La Terre sur écoute ?

Surveillance extraterrestre ? Un physicien dit que des formes de vie extraterrestres peuvent observer la Terre à l’aide d’objets spatiaux sur écoute.

Un article Ufonews

Par Michael Alexander 27/01/2021
Traduction Era pour Area51blog

Selon un physicien, les extraterrestres espionnent peut-être déjà la Terre en utilisant des roches spatiales sur écoute.

James Benford, physicien et chercheur indépendant en recherche sur l’intelligence extraterrestre (SETI), a proposé l’idée dans un article publié dans l’Astronomical Journal. Dans son rapport, il a déclaré que l’homme devrait au moins jeter un coup d’œil aux co-orbitales de la Terre, juste pour voir si l’intelligence extraterrestre (ETI) a implanté une technologie de pointe sur les roches spatiales pour surveiller la Terre. Les co-orbitales sont des objets spatiaux qui gravitent autour du soleil à peu près à la même distance que la Terre.

«Ils tournent essentiellement autour du soleil à la même vitesse que la Terre, et ils sont très proches», a déclaré Benford, ajoutant que les co-orbitales pourraient être un moyen de détecter une activité extraterrestre qui s’est produite avant même que les humains n’évoluent.

Parce que des co-orbitales telles que le compagnon le plus proche de la Terre – un astéroïde environ 38 fois plus éloigné de la Terre que la lune – restent près de notre planète pendant des siècles, cela en fait l’endroit idéal pour les dispositifs de surveillance extraterrestres.

«Ces objets proches de la Terre constituent un moyen idéal de regarder notre monde à partir d’un objet naturel sécurisé. Cela fournit les ressources dont une intelligence extraterrestre pourrait avoir besoin: des matériaux, un ancrage solide, une dissimulation. Celles-ci ont été peu étudiées par l’astronomie et pas du tout par le SETI ou les observations de radar planétaire », a déclaré Benford dans son article.

Des sondes robotiques ou «lurkers» auraient pu être envoyées pour observer la Terre depuis longtemps. Benford a noté que de tels rôdeurs, s’ils avaient existé, auraient pu rester cachés, attendant le moment où leurs sujets – notre civilisation – ont développé une technologie qui pourrait les trouver et, espérons-le, converser avec eux en temps réel. Parce que de telles sondes et cachettes seraient probablement restées à leur emplacement longtemps après que leur approvisionnement en énergie soit épuisé, rechercher la preuve de leur existence serait plus proche de l’archéologie extraterrestre qu’autre chose.

La proposition de Benford est basée sur une idée présentée pour la première fois par le radiophysicien de Stanford Ronald Bracewell qui, en 1960, suggéra que des «communautés galactiques supérieures» auraient pu disperser des sondes autonomes en tant que «palpeurs hypothétiques» à travers l’espace afin d’observer, de surveiller et peut-être même de communiquer avec d’autres formes de vie – y compris celles sur Terre.

Dans son article, Benford a déclaré que les scientifiques peuvent commencer par observer les co-orbitales de la Terre avec des télescopes optiques et radio, ainsi qu’en envoyer un signal par radar à toutes les civilisations extraterrestres qui pourraient encore garder un œil sur notre planète.

En outre, la Terre peut également envoyer de petits vaisseaux spatiaux pour vérifier ses co-orbitales, notant que ce serait relativement bon marché et facile à faire.

D’autres physiciens, cependant, pensent que si l’objectif de Benford est intéressant, il est encore hautement improbable que l’homme trouve des signes de vie extraterrestre intelligente sur ces mystérieuses co-orbitales.

«Quelle est la probabilité qu’une sonde extraterrestre se trouve sur l’une de ces co-orbitales? De toute évidence, extrêmement improbable », a déclaré Paul Davies, physicien théoricien et astrobiologiste de l’Arizona State University.

Davies, qui n’était pas impliqué dans les recherches de Benford, a toutefois noté que, comme il est relativement bon marché d’envoyer de petits vaisseaux spatiaux, il pourrait être toujours gratifiant d’en envoyer un dans le cosmos.

«Mais si ça coûte très peu d’aller jeter un œil, pourquoi pas? Même si nous ne trouvons pas E.T., nous pourrions trouver quelque chose d’intéressant », a noté Davies.

Pour des histoires plus intéressantes sur la vie extraterrestre, rendez-vous sur UFOs.news.

Source Ufonews

Les sources comprennent:

LiveScience.com

EarthSky.org

ScienceAlert.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :