L’Angleterre part à la chasse aux extraterrestres !

10/07/2013

shutterstock_99828914-655x400

Le temps où les Etat-Unis dominaient les recherches sur d’hypothétiques intelligences extraterrestres est-il enfin révolu ? Le Royaume-Uni compte lancer un réseau universitaire afin de tendre la main à d’éventuelles formes de vie venues d’ailleurs.

Le réseau a tenu sa première réunion stratégique à St.Andrews, en Écosse, ce 5 Juillet. Le U.K. SETI Research Network (UKSRN) réunit des universitaires provenant de 11 institutions et devrait couvrir un nombre impressionnant de sujets de recherche.

Il regroupe des projets dont le but est de détecter les signaux qu’une intelligence extraterrestre pourrait émettre, volontairement ou non, depuis sa planète d’origine. En somme, le programme ne suppose pas forcément que des extraterrestres tentent de nous contacter.

Grâce aux radiotélescopes modernes – comme le e-Merlin – moins onéreux et moins encombrants, il est possible de distinguer les vrais signaux extraterrestres des interférences générées par la Terre. Aussi, en utilisant l’e-Merlin jumelé au télescope Lovell les chercheurs espèrent déterminer quels sont les signaux uniques et s’ils sont synonymes d’intelligence.

En admettant que des aliens nous fassent coucou, il faudra par la suite élaborer des stratégies de traduction. Certains textes trouvés sur Terre ne sont pas encore compréhensibles, imaginez avec un langage extraterrestre.

Sources Dvice Via RAS

Via Guizmodo

gif

Mise à jour Area51blogue le 10-7-2013 à 16 h 42

Bannière

 

Publicités

L’étrange signal « Wow! » : extraterrestre ou phénomène astronomique ?

28/05/2013

 

 

Source :   logoLaLibrepict_493879

 

Dans le monde scientifique, pas de confirmation sans vérification.

Depuis plus de quarante ans, des radiotélescopes sont braqués en permanence vers l’espace à la recherche de signaux extraterrestres. C’était le cas de « The Big Ear », comprenez « la Grande oreille », un appareil de l’Université de l’Ohio rattaché au projet SETI.

Aujourd’hui, nous n’avons aucune preuve de l’existence ou l’inexistence d’une intelligence extraterrestre pourtant, le 15 août 1977, le radiotélescope américain détecta un signal bien curieux que les scientifiques n’ont toujours pas pu déchiffrer.

Noté sous le nom « 6EQUJ5 », le signal a duré 72 secondes et était trente fois plus fort que le bruit environnant. L’astrophysicien Jerry R. Ehman, présent au moment de la détection de l’onde radio, fut si surpris qu’il inscrivit « Wow! » sur le document. Il donna par la même occasion un nom plutôt sympathique au signal.

signalwow

En 1995, le programme SETI se développe avec SETI@Home qui permet aux particuliers de participer à la recherche en mettant leurs ordinateurs en réseaux. Le programme bénéficie ainsi d’une plus grande puissance de calcul. Pourtant les scientifiques ne sont par parvenus à détecter un autre signal significatif et n’en connaissent toujours pas la source.

Dès sa détection, les astrophysiciens ont travaillé sur les données dont ils disposaient afin de trouver une explication plausible. Il a été rapidement exclu que l’onde provienne d’une planète voisine à la Terre, d’un astéroïde ou de la Terre elle-même. Le signal a en effet une fréquence proche de 1420 MHz, or celle-ci est interdite sur notre planète car réservée aux radiotélescopes. Il pourrait donc s’agir, comme ils l’espèrent, de la trace d’une vie extraterrestre mais aussi d’un phénomène astrophysique, et donc tout à fait naturel mais inconnu.

signalwows

Quant à aller vérifier d’où vient exactement le signal, ce serait un travail fastidieux voire impossible. Les astrophysiciens ont localisé sa source dans la constellation du Sagittaire sans avoir plus de précision. Il leur faudrait donc entendre un nouveau signal provenant de la même zone ce qui ne s’est malheureusement jamais reproduit. Le mystère reste donc entier mais tous les espoirs sont permis.

Source 

gif

Mise à jour Area51blog le 28-5-2013 à 18 heures

Bannière


À la recherche des extraterrestres

21/11/2012

Photo d’antennes radio du SETI (7 octobre 2007), Hat Creek, Californie | ©AP/PC

À partir des années 1960 et 1970, les Américains et les Soviétiques braquent d’immenses antennes radio vers le ciel pour surveiller d’éventuels signaux radio venus du cosmos. C’est le début du SETI, Search for an extraterrestrial intelligence (Recherche pour une intelligence extraterrestre), programme qui regroupe n’importe quelle activité du genre.

Une organisation subventionnée, l’institut SETI, est fondée le 20 novembre 1984 grâce à l’apport de la NASA. Mais on a beau pointer davantage d’antennes vers le ciel, on ne trouve rien. La NASA retire donc son financement 10 ans plus tard.

Malgré l’absence de fonds publics, les recherches se poursuivent encore aujourd’hui à l’institut SETI. On écoute le ciel, mais on envoie aussi de temps en temps des messages, comme des bouteilles à la mer.

Audio-vidéo

Écoutez la capsule sur les extraterrestres

Source : http://www.radio-canada.ca 

 

 


%d blogueurs aiment cette page :