Ovni : la parole à ceux qui les ont vus…

04/08/2012

Information envoyée par Patrick – Source : Le Républicain Lorrain

Nombreux sont les Lorrains qui ont aperçu des phénomènes étranges dans le ciel. Florilège de témoignages, entre ceux qui croient à une présence extraterrestre, ceux qui doutent et ceux qui ont été victimes d’une méprise.

La photo que l’habitant de Mancieulles a envoyée au Geipan afin d’expliquer l’observation faite dans la nuit du 16 au 17 juin dernier. Photo DR

 

Je ne bois pas, ne fume pas. Je ne prends pas de cachets. » Ce sont les premiers mots de Manuel, 33 ans. Cet habitant de Mancieulles, près de Briey, est convaincu d’avoir vu « un truc extraterrestre » dans la nuit du 16 au 17 juin dernier, vers 0h30. « J’étais au lit quand j’ai vu à travers le Velux quelque chose de rouge passer dans le ciel. » Intrigué, cet ex-policier se lève et aperçoit sept points rouges lumineux qui évoluent « juste en dessous des nuages. Puis j’ai vu ensuite deux autres boules similaires qui suivaient le groupe de sept. ». Un avion ? « Impossible ! Cela ne faisait aucun bruit », rétorque celui qui a filmé le phénomène. Rageant : la vidéo ne donne pas grand-chose : « Mais on voit bien les boules rouges bouger à l’horizontal. Jamais elles n’ont pris de l’altitude. C’est pourquoi ce n’étaient pas non plus des lanternes thaïlandaises. » Manuel a vu les phénomènes partir vers l’Est, à vitesse respectable. « Cela a duré deux-trois minutes. » Le couple attend l’analyse du Geipan (Groupe d’études et d’information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés).

Le Geipan ? Ces deux Messins n’y croient pas : « Trop politisé, il veut tout expliquer de manière terrienne. » Fatigués d’être pris pour des « farfelus », les deux trentenaires témoignent aussi sous anonymat. Ils participent aux repas ufologiques organisés dans la région (www.lesrepasufologiques.com). Car des Ovni, ils en ont vu des dizaines : « En forme de disques, d’octogones, de cigares ou de boules. Toujours silencieux, avec juste un léger grésillement. Ils restent souvent en stationnaire, puis partent à une vitesse phénoménale », explique Jeff Nolan, patronyme qui l’a fait connaître dans le milieu régional. « Fin août 1996, j’ai par exemple vu un disque de la taille du Cora-Borny. Il est resté trois-quatre minutes en stationnaire au-dessus de l’hypermarché avant de se poser », décrit celui qui en profite pour lancer un appel à témoins.

Engins bizarroïdes

Son comparse va chercher les ressorts de ses observations dans des causes plus profondes : « Pendant un an, suite à la vue d’un documentaire, j’ai pensé très fort aux Ovni et le premier engin m’est apparu, dans la nuit du 1 er au 2 juillet 2008. Sous cet objet se trouvait une lumière brillante mais pas agressive. Le halo est venu vers moi, puis s’est rétracté. » Depuis, ses observations s’enchaînent par cycles. Parfois partagées avec des témoins, elles ne se limitent pas au ciel. Un brin gêné, le trentenaire finit par avouer qu’il reçoit aussi des signes via internet. « Depuis des années, la région est survolée par des engins bizarroïdes. Sont-ils d’origine terrestre, et donc militaires, ou extraterrestre ? », s’interroge Jeff Nolan. Son compère estime qu’il est possible « qu’il y ait une vie ailleurs. » Tous deux affirment que la Lorraine concentre « une très haute activité, notamment autour des sites militaires et nucléaires. »

Le phénomène ne cesse de les troubler : « O n se demande forcément ce qu’ils veulent, pourquoi ils nous apparaissent à nous ? Cela pousse à se documenter, à vivre une élévation de conscience. Bref, cela change notre vision du monde. »

Les habitants d’Essey-lès-Nancy n’ont pas eu le temps d’en arriver-là. Dans la nuit du 5 au 6 septembre 2009, plusieurs témoins, dont le maire qui participe à un anniversaire avec une quarantaine de personnes, aperçoivent pendant une dizaine de minutes « une centaine de points lumineux oranges qui se déplacent lentement, sans bruit, en longue file désordonnée, d’Ouest en Est, puis vers le Sud. » L’affaire est relatée dans les journaux. « Deux jours après, on a appris qu’il s’agissait d’un lâcher de lanternes thaïlandaises à l’occasion d’un mariage », s’amuse le maire.

Grégory INGELBERT et Philippe MARQUE.

Source : http://www.republicain-lorrain.fr


%d blogueurs aiment cette page :