Une expérience de tirs lasers sans précédent

08/07/2010

Marie-Odile Monchicourt – 6 juillet 2010

Quand les horloges à atomes froids et les lasers s’unissent pour mesurer l’espace-temps.

Le lundi 7 Juin démarrait une expérience scientifique unique de tirs lasers croisés entre le sol et l’espace. Elle implique l’Observatoire de la Côte d’Azur , l’Agence spatiale française (CNES), l’Observatoire de Paris , le CNRS , le Laboratoire national d’essai (LNE) et s’étend à l’international par des partenariats en Pologne, en Italie, en Allemagne, en Suisse, au Royaume-Uni, et au Japon. Six fois par jour, jusqu’en Septembre, de très brèves impulsions lumineuses d’une durée d’un cent-milliardième de seconde sont émises simultanément depuis les installations de l’Observatoire de Paris et de l’Observatoire de la Côte d’Azur vers le satellite Jason 2. Le but ? Utiliser la lumière laser pour transporter une référence de temps, la transférer en un autre lieu, et comparer pour la première fois – avec une précision de 10-11 seconde – des horloges à atomes froids distantes de 800kms. Philippe Laurent, chercheur au CNRS au Laboratoire SYRTE (Systèmes de Référence Temps-Espace), nous explique ici en quoi consiste l’expérience et en quoi elle intéresse la recherche en physique fondamentale.

Ecouter Philippe Laurent chercheur CNRS au laboratoire SYRTE. (5’07 »)

Source :  http://www.france-info.com


%d blogueurs aiment cette page :