07/08/2012

Investigations UFO et Science

Article source:http://www.maxisciences.com

Info rédaction, publiée le 06 août 2012

La mission de Curiosity qui vient d’atterrir sur Mars sera comme celle de ses prédécesseurs d’explorer la planète pour dévoiler de nouveaux mystères. Mais avec sa riche panoplie scientifique, le rover est capable d’aller bien plus loin que les autres, laissant penser aux scientifiques qu’il pourrait aider à répondre à la question de l’existence de vie sur Mars…

L’aventure ne fait que commencer pour Curiosity ! Ce matin, à 7H32 heure française, les équipes du Mars Science Laboratory ont en effet confirmé que le rover s’était bel et bien posé sur Mars et ce, en toute sécurité. Une première étape réussie d’une mission qui a commencé voilà plus de neuf mois avec le décollage de l’engin à bord d’une fusée Atlas V. Désormais que Curiosity est arrivé à bon port, c’est ainsi un long périple particulièrement porteur d’espoir qui démarre…

Voir l’article original 2 056 mots de plus


Curiosity envoie ses premières images…

07/08/2012

Moins de 24 heures après sa spectaculaire arrivée sur Mars, le robot Curiosity a déjà offert à la Nasa de superbes images.

Le robot Curiosity a déjà envoyé vers la terre toute une série de photos depuis la planète Mars. Au premier cliché de l’ombre portée du robot sur le sol de la planète rouge, sont venus s’ajouter lundi une splendide image panoramique du Mont Sharp, en face duquel s’est posé Curiosity.

Le cliché montre une vaste étendue plate couverte de galets, de laquelle s’élève la masse blanche du Mont Sharp, une montagne de 5000 mètres d’altitude sur laquelle Curiosity est censé grimper d’ici un an pour analyser ses roches, dont certaines remontent à un milliard d’années.

Joy Crisp, l’une des scientifiques en chef de la mission, a précisé qu’il était trop tôt pour savoir si la couleur blanche du Mont Sharp était due à la neige, en raison du traitement du cliché en noir et blanc, qui pourrait avoir altéré les couleurs réelles.

Curiosity, un robot de 900 kg et de la taille d’une petite voiture, a coûté 2,5 milliards de dollars à la Nasa et devrait permettre de découvrir si l’environnement de Mars a un jour été propice au développement de la vie.

ats/mre/nasa

Source : Kebecleak


DEUX OVNIS SE SONT ECRASES A ROSWELL AFFIRME L’ANCIEN FONCTIONNAIRE DE L’ARMÉE DE L’AIR QUI SIGNALE QU’IL ÉTAIT PRÉSENT!

07/08/2012

Communiqué de Mr Gérard Lebat :

Traduction – résumé – article publié dans Le Daily Mail

Par REPORTER DAILY MAIL PUBLIÉ: 20:16 GMT, 6 Août 2012 | MISE À JOUR: 23h29 GMT, 6 Août 2012  – Publié  http:///www.les-repas-ufologiques.com le 07-08-2012 traduction(c)

Soixante-cinq ans après qu’un OVNI se serait écrasé à Roswell, Nouveau-Mexique, un officier de l’armée de l’air a déclaré que non seulement l’incident  est bien arrivé – mais qu’il est arrivé deux fois.

Le lieutenant-colonel Richard French, qui a servi dans l’armée de l’air pendant plus de 27 ans, était en Alamagordo, Nouveau-Mexique, en 1947, quand un objet inhabituel est tombé du ciel et s’est écrasé au sol à Roswell.

Théorie: le lieutenant-colonel Richard française, qui a servi dans l'armée pendant plus de 27 ans, affirme qu'il y avait deux UFO accidents liés à Roswell

Le lieutenant-colonel Richard French qui a servi dans l’armée pendant plus de 27 ans, affirme qu’il y avait deux UFO à Roswell.

Les autorités militaires ont publié un communiqué après l’incident incroyable, notifiant: «Les nombreuses rumeurs concernant le disque volant sont devenu une réalité, quand hier, l’officier du renseignement du 509ème groupe de bombardement de la huitième Armée de l’Air , Roswell Army Air Field, a eu la chance de pouvoir récupérer ce disque.

La vérité est là-bas?

L’US Air Force a publié cette photo de 1972, une sonde spatiale Viking, dans le cadre de son rapport sur le soi-disant «incident de Roswell» de 1947.

Mais, seulement 24 heures plus tard, l’armée à démentie sa déclaration antérieure et selon ce nouveau communique l’objet qu’il avait tout d’abord pensé être une ” soucoupe volante” n’était qu’un ballon météo qui s’était écrasé à proximité d’un ranch.

Les médias et le public ont accepté l’explication sans se poser de question. Depuis lors, les théoriciens du complot et des fonctionnaires tels que French ont remis en question la ligne de l’armée à propos de cet incident.

“Il y a eu effectivement deux accidents de Roswell, ce que le grand public ne sait pas,” dit French (The Huffington Post). «Le premier a été abattu par un avion expérimental américain qui volait sur White Sands, au Nouveau-Mexique et il a envoyé vers l’ovni des  sortes d’impulsion électroniques issues d’un nouveau type d’arme, ce tiré ce qui a désemparé et a emporté tous les contrôles de l’OVNI, et c’est pourquoi il s’est écrasé.” «Quand l’avion militaire l’a frappé  avec cette impulsion électromagnétique – bingo! Cela a déréglé tous leurs appareils électroniques et, par conséquent, l’OVNI est devenu incontrôlable. “

French, qui prétend qu’il s’est obligé à dire la vérité à propos des  observations d’OVNIS, a déclaré que c’est une  source confidentielle dans l’armée qui lui a parlé de cette attaque contre le vaisseau spatial extraterrestre soi-disant et il a ajouté qu’il y a eu un second crash près de Roswell, quelques jours plus tard.

French dit à HuffPo. “J’étais à quelques miles de l’endroit où l’accident initial a eu lieu “, «Nous pensons que la raison pour laquelle cet objet était ici  à ce moment-là,  était d’essayer de récupérer les pièces et tous les survivants du premier ” crash” . Je suis certain, en se référent à des êtres venant de l’espace, que ces gens qui étaient à l’intérieur des engins étaient des extraterrestres.  Mais d’autres experts ont rejeté les arguments de French. “Aucune chance ! Zéro hasard,”  à déclaré au site le colonel d’Armée John Alexander, chargé d’enquêter sur les observations d’ovni. «Dans les années 1980, j’étais la personne chargée du développement de tous les systèmes d’armes par impulsions électroniques. Nous n’aurions pas été en mesure de faire cela. Dans les années 60, nous avions un système de Laser, mais les résultats étaient très limités et ce n’est que bien plus tard que nous avons eu des armes à laser opérationnelles.

Mais les partisans de la réalité du crash de Roswell n’ont pas cessé d’apporter des arguments en faveur de cette réalité et donc de contester la ligne officielle de l’armée.  Chase Brandon, un agent qui a servi 25 ans dans la CIA, a récemment affirmé que des informations relatives à l’accident avait été dissimulées dans un coffre-fort secret situé au quartier général de Langley.

«Ce n’était pas un ballon météo – c’était ce que les militaires ont d’abord rapporté, dit-il. “C’était un appareil qui ne venait pas de notre planète”.

 


Ovni des JO : un parieur réclame son dû

07/08/2012
Source : par dark-zone

On l’aurait parié ! Un Gallois qui avait misé 1£ à 1000 contre 1 sur l’apparition d’un ovni pendant la cérémonie d’ouverture réclame son dû auprès du bookmaker William Hill, rapporte walesonline.co.uk.

Kevin Coakley entend bien toucher ses 1000£ de gain puisque l’événement s’est, selon lui, produit. Il n’a pas pu regarder la cérémonie en direct mais le lendemain il a découvert sur les réseaux sociaux l’énorme buzz provoqué par la vidéo de l’objet survolant le stade olympique identifié depuis comme le dirigeable Goodyear.

Confiant, il s’est donc rendu dans l’agence locale de William Hill, le plus important bookmaker britannique, pour empocher son pactole. Mais il lui a été répondu qu’il ne serait pas payé avant la confirmation officielle du gouvernement britannique ou de la Maison Blanche. Traduction : Kevin Coakley peut toujours courir…

Le parieur malheureux explique que les salariés de l’agence locale se sont montrés plutôt compréhensifs : « Ils ont visionné la vidéo sur leur smartphone et m’ont témoigné beaucoup de sympathie. Mais ils m’ont dit que les consignes venaient d’en haut… » « Pour moi ce n’est pas une question d’argent mais de fair-play. Si William Hill a les moyens de prendre ce genre de pari, ils doit aussi accepter de payer » râle-t-il.

Walesonline a mis en ligne un petit sondage : « Est-ce un Ovni qui a survolé la cérémonie d’ouverture ? ». Réponse : Oui à 66,7 %. Mais le porte-parole de William Hill campe sur ses positions : « Pour chaque pari, un arbitre indépendant doit confirmer les résultats. »

Si Kevin Coakley se tournait vers la justice, on aboutirait à la situation inédite à notre connaissance d’un tribunal chargé de valider ou non l’existence d’un ovni !

Mais, malheureux au tirage, Kevin aura peut-être une deuxième chance au grattage. Comme l’a signalé Johnny Bishop dans un commentaire du post précédent, un second ovni est visible dans la vidéo :

Pendant que Kevin Coakley court après son argent, d’autres se frottent les mains. Goodyear a publié hier sur son site un communiqué pour confirmer qu’il s’agissait bien de son « blimp » et se réjouir de cet énorme coup de pub : « Le mondialement connu dirigeable Goodyear a survolé à haute altitude le stade olympique vendredi et a été confondu avec un ovni. » Le communiqué précise aussi que, Goodyear n’étant pas sponsor officiel des JO, il n’est pas flanqué du logo de la compagnie.

« Ce n’est pas la première fois et sans doute pas la dernière qu’une telle confusion se produit. Mais nous voulons tranquilliser les gens : ce n’est pas demain la veille qu’ils se feront enlever par des aliens » conclut Michelle Fisher la porte parole de Goodyear, un petit pneu ironique.

PS : Deux précisions pour ceux qui ne sont pas convaincus par la thèse officielle du dirigeable : sa vitesse peut atteindre 50 miles à l’heure, soit 80 km/h selon les caractéristiques techniques présentées sur http://www.goodyearblimp.com.

La rapidité de l’objet de la vidéo ne semble donc pas excéder les capacités de l’appareil, contrairement à ce qu’on lit ici ou là.

D’autre part, certains s’étonnent de ne pas trouver les images de la cérémonie d’ouverture tournées depuis le dirigeable. C’est NBC qui en détient l’exclusivité et elles ne sont visibles sur le site de la chaîne que depuis le continent américain.

Mais cela n’explique pas le second objet survolant le stade olympique au même moment. A peine un mystère céleste est-il élucidé qu’un autre surgit. C’est sans doute ce que l’on appelle du cosmique de répétition.


Appel à témoins – 06 Août 2012 – Lueur en Ardèche

07/08/2012

Communiqué de Gilles Thomas 

Nous venons d’être informés d’une nouvelle observation.

Ce soir soit le 06 Août 2012, a été observé une lueur blanche dans le ciel d’Aubenas dans le département de l’Ardèche. La lueur venait du Sud et se dirigeait vers Privas, c’est à dire vers le Nord. Le témoin a réussi à prendre une vidéo de l’observation.

L’heure d’observation: 21h45.

Par la suite, le témoin a entendu des avions de chasse qui semblaient poursuivre la lueur en allant dans la même direction.

Si vous avez vu ce même phénomène, veuillez-nous contacter à l’adresse suivante:

odhmobile@hotmail.fr

Alerte Ovni 18 AVRIL 2012

07/08/2012

Investigations UFO et Science

Léquipe chassurs d’ovnis

Note sylv1 adm:

L ‘équipe pour cette affaire numérotée  47204 , traite de la rétro-ingénierie.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

Voir l’article original


%d blogueurs aiment cette page :