La Révélation des Pyramides

01/05/2012

Pour les passionnés d’Égypte et de Pyramides (dont je fais partie) voici un reportage intéressant trouvé chez Sylv1 :

 

La Révélation des Pyramides.

Publicités

Les lieux maudits de la planète

01/05/2012

Que s’est-il véritablement passé dans le mythique Triangle des Bermudes ? Ce bout de mer qui sépare la Floride de Porto Rico peut-il à lui seul avoir fait disparaître des centaines de navires et d’avions, équipage compris ? De même, que se passe-t-il dans le Triangle du Nevada sur la côte ouest des Etats-Unis ? Plus de 800 avions depuis ces 50 dernières années s’y sont écrasés, emportant la vie de nombreux pilotes et notamment celle du milliardaire Steve Fossett. Pourquoi ces zones ont un taux de disparition bien plus élevé que le reste du globe ? Pourquoi ces zones sont-elles devenues maudites ? Comment ? Que risque-t-on à s’y aventurer ? A-t-on affaire à des phénomènes paranormaux ou des conditions climatiques extraordinaires ? Triangle des Bermudes, triangle du Nevada, Direct 8 lève enfin le voile sur les lieux les plus inquiétants du monde moderne.

Voir la Vidéo sur Direct8


Des “Men in black” filmés dans un hall d’hôtel ?

01/05/2012
 L’article qui suit m’a été envoyé par deux internautes que je remercie, il est néanmoins à prendre avec précautions car il côtoie sur le site Dark Zone d’autres articles plutôt fantaisistes, pour autant, les Men In Black faisant bel et bien partie du paysage ufologique, j’ai décidé de vous présenter cette information quand même. A vous de juger….

Après le monstre du Loch Ness, voici un autre « mythe moderne » qui refait surface : les men in black. Deux hommes en noir ont été filmés par la caméra de surveillance d’un hôtel après une observation d’OVNI (voir la vidéo ci-dessous).

 Depuis des décennies, ces mystérieux hommes en noirs, vêtus à la mode des années 50, conduisant des Cadillac de la même époque (sans doute un peu améliorées si l’on en juge par leur capacité à décoller sous les yeux ébahis des témoins) menacent à mots plus ou moins couverts ceux qui ont eu la malchance d’observer un OVNI.

Qui sont-ils ? Des agents du gouvernement américain chargés de faire taire « ceux qui en savent trop sur les soucoupes volantes » ou des extra-terrestres infiltrés partageant un objectif similaire ?

Peu importe l’hypothèse privilégiée, un constat s’impose : que ce soit dans les officines secrètes des services de renseignement US ou dans les rangs des cinquièmes colonnes aliens venues d’on ne sait où, l’art du camouflage est en perdition.

Car, en plus de ce look désuet susceptible de les faire repérer à peu près n’importe où en moins de deux secondes, ils présentent souvent des caractéristiques physiques étranges : une pâleur de linceul ou au contraire un teint rouge vif, des mouvements saccadés d’automates, une jambe plus courte que l’autre, une absence totale de pilosité etc.

(Pour plus de détails, lire ici une interview de Joel Ménard, directeur de la revue « Lumière dans la nuit » et auteur de l’ouvrage français le plus complet sur le sujet : https://area51blog.wordpress.com/2011/01/18/joel-mesnard-le-mystere-des-men-in-black-les-hommes-en-noir/)

Bref, ces personnages extravagants incarnent à merveille les bizarreries que l’on rencontre à la marge du phénomène OVNI. Certains ufologues « sérieux » se gardent même d’évoquer ces franges aussi inquiétantes qu’absurdes de crainte de décrédibiliser un sujet d’étude qui n’a effectivement pas besoin de ça.

Il n’existe qu’une centaine de cas recensés en six décennies de rencontres avec des hommes en noir, qu’une poignée de photos douteuses, et, à ma connaissance, aucune vidéo (à l’exception de deux films avec Will Smith et Tommy Lee Jones mais ceci nous éloigne du sujet)…

Mais le groupe ufologique américain Aerial Phenomenon Investigation (API) a, semble-t-il, remédié à cette disette en publiant ces images filmées par la caméra de surveillance d’un hôtel, près des chutes du Niagara, en octobre 2008.

