Ovni en forme de disque – Sao Paulo – Brésil 24-7-2011

25/07/2011

Source : Latest Ufo Sightings

L’OVNI en  forme de disque avec des lumières multiples tournoyant  autour d’une lumière bleue dans le centre a été enregistré à Embu dans le Grand Sao Paulo, Brésil. Cela s’est passé le samedi soir et dimanche matin (23 Juillet 24th une 2011).

Publicités

Les lumières de la nuit

25/07/2011

Texte envoyé par Krajewski, ceci est le récit de l’expérience vécue par sa cousine et publiée avec son autorisation, merci de tout coeur pour ce partage. Traduction de l’anglais area51blog

 Un récit personnel et véridique d’une expérience Ovni

Lake tuscaloosa

Une nuit d’été est particulièrement claire dans mon esprit, comme si c’était hier, et non des années auparavant. C’était une nuit passée en profitant de notre passe-temps familial  préféré. Mon père, après avoir conduit à des endroits différents, trouva le meilleur endroit pour s’adonner à notre plaisir exotique. Il se gara dans la zone de stationnement interdit de ​​la route 69 sur le Pont qui surplombait ce qui est maintenant le lac Tuscaloosa. À l’époque, on l’appelait North River. Avec nos têtes penchées par les fenêtres de la nouvelle voiture de papa, nous nous sommes installés pour  une soirée d’observation des étoiles. Une pluie de météorites devait avoir lieu.

Normalement, je prends plaisir à regarder les pluies de météorites, mais, cette nuit, j’ai vécu un malaise croissant. Entourée par ma famille, je savais que j’aurais du me sentir en sécurité. Cependant la nuit restait menaçante. Je ne voyais rien de tangible à la peur, mais je sentais qu’il y avait quelque chose de sinistre dans le vide noir autour de moi. L’obscurité semblait se refermer à  l’exception de la myriade de petits points brillants qui pétillaient dans le ciel au dessus. J’essayais de me concentrer sur la beauté de la nuit et parfois m’exclamait sur la trainée d’ une étoile filante. J’ai malgré ce pressentiment  persisté et une sensation de picotement à l’arrière de mon cou m’a donné le sentiment d’être observée.

C’est alors que j’ai remarqué un rayon de lumière qui se reflétait dans le rétroviseur. Jetant un regard derrière la voiture, je vis  les rayons lumineux vers le haut de dessous le pont. Le mouvement des faisceaux sporadiques semblaient indiquer que quelqu’un cherchait quelque chose. La peur me saisit et des frissons me coururent dans le dos. Une pensée horrible me vint à l’esprit: «Et si ils étaient à notre recherche ? »

Après quelques instants, j’ai attiré l’attention de mon père sur les rayons. Comme s’il lisait dans mes  pensées, il m’a  taquinée : «Ce sont les petits hommes verts de Mars, qui font signe à leur vaisseau spatial avec des rayons laser! »

D’une voix étrange, ma sœur s’est moquée de moi. « Whooeee», dit-elle. «Ils viennent te chercher ! » Puis elle dit: «Je ne croirai jamais aux ovnis! Il faudrait qu’ils marchent jusqu’à moi et me disent: «Salut, Terri,«avant que j’y croie! « J’espérais qu’elle n’aurait pas à tester cette théorie.

Comme par hasard, une lumière apparut dans le ciel, et  elle bougeait ; droit vers nous. Elle remontait le fleuve et était en flammes. En apparence, c’était comme une comète. Les flammes ondulaient autour d’un ovale, un objet comme un vaisseau spatial, se réunissant  dans le centre et formant une longue queue alors qu’il se déplaçait lentement à travers la rivière. Il a plané momentanément alors qu’il atteignait notre voiture, puis, dans un souffle rapide, il tourbillonna vers le haut et  disparut en quelques secondes. Nous avons été surpris d’abord, puis, mon frère et moi avons plongé à l’avant laissant notre sœur derrière.

Ma mère, visiblement ébranlée, murmura  les mots: «Chéri ! Qu’est-ce que c’était? « 

Mon père a répondu candidement: «C’est juste un OVNI! » Cependant, il était tout aussi secoué que le reste d’entre nous.

Soudain, j’ai remarqué une lumière derrière la voiture. Je pouvais sentir la terreur jaillir à l’intérieur et afin de de la libérer, je poussai un horrible hurlement à glacer le sang. Pour dire le moins, j’ai crié. Mon frère a commencé à pleurer et ma soeur a essayé de grimper sur le siège pour nous rejoindre  à l’avant.

Lorsque ce qui avait été  des rayons fut une  sphère blanche incandescente, environ 200 pieds derrière nous. Elle se déplaçait régulièrement dans notre direction. Comme une voiture s’approchait derrière nous, l’orbe lumineux sauta le rail du pont, comme  pour éviter d’être vue. Lorsque la voiture passa hors de vue, la lumière bondit en arrière sur le rail. Elle continua à se déplacer lentement vers nous. Comme une deuxième voiture approchait, l’orbe réagit à nouveau de la même manière. Le fait qu’un être humain ne pourrait sauter par dessus  le rail et revenir comme la sphère l’avait fait sans tomber dans l’eau  trente pieds plus bas, nous  remplit d’appréhension.

