OVNI au nord du Colorado?

16/09/2013
image crédit: http://www.muskadia.com/

image crédit : muskadia.com/

 

area51blog

avatareraavatar-i-love-japan

Note adm:

Lundi 16 Septembre 2013 : 21h40:

Lisa Romanek a mis en ligne sur sa page Facebook cette vidéo que nous reprenons ici pour vous. Nous n ‘avons pas plus d’informations  que ce que nous donne lisa. Nous avons pris contact directement avec elle, nous espérons de plus amples informations que nous ne manquerons pas d’ajouter si cela est le cas. En attendant voici ce que dit Lisa ci-dessous.

« Nous avons fait des observations étonnantes dernièrement…voici la plus récente. Vous allez aimer l’ enthousiasme et l’excitation de Stan. Il a couru chercher les voisins.« 

Vidéo prise par Stan Romanek auteur du livre « Messages ».

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Crédit image:openminds.tv

Crédit image:openminds.tv

gif

Mise à jour Area51blog, le : 16/09/2013 à : 21h40.

area51blog

Publicités

NICK POPE DANS « UFO DIGEST » A PROPOS DES ARCHIVES NATIONALES BRITANNIQUES

05/07/2013

Les Informations du jour des Rencontres Ufologiques

clip_image002 

 

NICK POPE QUE NOUS AVONS REÇU A PARIS EN 2007 S’EXPRIME AUX USA DANS « UFO DIGEST » A PROPOS DES ARCHIVES NATIONALES BRITANNIQUES CONCERNANT LES OVNIs,  ARCHIVES RÉCEMMENT RENDUES PUBLIQUES

 

Commentaires des « Rencontres Ufologiques »  sur les déclarations de Nick Pope.

 

Photo à gauche : Nick Pope annonce sur les  chaînes de télévision la diffusion des nouveaux documents libérés par le Mod.

 clip_image004

 

Nick Pope nous apprend que le gouvernement Britannique a mis en place un programme sur cinq ans pour libérer et déclassifier l’ensemble des archives relatives aux OVNIs, détenues par le gouvernement. Ces documents quittent donc, par vagues successives,  le ministère de la Défense pour le département des archives nationales.

 

Voilà pourquoi chaque année nous avons droit à des commentaires, souvent nébuleux et tendancieux, dans la presse mondiale, diffusés par quelques agences de presse parfaitement choisies. Certains documents y sont mentionnés et on peut accéder sur internet à une sélection de ces informations jusqu’alors confidentielles.

 

Selon Nick Pope, il connaissait depuis plusieurs mois l’existence de ce dernier lot de fichiers,  maintenant libéré, mais il ne pouvait le révéler car l’information était confidentielle. Pour lui, c’est une des plus importantes décisions liés au dossier ovni de ces dernières années. Rappelons que Nick Pope est Britannique, qu’il a été le responsable du MOD, le service qui au sein du Ministère de la Défense s’est occupé durant plusieurs décennies du dossier ovni.

 

Nick Pope se pose la question de savoir si tous les documents ont bien été libérés.

                

Bien évidemment pour lui, c’est NON !  Il met en avant que dans la loi Informatique et Liberté qui est en vigueur en Grande Bretagne,  de larges catégories de motifs exonèrent l’état de son obligation de rendre public les documents demandés. Ces catégories sont entre autre la Défense, la Sécurité nationale et le Renseignement. Nick Pope a la conviction que le gouvernement et ses services, ont donc conservé le «  black- out » sur un certain nombre de documents. Il  a travaillé pour le Ministère de a Décence, il sait comment cela se passe.

