Le triangle de la Burle – Triangle des Bermudes Français

Source de l'image : http://www.projet-ivy.net

Source : http://secretebase.free.fr/etrange/zonesetranges/triangleburle/triangleburle.htm
LES HYPOTHESES

Il y a tout autour de ce « géant des Cévennes », un « triangle de la Mort », véritable Pot-au-Noir, qui a fait plus de 60 victimes ! ‘L‘Eveil’, journal local, résumait par ces mots en octobre 1982 les accidents aériens, la plupart inexpliqués, survenus dans un périmètre situé approximativement entre le Mont Mézenc, le Puy-en-Velay et le massif du Pilat (avec la catastrophe des trois Mirages en mai 1987).

Ce secteur bien délimité semble détenir le sinistre record des catastrophes aériennes. De plus, curieusement, ces calamités se déroulent sur des régions à l’environnement naturel difficile. Ces décors dantesques sont ceux d’un règne minéral absolu et démesuré d’une sauvagerie à couper le souffle.

D’autres dimensions du temps et de l’espace règnent en ces secteurs sur lesquels d’étranges et inquiétantes histoires laissent deviner des événements rapidement classés dans les registres du légendaire mais quasiment toujours construits sur des réalités qui nous échappent encore.

PIERRES VOLANTES

Ici se côtoient, s’imbriquent intimement, le tellurisme, le passé des hommes, de la terre, de l’univers, du cosmos, des dieux et l’innommable, dont parfois la Burle, vent magique et terrible, se fait l’écho et la mémoire démesurée.

Non seulement un nombre effarant d’avions, et non des moindres, s’écrasèrent sur ce sol cévenol, mais le plus souvent ces catastrophes s’accompagnèrent d’observations, d’événements étranges, dont les plus remarquables restent du domaine des objets volants inexpliqués. La fréquence de ces constats est à un point tel qu’il y aurait lieu de croire les deux phénomènes liés ensemble dans cet étrange triangle, dit ‘de la Burle’, dont les sommets souvent proches de 1200m. atteignent 1458m. pour le grand Tanargue (Mont Tonnerre !) et d’autres dont le Suc de la Lauzières culminent à plus 1500m. Ici on parle à voix basse, depuis bien avant les accidents, de pierres étranges dites « pierres volantes » (lieu-dit Peire-Vole), « pierres qui baillent » et du « Pas de l’Enfer » restant, à jamais, les tombes minérales des aéronefs perdus, aspirés littéralement par d’obscures forces inconcevables toujours inexpliquées scientifiquement. A ces accablants constats d’impuissance d’autres bien plus énigmatiques viennent se joindre obligeant souvent des considérations où le rationnel n’a plus guère sa place.

ACCIDENTS AERIENS

Les catastrophes aériennes recensées sur ce secteur commencent avec la chute, le 3 nov. 1943, d’un bombardier Halifax parachutant du matériel aux Résistants locaux. Les détails effarants rapportés par le seul rescapé (mitrailleur de queue) sur les derniers moments précédant le crash seront mis sur le compte de la terreur vécue à ce terrible instant. Le bombardier pris dans un remous incroyable ne répond plus aux commandes, plus aucun instrument ne fonctionne, à une chaleur soudaine succède aussitôt, dans la carlingue, un froid glacial… puis c’est l’impact au sol. A ce rapport s’ajoutent ceux d’A. Mandot et C. Faurion qui entendent l’Halifax tourner en rond, sortent et le voient « entouré d’une multitude de petits feux multicolores de position ». Hors, en vol de nuit l’Halifax ne disposait pas, vu sa mission, de feux « multicolores de position», mais naviguait, au contraire, tous feux éteints ! Ce sera le premier rapport inconcevable d’une série qui n’en finira pas de s’allonger.

Près d’une quarantaine d’accidents aériens, depuis celui-ci, se succéderont sur ce périmètre qui finira par mériter le surnom de « Triangle de la Burle ». Tantôt ce sont de petits appareils de tourisme dont on doutera de la puissance, de la précision des instruments de vol, de l’expérience des pilotes peu habitués aux changeantes conditions météorologiques locales. Il faut bien donner des raisons lénifiantes à ces catastrophes mais que dire de la technique des puissants appareils militaires à réaction pilotés par des pilotes chevronnés ? Tels les 2 Javelins anglais, en 1963, qui s’écrasent inexplicablement, l’un sur Jaujac, l’autre un peu plus loin et dont on ne retrouvera pas le pilote pourtant éjecté avec son siège ? Tel encore un Gloster Météor G.A.J. et un autre F 104 qui finiront pareillement. 1965 : deux F.104 tombent sur le Mont Mézenc (près des dents du diable) poursuivis, rapporteront les témoins, par 6 petites sphères rosâtres qui ne disparaîtront qu’avec l’arrivée des secours. Idem pour le Fougas-Magister percutant le sol près d’Orcival survolé par « 2 soucoupes volantes » vues par les 7 premières personnes accourues sur les lieux. Un Jodel, le 23 juin 1969, tombe d’un coup suivi par des « cigares volants et bourdonnants » préciseront 2 agriculteurs terrorisés, ce Jodel venait curieusement de survoler la centrale nucléaire du Bugey !

12 août 1969 : 3 triangles avec un autre objet lumineux sont vus au col de Goudooze. L’ensemble croise un avion qui s’écrase aussitôt, puis c’est un Wassmer qui n’a que le temps de se poser en catastrophe…enfin, plus loin, deux chasseurs de Francazal, arrivés sur les lieux se percutent en vol!

21 nov. Un Mystère IV est en panne inexplicable de radioguidage, ainsi que deux autres avions à réaction qui auront de graves ennuis de moteur … au passage de 4 disques luisants et silencieux à la verticale de St Pierreville.

Début avril 1970, c’est encore un Mystère IV « accompagné par un ballet de boules lumineuses surgies (?) du Rhône » qui s’écrase enfin près de la Teste.

Mai 1970, un Bonanza est signalé en difficulté de vol. On ne retrouvera jamais épave ou passagers… mais les autorités dégageront « une épave d’avion mystère inconnu et non identifiable », l’enquête n’ira jamais plus loin.

1 juin 1971, un CESSNA s’écrase à St Front près du lac Arcône. Les habitants précisent alors que fréquemment le lieu est survolé par « des machines volantes et soufflantes ».

1er août 1975, un avion s’écrase à Marat. Les dépositions répétitives des témoins expliquent que l’appareil était surmonté de lumières pâles puis très vives au moment de l’impact.

1979 et 1980 apporteront la même dose d’énigmes et d’accidents mortels d’avions.

L’avion emportant la sœur du président Kennedy, Kathleen Kennedy Cavendish, s’écrase en un lieu nommé autrefois « terre de loups ». Certains y verront le prolongement de la vieille malédiction lancée par les indiens contre le président Lincoln et étendue à tous ses successeurs. Hasard, bien sûr! Toujours est-il que la sœur de Kennedy entra dans la légende du triangle de la Burle sous le nom de « fée du pot-au-Noir ».

Le 18 sept. 1980 au Mt Devez un avion en perdition est vu entouré de feu et de fumée. Plusieurs brigades locales recherchent l’épave sans pouvoir la localiser, aucun aérodrome ne signale de disparition.

