Témoignage ovni : Base Militaire Roumaine Mars 1989

31/05/2014

Des Pilotes Roumains font une incroyable observation

Un article de Ken Pfeifer 

Traduction Era pour Area51blog

Crédit illustration Ken Pfeifer  WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

Crédit illustration Ken Pfeifer
WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

 

Aéroport militaire roumain Mars 1989

A l’aéroport militaire Mihai Kogalniceanu, au nord de Constanta, plusieurs pilotes d’avions de combat supersoniques du groupe 57 de l’armée de l’air ont été témoins d’un phénomène aérospatial non identifié.

 L’incident s’est probablement déroulé durant la seconde moitié du mois de mars 1989 (Dans les souvenirs des témoins il y a des divergences concernant les dates). Entre 15 et 21 heures, l’unité, constituée de 18-20 pilotes, effectuait des exercices de tir en deux parties : vol  diurne et vol nocturne. « «À un moment , on a annoncé que les manoeuvres étaient stoppées, bien que les conditions météorologiques étaient excellentes et que la visibilité était très bonne « , a déclaré un témoin.

Vers 21h20, on débarrassa les pilotes de leur équipement. Certains d’entre eux , y compris le commandant et le colonel Platon Streja , inspecteur de vol pour le commandement de la Force aérienne à Bucarest , délégué pour assister et participer à des vols cette semaine-là , étaient dans la « cellule d’alarme « , une chambre située dans un bâtiment, à planifier le  prochain vol , prévu dans les deux jours . Les autres pilotes discutaient sur ​​un banc à l’extérieur de ce bâtiment. Les techniciens préparaient les avions pour le stationnement de nuit. Le ciel était  » clair comme du verre « , et la visibilité était parfaite.

Le Colonel (à la retraite ) Aurélien Dobre se souvient : Je parlais avec quelques camarades pilotes devant la «cellule» . J’étais en face du terminal de décollage. A un moment, j’ai vu beaucoup de lumières, apparaissant effectivement au-dessus des arbres . Je suis immédiatement entré dans la «cellule» pour avertir ceux qui étaient à l’intérieur. Lorsque je suis sorti les lumières étaient déjà au dessus de nous. » Le colonel (retraité) Paul Otelea, commandant du deuxième groupe, qui pilotait alors un MIG-23, dit :  » A un moment notre collègue Aurelian Dobre est entré,  nous appelant : « sortez vite !  » Nous y sommes tous allés ; nous avons regardé dans le ciel et avons vus des formations en triangle voler  à égale distance les uns des autres, baignés de blanc argenté mat léger,  solide mais sans diffuser de lumière  autour . [ … ]

Ils se sont déplacés du sud au nord . J’estimais leur altitude à un angle d’environ 20-25 degrés et environ 7.000 mètres de haut. Lorsqu’ils sont passés au dessus de  lui ,  le bruit qu’il a entendu «  était comparable à celui des oiseaux qui survolent la forêt la nuit ». Je le connais, car depuis l’enfance, je me promène dans les bois  » . «Depuis  le premier instant où je les ai vus jusqu’à ce qu’ils disparaissent , plusieurs dizaines de secondes se sont écoulées, puis les lumières se sont estompées en direction de l’Ukraine  » . Il ajoute que l’absence de «bang sonique « (onde de choc) est un grand mystère. Le colonel ( en retraite) Dan Aioanei , qui à l’époque était aux commandes d’un MIG – 29 , dit: .  » De Medgidia , une formation de 7 , 8 ou 9 objets flottants approchait . Ils ressemblaient à des tubes de néon , plusieurs kilomètres de long chacun, et étaient donc positionnés les uns par rapport aux autres de manière à former un « V ». De loin, les tubes semblent avoir un diamètre de 15-20 cm , dans la réalité ils faisaient 2-3 mètres. La vitesse de vol devait être au moins supersonique . Ils volaient très haut , à une altitude minimum de 3000 m , mais pouvant peut être atteindre plus de 10.000 mètres. Même pour nous, habitués au ciel, c’était difficile à évaluer , parce que les points de référence , à savoir les nuages ​​, étaient absents. En tant que pilotes , nous connaissons la forme , la texture , la dynamique des nuages ​​, en fonction de l’altitude à laquelle ils se trouvent . La formation n’a laissé aucune trace , pas de lumière , pas de piste . Les «tubes» ont disparu de l’horizon , quelque part à l’est de Tulcea .

En 1989 , le Groupe 57 de l’Armée de l’Air , aujourd’hui dissous , a été classé parmi les plus élevés en Europe en termes de professionnalisme des pilotes et des fonds de dotation de l’unité . Les aviateurs qui ont assisté à l’incident ont été à la fois qualifiés et formés pour distinguer un avion, un hélicoptère , un ballon, un vol d’oiseaux , ou un satellite qu’il soit .

Remarque : L’ image ci-dessus est une illustration.

 KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

Lisez la totalité de cette affaire sur  http://www.ufocon.ro/index.php/ufocon-romanian-ufo-conference

 

gif

 

 

Mise à jour et Traduction Era pour Area51blog le 31:05:2014 a 21:20

Bannière


%d blogueurs aiment cette page :