 

Nick Pope est surpris par le fait que le Gouvernement Britannique et ses services reconnaissent publiquement que certains documents, parmi les meilleurs,  aient été «  égarés »  ou « détruits » accidentellement. Parmi ces dossiers,  des fichiers relatifs à l’incident de la forêt de Randlesham, des photos parmi les plus intéressantes communiquées au Ministère de la Défense, le journal de bord d’un navire qui contiendrait des informations sur un OVNI vu lors d’un exercice militaire de l’Otan, un film pris par des militaires qui ont été envoyé avec leur avion de chasse, pour intercepter un ovni etc….. On  a connaissance de certaines traces d’observations qui ne sont pas divulguées car il en est fait mention, par exemple,  dans les journaux internes de certaines bases de la RAF.  On sait aussi que les pilotes évitent d’utiliser le terme ovni et parlent  de quasi accident avec un avion inhabituel ou un hélicoptère non conventionnel.  Il y a donc en conséquence selon Nick Pope, de nombreuses traces relatives à des affaires qui ne sont pas rendues publiques dans les documents libérés ces dernières années.

 

Nick Pope, bien informé, dément catégoriquement que ces informations rendues publiques soient un prélude à la divulgation. En Angleterre des centaines de personnes ont demandé la libération d’informations précises  à propos du dossier ovni. (Nous n’en sommes pas encore là en France !) Le Ministère plutôt que de passer son temps à rechercher, jour après jour, lettre après lettre, les informations demandées, a décidé tout simplement de rechercher tout ce qui a trait au phénomène et de le diffuser par «  lot » selon un programme étalé sur  5 années. Aucun rapport avec un acte délibéré destiné à dénigrer le phénomène ou à préparer le grand public à une hypothétique révélation.

 

Nick Pope rappelle que la position officielle américaine est que depuis la clôture du Projet Blue Book, ils ne font plus aucune enquête sur les ovnis. Donc, si les britanniques libèrent  des documents, au niveau des états Unis, il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils fassent de même. Pour les américains, officiellement, ils n’ont donc plus rien à révéler. Par contre, on peut avoir des doutes sur cette position car les U.S.A  ont bien enquêté sur des affaires comme Rendlesham (après 1969 !) ou en 1976 dans l’affaire du pilote militaire qui en Iran a été envoyé avec son avion de chasse, en direction d’un ovni !

 

clip_image006 (1)Nick Pope estime qu’en Grande Bretagne la libération de ces archives à fondamentalement changé la façon dont les médias considèrent aujourd’hui le sujet ovni. Il y a évidemment toujours des émissions qui préfèrent rire de ce phénomène en espérant ainsi une plus large audience, en faisant appel «  aux petits  hommes verts » ou aux thèmes de « The X-Files ». Mais,  en général, les médias et les journalistes qui ont découverts à travers tous ces documents la réalité du phénomène ovni ; des descriptions précises de la part de centaines de témoins, ont une toute autre opinion. Le travail fait durant plusieurs décennies par le Ministère de la Défense prouve aussi que ces objets étaient vraiment pris en considération et que des enquêtes approfondies ont été faites sur de nombreux cas, qui ne sont toujours pas expliqués. La présence d’Ovni, suivi sur des milliers de kms par les radars militaires Britanniques, tout en effectuant des manœuvres impossibles selon notre technologie et ceci à des vitesses extraordinaires ou encore les communications objet d’un brouillage lors de tentative d’interception d’ovni  sont autant d’indices qui laissent perplexe la presse. A l’évidence elle se rend compte que le phénomène est loin d’être aussi inoffensif que le gouvernement voudrait le faire croire.

 

Photo 2 : Nick Pope à son arrivée à Paris, en 2007 – photos Gérard Lebat

Billet de Nick Pope publié par UFO Digest : http://www.ufodigest.com/   objet ici de notre commentaire.

Les Rencontres Ufologiques : http://www.les-rencontres-ufologiques.com

 

gif

 

 

Mise à jour Area51blog le 5 juillet 2013 à 06h30

Bannière


LA GRANDE BRETAGNE NE CROIT PLUS AUX OVNIS

22/06/2013

gif

Source : Gérard Lebat – article  publié avec son aimable autorisation

gif drapeau anglaisComme pratiquement chaque année au mois de Juin, on entend, depuis 2009 année ou le bureau « ovni » du ministère de la défense Britannique a déclaré ne plus s’occuper du dossier ovni, le même « chanson » au sujet de la position Britannique sur les Ovnis.

Il s’agit de dépêches d’agences, reprises sans chercher plus loin par de nombreux médias, et évoquant la position officielle de la Grande Bretagne sur le dossier ovni. Elle a fermé son bureau en déclarant entre autre :

 Que l’étude pratiquée par leurs bureaux n’ont pas obtenue de preuve quant à la provenance extraterrestre des Ovnis.

 Que les « ovnis » n’ont pas démontré être une menace militaire pour la sécurité de la Grande Bretagne.

Lorsqu’on sait comment était étudié ce dossier en Grande Bretagne, une simple ligne téléphonique à la disposition du public, pas d’enquêtes véritables sur les observations et aucune approche globale scientifique de ce phénomène, on comprendra aisément que ces conclusions ne peuvent satisfaire un certain pourcentage du public, curieux et qui continue à se poser des questions. Mettre la recrudescence des observations uniquement sur le dos des « lanternes thaïlandaises » est facile, mais cela ne résout pas le pourcentage minime des cas que personne ne parvient à résoudre.

 De nombreux ufologues en Grande Bretagne contestent ces conclusions et les méthodes employées qui n’ont rien de scientifique et qui sont loin d’être au niveau de ce qui se fait en France, au sein du GEIPAN entre autre, organe officiel qui dépends du CNES et qui est donc une représentation sérieuse de la pensée dans ce domaine, de notre pays.

Hors le GEIPAN, en France, est loin de penser comme l’armée de l’air Britannique, il se penche sérieusement sur le dossier et procède à un examen de plusieurs centaines de cas chaque année. Suivant l’importance, ils font l’objet d’enquêtes approfondies et sont sérieusement classés. Un certain nombre de cas, restent « non identifiés » et c’est bien là le souci. Il n’y aurait qu’un seul cas, non identifié, que ce dossier mériterait d’être étudié.

Il semble évident que si d’éventuelles civilisations extraterrestres nous rendent visite, ce n’est pas quotidiennement. D’où la rareté des cas intéressants, ceux-là qui justement nous obligent à une certaine prudence.

Il est trop facile dans un dossier aussi sensible, de conclure comme l’a fait la Grande Bretagne. À l’évidence, il n’est pas prouvé que ces « OVNI s » viennent d’un autre monde, mais là à dire qu’ils ne sont pas une menace pour la sécurité d’un pays, il y a là une marge. Ce n’est pas lorsque la catastrophe arrivera, qu’il faudra réagir. La surveillance et l’étude de ce dossier est donc une nécessité pour chaque grande nation. Il est bien connu que les différentes tactiques militaires ne sont pas de « présenter » à l’avance un plan de bataille, mais de le préparer minutieusement et secrètement. Nous ne connaissons pas l’origine de ce phénomène, nous ne parvenons pas à capturer l’un de ces engins, bien que des avions militaires aient été envoyé dans leur direction. Ils sont observés par nos radars. Le phénomène est bien présent et comme depuis des décennies nous ne le comprenons pas, il est bien évidemment plus facile de nier son existence ou les risques qu’il peut faire courir à notre planète. Mais en aucun cas cela ne résout le dossier, les « ovnis » sont bien toujours présents et nous ne savons pas quels risques réels ils nous font courir.

La poursuite de l’étude de ce dossier est donc utile et un certain nombre de pays l’ont bien compris, puisque qu’ils ont créé des organismes civils ou militaires pour en suivre son évolution.

Gérard Lebat

http://www.les-rencontres-ufologiques.com

Le GEIPAN, Groupe d’Études et d’informations sur les Phénomènes Aérospatiaux non Identifiés est basé au sein du CNES à Toulouse. Son site : http://www.cnes-geipan.fr/

gif

Mise à Jour Area51blog le 22-6-2013 à  23 h 00

Bannière


Le discours incroyable de JFK

18/05/2013

avatarera

18-5-2013 à  7 heures

Note Era Admin :  Voici un article intéressant que j’ai trouvé sur le blog Mysteredumonde.com qui l’avait repris chez Merlin (Homme-et-espace.over-blog.com). Je vous le partage à mon tour, en émettant toutefois les réserves d’usage lorsqu’on n’a pas  les sources à l’origine d’un document. Si la vidéo reprend un discourt de JFK, là pas de doutes,  on n’a aucune information quand à la provenance exacte du discours ci-dessous. Comme l’indique Merlin il provient d’un autre blogue mais ce dernier semble avoir été fermé pour des raisons peu claires. Si vous avez plus d’informations sur ce document, je suis preneuse…. Bon Week End à tous !

Cordialement,  Era

gif

jfk

Vidéo d’un discours évocateur de JFK, 10 jours avant son assassinat…

 

A diffuser largement. Vous comprendrez  de ce discours de JFK que la conspiration n’est pas une théorie mais bien une réalité, après cela,  qui osera prétendre le contraire ?

 


On ne lui a jamais donné la chance de révéler la vérité au monde entier.
Faisons le pour lui…

 

JFK – 10 jours avant – Conspiration – Discours traduit
Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 


Voici un autre discours que JFK devait faire peu de temps après son assassinat.

 

Ce discours provient du blog : Scientifiquement-incorrect.over-blog.com 

 

Je n’ai pas pu résister à vous en faire part, tant je le trouve beau, novateur, et tant il aurait changé nos vies à tous.

 

L’humanité allait entrer dans une période de renouveau, de connaissance, de partage, et de prospérité inconcevable, mais ‘’ une force ‘’ bien plus puissante que les états, en a décidée autrement, et cet assassinat n’a pas été fait pour le bien de l’homme n’en doutons pas une seconde !

 

Voici donc ce discours de JFK que nous n’avons jamais entendu, et que nous n’entendrons jamais HELAS :

 

‘’ Chers compatriotes Américains, et vous tous, habitants de notre planète, nous entamons aujourd’hui un voyage à destination d’une Ère Nouvelle.

L’Âge de l’enfance de l’humanité est en train de se terminer; un Nouvel Âge va bientôt commencer.

Le voyage dont je vous parle est plein de défis inconcevables, mais je suis persuadé que toutes nos expériences précédentes, que toutes nos luttes passées n’ont eu d’autre finalité que de nous y préparer.

Citoyens de la Terre, nous ne sommes pas seuls ! Dans Son infinie Sagesse, le Créateur a peuplé cet univers de différentes créatures tout aussi intelligentes que nous pouvons l’être.

Comment puis-je l’affirmer avec une telle autorité ? En 1947, nos forces armées ont découvert dans le désert du Nouveau-Mexique les restes d’un engin spatial d’origine non identifiée. Les scientifiques n’ont pas tardé à établir que cet engin provenait d’un point éloigné de notre galaxie. Depuis, votre gouvernement a établi des contacts avec les créateurs de ce vaisseau spatial.

 

Bien que cette information puisse vous paraître incroyable et vraiment terrifiante, je vous demande de ne pas sombrer dans la peur ni le pessimisme. Je vous donne ma parole, en tant que président, que ces êtres ne nous veulent aucun mal.

Au contraire, ils promettent d’aider notre nation à triompher des ennemis communs de l’ensemble du genre humain que sont la tyrannie, la pauvreté, la maladie, la guerre.

Nous avons établi avec certitude qu’ils ne sont pas des adversaires, mais des amis.

Avec eux, nous pouvons ensemble créer un monde meilleur. Je ne peux pas vous assurer qu’il ne se produira aucun faux pas ni aucun dérapage sur la route qui s’ouvre devant nous, mais je crois que le peuple de ce grand pays se retrouve enfin confronté à son véritable destin : conduire le monde vers un futur glorieux.

Au cours des prochains jours, semaines et mois, vous en apprendrez plus au sujet de ces visiteurs : pourquoi ils sont ici et pourquoi vos dirigeants vous ont caché leur présence depuis si longtemps.

Je vous demande de regarder l’avenir non pas avec timidité mais avec courage, parce que nous pouvons réaliser à notre époque notre vieux rêve : apporter la paix sur la Terre et la prospérité à l’ensemble de l’humanité.

 

Que Dieu vous bénisse. ‘’

Sources : http://homme-et-espace.over-blog.com/article-16285477.html 

via   http://www.mysteredumonde.com/article/le-discours-incroyable-de-jfk_6396.html

gif

Mise à jour area51blog le 18 mai 2013 à 07 heures

Bannière


La machine à voyager dans le temps iranienne et autres mystères du passé et du futur

23/04/2013

Source : http://dark-zone.blog.parismatch.com/

delorean_launch

Source Image : technofuture.canalblog.com/

Un inventeur iranien a mis au point une machine temporelle permettant de prédire le futur. Voilà ce qu’annonçait l’agence de presse FARS au début du mois d’avril. Ali Razeghi, 27 ans, a déposé le brevet de sa machine au Centre des Inventions Stratégique.

La « Machine à voyager dans le temps Arayek », comme il l’a baptisée, est de la taille d’un ordinateur portable et serait capable de « prédire les huit prochaines années d’existence de n’importe quel individu avec une précision de 98% ».

Elle serait destinée à un usage civil et militaire : « Un gouvernement capable de ‘voir’ dans le futur sur plusieurs années serait en mesure de se préparer à tous les défis qui l’attendent. »

Ali Razeghi souligne le faible coût de son invention : « Les Américains ont investi des millions de dollars sur ce type d’appareil. Moi je l’ai fabriqué pour une somme dérisoire. »

Mais il craint l’espionnage industriel : « Nous ne lançons pas le prototype maintenant car les Chinois s’en empareraient et le produiraient en série du jour au lendemain. »

La dépêche a fait le tour des médias internationaux. Mais, depuis quelques jours, elle a disparu du site de l’agence FARS, remplacée par un message d’erreur. Une disparition soudaine que l’on peut expliquer par deux hypothèses:

-L’agence de presse iranienne a été piégée par un mythomane et a effacé les traces de sa bourde.

Ou

-L’invention est d’une telle importance stratégique que le gouvernement tente de nous faire croire que l’agence de presse a été piégée par un mythomane et a effacé les traces de sa bourde.

Au choix…

Cette nouvelle aussi sensationnelle qu’éphémère s’inscrit dans une longue série de « preuves » attestant de la réalité du voyage temporel qui suscitent régulièrement des vagues d’enthousiasme sur Internet.

On se souvient du téléphone portable dans le film de Chaplin, « Le cirque » dont tous les grands médias  se sont emparés.

Autre classique,  ce jeune homme au look très contemporain sur une photo de 1941, décortiquée depuis des années afin de déterminer si son tee-shirt et ses lunettes étaient disponibles à cette époque. La réponse est oui.

Plus intéressant, le cas « John Titor ». L’irruption sur les forums de discussion en 2000 de ce personnage se présentant comme un voyageur temporel est un excellent révélateur des mécanismes sociologiques à l’œuvre sur Internet. John Titor est devenu une figure quasi-mythique du Web avec son histoire insensée, étayée de prédictions précises et de schémas de machines futuristes réalisés avec un soin maniaque.

En 2005, il a brusquement disparu des forums qu’il tenait en haleine grâce à son indéniable sens du récit, abandonnant à leurs doutes et à leur fascination des dizaines de milliers de lecteurs passionnés. Est-il retourné dans sa propre époque ou s’est-il lancé dans une carrière d’écrivain de SF ?

Mais voici mon mystère temporel favori : en 2008, le Daily Mail annonce qu’une équipe d’archéologues a découvert dans une tombe chinoise de la dynastie Ming, inviolée depuis quatre siècles, une mini-montre suisse.

Cet improbable artefact ne peut pas être vieux de plus de 100 ans. Sur la face interne de cette montre-bague est gravé le mot « SWISS ».

Je ne suis jamais parvenu à trouver le fin mot de cette histoire.

gif

Mise à jour Era pour area51blog le 23-4-2013 à 12:55

area51blog


Un lac martien qui donne de l’espoir aux chercheurs

23/01/2013
© Photo : NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona, NASA

© Photo : NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona, NASA

Il aurait pu se trouver il y a très longtemps dans un grand cratère sur Mars. L’appareil orbital de la NASA a découvert sur les parois de ce cratère des couches d’argile alternant avec des carbonates – des substances qui peuvent se former uniquement au contact de l’eau. Ces découvertes soutiennent l’hypothèse d’un Mars « humide » et adapté à l’existence des formes primitives de la vie.

Le cratère McLaughlin de 92 kilomètres de diamètre et d’une profondeur de 2000 mètres est l’un des plus grands sur la planète Rouge. Il n’y a pas de ravines autour de ce cratère, ce qui montre que l’eau n’y pénétrerait pas de l’extérieur. Ce lac était donc alimenté par les eaux souterraines, ont conclu les chercheurs. Grâce à une force de gravité qui est trois fois moins grande sur Mars par rapport à la Terre, les couches aquifères sur la planète Rouge seraient plus épaisses et donc moins rigides. Un milieu idéal pour les bactéries, estiment les scientifiques, supposant que cet environnement pourrait tout à fait exister sous le fond de ce cratère.

On dirait que les endroits comme McLaughlin auraient été spécialement créés pour la recherche, analyse l’expert de l’espace Evgueny Tcherniak.

« La présence d’un orifice de telle profondeur élimine le problème du forage, nécessitant l’utilisation de l’énergie et des matériaux qu’il aurait été difficile de transporter sur Mars. Un appareil automatique et compact peut observer de près cette crevasse et d’y trouver quelque chose d’intéressant. La coupe de ce cratère serait intéressante à étudier. Nous y trouverons certainement des roches qu’il est impossible de prélever à la surface ».

Sur Terre, les chercheurs trouvaient des micro-organismes dans les échantillons du sol prélevés à 5 kilomètres de profondeur. Si le sol à cette profondeur contient de l’eau, les microorganismes peuvent y vivre. Il n’est pas exclu que la vie sur Terre vient des aquifères souterrains. Elle y était protégée de l’impact des comètes, qui « bombardaient » assez souvent notre planète. Ces bactéries n’avaient pas besoin d’oxygène, d’ailleurs ce gaz était inexistant dans l’atmosphère primitive de la Terre.

Si les chercheurs arrivent à trouver des traces de la matière organique dans les couches similaires de la planète Mars, cela leur permettrait de mieux comprendre le processus de création de la vie sur Terre, explique Eleva Vorobieva, biologiste de l’Université d’Etat de Moscou.

« Au départ, Mars se développait en parallèle avec la Terre. La vie aurait pu y émerger au tout début de l’évolution. Mais ensuite, il y a eu un changement dans les conditions climatiques, une perte de l’atmosphère, et la vie sur la planète a évolué d’une manière totalement différente. Même s’il n’y a pas de vie sur Mars, nous pourrions étudier grâce à la planète Rouge le modèle de la Terre dans ces stades de développement précoces. En comparant ces deux modèles, nous comprendrons comment s’est créée la vie sur Terre ».

Les chercheurs estiment que le lac martien qui se trouve au fond du cratère McLaughlin s’est asséché il y a près de 3,7 milliards d’années. A la même époque se sont formés les minéraux, qui composent actuellement les parois du cratère. Leur âge correspond à l’âge des roches les plus anciennes jamais trouvées sur Terre. Le cratère McLaughlin – c’est une véritable aubaine non seulement pour les biologistes, mais aussi pour les géologues.

Les scientifiques sont persuadés qu’il fait mener des recherches des traces de matières organiques dans d’autres endroits de la planète Rouge. La plupart des experts estiment que le forage n’est pas nécessaire pour mener ces recherches. La simulation en laboratoire a montré que les bactéries terrestres survivent à quelques centimètres de profondeur sous le sol martien. L’observateur à neutrons russe installé sur le rover américain Curiosity a récemment découvert que l’humidité serait également présente à cette profondeur.

 


%d blogueurs aiment cette page :