rêvent d’une réponse dans moins de 25 ans)

Article source : huffingtonpost.fr

Par  Gregory Rozieres Journaliste sciences et technologies, responsable de la rubrique .C’est Demain -le : 16/11/2017 11:58


Le signal, destiné à une hypothétique civilisation extraterrestre, est basé sur une « grammaire cosmique » qui se veut universelle.

ESPACE – « E.T. téléphone maison. » Ou plutôt « E.T. es-tu là? » C’est en substance la question qu’ont posée un groupe de scientifiques et d’artistes, en envoyant un message, un signal radio, dans l’espace. La cible? GJ 273b, une exoplanète située à 12,4 années-lumière de la Terre. La porte à côté, à l’échelle de la galaxie. Une initiative polémique, qui ne manquera pas de faire réagir, même si les chances d’obtenir une réponse sont, au mieux, infinitésimales.

 La scène s’est déroulée en Norvège, du 16 au 18 octobre. L’antenne radio EISCAT a émis pendant plus de 30 minutes sur trois jours un code binaire, composé de 0 et de 1, bien particulier à destination d’hypothétiques extraterrestres.
 C’est ce qu’a annoncé ce jeudi 16 novembre le Meti, une organisation scientifique. Son appellation est une référence au vénérable Seti, un institut international qui scrute le ciel à la recherche d’un signal artificiel depuis les années 60 (mais n’a toujours rien trouvé). C’est tout le paradoxe de Fermi, qui passionne les scientifiques, à découvrir dans la vidéo .

 Le Meti, lui, veut passer à la vitesse supérieure. Si l’écoute ne fonctionne pas, pourquoi ne pas essayer de parler? C’est le but de ce message, qui n’est bien sûr pas le premier à être envoyé dans l’espace. Le plus célèbre, et l’un des plus puissants, est celui du télescope Arecibo, propulsé vers l’amas d’Hercule, à 22.000 années-lumière de distance, en 1974.

 Un message simple

Il y a pourtant plusieurs choses nouvelles dans cet envoi, fruit de la collaboration entre le festival de musique espagnol Sonar, à l’occasion des 25 ans de l’événement, et le Meti. Si ce message participe, comme les précédents, à une démarche artistique (18 chansons ont été transmises en octobre), il y a une volonté plus scientifique derrière, explique au HuffPost l’astrobiologiste Douglas Vakoch, fondateur du Meti.

Le message envoyé à GJ 273b est un « tutorial mathématique et scientifique », précise cet ancien membre du Seti. Jusqu’alors, les quelques signaux artificiels envoyés dans l’espace étaient basés sur notre alphabet, sur nos musiques, sur nos sens. Ici, le message envoyé utilisé « Lincos », une sorte de « langue cosmique » imaginée par le mathématicien Hans Freudenthal en 1960.

L’idée: le signal radio est conçu comme un dictionnaire abstrait, présentant d’abord notre façon de concevoir les opérations mathématiques les plus simples, avant de se complexifier, petit à petit.

De plus, le message a été répété sur trois jours, pour être certain que d’hypothétiques observateurs lointains ne croient pas à une coïncidence, à un simple « bug », comme ceux qui déçoivent régulièrement les astronomes terriens.

Une réponse rapide, mais très (très) hypothétique

Enfin, l’exoplanète visée, GJ 273b, est l’une des plus proches de la Terre à être considérée comme possiblement habitable. C’est à dire située à la bonne distance par rapport à son étoile pour l’apparition, à la surface, d’eau liquide (essentielle au développement de la vie que nous connaissons).

GJ 273b, qui orbite autour de l’étoile de Luyten est située à 12,4 années-lumières. Cela représente quelque 117.000 milliards de kilomètres. Cela peut sembler gigantesque, mais à l’échelle de notre galaxie, qui fait quelque 1,5 million d’années-lumière, c’est la porte à côté.

« Nous avons choisi l’étoile de Luyten car c’est la plus proche qui peut être ciblée par le transmetteur Eiscat », explique Douglas Vakoch. En effet, Proxima b, l’exoplanète découverte l’année dernière et située à moins de 5 années-lumière, n’est pas visible depuis la Norvège, où se trouve l’antenne utilisée par le Meti.

Il faudra donc 12,4 années au signal (qui voyage à la vitesse de la lumière) pour atteindre GJ 273b. Potentiellement, cela veut dire que si d’hypothétiques extraterrestres écoutaient le message et décidaient d’y répondre, nous pourrions recevoir leur communication d’ici moins de 25 ans.

Sauf que, même Douglas Vakoch le concède, les chances sont infinitésimales. « Pour cela, il faudrait que la galaxie toute entière soit remplie de vie intelligente. Si ce n’est pas le cas, il faudra sonder des centaines, voire des milliers d’étoiles, avant d’avoir une chance réaliste de recevoir une réponse. »

Bouteille à la mer

A laser beam launched from VLT´s 8.2-metre Yepun telescope crosses the majestic southern sky and creates an artificial star at 90 km altitude in the high Earth´s mesosphere. The Laser Guide Star (LGS) is part of the VLT´s Adaptive Optics system and it is used as reference to correct images from the blurring effect of the atmosphere. The picture field is crossed by an impressive Milky Way, our own galaxy seen perfectly edge-on. The most prominent objects on the Milky Way are: Sirius, the brightest star in the sky, visible at the top and the Carina nebula, seen as a bright patch besides the telescope. From the right edge of the picture to the left, the following objects are aligned: the Small Magellanic Cloud (with the globular cluster 47 Tucanae on its right), the Large Magellanic Cloud and Canopus, the second brightest star in the sky.
crédit -ESO

 Mais alors pourquoi envoyer une telle bouteille à la mer? « Une seule a peu de chance d’atteindre son public. Mais si vous envoyez des milliers ou des millions de bouteilles, l’une d’elle pourrait bien s’échouer sur une côte cosmique habitée par une civilisation avancée », veut croire Douglas Vakoch.Tous les scientifiques ne sont pas de cet avis, loin de là. « Je trouve que c’est un peu du gadget. La chance d’une réponse est extrêmement faible », estime Jean Schneider, astronome au CNRS. D’abord, car c’est un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais aussi car « même si on utilise un langage mathématiques, cela reste anthropomorphe. On ne sait pas quelle pourrait être la psychologie, la science » d’éventuels extraterrestres, précise-t-il.

