Ovnis et Espace-temps

15/08/2012

 

Ovni et Espace-temps vous est présenté par Gilles.T.

Les invités (ées) de cette soirée était Michel Oberson, Johanne, Orion du Poulp-e (Point d’Observation Ufologique Libre Phénomènes Énigmatiques.), Gaetan du R.E.U.B ( Réseau d’enquêtes Ufologiques de Belgique) et Dom (Veilleur Paris-Ouest).

Michel Oberson nous a présenté ses observations et ses recherches sur la géologie et les théories de l’espace-temps et les autres dimensions.

Une soirée consacrée à la Suisse, la Belgique, la France et la province du Québec au Canada. L’espace-temps et les autres dimensions seraient une des nombreuses théories ou spéculations sur l’origine ou la provenance des Ovni. Nous remercions tout les invités (ées) et les auditeurs (trices) pour être venus écouter et participer à la soirée du 10 Août 2012.

Cordialement

ODH Tv.

 


La Nasa résout le mystère d’une photo de Curiosity

15/08/2012

La Nasa a identifié la tache mystérieuse qui apparaissait sur une photo prise par le robot Curiosity juste après son atterrissage sur Mars, concluant qu’il s’agissait -« merveilleuse coïncidence »- de l’impact au sol de son vaisseau transporteur.

La photo suscitait depuis lundi de nombreux commentaires de scientifiques et de passionnés d’astronomie -certains élaborant parfois des hypothèses farfelues- qui s’interrogeaient sur la petite tache, semblable à un nuage de poussière et apparaissant à l’horizon sur une photo envoyée par Curiosity immédiatement après son atterrissage sur Mars, lundi à 05h31 GMT.

Vendredi, lors d’une conférence de presse de la Nasa à Pasadena (Californie, ouest des Etats-Unis), Steve Sell, l’un des responsable de l’équipe en charge de l’entrée dans l’atmosphère, de la descente et de l’atterrissage de Curiosity, a assuré que ce nuage n’était pas une tache sur l’objectif, ni un tourbillon de poussière, comme l’avançaient certains, mais l’impact au sol de la « grue » porteuse qui venait de déposer Curiosity sur Mars.

« Nous avons deux clichés sur lesquels le nuage apparaît, pris par deux appareils photos différents environ 40 secondes après l’atterrissage », a expliqué Steve Sell à l’AFP en marge de la conférence de presse.

« Et sur chaque appareil photo, 40 minutes plus tard, la tache n’est plus là », poursuit-il, précisant que les deux appareils pointaient dans « l’exacte direction » du point de chute du vaisseau transporteur, repéré grâce à des photos prises par les satellites américains en orbite autour de Mars.

Sachant que les ingénieurs de la Nasa ne pouvaient prévoir ni le lieu exact, ni l’axe dans lequel allait se poser le robot, avoir une photo de l’impact de la grue est « une merveilleuse coïncidence », s’est félicité M. Sell.

Curiosity s’est posé lundi sur Mars avec succès, après plus de huit mois de voyage dans l’espace. Pendant sa mission, de deux ans minimum, le robot aura pour tâche de trouver d’éventuelles traces de vie passée sur la planète rouge.

7s7

 


15/08/2012

Japon Passion de sylv1

Dans le journal Scientific Reports, des chercheurs japonais ont annoncé avoir découvert la preuve que des papillons avaient souffert de la radioactivité ambiante près de la centrale de Fukushima. Ces spécimens ainsi que les générations suivantes ont développé des anomalies.

Dans les mois qui ont suivi l’accident de la centrale Fukushima Daiichi, les niveaux de radioactivité ont suscité toutes les inquiétudes dans les alentours du site et au-delà. Si les autorités ainsi que l’opérateur Tepco se sont voulu rassurants, aujourd’hui encore, de nombreux habitants qui vivaient dans le voisinage ne savent toujours pas s’ils pourront un jour rentrer chez eux. C’est ainsi une découverte d’importance que viennent de révéler des chercheurs japonais dans le journal Scientific Reports, diffusé sur internet par l’éditeur du magazine « Nature ».

Dans leur étude, les scientifiques révèlent en effet que des papillons des alentours de la centrale de Fukushima et les deux générations suivantes…

Voir l’article original 425 mots de plus


15/08/2012

Investigations UFO et Science

Barack Obama a trouvé «époustouflante» l’arrivée de Curiosity sur Mars et veut être le premier informé si le robot découvre des Martiens.

En route pour l’Iowa à bord de son avion Air Force One, le président américain, en campagne pour sa réélection en novembre, a téléphoné à l’équipe Curiosity du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, l’agence spatiale américaine, en Californie. Même si le «rover» ne trouve que des microbes, ce sera vraiment passionnant, a-t-il estimé.

Le robot Curiosity, qui a la taille d’une voiture de ville avec ses trois mètres de long et ses 900 kg, est chargé de déterminer si la vie a pu être possible sur la planète rouge. Sa mission doit durer une année martienne, soit 687 jours terrestres.

The Associated Press via Kebecleak

Voir l’article original


%d blogueurs aiment cette page :