Février 1981, mêmes témoignages multiples d’un aéronef en difficulté à basse altitude : régime saccadé, feu, fumée. Les recherches ont lieu aussitôt, sans résultat. On retient certaines similitudes entres ces deux affaires dans les rapports d’observations dont certains (gendarmerie) sont indiscutables : les 2 « appareils » en détresse, jamais retrouvés, sont tous deux de couleur très claire et comportent de nombreux éclairages rouges, pris pour des feux de position ou d’atterrissage. Enquête classée sans suite.

le 22 janvier 1971. Un Nord 262 militaire quitte Villacoublay à 6h. Il est attendu vers 9h à Pierrelatte. Vers 8h le contrôle radar perd son contact. A 1342m d’altitude, au seuil du Mezilhac, près de la vallée de la Volane, l’appareil s’écrase au Suc du Paradou … le mal nommé? Tous les passagers trouvent la mort et l’Etat Français perd d’un seul coup, ici, les 7 premiers cerveaux de notre recherche nucléaire civile et militaire. Curieusement il y aurait eu au nombre des victimes… un cadavre de trop, impossible à identifier. Ce sera l’énigme du 18ème passager. Enigme aussi les récits de ceux qui entendirent cercler l’appareil dont le bruit lourd des moteurs était accompagné de sifflements inhabituels allant jusqu’à couvrir le ronflement grave des turbo-compresseurs de ce genre d’avion. Au sujet des deux formes ovoïdes, aperçues sur les lieux, « sombres et pourtant luisantes », es rapports n’en feront pas mention.

SILENCE RADIO

Ces phénomènes continuent à se produire sur ce secteur toujours aux mêmes fréquences. La circulation aérienne use de nouveaux « couloirs » pour survoler ces zones pudiquement appelées « turbulentes ». O passe sous silence n ces « incidents » survenant encore dans les plans de vol. De temps à autre la presse relate de vagues observations rapidement expliquées par le ballon sonde ou la retombée de satellite de service. Aujourd’hui sur ces hauts plateaux on n’aime pas trop parler de ce que l’on voit ou entend !

Publicités

29 Responses to Le triangle de la Burle – Triangle des Bermudes Français

  1. krajewski dit :

    Je ne connaissais pas merci Era….intriguant en effet…j’ai un voisin retraité de l’edf je vais à l’occasion lui en parler……à part constater….ce qui me surprend c le bruit produit par ces phénomènes…par les « engins »…
    et le cultivateur entouré de feu qui ne brûle pas…un sacré feu follet!!
    J’ai aussi un aviateur amateur à côté de chez moi je vais lui parler de ce triangle…..je te pari qu’il me dira ah non je ne connais pas!!
    te tiendrai au courant…

  2. GEORGES dit :

    et on envoie les 7 premiers cerveaux du nucléaire dans le même avion,dans l’usine ou je travaillait il y a 50 ans pour un conseil d’administration ,chaque membre arrivait seul dans l’avion,il n’était pas autorise a être deux dans le même avion ,pour le personnel qui partait en vacance la femme avec un enfant dans un avion ,le mari et les autres enfants dans un autre avion. c’est très surprenant en sachant le plan de vol de l’avion ?bien amicalement georges

    • krajewski dit :

      De votre temps Georges ils étaient perspicace et était plus prudent…tandis que maintenant ils pensent qu’ils savent tout …bref bon ..oui c vraiment dommage qu’ils aient mis tous leurs œufs dans le même panier!!
      Je me pose la question si du point de vue satellite ils peuvent « voir » quelque chose dans ce coin??
      dans le sous sol?? …il y a forcément des courants ou quelque chose de caché dans les environs pour que cela soit si difficile d’y accéder… »normalement »…et je pense aussi aux Bermudes… ont ils fait la même chose ?…
      par curiosité je vais aller voir dans google earth….on ne sait jamais…à suivre..

      • krajewski dit :

        Rien trouvé dans google earth..qui à mon avis en vaut la peine…des plaines, des forêts…etc…en effet il se peut parfaitement que le sous sol contienne des métaux rares…et comme c un ancien méga volcan…des tourbillons d’énergie peuvent être la cause de beaucoup de choses……

  3. UN chouka dit :

    Je ne connaisais pas tout ça.
    Je crois que je vais aller me ballader dans ces coins cet ete .

    • Murielle dit :

      Et bien oui ça donne des idées de ballades, ça n’est vraiment pas très loin de chez nous . Hé hé, vivement que le beau temps revienne.