Ces deux personnages, en tous points fidèles à l’image d’Epinal des MIB, seraient venus questionner le personnel de l’hôtel après une double observation d’un OVNI triangulaire au-dessus des chutes, le 14 octobre et une quinzaine de jours plus tard. Les témoins sont le gérant de l’hôtel et le vigile de l’établissement. Le rapport complet de l’enquête menée par l’API, qui conserve l’anonymat des témoins, décrit avec précision les deux observations. Il est disponible en PDF ici : http://www.aerial-phenomenon.org/UFO_Cases_files/12-014-FB1.pdf (en anglais)

Voici la traduction littérale du passage qui concerne nos deux hommes en noir :

« Le récit se rapportant aux MIB n’est pas de première main. Il s’agit plutôt d’une information spécifique communiquée aux témoins par au moins deux membres du personnel de l’hôtel qui ont interagi avec les MIB dans l’établissement. L’enquêteur (de l’API NDT) a contacté par mail le responsable de la sécurité de l’hôtel qui a fourni aux témoins une copie des images filmées par la caméra de surveillance montrant les MIB entrant dans le hall de l’hôtel. Dans sa réponse par mail, il suppose à tort que l’incident des MIB s’est produit le jour d’Halloween (le 31 octobre) et il écrit : ‘Je crois que la plupart des employés ont cru qu’il s’agissait d’un déguisement de Halloween. Même si j’ai trouvé ça bizarre, je n’y ai pas accordé trop d’attention sur le moment.’ Plus tard, dans un autre mail, le responsable de la sécurité de l’hôtel a admis s’être trompé sur la date mais n’explique pas pourquoi il a supposé que le personnel de l’hôtel avait considéré que les deux hommes portaient un déguisement de Halloween. »

En voix off, le gérant commente la visite des deux MIB telle qu’elle lui a été rapportée par les employés :

« Ils étaient absolument identiques : même taille, mêmes vêtements, même visage, comme des jumeaux.  Ils avaient une peau très, très pâle. Ils ont fichu la trouille a tout le monde en posant des questions sur moi. On leur a dit que j’étais absent alors ils ont commencé à arpenter le hall de l’hôtel. Quand on m’a raconté tout ça, j’étais un peu sceptique. J’ai donc foncé visionner les enregistrements des caméras de surveillance et j’ai vu ces deux « gentlemen » exactement comme on me les avait décrits. »

Le lendemain, une collègue lui confie les avoir aussi rencontrés : « Elle m’a dit qu’ils avaient encore posé des questions sur moi et dit des choses étranges auxquelles elle n’a rien compris. Ils ont parlé de gouvernement, de conspirations, ‘de choses qui n’avaient aucun sens pour moi. Ils étaient très, très effrayants et n’avaient ni cils, ni sourcils, rien. Leurs cheveux ressemblaient à une perruque.‘ ‘Mais le plus effrayant‘, m’a-t-elle dit, ‘c’était leurs yeux, immenses et si bleus.‘ Elle a poursuivi : ‘Vous allez penser que je suis folle mais je vous jure qu’ils savaient ce que je pensais.’ Elle a fondu en larmes mais elle m’a dit une dernière chose avant de quitter mon bureau : ‘Ces hommes, ils ne clignaient pas des yeux.‘  »

L’enquête de l’API, bien que menée près de quatre ans après l’incident en janvier 2012, semble avoir été réalisée dans les règles de l’art.

Par ailleurs, à partir de l’image Google Earth contenue dans le rapport d’enquête indiquant la position des témoins au moment de l’observation, on peut identifier sans guère de doute l’hôtel qui les emploie : il s’agit du Marriott Gateway on the Falls. Une chambre vient d’y être réservée au nom de Mulder et Scully…

Source : http://dark-zone.blog.parismatch.com/2012/04/30/des-men-in-black-filmes-dans-un-hall-dhotel/

 

 

 


%d blogueurs aiment cette page :