L’Ovni de Froideville (Suisse) – 2003

14/04/2010

Ces coupures de presse concernant un cas solide proviennent du site : http://www.ovni-suisse.ch

En novembre 2003, des habitants de Froideville en Suisse voient un ovni en forme de ballon de Rugby qui ronronne et se déplace verticalement, entrainant des perturbations électriques, faisant vibrer les fenêtres des maisons, un enfant à même été poursuivi…

Coupure de Presse du journal 24 heures du 29 novembre 2003

MYSTERE Les habitants de Froideville n’ont aucun lien de parenté avec David Vincent, celui qui, dans les années septante, avait vu les envahisseurs dans la série du même nom. Et pourtant.
Ce vendredi à l’heure de la pause de midi, trois villageois les ont vus. Qui? Les ovnis pardi! Ou plutôt un ovni. Il ressemblait à un ballon de rugby. Il ronronnait en se déplaçant verticalement. Les témoins ont aussi sec dégainé leur combiné et appelé la police cantonale. Un peu empruntée, après contrôle, elle a envoyé une équipe de dépiégeage sur les lieux. Le mystère reste entier.
Il était midi. A peu près. Une femme vaquait à sa cuisine. C’est elle qui a vu l’objet la première. Un ballon de rugby volant qui ronronnait. Il se déplaçait verticalement devant sa fenêtre. Au même moment, tout s’est éteint dans la maison. Coupure générale d’électricité! le deuxième témoin est une voisine. Elle décrit exactement le même phénomène, à la différence près que, chez elle, des appareils électrique se sont mis en marche spontanément. L’ovni a encore été aperçu par une troisième personne. Puis plus rien. Tous les trois ont alors appelé la gendarmerie.
On imagine la surprise du gendarme qui a reçu les trois appels. Il a gardé son professionnalisme. La police a ainsi effectué les contrôles de routine. Un appel à l’aviation militaire, à Payerne, et un autre à l’aviation civile. L’idée était de savoir si un avion avait survolé cette zone à l’heure dite et si, le cas échéant, il avait « perdu » quelque chose. On pense notamment à un bloc de glace qui aurait pu tomber d’un avion de ligne. Mais rien de tout cela. « un avion militaire est bien passé sur Froideville un peu avant midi, mais bien entendu rien qui ressemble aux témoignages recueillis. On pense aussi à une fusée d’amateur, telle qu’on peut s’en procurer sur internet », avance Claude Wyss-Brunner, porte-parole de la police cantonale. Peut-être la vérité est-elle ailleurs…

Spécialistes du dépiègeage sur place
Toujours est-il qu’en désespoir de cause, c’est une équipe spécialisée dans le dépiègeage qui a été envoyé à Froideville. Celle-là même qui d’ordinaire s’occupe d’explosifs ou de bombes. Leur mission: relever toutes les traces possibles pour élucider le mystère du ballon de rugby volant. On attend ses résultats avec impatience.

Laurent Antonoff

Lire le reste de cette entrée »


%d blogueurs aiment cette page :