Le chercheur privilégie plutôt d’écouter au maximum l’espace, à la recherche de « fuites technologiques, de messages non-intentionnels ». Autre piste prometteuse pour Jean Schneider, qui a mis au point l’un des catalogues les plus complets d’exoplanètes: le projet Starshot de Stephen Hawking, qui ambitionne d’envoyer de minuscules vaisseaux vers des exoplanètes proches. Une « démarche d’explorateurs ».

Le risque d’une réponse

Jean Schneider ne veut pour autant ni décourager, ni interdire ce genre d’initiative. Ce qui n’est pas le cas d’autres scientifiques. Depuis que le Meti a annoncé qu’il comptait tout faire pour contacter d’hypothétiques extraterrestres, en 2015, des voix se sont élevées contre cette idée.

Un débat qui peut se résumer ainsi: si nous envoyons des messages dans l’espace, nous signalons notre présence à de potentielles civilisations avancées, sans rien savoir d’elles. Et si des aliens à la technologie avancée envahissaient notre monde en remontant à l’origine du message? C’est un peu ce que redoute Stephen Hawking.

L’astrobiologiste Dirk Schulze-Makuch affirme lui que les conséquences de ce genre de message sont si grandes que l’envoi d’un tel signal devrait faire l’objet d’un débat citoyen et ne pas être simplement décidé par « un petit groupe de scientifiques« .

Si Douglas Vakoch aimerait que l’ONU « mette en place une grande discussion internationale sur la question », il estime pourtant qu’en attendant, les scientifiques « ont la responsabilité d’encourager cette discussion« . Le Meti avait ainsi évoqué la question lors de différentes conférences cette année.

Ce qui n’empêche pas l’organisation de continuer à lancer ses bouteilles à la mer. En avril, une nouvelle salve de signaux sera envoyée vers GJ 273b. D’autres planètes proches, comme Ross-128b, découverte récemment, seront également visées.

Et pour Douglas Vakoch, même si ces messages restent sans réponse, le fait d’arriver à réussir un tel projet, qui se pense sur des décennies, voire des siècles, sera déjà une victoire pour une « humanité qui n’est pas très forte pour agir sur du temps long« .

Source

Mise à jour Area 51  blog-le 21-11-2017 à 13h10


Un triangle noir dans un champ avec deux occupants en Angleterre -RR3

25/10/2017

Reconstitution illustrée par
d’OVNI arrangée par l’investigateur d’OVNI Philip Mantle

Article sourceexpress.co.uk  traduction Era pour  

 

Par JON AUSTIN
Publié le 25/10/2017 – info de Phlip mantle

Un homme relate comment « le temps s’est arrêté » après avoir été observé par l’équipage d’un OVNI triangulaire bizarre, qu’il prétend avoir vu planant au-dessus d’ un champ.

Philip Shepherdson a révélé la rencontre qu’il dit avoir vécue près de York dans le Yorkshire du Nord.

Il conduisait un scooter sur des chemins de campagne près de Easingwold, quand en tournant à gauche vers Huby,  il a été distrait par quelque chose.

Il a dit: «J’ai regardé à ma gauche et mon cœur a été retourné par ce que j’ai vu.» Planant dans un coin d’un petit champ il y avait un objet noir de forme triangulaire.

Je me suis arrêté pour mieux voir, n’en croyant pas mes yeux. »

Le témoin a dessiné son propre croquis de ce qu’il dit avoir vu.

Les OVNIS en forme de triangle figurent  parmi les plus fréquemment rapportés, particulièrement aux États-Unis où des centaines sont vus chaque année.

Certains chercheurs de vérité croient qu’ils s’agit des vaisseaux spatiaux extraterrestres, tandis que d’autres croient qu’ils s’agit d’engins top-secrets construits par les gouvernements dans le cadre  des projets expérimentaux.

M. Shepherdson a ajouté: « L’objet était lisse sans surfaces de contrôle et sans arrêtes et au sommet il y avait un cockpit avec une silhouette à l’intérieur.

« Tout ce que je pouvais voir était une forme de casque  noir et une sorte de combinaison noire.

 

M. Shepherdson sur le site de sa terrifiante rencontre

«à côté de l’engin, j’ai maintenant réalisé qu’il y avait deux autres silhouettes minces qui portaient aussi des combinaisons noires et ils essayaient de pousser le véhicule dans le champ voisin peut-être pour le dissimuler parmi les céréales debout.»

« ils ont brusquement arrêté pour regarder dans ma direction » la silhouette à l’intérieur du cockpit s’est aussi retournée pour me regarder.

« je me sentais figé par la peur. » Je tremblais. Le silence était étouffant,nous nous regardions les uns les autres et j’ai ressenti qu’une certaine forme de contact s’établissait, mais je ne sais pas ce que c’était.

« le temps semblait s’arrêter. »

Carte
fr.wikivoyage.org

Source


%d blogueurs aiment cette page :