03/08/2012

Investigations UFO et Science

 
Note  sylv1 , adm
le no 62 de top secret magazine est en vente voici en résumé la présentation de Roch Saüquere sur son magazine:
« Nous rappelons que le magazine TOP SECRET est ouvert à tous les chercheurs et ne prétend pas imposer sa vérité. La rédaction invite simplement ses lecteurs à se poser les questions qu’elle se pose, sans chercher à les conduire vers un postulat qu’elle aurait arrêté à l’avance.
TOP SECRET, édité par Eden Edition, organe de presse réellement indépendant, se veut un instantané de la recherche dans le domaine des énigmes et des mystères en tous genres, et donc un incitateur aux questionnements.Dépêchez-vous de découvrir ce numéro pendant qu’il est encore facile de le trouver.Si votre commerçant habituel ne connaît pas encore le magazine, vous pouvez lui demander de le commander aux NMPP avec la référence suivante : M 01857. Il devrait alors…

Voir l’article original 312 mots de plus


03/08/2012

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

Note adm:

Ce document est un premier travail de regroupement mis en ligne au format PDF suite à nos recherches documentées en support et ou informations , le chapitre 2 intitulé synthèse et investigation.

Pour les sites qui désirent reprendre ce travail:

C e document PDF peut être repris si toutes les sources y figurent dont notre  site bannière inclue et textes, ce document ne doit être modifié,  l’intégralité originale doit être respectée merci.

synthèse oanis et Océans

Cliquez sur l’image PDFpour accèder au document

Voir l’article original


Michio Kaku – Rencontres extraterrestres : quand Bambi rencontre Godzilla !!

03/08/2012

Voilà un article que je dédie tout particulièrement  à Sylv1 que je sais très fan de Michio Kaku et de sa philosophie  😉

Michio Kaku - Rencontres extraterrestres : quand Bambi rencontre Godzilla !!

 Professeur en physique théorique à New-York,Michio Kaku, né en 1947, est très actif sur la scène scientifique internationale.

En réponse aux questions sur l’existence d’une vie extraterrestre et sur ce qui se cache derrière le nombre important d’ observations d’OVNI à travers le monde; ce  physicien renommé a fait des déclarations fracassantes sur CNN le 19 Juillet 2012.

Une rencontre dont il faut se méfier

Michio Kaku a déclaré sur CNN que « si nous rencontrons des extraterrestres, ils sont susceptibles d’être amicaux.»

Mais, si les Humains devaient faire face à des extraterrestres hostiles, Michio Kaku pense « que ce serait comme si Bambi rencontrait Godzilla. S’ils sont si avancés, ils peuvent atteindre la terre d’une étoile lointaine. ils auraient donc déjà des milliers d’années d’avance sur nous en matière de technologie, et nous ne pourrions rivaliser militairement devant une civilisation avancée.»

Et même si Kaku pense que le point de vue plus optimiste que les extraterrestres sont bienveillants est le plus probable, il estime qu’il faut « se préparer à la possibilité qu’ils ne le sont pas.»

Car si des aliens peuvent voyager dans le cosmos et venir nous rendre visite, ils sont nécéssairement avancés et si leurs intentions sont belliqueuses, nous devrions vraiment nous méfier !

Sa position fait à écho à celle de Stephen Hawking qui est plutôt du côté des experts alarmistes.

Ovni – Ufologie sur besoindesavoir.com

Crédits©DM7.Cecile02

 

http://www.etupdates.com/2012/07/23/cnn-alien-invasion-would-be-like-bambi-meeting-godzilla-according-to-michio-kaku-video/


Etrange village

03/08/2012

Comme l’a suggéré Sylvain dans un post précédent, en cette période de vacances et quand l’actualité Ufologique est un peu plus calme, nous vous proposons une petite pause paranormale avec « Les minutes de l’étrange  » de notre ami Gilles Thomas.

