La vérité est ailleurs mais la cherchons-nous ? La Grande-Bretagne pourrait lancer une étude secrète sur les OVNIS

Illustration d’une soucoupe volante -crédit : shropshirestar.com

 

              Article  et image source : shropshirestar.com -Traduction Era pour 

De Jamie Brassington  Publié:à 7h30 .

Un ancien chef de la défense pense que le gouvernement britannique pourrait mener une étude secrète sur les OVNIS.

Ceci malgré le secrétaire à la Défense, Gavin Williamson, affirmant qu’il n’y avait « aucun projet » d’ouvrir le département secret.

Le bureau britannique des OVNIS, qui a enquêté sur des observations notoires telles que « l’incident de Cosford » dans le Shropshire, a fermé ses portes en 2009.

Mais Nick Pope, qui a dirigé l’ancien bureau du ministère de la Défense de 1991 à 1994, estime que certaines parties du gouvernement pourraient encore enquêter sur ce phénomène.

En effet, dit-il, les ovnis constituent une véritable « menace pour le ciel britannique » et doivent être pris au sérieux.

Et il a ajouté que les observations pourraient ne pas être simplement des « visites extra-terrestres » – mais « des drones, des avions russes et des phénomènes atmosphériques ».

M. Pope a déclaré à Express & Star: « Le ministère de la Défense, la Royal Air Force et le gouvernement dans son ensemble ne devraient en aucun cas s’efforcer de détecter une anomalie dans notre espace aérien.

-Peu importe que vous soyez un sceptique ou un croyant, et peu importe si vous pensez que les observations d’OVNI sont générées par des drones, des avions russes, des phénomènes de plasma atmosphérique exotiques ou des extraterrestres.

S’il y a quelque chose dans nos cieux, les implications en matière de défense, de sécurité nationale et de sécurité aérienne sont claires. »

Position officielle

La position officielle du gouvernement dit quelque chose de différent. Selon eux, il n’est plus nécessaire de disposer d’un bureau officiel.

« Il n’y a certainement pas de projet d’ouvrir le bureau des OVNIS au ministère de la Défense », a déclaré M. Williamson à Express & Star.

Pas plus tard qu’en novembre, les pilotes de ligne avaient signalé avoir vu des feux rouges siffler dans le ciel au-dessus de l’Irlande, ce qui était en partie lié à des visiteurs extraterrestres.

Peut-être l’observation la plus célèbre dans les West Midlands est-elle l’incident de Cosford, survenu en 1993.

Le 31 mars de cette année, une patrouille de la RAF a rapporté avoir vu un OVNI au-dessus de la base. Ils ont décrit l’objet se déplaçant «à grande vitesse et à une altitude d’environ 1 000 pieds ( 304,8 m )».

L’OVNI consistait en deux lumières blanches et une faible lueur rouge à l’arrière,  sans qu’aucun bruit de moteur ne soit  entendu, a indiqué le reportage.

Ce qui rend l’incident plus étrange, c’est que des dizaines d’OVNIS de forme triangulaire ont été rapportés dans la nuit, voyageant à grande vitesse dans l’ouest de la Grande-Bretagne.

Un ovni a également été signalé à la RAF Shawbury, à Shrewsbury, peu de temps après.

Enquête

Selon M. Pope, il a peut-être été examiné par une équipe de recherche américaine secrète – et il insiste sur le fait que quelque chose de similaire pourrait déjà exister au Royaume-Uni.

« Tout ce dont le MoD aurait besoin est déjà financé, par exemple notre réseau de radar militaire et nos capacités d’analyse d’images », a-t-il déclaré.

« Ce serait une proposition neutre en termes de coûts et le travail  qui pourrait être effectué en même temps que les tâches d’analyse du renseignement existantes. »

En décembre 2017, des journalistes basés aux États-Unis ont dévoilé une étude secrète du Pentagone réalisée entre 2007 et 2012.

Il a sondé environ 12 000 observations remontant à des décennies.

Le personnel basé sur le projet a évité d’utiliser le terme «OVNI» dans son travail pour rester hors de portée du gouvernement.

M. Pope ajoute: «L’ironie de la chose est qu’il pourrait déjà y avoir un nouveau projet sur les OVNIS, inconnu même du secrétaire d’État à la Défense.

-Aux États-Unis, le projet OVNI du Pentagone AATIP (programme avancé d’identification de la menace aérospatiale) était caché par une combinaison de facteurs: ils ont soigneusement évité toute mention d ‘ » OVNIS « , alors qu’une grande partie du travail a été sous-traitée au secteur privé.

-Tout cela a été décrit avec un langage qui impliquait qu’ils étudiaient les menaces futures de l’aviation, des avions et des drones.

