Aviation Iranienne, Ovnis et nucléaire

08/04/2020

L’aviation iranienne a mené une étude approfondie sur les OVNIS ayant survolé les centres de recherches et les sites nucléaires iraniens entre 2008 et 2010
Image Source : Strategika 51

Le commandement militaire iranien a longtemps soupçonné que les objets volants non identifiés survolant certains sites sensibles, notamment les sites de recherche et de développement de missiles et les sites nucléaires, étaient des drones de reconnaissance secrets mais une étude approfondie sur le sujet menée par une commission des forces aériennes iraniennes datée d’avril 2010 est parvenue à des conclusion fort étranges.

Ce sujet est très important dans la mesure où des Ovnis continuent de survoler exclusivement des centrales nucléaires et des sites de recherches en Eurasie et en Amérique.

De prime abord, l’étude entame son enquête par une piste liant les OVNIS à des drones secrets US dans le cadre des opérations d’espionnage Elint et SIGINT que les États-Unis mènent en Iran depuis plus de trois décennies mais le témoignage professionnel des pilotes de chasseurs Grumann F-14 « Tomcat » iraniens ayant tenté d’intercepter ces OVNIs mettent fortement en doute cette possibilité.

Le F-14 fut l’avion de combat principal du film Top Gun (film américain réalisé en 1986 par Tony Scott, avec Tom Cruise, Val Kilmer et Kelly McGillis) que la critique la plus pertinente considère comme un film de propagande ayant boosté le recrutement dans l’aéronavale US quatre ans le déploiement massif de forces US en péninsule arabique et la seconde guerre du Golfe.

Les forces aériennes iraniennes sont les seules au monde à utiliser le chasseur Grumann F-14 Tomcat de fabrication US. L’US Air Force a retiré cet avion de combat iconique en 2006.

F-14 Tomcat de l’IRIAF

 

En page 302 du rapport, un pilote d’un chasseur Grumann F-14 Tomcat iranien décrit un objet volant non identifié volant au dessus de la centrale nucléaire d’Arak à près de Mach 7 (sept fois la vitesse du son au niveau de la mer) et donc impossible à intercepter ou à atteindre par des missiles. Un observateur du Groupe de défense aérienne d’Arak rapporte avoir vu cinq Ovnis différents ayant une vélocité très élevée que des gens locaux au sol ont également observé.

 

 

Un autre pilote à l’avant d’un F-14 (le F-14 est biplace) témoigne que c’est la première fois qu’il rencontre un tel objet dont il estime la vitesse à…Mach 10 ! Ou 10 fois la vitesse du son dans l’air ! Il précise que cet objet était entouré d’un halo lumineux similaire à celui d’un moteur à post-combustion. Le pilote souligne que cet objet devait utiliser des ondes électromagnétiques pour brouiller ou mettre hors service le radar et toute l’avionique embarquée.

Ce qui est étonnant est que lors d’une tentative d’interception, des avions de combat iraniens ont tiré des missiles Air-Air sur deux Ovnis qui ont changé de forme et de volumes. Les pilotes de chasse iraniens désignent ce phénomène sous le terme de « zooming ». La plupart des pilotes ayant pris en chasse des Ovnis évoquent une disparition subite de l’objet pris en chasse ou une accélération sidérante (passage de Mach 0.8 à Mach 7 en quelques secondes !). Un autre témoignage émanant de deux pilotes expérimentés ayant tous les deux une expérience du combat aérien lors de la guerre Iran-Irak rapportent qu’ils avaient été menacés de destruction par un ovni sur lequel ils avaient ouvert le feu. Enfin sept autres pilotes ont rapporté la perte de tout signal radio et électrique et deux une défaillance généralisée des systèmes de commandes de vol hydrauliques et électriques ayant causé des crashs lors du passage d’ovnis près des chasseurs. L’un des rapports les plus étranges évoque la prise de contrôle de l’appareil et son atterrissage sans l’intervention du pilote ou des instruments à bord.

Beaucoup de pilotes iraniens croyaient que ces ovnis étaient des drones ultra-secrets US et des analystes iraniens n’ont pas manqué de faire le lien entre les apparitions rapportés par les pilotes de l’armée de l’air et le dispositif de la défense aérienne et la multiplication de telles apparitions au-dessus de l’Irak à la veille de l’invasion US de ce pays en mars 2003. Des manifestations similaires auraient été détectées par les forces armées iraniennes au-dessus de la partie occidentale de l’Afghanistan juste avant l’intervention US. Cependant cet avis n’a jamais fait l’unanimité. Dans une directive spéciale traitant des règles d’engagement avec de tels objets volants non identifiés, le commandement de la défense aérienne recommande aux pilotes d’éviter l’ouverture du feu afin d’éviter la destruction des avions militaires et « de très grandes pertes civiles au sol » ; dans une autre directive, il est spécifié que les missiles Sol-Air et Air-Air utilisés contre ces objets lumineux se sont avérés totalement inutiles en raison de la vélocité subite de l’objet ciblé, laquelle dépasse de loin la vitesse des missiles en dotation au sein des forces armées iraniennes. Le rapport souligne enfin que les rapports des pilotes ayant été confrontés à de tels phénomènes offre des similitudes avec ceux de pilotes militaires de pays « amis ».

 

Source article et photos : Strategika51


RTL présente: secret defense : les OVNIS

06/09/2015

Dimanche 06 Septembre 2015 à : 19h25.

« Voici une émission animée par Jacques Pradel sur RTL dont l’invité est Didier van Cauwelaert. »

Cliquez ici

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 06/09/2015 à : 19h25.

area51blog


Scandale au Geipan

29/10/2011

Bonjour à tous

Je vous partage un document que nous avons reçu Sylv1 d’ Investigation Ufoetscience et moi sur nos boîtes mail respectives  de la part de Christian Comtesse, qui  dénonce la manière dont sont traités les dossiers ovni par le GEIPAN….A vous de Juger…

Cordialement, Era

Mise à jour du 31/10/2011

Bonjour à tous, je rebondis sur le commentaire de NEMROD34, et je suis totalement en accord avec ce qu’a écrit Sylvain ci-dessous. J’ajoute que vous êtes responsables de vos commentaires et que accuser publiquement une personne morale ou une institution peut être considéré comme un préjudice par l’organisme ou le groupe de personnes visé et afin de vous éviter ce désagrément comme le stipule ma charte, j’ai préféré les effacer. Je les avais validé dans un premier temps, avant que l’on m’accuse de censure, mais après réflexion j’ai préféré faire marche arrière. Ma position actuelle rejoint celle de Sylvain dans le sens où ni l’un ni l’autre n’avons eu le dossier entre les mains. De ce point de vue je reste neutre, comprenez que je ne prenne pas position ni dans un sens ni dans l’autre. Cordialement – Era

Le comité de rédaction du document :Christophe ALBIERO, Ufologue. A réalisé l’enquête sur le cas de GOLFECH. Christian COMTESSE, IPN, Ufologue et responsable associatif. Serje PERRONNET, Ufologue et responsable associatif. Avec la collaboration de PASCAL NOWAK témoin de l’affaire de Golfech.

Enquête Ovni sur le cas de la centrale nucléaire de  GOLFECH (cliquez sur le lien ci-dessous pour lire le PDF)

Scandale au Geipan – Le jeudi 27 octobre 2011

« Dans cette enquête traitant du cas de la centrale nucléaire Golfech Implantée à Golfech (Tarn et Garonne), il est indéniable que les conclusions du GEIPAN sont trop approximatives pour des scientifiques relevant du CNES. Surtout, lorsqu’on considère qu’aucune enquête sérieuse n’a été réalisée, ni audition des témoins, ni aucune mesure sur place. Plusieurs points ont été volontairement tronqués, pour un objectif qui nous échappe mais dont les raisons mériteraient d’être clairement expliquées… »

Pour Lire le pdf cliquez sur le lien ci-dessous  :

Voir aussi : http://www.forum-ovni-ufologie.com/t13933-scandale-au-geipan-ovni-centrale-nucleaire-de-golfech et aussi : http://sceptic-ovni.forumactif.com/t2708-scandale-au-geipan#45254


Flash info (via Japon Passion de sylv1)

13/03/2011

Le pays déguste, ça continue,

Nouvelle grosse réplique dans le nord-est

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/monde/photo.aspx?cp-documentid=156437350&page=1

AFP, Mise a jour : 12 mars 2011

EN DIRECT: le Japon sous la menace nucléaire après le séisme

17H26 – Plus puissant qu’à Christchurch – Le séisme est d’une puissance 8.000 fois plus importante que celui de Christchurch, en Nouvelle Zélande, selon des experts.

Lire la suite

via Japon Passion de sylv1


Incendies en Russie: la fumée a atteint la stratosphère (NASA)

09/08/2010

Source :  MOSCOU, 6 août – RIA Novosti

La fumée des incendies naturels qui font rage en Russie européenne depuis plusieurs semaines, s’étend sur 3.000 km de l’Oural aux frontières occidentales du pays, et a atteint la stratosphère à 12 kilomètres d’altitude, selon les données fournies par les satellites américains Terra et Aqua.

« A cette altitude, la fumée peut se déplacer à une grande vitesse, détériorant la qualité de l’air loin des foyers d’incendie. Les pyrocumulus et la fumée dans la stratosphère témoignent de la grande intensité des feux », lit-on dans un communiqué de la NASA.

Seuls les volcans sont habituellement capables de cracher la fumée à cette altitude, selon le communiqué.

Les incendies de forêt dans la région russe de Riazan ont provoqué l’apparition de pyrocumulus, des nuages qui se forment généralement au-dessus des sources de chaleur intense comme les volcans.

Selon les dernières informations, les feux de forêt et de tourbière ravagent 22 sur 83 régions russes et ont déjà fait 52 morts. Le président russe Dmitri Medvedev a décrété l’état d’urgence dans sept régions dont celle de Moscou.

Incendies en Russie: risque de pollution radioactive

Si les incendies se déclarent dans les zones contaminées à la suite de l’accident de Tchernobyl, les substances radioactives restées dans le sol pourraient s’envoler avec la fumée, créant des zones polluées dans quatre régions de Russie, a déclaré aux journalistes le coordinateur de projets du World Wildlife Fund Nikolaï Chmatkov.

Le ministre russe des Situations d’urgence Sergueï Choïgou a annoncé jeudi que si les incendies naturels s’étendaient  à la région de Briansk contaminée par les fuites radioactives de la centrale nucléaire de Tchernobyl, le taux de radioactivité naturelle pourrait augmenter.

Selon M.Chmatkov, cette menace pèse non seulement sur la région de Briansk, mais aussi sur celles de Kalouga, de Lipetsk et de Toula voisines de celle de Moscou. Tous ces territoires sont situés à une distance relativement faible de capitale russe.

« Leurs forêts et tourbières contiennent des radionucléides qui présentent toujours un danger. En cas d’émission dans l’atmosphère, nous respirerons une fumée radioactive », a-t-il affirmé vendredi lors d’une conférence de presse à Moscou.

La catastrophe de Tchernobyl est le plus important accident nucléaire de l’histoire. Elle s’est produite le 26 avril 1986, polluant une superficie de 160.000 km2 dans le nord de l’Ukraine, l’ouest de la Russie et en Biélorussie. Selon un rapport publié en 1995 par l’ONU, 9 millions de personnes ont été directement ou indirectement affectées par cette tragédie.


Nucléaire – Expérimentations humaines

28/03/2008

%d blogueurs aiment cette page :