Dennis Hope vend la Lune, Mars et Mercure

13/03/2013

VIDÉO Cet étrange agent immobilier prétend avoir vendu des parcelles de la Lune, mais aussi Mercure, Mars, Venus et Lo, le satellite de Jupiter. Il a par ailleurs créé un gouvernement intergalactique. À lire sur Konbini.

Le job de Dennis Hope est pour le moins particulier, puisqu’il vend des terrains sur la lune depuis les années 80. Une singularité telle que, comme le relaye Konbini, le New York Times lui a consacré un documentaire intitulé « The Man who Sells the Moon » (« L’Homme qui vend la Lune »), allusion évidente à David Bowie.

« Traité de l’espace »
Hope, personnage farfelu désargenté suite à un coûteux divorce, s’autoproclame propriétaire de la lune, grâce au « Traité  de l’espace », un traité international ratifié en 1967 dans lequel il est stipulé , en son article 2, qu’aucune nation ne peut s’approprier le satellite naturel de notre planète. « L’accord de la Lune », signé en 1979, la définit comme un bien collectif appartenant à tout le monde.

Un vide juridique dont a profité Dennis Hope. Via son agence immobilière, la Lunar Embassy, il commercialise des acres (plus de 4.000 mètres carrés l’unité) sur la lune, Mars ou Venus. Comme le précise son site internet, disponible notamment en japonais, en russe ou en hébreux, « offrez un cadeau parfait à la personne aimée ou faite un investissement judicieux pour le futur ». Le tout pour le prix modique de 24 dollars (taxes lunaires et frais de dossier inclus).

George W. Bush ou Ronald Reagan
Et d’après ses dires, ce marché intergalactique est porteur puisqu’il aurait vendu pas moins de 400 millions et demi hectares sur la lune. Et son carnet de clientèle compte des citoyens issus de 193 pays dont certains se nomment George W. Bush, Ronald Reagan ou Jimmy Carter. Un succès commercial qui l’a encouragé à créer une monnaie (le « Delta »), fonder un « gouvernement intergalactique » doté d’une constitution. Quant à ses futurs projets, il rêverait de pouvoir exploiter les ressources naturelles  de la lune.

« En 2008, nous avons évalué que la Lune abrite des réserves d’Helium 3 – une énergie très puissante – valant des milliards de milliards de dollars. Nous comptons bien exploiter ces réserves et crédibiliser de la sorte notre devise, le Delta, afin de pouvoir commencer à l’utiliser et aider des gouvernements financièrement dans le besoin ». À défaut d’avoir les pieds sur terre, Dennis Hope a de la suite dans les idées.

Source : 7/7.be

separation

Mise à jour area51blog le 13-3-2013 à 6:30

 

area51blog

Publicités

Un scientifique Russe déclare que des photos de 1982 montrent la vie sur Vénus

20/02/2012

Article de ken pfeifer world ufo photos
Traduction Area51blog

Le professeur Ksanfomaliti, de L’Institut de Recherche Spatiale basé à Moscou, a analysé des photos prises par une sonde soviétique qui s’est posée sur la surface de la planète.

L’homme âgé de 79 ans déclare que les photos, prises par la sonde Venus-13 en 1980, montrent un insecte de type scorpion géant, qui selon lui prouve la vie sur la planète écorchée, la deuxième plus proche du soleil.

Mais les points de vue du membre de l’Académie des Sciences de Russie, publiés dans Recherche sur le  Système Solaire, ont été mis en doute.

Les experts disent que les silhouettes décrites comme un disque et un scorpion semblent changer d’emplacement d’une photo à l’autre.

Le Professeur Ksanfomaliti a déclaré que les images montrent un corps en forme de scorpion, un disque et un « cache noir » qui, apparemment, se déplacent alors que caméra de la sonde enregistre la scène.

Ils « émergent tous, fluctuent et disparaissent » a expliqué le professeur Ksanfomaliti.

« Et si nous oublions les théories actuelles sur la non-existence de la vie sur Vénus, nous pouvons hardiment suggérer que les caractéristiques morphologiques de ces objets  nous permettraient de dire qu’ils sont vivants,» dit-il au magazine.

On n’a rien trouvé jusqu’à présent qui indiquerait la vie sur  Vénus, qui a une température de surface de 464C et dont la gravité est 0,9 fois plus puissante que celle de la Terre.

Mais Jonathan Hill, un technicien de la recherche et planificateur de Mission  au  Mars Space Flight Facility à l’Université d’Etat d’Arizona, jette le doute sur ces déclarations.

L’homme qui traite la plupart des images prises au cours des missions  Mars de la NASA, a déclaré que les versions haute résolution des images  de Venera 13 montrent que l’objet en crabe est en fait un composant mécanique, pas une créature vivante.

Le même objet apparaît sur une photographie prise par une sonde d’atterrissage identique,Venera 14, qui a atterri à proximité de Vénus.

– source : telegraph

Remarque de Ken :  Si la vie peut subsister au fond de nos océans, elle pourrait subsiter dans des conditions difficiles sur d’autres planètes sans problème. Faites vos recherches et réalisez que  cela est vrai.

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS

 

 

Subject: venus article from ken pfeifer world ufo photos

 Russian scientist claims 1982 pictures shows ‘life on Venus’
Prof Ksanfomaliti, from the Moscow-based Space Research Institute, analysed photographs taken by a Soviet probe that landed on the planet’s surface.

The 79 year-old claimed the pictures, taken by the probe Venus-13 in 1982, show a giant scorpion-styled insect that he claimed proved to life on the scorching second-closest planet to the sun.

But the views of the member of the Russian Academy of Sciences, published in Solar System Research, have been cast into doubt.

Experts say the features described as a disc and a scorpion appear to change locations from one photo to the next.

Prof Ksanfomaliti said the images show a scorpion shaped body, a disc and a « black flap » which apparently move as the probe’s camera records the scene.

They all « emerge, fluctuate and disappear » explained Prof Ksanfomaliti.

« What if we forget about the current theories about the non-existence of life on Venus, let’s boldly suggest that the objects’ morphological features would allow us to say that they are living, » he tells the magazine.

No records have previously been found of life on Venus, which has a surface temperature of 464C and gravity 0.9 times more powerful than Earth’s.

But Jonathon Hill, a research technician and mission planner at the Mars Space Flight Facility at Arizona State University, cast doubt on the claims.

The man who processes many of the images taken during NASA’s Mars missions, said the higher-resolution versions of the Venera 13 images show that the crablike object is actually a mechanical component, not a living creature.

The same object shows up in a photograph taken by an identical landing probe, Venera 14, which landed nearby on Venus. – telegraph

 

KENS NOTE:  If life can survive at the bottom of our oceans, it could survive in harsh conditions on other planets without a problem.  Do your research and realize this is true.

 

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.MUFONNJNEWS.COM

 

Thanks to Phantoms and Monsters.com

 


Le Japon s’apprête à lancer une sonde et un « cerf-volant spatial » vers Vénus

17/05/2010

Le Japon s’apprête à lancer mardi sa première sonde vers Vénus à l’aide d’une fusée qui va également déployer un grand « cerf-volant spatial » expérimental mû par la projection des particules solaires sur sa surface.

Le lanceur H-2A doit décoller de la base de Tanegashima (sud) mardi à 06H44 (lundi 21H44 GMT), a indiqué l’Agence d’exploration spatiale japonaise (Jaxa).

Lire la suite


%d blogueurs aiment cette page :