L’info qui venait du froid

16/11/2011

Info envoyée par Patrick  –          Source :   http://www.7sur7.be/7s7/fr

Une Russe affirme détenir la preuve ultime de l’existence des extra-terrestres. Cette femme dit détenir le corps de l’un d’entre eux dans son frigo.

Cela fait deux ans que Marta Yegorovnam conserve cette étrange créature dans son régrigérateur. Selon elle, elle a découvert le corps de l’extra-terrestre près de l’épave d’un OVNI en flammes dans la ville de Petreozavodsk, un soir de 2009.

D’après Marta Yegorovnam, l’alien était déjà mort à son arrivée sur les lieux. Elle a donc décidé de l’envelopper dans du plastique et de l’enfermer dans son frigo sans en dire un mot.

Mais aujourd’hui, Marta a décidé de parler. Elle vient donc de révéler au monde entier son étrange découverte. Les restes de l’alien supposé seraient examinés par l’Académie russe des sciences mais cette information n’a pas été confirmée par les intéressés.

Depuis, cette découverte fait débat. Pour l’écrivain spécialiste des affaires paranormales, Michael Cohen, il ne faut pas exclure la possibilité que cet être qui mesure 61 cm puisse être un extra-terrestre. Toutefois, un astronome du nom de Ian Griffin n’y croit en rien. « Si les extraterrestres ont été assez intelligents pour parcourir de grandes distances entre les étoiles, ils sont probablement assez intelligents pour éviter d’être stockés dans un réfrigérateur pendant deux ans », lance-t-il avec ironie au quotidien britannique Metro. (CB)

Ajout: sur le site de jack 35 une vidéo: voir
 

Black Programm

16/11/2011

Extrait important ci-dessous de la conférence de mai 1995 de Phil Schneider

«Si je suis en danger parce que je désire révéler les choses qui vont suivre, c’est à cause de l’immonde structure et du mode de fonctionnement du Gouvernement Fédéral Américain. Combien de temps vais-je encore avoir la liberté de m’exprimer est sans doute la question que chacun se pose. Je veux d’ores et déjà souligner le fait que cette conférence sera subdivisée en quatre sous question. Chacun de ces domaines aura des répercussions dans vos croyances au quotidien, que vous ayez ou non des convictions patriotiques.

Je voudrais d’abord vous répéter que les Etats-Unis sont vraiment une belle nation. J’ai voyagé dans plus de 70 pays différents et je n’ai pas le souvenir d’une contrée qui possède la beauté des Etats-Unis et le charme de ses habitants.

Afin de vous livrer un aperçu de mes acquis, sachez que j’ai démarré mes études dans une école polytechnique (ndtr : école d’ingénieurs). J’ai donc consacré la moitié de ma formation à ce champ d’étude et j’ai construit ma réputation autant en tant que géologue qu’en tant qu’ingénieur en génie civil avec des spécialisations, dans les domaines militaire et aérospatial. J’ai participé à la construction de deux bases d’importance majeure aux Etats-Unis dont l’une au moins a acquis une certaine notoriété dans ce que l’on appelle » le Nouvel Ordre Mondial «. Il s’agit ici de la base de Dulce au Nouveau-Mexique.

En 1979, j’ai été impliqué dans une fusillade avec des extra-terrestres de type » humanoïdes » et je fus l’un des seuls rescapés de cet incident. Et je suis sans doute le seul survivant que vous entendrez jamais s’exprimer à ce sujet. Deux autres rescapés se trouvent être aujourd’hui sous étroite surveillance. Je suis le dernier à avoir connaissance des dossiers détaillés de l’opération dans son ensemble. Un total de 66 agents de sécurité, membres du FBI, bérets noirs et consort sont morts au cours de cette fusillade et j’étais là.

Tout d’abord, sachez qu’une bonne partie de ce que je vais vous dire va être assez choquant. Et probablement totalement incroyable. Et donc, je vous demanderai de faire preuve d’une certaine ouverture d’esprit. De plus, vous êtes libre de faire vos propre recherches. Je sais que la loi sur la liberté de l’information (ndtr: freedom for information act est une loi qui permet à tout citoyen américain d’exiger la » déclassification » de documents secrets du gouvernement au terme d’une procédure assez fastidieuse) est peu de chose mais elle est ce que l’on a fait de mieux.

Une bibliothèque administrative locale est un bon endroit pour surveiller les anales parlementaires (ndtr : compte rendu des séances de questions-réponses du Congrès fédéral américain et des commissions d’enquête parlementaire où furent examiner bon nombre de dossiers relatifs aux abus de la CIA et de l’administration). C’est donc en s’évertuant à faire des recherches que l’on restera vigilant et ferme à l’égard de ce pays.

Lire la suite


%d blogueurs aiment cette page :