-Je soupçonne fortement le personnel du renseignement du ministère de la Défense d’avoir agi de la même manière et d’étudier les« inconnus »parallèlement aux menaces plus classiques de l’aérospatiale de la prochaine génération.

-Tant que vous utilisez des termes tels que« aéronef inhabituel »,« hélicoptère non conventionnel », etc., vous pouvez probablement dire que vous n’avez pas du tout de projet OVNI, en particulier si la plupart de vos travaux impliquent des menaces aérospatiales étrangères classiques.

-Les personnes impliquées n’auraient peut-être même pas informé les ministres de la Défense de l’existence d’un tel projet, ce qui leur donnerait un » déni plausible « .

L’incident de Cosford avait été enquêté par le ministère de la Défense à l’époque, sous la surveillance de M. Pope. Il dit: « J’ai eu un événement OVNI majeur entre les mains. »

M. Pope pense que le scepticisme du public à l’égard des extraterrestres est la raison pour laquelle de nombreuses observations d’OVNI ne sont pas prises au sérieux – et de nombreuses personnes parlent rapidement de l’apparition de drones dans le ciel.

Il dit: «Peut-être devrions-nous examiner les doubles normes implicites ici et prendre au sérieux tous les rapports d’objets non identifiés dans notre ciel, peu importe ce que nous pensons qu’ils sont. »

Mise à jour le 16-02-2019 à 10h30.

Publicités

2 Responses to La vérité est ailleurs mais la cherchons-nous ? La Grande-Bretagne pourrait lancer une étude secrète sur les OVNIS

  1. évhémère dit :

    Quand on choisit résolument ( et même administrativement ! ) la route du déni, cette dernière ne mène qu’à une seule destination : l’ornière du territoire du Roi Ubu, qui siège au sein du Théâtre de l’Absurde !… ( Eugène Ionesco s’intéressa certainement aux ovnis … phénomène qui fonctionnait sans lui !…) .

    On parvient maintenant au stade du « tabou » , que Georges Orwell avait décrit comme mécanisme de la « novlangue », dans son utopie « 1984 » : certains mots sont bannis et aussitôt remplacés par d’autres !… En Astronomie ( et en Astrophysique ), c’est fait depuis longtemps, avec même un problème de « copyright » : les scientifiques parlent de « Phénomènes Spatiaux Inconnus » , dont l’acronyme donne PSI ( en Français ) … et ne peut donc convenir !… On envisagea aussi PCI ( Phénomènes Cosmiques Inconnus ) , mais alors quelques pinces-sans-rire ( anticommunistes probablement …) rétorquèrent que c’était impossible : c’était l’acronyme de « Parti Communiste Italien » , qui a l’époque ( années 1970 ) dominait la vie politique de la péninsule, voire de l’Europe !…Et comme on se trouvait au cœur des « années de Plomb », il n’y avait pas de quoi rire !…

    En France, on a « résolu » le problème en créant les PAN ( divisés en 4 catégories : A, B, C D ) . Mas c’est reculer pour mieux sauter : on ne sait ( toujours ) pas si le chat de Schrodinger est mort ou vivant, mais on sait que les chats ne font pas les chiens !… Malgré la prédominance de l’anglo-saxon dans les publications scientifiques, l’Ufologie qui n’est , paraît-il, qu’une « pseudoscience » peut se passer de l’évolution des modes : ainsi , « UFO » devrait survivre encore quelques décennies , mais l’objet de la recherche devra être défini avec précision !…

  2. Zagros dit :

    Comme c’est bien dit Evhémère. Aujourd’hui on ne peut plus rien dire sur personne ni sur rien , de peur de choquer X ou Y. Pas question donc de parler d’ovnis, ça pourrait faire peur à quelques esprits faibles et/ou perturbés. Et puis cela va à l’encontre de la dictature de la pensée unique qui ne s’intéresse pas au sujet, pire qui jette l’anathème sur les malheureux ahuris qui s’y intéressent. Un sourire sarcastique et méprisant et le tour est joué. La question est donc: pourquoi ce rejet? Nos codes culturels sont-ils devenus trop matérialistes? Les esprits forts seraient-ils au contraire des esprits faibles incapables de se projeter dans l’inconnu à cause de peurs ancestrales et rachidiennes? Nous ne devons pas avoir peur (« Non habiate paura »), ce sont eux qui ont peur à commencer d’eux-mêmes et de leurs insuffisances intellectuelles et morales. Et si les pays, comme dit l’article, étudient le phénomène ovni de façon plus ou moins occulte, c’est logique et c’est un moindre mal. Patience, la vérité finit toujours par l’emporter sur l’obscurantisme, sur les ovnis comme sur bien d’autres sujets…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :