Un Russe publie les coordonnées du crash d’un OVNI.

15/09/2015
image crédit:Valentin Degterev

image crédit:Valentin Degterev

Article source:  fr.sputniknews.com/

Publié le  14 Septembre 2015 20:30

Valentin Degterev, chercheur de Nijni Taguil (Oural), affirme avoir détecté l’épave d’une soucoupe , au pôle sud.

Le chercheur russe affirme avoir détecté le lieu du crash d’un OVNI au pôle Sud. Nombreux sont ceux qui considèrent qu’il s’agit d’une simple fissure dans la glace, mais le fan d’OVNI est sûr de sa découverte.

« Au milieu de l’immense désert de glace se trouve un véritable OVNI. Il a une forme tout à fait classique », a annoncé l’enthousiaste à la presse.

Il a détecté ce qu’il considère comme l’extrémité d’une soucoupe volante en forme de disque grâce au site Google Earth. «  Elle a une couleur foncée et contraste avec la carapace de glace de l’Antarctique. L’objet se serait abattu sur Terre après la chute d’un astéroïde », précise-t-il.

Selon Degterev, un bloc de pierre de plus de 48 km de diamètre est tombé sur l’Antarctique il y a 250 millions d’années. Le continent serait ensuite devenu le « centre d’un enfer de glace » désertique. L’objet qu’il a détecté sur Google Earth serait devenu visible grâce à l’effet de serre qui détruit le manteau de glace de l’Antarctique.

L’OVNI présumé mesure 67,54 de large, la partie visible atteignant 13,31 mètres. En outre, Valentin Degterev affirme également voir la trace de la chute d’un objet de 142 mètres de long. Ses coordonnées seraient 80°34’8.44″S, 30° 5’19.27″W.

Source
gif

Note admarea51blog  Nous remercions Cesar l’un de nos correspondants pour nous avoir transmis l’information. Reste à savoir à présent quel crédit apporter à ce que dit ce Valentin Degterev.

Barre cora

Mise  à jour Area 51 blog, le: 15/09/2015 à : 20h00.

area51blog

 

 

 


			

Météorite de Tcheliabinsk : le mystère bientôt percé

25/09/2013
Photo : RIA Novosti

Photo : RIA Novosti

Article source: french.ruvr.ru

la voix de la russie

Par La Voix de la Russie | Les chercheurs et les adeptes de l’Eglise de la météorite de Tcheliabinsk attendent impatiemment la remontée à la surface du lac de Tchebarkoul d’un fragment de la météorite qui a traversé le ciel au-dessus de la région russe de Tcheliabinsk à l’Oural le 15 février dernier. Le début de l’opération consistant à remonter le fragment pesant près de 600 kg, le plus gros des fragments retrouvés, est programmé pour le 25 septembre.

Les plongeurs ont déjà inspecté ce fragment se trouvant à 14 mètres de profondeur. La météorite qui est entrée dans l’atmosphère terrestre avec une vitesse de 15-20 km/s (soit environ 70 000 km/heure) s’est désintégrée à 30-50 km au-dessus de la surface. Toute météorite est une éventuelle source de mystère mais aussi de nouvelles informations sur les processus sur la Terre, explique le chercheur Dmitri Vibé de l’Institut de l’astronomie de l’Académie des sciences de Russie.

« La météorite de Tcheliabinsk est intéressante pour encore une autre raison qui est liée à la façon de la désintégration de ce genre de corps dans l’atmosphère terrestre. Il serait intéressant d’examiner ses fragments pour savoir plus sur la composition des météorites et des astéroïdes. Le plus gros fragment, il est tout particulièrement intéressant à étudier. »

Les chercheurs ne sont pas les seuls à attendre la remontée du fragment. Les adeptes de l’Eglise de la météorite de Tcheliabinsk estiment que la météorite est une sorte de colis contenant des informations offertes par une force extérieures à l’humanité qui vient d’entrer dans l’ère du Verseau. Dit la directrice du centre « Lumière brillante », parapsychologue Svetlana Katchevskaïa :

« On est entré, bien que symboliquement, dans une nouvelle dimension. Le passé est fini et l’humanité doit apprendre à vivre autrement. Cette météorite, elle nous a été envoyé par ceux qui vivent déjà dans ce nouvel espace. C’est pour cela que les gens ont ressenti cette lumière éclatante. En réalité, c’est la lumière de notre âme, c’est notre création, c’est la vie, c’est la nouvelle conception de nous-mêmes, c’est la longévité. »

La météorite peut aussi être un moyen de faire du business. L’un des projets concerne les Jeux olympiques de 2014 à Sotchi : les athlètes ayant remporté une médaille le 15 février, le jour de la chute de la météorite, recevront des prix spéciaux fabriqués par les armuriers de la ville Zlatohoust située à l’Oural.

Oleg Nekhaï
Source:
gif

Mise à jour sylv1 pour Area 51 Blog, le: 25/09/2013 à : 13h35.

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :