Alignement de taches sombres à la surface du Soleil

03/08/2011

Ceinture de taches solaires photographiées par SDO

Cela ne s’était pas vu depuis 2006 ! Un beau cortége de taches solaires à la surface du Soleil. Trois groupes maculent en ce moment la surface « visible » de notre étoile, laphotosphère. Alignés sur une latitude tropicale, ils forment une remarquable ceinture sur cette moitié du Soleil tournée vers nous.
Dans les longueurs d’ondes H alpha qui révèlent la chromosphère, on découvre la forte activité qui régne aux mêmes endroits. Des éruptions solaires de classe M ou X ne sont pas à exclure dans les prochains jours, en particulier pour la tâche 1261, actuellement au centre, avec un champ magnétique de classe beta-gamma-delta.

Photosphère du Soleil le 30 juillet 2011

Plusieurs astronomes amateurs, de plus en plus nombreux à posséder un trés bon équipement pour l’observation solaire, rivalisent avec les télescopes professionels, en attestent les séries de photos qu’ils partagent sur internet.

Taches solaires au crépuscule photographiées par Steve Yezek

A condition de prendre d’extrémes précautions (brume, voile nuageux, …), il est possible de distinguer quelques archipels de taches sombres au crépuscule. Dans l’antiquité, grecs et romains avaient connaissance du phénomène en les découvrant de cette façon.

 Crédit photo : NASA/SDO, Steve Yezek.

Source : http://www.lecosmographe.com/blog/?p=4089


Turbulences solaires en vue – Attachez vos ceintures Terriens

31/12/2010

Attachez vos ceintures, les terriens. Vous pourriez  bientôt entrer dans des turbulences crées par le soleil. Selon l’AFP, le soleil se prépare à entrer dans la partie la plus active de son cycle connu sous le nom « maximum solaire. »

Les effets secondaires de ce phénomène peuvent inclure des défaillances dans les télécommunications et   l’équipement  par satellite GPS.

Le soleil passe par des cycles de forte activité et de calme relatif, plutôt que de brûler avec une force cohérente. Observées depuis environ deux siècles, les taches solaires sont la marque du point de plus forte activité. Les cycles durent  11 années en moyenne, mais la période actuelle, qui a commencé en 1996, a pris plus de temps que d’habitude pour atteindre le maximum solaire.

Toutefois, l’AFP a déclaré que le soleil se réveille et se dirige vers son point culminant du cycle.

« La dernière prévision considère les environs  de mi-2013 comme étant la phase maximum du cycle solaire, »  a déclaré à l’AFP Joe Kunches de la US National Oceanic and Atmospheric Administration’s Space Weather Prediction Center .

Kunches dit qu’une paire de saisons de forte activité qui durent environ deux ans et demi bouclent chaque maximum solaire. Cela signifie les gens devraient se préparer à ce qui pourrait être une folle météo solaire chargée.

« Au plus fort de sa colère, le Soleil peut vomir des marées de rayonnement électromagnétique et de matière chargée connues sous le nom d’éjections de masse coronale, ou EMC, dit le rapport de l’AFP.

Bien que les éjections de masse coronale pourraient prendre des jours pour réellement atteindre la Terre, leurs charges pourraient frapper les systèmes électroniques vitaux sur la planète bleue.

Un autre des effets secondaires du maximum solaire : les protons  super-chargés, ou des éclats, du soleil qui pourraient frapper la terre « en quelques minutes, » dit  l’AFP.

Les satellites Telecom et GPS sont parmi les plus vulnérables à la colère du Soleil. Un satellite de télécommunications canadien a été paralysé pendant cinq mois par une EMC en 1994, et en avril de cette année, un navire de communication pour l’Amérique du Nord a été désactivé par le même phénomène. Dans un autre cas, les communications GPS ont été interrompues  pendant environ 10 minutes par la météo  solaire en 2005.

Ce n’est pas seulement satellites qui sont sujet à des attaques solaire, mais aussi « les lignes électriques, les connexions de données, et même les oléoducs et gazoducs», a déclaré à l’AFP.

Les scientifiques utilisent des systèmes de back-up et des boucliers pour se mettre à l’abri de ces pannes, mais toutes ne peuvent  être prédites.

« Il y a beaucoup de choses que  nous ne savons pas au sujet du soleil, » a déclaré Kunches. « Même dans la phase de soi-disant déclin, ou tranquille, vous pouvez avoir des champs magnétiques sur le Soleil qui devient très concentrés et sous tension pendant un temps, et vous pouvez obtenir sur la dépression une activité éruptive qui est atypique. En bref, nous avons une étoile variable. « 

En 2011 le soleil se dirigera vers une periode de turbulences longuement attendue et possiblement destructrice

Source : PCmag.com


%d blogueurs aiment cette page :