Rencontre Rapprochée à Dechmont Woods en Ecosse

Source : http://naturalplane.blogspot.com

Traduction Era

Robert Taylor était agé de 61 ans lors qu’il a fait la rencontre la plus inhabituelle de sa vie. C’ était un homme discret, stable, flegmatique, avec une brosse épaisse de cheveux blancs et le visage d’un amateur de plein air. Il aimait boire une pinte, et un verre aussi, mais pas quand il travaillait. Il fumait, mais pas trop. Il avait travaillé comme forestier toute sa vie d’adulte dans les bois Dechmont situés à Livingston, West Lothian, en Écosse.

Dans la matinée du vendredi, 9 Novembre  1979, M. Taylor se mit en route avec son setter roux Lara, pour vérifier les bois sur la commune de Dechmont à la recherche d’ovins et de bovins errants.  C’était  une journée humide et, après avoir garé la voiture il partit vers le bas de la piste forestière, même le bruit de l’autoroute Édimbourg-Glasgow était étouffé par d’épais sapins sombres. Le chien courait et on n’entendait que le son des bottes trudging wellingtons de Mr Taylor. Puis il   tourna au coin dans une clairière inondée de lumière, et là vit … un OVNI!

L’objet était d’une couleur gris foncé, et sa texture était comme de l’émeri:  de petites zones brillantes mises en évidence sur un fond plus sombre. L’apparition de l’extérieur semblait changer de temps en temps. Taylor pense que l’OVNI a tenté de se camoufler. Il a estimé la taille de l’objet autour de 6 mètres , et environ 3 mètres de haut. Ça semblait être monté sur un anneau, faisant ressembler l’objet à un chapeau à bords. Il y avait également en saillie de l’extérieur de l’embarcation des tiges surmontées par les hélices. Rien sur le moment ne bougeait sur l’objet.

Tout à coup deux petites sphères se sont précipitées sur lui. Elles étaient comme le grand engin, mais en une version plus petite. Elles ont produit un son en se dirigeant vers lui alors que des piques à l’extérieur entraient en contact avec le sol. Elle de sont arrêtées à ses côtés et se sont accrochées à ses pantalons. Elles ont commencer à le tirer vers l’ovni. Une odeur extrêmement forte lui donna la nausée et il se mit à haleter, il perdit bientôt conscience.

Lorsque Taylor revint à lui, l’ovni et les plus petites sphères étaient parties. Son setter roux était avec lui. Le chien n’était pas en laisse, courant autour de la zone en aboyant follement Essayant de crier sur le setter, il n’avait plus de voix. Il ne tenait pas debout non plus.Finalement il retourna en rampant par où il était venu sur 100 mètres. Plus tard il fut capable de se lever et il retourna à son pick up. Il essaya de contacter le quartier général des gardes forestiers mais sa voix n’était toujours pas revenue.

Taylor essaya de rentrer chez lui dans son  pick-up, mais ne réussit qu’à s’enliser dans la boue. Commença alors la longue marche de retour chez lui, approximativement à un kilomètre de distance, et arriva enfin a 11:15.  Son expérience avait duré en tout juste une heure environ. Sa voix était revenue à présent. Il avait attrapé une migraine et une  grande soif  à son retour à la maison. Il fallut deux jours pour que sa soif s’apaise, bien qu’il puisse encore sentir les restes de l’épouvantable odeur des petites sphères. Il ressentait un malaise général.

Lorsqu’il rentra chez lui, son épouse fut stupéfaite de voir son état. Il était couvert de boue et ses pantalons déchirés. Il commença à lui raconter son expérience.  Sa femme voulait appeler la police mais Taylor était contre, considérant le sujet de la question. Il l’autorisa à appeler son superviseur au travail, et le chef du département des forêts, il prit un bain pendant qu’elle appelait.

Drummond appelé un médecin, et a conduit directement à la maison de Taylor. Il était si anxieux de savoir ce qui s’était passé qu’il l’interrogea alors qu’il était encore dans la baignoire.  Taylor et Drummond tombèrent d’accord sur le fait qu’il devait y avoir des preuves physiques laissées sur le sol soit par les petites sphères soit par l’engin, et Drummond partit en avant vers la zone pour vérifier mais ne put en trouver la localisation exacte.

Le Dr. Gordon Adams arriva et commença à examiner la condition de Taylor. Il trouva une zone éraflée sur sa jambe gauche et sous son menton. Il n’y avait aucune blessure apparente à la tête . À ce moment, de toute façon, la température du corps de Taylor, la pression artérielle et les autres fonctions du corps semblaient normale. Adams a appelé à une ambulance pour le transport de Taylor à l’hôpital pour une radio de la tête et un entretien avec un conseiller. Taylor n’accepta de rendre visite à l’hôpital que plus tard.

Lorsque Drummond fut de retour chez Taylor, les deux hommes partirent pour revenir sur la scène de l’ovni et de l’attaque des petites sphères. Ils ont trouvé le marquage au sol, et ont appelé la police. Peu de temps après, Taylor, accompagné de son épouse, est allé à l’hôpital pour la radio, mais il a dû attendre si longtemps, qu’ il a décidé de partir en douce. Il tenait à faire un voyage prévu pour voir des parents le week-end suivant.

