Extraterrestres : du nouveau en 2021 ?

13/12/2019

Le FAST (Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope) présente une ouverture sphérique d’un diamètre de 500 mètres.
Image: Archives/Reuters

Article publié le 11 Décembre par le site Fredzone

Depuis longtemps, le fantasme de la rencontre du troisième type inspire l’industrie du divertissement et nourrit différentes théories du complot. Le débat fait rage, car des personnalités influentes, comme Elon Musk, le propriétaire de SpaceX, se sont montrées septiques à l’égard de la perspective d’une forme de vie douée de conscience à part l’être humain.

De leur côté, les scientifiques des agences spatiales gouvernementales et du SETI essaient de détecter, essentiellement par des moyens technologiques, la présence des extraterrestres dans le cosmos.

Le Dr Jim Green, un scientifique en chef de la NASA, pense qu’il sera bientôt possible d’avoir une réponse.

Récemment, le chercheur a fait une déclaration qui a ensuite été largement partagée sur Internet. Il a prédit que la vie extraterrestre pourrait être découverte sur Mars à l’horizon 2021.

À la recherche de signaux extraterrestres

Selon les prédictions du Dr Jim Green, la vie extraterrestre sera découverte sur Mars en 2021, probablement par des agences comme la NASA ou l’ESA. L’expert a noté que l’humanité n’est pourtant pas encore prête à accepter les réalités entourant l’existence extraterrestre.

Cette prouesse pourrait également être réalisée par le Five Hundred Meter Aperture Telescope (FAST), le chasseur d’extraterrestre chinois. Rappelons que le télescope géant, situé dans la province du Guizhou, a déjà permis la détection et l’identification de 99 pulsars depuis sa mise en service en 2016. Parmi les principaux objectifs scientifiques rattachés à ce deuxième plus grand télescope au monde, il y a l’étude de la matière noire et la détection des signaux extraterrestres.

Zhu Ming dirige l’observation scientifique et de la division des données au centre des opérations FAST. Il a expliqué que, « dans le processus d’observation des signaux des corps célestes, nous recueillons également les signaux qui pourraient être émis par les humains ou l’intelligence extraterrestre. »

Des preuves fossilisées d’anciennes vies martiennes ?

Toutefois, Zhu Ming a reconnu que le défi est ambitieux. « Il s’agit d’un travail énorme, car la plupart des signaux que nous voyons, 99% d’entre eux sont des bruits divers, nous devons donc prendre notre temps pour identifier les signaux qui nous intéressent dans les bruits », a-t-il souligné.

En outre, la NASA a récemment révélé que le rover Mars 2020 explorera le cratère Jezero dès février 2021 pour trouver des signes de vie extraterrestre. Les chercheurs pensent que l’endroit abritait autrefois un lac où la vie aurait pu s’épanouir. Les gisements minéraux qui s’y trouvent auraient probablement conservé des preuves fossilisées d’anciennes vies martiennes.

 


ISS : première mission commerciale pour SpaceX

01/10/2012


Le lanceur Falcon-9 sur son pas de tir quelques jours avant son lancement à destination de l’ISS pour sa mission de démonstration (SpxD, mai 2012). © SpaceX

Article source: http://www.futura-sciences.com/

 

Le premier vol commercial de SpaceX à destination de la Station spatiale internationale est prévu le 7 octobre. La Nasa a donné son feu vert au lancement de la capsule Dragon qui transportera environ une demi-tonne de matériel et d’expériences scientifiques.

Six mois après le succès de la mission de démonstration SpxD à destination de la Station spatiale internationale, SpaceX s’apprête à réaliser sa première des douze missions commerciales dans le cadre du programme CRS (Commercial Resupply Services) à réaliser dans les quatre prochaines années.

Le lancement depuis le site de lancement de SpaceX à Cap Canaveral est prévu le 7 octobre avec une possibilité de report de 24 heures. L’amarrage à la Station devrait se faire le 10 octobre à l’aide du bras robotique Canadarm qui attrapera la capsule afin de l’amarrer au nœud de jonction Harmony. Le retour sur Terre est programmé à la fin du mois d’octobre.

Des expériences scientifiques pour la capsule Dragon

Pour cette mission, la capsule Dragon embarque une demi-tonne de fret dont le matériel nécessaire à 166 expériences que doit réaliser l’équipage 33 de la Station. Au retour, Dragon redescendra sur Terre 330 kg de matériel scientifique et quelque 220 kg de fret. À la différence des cargos spatiaux des différents partenaires de l’ISS, seule la capsule Dragon est récupérée.

Parmi les expériences embarquées par Dragon, une examinera les effets de la microgravité sur Candida albicans, une levure responsable d’infections fongiques chez l’Homme. Une autre évaluera comment la microgravité affecte la croissance des parois cellulaires dans une plante. Environ la moitié de l’énergie dépensée par les plantes terrestres est consacrée à ce support destiné à vaincre la gravité. Comprendre le fonctionnement des gènes qui contrôlent cette dépense d’énergie en microgravité pourrait avoir des implications pour de futures plantes génétiquement modifiées.


%d blogueurs aiment cette page :