 

Etrange village


LES MYSTERIEUX TRIANGLES EN FRANCE

03/08/2012

 Et les Masses noires avec faisceaux, Boomerangs…

Par Christian Macé 

La masse noire avec faisceaux de Carcès, Var, France, en 1975

 Ce lundi 10 février 1975, vers 20 h 20, M. FRAISSE, épicier à Carcès se trouvait au volant de sa voiture et roulait sur la N562 reliant Brignolles à Carcès.

Parvenu au lieu-dit « La Vieille Grange », il aperçoit une lueur sur le bord de la route. Il n’y prête d’abord pas tellement attention. […]

En prenant le virage, la voiture qui est équipée de quatre phares à iode, éclaire un objet bizarre, immobile à 5 ou 6 mètres du sol.

L’objet se trouve à une cinquantaine de mètres du témoin lorsque le poste de radio de bord se brouille pour finir par ne plus émettre aucun son.

Intrigué par cette masse sombre, M. FRAISSE range son véhicule sur le côté gauche de la chaussée en laissant tourner son moteur au ralenti. Il éteint ensuite les phares pour mieux observer sans descendre de son automobile.

Un objet bizarre se trouvait là, immobile ; un objet dont les dimensions pouvaient être évaluées à une quinzaine de mètres de longueur sur deux mètres de hauteur.

L’engin se présentait comme un seul bloc compact, entièrement noir, sur lequel cependant, cinq ou six hublots rectangulaires étaient visibles. Sur l’extrémité de la partie la plus allongée (voir dessin), il émettait une lueur indéfinissable, jaunâtre et blafarde, un peu comme une lumière que l’on voit à travers une vitre opaque. la même luminosité se retrouvait sous l’objet et à travers les hublots. La lumière émise sous l’engin partait en faisceau conique du centre de la coupole […]

Tiré de la revue OURANOS n° 14 (1975).

À comparer : Masse noire avec faisceaux de Carcès, avec celles de la vague d’OVNI du 05 novembre 1990 en France : voir croquis du livre de Franck Marie « OVNI-Contact », page 465 : cas de Vert-le-Grand (dépt 91) et Vert-St-Denis (dépt 77). Les similitudes sont extraordinaires !

 Les triangles de 1976, en France

 Voir le livre  » Ils ont rencontré des Extraterrestres « , par René Pacaut, Editions Alain Lefeuvre, paru en 1978.

Pages 137-139. Enquête sur place de René Pacaut. Plusieurs témoins observent un Triangle le 18 juin 1976, à Pierre-de-Bresse, vallée du Doubs. Il était un peu plus de 23 H.

Témoignage de Pierre Chateau, mécanicien dans l’aviation civile à Dijon :  » Il m’a suffi de quelques secondes pour m’assurer qu’il ne pouvait s’agir d’un avion, pour de multiples raisons. Tout d’abord, cet engin n’en avait pas la forme et les accessoires lumineux dont il était muni étaient pour le moins bizarres. Dans la pointe du Triangle situé à l’avant, deux lumières blanche et orange clignotaient. Sur le côté du Triangle qui constituait l’arrière de cet engin, deux énormes phares étaient allumés. Et ce n’était sûrement pas des phares d’atterrissage puisqu’ils se trouvaient à l’arrière. De plus, cette étrange machine glissait le plus silencieusement du monde, du nord au sud. Enfin, elle allait beaucoup plus lentement que le plus lent de tous les avions. « .

Puis, citation :  » Si lentement, que Pierre Château a le temps d’aller chercher son appareil photo et de revenir, pour faire, au jugé, trois clichés et que son frère François peut se munir de ses jumelles. Les observateurs se les passent à tour de rôle pour mieux suivre l’OVNI.

Car c’en était un, affirme Mme Château. Les lumières qu’il projetait étaient absolument irréelles et le spectacle était si féérique qu’on ne pouvait en détacher nos yeux.

Les témoins estiment qu’ils ont pu observer l’engin pendant plus de cinq longues minutes avant qu’il ne disparaisse vers le nord, derrière les maisons du bourg.

C’est un spectacle que je n’oublierai jamais, répète Germain Château. Je ne pouvais soupçonner qu’il existe des couleurs aussi belles.

Par malheur les clichés, pris par son fils dans les pires conditions, n’ont pas permis de conserver une image de ce gigantesque Triangle mouvant… « . Fin de citation.

Le livre  » OVNI, la fin du secret « , par Robert Roussel, Editions Belfond, paru en 1978, mentionne cette affaire, pages 267-268 :  » Une forme Triangulaire  » !

Il est question de 3 observateurs militaires : la sentinelle, le brigadier-chef, et le chef de poste du dépôt de munitions du Mussuguet, camp de Carpiagne (CIABC), Marseille. C’était le 04 novembre 1976, vers 21 H 45.

Une forme Triangulaire, émettant une lumière rouge à l’avant, non clignotante, et une lueur blanche intense à l’arrière. Déplacement à petite vitesse. Observé pendant quelques secondes. Il venait de la direction de Marseille en survolant le camp de Carpiagne… Puis l’appareil a disparu à une très grande vitesse dans la direction des monts de La Ciotat. Pas le moindre bruit !

Même ouvrage que celui susnommé.

Pages 121-122.  » Un Triangle avec, à chaque angle, une lumière blanche. « .

Le 26 novembre 1976, à 18 H 05. Près du village de Saint-Nazaire-d’Aude, Aude. Deux témoins. Décollage d’un engin de forme triangulaire, portant des phares blancs éblouissants immobiles. En s’élevant à la verticale, un bruit de soufflerie.

Et citation :  » Au centre de l’engin, lorsqu’ils le virent s’élever dans les airs, ils remarquèrent nettement une lumière rouge comparable à une tuyère. « . 

Lire la suite sur le site de Christian


Un Lt. Colonel parle de ses enquêtes et de la désinformation sur les observations d’ovnis

03/08/2012

 

Récemment au Congrès International d’Ufologie, un ancien pilote de combat s’est approché d’ Antonio Huneeus du site Open Minds et lui a demandé de partager son histoire. Retraité de l’Air Force, les 27 ans d’expérience militaire du  Lieutenant Colonel Dick French l’ont mené autour du monde. Il a piloté des avions de combat au  Vietnam et en Corée,  dirigé les renseinements militaires, et a été exposé à certains des plus grands secrets de nos nations.Sa carrière a commencé à l’ AFOSI (Air Force Office of Special Investigations) (Bureau des enquêtes spéciales de l’armée de l’air) où il a dirigé la supervision afin d’enlever le personnel qui brisait le code de conduite militaire.

French est alors allé à l’école de formation des pilotes et plus tard a été mis dans l’escadron  6004s des renseignements de la sécurité aérienne où sa mission était d’enquêter sur les rapports d’observations d’ovnis. Il collectait toutes  les preuves photographiques, questionnait les témoins sur la taille et la forme de l’objet, sa capacité estimée, et n’importe quel évènement qui entoure l’observation. A la fin , French déclare que ses supérieurs lui ont dit de discréditer ces observations de quelque manière que ce soit. Cette position lui a également permis de se rendre sur les points chauds des OVNIS tout en rencontrant des officiers de haut rang ; Il déclare même avoir rencontré le Colonel Philip Corso.

Tandis que nous enquêtions toujours sur le passé de French, nous savons qu’il était dans l’AFOSI, et qu’une partie de ses tâches consistait à démystifier observations d’OVNI et d’autres événements. On est en train de décider combien de l’histoire de French peut être confirmée, mais Open Minds continuera d’enquêter. Merci à Antonio Huneeus d’Open Minds.

Source : Filer’s  files


%d blogueurs aiment cette page :