galerie d’images > Album spécial STS 134 – Navette Endeavour

10/06/2011

 

galerie d’images > Album spécial STS 134 – Navette Endeavour

http://astropleiades.e-monsite.com/album-cat-1-268950.html

Noter cette page
Publicités

Direct ce soir!

10/06/2011

Thèmes: Observations d’OVNI en France et Opération Suricate

Programme:
19h30-20h: Antenne Libre Témoignage

20h-22h: Soirée de L’Ufologie: Ovni en France:
Invités: Mr Cotte.L, Mr Kragel.E

22h-01h: Spécial Opération Suricate
Invités: Mr Weissmüller.F, Eclipses.

http://www.ustream.tv/channel/odh-nv-2-0

Soirée en Direct 10 Juin 2011 (Annonce 2) par Odh_Tv

http://reel_rip_am.kazeo.com/

http://www.raceovni.com/raceovnitchat.html

CONNECTEZ VOUS  SUR LE TCHAT RACE OVNI liaison avec ODHTV


NASA – Les meilleures preuves vidéos sur les ovnis et les aliens :

10/06/2011

 

Présente cette vidéo: youtube

Le:10/06/2011

Cette compilation regroupe quelques-unes des meilleures vidéos sur les aliens et les ovnis ayant pu être filmées par la NASA.

Tous ces exemples (à l’exception de l’avant dernier) ont pu être capturé grâce aux diverses caméras que le NASA utilise lors de ses sorties dans l’espace, aux nombreux astronautes ou cosmonautes russes durant ces cinquante dernières années.

Comme je vous le disait un peu plus haut, le dernier exemple de cette compilation est la seule dont les images n’ont pas été prises dans l’espace de manières officielles par la NASA.

Ce clip nous montre une TLP (Lunar Transient Phenomenon) qui a pu être filmé grâce à une caméra reliée à un télescope terrestre.

Personnellement j’ai trouvé cette compilation aussi excellent que mystérieuse et je vous invite donc à aller la visionner.

Que pensez-vous de cette vidéo ?

Vidéo provenant du site : http://www.mystere-tv.com
Lien de la vidéo sur ce site : http://www.mystere-tv.com/nasa-les-meilleures-preuves-videos-sur-les-ovnis-et…


Les OVNI, vérité occultée ou fantasme?

10/06/2011

Info envoyée par Patrick 🙂

Par Luigi Jorio, swissinfo.ch


Des OVNI dans le canton de Zurich. Pour le CUSI, l'image peut être considérée comme authentique. (CUSI)

Unique structure de ce genre en Suisse, le «Centro Ufologico della Svizzera italiana» (CUSI), répertorie et analyse les témoignages d’observations d’objets volants non identifiés (OVNI). Pour sa directrice et fondatrice, on dispose d’assez de preuves pour démontrer que la vie extraterrestre ne se cantonne pas à la science fiction.

Une observation en particulier, qui remonte à une soirée de l’automne 2009, avait défrayé la chronique aux quatre coins du pays. Un objet volant non identifié, extrêmement lumineux, avait été aperçu dans le ciel de Claro, une commune proche du chef-lieu tessinois, Bellinzone.

Parmi les nombreux témoins qui avaient reporté le fait, figurait aussi Pierre Rusconi, une personnalité politique du canton. Ce dernier, avait fait état d’une «chose» qui se déplaçait à une vitesse trois fois supérieure à celle d’un avion. Peu après, la NASA révélait que la station orbitale ISS avait transité au-dessus de la région à cette heure-là. Certains observateurs avaient avancé l’hypothèse d’un vol de météorite.

«Si on a pu expliquer ce cas de manière rationnelle, dans d’autres cas, on se trouvait face à des phénomènes anormaux», explique Candida Mammoliti, directrice du CUSI, interrogée par swissinfo.ch. «Si un objet change de forme et vole à une rapidité extrêmement élevée, estimée à 30 ou 40’000 km/heure, on peut, à juste titre, en déduire qu’il s’agit d’un phénomène non identifiable», affirme-t-elle.

«N’importe quel pilote de ligne ou militaire peut confirmer qu’il est impossible de réaliser un virage de 90 degrés en plein vol. Et pourtant, des documents que nous avons réunis montrent que ce genre de choses se sont produites», ajoute-t-elle.

Toujours plus de témoignages

Fondé en 1995, le centre privé CUSI a répertorié 400 cas d’OVNI à ce jour. «Nous travaillons de manière scientifique, nous établissons une fiche technique détaillée pour chaque observation, et sur la base de laquelle nous procédons ensuite à une évaluation», explique Candida Mammoliti.

«La majeure partie des signalisations peut facilement s’expliquer par des phénomènes atmosphériques ou astronomiques. Parfois, les témoins ont aussi confondu l’engin observé avec un avion», fait-elle encore remarquer. «Dans d’autres cas, il s’agissait clairement d’OVNI, soit d’objets volants non identifiés. Alors nous analysons s’il s’agit d’un élément non terrestre.»

S’agissant de l’évaluation technique de matériel photographique et d’images vidéo, le CUSI consulte des informaticiens, des pilotes et des collaborateurs du «Centro ufologico nazionale italiano».

«Nous constatons que ces dernières années, le nombre d’observations est en augmentation. Peut-être que les gens sont plus attentifs, ou encore, qu’on nous communique plus facilement des expériences vécues. Mais il n’en reste pas moins que les témoins d’un tel événement hésitent souvent à parler, par crainte d’être l’objet de moqueries. Ces réactions et allusions à des hallucinations ou des interprétations erronées m’énervent», admet la fondatrice du CUSI.

Un cercle dans un champ de blé à Silbury Hill, en Angleterre. (CUSI)

Signaux de l’au-delà?

Les OVNI et l’hypothèse d’une vie extraterrestre sont clairement des thèmes qui, depuis des siècles, divisent l’opinion publique. Des Mayas à nos jours, la question des objets volants non identifiés a donné lieu à des débats, suscité des textes, des représentations graphiques, notamment.

Pour une part importante du monde scientifique, politique et du public, tous les phénomènes observés jusqu’à présent et classés dans la catégorie «alien», sont parfaitement explicables. Tel serait aussi le cas des cercles formés dans des champs de blé, de formations lumineuses dans le ciel, de l’accident de Roswell et même des  mystères du triangle des Bermudes.

Mais en sommes-nous certains? Pour Candida Mammoliti, ce sont autant de tentatives de tronquer une réalité «difficile à saisir, mais qui nous concerne tous.» Et selon elle, les preuves ne manquent pas: «Il y a des traces d’atterrissage. Ou encore les innombrables témoignages de personnes crédibles, pilotes, astronautes, scientifiques, physiciens nucléaires, ou encore de politiciens », explique-t-elle, et de rappeler le témoignage, en 1947, du pilote américain Arnold Kenneth, «qui avait été le premier à rapporter une observation d’OVNI», rappelle la spécialiste.

«Et puis, il y a le cas de ce colonel de l’aviation militaire américaine, Philip J. Corso, qui avait déclaré authentiques, les rapports d’autopsie effectués sur des créatures récupérées après l’accident de 1947 à Roswell», aux Etats-Unis.

Qu’en est-il des fameux cercles formés dans les champs de blé? Pour les défenseurs de l’existence d’une vie extra-terrestre, les aveux de deux Anglais, qui avaient admis avoir eux-mêmes réalisés de telles empreintes, n’ont guère contribué à la crédibilité de leur thèse. «De nombreux cercles ont été réalisés par des personnes, c’est indéniable. Mais nous nous sommes rendus sur place, en Angleterre, pour analyser ces formations de près. Et nous avons fait des découvertes extraordinaires», assure Candida Mammoliti.

«Les épis de blés pliés présentaient des anomalies par rapport aux pousses restées intactes. Les grains étaient comme atrophiés, même déformés. Les tiges étaient toutes pliées à la même hauteur et présentaient des noeuds gonflés. Admettons qu’un être humain puisse réaliser des dessins dans un champ, mais il ne peut certainement pas modifier la structure du blé», insiste-t-elle, convaincue.

Aucune menace de l’espace

Et comme pour apporter de l’eau au moulin des convaincus de l’existence d’autres formes de vie, des documents américains secrets ont récemment été publiés sur le site internet du FBI.

Selon une source de l’aviation militaire américaine, citée dans un document de 1950, trois soucoupes volantes occupées par «trois corps de forme humanoïde, d’environ un mètre, vêtus d’une matière métallique», ont été retrouvés à Roswell, au Nouveau Mexique (USA).

Mais, Candida Mammoliti, reste prudente. «Nous ignorons s’il s’agit de documents authentiques.» Il n’empêche que les gouvernements du monde entier sont intéressés aux phénomènes extraterrestres. Et parmi eux, figure aussi la Suisse.

«Le Bâlois Luc Bürgin est un spécialiste des OVNI . Dans l’un de ses ouvrages, il a publié des extraits de document des années ’70, provenant de l’aviation militaire suisse, qui font référence à des rapports détaillés d’observations d’OVNI. Cela prouve que – du moins par le passé – des unités militaires suisses se sont penchées sur ce genre de phénomènes», fait encore remarquer Candida Mammoliti.

«Je crois que l’aviation militaire est au courant de ces phénomènes, mais qu’on ne s’y intéresse pas plus que ça. Pour l’armée, c’est la sécurité nationale qui prime et les OVNI ne représentent pas une menace», conclut-elle.

Luigi Jorio, swissinfo.ch
Traduction de l’italien: Nicole Della Pietra

Observations en vol

En 1999, le journaliste suisse, Luc Bürgin, a publié un livre intitulé «UFO’s über der Schweiz: Das Dossier der Luftwaffe » (Des OVNIS dans le ciel suisse: le dossier de l’aviation militaire). L’auteur soutient que les forces aériennes suisses, détenaient des documents secrets sur l’observation d’objets volants non identifiés. De son côté, le Département militaire fédéral a démenti l’existence de tels dossiers d’archives.

Dans son ouvrage, le journaliste rapporte aussi plusieurs témoignages recueillis auprès de pilotes de la défunte compagnie Swissair.

Vol Bâle-Amsterdam, 1977: le pilote de l’appareil affirme avoir vu un engin qui volait à une vitesse incroyable et qui bougeait d’une façon insolite.

Vol Bombay-Zurich, 1988: les occupants de la cabine de pilotage remarquent un objet ressemblant à une étoile filante, mais qui évoluait à une rapidité extrêmement lente, et en suivant une trajectoire en zig zag.

Vol Philadelphie-Zurich, 1997: un objet s’est rapproché de la carlingue à une vitesse très élevée, mais sans émettre de bruit, ni provoquer d’interférence avec les instruments de bord. Les pilotes ont finalement affirmé qu’il s’agissait d’un ballon sonde météorologique.

 


Liens




%d blogueurs aiment cette page :