Argentine: Une Base d’Ovnis dans la Sierra de los Padres?

13/05/2010

«Nous sommes peut-être en train de recevoir des preuves d’une quatrième dimension, et il est nécessaire d’affûter nos sens, surtout lorsque l’interaction avec d’autres intelligences est souvent télépathiques, dit Marron.

Un ufologue a révélé une expérience impressionnante qu’il a eue tout en menant des recherches sur le terrain avec un collègue. Ca lui a permis d’en déduire la probabilité que la Sierra de los Padres, à peine à 15 kilomètres de Mar del Plata, puisse abriter un  « nid de vaisseaux extraterrestres » dans les hauteurs rocheuses, et qu’il était en mesure de maintenir des expériences «d’ interaction étroite » avec leurs  occupants.

Jorge Marron, un membre du groupe de recherche CODIGO OVNI, a expliqué que les manifestations qui se produisent dans cette région ne peuvent pas s’inscrire dans des activités impliquant des technologies terrestres et sont, au contraire, fermement liées à une présence extraterrestre.

Cependant, le détail le plus choquant – parmi un grand nombre qui ont émergé de la dernière observation de Février, faite par Marrón lui-même et le chercheur Graciela Donalisio – est celui qui les a amené  face-à-face avec une « rencontre rapprochée du 4ème type avec des entités de l’espace extra-atmosphérique.

Au cours d’une entrevue avec expedientes Secretos, marron décrit les principaux éléments de la recherche qui se poursuit actuellement dans des conditions de laboratoire, effectués par le groupe qu’il forme avec Daniel Valverdi, explorant les fichiers visuels et sonores avec l’espoir de plonger dans des enregistrements avec des phénomènes de voix électroniques énigmatiques.   “CODIGO OVNI est ouvert à la science, et ce que nous voulons dès maintenant, avant d’aller plus loin, est de définir les éléments récupérés de notre recherche sur le terrain en Février, »  explique  Marrón, faisant référence aux « observations opportunes » de ce qu’il croit être « un nid ou une base » employée par les extraterrestres.

Le chercheur a souligné que le groupe a travaillé dans la région de la Sierra de los Padres depuis 2005, lorsque la soi-disant « affaire Tapia  » a été connue, impliquant une série de marques  et d’empreintes  au sol qui ont suggéré des visites étranges, précédées par de puissantes manifestations  lumineuses qui ont terrifiés les habitants locaux au cours de la nuit.

Ces observations, selon Marron, sont monnaie courante dans la Sierra de los Padres, de  jour comme de  nuit. Ce fait renforce son hypothèse que la zone sert « à la montée et la descente » d’engins spatiaux qui laissent des traces visuelles ou physiques dans la région.

Ce membre de CODIGO OVNI estime que « ce qui importe, c’est que ce qui se passe maintenant » et, tandis qu’il se penche sur une analyse des éléments de preuve recueillis – dont quelque 500 photos prises par Mme Donalisio – il nie avec véhémence la possibilité que ces manifestations surprenantes sont liés à «expériences nazies des années 1940 ou des essais en cours par la NASA »

De son point de vue, les événements qu’il décrit sont les résultats d’éléments qui peuvent Voyage « à la vitesse de la lumière » et le faire de manière tellement fugitive que « lorsqu’ils se manifestent, un silence absolu engloutit la campagne, au point que qu’on n’entend plus ni grenouilles ni crickets. A première vue ceci semble impossible. »

Mais qu’est ce qu’on exactement vécu Maron et Donalision en cette fraiche nuit de Février, debout dans un champ de soja et à quelque 600 mètres du contrefort le plus proche ?

« Graciela m’a demandé de regarder la Croix du Sud, qui se levait. Quand elle a marqué la position avec le bout de son doigt – explique Marron – un flash de lumière a fusé de l’endroit qu’elle avait indiqué. » Selon le chercheur,  cet événement était un signe de l’interaction avec d’autres intelligences, qui se produit également avec des lumières qui acquièrent une mobilité qui ne peut pas être reproduite  par un corps céleste. « 

Un orage se préparait sur la zone à ce moment de la nuit, mais malgré l’éclairage constant, on ne pouvait entendre le moindre tonnerre. Le plus intéressant était encore à venir : « une ou deux étoiles imposantes ont tout d’abord attiré notre attention, parce qu’elles avaient changé de position plusieurs fois en moins de 5 minutes ».

« Tout à coup,  » continue t il, « une lumière verdâtre  balaya au dessus de nous depuis la Sierra, et quelques 600 mètres plus loin. Elle disparut en quelques instants. La mystérieuse  étoile que que nous regardions s’est soudainement détachée en une fraction de seconde et une fois encore, de la Sierra – mais en diagonale – une lumière verte phosphorescente aussi large que deux automobiles est venue à 30 mètres de nous. »

Ce n’était pas fini. Marron et Donalisio étaient déjà agités de se trouver seuls et dans le noir face à une manifestation intense et imprévisible. L’issue était incertaine. Ainsi deux boules de lumière, une rouge, une blanche sont descendue de la Sierra pour rejoindre la scène.

