Eclipse Solaire anneau de feu/ Illumine le ciel pour le sommet de l’OTAN du 20 mai

22/05/2012

Via 

Publicités

Agen. Ces objets volants plus ou moins identifiés

22/05/2012

Info envoyée par Tof       Source : http://www.ladepeche.fr

Et soudain apparaît… un OVNI ?/Photo archives Pierre Assemat

En 40 ans, on n’a officiellement recensé dans le département qu’une dizaine de cas d’observation d’objets volants non identifiés… qui ont souvent fini par l’être.

Bon, ils nous boudent, ou quoi ? Les petits hommes verts, peuple générique dont on suppose que les ressortissants pilotent ces engins aux formes et aux couleurs étranges que des témoins jurent apercevoir ici ou là, ne se montrent guère sensibles aux charmes du Lot-et-Garonne. Du moins si l’on en croit le site Internet du GEIPAN (1), un organisme on ne peut plus sérieux qui recense méticuleusement tous les cas d’observation d’OVNI enregistrés depuis les années « 70 » – l’essentiel relevant de rapports de police ou de gendarmerie, parfois de courriers au procureur, voire de déclarations adressées directement au GEIPAN. Car force est de constater que la moisson est maigre, avec 10 cas officiellement enregistrés sur une période qui court du 7 avril 1976 (avec d’étranges phénomènes lumineux observés à Laroque-Timbaut) au 15 février 2011, lorsqu’une automobiliste roulant vers Bordeaux dit avoir aperçu, au niveau de la bretelle de Casteljaloux, sur l’A 62, « un objet statique plutôt plat, de forme triangulaire, aux angles arrondis ».

Les cas d’observation sont classés par le GEIPAN selon une échelle comportant 4 gradations : A (phénomènes parfaitement identifiés), B (probablement identifiés), C (non identifiables par manque de données) et D (non identifiés). Sachant que deux cas d’observation seulement ont décroché un « D », à savoir l’ultime cas de février 2011, et avant lui, bien avant même, l’observation faite en octobre 1978 à Casteljaloux par un homme, explique le GEIPAN, « accompagné de son chien apeuré,

[qui] observe durant plusieurs minutes les déplacements d’un objet lumineux projetant une lumière de couleur orange. De forme ronde, l’objet scintillant effectuera des changements de vitesse et de directions sans qu’aucun bruit particulier ne soit entendu par le témoin. Une boule de feu sera aperçue sortant de l’objet. L’objet disparaîtra soudainement. Aucun autre témoignage ne sera recueilli par la gendarmerie pour corroborer toutes les informations données par l’unique témoin ».

Souvent se contenter de témoignages uniques

Car c’est souvent là que l’observation d’OVNI pêche : dans la plupart des cas, il faut se contenter de témoignages uniques. Et lorsque par hasard plusieurs observations concordent… le phénomène a peu à voir avec les OVNI, comme cette nuit d’avril 1993, durant laquelle quatre témoins expliquent aux gendarmes avoir observé une immense lueur au-dessus de leurs maisons. Des lueurs qui seront finalement clairement identifiées comme étant… le canon laser d’une discothèque voisine. Dans les clubs d’astronomie du département en tout cas, le mot « OVNI » fait souvent sourire. Alain Coppi, qui anime celui de Nérac et Lavardac, raconte : « Une seule fois, quelqu’un est venu me rapporter qu’il avait vu un OVNI, et franchement, en l’écoutant… j’ai failli mourir de rire ! ». Mais c’est toujours mieux que de mourir de trouille ?

(1) Groupe d’étude et d’information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés, sous l’égide du Centre national d’études spatiales (CNES).


Des rapports de police ou de gendarmerie troublants ou hilarants

Dans les rapports de police ou de gendarmerie mis en ligne par le GEIPAN, on trouve pour ainsi dire à boire et à manger.

> Des témoignages crédibles…

Le témoignage d’un couple de restaurateurs de Casteljaloux, rapportant aux gendarmes ce dont il a été témoin dans la nuit du 5 au 6 octobre 2004, a de quoi flanquer des frissons aux amateurs de science-fiction : «

[…] Je suis sortie du restaurant pour rejoindre mon mari dans la cour intérieure. Ce dernier m’a immédiatement fait remarquer l’attitude de notre fox-terrier, au bout de sa chaîne tendue au maximum, immobile, fixant le ciel sans aboyer, il n’avait pas le poil hérissé mais semblait totalement tétanisé. Le second chien, un labrador, regardait en silence le ciel dans la même direction, soit vers la propriété distante d’environ 300 m. Leur attitude nous a surpris car ils aboient normalement au moindre prétexte.[…] . Je me suis avancée seule vers le portail de la propriété, et alors que j’annonçais à haute voix à mon époux que je ne voyais rien, j’ai soudain été surprise par un objet de forme cylindrique qui s’est élevé dans les airs. Il avait une épaisseur d’environ un mètre, une circonférence d’environ 1,50 m, n’émettait aucun bruit, avait la partie supérieure illuminée par une couleur blanche, éblouissante. Il émettait par le dessous une lumière rouge vive, très intense. L’engin s’est élevé lentement de la propriété de monsieur[…] . Sa trajectoire était oblique, il est monté directement dans le ciel en direction des arbres plantés de l’autre côté de la route, avant de disparaître dans les nuages. L’observation n’a duré que quelques minutes, mais nous sommes restés stupéfaits à regarder le ciel pendant une bonne demi-heure sans rien voir de plus.[…] Depuis ce jour, le fox-terrier refusait systématiquement de dormir dans l’abri, préférant affronter les intempéries au bout de sa chaîne. Vers le 20 décembre, j’ai retrouvé cette bête, pourtant jeune, morte au bout de sa chaîne. Le vétérinaire a diagnostiqué une crise cardiaque. De peur d’être ridicule, on n’en a parlé à personne ». > D’autres beaucoup moins… Extraits savoureux du témoignage d’un homme (fortement alcoolisé, note le rapport) ayant vu une soucoupe volante à Agen : «[…] Lorsque je suis revenu à moi, j’étais à 8 m du cyclomoteur. J’entendais un bruit strident de l’autre côté de la route qui faisait « djiou » « djiou ». J’ai essayé de me relever sans y parvenir, j’avais l’impression d’être une masse de fer. Sans pouvoir expliquer comment, je me suis retrouvé un moment après dans le fossé. De là, je me suis traîné vers mon cyclomoteur, je me suis agrippé à la selle et redressé avec toutes les peines du monde ». Sur ces entrefaites, notre soucoupe est donc apparue… Les martiens ont dû se faire une drôle d’opinion des humains ?


%d blogueurs aiment cette page :