      • UN chouka dit :

        Bonjour @ Murielle.
        En effet ,ce n’est pas trés loin de chez nous.
        Ce qui est bizard, c’est que je ne connais pas du tout ces régions, a part les alentours de St Pierreville,que j’ai decouvèrt dans le temps ,pour des raisons professionelles .
        Les routes ,au milieux d’un paysage granitique ,le plus souvent,etaient trés étroites a l’epoque .
        Cèrte en ballade en Ardèche, il faut s’attendre souvent a rencontrer sur des distance minimales ,un maiximum de montées et de descentes ,ce qui décourage bien des randonneurs pedèstres ,je crois ?
        Finalement,ne retrouve t’on pas ces sphères proches des sources de radiation ,dont’elles pourraient se nourrir ? 😉

  4. Fred94 dit :

    Génial !
    Ma terre natale 🙂 Super Article !
    Et je confirme, c’est un endroit où les accidents sont légions.
    Je suis de Saint Etienne, je connais bien et je vais régulièrement en Ardèche mais ce que l’Article ne dit pas c’est que dans ce triangle les vents sont parfois violents et le temps se dégrade vite sans compter le brouillard.
    Je me suis d’ailleurs fait piégé en VTT.
    Cela provient du couloir Rhône Alpes et du Massif Centrale.
    Je n’étais pas au courant de toutes ces histoires ! Merci encore pour cet article.

  5. gaetan.k dit :

    Je suis également natif de Saint-Etienne, j’ai de la famille au Puy en Velay, c’est donc un coin que je connais bien. Simplement, je dirais que c’est évidement un endroit particulier dans le sens ou l’on se trouve sur une immense zone des plus vieux volcans d’europe (c’est même un méta volcan au même titre que Yellowstone, et oui, mais ça, personne n’en parle!..).
    La géologie est donc bien spécifique, les sols renferment quantité de métaux riches et variés, pensez aux eaux de source que l’on nous vend en bouteille par exemple. Saint-Etienne que nous citions plus haut, est un bassin minier ect… Ma mère m’a raconté l’histoire qu’elle a vécue enfant, en vacances chez sa tante, dans une ferme pas très loin du Puy. Un gros orage s’est déclaré, une fin d’après midi d’été. Ma mère, son oncle et sa tante se trouvaient dans la cuisine, le tonnerre éclate et la foudre tombe tout près de là, quelques secondes passes et une boule de lumière rentre par la fenêtre à faible allure.
    Personne ne bouge, la sphère se dirige vers le couloir et ressort par la fenêtre d’une chambre! Ma mère en a gardé un souvenir marquant, d’autant plus que quatre vache de l’exploitation sont mortes foudroyées. Ce cas semble apparenté au phénomène de foudre en boule, phénomène toujours pas expliqué par la science actuelle. Le constat que j’en fait c’est qu’il semble y avoir une conjonction entre le sol riche en métaux et les éléments climatique qui pourraient engendrer des perturbations électromagnétiques.

    Pour finir, aujourd’hui j’habite en haute-savoie, j’ai déjà témoigné ici d’une observation parmi trois que j’ai pu faire. Au moment ou je vous écrit, je me trouve face au mont Parmelan. Je peux vous dire qu’ici aussi, il y a vraiment
    de la matière à étudier. De part sa géologie, là aussi particulière, son histoire
    ancienne et récente (il y a des articles de presse et des dossiers sur le net) font que cet endroit est vraiment très étrange!

    Salutations.

    • sentenac dit :

      nous aussi ma mere et moi avons vu une boule de lumiere orange rentrer par la fenetre de la chambre et se deplacer tres lentement mais ce soir la pas d orage !! puis surtout j habite au bord de la mediterrannee !!!