Immédiatement, « un  cercle parfait phosphorescent ,de  quelque 20 mètres de diamètre, s’est éclairé. Il a glissé vers nous pendant environ dix secondes. Nous avons décidé d’entrer dans notre voiture et de nous diriger vers un autre endroit », explique Marron.

Interrogés sur les sentiments qu’ils ont vécu, marron a   reconnu qu’ « en premier ce fut de la terreur » et que pour sa part, le second consistait en « sentir la pression dans sa tête et une sorte d’état fébrile, tandis que Graciela a subi une réaction secondaire – elle a été désorientée pendant quelques minutes, comme si elle avait perdu son concept de l’espace. « 

Le couple de chercheurs, cependant, avait encore une expérience plus incroyable à venir. La voiture dans laquelle ils ont quitté le champ de soja a été poursuivie et rattrapée par une lumière blanche qui se perdait dans les chaines de montagne, ce qui porte l’expérience hallucinante à sa fin.

« Ce qui existe dans la Sierra de los Padres  pourrait être une base d’ovnis », explique Marron, ajoutant: « En fait, ils peuvent être photographiés durant la journée et vus la nuit, comme cela s’est produit dans notre cas. » Les enregistrements effectués lors de l’événement ont également représenté une autre contribution précieuse. Toutes les expériences de Marrón et Donalisio ont été captées sur bande vidéo, qui après avoir été lues à Buenos Aires,ont permis aux chercheurs de découvrir la présence de voix étranges qui filtraientt dans les enregistrements.

Ces enregistrements de voix électroniques, comme cela a été dit plus tôt, sont la raison des recherches actuellement menées par CODIGO OVNI dans l’espoir de déchiffrer ce que disent ces voix ressemblant à des voix humaines bien que  déformées, et une fois cet objectif   atteint, afin de déterminer leur origine.

Le résultat de cette aventure est défini dans la déclaration de Marron que l’expérience entière « s’adapte à une interaction étroite entre les entités et les chercheurs, et ce qui émerge du message des visiteurs est qu’ils nous disent qu’ils sont réellement ici. »

Traduit de l’espagnol (c) 2010, S. Corrales, IHU. Remerciements particuliers au groupe G.A.B.I.E.

Source: http://www.popularonline.com.ar (Diario Popular)
Date: 05.09.10

Argentine: Une Base d’Ovnis dans la Sierra de los Padres?
Par Sebastián Aranguren

Source : http://inexplicata.blogspot.com/

Traduit de l’anglais par Era


Photo Ovni en Argentine

12/01/2010

Près de Buenos Aires - 26-12-2009

Cette preuve photographique remarquable d’un OVNI a été obtenue le 26-12-09, à 14h38  par Alexander Mikitiuk. La photographie a été prise dans le domaine de la cordillère des Baies, Olavarría, dans la province de Buenos Aires, Argentine. Il n’a pas vu l’objet inconnu lorsqu’il a pris la photo mais lors du téléchargement sur l’ordinateur. La photo a été soumise à des analyses par Patricio J. Precipices, qui a conclu que l’ovni sur la photo était bien un objet solide, et était présent lorsque le cliché a été pris. Beaucoup d’enquêteurs en Argentinent appellent ces objets « ovnis fantômes », ce qui indique que l’objet était présent lors de la prise de la photo mais imperceptibles par l’oeil humain.  La photo est présentée comme l’une des meilleures de l’année 2009 et peut être de la dernière décennie.

Information : Guillermo D. Giménez – Argentine

Source :  http://www.ufocasebook.com/2010/buenosaires122609.html

source & references:

CIENCIA OVNI
Agradezco a: Luis Burgos y su equipo de la FAO – La Plata
http://www.ciencia-ovni.blogspot.com/


Ovni à Victoria, Argentine 2 janvier 2009

06/01/2009

ufoldp
ufoldp2Le 02 janvier 2009 il y a eu un nombre considérable d’observations à partir de 23 heures, incluant Laguna del Pescado. Un très grand objet lumineux a émergé de son corps d’eau à une vitesse incroyable, pour disparaitre près des champs de Victoria. Une demi heure plus tard à 23:30 une immense lumière blanche apparut dans le ciel, parallèle à la lune, dans les environs de Laguna Grande. Elle a tourné vers l’est (en direction de la ville de Santa Fe)et disparut en s’élevant.

Quelques minutes plus tard un objet encore plus brillant apparut au même endroit, faisant exactement les mêmes mouvements. Cela s’est produit plusieurs fois de suite. La seule variation consistait dans les différentes couleurs, qui changeaient du blanc éclatant au bleu, rouge, orange, et pour finir jaune. Voir les photos ci jointes

Un nombre considérable de témoins étaient à portée de main du sommet de Cerro La Matanza, habitants de Victoria, et de la ville de St. Nicholas dans Buenos Aires.

Silvia Perez Simondini

source Phantoms and monsters


%d blogueurs aiment cette page :