Mon frère, rempli de crainte, tapota la jambe de mon papa. « Allez, papa, allez! » A-t-il dit. Nous avons tous commencé à répéter en choeur, « Go! Go! « Mon père, le plus souvent agressif et sans peur, était  assez touché  par les événements étranges pour être entièrement d’accord. Il tourna la clé de contact . «Plunk. » La voiture a fait un drôle de bruit. Notre nouvelle voiture ne voulait pas démarrer. Que  mon père ait été  nerveux, je ne pourrais pas dire.

 « Ça se rapproche papa! » Ai-je pleuré. La voiture ne voulait toujours pas démarrer. Comme l’orbe approchait, il semblait plus grand. Inébranlable, il a continué de se déplacer constamment, jusqu’à ce qu’il se trouve directement derrière la voiture.

Enfin, la voiture a démarré. Mon père avait son pied sur la pédale d’accélérateur collée au plancher. La voiture bougeait à peine. Il a vérifié le frein. Pourtant, la voiture rampait à peine.

« Dépêche-toi, papa, » . « Il est juste derrière nous! »

Avec un dernier effort sur ​​la pédale, la voiture sauta  en avant et commença lentement à remonter la pente légère. C’était comme si une force nous tirait arrière, mais comme la voiture résistait, nous avons légèrement monté la colline et nous sommes détachés. La lumière nous suivant toujours diminuait progressivement pour  finalement disparaître comme nous atteignions le sommet de la colline.

Bien secoué par les événements, mon père conduisit jusque la maison d’un parent à proximité de deux ou trois miles sur la même route. Ils venaient tout juste d’arriver la maison et avaient également rencontré une expérience similaire avec un objet étrange dans le ciel. D’autres parents dans la région commencèrent à appeler signalant qu’eux aussi avaient vu quelque chose d’inhabituel, ce qui confirmait que nous avions vu quelque chose d’extraordinaire cette nuit-là.

 Beaucoup de spéculations et de discussions suivirent au fil des ans. Le sentiment de terreur et d’excitation ressenti cette nuit-là se rappelle facilement. Personne ne pourra jamais me faire croire que ce que j’ai vécu n’était pas réel. A ce jour, comme je regarde les étoiles avec mes propres enfants, je peux sentir la majesté de ce qui est dans notre univers. Je ne saurai peut être jamais ce qu’était l’orbe ou la boule de feu , mais quoi qu’il en soit, je ne l’oublierai jamais!

Texte Original en Anglais :

Lire le reste de cette entrée »


La météorite bretonne captée par une caméra

25/07/2011

Lien envoyé par Ayudar – Source : Le Figaro.fr Article de Aude Loriaux

La mystérieuse boule de feu vue par des dizaines de personnes en Bretagne a été filmée par un dispositif infrarouge d’un particulier. Une mine d’information pour les chercheurs.

La mystérieuse boule de feu qui a traversé le ciel breton le 19 juillet vient d’être démasquée. C’est la caméra de surveillance d’un particulier qui a mis à nue la belle et son explosion. Sur la vidéo, on voit d’abord un jardin dans la nuit, avec une toile d’araignée qui oscille avec le vent en haut à droite de l’image. Puis soudain passe un bolide de lumière, l’espace de trois petites secondes. Les capteurs couleur de la caméra s’activent aussitôt, filmant comme en plein jour. Puis la caméra repasse en mode infra-rouge. Le phénomène est bref mais intense, éclairant tout le ciel :

L’homme à qui appartient la vidéo s’appelle François Berthot et habite à la frontière de l’Ille-et-Vilaine et de la Loire-Atlantique, selon le quotidien Ouest-France . Il n’avait rien vu ni entendu. C’est en visionnant la bande de la caméra qu’il a découvert le phénomène. Il a ensuite contacté l’Espace des sciences de Rennes qui a publié les images de la météorite et a commencé à les analyser.

«Elles sont très précieuses car elles permettent d’en savoir plus sur l’heure exacte du phénomène, l’altitude et la trajectoire», explique Priscilla Abraham, la responsable du planétarium de l’Espace des Sciences. Grâce aussi à la multitude de témoignages recueillis en plusieurs points de Bretagne, la carte commence à se préciser. La météorite est entrée dans l’atmosphère mardi vers 5h15, quelque part au-dessus de la Bretagne. Elle a ensuite explosé en l’air. On ignore encore sa taille. L’altitude de son explosion serait comprise entre 10 et 15 km.

Les scientifiques espèrent aussi parvenir à localiser le point d’impact précis, dans l’espoir de trouver des fragments de la météorite avant que des «pilleurs» ne s’en emparent. Cette chute très rare en France mobilise en effet des chasseurs de météorites qui ont commencé à ratisser le terrain. «Cela nous hérisse car leur intérêt n’est en rien scientifique», déplore Priscilla Abraham.

Environ 10.000 météorites tombent chaque jour sur Terre, ce qui représente 40.000 tonnes venues de l’espace. « Mais la grande majorité est de la taille de poussières », explique Priscilla Abraham. Ce grand bolide est donc un phénomène tout à fait exceptionnel, aussi bien pour la science que pour le spectacle des yeux.


%d blogueurs aiment cette page :