      • BENOIST dit :

        Le triangle de la Burle existe bel et bien, mais de nos jours, ses limites ont été modifiées. Il partirait de Lozère, vars Saint-Chely d’Apcher, descendrait tout en bas de l’Ardèche, et remonterait dans la Loire. Le Triangle de la Burle a été appelé ainsi par les journalistes dans les années 70/80, et ses délimitations ont été faites à cette époque, mais depuis, il y a eu beaucoup de crashs aériens mystérieux accompagnés d’observations de PAN ou d’OVNI, bien plus bas dans l’Ardèche.
        Le secteur est toujours basé dans les Haute Cévennes, et le pouvoir d’attraction des volcans sont toujours là, voir même plus important avec le Tanargue, par exemple ….
        Si vous êtes intérressés par ce sujet, vous pouvez lire mon dernier livre intitulé ‘En quête du Triangle de la Burle’, qui relate tous ces phénomènes.

  6. Perceval dit :

    A le fameux triangle de la Burle,et les fameuse dents du Diables,je vous rassure tous de suite ,si l’envie vous prend d’aller faire un tour sur place , ne soyez pas déçu si vous ne rencontrez aucun signe du monde de l’insolite,tous aux plus beaucoup de fatigue et plein d’image superbe, l’environnement vaut le coup d’oeil, ceci s’entend pour les fadas du tourisme,pour les autres qui désirent s’imprégner du monde de l’étrange,et que rien ne rebute ou fait peur,la période qui commence mi Novembre à mi Mars requiert toute votre attention,car là il se passe de drôle de chose,amis aux nerfs sensible, s’abstenir,car ici et maintenant commence le monde non cartésien non scientiste,la vrais vie ,les vrais choses,la peur,le sentiment d’être surveillé,épié par une nature sans aucune concession ni émotion,le vrais dans toute ça splendeur,on se gèle les roubiniolles et les miches,pour souvent trois fois rien,mais si la chance vous sourit,alors là c’est le grandiose,la fin du monde en directe,et ne croyez pas que je plaisante ou que je raconte des fadaises,pour vous en convaincre faites vous même l’expérience mais si possible a plusieurs,la peur est mieux répartis.
    Perceval

    • krajewski dit :

      Aller aller vas y Perceval …tu en as trop dit ou pas assez…c tant pis pour toi…aller on attend..qu’as tu vu ou entendu??
      entre novembre et mars??
      à +

      .

    • Murielle dit :

      Et si nous organisions un petit week end dans le coin à la période indiquée par Perceval, avec les « fous » que ça intéresserait ?

      C’est la dent du diable ou alentours qui semblerait la plus propice alors PERCEVAL ?

  7. UN chouka dit :

    Pour la foudre,j’e me suis monté un petit schémat simple,comme d’hab.
    Lorsque « la foudre tombe « (monte ou amorce) au sol,autour de l’impacte suivant la conductivité du sol,il y a création d’un grand dipole plus ou moins résistif,ou l’on peut mesurer la tension de pas ?
    (Bien sur si un point de la mesure se situ au droit de l’impacte,il n’y aura pas de mesure :-),vu que tout sera volatilisé ?)
    La tension qu’il y a entre deux points autour de l’arc elèctrique sera la tension de pas ?
    Voila que dans un sol chargé en mineraux divèrs, il peut y avoir des effets chimiques inhabituels peut etre ? 😉

