confidences d’ un ex-agent de la CIA .

01/10/2016
crédit image: hearthstone-decks.com/

crédit image:
hearthstone-decks.com/

Note adm :

area2

 

 

Samedi 01octobre 2016 à 18h50:

En Mars 2013 aux états-unis un homme est interviewé. Il est présenté comme un ancien agent du renseignement américain ( C.I.A) . Cette vidéo est à visionner avant qu’elle ne disparaisse de la toile.

Si l’intervenant est sincère et digne de foi concernant les postes qu’il prétend avoir occupé ainsi que son récit et que les faits exposés soient authentiques, alors son expérience professionnelle nous amène à considérer ou  à reconsidérer, c’est selon, des faits établis.

Dans cette vidéo il met en avant la mythique zone 51 et le fameux secteur nommé S4.

L’activité adjacente de cette base est  une nouvelle fois pointée du doigt .

En supposant que les propos de cet ex-agent soient réalistes alors ce témoignage apporte un certain crédit à un autre homme qui a déjà ciblé l’endroit. Cet homme n’est autre que Bob Lazar un prétendu employé du hangar S4 prétendant avoir occupé un poste de  physicien mais dont les preuves manquent .

Dans un autre registre le célèbre hacker Gary Mc Kinnon aurait lui aussi du grain à moudre lorsqu’il dévoila au sujet des O.V.N.I une flotte « extraterrestre ». Comprenons par flotte extraterrestre une équipe militaire dotée de vaisseaux non conventionnels et cachée au public.

Cette vidéo est très particulière, elle incite à une recherche plus poussée afin de décrypter ce qui est et ce qui n’est pas.

Chacun se fera sa propre analyse et aura son opinion.

Ce qui est certain, c’est l’existence de complexes abritant certains  programmes dans des lieux stratégiques faisant de ces endroits des zones militaires  sensibles ( ZMS) hautement surveillées .

Reste à définir avec exactitude les activités  et la nature de celles- ci menées dans ce genre d’endroit.

Existe-t-il des lieux secrets et bien cachés qui se livrent à des conceptions, des tests, des expériences à des fins militaires dont certaines de ces activités dépasseraient de loin notre imagination?

 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 01/10/2016 à18h50.

area2

Publicités

Ce « rayon tracteur » permet de défier la gravité

29/10/2015
Illustration crédit: huffingtonpost.fr/

Illustration crédit:
huffingtonpost.fr/

Article source:huffingtonpost.fr/

SCIENCE – C’est une figure classique de la Science-fiction, popularisée notamment par Star Wars et Star Trek: le « rayon tracteur ». Il est notamment capable de stopper un vaisseau spatial ou encore de capturer un terrien (ou une vache) et de le (la) faire léviter jusqu’à une soucoupe volante, par le fait d’une force impalpable et inconnue, souvent lumineuse.

Cette prouesse est en train de devenir réalité. En 2013, des scientifiques de l’université de St Andrews ont montré qu’il était possible d’utiliser des lasers pour « tracter » des molécules… mais uniquement microscopiques.

Mardi 27 octobre, des chercheurs de l’université de Bristol sont allés plus loin, rapporte Science mag. Et par un chemin détourné. Dans un article publié sur Nature, ils expliquent avoir réussi à maîtriser ce principe du rayon tracteur grâce au son.

Le résultat, en vidéo, est impressionnant, on a l’impression que la petite bille lévite. Mieux, elle ne tombe pas si on retourne la surface émettrice.

Suite

gif

Mise à jour Area 51 blog, le: 29/10/2015 à : 14h35.

area51blog


UN SIÈCLE DE SCIENCE FICTION – Les Extraterrestres (1996)

04/05/2013

Publiée le 29 avril 2013 – Source Youtube Leefansonly

Titre original : « A Century of Science Fiction », série documentaire de Ted Newson avec une narration accomplie par Christopher Lee (pour beaucoup perdue dans la traduction, bien entendu).
Excellente entrée en matière pour les néophytes et surtout bel éventail de bandes annonces originales.

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Ovnis-18

Mise à jour Era pour Area51blog le 4-5-2013 à 21h00

area51blog

 


Bilan des films d’extraterrestres de 2012

01/01/2013

extraterrestres

 

 

C’est la fin de l’année et comme il se doit on doit faire un bilan. Sept films sont sortis au cinéma en 2012 en enlevant Star Wars: Épisode I – La menace fantôme qui était une ressortie et Jean de la Lune qui est toujours en salle. Sept films, c’est dans la moyenne, mais cette année avait un gout de réchauffé.

Lire l’article sur le site Les Extraterrestres au cinéma

 


La planète aux deux soleils de Star Wars découverte dans notre galaxie

16/09/2011

Vue d’artiste de l’exoplanète Kepler-16b, la petite sphère noire. NASA/JPL-Caltech/R. Hurt

Son petit nom est Kepler-16b. Cette planète vient d’être découverte par les astronomes américains, au fin fond de notre galaxie. Sa particularité : deux soleils l’éclairent.

Dans La guerre des étoiles, Georges Lucas lui donne le nom de Tatooine. Les astronomes américains l’ont baptisée moins poétiquement Kepler-16b. Une planète à deux soleils vient d’être découverte au fin fond de notre galaxie. À environ 200 années-lumière de la Terre. Elle se trouve hors du système solaire, ce qui fait d’elle une exoplanète.

Contrairement à celle du film, aride et peuplée des redoutables hommes des sables que Luke Skywalker taille en pièces à coups de sabro-laser, Kepler-16b est glaciale et gazeuse. Les astronomes excluent la possibilité qu’une vie puisse s’y être développée. « Kepler-16b est le premier exemple de planète circumbinaire (qui orbite autour d’une double étoile, NDLR), dont l’existence est confirmée, annonce Josh Carter, un astronome du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, un des auteurs de cette découverte. Une fois de plus, nous découvrons que notre système solaire n’est qu’un exemple parmi la diversité des systèmes planétaires que la nature peut créer. »

Les Américains l’ont débusquée à l’aide du télescope Kepler. Celui-ci détecte la présence d’une planète quand celle-ci passe devant son étoile et en réduit momentanément la luminosité. Dans le cas de Kepler-16b, l’observation a été compliquée par le fait que les deux étoiles s’éclipsent mutuellement. Les astronomes ont observé que la luminosité diminuait à intervalles réguliers, même en dehors des éclipses. Ils en ont déduit la présence d’un troisième objet orbitant autour des deux soleils.

Source :  http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Une-planete-a-deux-soleils-decouverte-dans-notre-galaxie_39382-1989786_actu.Htm

Voir aussi :

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/decouverte/la-planete-aux-deux-soleils-de-star-wars-decouverte-dans-notre-galaxie_1030802.html#xtor=AL-447

 


%d blogueurs aiment cette page :