Bientôt, la presse a entendu parler de la rencontre dans les bois, et le dimanche, il était connu dans tout le Royaume-Uni. La nouvelle de l’événement fut connue de tout le monde en une semaine. L’histoire fera l’objet de documentaires télévisés, des magazines et de  livres. La société qui a travaillé pour Taylor a même érigé une plaque commémorative sur le site, pour commémorer l’événement. Elle a ensuite été volée.

Le département de la police locale n’avait aucune expérience dans le traitement des cas d’ovnis. A cause de cela ils n’ont au moins  jamais bradé la description de Taylor de l’incident. Ils ont pris le témoignage de Taylor, de sa femme et du Dr Adams.

Comme cela concernait une agression, les policiers furent  tenus de transmettre les  vêtements qu’il portait ce jour là  pour l’examen médico-légal. Un survol rapide a montré que les 2  jambes de son pantalon étaient déchirées ainsi que  la région de la hanche. On a retrouvé également par l’examen des traces d’une poudre. Cette poudre se révéla n’être rien d’autre qu’un amidon de maïs qui a été transféré au pantalon  par le sac dans lequel il a été envoyé, La police a également vérifié pour tous les vols qui auraient eu lieu ce jour-là des avions, des hélicoptères, ou tout autre équipement qui pourrait avoir été dans la région. Rien n’a été trouvé, et aucun des équipements forestiers correspondaient aux marques trouvées sur les lieux.

Il y avait deux types de marques au sol sur les lieux. Les premières marques étaient deux traces parallèles semblable à une échelle, chacune de 2,5 mètres de long et la même distance entre elles.  Il y avait aussi 40 trous autour des traces. Ils étaient de 10 centimètres de diamètre.  Pour être bref  il y avait la d’énormes preuves physiques pour prouver que "quelque chose"  s’était trouvé sur le lieu indiqué par Taylor. Taylor était connu de beaucoup de gens dans la région et tous le voyaient comme honnête et responsable. Il n’y avait rien pour indiquer qu’il aurait fait un canular de cette nature. Il avait des antécédents médicaux de plusieurs maladies et de chirurgie, mais rien dans son historique médical n’indiquait de blessure à la tête ou de psychose.

Il y aurait aussi un calendrier établi par un enquêteur pour déterminé le laps de temps où Taylor est resté inconscient. Ce décompte indiqua qu’il l’est probablement resté vingt minutes, à prendre ou à laisser.

"Je sais ce que j’ai vu, " déclare Mr Taylor. Ainsi s’en tient-il strictement à son récit (et a toujours gardé son appareil photo sur lui depuis lors, pour prendre des photos des visiteurs si jamais ils revenaient pour lui de nouveau).

que la police a ouvert une enquête pénale pour voies de fait, la seule en Grande-Bretagne de résulter d’une une "observation d’OVNI». Il reste ouvert.

Les voisins de M. Taylor s’avèrent beaucoup plus sceptique, il a finalement déménagé à une adresse inconnue. Mais il est également devenu le plus célèbre «témoin» d’extraterrestres en Grande-Bretagne. Ses pantalons étaient montrés  dans les réunions spirites pour être analysés par des voyants ( «Je ressens de la douleur dans ces pantalons"), et lors des anniversaires de l’observation où les fana d’ovnis se réunissaient dans la clairière, juste à tout hasard.

Les aliens, en attendant, n’ont pas laissé tomber. Depuis ce jour de novembre, ils ont empli les cieux de West Lothian avec des disques scintillants, d’étranges lumières  et de balles de feu rebondissantes. Le" triangle de Falkirk" enregistre plus d’observations d’ovnis, environ 300 par an, que n’importe quel autre endroit dans le monde. Une bonne partie se produit à l’exterieur du restaurant La Forge à Bonnybridge, où des boules de feu voyagent au dessus des arbres et où des "avions sans ailes" sont vus dans les champs. Certains experts disent que West Lothian pourrait être un endroit sensible, offrant une fenêtre de la Terre vers une autre dimension.

Si nous prenons le récit de Taylor tel quel, il a été enlevé par quelque chose "d’un autre monde" le 9 novembre 1979 pendant 20 minutes. Il n’y a pas eu de preuves présentées pour discréditer son histoire. Par tous les comptes, Taylor était bien respecté par les amis, voisins, collègues, etc, et n’a jamais essayé de faire de l’argent de son expérience présumée.

Robert Taylor est décédé le 14 Mars 2007, âgé de 88 ans.

About these ads

3 réponses à Rencontre Rapprochée à Dechmont Woods en Ecosse

  1. XAVIER dit :

    tres bon article ca resemble presque à ce que j’ai cru voir ou rever

  2. masquerytte dit :

    merci

  3. évhémère dit :

    Une Rencontre du 3° Type dont il faut constater la "discrétion" : beaucoup d’ufologues n’ont jamais entendu parler de ce cas !… Pourtant, les traces auraient dû être exploitées … par des "experts" d’avant-garde !…

    Cependant, cette notoriété permet de comprendre l’impact sur l’opinion de l’affaire de Cergy-Pontoise … qui commencera 9 jours plus tard !!!…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  080 followers

%d bloggers like this: