L’Espace aérien australien pullule d’engins extraterrestres

18/02/2015
Crédit Image : Ken Pfeifer WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

Crédit Image : Ken Pfeifer
WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

Source: KEN PFEIFER  –  traduction Era pour Area 51 blog

Les demandes d’accès à l’information déposées par deux scientifiques de Melbourne ont révélé que les ovnis sont peut être plus actifs dans l’espace aérien australien que beaucoup de gens ne le pensaient. Paul Dean et Keith Basterfield étaient tellement fascinés par un rapport du Département de la Sécurité des Transports Aériens sur un incident près de Perth, le 19 Mars de l’année dernière qu’ils déposèrent une demande d’accès à la compagnie Airservices Australia, demandant des informations sur des cas récents d’objets inexpliqués dans nos cieux.

Lorsque la réponse fut retournée détaillant 13 incidents au cours des sept dernières années, ils furent stupéfaits. «À environ 3800 pieds (environ: 1,15824 kilomètre)dessus du niveau moyen de la mer, l’équipage a aperçu une lumière stroboscopique lumineuse directement en face de l’avion», déclare  un rapport sur l’incident de Perth du 19 Mars.

« La lumière a semblé se diriger vers l’avion et l’équipage a réalisé qu’elle provenait d’un objet inconnu, peut-être un véhicule aérien sans pilote (UAV). » Le pilote a indiqué que l’objet était de forme cylindrique et de couleur grise. « Le pilote a été contraint de prendre des mesures d’évitement pour éviter de percuter  l’objet.

Un autre incident  implique un objet ressemblant à un  missile qui tombe du ciel.  « Le (Vol) XKi (DH8C) a signalé  un objet étranger de taille approximative (1 mètre) à proximité (50 pieds) de l’avion les amenant à se stabiliser brièvement tandis que l’objet passait  à gauche, » déclare un pilote de Airservices Australia : Le pilote a rapporté une observation à 6800 pieds. Environ 2,07264 kilomètres »

Dans un autre incident le pilote signale avoir observé « quelque chose en vol stationnaire…qui a alors disparu ». En septembre 2012 le vol « TGW581 signale un objet cylindrique rouge dépassant l’avion dans la direction opposée en franchissant le niveau de vol 200 (FL200)  à environ 20  miles nautiques« 37.040 km environ »  au sud de Sydney.

« Le 25 Avril 2010 près de Mount Jerrabomberra dans la Nouvelle-Galle du Sud. « un objet non identifié ( en forme de pyramide inversée) dérivait près de la piste finale 35 … Il  dérivait initialement  vers l’ouest, en direction de la piste finale 35, avant de monter et de dériver vers le  nord-est. «  » Deux avions (QFA814 et VOZ259)  ont été détournés vers les zones de réduction du bruit pour éviter l’objet.»

Remarque : l’image ci-dessus est une illustration

KEN PFEIFER WORLD UFO PHOTOS AND NEWS

WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

THANKS TO WWW.UFOCASEBOOK.COM AND

THANKS TO RODNEY STEVENS

gif

Mise à jour Area 51 blog, le: 18/02/2015 à 16h20.

area51blog

Publicités

Chasseurs D’Ovnis Episode Final, La Zone 51 Exposée Au Grand Public

12/11/2013

ufo-hunters1-212x300

area51blog

avatareraavatar-i-love-japan

Note adm:

Mardi 12 Novembre 2013 , 16h45:

« Les chasseurs d’OVNI de la célébre série ufologique aborde cette zone qui a beaucoup fait paler d’elle, alors vu que le site  Area 51 Blog s’en inspire de part le nom, ce reportage doit y figurer, bon visionnage.« 

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne  fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour sylv1 pour Area 51 Blog, le : 12/11/2013 à : 16h45.

area51blog


Panne du soleil ou double Pic… La NASA n’arrive pas à prédire

07/03/2013

k204

Depuis quelques années le soleil se comporte anormalement. Quand la NASA fait semblant de ne pas savoir pourquoi, ça donne ce papier où la désinformation tourne à fond.

Quelque chose d’inattendu est en train d’arriver au soleil. 2013 est censée être l’année du Maximum Solaire, le pic du cycle de 11 ans des taches solaires. Pourtant, 2013 est arrivée et l’activité solaire est relativement faible. Le nombre des taches solaires est bien en dessous de sa valeur en 2011, et les fortes éruptions solaires sont rares depuis de nombreux mois.

Le calme a conduit certains observateurs à se demander si les prévisionnistes ont raté le coche. Le physicien Dean Pesnell du Goddard Space Flight Center a une explication différente :

« C’est bien le maximum solaire », affirme t-il. « Mais il semble différent de ce que nous attendions, car il comporte un double pic ».

La sagesse conventionnelle veut que les fluctuations de l’activité solaire vont et viennent à la manière d’un simple pendule. À une extrémité du cycle, il y a un temps calme avec quelques taches et des éruptions. À l’autre extrémité, le Solar Max apporte un grand nombre de taches solaires et des tempêtes solaires. C’est un rythme régulier qui se répète tous les 11 ans.

Or, la réalité est plus complexe. Les astronomes ont compté les taches solaires depuis des siècles, et ils ont vu que le cycle solaire n’était pas parfaitement régulier. D’une part, l’oscillation dans la numération des taches solaires peut durer de 10 à 13 ans avant de s’achever. Ainsi, l’amplitude du cycle varie. Certains maxima solaires sont très faibles, d’autres très forts.

Pesnell note encore une autre complication : « Les deux derniers maximas solaires, autour de 1989 et 2001 comportaient non pas un mais deux pics. L’activité solaire a augmenté, s’est arrêtée puis a repris, en effectuant un mini-cycle qui a duré environ deux ans. »

La même chose pourrait se produire maintenant. Le nombre des taches solaires a bondi en 2011, plongé en 2012, et Pesnell attend d’eux qu’ils se redressent à nouveau en 2013 : « Je suis à l’aise en disant qu’un autre pic se produira en 2013 et peut-être un dernier en 2014 », a t-il prédit.

L’autre fait curieux dans le cycle solaire actuel, c’est que les deux hémisphères du soleil ne culminent pas toujours en même temps. Dans le cycle actuel, le sud a été à la traîne du nord. Le second pic, s’il se produit, mettra probablement en vedette l’hémisphère sud dans une séance de rattrapage, avec une hausse de l’activité au sud de l’équateur solaire.

Pesnell est un membre éminent de l’équipe NOAA / NASA de prévision du cycle solaire, un groupe d’élite de physiciens du soleil qui se sont réunis en 2006 et 2008 pour prévoir le prochain maximum solaire. À l’époque, le soleil connaissait son plus profond minimum depuis près de cent ans. Le nombre des taches solaires indexées était proche de zéro et pendant des mois d’affilé, c’était le calme plat au niveau des émissions de rayons X. Sachant que les minimas profonds sont souvent suivis par de faibles maximas, et ayant rassemblé de nombreuses autres données prédictives, le groupe a publié la déclaration suivante :

« L’équipe de prévision du cycle solaire 24 a atteint un consensus. Le comité a décidé que le prochain cycle solaire (cycle 24) serait inférieur à la moyenne de l’intensité, avec un nombre maximum de taches solaires égal à 90. Compte tenu de la date du minimum solaire et du maximum d’intensité attendu, il est maintenant prévu que le Solar Max survienne en mai 2013. Remarque : il ne s’agit pas d’une décision unanime, mais une majorité qualifiée de ce comité l’a approuvée. »

Compte tenu de l’état tiède de l’activité solaire en février 2013, un maximum en mai semble aujourd’hui improbable.

« Nous assistons peut-être à ce qui se passe lorsque vous prédisez une amplitude simple et que le Soleil répond par un double pic », commente Pesnell.

Par ailleurs, Pesnell note une similitude entre le cycle solaire 24, actuellement en cours, et le cycle solaire 14, qui a eu un double pic au cours de la première décennie du 20e siècle. « Si les deux cycles sont similaires, cela signifierait un pic fin 2013 et un autre en 2015 ».

Personne ne sait avec certitude ce que le soleil va faire. Il semble cependant probable que la fin de l’année 2013 pourrait être beaucoup plus animée que le début…

Source :  Science Nasa via Le Kebek

separation

Mise à jour Area51blog le:  7 mars 2013 à 13 h 00.

area51blog


Sirènes, le Grand complot

03/02/2013

 

Sirènes, le Grand complot.


%d blogueurs aiment cette page :