  8. Perceval dit :

    Ce que j’ai vu,ne ressemble en rien a la réalité de notre pensée hélas trop souvent formaté par des théoriciens académique,qui, dès le plus jeune age du jeune humain,lui enseigne leur vision stéréotypée du monde et de ces manifestation,ferait mieux bandes de couillons prendre l’air et observer leur environnement ceci dit nous avons assisté moi et mes comparses,au phénomènes de la boules de feu, certain appel cela foudre en boule,il y a cela aussi et gare a vos fesses si la dite boule vous touche au vu des traces laissé sur des arbres ou au sol,mais, celle dont je vous parle,n’est en rien comparable, d’abord elle est aussi grande que vous,je dirais plutôt elle s’adapte a votre physionomie,sa forme est plutôt vaporeuse,sa ressemblance à celle d’une boule de feu,sans chaleur, plutôt faite de lumière, un de mes amis a émit l’hypothèse d’une intelligence primitive et curieuse nullement agressive,la durée de l’expérience du domaine de la minute peut être plus, difficile de le dire on nage dans une sorte de rêve, la notion de temps ne nous appartient plus,aucun symptôme constaté a ce jour,nous nous sommes tous fais analysés en profondeur c’est peut être con mais sa rassure,en douze participation en divers endroits du fameux triangle deux fois nous avons rencontré notre amie la boule,les autre fois orage d’une extrême violence brouillard terriblement épais et parfois rencontre plus qu’étrange difficilement explicable avec des mots,voila pourquoi je dis qu’il est préférable d’être plusieurs on ce rassure les uns les autres et puis après on fait le bilant histoire de se rendre compte si l’on a vraiment assister a ce type de phénomène car on doute quand même de nos facultés.

    • UN chouka dit :

      Deja que pour arriver a « oraliser » (decrir et analyser ou tout simplement en parler sans émotion ) une agression quelconque ,il faut parfois des decenies il me semble ?
      Bon, la dimention émotionelle est a voir a la lumière de cèrtaines tèchniques ,surement ?
      Bye les gens .

    • UN chouka dit :

      Surtout que l’encombrement du corps ,ne s’arrète pas ,je crois a la limite de sa peau,mais nos yeux nous donnent a croire qu’il n’y a que ce qu’ils voyent qui existe ,il me semble ?
      Comme la terre,il y a autour une forme enèrgetique bien differente ,je crois ?

  9. Murielle dit :

    Merci. C ‘est vraiment fascinant tout cela Perceval.

  10. Gilles.T dit :

    Bonjour, un lieu bien mystérieux, je m’y rend prochainement pour entamer des tournages et des veillées.

    En espérant que la burle ne me brule pas…

    Cordialement
    Gilles.T

    • Murielle dit :

      Mais en espérant des photons intéressants captés et mis en ligne sur ODH 😀

      PS@Era : selon l’email, on a une tête plus apaisée on dirait, tant qu’à faire, je préfère celle-là. LOL

      • Era dit :

        Mdr Murielle, les avatars sont générés automatiquement par le site pour ceux qui n’ont pas de gravatar. Je me suis dit que c’était rigolo comme option 😉

  11. Gilles.T dit :

    mon dernier reportage sur la burle si cela vous intéresse?
    http://www.wat.tv/video/triangle-burle-4cyhd_2ihgj_.html

    • krajewski dit :

      Oui Gilles merci bp pour tes vidéos …je ne pense pas à te remercier mais tu le mérites largement c beaucoup de travail et intéressant aussi ….est ce que tu auras des infos concernant le triangle qui serait plus récent ?, juste pour savoir …ça serait intéressant de savoir s’il y a toujours des ennuis sur ce coin de la France en ce moment… je me demande si dans ce coin il n’y aurait pas des « protections » ET et si oui pourquoi uniquement pour les avions??
      Il y a des gens qui habitent dans le coin des fermiers etc…n’ont ils pas aussi des choses à dire sur leur coin ??
      amitiés cher Gilles et bonne continuation

      • Era dit :

        C’est juste kra, et je me joins à toi pour remercier Gilles Thomas qui accomplit un travail remarquable d information. Un vrai passionné, et un homme de terrain.

  12. […] : Youtube et Area 51 . sachez que c’est bien mon pays qui est le mien, c’est pour ça que j’en rajoute […]

  13. BENOIST Renaud dit :

    je viens de sortir un livre sur le Triangle de la Burle intitulé ‘En quête du Triangle de la Burle’, relatant l’ensemble des faits qui se sont produit dans cette zone … si vous voulez en savoir plus …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :